Ce que cache la haine anti-Trump

Posté le 06 février , 2018, 3:41
6 mins

Cela ne cesse pas. La grande presse française cultive une haine anti-Trump depuis le jour où, en juin 2015, Donald Trump a présenté sa candidature à l’élection présidentielle américaine. Et depuis que Donald Trump est devenu Président, cela n’a fait que s’accentuer.

La grande presse française n’est pas seule. Les émissions de divertissement contribuent.

Il suffit, désormais, sur un plateau de télévision de citer le nom, Donald Trump, pour que des ricanements émergent et que des insultes fusent.

Un présentateur a pu aller jusqu’à proférer un appel au meurtre contre Trump sans susciter de réprobation.

Tenter de tenir un propos plus nuancé sur le sujet conduit immédiatement à des réprobations et a des questions venues d’un grand inquisiteur collectif invisible, mais omniprésent.

Il n’y a, ce doit être souligné, rien eu de tel dans l’histoire récente concernant un Président américain.

Ronald Reagan, en son temps, avait été traité d’imbécile et d’acteur raté, et nombre de commentateurs ne comprennent toujours pas pourquoi il est considéré aux États-Unis comme un très grand Président et comme un homme qui a changé le cours du monde pour le meilleur.

George Walker Bush a été présenté comme un crétin alcoolique et un fasciste.

Mais, avec Donald Trump, c’est infiniment pire.

Ce qu’il y a d’absolument malsain en tout cela est qu’il n’y a aucune base rationnelle, logique, factuelle pour fonder en quoi que ce soit la haine disséminée : ce qui se passe constitue un remplacement de l’information par la désinformation et par la propagande la plus vile.

Et il est scandaleux que des gens dont le métier est d’informer se livrent sans retenue à la désinformation et que des gens dont le métier est de divertir se transforment en propagandistes insidieux.

C’est ce que font les uns et les autres sur un nombre croissant de sujets, je le sais bien. Il n’empêche.

L’incitation à la haine, légitimement condamnée lorsqu’elle s’exerce vis-à-vis d’autres personnalités, se donne là libre cours.

Plus délétère encore : derrière la désinformation et la propagande concernant Donald Trump, c’est, en réalité, une opération de désinformation et de propagande xénophobe contre le peuple américain lui-même qui se trouve engagée.

Des gens qui passent leur temps à dénoncer la xénophobie l’exercent sans retenue, dès lors qu’il s’agit des millions d’Américains qui ont voté Donald Trump, et qui sont, comme lui, traités par eux d’ignorants (il peut même y avoir une dimension raciste dans certains articles, puisque les électeurs de Trump y sont qualifiés de « petits blancs »).

Sous la désinformation et la propagande concernant Donald Trump, il y a aussi une volonté de diaboliser la politique américaine, et une volonté symétrique d’exonérer, sans le dire explicitement, des régimes politiques criminels. Cette exonération est particulièrement sournoise.

Kim Jong-Un menace le monde et traite abominablement les Nord-coréens, mais, dès que Donald Trump, au nom des États-Unis, adopte une attitude de ferme dissuasion, c’est Donald Trump, qui se trouve dénigré, et en conséquence, la ferme dissuasion qu’il exerce.

Et ce qui se passe concernant Kim Jong-Un se retrouve lorsqu’il s’agit du régime iranien.

Nombre de commentateurs semblent avoir davantage de mansuétude pour le régime nord-coréen et le régime des mollahs que pour la démocratie américaine.

Ou, pour le moins, ils paraissent considérer que c’est la fermeté à l’égard de ces régimes qui constitue un danger, et non ces régimes eux-mêmes.

Ce qu’il y a de plus sournois encore est que la désinformation et la propagande contre Donald Trump visent (consciemment ou non) à empêcher de comprendre l’ère en laquelle nous sommes.

Le monde aujourd’hui est très instable.

La puissance américaine a été gravement détériorée pendant les années Obama, ce qui a donné un appétit de destruction aux ennemis de l’Occident.

Donald Trump s’efforce de rétablir la puissance américaine. Seule celle-ci aujourd’hui a les moyens et la volonté de résister aux ennemis de l’Occident. Ni la France telle qu’elle est gouvernée, ni l’Europe n’ont la volonté et les moyens requis.

Suggérer que c’est Donald ­Trump, le dictateur et le psychopathe dangereux équivaut à aider les réels dictateurs et psychopathes dangereux.

 

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

ARTICLE SUIVANT

Américains

15 Commentaires sur : Ce que cache la haine anti-Trump

  1. AMA

    14 février 2018

    Cet article est un constat. Mais la cabale anti-Trump n’a pas que l’apparence d’un “complot”. C’en est un. Pourquoi tourner autour du pot? Quels sont les comploteurs?

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    12 février 2018

    il est toujours intéressant et même profitable de connaître, pour en limiter les effets, jusqu’ où peut aller un raisonnement que biaisent les croyances et les dogmes et qui conduit à l’ opposé de ce qui est souhaité par celui ou celle qui l’ émet

    bien à vous

    Répondre
  3. de la Croix

    12 février 2018

    C’est quand même grave en France ou les gens qui se pensent les mieux informés ont encre des doutes sur les acteurs dominants qui sont derrière le drame qu’ils nous font subir… car qui possède les médias? qui paye les juges de la cour de cassation et du conseil d’Etat? que fait le CRIF en France… ? Vous commencez à comprendre???

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    10 février 2018

    un escroc russe extorque 100.000 U. S. $ à la C.I.A. en lui proposant des informations compromettantes sur … Donald T rump et des ” outils ” de piratage informatique volés à la N.A.S.A. !

    Répondre
  5. HOMERE

    7 février 2018

    La France de gauche et du centre,avait choisi Hillary Clinton pour succéder à Obama,et même une certaine partie de la droite….Trump a été,pour eux,une très amère déception qu’ils ne digèrent toujours pas.De là à le présenter comme Président illégitime,il n’y a qu’un pas que beaucoup,en France,ont franchi….sa réussite est évidemment un terrible échec pour eux.La droite française devrait s’inspirer de cette politique.
    Toutefois,je suis d’avis que la Corée du Nord n’est pas un problème majeur,ou du moins moins crucial que la question relative au moyen orient et le danger réel représenté par les pays musulmans et la montée de l’intégrisme du même nom.La Turquie et ses affidés sont un réel danger pour nos pays Européens et l’immigration reste une cinquième colonne inquiétante…très inquiétante !!

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      10 février 2018

      ” la France de gauche et du centre etc … ”

      pas seulement elle et ” eux ” une bonne partie de ” LaDroite ” aussi … c.f. Millière !

      Répondre
  6. AMA

    7 février 2018

    Ce constat est tout à fait juste. Mais, l’éternelle question est de savoir qui est derrière cette cabale et pourquoi ??? Du fait de sa dimension mondiale et son épicentre américain, on est déjà en droit de supposer que les tenants de la “mondialisation”, donc de la finance, sont derrière, et que Obama et les Clinton en sont les marionnettistes.

    Répondre
  7. Paul

    6 février 2018

    Monsieur Millière, tout ce que vous dîtes est exact mais, excusez-moi, un peu vain.
    En effet, la presse gauchiste européenne n’a qu’à recopier les insanités publiées dans la presse gauchiste américaine pour s’en repaitre.
    Quant aux émissions de télévision, il n’est qu’à voir la dernière prestation de Mme Obama pour comprendre à quel point sont soumises les chaines américaines, les européennes n’ayant plus qu’à les imiter.
    Il est aussi inutile de s’en fâcher que de pester contre la météo. Trump nous a montré la voie en nous montrant qu’on peut passer par dessus les ondes et les articles des plumitifs décérébrés des journaux à la botte démocrate pour toucher le peuple au coeur.
    Nous essayons de procéder de même à Sens Commun et nous aimerions vous compter parmi nos soutiens actifs. L’heure n’est plus à se plaindre quand on aime la France mais à agir comme l’ont fait les courageux manifestants de la Manif pour Tous de 2012 à 2014. Il est temps de consolider politiquement et économiquement ce prometteur mouvement sociétal. Tous les talents seront pour cela utiles.

    Répondre
    • guy milliere

      7 février 2018

      Soyez assuré que je soutiens Sens Commun. Si mon soutien doit être plus explicite, dites le moi, il le sera. Bien cordialement.

      Répondre
      • Paul

        9 février 2018

        M Millière, il est clair que Sens Commun a besoin d’hommes de votre trempe notamment pour nous éclairer sur l’expérience Trump. Je comprends que de là où vous vivez il vous est difficile de vous engager plus avant dans une formation politique, pourtant il serait pertinent que toutes les forces libérales et conservatrices influent à l’intérieur d’LR pour que ce parti rejoigne plus encore la réflexion de Sens Commun pour une restauration des valeurs morales naturelles et un engagement résolu dans une économie libérale.
        Je vous fais confiance pour trouver la forme que pourra prendre votre engagement, ainsi que celui plus général des 4V, auprès de Sens Commun.

        Répondre
    • quinctius cincinnatus

      8 février 2018

      vous avez le soutien de Mr Millière ! autant savoir dès maintenant que vous êtes plutôt mal parti pour conquérir le pouvoir , ce Monsieur choisissant toujours le camp qui perd : un looser

      Répondre
      • CPB33

        9 février 2018

        Alors, pourquoi allez-vous sur ce site et lisez-vous ses articles ? Par masochisme ?
        Encore un troll de merde islamo-gaucho….

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          12 février 2018

          je ne suis pas d’ un naturel emporté ou coléreux, soupe au lait dit on, comme vous ou Millière … mais plutôt de … sang froid !

          Répondre
      • Paul

        9 février 2018

        Si au moins vous saviez, vous, quel est votre “camp”…L’important n’est pas d’être dans le camp qui gagne mais dans celui de ses convictions, à condition d’en avoir et de ne pas se contenter de ricaner béatement dans son quant à soi. Ce qui compte c’est le combat plus que la victoire.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          10 février 2018

          à l’ époque où je jouais au rugby où que je pratiquais l’ athlétisme je recherchais toujours la victoire

          pour cela les Britanniques nous donnent la bonne leçon

          campez fièrement ,tel le coq sur ses ergots, sur votre ” quant à vous ” moralement confortable mais qui manque si cruellement de … virilité

          bon dimanche

          Répondre

Répondre

  • (pas publié)