Bassesse devant les attaques de Boutéflika

Bassesse devant les attaques de Boutéflika

La presse algérienne a dénoncé samedi dernier une campagne « haineuse » de la droite française contre l’Algérie à l’occasion du séjour du numéro un algérien Abdelaziz Boutéflika à l’HIA du Val-de-Grâce de Paris.

Ainsi, relevant « l’insoutenable légèreté de la droite française », le quotidien El Watan précise qu’il est évident que Jean-Marie Le Pen « et autres nostalgiques de l’Algérie française ne ratent pas une si belle occasion pour tenir des propos racistes et extrêmement exécrables à l’encontre de l’Algérie ». « C’est avec une affligeante délectation que les leaders d’opinion français ont emboîté le pas haineux de Le Pen pour dénicher une contradiction de Boutéflika sur le génocide colonial et sa visite médicale au Val-de-Grâce », écrit la Dépêche de Kabylie.

Mais résumons les faits. La France a commis un « génocide de l’identité » durant la période française du territoire d’Afrique du Nord de 1830 à 1962, avait lancé le président Boutéflika lors d’un voyage à Constantine. Ce n’est pas la première fois que Boutéflika s’en prend ouvertement à notre pays et sa présence dans cette terre d’Outre-Méditerranée. Pour la gouverne de ce membre du Front de Libération Nationale (FLN), je lui rappellerai humblement que le président de Gaulle, avant de donner « clefs en mains » nos départements algériens à ses sbires avait lancé le 3 octobre 1958 le Plan de Constantine afin de prendre les mesures « propres à permettre que dans un délai de cinq ans, ce pays si vivant et si courageux […], soit profondément transformé ». Prévu au départ sur cinq ans, le projet se termine fin 1961, quand le gouvernement parisien décide de brader l’Algérie. Sur trois ans d’application deux succès peuvent être mis en relief : en ville sur 210 000 logements prévus sur cinq ans, 96 000 sont déjà, réalisés en 1961 ; pour cela les crédits du Trésor métropolitain sont passés de cinquante millions de francs en 1958 à 170 millions en 1961 ! Le second point positif fut la scolarisation des jeunes musulmans ; alors qu’à la rentrée 1959, moins de 30 % des enfants musulmans en âge de l’être sont effectivement scolarisés, la proportion s’élève à plus de 38 % à la rentrée de 1961 !

Il est étonnant que notre ministre des Affaires étrangères Philippe Douste-Blazy n’ait pas osé rétorquer cela lors de sa visite à Alger à cet ancien « massacreur » qui n’en est donc pas à sa première diatribe contre notre pays et ce, toujours sans réaction de notre diplomatie ou du Chef de l’État.

Lors de la venue de Jacques Chirac en 2003 à Alger, son homologue Boutéflika refuse de serrer la main à notre Ministre des Anciens Combattants Hamlaoui Mekachera, ancien harki ! En mai 2005, un représentant de notre république assiste aux commémorations algériennes de la répression de Sétif durant lesquelles on fustige notre présence dans cette région ! Et toujours pas de réactions officielles pour l’honneur du pays !

Ce déséquilibre ne fait pas l’honneur de nos dirigeants et de nos médias qui relèvent seulement à demi-mots ces attaques préméditées. Notre président soucieux de signer avant 2007 le Traité d’amitié entre la France et l’Algérie semble ignorer qu’avant d’être amis, il faut mettre à plat nos rancunes, mutuellement.

Or, le gouvernement algérien occulte volontairement les aspects négatifs de son passé. En effet, Boutéflika dirigeait en juillet 1962 l’entrée de l’Armée de Libération Nationale à Oran (ALN, bras armé du FLN) qui enleva et massacra plus de 3 000 Pieds-Noirs (avec l’assentiment tacite de Paris et de De Gaulle d’ailleurs !). C’est encore le FLN qui envoya à la mort, et souvent horriblement, plus de 100 000 harkis (idem pour les réactions parisiennes).
Alors que Paris accorde l’autorisation à des anciens terroristes (Boutéflika compris) du FLN d’entrer librement sur notre sol, Alger interdit toujours aux partisans de l’Organisation de l’Armée Secrète (OAS) et harkis de revenir sur cette terre qu’ils ont âprement défendue…

Enfin, je terminerai ce catalogue par le massacre de Melouza en 1957 perpétré par le FLN sur plusieurs centaines de compatriotes musulmans hostiles aux positions de ce parti…
La diplomatie ne doit pas rimer avec la bassesse. Ce n’est pas de cette manière que nous empêcherons les Américains de pénétrer le marché pétrolier algérien, les Chinois de s’implanter massivement dans l’immobilier ou les Russes dans l’armement… Seul un État fier et fort peut se targuer d’une diplomatie digne de ce nom ; les Français et leurs dirigeants en ont-ils vraiment la volonté… ?

Partager cette publication

(35) Commentaires

  • Florent Répondre

    Encore une fois bravo à Mr Sadot et aux intervenants (mention spéciale à grandpas) qui s’efforcent vaille que vaille de rétablir la vérité. Mais qu’attendre d’autre de la part de Chichi qui a déjà casqué pour les émeutiers d’importation en 2005 et de gauche en 2006? Rien, sinon le pire, la collaboration d’état est en marche. Et Botef aurait tord de s’en priver, même si à force de réciter ses diatribes juste avant de se faire soigner en France, il finit par devenir ridicule (en plus d’être un immonde dégéré). Pour avoir accés à la vraie histoire de l’Algérie française, je recommande ces quelques livres: « Le livre noir de la Guerre d’Algérie » de Philippe bourdrel « Autopsie de la Guerre d’Algéie » de Philippe Trippier « La dernière phase de la guerre d’Algérie » de Jean Monnerot « Le livre blanc de l’armée française en Algérie »de Louise Muller « Police contre FLN, le drame d’octobre 1961 » de Jean-Paul Brunet A recommander tout particulièrement à Zazo (zonard?) et à l’intervenant d’importation obsédé sexuel, même si leur cas semblent désespérés.

    17/05/2006 à 13 h 44 min
  • oranie Répondre

    A vous tous mes compatriotes si vous voulez la Vérité que l’on vous cache depuis 44 ans avec la complicité des merdias et des politicars de gauche et de droite allez sur les sites qui vont vous ouvrir les yeux. Y EN A MARRE de cette désinformation qui gangrène le pays. Quant à l’autre de ce forum : l’algérien ou le gauchiste traitre (porteur de valise) quand il dit que l’on découvre des charniers en Algérie : ce sont les Pieds Noirs et les Harkis assassinés que l’on n’a jamais retrouvés. OUVREZ VOS YEUX, mes chers compatriotes et ne vous laissez plus bernés par ces criminels qui continuent 44 ans après à vous intoxiquer avec je le répète la COMPLICITE de tous les médias aux ordres de tous les politicars. http://oran1962.free.fr http://www.algérie-francaise.org/ http://www.cerclealgerianiste.asso.fr/ Je vous le redis allez lire ces sites, et ensuite vous ne pourrez plus dire : JE NE SAVAIS PAS.

    15/05/2006 à 11 h 02 min
  • oranie Répondre

    PIED NOIR et fière de l’être, fière de mes glorieux aieux qui ont fait d’une terre aride infestée de maladies et de barbaresques, un si beau pays qui serait devenu aujourd’hui s’il était resté français : la « Californie » de l’Europe. Pour vous éclairer sur l’Histoire et la Vérité : http://oran1962.free.fr http://www.algerie-francaise.org

    14/05/2006 à 17 h 34 min
  • Wazix Répondre

    Je trouve pitoyable ces invectives et inutiles les tentatives de remettre à leur place les faits historiques. Les premières ne mènent nul part et les secondes s’adressent à des sourds qui ne veulent pas entendre. Bien entendu la période française en Algérie n’a pas toujours été parfaite. La politique est faite par des humains avec leurs qualités mais aussi leurs faiblesses. Mais en toute honnêteté, il faut tout de même reconnaitre le bilan positif de la colonisation. Hélas, c’est bien de la responsabilité de ses dirigerants si l’Algérie n’a pu continuer de se développer après son indépendance. Aujourd’hui en accuser l’occupation française est une hérésie et un contre sens et ne sert qu’à masquer l’incompétence de ses dirigeants . Maintenant les Algériens qui vivent en France et qui la culpabilisent pourquoi ne retrournent-ils pas dans leur pays pour participer au redressement. S’ils ne le font pas ne sont-ils pas comme leurs dirigeants des incapables n’ayant pour toute explications que des gémissements accusateurs et seraient-ils en manque de volonté et de courage… Les islamistes et parfois les forces officielles y ont semé la terreur, ce n’est pas si vieux que cela…La France a le bon dos de ses dirigeants qui actuellement ont bien d’autres soucis.

    11/05/2006 à 9 h 53 min
  • ALGERIEN ET FIERE DE LETRE Répondre

    A TT CEUX QUI DETESTENT L’ALGERIE JE SUIS ALGERIEN ET JE VIS EN FRANCE la france et les francais sont resté en ALGERIE de 1830 jusqua 1962 c à d 132ans pourquoi LES ALGERIENS partiront de la france alors???!!! 1830 c la france qui avait des dettes a payer, elle a tt dévasté en ALGERIE.maintenant c a notre tour de tt dévasté, de tt partager ac vous : les rues, le travail et memes vos femmes qui adorent notre couleurs vous faites pitier av votre blancheur(vous devez achtez des crèmes pr bronzé come sa vos femmes ne vous quitte pa et la maladie avec(le cancer) msekennes

    08/05/2006 à 15 h 28 min
  • SAS Répondre

    Au prof des écoles…de l’éradication nationale…et pourquoi ,pas le tour du paté de maison à cloche pied…nananinanèreuuuu…… décidément cela me parait largement justifié , que vous preniez des coups de lattes dans la tronches par « vos jeunes »….dans vos classes Ca va peut être vous remettre les idées à l’endroit un david….mon fils… sas

    08/05/2006 à 13 h 59 min
  • david martin Répondre

    La France avant de signer le traité d’amitié avec l’Allemagne a exigé des excuses, pourquoi la France ne présenterait-elle pas ses excuses à l’Algérie?

    07/05/2006 à 17 h 41 min
  • martin Répondre

    Lorsque j’étais jeune en1948,en Algérie,il n’y avait que 7.000.000 d’habitants.En 1962,lorsque nous avons bien voulu en partir,il y en avait 15.000.000.Si cette période doit être baptisée du nom de génocide,alors il faut admettre que nous avons loupé notre coup,que nous ne savions pas y faire.Nous avons été de bienfaisants crétins. Au comité de censure:inutile d’envoyer mon mail,je n’ai pas besoin de censeur.

    06/05/2006 à 22 h 19 min
  • sas Répondre

    A tous, cessez de pinailler sur boutéflika….si il vient se faire soigner en france…c’est bien la démonstration que la soupe servie lui convient parfaitement…. BOUTEFLIKA est forcément un laquais de nos enarques mafiomaconniques qui nous gouvrenent et font perquisitioner l’ensemble des « institutions françaises »…..plus de morale chrétiene , plus d’etat, plus de république. SAS

    02/05/2006 à 13 h 52 min
  • TL Répondre

    pour revenir sur les victimes du colonialisme et des impérialismes, en 2005, il y a eu 14.000 victimes d’attentats, combien en 2006 ? et justifiés par quelle doctrine impérialiste?

    02/05/2006 à 13 h 39 min
  • Adolphos Répondre

    « CHRISPATESON, quand ton arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, grand père n’était que spermatozoïde, et que l’Europe était dans les ténèbres, les arabes excellaient dans les mathématiques, la médecine, l’astrologie… ils ont apporté au monde à leur apogée un ban en avant. Comme vous dites, les civilisés… c’était les arabes quand l’Europe était ravagée par la peste et la famine. » Arf ! Trés drôle ! Les Arabes n’ont fait que lire les bibliothéques qu’ils n’avaient pas incendié de l’empire Romain d’Orient. C’est méritoire, même si ca n’a pas duré.

    02/05/2006 à 7 h 19 min
  • leon Répondre

    je ne sais pas pourquoi Bouteflika vient se faire soigner en France mais je sais pourquoi il devrait venir se faire soigner car il me semble qu’il est atteint du syndrome de l’indépendance qui se caractérise par un disfonctionnement du cerveau par l’estomac,en effet, lorsque ce dernier est atteint il fait perdre à l’autre tout sens des réalités au point de venir se faire soigner chez ses bourreaux. Mais peut-être parcequ’il est lui aussi à la CMU?

    01/05/2006 à 22 h 03 min
  • TL Répondre

    où voir de la haine sinon dans la bouche de Bouteflica ? Alger a longtemps vécu de la course, pillage des bateaux et de leur cargaison, rançons pour les prisonniers de valeur, esclavage pour les autres, avec conversion de force. Au XVIIéme siècle, Alger renfermait jusqu’à un tiers de population d’origine européenne, la plupart razziée sur les côtes ou en mer. Vive le multiculturalisme à l’algérienne… En matière de colonisation, les victimes du passé m’interressent moins que celles du futur; et je crains que celles du futur ne soient françaises…

    01/05/2006 à 13 h 43 min
  • L'Etranger Répondre

    non, on ne peut pas affirmer des choses qui s’avèrent fausses parce qu’elles semblent racontées par des historiens véreux ou de gauche comme on voudra. Je m’adrese à Zazo67 non pour le critiquer, mais parce que je connais bien le dossier historique algérien et que j’ai fait la guerre là-bas. L’histoire de dettes est un fait privé survenu par l’intermédiaire de fondés de pouvoir juifs, et je ne peux m’étendre sur cet épisode. D’autre part, la conquête de l’Algérie a eu une cause soigneusement dissimulée jusque-là par la France pour faire plaisir aux Arabes (et cette politique est établie depuis bele lurette), c’est qu’à cette époque continuaient de plus belle les razzias en Méditerranée avec mise en esclavage, massacres, prises de butins`pour toute navigation non musulmane. Les Turcs avaient conquis l’Algérie, mais il n’y avait jamais eu auparavant de nation algérienne. Ceci a été confirmé pare Ferhat Abbas. l’un des principaux rebelles du MNA contre la France au moment de la guerre d’Algérie 1954-1962. A propos de cette guerre, l’ensemble des massacres a été le fait du FLN qui n’a pas hésité à abattre à la suite de tortures abominables leurs propres coréligionnaires qui, eux, avaient compris combien la France leur avait apporté de bienfaits. Oui, il y avait plus de pro-francais parmi les Arabes que d’anti-francais. Et les charniers découverts sont ceux perpétrés par le FLN et non par l’armée francaise. Je possède beaucoup de photos de suppliciés du FLN, c’est-à-dire de nombreux musulmans, ainsi que d’Européens, ces dernières victimes n’étant que des gens de condition modeste. (Contrairement à ce qu’on a toujours laissé croire, il n’y avait que 2 à 3% de riches).Est-ce qu’en France il n’y en avait pas? et n’y en a-t-il pas toujours? Moi j’étais enseignant. Il y avait aussi en Algérie des balayeurs, des ouvriers de la route, des concierges, des épiciers, des éboueurs, des employés, des fonctionnaires de bas niveau, des chefs de gare,etc…Il y aurait beaucoup à dire sur la Vérité, en commencant par le génocide voulu par de Gaulle d’une partie de la population francaise d’Algérie, car nous étions là-bas en France, soumis aux mêmes lois que les francaises, et nous nous sommes toujours cru Francais…Mais des traîtres en ont décidé autrement, aidés généreusement par les porteurs de valises…

    30/04/2006 à 19 h 31 min
  • Adolphos Répondre

    « Le seul pays que je défends ici, c’est la France, c’est quand la France reconnaîtra ses tords qu’elle sortira grandie et plus forte. » Ce sont les pauvres qui s’excusent, pas les riches. Quand on est riche on est désagréable. D’ailleur on attend les excusent de tout les crimes contre l’humanité commis par les Arabes depuis qu’ils sont sorti d’Arabi -et la liste est longue.

    29/04/2006 à 11 h 46 min
  • zazo67 Répondre

    Manifestement, je ne suis pas au bon endroit… je pensais avoir un échange constructif avec vous, comparer des points de vues, mais tous vos commentaires sont orientés… enfin pour Jean Claude, je n’ai traité personne d’idiot parce que moi, j’ai un profond respect pour les humains que nous sommes… Je reste poli et je vous dit à tous bonne continuation. Zazo67

    29/04/2006 à 9 h 41 min
  • grandpas Répondre

    Parfois je me demande si certains algériens ne voudraient pas à nouveau redevenir département français comme ceratins pays de l’ancienne AOF.

    29/04/2006 à 9 h 20 min
  • Jean-Claude Lahitte senior Répondre

    Il me paraîtra toujours étonnant de voir que ceux qui prêchent la liberté sont généralement des liberticides, ceux qui parlent d’égalité ne veulent voir dépassser qu’une seule tête, de préférence la leur, et ceux qui, comme Sazo67 dénoncent la « haine qui ne mène à rien », entretiennent précisément la haine chez les adversaire d’un pays qu’ils prétendent aimer. Notamment en rappelant comme à plaisir des « tueries » dont (sans même en évoquer les causes)(1)ils mutiplient comme à plaisir le nombre des victimes, toujours du même côté, sans rappeler que les prétendues victimes sont issues des rangs de ceux qui ont du sang sur les mains, et le plus souvent d’ailleurs du sang de leurs « frères ».Sans rappeler que, de l’autre côté, il y a eu aussi des « tueries »… Zazo87 fait manifestement partie de ces « idiots utiles » qui, tout en prétendant n’avoir en vue que la grandeur de la France, fournissent – au nom d’une nécessaire repentance dont dépend essentiellement cette « grandeur », nous assurent-t-ils benoîtement – des arguments aux adversaires de la France qui n’en demandaient pas tant. A quoi sert-il , plus de 60 ans après une guerre qui a vu des atrocités dans les deux camps, de sortir des chiffres contestés par les historiens les plus objectifs qui ne concernent que les prétendues victimes de la colonisation, sinon précisément à attiser une haine soigneusement entretenue par un Bouteflika (dont tout le monde sait, au moins en Algérie, que c’est un personnage absolument pas recommandable, et qui, de surcroît s’en est mis – continue à s’en mettre plein les poches). Un Bouteflika qui, parce qu’il connaît la misère pestilencielle (2) dans lequel les Ben Bellah, Boumedienne, et tous ceux qui leur ont succédé ont plongé l’Algérie, a trouvé le filon d’en imputer la responsabilité à la colonisation… Pendant la Guerre d’Algérie, le FLN et ses tueurs ont eu les services des « porteurs de valise » comministes, chrétiens progressistes, etc. Aujourd’hui, leurs sucesseurs profitent de tous les fouilles-merde d’une pseudo Histoire qui n’a rien à voir avec les réalités de la colonisation française. Il suffit de voir dans quel état se trouvait le pays qu’on appelle aujourd’hui l’Algérie(3)en 1830, la misère de ses habitants, les terres incultes où le paludisme et les épidémies sévissaient, et de le comparer à l’état de l’Alégérie en 1962. Et, bien entendu, avec celui d’un Algérie indépendante depuis près de 44 ans (deux générations !) qui devrait profiter de la manne d’un pétrole hors de prix, et de toutes les aides financières de la France … Mais avec des dirigeants algériens de parfaite mauvaise foi, et le relai d’un Zazo67 (j’ai failli écrire « Zozo »!)et de ses pareils (ils se reconnaîtront !), qui croient dur comme fer ce que leur a enseigné une école marxisto-maçonnique, ou ce qu’ils lisent dans des journaux soi- disant « de référence » pleuplés de journalistes de la gauche caviar, on perd son temps à discuter, même en étayant ses dires sur des chiffres ou des faits incontestables. Par contre, s’il leur reste un peu d’honneur à ces « fouilles merde, que dis-je ? s’ils savent ce que représente le véritable sens de l’honneur, il me paraît encore permis de leur demander pourquoi leur ami Bouteflika (cela me rappelle le délicieux « Mon amie Flicka ») qui pourfend à longueur de discours une France « génocidaire » de l’identité algérienne(3) s’abaisse-t-il a venir se faire soigner en France ? Un homme d’honneur ne devrait-il pas éviter d’aller quémander des soins à un pays responsable de la mort, que dis-je ? du massacre, de centaines de milliers de ses compatriotes. Après tout, l’ancien surveillant de bains maures, doublé d’une ancien maquereau, pouvait très bien aller se faire soigner aux Etats-Unis. D’abord pour remercier ce pays d’avoir soutenu, en sous-main, le FLN dès avant l’origine du soulèvement en Algérie, et pendant la Guerre d’Algérie (mais oui !). Ensuite parce que, comme le faisait remarquer récemment le Ministre alegérien des Affaires Etrangères, Mohamed Bedjaoui « La France ne pèse pas le même poids que les Etats-Unis ». A moins qu’il n’ait pensé que la facture du Val de Grâce pèserait moins lourd sur sa bourse de milliardaire que celle d’un hôpîtal digne de son standing aux Etat-Unis (on sait que, là-bas les actes médicaux coûtent des fortunes) ! Continuez à pourfendre la haine, vous risquez d’attirer la tempête ! Et bien cordialement à toutes et à tous, Jean-Claude Lahitte senior P.S. Merci de me dire jusqu’à quelle période de l’Histoire de France il faudra remonter dans la repentance pour que vous ayiez votre âme de Français patriote en paix ! (1)ainsi celles de la « tuerie » de Sétif qui est loin d’avoir fait les 45 mille morts annoncés. Mais, dans ce domaine, on est habitué aux exagérations … (2)les journaux algériens sont remplis d’articles sur la pestilence qui se dégage de villes transformées en dépotoirs à ciel ouvert à même les trottoirs et les chaussées ! (3) rappel : Ferrhat Abbas (que j’ai connu à Sétif où il était pharmacien) qui avait été le premier président du GPRA (Gouvernement provisoire de la république algérienne) avait eu l’honnêteté de déclarer : « J’ai eu beau chercher jusque dans les cimetières, je n’ai pas trouvé trace de l’Algérie ». Il est vrai que Ferrhat Abbas, contrairement aux fripouilles qui se sont succédées à la tête de l’Algérie était un honnête homme. Lui.

    28/04/2006 à 23 h 38 min
  • merle des isles Répondre

    pour zazo l’algérien ! je suis français fils de pied noir .Mon père a construit et crée l’Algérie Française, qui n’existait absolument pas. Rien ,que des terres vides et des esclaves .Après 2 siècles de civilisation et de travail acharné, l’Algérie devient prospère.Aujourd’hui , c’est la misère, TOUS LES ALGERIENS VEULENT UN VISA POUR LA FRANCE! Les assassins du FNL y compris le voyou BOUTEFIKE et ses sbires assassins du FNL, égorgeurs et lâches viennent se faire soigner en France! Cassez-vous ! Retournez dans votre « gourbi » pratiquer la polygamie et l’asservissement des femmes et des non dhimis.

    28/04/2006 à 22 h 40 min
  • occas24 Répondre

    Pour zazo67  » imaginez que la France soit colonisée par un autre pays et qui spolie toutes ses richesses et asservit son peule ?  » Justement c’est ce qui arrive.Malheureusement nos hommes politiques craignent les actes des casseurs et s’abaissent devant eux de peur de perdre des voix aux elections,car vu leur age ils preferent perdre le pays plutot que perdre les elections.Recevoir Bouteflika comme ils l’ont fait n’est pas de lacomplaisance mais de la faiblesse et pour un islamiste convaincu la faiblesse est le lot des cons Quand aux algeriens,ils n’ont pas attendu les Français pour faire la guerre .Il y avait déjà des guerres tribales desastreuses et ce sont les Français qui les ont réduites.Mais il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veu pas voire.Avant de s’excuser comme notre CHICHI LE CLOWN le fait si souvent il faut tout etudier et ne pas juger hativement

    28/04/2006 à 18 h 49 min
  • grandpas Répondre

    Pour zazo67 Si Adam n’avait pa smangé la pomme,on serait toujours au paradis,Ah si Eve avait connu Findus!

    28/04/2006 à 9 h 41 min
  • zazo67 Répondre

    Pour Occas24, Le seul pays que je défends ici, c’est la France, c’est quand la France reconnaîtra ses tords qu’elle sortira grandie et plus forte. Quand je fais une connerie et que je me rends compte, la première chose que je fais c’est de présenter des excuses, ce n’est pas me rabaissé c’est juste avoir du respect pour moi même avant tout. Vous ne pouvez pas demandé à un pays de tout oublié quand il y a encore des charniers même de harki, parce soyons logique, si la France n’aurais pas été en Algérie, il n’y aurais pas eu de guerre d’Algérie… et donc pas de génocide de Harki… Mes chers amis, avec des si on referait un monde parfait. Zazo67

    27/04/2006 à 22 h 11 min
  • EIFF Répondre

    A Zazo. 1/L histoire fantasmée et révisée de l Algérie-FLN socialiste de Bouteflica n est pas celle de la France francaise et c est bien ce qui nous sépare, donc il n y a pas lieu d inverser les rôles. 2/Je n ai pas vu beaucoup de francais se rendre dans l Algérie si merveilleuse des anciens tortionnaires du FLN pour toucher leur pension, leur allocs et leur RMI et venir pleurnicher sur leur sort. 3/Le coup de la haine de l Occident envers l islam, de la supériorité arabo-musulmane, de l Andalousie heureuse et tolérante, tout cela fait parti des vieux clichés et slogans ressassés par les nostalgiques d un monde rêvé et imaginé mais qui ne correspond que trés peu à la vérité et aux faits historiques, la meilleure preuve c est de voir ce pauvre Bouteflica venir ramper dans les couloirs des hôpitaux de Paris et faire ami-ami avec le grand satan americain pour essayer de refourguer sa camelote, deux pays issus de la matrice judéo-chrétienne, européenne gréco-latine.

    27/04/2006 à 20 h 42 min
  • occas24 Répondre

    Pour zazoo67 « Je pense que la haine ne mène nulle part. »Certainement.Mais une difference tout de même avec le pays que tu defends.Ici tu peux faire tes commentaires anti-français.Imagine un Français faisants des commentaires anti algeriens en algerie:c’est une nouvelle fois le feu dans nos banlieux,mais sans haine evidement. « on continu à trouver des corps d’hommes, de femmes et d’enfants datant des années 1950-1060… les mains attachés dans le dos. »Ne serait ce pas des familles de harkis abandonnées par la Grande Zorha et decimées par les gentil membres du FLN. BOUTEFLIKA se plaint du genocide culturel deans son pays.Qu’il soit rassuré sa culture grandi dans nos banlieux sous la protection de CHI CHI , sa marionette SARKO et les bien- pensant

    27/04/2006 à 18 h 11 min
  • Adolphos Répondre

    « Qu’est ce qu’elle est allée faire la France en 1830 en Algérie…  » Une vague histoire de pirates qui infesté la mediterrané.. « Oui, il ne faut pas avoir peur des mots et parler de génocide, » L’imigration Israélienne vers l’Allemagne m’a l’air faible. Pourquoi tout ces gens viennent chez nous, si nous sommes si méchant ? « pourquoi pas la France ne présentera pas ses excuses à l’Algérie. » Parce que s’excuser de ce qu’on à fait et de ce qu’on fera à nouveau est hypocrite.

    27/04/2006 à 11 h 38 min
  • Zazo67 Répondre

    Excusez-moi je me suis trompé de site de discussion!!! Comme je l’ai dit, la haine ne mène nul part !!! EIFF, comment croyez-vous que Napoléon payait ses soldats ? Excusez-moi mais je ne crois pas qu’il avait une usine à lingot d’or, c’est en faisant le pillage des pays conquit. Je suis d’accord avec vous pour les 700 000 pieds noir et je suis aussi horrifié que vous pour les 100 000 harkis massacrés… mais inversons les rôles… imaginez que la France soit colonisée par un autre pays et qui spolie toutes ses richesses et asservit son peule ? Soyez honnête et dites moi comment vous allez réagir ? Ne soyez pas amnésique, vous l’avez fait avec l’Allemagne nazi il n’y pas si longtemps. CHRISPATESON, quand ton arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, grand père n’était que spermatozoïde, et que l’Europe était dans les ténèbres, les arabes excellaient dans les mathématiques, la médecine, l’astrologie… ils ont apporté au monde à leur apogée un ban en avant. Comme vous dites, les civilisés… c’était les arabes quand l’Europe était ravagée par la peste et la famine. Et enfin, s’il vous plait, ne faites pas de clichés à 2 sous, ne comparez pas Ben laden à tous les arabes ou tous les musulmans. Je suis algérien, je réside en France et j’ai une très grande estime de la France, de sa culture, de son passé. Je ne suis pas comme ses idiots qui sifflent la marseillaise au stade de France ou qui brûlent des voitures pour passer aux infos. De grâce, ne faites pas l’amalgame entre une bande d’idiot ou d’illuminés et le reste des arabes ou des musulmans qui vivent paisiblement en France ou ailleurs. Zazo67

    27/04/2006 à 10 h 07 min
  • Laurent Répondre

    Un Etat dont la première action à son indépendance a été de massacrer de la façon la plus atroce possible des dizaines de milliers d’innocents a effectivement assez peu de leçons de morale à donner. D’autant que contrairement à la France qui a un regard critique (beaucoup trop) sur son Histoire, l’Algérie FLN indépendante se nourrit de mythes haineux, mensongers et camoufle les cadavres qu’elle a entassés. Le divorce ayant été prononcé, et les relations étant manifestement mauvaises vu les soubresauts hargneux de l’une des parties, il serait bon d’ignorer ce pays et de cesser de se préoccuper de nos relations avec lui. Il ne nous est pas indispensable. Né 17 ans après son indépendance, je peux témoigner qu’une partie de l’opinion française se fiche éperdument de son sort. En ce qui concerne les réactions officielles françaises face aux insultes algériennes, force est de constater que malheureusement c’est à un « non- officiel », à savoir JMLP, que l’on doit d’avoir eu une réponse française pour une fois pas trop soumise.

    27/04/2006 à 10 h 03 min
  • alex Répondre

    a zazo Avant l arrivee de la FRance , il nexistait pas de de pays algeriens en tant que tel.

    27/04/2006 à 9 h 49 min
  • EIFF Répondre

    A Zazo. Si l on veut faire un grand débalage sur cette période de l Algérie francaise, il faut d abord rappeler ce qu étaient ces territoires avant l arrivée des francais : des tribus barbares islamisées par les arabes qui se livraient au pillage, au commerce des esclaves, à la guerre, et à des tentives d infiltration sur les côtes méditerranéenes d Europe. Demandez aussi une repentance pour toutes ces exactions commises au nom de l islam et de la conquête arabo-ottomane. Et puis surtout n oubliez pas de rappeler à votre Bouteflica chéri de demander pardon pour l épuration éthnique qui frappa les quelques 700 000 pieds-noirs francais rapatriés expulsés d Algérie et les quelques 100 000 harkis massacrés au moment de l independance par le FLN, sans compter les nombreux enlévements, attentats et tortures infligés aux européens. Comme vous dites, laissons les historiens faire leur travail.

    26/04/2006 à 21 h 31 min
  • zazo67 Répondre

    Je pense que la haine ne mène nulle part… Mais faisons un peu d’histoire. Qu’est ce qu’elle est allée faire la France en 1830 en Algérie… si ce n’est pour asservir un peule et spolier ses richesses, savez-vous que la France avait des dettes envers l’Algérie en 1830. La France en 1830 était un état colonial dans toute son horreur. Oui, il ne faut pas avoir peur des mots et parler de génocide, il faut se rappeler des massacres dans les Aurès (Sétif, Khenchal…) où plus de 45 000 algériens furent massacrés en l’espace de quelques semaines parce que les Algériens avait soif de liberté et qu’ils sont descendu dans les rue pour la réclamé… c’était en mai 1945, quand la France a retrouvé sa liberté face à l’Allemagne nazi. C’est vrai qu’il n’y avait pas des fours crématoires comme en Allemagne, mais il y avait des fosses communes immenses, c’est des fours à la chaux. Pourquoi la France n’ouvre pas ses archives sur cette période !!! Savez-vous que même maintenant et lors de travaux qui nécessite des fouilles, on continu à trouver des corps d’hommes, de femmes et d’enfants datant des années 1950-1060… les mains attachés dans le dos. La France avant de signer le traiter d’amitié avec l’Allemagne a exigé des excuses, pourquoi pas la France ne présentera pas ses excuses à l’Algérie. Mais la ne nous sommes pas objectif… et de grâce, laissons les historiens faire leur travail et dire ce qui s’est vraiment passé.

    26/04/2006 à 17 h 43 min
  • SAS Répondre

    re sas, comment voulez vous qu’un supermenteur sans morale ni honneur, qui se fait cracher à la gueule au stade de france , lors d’un simple match de foot, qui marque sa désaprobation en partant;lui…du stade….comment voulez vous qu’un tel être en impose à boutéflika, et puisse defendre valablement la grandeur et la stature de la france….qui veut du respect s’en procure. SAS

    26/04/2006 à 13 h 29 min
  • chrispaterson Répondre

    on a essayé de les civiliser mais faut laisser l’evolution agir un jour l’algerie sera une grande puissance mondiale quand on se sera barré sur Mars à cause du climat pourri sur Terre du coup ils pourront mettre leurs drapeaux islamiques là ou ils veulent !(dans le cul de ben laden)

    26/04/2006 à 11 h 34 min
  • Blogbrailleur Répondre

    je crois qu’en fait d’attaques haineuses, le régime algérien et sa presse aux ordres s’y connaîssent bien, mais franchement quel intérêt de relayer ces abjections. Pour ma part je suis d’avis qu’on les ignore complètement et qu’on donnne aux citoyens algériens résidants en France, le même statut qu’aux autres étrangers extra-européens . Finis l’exception algérienne en matière d’emploi, les accords médicaux etc.: depuis 1962, nos chemins se sont séparés , nous ne leur devons plus rien, eux non plus Basta ! Ils veulent se jeter dans les bras des USA eh bien ne les retenons pas. Nous observerons leur bagdadisation à l’aise dans nos fauteuils télé. Qu’avons nous à faire de ce pays qui souffre d’une maladie mentale de masse, toujours à se plaindre de tout, jamais à reconnaitre ses erreurs, venant manger dans la main de son soi-disant bourreau d’hier, pour cracher dedans ensuite. Sans intérêt aucun.

    26/04/2006 à 10 h 41 min
  • david martin Répondre

    Seul un État fier et fort peut se targuer d’une diplomatie digne de ce nom ; les Français et leurs dirigeants en ont-ils vraiment la volonté… ? La réponse est évidemment non !! Hélas pour nous, nos dirigeants sont des lâches qui se couchent devant leur maitre

    26/04/2006 à 9 h 18 min
  • allo Répondre

    toz

    26/04/2006 à 2 h 26 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: