Amérique : bientôt le saut dans l’inconnu

Amérique : bientôt le saut dans l’inconnu

Ce sera bientôt fini. Quelques jours encore, et la page sera tournée. Le 4 novembre au soir, George Bush sera toujours à la Maison Blanche, où il restera jusqu’au 20 janvier, mais on commencera à parler de lui au passé. Ce ne sera pas l’heure des historiens, mais celle des roquets : il aura été le plus mauvais Président des États-Unis, vous dira-t-on. C’est, peu ou prou, ce qu’on disait de Harry Truman à l’automne 1952. C’est quasiment ce qu’on affirmait concernant Ronald Reagan pendant ses deux dernières années de présidence, au moment de l’affaire dite de l’Irangate…

Les phénomènes de meute et de myopie ont tendance à se répéter. Comme Bush lui-même l’a dit, ce ne sont pas les journalistes d’actualité qui jugeront de son action, ce sont ceux qui se pencheront sur elle dans vingt ou trente ans. L’heure des roquets, le 4 novembre, sera aussi l’heure des idolâtres. Leur saint homme, leur gourou, leur messie sera sans doute élu. Et il ne se présentera pas seulement comme le nouveau Président des États-Unis, mais comme l’oracle d’un monde nouveau : voici trois mois, il disait que le jour où il prendrait ses fonctions le niveau des océans commencerait à baisser. Que va-t-il annoncer de plus ? Qu’il va procéder à une nouvelle multiplication des pains ? Pendant que les roquets japperont et que les idolâtres se prosterneront, nous serons quelques-uns à être d’humeur bien plus sombre et à nous inquiéter.

La campagne de John McCain n’a pas toujours été excellente. Elle a manqué, parfois, de moyens financiers. Mais le vieux soldat a fait ce qu’il a pu. Il a incarné la droiture, l’honnêteté, les valeurs fondamentales de l’Amérique, celles qui ont fait du pays la lumière sur la colline selon l’expression de John Winthrop.

Il a parlé d’esprit d’entreprise, de travail, de vigilance face aux dangers totalitaires : il n’a pas été entendu, ou très insuffisamment. Il s’est adressé au cœur et à la raison, mais ceux qui lui faisaient face étaient des gens de passion, de ressentiment, de machiavélisme. À l’extérieur des États-Unis, ils constituaient une cohorte contradictoire, et souvent lugubre où se retrouvaient islamistes façon Ahmadinejad, autocrates sans scrupules façon Poutine ou Chavez, antiaméricains confits dans leurs haines, et dirigeants européens souhaitant qu’en un temps où l’Europe s’illustre par sa faiblesse, sa pusillanimité et ses tendances suicidaires, les États-Unis se fassent eux-mêmes faibles, pusillanimes et suicidaires. À l’intérieur du pays, ils étaient, surtout, ce que des sociologues ont appelé la « nouvelle classe » : universitaires imprégnés des vestiges de la contre-culture des années 1960, anciens gauchistes reconvertis dans le « politiquement correct », milliardaires de Beverly Hills ou d’ailleurs pensant incarner le « progrès » en finançant des causes anticapitalistes…

Pendant des mois, ces gens ont versé de l’argent sans compter dans les caisses d’Obama. Ils ont monopolisé les grands médias, qui ont cessé de faire de l’information pour devenir des outils de propagande. Ils ont usé de la culpabilisation, du mensonge, de la falsification, de la manipulation mentale. Ils ont gagné, hélas.

Comme le notait voici peu avec consternation le grand penseur Thomas Sowell, jamais n’aura été élu Président un homme au passé aussi opaque et aussi sulfureux ; jamais n’aura été élu Président un homme aussi à gauche et à ce point porteur d’idées délétères.

Dans trois mois, le saut dans l’inconnu va commencer. La récession qui touche les États-Unis va servir de prétexte à une multitude de mesures d’étatisation de l’économie et de la société dont on peut craindre qu’elles soient difficilement réversibles.

L’Europe subira les conséquences, mais les dirigeants européens préfèrent une Amérique en récession recevant une surdose d’étatisme à une Amérique dynamique et libre. La Chine subira les conséquences aussi, mais les potentats chinois préféreront eux aussi une Amérique affaiblie.

Des tensions, des risques de guerre, des éléments de recomposition du monde favorables aux dictatures et à l’islam radical vont se faire jour. Ce qui n’est pas prévisible est l’ampleur des dégâts. Ce qui est très prévisible est qu’il y aura des dégâts qui, pour citer encore Sowell, pourraient atteindre un « point de non-retour ».

Partager cette publication

(42) Commentaires

  • toto Répondre

    Je viens de lire votre article, nous sommes le 6 Novembre. Vous résumez avec talent la pensée du vieil Américain que je suis.

    Dans les mois qui viennent, les Américains vont devoir décider si une idéologie Marxiste leur convient, pour le moment beaucoup n’ont pas compris la réalité qui leur a été si bien cachée.

    Il est a craindre que la nouvelle administration fera tout, jusqu’à une tentative d’annulation des 2e et 4e amendements de la Constitution pour baillonner et neutraliser les 55 millions d’électeurs qui sont opposés au rejet des valeurs Américaines.

    L’ Amérique est un pays discipliné alors l’opposition au nouveau régime va d’abord user de tous les moyens légaux pour s’opposer aux "changements" qu’on veut lui imposer.

    Si cela échoue et si je dois croire ce que j’entends, alors j’ai bien peur que le pire soit a craindre: une rébellion. Est-ce réellement possible? Disons simplement que c’est , malheureusement, loin d’être impossible. 

    Il existe encore des êtres qui comprennent qu’il est impossible de négocier avec des crocodiles!

    06/11/2008 à 12 h 07 min
  • Drakkar Répondre

    Obama est élu, les médias nous montrent à longueur d’antenne la liesse populaire, la joie des noirs "enfin libérés".

    Fantastique, on dirait la France le jour de l’élection de Mitterrand le calamiteux.

    Les américains nous rejoignent sur la planche savonnée du socialisme, bienvenue dans le monde de l’apauvrissement généralisé.

    Et pendant ce temps là, les islamo-nazis palestiniens fêtent l’élection de leur poulain en arrosant Israël de roquettes.

    Le monde libre noir-rouge-vert-brun est en marche.

    05/11/2008 à 11 h 14 min
  • grepon le texan Répondre

    "Desolé pour vous, Monsieur Millière,mais pour un "specialiste des U.S.A." vous vous êtes lourdement trompé en annonçant il y a quelques semaines le triomphe de MacCain !!!"

    Quelle finesse de comprehension des choses.    Effectivement, avant l’implosion financiere mondiale cause par les Democrats aux U.S. Congress, par leur support corrompu pour Fannie et Freddie(des creations du Congres!), McCain a pris l’avance.    L’implosion a profite malheureusement aux Democrats.   C’est comme si notre feu au Reichstag a eu lieu en 2005, la derniere foi les Democrats on reussi a mettre a l’echec les efforts des Republicans a reglementer les abus de Fannie et Freddie, qu’ils jugaient dangereux deja a l’epoch non seulement pour le marche immobilier mais pour le systeme financier dans son entier.   

    Les responsables viennent de profiter de leur corruption avec des gains Democrat au Congress.  C’est l’ignorance economique des electeurs, eduque largement par des gauchistes, qui donne que l’erreur collassale de Democrats profite au Democrats.  Maintenant, ils sont presque a une majorite imbattable dans le Senat, et ils ont un President gauchiste pret a signer des lois les plus radicales.   Le Supreme Court va recevoir de jeune activistes judiciaire qui se foutent de la loi, preferant juger a partir de principes de leur propre invention.   Nous virerons vers status de ripouxblique bananiere sur les prochaines 4 annees, peut-etre irreversiblement:   Il est difficile de defaire un programme de droits acquis.    Il faut une crise extraordinaire pour y arriver.

    05/11/2008 à 10 h 17 min
  • grepon le texan Répondre

    "pourriez vous nous dire , qu’on s’y prépare un peu , à quand la fin du monde ? merci"

    D’apres le calendrier des Maya, c’est une date precise en 2012.   Sans blague.

    Pour le criminalite, dans les centres urbain americain, il y a un une belle correlation entre criminalite violent et degre de dominance des Democrats.   Washington D.C. et Chicago sont tres violent.    Meutres par armes a feux sont commun…et les armes a feu sont totalement banni par les gouvernments de ces villes.   Obama a dit multiples fois que les "reglementations raisonables" sur les armes a feu qu’il trouve raisonables sont ceux de Washington et Chicago.   Cote loi et order, sa base et ses copains sont plus du cote Mumia que du cote du flic qu;’il a abbattu.   ETC.

    Cote internationale, Joe Biden l’a dit mieux que nous autres:   Obama va etre mise a l’exemen par les tyrants du monde dans peu de temps, et il va etre trouve faible.   La Georgie peut s’abaisser toute suite devant les Russes.   L’Iran peut-etre relaxe sur les consequences d’une agression contre batiments dans le Golfe Perse.    L’Europe peut s’assurer de la cloture de bases americains en Europe, de la fermeture de systemes anti-missiles, et de la reduction d’armemements strategiques pointe sur des pouvoirs comme la Russie ou la Chine.   Israel doit trembler serieusement devant le spectre d’un President qui s’est allie avec des mouvances et figures pro-palestinien.

    Cote economique, le plan Democrate va etre mauvais pour l’initiative et l’esprit d’entreprise qui sont les engins meme de la croissance et de l’innovation.   Mais, voila qu’ils ne regrettent rien de ca.   Obama s’est declarer tres calmement contre le methode primaire de generation d’electricite utilise aux Etats-Unis.   Sous son plan, il dit que le prix de l’electricite va s’envoler.    Clairement, il valorise la souffrance des petits gens, et la decroissance, au nom de (son propre) pouvoir politique.   La mouvance vertes recupere par un habile demagogue demi marxiste, demi "thug" de la machine de Chicago.  

    L’Europe est encore plus foutu ce matin que hier, car son allie principale, non..son protecteur principal, va prendre un virage rapide vers le meme type de faiblesse qui a erode l’Europe depuis des decennies.  

    05/11/2008 à 10 h 03 min
  • marc Répondre

    Mr Grepon du Texas vous êtes un mauvais perdant : votre vision apocalyptique ( selon st grepon ?) est risible ;

    si je vous ai bien compris, maintenant que Obama est élu, c’est pour les américains plus de criminalités , de crise économique et pour le reste du monde plus de guerre et la rupture de toutes les routes commerciales …

    pourriez vous nous dire , qu’on s’y prépare un peu , à quand la fin du monde ? merci

    05/11/2008 à 8 h 25 min
  • Jean-Philippe de Rosamel Répondre

    Desolé pour vous, Monsieur Millière,mais pour un "specialiste des U.S.A." vous vous êtes lourdement trompé en annonçant il y a quelques semaines le triomphe de MacCain !!!

    Decidément les "4 Verités" ,ce n’est plus ça!

    05/11/2008 à 8 h 18 min
  • Anonyme Répondre

    Ouvronloeil dit :
    "A FoxRenard : je ne comprends pas pourquoi vous, à droite, vous voulez toujours établir des comparaisons. (La plupart du temps stupides, d’ailleurs)"

    >>>>>Effectivement vous ne comprenez rien. Je ne compare pas, simplement votre haine de l’Amerique, dont vous parlez comme la cause de tous les maux dans un monde qui lui est vertueux et irreprochable, est telle que par ricochet vous affirmez que toutes les autres nations sont cleans. C’est pourquoi je parle de tous les autres non pas par comparaison mais par souci de debiaiser vos affirmations tordues.

    Vous dites : "Je pense tout simplement que les USA sont en train de se faire étrangler par la corde qu’ils ont vendue aux Chinois, aux Indiens, aux Emirats arabes, etc."

    >>>Vous ne lisez pas les nouvelles ? Chinois, Indiens, Arabes, Russes (plus de 1000 milliards de $ perdus en moins de 6 mois) memes, sont dans la merde depuis la crise US. Ce sont autour de leurs cous a eux que la corde se reserrent car sans leur plus gros client, ces ‘sales’ Americains, ils sont foutus. En Chine, ce sont les faillites a la chaine, au Moyen-Orient, le pognon fond comme neige au soleil (vous croyez qu’ils n’avaient rien en bourse ????) Quand l’Amerique eternue, le monde attrape le rhume.

    Vous dites encore : "La seule chose qui m’ennuie, est qu’un fauve blessé est toujours dangereux : ces enfoirés…"

    >>>Encore et toujours votre haine des USA !  Il y a de vrais enfoires qui sont des fauves blesses et qui sont des enfoires, mais vous n’en parlez jamais ! Ce sont peut-etre vos amis !

    ____________________________________
    Faites perdre 600 millions de $ au Cartel Petrolier qui a finance Obama ! Votez McCain !!!!

    04/11/2008 à 22 h 18 min
  • Anonyme Répondre

    Ouvronloeil dit :
    "A FoxRenard : je ne comprends pas pourquoi vous, à droite, vous voulez toujours établir des comparaisons. (La plupart du temps stupides, d’ailleurs)"

    >>>>>Effectivement vous ne comprenez rien. Je ne compare pas, simplement votre haine de l’Amerique, dont vous parlez comme la cause de tous les maux dans un monde qui lui est vertueux et irreprochable, est telle que par ricochet vous affirmez que toutes les autres nations sont cleans. C’est pourquoi je parle de tous les autres non pas par comparaison mais par souci de debiaiser vos affirmations tordues.

    Vous dites : "Je pense tout simplement que les USA sont en train de se faire étrangler par la corde qu’ils ont vendue aux Chinois, aux Indiens, aux Emirats arabes, etc."

    >>>Vous ne lisez pas les nouvelles ? Chinois, Indiens, Arabes, Russes (plus de 1000 milliards de $ perdus en moins de 6 mois) memes, sont dans la merde depuis la crise US. Ce sont autour de leurs cous a eux que la corde se reserrent car sans leur plus gros client, ces ‘sales’ Americains, ils sont foutus. En Chine, ce sont les faillites a la chaine, au Moyen-Orient, le pognon fond comme neige au soleil (vous croyez qu’ils n’avaient rien en bourse ????) Quand l’Amerique eternue, le monde attrape le rhume.

    Vous dites encore : "La seule chose qui m’ennuie, est qu’un fauve blessé est toujours dangereux : ces enfoirés…"

    >>>Encore et toujours votre haine des USA !  Il y a de vrais enfoires qui sont des fauves blesses et qui sont des enfoires, mais vous n’en parlez jamais ! Ce sont peut-etre vos amis !

    ____________________________________
    Faites perdre 600 millions de $ au Cartel Petrolier qui a finance Obama ! Votez McCain !!!!

    04/11/2008 à 19 h 00 min
  • Jean Répondre

    @ babio

    Les 86% de Français qui voteraient Obama "parce qu’il est Noir" sont à mes yeux infiniment plus racistes que les Américains, dont seule une très faible minorité croute encore à la "White Supremacy".

    04/11/2008 à 15 h 53 min
  • grepon le texan Répondre

    "Franchement, les jeux sont joués ! Vous pouvez dormir tranquille."

    Pas tant que ca.  Les politiques democrate seront desastreuse pour l’economie, et donc pour la criminalite aussi.   Obama et les Democrats au Congress promettent l’erosion rapide du droit a l’auto-defense, meme chez soi, pour ne pas parler le droit de porter des armes que 38 etats permettent a leurs citoyens, par preuve que ca augmentent la securite pour tous.   Alors, a la fin, seulement les criminels et l’etat vont avoir les armes et la capacite de les utiliser.  Au meme temps, probablement les peines pour les crimes vont etre abaisse comme toujours quand les socialistes arrivent au pouvoir.    Alors, dormir tranquille?    Non, nous dormirons de plus en plus insecure sous les Democrats.  Vous aussi par aillieurs, mais pour des raisons de securite nationale.   Les Democrats vont retirer nos armees et flottes des zones sensibles du monde, la ou passe le traffic de biens et de matieres primaires sur lesquelles vos pays dependent.   Vous vous trouveraient a nue militairement.

    04/11/2008 à 1 h 20 min
  • grepon le texan Répondre

    "c’est un symbole magnifique d’une nouvelle amérique qui renonce à son racisme ancestral pour s’ouvrir à l’Autre dans un monde sans frontiére et le Progrés Sociale.
    "

    Ce changement a ete declenche pour de bon a l’epoch du "Civil Rights" et a ete largement le fait de Republicans.   Le parti Democrat a ete largement contre, mais ils ont perdu…il y a plus de 40 ans.  Depuis, ils se sont specialise dans les "identity politics" pour separer otut le monde en termes de race, religion, "gender", sexe, ethnie, nationalite, age, habilite, liste tres incomplete.  Ils ont mis en place toute sortes de discrimination positive qui ont eu pour effet principale la destruction des familles des minorites, ET la vote de ces meme minorites.  Ca apres bien plus de cent ans d’avoir ete leur principaux ennemis dans le corps politique americain…et oui..datant de la guerre civile.   Le comble, ils nous propose un candidat a la presidence qui lui meme s’est inspire…il le dit lui meme…tres fortement d’un precheur tres ouvertement raciste.   Vingt ans de serments raciste pour ne pas parler de leur aspects marxiste et haineuse envers l’Amerique blanc, et ce genie d’ancien de Harvard Law School n’a jamais pige les subtilites du messages de cet eglise et de son precheur?    Non, votre hero raciste est un menteur, pas un con.   A propos du geurison de l’Amerique vis a vis l’aspect raciale, sachez bien que les noirs vote pour le candidat moitie africain a un taux de 95%.  Le reste de la population, c.a.d. pas black, est partage pres de 50-50 sur la question.   Alors les racistes, ce n’est pas forcement ceux que vous imaginez l’etre.

    04/11/2008 à 1 h 11 min
  • michel Répondre

    Qu’un noir entre à la maison Blanche n’est surtout pas un souci et me laisse indifférent !

    Mais que l’on soit pour tel candidat parce qu’il est noir, alors là se révèle un racisme latent dont ne se départit pas le bien-pensant microcosme politico-médiatique français !

    Personnellement, je ne crois pas que Obama sera un bon Président des Etats-Unis d’Amérique et à ce titre, je ne pense pas que cela sera bon pour nous, Français et Européens, qui restons bien trop dépendants de la politique américaine.

    Le tort de McCain aura été de ne pas être assez pédagogue sur la crise économique et financière qui secoue le monde et qui a ruiné tant d’Américains. Son tort, surtout, aura été d’être le candidat républicain après huit années de présidence Bush.

    McCain aurait été un Président formidable, capable de rendre confiance aux marchés et capable aussi de donner l’image d’une Amérique vigoureuse et vaillante, vieille alliée de notre pays et encline à renforcer ce lien séculaire.

    Je ne crois pas que nous devrions nous réjouir de cette victoire programmée de Barack Obama.

    http://w454.skyrock.com/

    03/11/2008 à 22 h 47 min
  • Jean-Claude THIALET Répondre

    "Les-4-Vérités"    –  03 11 08

    Même si  après-demain il sera trop tard, je voudrais attirer l’attention sur deux zones d’ombres importantes que les conseillers de Bark OBAMA, gassement payés par l’argent du plus colossal "trésor de guerre" jamais réuni par un candidat à la Présidentielle américaine.

        –  La PREMIERE, sur laquelle l’opinion publique comme la Presse ferment pudiquement les yeux (on le sait, particulièrement aux Etats-Unis d’Amérique, l’argent n’a pas d’odeur, pas même de relents) se sont ses liens avec les pires spéculateurs de la finance apatride et mondialiste. Dont la parte visible est Gorge SOROS dont on se souviendra qu’il avait gagné plus d’un milliard de dollars US en soéculant contre la Livre sterling. Ce qui, avec le produit de bien d’autres spéculations,  lui permet d’être l’un des principaux bailleurs de fonds d’OBAMA !

        – La seconde, soigneusement cachée, et même escamotée par une presse décidément peu curieuse à l’endroit du chouchou des médias(1) qu’est assurément le candidat démocrate, se sont ses liens avec l’Association des Organisation Minoritaires pour une Réforme Immédiate (ACORN) qui "revendique 350 mille adhérents, 800 sections dans des quartiers défavorisés de 104 villes (qui a) fait de l’anticapotaliseme, de la centralisation et de la victimologie raciale ses thèmes favoris" (2). Auprès de cette Organisation, la LCR d’Olivier BESANCENOT ferait figure d’Association paroissiale !

    En mars 2004, dans la Revue "Social Policy"  – sous le titre éloquent de :  "Un cas Cas d’Ecole : Chicago, la campagne d’OBAMA" – Toni FOULKES, un des principaux responsables d’ACORN avait revendiqué  "la part active prise (cette année là) par son organisation dans l’élection d’OBAMA au Sénat, capotale pour la suite de sa carrière politique" (2). FOULKES précisait que si, "dès 1993, ACORN avait demandé à être défendue par OBAMA c’était … parce qu’il s’était fait une solide réputation d’agitateur." (2) Il insiste même : "Nous étions de vieux amis, ACORN et lui"…. Mais quand Sarah PALIN avait voulu dénoncer les liens existants entre Husseyn Barack OBAMA et ACORN, elle avait recueilli DEUX démentis. Ainsi que le silence des "grands" médias…

    Je laisse à Jim REEVES (2) la conclusion :

        –  "Qu’on ne se fasse aucune illusion. Si OBAMA est élu, une part considérable de son projet obéira à l’agenda financier, politique, belliqueux établi par ses conseillers issus de la GOUVERNANCE MONDIALE clandestine. Mais l’autre part, la sienne, forgée dans les ghettos de CHICAGO, n’est que violence, extrémisme et racisme anti-Blancs. Ce pourrait être cela le "PRESIDENT D’ACORN"(3) (fin de citation)

    Ma conclusion personnellle : une fois de plus, laminées par la crise économico-financière et par le mondialisme voulu par la finance apatride qui provoque délibérément délocalisation et chômage, pressurées davantage par un Gouuvernement qui développera encore davantage l’assistanat pour les oisifs et les petits trafiquantes des classes dites pauvres, les "classes moyenne" qui ont été prises par l’OBAMANIA  et ou par l’OBAMMAMESSIAH, auront été le dindon de la race électorale. Et je gage que la prochaine dinde du Thankging Day aura un goût amer. Je gage aussi qu’un certain George W. BUSH se frottera les mains. Lui qui est aussi l’ami de la finance internationale, n’aura-t-il pas savonné la pente de John McCAIN par sa calamiteuse gestion des ETATS-UNIS d’AMERIQUE pendant les huit ans de sa Présidence . Et tout sera bien au pays de l’ONCLE SAM , "première puissance mondiale" dont les dirigeants cachés (dénoncés naguère par Théodore ROOSEVELT) sont financés par les puissances cachées de la finance internationale …

             Cordialement, Jean-Claude THIALET

    (1) Si, dès l’annonce du choix de Sarah PALIN comme co-listière de John McCAIN, une nuée de journalistes q’étaient précipités à la recherche du moindre ragot à WASSILA, Alaska, dont elle avait été l’édile, nul se s’est chargé d’aller fouiller dans le passé du candidat OBAMA. A telle enseigne qu’un de ses adversaires les plus résolus, Andy MARTIN qui s’était rendu à Honolulu pour s’y faire communiquer l’acte de naissance d’OBAMA a reçu une fin de non recevoir : le principal intéressé en ayant interdit la divulgation (2)…

    (2) Source : Jim REEVES, in "RIVAROL" 31/10/08

    (3) par référence au titre de "Sénateur d’ACORN" qui désigne déjà Hussey Barack OBAMA !

    03/11/2008 à 16 h 34 min
  • Jaures Répondre

    Cher Texan, puisque tout ne va pas si mal (au moins pour vous) et que les démocrates ont fait preuve d’une telle incompétence, vous n’avez pas à vous inquéter. Quelle chance peut avoir d’être élu un démocrate tendance socialiste qui plus est noir, d’ascendance musulmane, ayant fréquenté des terroristes et dont une partie de la famille est immigrée clandestine.

    Franchement, les jeux sont joués ! Vous pouvez dormir tranquille.

    03/11/2008 à 12 h 39 min
  • babio Répondre

    Un noir au US, c’est un symbole magnifique d’une nouvelle amérique qui renonce à son racisme ancestral pour s’ouvrir à l’Autre dans un monde sans frontiére et le Progrés Sociale.

    03/11/2008 à 9 h 52 min
  • grepon le texan Répondre

    " La seule chose qui m’ennuie, est qu’un fauve blessé est toujours dangereux : ces enfoirés sont bien capables de déclencher une 3° guerre mondiale, uniquement pour ne pas crever tout seuls !"

    Des esprits plus calme feront note que c’est quand meme les europeens les specialistes du declenchement des guerres mondiales.   Notre idee a nous c’est que le meillieur facon d’empecher les agresseurs c’est d’etre bien prepare a la guerre, tres bien prepare. Comme disait un de vos philosophes preferes, Donald Rumsfeld:  la faiblesse est une provocation.  De ce point de vu sur la strategie militaire, L’Europe est tres provocateur de guerres depuis plusieurs decennies. 

    Cote economie, les taux de chomage que nous avons actuellement, vous n’avez pas vu depuis des decennies de votre "crise" san fin.   Pour ce qui en est du futur:   La demographie que nous avons, a peu pres au replacement, nous donne une espoir de payer la note de nos obligations et droits acquis.   L’Europe n’a strictement aucune possibilite de s’en sortir sans transformations impressionnantes vers le pire.   Mise a part quelque innovations techniques ou dans les sciences de le vie qui peuvent augmenter la productivite et les taux d’activite a la fois.

    02/11/2008 à 17 h 49 min
  • grepon le texan Répondre

    C’est un drole de degringolade ici.   Mes commande sont en hausse sur l’annee precedente, et sur le trimestre precendent.    J’embauche.     La soeur de ma femme vient ici sur un H1-B dans quelque semaines, et le marche du travail dans son domaine va bien pour elle.    C’est un peut normale, vu que la recession se compte en retricissemment de 0,3% environs, probablement pire dans les "blue states" et meillieurs dans des coins plus liberaux, comme le Texas . 

    Bien sur q’une victoire pour Obama peut renverser tout ca, car ca ce gauchiste vide signerait n’importe quelle mesures envoye par le Congress.    Il nous resterait que le "filibuster" dans le Senat, ou un Supreme Court vigilant pour empecher l’erosion rapide des droits a la propriete, de defense de soi, et de libre expression.    Pelosi et Reid nous preparent deja des lois sur "hate speech",  "fairness" sur les ondes radio, "reasonable regulations" sur les armes a feu, suppression du ballot secret pour les employes menaces par unions, reglementations tutti-frutti entravant le propriete prive, etc etc etc.   

    Dans le cas contraire, du victoire de McCain/Palin, le stylo "VETO" calmerait les ardeurs etatistes, et l’economie redecolllera dans peu de trimestres.

    02/11/2008 à 17 h 19 min
  • Jean-Pierre Répondre

    ouvronloeil en tant que bon franchouille aveuglé de dogmes socialos a toujours 2 bonnes guerres de retard,  je te rappelle que ces enfoirés d’américains sont venus nous sortir de notre merde aux 2 premières,  puis gagné à ton grand dam la guerre froide, et tu as sans doute en bon franchouille déjà baissé ton froc face à la guerre que nous ont déclarés les djihadistes,  ou encore les musulmans pour essayer de t’ouvrir le moins aveugle de tes yeux,  et que celle ci est déjà la 4e guerre mondiale.

    02/11/2008 à 15 h 56 min
  • Aregundis Répondre
    Les grenouilles se cherchent un roi.
     
    La fable commence ainsi : « Les grenouilles se lassant
    De l’état démocratique, par leurs clameurs firent tant… »
    Que se croyant bien inspirées, elles se fient à une grue de passage qui toutes les mange.
    Les grenouilles s’en plaignent et la fable se conclut ainsi :
    « Eh quoi ! votre désir
    A ses lois croit-il nous astreindre ?
    Vous avez dû premièrement
    Garder votre Gouvernement ;
    Mais, ne l’ayant pas fait, il vous devait suffire
    Que votre premier roi fût débonnaire et doux :
    De celui-ci contentez-vous,
    De peur d’en rencontrer un pire. »
     
    C’est sous ce titre que je commentais dans Le point un article de Bernard Henri Lévy au sujet de Barack Obama. Je disais ceci :
    « Nos amis d’Amérique vont se choisir l’homme le plus apte, selon eux, à répondre aux défis du monde moderne. Ils ont les raisons les plus objectives de faire ce choix décisif pour l’avenir des États-Unis et du monde : subprimes, pauvreté relative, crise du système, guerre en Irak, bilan de G.W. Bush. Ils ont à choisir entre un homme jeune, inexpérimenté, dynamique, et un homme âgé, lourd des souffrances d’un autre temps, incarnant une Amérique interventionniste plus traditionnelle.
    Mais chez nous, les Français, plus intéressées par le taux du livret A que par les problèmes de la planète, votent Obama – non en fonction des vertus que les Américains, toujours pragmatiques, lui supposent – mais pour un seul et unique critère : il est noir de peau. C’est aussi une raison objective, puisqu’elle se constate de visu, mais tout-à-fait déraisonnable quant aux résultats politiques et sociaux qu’on peut en attendre. S’il y avait corrélation entre la couleur de peau et la saine gestion des affaires de ce monde (ce qui relèverait de la théologie plus que de la politique) les peuples d’Afrique devraient nager dans le bonheur. Mais, on le sait, les réalités sont peu de chose devant le désir d’idéologie dont l’actuelle vague négrophile en présente l’aspect le plus absurde.* Alors, inquiets pour leurs emplois, tiraillés entre les nécessités du libre marché et une protection étatique qu’ils pressentent illusoire, déroutés par une politique présidentielle qui semble partir dans tous les sens, lorgnant même vers le gauchisme, les grenouilles d’ici, à l’unisson du chœur médiatique, coassent aux nouveaux lendemains qui chantent incarnés par le roi Obama. Dans la fable, les choses finissent mal pour les grenouilles… » 
    Mon texte a bien été édité à une petite nuance près. La phrase soulignée n’a pas plu aux censeurs de service qui l’ont supprimée. C’est esprit étriqué est regrettable, car sans cette phrase explicative du comportement moutonnier de beaucoup de Français, on comprend mal l’engouement obamaniaque de nos narcissiques de plateaux.
    Que l’on comprenne bien mon propos. Pour ma part, j’aurais préféré voir John McCain à la Maison Blanche. Sauf retournement d’opinion improbable mais pas impossible, les jeux sont faits, ce sera Obama. Je l’ai dit et répété, nos amis américains sont mieux placés que nous pour savoir ce qui est bon pour l’Amérique. Par conséquent, je ne suis ni favorable, ni hostile a priori à Barack Obama. C’est dans l’action qu’on juge les hommes. Et il y a souvent (et même pratiquement toujours) une bonne marge entre les discours d’estrade et les réalités du pouvoir. C’est d’ailleurs pourquoi le mandat impératif est illégal en France. Je dis deux choses :
    1) S’emballer pour un candidat parce qu’il est Noir me paraît comme frappé d’une imbécillité tiers-mondiste quelque peu attardée ;
    2) Sans mettre en avant ma longue expérience vécue de la vie africaine, je suis enclin à croire que l’élection de Barack Obama sera sans doute la première d’une série latino-africaine au travers de laquelle le monde (et les chancelleries) s’inquiéteront fort de voir les États-Unis s’écarter peu à peu de ses valeurs fondatrices.
    J’en termine pour dire à Guy Millière que le pire n’est jamais certain et le bonjour à tous.
    02/11/2008 à 15 h 05 min
  • grepon le texan Répondre

    Hmmm.  Un sondage Zogby vient de donner McCain un point sur Obama.   Voyons si les "uncommitted" et "undecided" et "independents" ne penchent pas pour le candidat experimente et sain d’esprit, au lieu du candidat gauchiste sans accomplissments qui ne fait que emettre des promesses.

    01/11/2008 à 22 h 13 min
  • Ouvronloeil Répondre

    A FoxRenard : je ne comprends pas pourquoi vous, à droite, vous voulez toujours établir des comparaisons. (La plupart du temps stupides, d’ailleurs) Je pense tout simplement que les USA sont en train de se faire étrangler par la corde qu’ils ont vendue aux Chinois, aux Indiens, aux Emirats arabes, etc. La seule chose qui m’ennuie, est qu’un fauve blessé est toujours dangereux : ces enfoirés sont bien capables de déclencher une 3° guerre mondiale, uniquement pour ne pas crever tout seuls !

    01/11/2008 à 21 h 15 min
  • Paul Répondre

    Je veux juste dire que l’aigreur de Millière m’a bien fait rire. Je sens qu’on n’a pas fini d’entendre la même rengaine. Je reviendrai rien que pour en prendre une bonne tranche.

    Bien à vous,

    Un roquet idolâtre.

    (d’ailleurs si vous tendez l’oreille, vous m’entendrez japper tout en récitant quelques psaumes…)

    01/11/2008 à 18 h 18 min
  • Jean-Claude THIALET Répondre

    "Les-4-Vérités"   –  01 11 08

    @Marc : à lire votre post apparemment rempli de bon sens, je ne suis pas très rassuré lorsque vous écrivez que le "programme économique (d’OBAMA) se situe entre SARkÖZY et BAYROU". On a vu ce que donne celui de Nicolas SARKÖZY, et on craint ce qu’aurait donné celui de BAYROU. Il est vrai qu’après ce qu’a donné celui de George W.BUSH  – "le meilleur Président" qu’aient jamais eu les Etats-Unis d’Amérique –   il est permis de se demander si "la première puissance du monde" peut dégringoler économiquement plus bas encore ! Surtout si l’on en croit Dominique STRAUSS-KAHN confirmé à son poste de Président du FMI; "le pic de la crise est derrière nous " ! Il est vrai que ce propos qui passera peut-être à la postérité avait été tenu AVANT la crise personnelle qui devait le fapper…

    Quant à John McCAIN, qui saurait lui reprocher de "(renier) à longueur de journée" (sic) celui auquel il brigue de succéder ?  En tant qu’homme, il a encore en mémoire (d’éléphant, j’imagine) les mauvais coups que lui avait porté George W. BUSH lorsqu’il s’était porté candidat, il y a quelques années, pour représenter le parti républicain. Et en tant que candidat du Parti de l’Eléphant à la Président,  il doit admettre intérieurement que ce même George W. BUSH, après huit années d’une gouvernance calamiteuse, est loin d’être une référence même chez les électrices et électeurs républicains les plus fidèles. Faut-il rappeler que cette stratégie (si stratégie il y a) a d’ailleurs bien servi à Nicolas SARKÖZY, candidat donc de l’UMP qui avait agi de même à l’égard du président sortant (Jacques CHIRAC, pour ne pas le citer) fondateur de cette même UMP, durant toute la campagne présidentielle qui devait le porter au pouvoir. Il est vrai que John McCAIN aurait sans doute dû prendre des leçons en matière de machiavélisme, de vraies fausses promesses, et même de vrais coups tordus, auprès de "notre" président. Cela coûtera peut-être la Maison Blanche au trop naïf McCAIN ! Ce n’est assurément pas Nixcolas SARKÖZY qui se serait fait "vendre" l’idée d’un vrai-faux "JOË le plombier" …

    01/11/2008 à 16 h 51 min
  • Jean-Claude THIALET Répondre

    "Les 4-Vérités"    – 01 11 08

    @à LA MAISON BLANCHE. Bien vu ! Comme vous l’évoquez (ainsi que moi-même dans un "post" qui vous avait précédé), il est possible qu’une procédure soit entamée contre Husseyn Barack OBAMA au cas où il serait élu président. Possible, sinon  – comme je ne suis pas loin de le penser – prévu ! Ce qui vous permettra de conserver votre pseudo au lieu d’avoir à adopter comme je l’ai imaginé pour la vraie "Maison Blanche", celui de "Black and White House", ou de "Pink House" !

    Bonnes fêtes de la Toussaint, et bien cordialement à toutes et à tous, Jean-Claude THIALET

    01/11/2008 à 9 h 49 min
  • Gerald2 Répondre

    Dans cette campagne, Mc Cain aura démontré qu’il n’était pas à la hauteur et ne méritait pas d’être élu. Tant pis, c’est la vie.

    01/11/2008 à 3 h 28 min
  • "A la Maison blanche" Répondre

    Lu de  source sûre mais non politiquement correct,  qu’une procédure a déjà été entamée par un avocat, sur l’acte de naissance d’Obama et sa non éligibilité !

    Il en ressort qu’une personne, selon l’article x de la  sacro sainte (heureusement !) constitution a le droit de faire campagne pour la Présidence US mais qu’ensuite cette même personne est oblgatoirement rattrapée par la Justice…

    31/10/2008 à 19 h 01 min
  • FoxRenard Répondre

    Ouvronloeil dit : "(Ce pôvre Mister Millère ne comprendra jamais rien au fonctionnement du pays qu’il admire)"
    ______________

    >>>Comique !!! Vous voulez dire quoi en fait ? Que c’est mieux en France, en Russie, en Chine, en Italie, au Zimbabwe, au Chili, Venezuela,  je ne sais pas moi, dites-moi ???

    31/10/2008 à 18 h 21 min
  • Matrix Répondre

    Encore une fois… qu’importe qui gagnera les elections, les Etats-Unis sont en tres mauvaise posture… qu’on le veuille ou non le grand changement est imminent… pour eux et pour nous aussi. C’est cela Mr Milliere le "saut vers l’inconnu".

    Ceci dit les US ne pourront pas regler leurs problemes avec ceux qui les ont crees.

    31/10/2008 à 17 h 37 min
  • marc Répondre

    à grepon,

    bonjour

    si Reaganest le vainqueur de la GF , c’est Gorbatchev qui en a permis une fin aussi rapide :4 ans entre son arrivée au pouvoir et le chute du mur ; pourquoi ? parcequ’il avait bien fait comprendre au peuples d’Europe de l’Est  que cette fois ci ( à la différence de 1956, 1968 …)l’URSS ne bougerait plus ; l’urss était économiquement à genoux , "tuée" par la course aux armements relancée par reagan

    31/10/2008 à 14 h 38 min
  • Anonyme Répondre

    The Sun Has Not Set On McCain

    http://www.youtube.com/watch?v=bmZnw6are20

    One Million Paul Reveres Can Stop Them From Wrecking Our Great Republic.

    Gibson Pickett

    31/10/2008 à 13 h 25 min
  • Anonyme Répondre

    En fait, c’est dommage que cet article ne parle pas du reste.

    Du fait que Mc Cain n’est pas si parfait non plus mais qu’en plus il n’a pas pu être lui-même jusqu’au bout.

     

    Obama, c’est l’espoir, Mc Cain, si il avait pu librement choisir son vice-président, aurait pu gagner car l’homme, même si il est vieux, radical et un peu coincé n’en est pas moins plus honnête que l’actuel locataire de la Maison Blanche et dispose également d’un esprit vif et prompt à la réflexion comme à la répartie.

    Mais, avec Sarah Palin, soyons honnêtes, c’est presque prendre le risque de déclencher la fin du Monde, son engagement religieux est si extrême que cela revient à mettre une Talibane à la tête de l’état le plus puissant et le plus armé du Monde.

     

    Mc Cain risquant fort de passer (ou que l’on l’aide à passer) en 4 ans, cela revient à mettre Palin à la présidence.

    Les américains ont beaucoup d’excès et aiment le risque mais celui-là leur fait quand même peur.

    Alors, risque pour risque, préférons le risque d’un nouveau monde à celui de l’application de l’Ancien Testament…

     

    Hugues CREPIN

     

    31/10/2008 à 10 h 38 min
  • grepon le texan Répondre

    "Reagan c’était au moment de son départ , et définitivement , le vainqueur de la guerre froide"

    ==> Pour certains, oui.  Pour la presse, et la gauche, c’etait Gorbachev qui a mis fin a l’URSS.  Pour eux, Reagan a ete trop bete pour avoir accompli ca.

    "si Bush a été tellement bon , pourquoi MC Cain , que Millere pense honnête , le renie à longueur de journée ?  "

    ==> Euh, d’abord, McCain n’est pas fiablement Republican, et ce n’est pas un grand fan de Bush depuis 2000, quand Bush l’a vaincu pour la nomination.   Mais McCain le fait surtout parceque TOUS les presidents sortants finissent par user leur credit chez le public.   Critiquer Bush est aussi un moyen de courte-circuiter l’argument vide d’Obama qui se resume a "CHANGE!"  "HOPE!"    Tout ceci venant de McCain est d’aillieurs authentique.  McCain n’est pas Bush et a demarque ses differences avec l’Adminstration tout le long.

    "Le marché restera roi aux Etats Unis, même avec quelques aménagements qui ne lui feront que le plus grand bien: une assurance maladie pour chacun n’a jamais tué personne. "

    ==> Non.   Le gouvernement federale va intensifier l’instrumentalisation du prive a des fins d’ingenieurie sociale.   La concurrence va etre "organise" de plus en plus par voie de reglementations qui favorisent les boites favorites des Democrates(celle qui leur donnent le plus de sous) et punissent ceux que les Democrats aiment demoniser.  Ca faisait parti des armes des fascistes de l’epoch, et ceux d’aujourdhui…Obama et ses copains..ne vont pas manquer d y aller a fond la caisse.   

    Pour ce que en est de l’assurance maladie pour chacun, si, si, ca va tuer des gens par omission, comme ca se fait aujourdhui dans des pays ou ce secteur a ete nationalise.   La nationalisation du secteur de la sante va automatiquement se traduire en penuries generalisees dans ce secteur.   La penurie en matiere de sante veut dire tuer des gens.  

    Et voyons, ca va empirer les choses pour les sujets de pays qui sont deja sous des regimes nationalise:  Aujourdhui les Etats-Unis est la derniere grande marche du monde ou les investisseurs dans de nouveaux therapies peuvent realiser un retour sur investissement.   Quand ce dernier marche sera nationalise, l’investissment dans la recherche et developpement va se casser la geule.   Pour l’instant, les fruits de cette recherche ciblant ce dernier marche proftable donne des benefices au planete entier, ou presque.   Le reste du monde dans son entier profite de la liberte que possedent les americains a choisir comment s’assurer et comment se soigner.   Quand cette manne sera disparu, la riviere de nouvelle traitements, machines, outils diagnostiques, drogues, etc va se tairir terriblement. 

    Faites attention donc a ce que vous esperez voir arriver aux americains.   Les effets secondaires vont etre encore plus terribles aillieurs.   Dans la domaine miliaire par exemple, l’Europe est incapable de defendre ses propres interets a l’etranger, et chez elle.   Un amerique isolationiste coupant dans ses budgets militiare va etre une tragedie pour vous.

    30/10/2008 à 21 h 03 min
  • Ouvronloeil Répondre

    Il n’y a pas de quoi s’exciter pour si peu : dans ce pays de fous, c’est le fric des lobbies qui conditionne l’élection et met à la bonne place les hommes de confiance qui vont décider de la politique à suivre.

    Alors, entre la marionnette Mc Cain et la marionnette Obama…

    (Ce pôvre Mister Millère ne comprendra jamais rien au fonctionnement du pays qu’il admire)

    30/10/2008 à 20 h 46 min
  • HEFF Répondre

    Une chance au tirage … mais il restera une chance au grattage.

    30/10/2008 à 19 h 47 min
  • HEFF Répondre

    Hussein Obama serait né au Kenya et aurait la double nationalité et serait donc inélligible. Dès que l’on aura levé les scellés sur son certificat de naissance, les américains pourront à nouveau respirer et continuer à prier pour empêcher la grande dégringolade économique de l’oncle Sam et de l’oncle Picsou.

    30/10/2008 à 19 h 37 min
  • FoxRenard Répondre

    Je me trouve aux USA en ce moment et je peux vous dire qu’Obama n’a PAS ENCORE GAGNE !!!!

    30/10/2008 à 19 h 19 min
  • grepon le texan Répondre

    "La récession qui touche les États-Unis va servir de prétexte à une multitude de mesures d’étatisation de l’économie et de la société dont on peut craindre qu’elles soient difficilement réversibles…..Des tensions, des risques de guerre, des éléments de recomposition du monde favorables aux dictatures et à l’islam radical vont se faire jour. Ce qui n’est pas prévisible est l’ampleur des dégâts. "

    Pelosi et Reid et leur sbires(les armees de technocrates qui nous pendent les lois) aux Congress nous preparent deja des mesures etatistes, protectionistes, et totalitarisants tutti-frutti pour signature, comme si Obama est deja elu.   La crise, qui’ils ont cree eux-memes, leur est favorable avec une grande partie de l’electorat rendu ignorant soit par leur education, soit par leur faiblesse de caractere.   Les gauchistes devenu majoritaire au Congress, et Obama prechant sur le petit ecran, vont instrumentaliser la crise au maximum, comme l’a fait FDR a son epoch pour s’ancrer dans le pouvoir, au depens de la liberte et de l’economie, au nom de l’egalite ("fairness" etc).  

    Comme sous FDR, de tels mesures, pris sur des annees sans resistance suffisante par Congress ou le Supreme Court, empireraient les choses, par coups et progressivement sans ralent pour la grande majorite des americains.   Dans ce cas de figure toute a fait possible, l’Amerique recentrerait sur elle meme.  Outre mer des dictatures terribles profiterait pour realiser leurs reves de conquetes, cleansing ethniques, et genocides, tout comme dans les annees  30 mais avec plus de moyens, et bien sur beaucoup plus de cadavres.   L’Europe, comme d’habitude, souffrirait beaucoup plus que l’Amerique.  Le tiers monde, et les regions frontaliers avec Islam deviendront des enfers.

    30/10/2008 à 19 h 15 min
  • PALAZY Répondre

    Attendez un peu Mr MILLERE avant de boire le calice jusqu à la lie;  les jeux ne sont peut etre pas encore faits  et je suis certain que l écart dans les sondages va se ressérer dans les tous derniers jours,  on va etre à 2 points voire 1 point d écart avant l heure fatidique,  et je ne crois pas que le coup de force réalisé hier par Obama pendant 30 minutes va lui etre profitable,  au contraire meme.

    Ce n est pas terminé, mal engagé mais pas terminé encore

    30/10/2008 à 18 h 34 min
  • Jean-Claude THIALET Répondre

    "Les-4-Vérités"    – 30 10 08

    Stupeur et tremblement ! Même si je m’y attendais avec ses précédentes chroniques plutôt défaitistes, voilà que je découvre que Guy MILLIERE s’attend à voir un  "candidat noir" (1) entrer à la Maison Blanche" (2). Sans doute vient-il de réaliser que celui qu’il considérait l’an dernier (qu’il considère toujours ?) comme "le plus grand président des Etats-Unis" a tellement accumulé les erreurs (la plupart assorties de mensonges éhontés !) qu’il a savonné la pente à John McCAIN, le candidat du Parti de l’Eléphant.

    Mais comme je le rappelais la semaine dernière, "En politique, le désespoir est une sottise". Il est probable que les Américains, s’ils découvrent ce que j’énumère ci-après sur les "zones d’ombre" qui accompagnent la candidature du "chouchou des médias" se ressaisiront à temps pour voter pour l’assurément médiocre John McCAIN qui a le mérite d’être rassurant. Et s’ils de découvrent trop tard, pourquoi pas une procédure d’impeachment, dans un pays qui a horreur du mensonge ? 

    Voici les "zones d’ombre" du candidat OBAMA. Sont introuvables

    – le certificat  –  signé et tamponné – de naissance effective (Certfication of Live Birth) ainsi que la copie certifiée de son bulletin de naissance. (Note personelle : en réalité, OBAMA serait né au … Kenya !)

    – ses notes de l’Occidental College de Los Angeles, ains que celle de l’Universite de Columbia et de Harvard !

    – sa thèse de Columbia

    – son enregistrement militaire

    – ses états médicaux

    – ses bordereaux du Sénat de l’Etat de l’Illinois

    – la liste des clients dont il s’est occupé au Cabinet d’Avocats auquel il appartint

    – la liste des articles qu’il aurait publiés dans la "Harvard Law Review" qu’il a dirigée !

    – les textes des cours qu’il aurait donnés durant ses 12 années de "senior lecturer" à l’Université de Chicago

    – son certificat de baptême

    – et même ses états de service en tant que sénateur de l’Etat de l’Illinois".

    Comme le remarque  "RIVAROL" (10 10 08) auquel j’emprunte ce récapitulatif, "Toutes ces références sont à ce jour inexistantes, non communcicables, non accessibles, ou, comme son bulletin de naissance, d’une autheticité fortement contestée." (fin de citation). Voilà qui paraît bizarre dans un pays où la moindre cuite de jeunesse est retrouvée et publiée dans la Presse ! Alors, "OBAMA QUI ?".

        Cordialement, Jean-Claude THIALET 

    (1) je mets l’appellation entre guillemets parce que  – je ne sais trop pourquoi, même si je l’imagine fort bien – ses supporteurs l’appellent ainsi en faisant semblant d’oublier qu’il est un métisse !

    (2) une Maison Blanche que, pour répondre à un humoriste belge qui se demandait si on pourrait continuer à l’appeler ainsi au cas où OBAMA deviendrait le premier "PRESIDENT NOIR", je suggère d’appeler "PINK HOUSE" après avoir découvert que la maison du candidat du Parti de l’Âne (elle est située dans un quartier chic de CHIGAGO !) était … rose. Non sans avoir imaginé l’appellation "BLACK AND WHITE" que j’avais aussitôt rejeté pour un pays qui a connu la prohibition, et parce que l’on nous serine le "Buvez avec modération", et même   – je n’ose le dire – "BLACK HOUSE" qui, outre qu’elle rappelle un peu trop le "BLACK OUT" me paraissait un peu trop funèbre dans un pays où jusqu’à preuve du contraire, le "noir" est toujours la couleur du deuil. Celle, sans doute, dont tous ceux qui voient en Husseyn Barack OBAMA le sauveur de l’Amérique, et même (si j’en crois l’OBAMA géréralisée qui s’est répandue en Europe, en Asie et en Afrique !) de la Planète …

    30/10/2008 à 18 h 26 min
  • Jaures Répondre

    Diable ! De pessimiste la semaine passée, Millière en deviendrait quasiment dépressif !

    Beaucoup doivent s’inquiéter. Si Millière nous prédit l’élection d’Obama, celle ci nous devient tout à coup peu probable. Pour ceux qui ont un regard plus lucide, on peut ajouter quelques commentaires.

    Tout d’abord, il y a déjà plusieurs mois que plus personne n’écoute Bush. Son propre camp l’a d’ailleurs résolument mis au placard durant la campagne. Il aura fallu mettre les Etats Unis dans un sacré état pour rendre possible dans ce pays l’élection d’un candidat noir, se prénomant Hussein,ouvertement pour le droit à l’avortement et à l’union des couples homosexuels.

    Ensuite, pour ce qui est de l’économie, Millière peut dormir tranquille: Ernest-Antoine Sellière, qui s’y connait,  vient de donner sa bénédiction au candidat démocrate. Le marché restera roi aux Etats Unis, même avec quelques aménagements qui ne lui feront que le plus grand bien: une assurance maladie pour chacun n’a jamais tué personne. Et ce n’est pas encore fait.

    Enfin,sur les allusions aux paroles un peu mystiques d’Obama, dont les Américains sont friants, que Millière se souvienne que Bush prétendait prendre ses conseils "d’un autre Père que le sien". Peut-être aujourd’hui interroge-t-il le ciel pour demander "Pourquoi m’avez-vous abandonné ? ".

    30/10/2008 à 18 h 20 min
  • marc Répondre

    Bon , est ce que mr Millere pourrait cesser de prendre ses lecteurs pour des imbéciles ?

    au hasard : affirmer que Reagan était vu comme un mauvais président à son départ ( comme bush ) est une immense bêtise : Reagan c’était au moment de son départ , et définitivement , le vainqueur de la guerre froide : pour étayer ses théses , Millere réecrit l histoire et ce n’est pas la 1ere fois;

    ensuite : si Bush a été tellement bon , pourquoi MC Cain , que Millere pense honnête , le renie à longueur de journée ?  

    enfin , avoir peur de Obama , c’est se foutre du monde : économiquement son programme se situe entre Sarkosy et Bayrou ; dans les aff. étrangères , son programme , c’est USA first comme TOUS les présidents US depuis longtemps ( d’ailleurs en France , il va y avoir des déçus .)

    30/10/2008 à 18 h 14 min
  • alexandrine Répondre

    Mr.Milliere, merci.
    Vous etes une exception qui voit la situation des USA  sous son vrai jour.
    Etant americain, vivant aux USA, je suis desole de ces elections fantaisistes, ou la presse ecrite
    a fait preuve  de son incompetence, ou on a trouve preferable de discuter pendant des semaines de la fameuse garde-robe Palin, plutot que de repondre aux questions qu’une grande partie d’americains
    se posent. L’avenir est bien sombre,mais j’ai encore un tout petit espoir que mes compatriotes se
    reveilleront le 4 Novembre.

    30/10/2008 à 17 h 16 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: