Boris tout-puissant ?

Posté le décembre 17, 2019, 4:31
6 mins

Victoire absolue pour Boris Johnson au soir du 12 décembre, démontrant une fois de plus l’inanité des sondages.
Il est vrai que le Royaume-Uni est particulièrement complexe à saisir, Etat-nation composé de nations distinctes aux intérêts parfois opposés.
Le Brexit a littéralement dominé ce vote et le message du peuple est clair : que le pays retrouve sa souveraineté entière et décide de ses choix politiques et économiques. Il est ce second référendum que les accros à l’UE réclamaient et aussi une répudiation sans appel du socialo-marxisme.
Comme Trump en 2016, Johnson a su comprendre le pays profond et s’est assuré une super-majorité de 80 sièges. Il triomphe dans tout le pays, même dans les régions solidement travaillistes – et c’est là, la surprise.

Les socialistes écossais ont eu beau se maintenir avec 45 % des voix et 48 sièges, il ne va pas de soi qu’il faille, là encore, refaire le référendum de 2014 en vue de sortir l’Écosse du Royaume-Uni pour la garder dans l’UE ! Boris tout-puissant peut s’opposer à l’entêtement de Nicola Sturgeon car il peut compter sur les unionistes écossais pro-Brexit.
L’avenir de l’Angleterre à court, moyen et long terme, c’est désormais ce que Boris va en faire. Cette reconduite triomphale dans ses fonctions le fait entrer dans l’histoire et aura des conséquences aussi pour ses voisins et dans le monde entier. C’est un grand espoir près de chez nous qui sommes courbés sous deux systèmes socialistes empilés et captifs du Bunker.
C’est une victoire de plus pour le populisme conservateur, qui protège le « petit » contre l’économie mondialiste et les électorats sensés contre les pathologies modernes de la gauche occidentale.
Dans cette élection, chacun a récolté ce qu’il a semé :

– Boris a pris des risques énormes qui se sont révélés payants. Entre autres, il a éhontément braconné sur les terres du rival communiste et promis une débauche de dépenses pour « une éducation de première classe, de superbes réalisations technologiques et infrastructurelles, une police renforcée et des milliards pour la santé », car la NHS est pour les Anglais une vache sacrée. Règle d’or : ne pas bousculer l’électorat. Qu’il tienne ces promesses dispendieuses ou non, Boris devra faire des concessions à la gauche respectable qui a voté pour lui contre l’épouvantail Corbyn.

Surtout, il a martelé qu’il allait « acter le Brexit ».
Reconnaissons aussi son charisme, ses traits d’esprit et cette impression qu’il donne de n’utiliser qu’une petite partie de sa vaste intelligence et d’avoir plus d’un tour dans son sac. Bénédiction de plus, les conservateurs félons auxquels le Premier ministre a retiré l’investiture lors de la purge de septembre n’ont pas été élus dans les partis où ils avaient fui.
– Corbyn est complètement désavoué. Honni de tous – et à juste titre ! Ne se trouve que le douteux camarade Mélenchon pour le disculper et accuser le Likoud de cette faillite personnelle ! Corbyn communiste, antisémite au point d’alarmer la communauté juive anglaise, anti-américain, pro-terroristes de tout poil (de l’IRA au Hamas), et opportuniste farfelu sur Brexit.
Quelle leçon pour ses semblables aux États-Unis et en Europe !

– Exit également la lourde Jo Swinson, non réélue. Son programme : « Annuler le Brexit, imposer l’enseignement LGBTQ dès le primaire, décarboniser le capitalisme » (sic !) a révulsé l’électorat et réduit la nuisance Lib-Dem à 11 sièges.
– Farage, lui, n’est pas récompensé mais c’est le jeu démocratique, impitoyable. L’homme qui a fait plus pour le Brexit que tout autre aura été victime du « vote utile ». Faisant passer la cause avant lui-même, Farage s’est effacé devant Boris.

Farage prend acte du fait que le peuple veut le Brexit, mais pas nécessairement dans la version puriste qu’il défendait.
Souhaitons que Bojo se montre magnanime dans la victoire et accorde à Farage le crédit qui lui est dû. Ce dernier n’a pas un seul élu et c’est extrêmement dommage car il n’y aura personne pour contrer Boris s’il s’engageait dans un Brexit mou face aux négociateurs de l’UE.

Boris est-il tout-puissant ? Les difficultés surgiront vite mais, pour le moment, savourons ce magnifique cadeau de Noël et toutes ces bonnes nouvelles.

Boris est le Père Noël 2019 et, à la réflexion, il a même le physique du rôle.

 

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

21 réponses à l'article : Boris tout-puissant ?

  1. OMER DOUILLE

    26/12/2019

    Procurez vous le discours de voeux de Boris Johnson aux Anglais à l’occasion de Noel, cette année.
    Celui que beaucoup présentent comme un bouffon a fait montre d’un positionnement courageux et non ambigu à la Churchill qui honore son pays, contrairement à nos lopettes.
    Nos « représentants » apeurés d’avance par les réactions muzzardes n’osent même plus souhaiter un « joyeux Noel » et le remplacent par « joyeuses fêtes » afin de se présenter au pire comme « neutres ».
    Par contre comme Hidalgo, ils vont lècher les babouches avec des « joyeux Aîd » à chaque occasion.
    Cette couardise sous prétexte de « laicité » couvre en fait une soumission déjà acquise aux envahisseurs du Sud.
    Hamdoulillah !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      28/12/2019

      j’ avais dit déjà il y a peu sur ce blog que Boris Johnson était , à son niveau historique, un remake de Churchill ( les Français qui ne jugent que d’ après eux, le comparent maintenant à … de Gaulle ! ) et qu’ il n’ y avait bien que le Media français pour l’ avoir considéré ( sic ) comme un  » bouffon  » .Et puis … il est typique de cette élite british, capable de citer de mémoire pendant plus de trois minutes les premières lignes de l’ Odyssée en … grec ! rien à voir avec notre élite  » énarchique  » avec un Chirac, un Sarko ( qui n’ avait pas fait l’ E.N.A. lui ) , un Hollande, un Macron et bien sûr avec une Marine Le Pen et son rire niais et sa parole de robot

      Répondre
      • OMER DOUILLE

        29/12/2019

        EN GREC ANCIEN , d’après les érudits.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          30/12/2019

          vous pouvez lire ce poème fondateur de notre Civilisation dans la superbe, et encore inégalée, traduction française de Mario MEUNIER dont il est étonnant de lire la vie ( vous pouvez le faire sur Wikipédia ) une vie qu’ il ne pourrait plus accomplir à notre époque !

          bonne année

          Répondre
  2. vozuti

    22/12/2019

    je viens de regarder l’émission « c’est dans l’air » sur la procédure de destitution de trump.
    les lèche-culs…pardon, les journalistes français, expliquent pendant toute l’émission que trump est coupable d’avoir discuté d’un sujet tabou avec le président ukrainien et que cette discussion insupportable mérite une destitution.
    à aucun moment nos énigmatiques « journalistes » n’ont précisé que la discussion incriminée portait sur la corruption en ukraine de joe biden,bras droit d’obama et futur candidat démocrate.
    il aurait été trop compliqué d’expliquer aux téléspectateurs que la corruption des démocrates n’est pas grave, mais que ce qui est grave et mérite une destitution c’est d’oser en discuter.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      23/12/2019

      un peu plus d’ une heure après leur  » entretien  » l’ aide à l’ Ukraine était …  » supprimée  »

      n’ y voir qu’ une coïncidence !

      rassurez vous Trump ne sera pas destitué … comme ne l’ a pas aussi été le Démocrate Clinton

       » Christian Today  » périodique des évangélistes BLANCS dans son éditorial :

       »  » le fait qu’ il DEVRAIT être destitué ne relève pas des loyautés partisanes mais de la loyauté au Créateur des Dix Commandements « 

      Répondre
      • vozuti

        23/12/2019

        trump a rendu public l’entretien téléphonique avec son homologue ukrainien,ce dernier ne l’a pas contrarié.au contraire,il était totalement disposé à faire la lumière sur cette affaire de corruption.
        et je ne vois pas pourquoi trump devrais fermer les yeux sur la corruption des démocrates.
        les démocrates se sont acharnés pendant 3 ans sur une affaire de collusion avec la russie qui s’est avérée totalement sans fondements,ils n’ont pas réussi non plus à trouver une affaire de corruption dans laquelle trump serait impliqué,finalement ils en sont donc réduit, à seulement 1 an de la prochaine élection,à demander la destitution de trump sur la base d’une affaire de corruption dans laquelle se sont eux qui sont impliqués.
        ne me dites pas que vous ne saisissez pas le coté absurde,voir grotesque de cette manœuvre,et la mauvaise foi des médias officiels français qui sont capable de déblatérer pendant une heure sur une affaire,sans jamais aborder le point essentiel.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          28/12/2019

          le point essentiel est que Trump voulait redonner la première place à l’ Amérique mais qu’ il n’ est pas , intellectuellement, à la hauteur ( il capitule partout en trompetant que les  » choses avancent « , sauf bien entendu avec l’ Europe ce corps mou ) ; un deuxième mandat de Trump serait catastrophique pour tout le monde; même les … milieux d’ affaires américains commencent à s’ en inquiéter

          Répondre
      • KAVULOMKAVULOS

        26/12/2019

        A mort les « évangélistes BLANCS » ( pour faire plaisir à mr. Q. . Vivent les animistes NOIRS. Hugh !

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          28/12/2019

          hugh ? dites vous heureusement pour tous les hommes que la sagesse indienne est plus subtile que la vôtre même si elle est  » primitivement  » … animiste !

          Brenus ou Kavulom etc … ou le degré du zéro absolu de la finesse intellectuelle ; sans doute une intelligence dopée à la Kronenbourg !

          Répondre
          • KAVULOMKAVULOS

            31/12/2019

            Que voulez vous mon cher Q.Q. ( la praline) tout le monde ne cherche pas à disserter vainement sur le sexe des anges dans le but de se pousser du col : signe d’un profond complexe d’insuffisance. Sans que cela n’empêche votre altesse de mettre en avant sa prétention sans limites. re- Hugh !
            Notez au passage, même si vous faites semblant de ne pas avoir bien lu que je vous parle des animistes noirs. En tant que nouveau Pic de la Mirandole, vous devez connaitre – sans aucune doute-
            J’ajoute Hamdoulilah pour complaire à vos origines « sarrazines ».

          • quinctius cincinnatus

            31/12/2019

            savez vous AU MOINS ce qu’ est l’ ANIMISME ?

            qu’ il soit noir, jaune ou … blanc j’ en doute !

    • quinctius cincinnatus

      23/12/2019

      parallèlement, je déplore aussi que l’ esprit de Millière, et donc de Trump se soit subrepticement et pernicieusement infiltré dans votre esprit

      je vous conseilleras donc , si je puis me le permettre, de revoir ce film :

       » Harry, un ami qui vous veut du bien « 

      Répondre
      • vozuti

        23/12/2019

        si un film devait mettre en scène l’hypocrisie des journalistes français et des candidats qu’ils soutiennent (y comprit le clan obama-clinton),il s’appellerait « un prêtre qui vous veux du bien ».
        les journalistes français jouent le rôle de faux prêtres qui ne cessent jamais de délivrer des sermons d’une morale très spéciale, pour pouvoir mieux poignarder dans le dos ceux qui les écoutent.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          28/12/2019

          vous n’ êtes pas obligé de les croire

          Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    20/12/2019

    Eric Zemmour a parfaitement résumé avec justesse et acidité la situation de la Droâte ( traditionnelle ) française

     » avec Johnson une Droite qui gagne ***, avec Jacob une droite qui perd  »

    *** qui gagne parce qu’ elle a eu pour le Brexit le soutien d’ une partie des électeurs du Labour et que les  » démocrates  » ( c’ est à dire ceux qui seraient chez nous macron-compatibles ) se sont effondrés

    d’ ailleurs B. B. les en a remerciés et je pense qu’ il mènera une politique beaucoup plus  » sociale  » ( certains diront  » populiste  » ) qu’ une droite française toujours doctrinalement opposée au  » petit  » peuple par cette crainte louis-philipparde de la  » classe dangereuse  »

    la droâte française ? une droâte de petits bourgeois !

    Répondre
    • vozuti

      22/12/2019

      oui,l’impasse des électeurs de « droite » c’est qu’ils n’aiment pas se faire tondre par leurs leaders,mais ils aiment encore moins l’idée de remettre en cause le système.ils se condamnent donc à voter sans cesse pour ceux qui,après les avoir tondu,les mèneront à l’abattoir.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        05/01/2020

        c’ est qu’ ils n’ ont pas le choix !

        vous en connaissez vous des hommes en qui vous pourriez avoir confiance ?

        à droite comme à gauche Le Politique est à réinventer

        Répondre
  4. HOMERE

    19/12/2019

    Les Anglais ont toujours voulu le beurre,l’argent du beurre et la crémière….jamais ils n’ont contribué à la construction Européenne parce qu’ils sont justement Anglais…l’avenir dira si leur choix était judicieux….pris entre des USA protectionnistes et des Européens qui vont le devenir,l’Angletterre su elle perd l’Ecosse,va rapidement devenir une planète obscure…Quand à Bojo il reste un bouffon atypique sans envergure mais avec une grande gueule…

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      19/12/2019

      ah ces gaullistes sarkozysés , toujours aussi pleins de morgue

      les Anglais défendent [ ce qu’ ils croient être à tort ou à raison ] leurs intérêts aux premiers rangs desquels les libertés et leur vote

      quant à traiter Boris de bouffon je vous demande de vous reporter à un certain Sarko le fossoyeur de son propre parti

      autant de bêtise franchouillarde est sidérant, allez vous devriez comme beaucoup suivre une cure de  » défranchouillardisation  »

      p.s. / pour mémoire De Gaulle n’ aurait jamais existé politiquement ,  » historiquement  » sans la Grande Bretagne

      Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    17/12/2019

    ce que j’ ai surtout apprécié

     » je remercie sincèrement les électeurs travaillistes qui ont voté pour moi, même si je sais que demain leurs votes retourneront au Labour  »

    démocratique, sincère, simple, élégant, aristocratique

    tout ce qui nous manque

    et puis avec Corbyn R.D.A. c’ était quasiment gagné d’ avance

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)