Ce qui se passe en ce moment aux Etats-Unis est crucial

Ce qui se passe en ce moment aux Etats-Unis est crucial

Je pourrais consacrer un article à la mort de Valéry Giscard d’Estaing.

À mes yeux, il ne mérite pas que je lui consacre davantage que quelques lignes.

Des amis me vantent ses qualités. J’ai beau scruter ce que cet homme a fait, j’ai bien du mal à trouver quoi que ce soit de positif.

Il a continué sans rechigner la politique arabe de la France. Il a entériné le regroupement familial, qui a eu de lourdes conséquences et a très fortement contribué à l’islamisation qui est en train de ravager le pays.

Quand bien même on me dira qu’il a souligné plus tard que c’était une grave erreur sur laquelle il aurait voulu revenir, il a commis l’erreur, et ce fut davantage qu’une erreur : un crime contre la France.

En supplément, il a tout fait pour accélérer la construction européenne qui est en train de dissoudre les pays européens dans un conglomérat technocratique.

Ce dernier prend les allures d’un fragment de la grande réinitialisation qu’entendent mettre en place ceux qui veulent constituer une nomenklatura mondiale détruisant identités, souverainetés, civilisations et réduisant les populations à la servitude.

L’état désastreux de la France aujourd’hui, rongée par la croissance des zones de charia et de délinquance, en voie d’effondrement économique, et de glissement vers un fonctionnement de type autoritaire, c’est son œuvre à lui, Valéry Giscard d’Estaing, quarante ans après qu’il ait quitté le pouvoir.

Emmanuel Macron est son disciple – un disciple très médiocre, j’en conviens.

Ce qui doit être regardé en face est que, depuis des décennies, la France est régie par des politiciens sans envergure ni lucidité, souvent cyniques.

Je ne chercherai pas les causes de cet état de fait ici, je me contente de le constater.

Si je voulais donner quelques pistes, je dirai que l’étatisme en France a joué un rôle stérilisant, et que créer l’École nationale d’administration a été une très mauvaise idée.

Je dirai que la nostalgie pour la grandeur de la France et l’hostilité du Général de Gaulle aux États-Unis ont conduit à des égarements parfois sordides.

J’ajouterai que l’idée de retrouver une grandeur en voulant élaborer une Europe puissance sur un mode constructiviste aux fins de damer le pion à la puissance américaine n’a rien arrangé, et que le constructivisme qui a marqué la construction européenne portait en germe la grande réinitialisation.

Dans le monde tel qu’il est aujourd’hui, ce doit être dit, la France est une puissance déchue et un pays malade.

L’Union européenne est une structure délétère qui conduit les pays d’Europe vers la sortie de l’histoire.

Le sort du monde et celui des Européens se joue entre les deux principales puissances planétaires, la Chine et les États-Unis.

La Chine a pris l’ascendant au cours des vingt dernières années et mené une guerre au monde occidental.

Les dirigeants américains qui se sont succédés jusqu’à Donald Trump, démocrates et républicains, sont restés aveugles ou paralysés face au danger.

Certains d’entre eux, Obama tout particulièrement, se sont faits complices.

Les dirigeants européens se sont faits complices aussi.

Donald Trump, grâce aux conseils avisés de gens remarquables, Peter Navarro, Gordon Chang, Steven Mosher (ceux qui veulent en savoir davantage peuvent trouver des détails dans mon livre «Après ­Trump?») a voulu contrer le danger et a fait fléchir la Chine.

On saura un jour de manière incontestable si le déferlement de la pandémie appelée Covid-19 a été voulu par la Chine (tout l’indique).

En tout cas, les dirigeants chinois voient aujourd’hui cette pandémie comme une «providence» qui a accéléré le dépérissement de l’Europe, brisé la présidence Trump, servi immensément les agents de déstabilisation au sein des États-Unis et rendu possible le coup d’État mené présentement par les démocrates.

Donald Trump est encore pour l’heure un rempart contre l’hégémonie chinoise.

Joe Biden et les démocrates acceptent l’hégémonie chinoise et, si cette hégémonie se met en place, nous vivrons pleinement dans le monde de la grande réinitialisation.

Ce qui se passe en ce moment aux États-Unis est crucial, et parler d’autre chose est sans intérêt. Encore faut-il en parler de manière pertinente, ce qui n’est pas le cas dans la presse française.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Partager cette publication

(61) Commentaires

  • quinctius cincinnatus Répondre

     » le Crépuscule des Beaufs  »

    avant dernier acte :

    le Collège des Grands Electeurs désigne Joé Biden

    le Ministre de la Justice n’ a pas su fabriquer des preuves : viré comme dans une émission trumpiste de télé-réalité !

    cette fin de mandat de MADE DONALD est un véritable régal inrellectuel ! … enfin pour les gens … intelligents !

    15/12/2020 à 8 h 11 min
    • Jojo Répondre

      Il faudrait que Trump mette à exécution sa menace de se barrer à l’étranger en cas de défaite, ils pourraient ainsi tous aller lui répondre visite en pèlerinage.
      Je suggère une ile du Pacifique à la Marlon Brandon. Ça aurait de la gueule une marrée de casquettes rouges dans des barques autour de l’île. Leur Idole simplement vêtue d’un pagne pourrait les contempler depuis la plus haute colline et leur envoyer sa bénédiction sous formes de paquets de chips.

      15/12/2020 à 9 h 39 min
  • ELEVENTH Répondre

    Dernière nouvelle parue dans le « progressiste financier » , organe d’information économique à l’intention des nuls, nombreux, de ce courant de pensée :
     » une nouvelle start up vient de voir le jour, fondée par le duo Q.Q. JOJO et ayant pour but la fabrication et la vente de chariots adaptés pour culs de jatte ».
    Les géniaux créateurs ont expliqué à notre consoeur , miss Lapétasse, que grâce à l’expansion consécutive à la victoire volée du tandem Bidon-Harrycover, des génuflecteurs seront de plus en plus nombreux à devenir clients pour ce moyen de transport, leurs rotules étant vouées à la destruction. Et ce ne sera pas le docteur knock-qq qui pourra y pallier.
    Même chez les plus tordus, on trouve des idées. Un financement occulte se mettrait en place pour assurer aux génies le succès qu’ils méritent.
    De toutes façons, comme pour les élections US, il leur suffira de corrompre les payeurs.
    Vive la mondialisation heureuse et le vivrensemblisme.

    14/12/2020 à 16 h 18 min
    • HansImSchnoggeLoch Répondre

      Enfin une « Start up » de haut niveau, Macron va être content.
      On pourra mettre ces chariots à la disposition du roi Pétaud.
      QC qui a déjà une plate-bande de navets et un bac à sable dans la Cour du Roi, pourra les distribuer aux nécessiteux.

      14/12/2020 à 18 h 06 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    alors les trumpistes français forts en gueule quand donc allez vous prendre les armes pour aller sauver la démocratie américaine , car à vous lire ce n’ est pas le courage qui vous manque !

    14/12/2020 à 13 h 48 min
    • HansImSchnoggeLoch Répondre

      QC: « fort en gueule »

      Cela vous va bien, vous avez déjà le long museau et les dents longues.

      14/12/2020 à 17 h 59 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        exact : je suis un loup et je chasse en meute

        14/12/2020 à 18 h 16 min
        • HansImSchnoggeLoch Répondre

          Et vous avez mangé la grand-mère seul ou en meute?

          Quand j’étais bambin ma grand-mère maternelle me racontait des contes en allemand dont celui du petit chaperon rouge (Rotkäppchen en allemand).
          Je me rappelle encore bien de ce qu’il advint du loup après sa capture par les chasseurs.
          Et bien on lui a ouvert le ventre, rempli de grosses pierres, recousu et jeté au fond d’un puit profond *), m’avait-elle répondu.
          Et il ‘nest plus jamais revenu, demandais je tout content.
          Non il n’est plus jamais revenu, m’avait-elle assuré.
          Sur ce je m’endormais du sommeil du Juste.

          *) Voyez vous QC c’est le destin des loups qui deviennent trop confiants.

          14/12/2020 à 19 h 57 min
          • quinctius cincinnatus

            les loups ne sont jamais confiants !

            15/12/2020 à 8 h 13 min
  • vozuti Répondre

    « Le Texas n’a pas démontré un intérêt juridiquement reconnaissable à la manière dont un autre État organise ses élections »
    c’est par par cette phrase laconique que la cour suprême justifie son refus de donner un avis sur le fond.
    en d’autres termes, si certains états organisent les élections comme des républiques bananières, les autres états concernés par l’élection n’ont rien à dire.
    réponse du texas «Peut-être que les Etats respectueux des lois devraient s’allier et former une Union d’Etats qui respecteraient la Constitution»

    12/12/2020 à 13 h 02 min
    • Jojo Répondre

      Un moment il faudrait peut-être arrêter de dire « Le Texas » quand le chef d’un parti républicain local dit quelque chose.

      12/12/2020 à 13 h 37 min
      • vozuti Répondre

        Un législateur républicain du Texas, Kyle Biedermann, avait précédemment annoncé son intention d’organiser un référendum sur la sécession texane des États-Unis.

        «Le gouvernement fédéral est hors de contrôle et ne représente pas les valeurs des Texans. C’est pourquoi je m’engage à déposer une loi qui permettra un référendum pour donner aux Texans un vote pour que l’État du Texas réaffirme son statut de nation indépendante», a-t-il détaillé.

        l’état profond a effectivement réussit à reprendre le contrôle, mais ne vous réjouissez pas trop vite car c’est peut-être une victoire à la Pyrrhus.
        trump a obtenu 8 millions de voix de plus qu’obama en 2012.
        que biden, un candidat moitié gaga qui a fait campagne dans son sous sol, puisse exploser tous les records avec ses 81 millions de bulletins, n’est pas crédible pour la moitié des américains.et cette moitié d’américain n’est plus manipulable puisqu’elle ne croit plus aux médias.

        12/12/2020 à 14 h 34 min
        • HansImSchnoggeLoch Répondre

          JoJo
          « Un moment il faudrait peut-être arrêter de dire « Le Texas » quand le chef d’un parti républicain local dit quelque chose. »

          L’ élection entachée de fraudes du candidat Biden engage tous les états sur le plan fédéral.
          Si Biden président, déclenche par inadverdance *) une guerre nucléaire cela toucherait le Texas dans son intégralité et pas seulement un chef du parti républicain.

          *) c’est une hypothèse avec laquelle il faudra compter, car comme on dit en alsacien: « ce type n’a pas toutes les tasses dans son armoire. »

          12/12/2020 à 15 h 46 min
        • HansImSchnoggeLoch Répondre

          Vozuti
          « organiser un référendum sur la sécession texane des États-Unis. »

          C’est aussi le voeu de plusieurs états de la côte pacifique. Californie, Oregon et Washington.
          États qui sont plutôt de tendance démocrate.
          La Chine doit bien se frotter les mains, à elle seule le Pacifique y compris Midway et Hawaii.

          Anecdote:
          Pendant la guerre de sécession US un groupe de démocrates « les Copperheads » avait l’intention de faire la paix avec les Confédérés.
          S’ils avaient réussi il y aurait aujourd’hui deux états un au Nord et un au Sud et tout le « tralala » actuel aurait pu être évité.

          12/12/2020 à 16 h 00 min
          • Jojo

            United we stand, divided we fall

            Bref, à la semaine prochaine et aux prochains articles trumpistes.

            12/12/2020 à 18 h 08 min
          • HansImSchnoggeLoch

            Les démocrates US viennent de changer la devise: E pluribus unum
            Voici la nouvelle moûture: « Pluribus ex unum ».*)

            Tous les billets de banque devront être réimprimés, sacré boulot pour Biden
            Cela résorbera un peu le chômage et permettra d’éclaircir les forêts californiennes pour fabriquer le papier.

            *) Ou les Etats-Désunis.en langage conventionnel.

            12/12/2020 à 19 h 15 min
          • quinctius cincinnatus

            pas possible il y aurait du chômage dans les derniers jours covidés de Made Donald ?

            12/12/2020 à 19 h 38 min
          • HansImSchnoggeLoch

            QC: pas possible il y aurait du chômage dans les derniers jours covidés de Made Donald ?

            Je pensais au chômage des fonctionnaires.
            Imprimer des billets est un travail régalien. Biden avec l’aide de Janet Yellen (ex Fed) et des fonctionnaires pourront imprimer la nouvelle fausse monnaie.
            Un pied de nez à tous les faussaires du monde.

            PS: si vous avez des vieux « greenbacks » mettez les dans la benne avec les vieux cartons Je passerai un de ces jours pour les ramasser.

            13/12/2020 à 13 h 31 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    la Cour Suprême, pourtant à majorité … républicaine, vient de rejetter le recours déposé par … l’ Etat du Texas !

    MADE DONALD en profite pour dénoncer  » le manque de courage des juges  »

    notre quarteron d’ imbéciles du blog et nos deux journalistes désinformateurs doivent s’ indigner … en bons … démocrates qu’ ils sont !

    12/12/2020 à 8 h 41 min
  • Jojo Répondre

    >Dans le Droit US les témoins déposent uniquement les charges sous serment devant le Tribunal et pas devant les journalistes.
    >Mais si leur refuse un procès comment vont-ils déposer?
    >De là leurs réponses évasives certainement suggérées par leurs avocats.

    Admirable rhétorique pour justifier des dossiers vides. Vos témoins ont abondamment parlé aux micros encouragés par Guilliani qui a présenté ça comme des preuves de fraudes massives. Mais n’ayant pas d’éléments factuels de fraude ils n’ont rien pu présenter aux tribunaux qui pourtant leur ont ouvert audience.
    CF parmi les nombreux échanges de Guiliani avec un juge « vous plaidez donc la fraude ? » « Non, nous ne plaidons pas la fraude » … (de mémoire, mais c’est à peu près ça).
    Il reste facile de raconter n’importe quoi devant un micro de journaliste, sur Internet, voire devant une table d’élus quand ce n’est pas une audition ou vous êtes subpoena. Votre preuve bidon du jour c’est cette histoire de camionneur, hier c’était les serveurs en Allemagne, et les valises de faux bulletins, demain ça sera autre chose. L’esprit humain est fort imaginatif.
    Vous nous enjoignez de regarder les auditions de ces fameux témoins devant des élus qui changerait tout je vous réponds que je ne demande pas mieux et je vous demande où les regarder ….vous changez de sujet.

    Enfin là Trump tente la technicality juridique, avec le changement des délais de vote dans plusieurs états. C’est presque plus acceptable comme démarche.

    Pour xème fois : quand l’avocat de Trump parle d’observateurs non présents, il suffit d’écouter pour voir que ça devient très vite « Observateur qui n’ont pas eut exactement ce qu’a postériori nous réclamons » c’est-à-dire ces fameuses histoires de 6 feet de distance par rapport à la table de vote qui serait un obstacle inacceptable une fois qu’on perd les élections.
    Votre fameuse vidéo ou vous affirmiez que l’on voit trés clairement de faux bulletins cachés dans des valises sous des tables a été démonté et vous transformez ça en « oui mais quand ils ont dépouillé les autres observateurs n’étaient plus là » … d’une part vous avouez votre capacité à interpréter la réalité à votre avantage de façon délirante, d’autre part je vous ai déjà dit que les bulletins ont bien été ouverts devant les fameux observateurs comme la loi l’exige, d’autre par il n’est absolument pas requis légalement que les observateurs soient là quand les bulletins sont mis dans la machine. Ensuite tout cela a été compté et recompté. Et ajoutons que les observateurs -superviseurs légaux étaient bien là eux.
    Alors que la situation ne soit pas idéale, qu’il y ait des cafouillages n’autorise pas heureusement pas n’importe qui (les trumpistes) à annuler des millions de votes. Ils avaient le droit de demander des recomptages, ça a été fait et refait.
    Qu’un ou deux individus ait fraudé arrive malheureusement à chaque élection, allez donc voir les archives, à chaque élection des gens sont condamné pénalement pour ça. En 2016 y compris.

    Le parti Républicain ferrait mieux de virer sans ménagement tout les trumpistes, de se reconstruire et présenter un vrai bon candidat. Un nouveau Reagan, ou encore un candidat qui ferra l’affaire comme un Bush père ou même un Bush fils.

    11/12/2020 à 8 h 24 min
    • vozuti Répondre

      ce que vous dites n’a pas de sens.
      s’il est légal de dégager les observateurs avant le décompte des bulletins dans les machines, alors il n’y a aucune assurance que les bulletins trump seront comptés. dans ce cas, ce n’est même pas la peine d’aller voter parce que c’est celui qui compte les bulletins qui décide à votre place pour qui vous avez voté.

      11/12/2020 à 13 h 26 min
      • Jojo Répondre

        >ce que vous dites n’a pas de sens.

        C’est pourtant la loi et le fonctionnement du vote, allez vérifier.

        Il y avait des superviseurs qui sont des observateurs indépendants de fait. Je n’ai pas retenu tous les détails, mais les bulletins sont comptés et recomptés. Ils ne sont pas détruits physiquement en passant dans la machine ou je ne sais quoi qui ferrait disparaitre un faux décompte.
        Imaginez : vous avez à mettre plusieurs lots de 500 bulletins dans une machine.
        Un superviseur et d’autres personnages vous voient travailler. Vous savez que ce lot a des probabilités d’être recompté, par une machine ou à la main. Vous faites comment pour truquer le vote ? Vous avalez discrètement 200 bulletins après avoir lu dessus pour qui ils ont voté ? … Les bulletins US c’est plusieurs pages A4 parfois hein pas juste une petite feuille comme en France va vous failloir un sacré appetit.

        12/12/2020 à 12 h 12 min
        • quinctius cincinnatus Répondre

          ne perdez pas votre temps ! ce ne sont pas même des Saint Thomas !

          jusqu’ à leur dernier souffle ils maintiendront qu’ une conspiration ( peu importe laquelle ) a détruit la vérité c. à d. que Donald Trump a gagné !

          je pense qu’ ils ne s’ imaginent même pas à quel point les adversaires des E.U. peuvent s’ amuser d’ assister à cette ultime PITRERIE du Grand Made Donald

          13/12/2020 à 12 h 55 min
    • HansImSchnoggeLoch Répondre

      « Le parti Républicain ferrait mieux de virer sans ménagement tout les trumpistes, de se reconstruire et présenter un vrai bon candidat. Un nouveau Reagan, ou encore un candidat qui ferra l’affaire comme un Bush père ou même un Bush fils. »

      Vous mélangez les choux et les chèvres.
      On parle de soupçons de fraudes électorales par un des partis ayant un candidat à la présidence, pas du choix du candidat présidentiel par un parti.
      Il aurait pu s’agir du candidat x, y ou z, de n’importe quel parti cela n’aurait rien changé, les soupçons de fraudes restent des soupçons de fraudes.
      Et ce sont ces soupçons averc leurs preuves qu’il faudra étudier dans le détail et le calme dans un tribunal et sans caméras.

      Tout raccourci ne sera que préjudiciable à la démocratie US, s’il en reste encore une!

      11/12/2020 à 14 h 03 min
      • Jojo Répondre

        >soupçons de fraudes électorales

        Les trumpistes ont eut tous le loisir de présenter des preuves aux divers tribunaux, devant des juges à tendance conservatrice y compris. Ils n’ont rien présenté de probant ou même d’examinable matériellement.
        À croire comme certains le disent que le but de tout cela n’était certainement pas de gagner devant la Justice, mais soit de forcer la main aux élus pour invalider l’élection soit plus probable mener des campagnes de communication et des levés de fonds.
        « On m’a volé l’élection, je suis le vrai président – envoyez-moi un don de $10 … » les Américains sont inondés de ce genre de messages par les trumpistes depuis 1 mois… et ça va probablement durer jusqu’en 2024.

        Mais vos histoires de soupçons qui devraient quasiment faire force de loi me rappelle furieusement les tribunaux révolutionnaires français de 93 et autre loi des suspects…. au nom de la « République en danger » face aux contre-révolutionnaires et aux armées étrangères on peut bien massacrer quelques milliers d’innocents et la démocratie au passage.

        12/12/2020 à 12 h 21 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      Le Parti Républicain ne peut plus virer TOUS les  » trumpistes  » car le tea party est maintenant la base même de son électorat : celui du beauf yankee

      les Républicains se retrouvent donc dans la même impasse que  » nos  » Républicains, à nous, qui n’ ont pas su virer et les chiraquiens et les sarkozystes

      on ne dira jamais assez la nocivité pour un parti politique , quel qu’ il soit, de sa composante  » populiste  » lorsqu’ elle prend le pouvoir et la faute impardonnable des  » 4Vérités  » est de  » flatter  » ces gens là en en soutenent les idées jusqu’ à l’ obsession

      12/12/2020 à 11 h 37 min
      • Jojo Répondre

        Oui Quinctius j’ai hélas pu assister de près à cette dérive de la droite.

        Je pense que le médium Internet a façonné en partie cela. Pour résumer grossièrement, il est beaucoup plus facile de mentir en s’adressant directement à son public – et hélas les mensonges à sensations sont souvent très efficaces pour récolter des dons des adhérents, des votes, du soutien indigné. C’est la solution de facilité.
        Concrètement avec Internet vous pouvez repérer ce qui commence à fonctionner auprès de votre public le plus excité – par exemple que votre adversaire aurait monté un réseau de pédophilie – vous pouvez alors monter des campagnes d’insinuation à ce sujet, créer un bruit de fond, faire des pétitions sur des sujets annexes, etc… et cela sans jamais passer par un journal (quelque soit son opinion) qui aurait le minimum de déontologie pour ne pas balancer ce genre de dossier sans aucune preuve.
        Pire, une fois que cela aura pris de l’empleur les médias en parlerons, pour le dénoncer comme « fake news » et là vous n’aurez qu’a jouer la corde du « les médias sont le système, nous luttons contre eux ».

        Les 4 Verites ne l’oublions pas n’est pas un journal d’information, mais une feuille d’opinion. Ce sont des points de vue sur l’actualité. Parfois fort interressants certes. Ils reflétent je pense hélas ce que croit réellement une bonne partie de la droite.

        12/12/2020 à 12 h 33 min
        • quinctius cincinnatus Répondre

          on peut être un journal d’ opinion et ne pas flatter systématiquement ce qu’ il y a de plus vil ou bien alors s’ intituler  » l’ ami du peuple  » c’ est à dire de la populace

          s’ abaisser à ce niveau d’ écriture est indigne d’ une feuille de la droite libérale et chrétienne ( catholique )

          12/12/2020 à 14 h 33 min
        • vozuti Répondre

          jojo « et cela sans jamais passer par un journal (quelque soit son opinion) qui aurait le minimum de déontologie pour ne pas balancer ce genre de dossier sans aucune preuve. »

          les médias ont passé 4 ans a balancer de la merde sur trump, le faux dossier russe présenté comme une preuve étant le cas le plus flagrant.

          à mon avis, la seule véritable victoire de trump sur l’état profond a été d’avoir délégitimé les médias. et c’était principalement par cet outil de manipulation que les populations étaient contrôlées depuis des lustres.

          12/12/2020 à 15 h 10 min
          • Jojo

            Nous avons déjà parlé des dossiers : Russie-Ukraine / contacts avec les services Russes en 2016.
            Rien de faux dans des faits que Trump a lui-même reconnus.

            12/12/2020 à 18 h 12 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Lu dans CNBC
    17 states tell Supreme Court they support Texas bid to reverse Biden win.

    17 états avertissent La Cour Suprême qu’ils supportent l’effort du Texas d’annuler la victoire de Biden.
    Comment la Cour va-t’elle réagir?
    17 états ce n’est pas énorme mais c’est déjà un nombre appréciable.

    10/12/2020 à 11 h 41 min
    • Jojo Répondre

      Franchement s’ils y arrivent, que la Cour Suprême autorise (oblige?) les élus des swings states à majorité Républicaine à se substituer au vote des électeurs pour choisir au même les grands électeurs et donc nommer Trump président, alors là chapeau !
      Ca sera mettre un énorme coup à la démocratie américaine, mais ça sera bien joué en terme de saloperie.
      Evidemment l’étape d’après ça sera Trump pour un troisième mandat (il l’a publiquement annoncé – comme il avait prévenu qu’il n’accepterai pas de perdre cette fois-ci : « soit je gagne soit c’est trucqué »).

      10/12/2020 à 12 h 23 min
      • vozuti Répondre

        ceux qui ont eu la curiosité de suivre les auditions publiques des témoins, qui étaient retransmises sur you tube, savent que la fraude massive ne fait aucun doute.
        vous faites erreur si vous croyez que les juges de la cour suprême n’ont pas vu les auditions et qu’ils se sont juste contenté de lire en boucle pendant un mois le mantra « y a pas de preuves » dégueulé par les merdias.
        la seule question est de savoir s’ils auront le courage de faire respecter le droit et de siffler la fin de la récréation pour la mafia bideniste.
        c’est le moment de prendre les paris.
        personnellement je mise tout sur sur une invalidation des résultats par 5 juges contre 4.

        10/12/2020 à 13 h 38 min
        • Jojo Répondre

          Quelles auditions recommandez-vous de regarder précisément ? Je veux bien regarder tout cela , ça m’intéresse. Je me suis tapé toutes les auditions de l’affaire Ukrainienne en direct, c’était tres éclairant.

          Ce que j’ai vu des auditions non judiciaire des témoins de Guiliana pour ma part était des témoignages de gens se plaignant d’une mauvaise organisation, de sentiments d’hostilité ou carrément des allégations du type « je ne peux pas dire que j’ai vu de fraude mais ça n’ai pas possible que Trump et perdu et j’ai lu sur internet », ou bien encore des affirmations type « s’ils avaient voulu frauder ils auraient pu » … sans avoir le moindre élément matériel d’un début de fraude.
          La seule chose de concrète que j’ai vu ce sont deux électeurs qui se sont vu refuser le droit de changer leur vote par anticipation alors qu’ils en avaient le droit … mais le juge a considéré à juste titre qu’on n’allait pas annuler 1 millions de votes à cause de cela…

          10/12/2020 à 16 h 28 min
          • HansImSchnoggeLoch

            Dans le Droit US les témoins déposent uniquement les charges sous serment devant le Tribunal et pas devant les journalistes.
            Mais si leur refuse un procès comment vont-ils déposer?
            De là leurs réponses évasives certainement suggérées par leurs avocats.

            10/12/2020 à 17 h 01 min
          • ELEVENTH

            TOUT ce qu’écrit ce « JOJO », c’est de la daube.
            Ne vous fatiguez pas à tenter d’échanger avec lui. Iriez vous caresser un cobra avec la seule finalité de vous faire mordre ?
            Jojo, comme Q.Q. c’est à chier . Point barre.
            Comme tous les gens de ce genre la discussion est vaine : le nez dans la me..de , ils vous diraient que cela sent la rose. Alors…
            Je souhaite sans trop y croire , vu les pourritures qu’il a en face de lui, que Trump renverse la table. Il est le seul rempart de l’occident chrétien, face aux désertions multiples et aux génuflecteurs de tous ordres, ces raclures prêtes à se vendre – a se donner – aux muzzs.

            10/12/2020 à 17 h 45 min
          • vozuti

            oui, jojo est dans le déni, ce qu’il essaye de nous dire c’est qu’effectuer un dépouillement sans observateurs du parti adverse, ou ne pas vérifier l’identité des votants, ce ne sont pas des preuves de fraude. ça a toujours été considéré comme de la fraude, mais depuis peu ce n’est plus de la fraude… par chance jojo et ses clones des merdias ne siègent pas à la cour suprême.

            10/12/2020 à 21 h 33 min
        • HansImSchnoggeLoch Répondre

          Vozuti,

          Le ton a monté d’un cran, ce n’est plus un « challenge » de l’Attorney General du Texas mais un procès.

          In new lawsuit, Texas contests election results in Georgia, Wisconsin, Michigan, Pennsylvania.
          Source: The Texas Tribune.

          10/12/2020 à 16 h 54 min
          • vozuti

            oui, et les 4 états incriminés doivent répondre aujourd’hui avant 3 pm.
            après cela, la cour suprême décidera de la suite à donner à cette affaire.
            la question étant ,est ce que ces états ont violé la constitution par une modification de leurs règles électorales permettant une fraude massive.
            et le sort de l’élection dépend entièrement de l’avis final de la cour.

            10/12/2020 à 20 h 18 min
    • R. Ed. Répondre

      En fait, ce sont 19 états qui soutiennent le Texas dont 6 relaient également la plainte.
      19 + le Texas, cela fait 20, il y 50états, c’est donc 40% d’ états dissidents.

      Prenons l’Union européenne, 27 états qui restent vu sue la Grande Bretagne a jeté le gant, chaque état possède UNE voix, quel que soit la population . Le Luxembourg, moins d’un million d’habitants, = 1Voix, l ‘Allemagne, 82millions d’habitants,UNE voix la France 67 une Voix l »Italie 66, 1 voix et ainsi jusqu’au 27 ième.
      Aux States, si il doivent appliquer l’article 12 de la constitution, ce sera comme pour l’Union européenne UN ETAT = une voix et par incidence, Trump est élu, vu qu’il ya30 états républicains et 20 « démocrates », enfin, c’est comme cela qu’on les apelle.

      14/12/2020 à 3 h 17 min
  • vozuti Répondre

    dernier rebondissement
    La Cour suprême des États-Unis a ordonné mardi soir 8 décembre à la Pennsylvanie, au Michigan, au Wisconsin et à la Géorgie de répondre à la plainte déposée par le procureur général du Texas.
    cela montre que la plainte est prise au sérieux par la Cour suprême… les tricheurs se sont peut-être réjouis trop vite.

    09/12/2020 à 20 h 09 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    QC:
    “SYRIE oui , mais LYBIE non ! écrivez LIBYE
    d’ ailleurs @ JOJO vous a déjà corrigé et il vous corrige beaucoup par ailleurs bien qu’ il perde son temps avec un abruti de votre espèce !”

    C’est exact Libye et non Lybie.
    Voyez-vous cher QC quand je fais une erreur je le reconnais.
    C’est ce qui nous distingue.
    Vous, quand vous confondez division et multiplication dans un calcul de pourcentage vous insultez vos contradicteurs.

    Dans un commentaire un peu plus haut JoJo avait écrit: “cours Suprême”.
    Je l’ai corrigé avec humour sans l’insulter pour autant.
    Ce qui nous distingue de nouveau.

    Je laisse le soin aux autres intervenants de déterminer à qui revient le titre glorieux « d’abruti ».

    09/12/2020 à 19 h 21 min
    • HansImSchnoggeLoch Répondre

      Correction: Dans un commentaire un peu plus bas…

      09/12/2020 à 19 h 23 min
  • vozuti Répondre

    la cour suprême a refusé de se saisir de la demande de décertifier en urgence les résultats en Pennsylvanie, mais elle n’a pas pris de décision sur le fond et elle peut encore le faire avec la plainte du texas.
    par exemple,à de nombreuses occasions les observateurs ont été tenu à distance du dépouillement,voir éjectés, sous prétexte de risque sanitaire. la cour suprême peut très bien décider qu’un dépouillement sans les observateurs de chaque parti n’est pas en accord avec la constitution.
    le FBI et le ministère de la justice ont refusé d’enquêter sur les fraudes, les courts locales ont refusé de se saisir des très nombreux témoignages et des preuves filmées, alors si la cour suprême décide elle aussi aussi de fermer les yeux et de se déclarer incompétente, les US ne sont plus un état de droit, ils deviennent officiellement une république bananière.

    09/12/2020 à 16 h 46 min
    • HansImSchnoggeLoch Répondre

      Vozuti
      Voir la vidéo de « Jesse Morgan », un camionneur indépendant qui en sait long sur les transports postaux entre les états de New York et de Pennsylvanie.

      09/12/2020 à 19 h 36 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    JoJo
    « Mais bien sur. Il a surtout fait preuve d’un attentisme lamentable ce qui lui a valu ce fameux prix Nobel. »

    Obama a eu son nobel de la paix en octobre 2009 c.à.d. ~10 mois après son intronisation comme président en janvier 2009.
    Les conflits syriens et lybiens sont tous deux antérieurs à 2009, donc aucun attentisme possible sur ces deux conflits.

    Son prix nobel a une autre cause. En ce qui me concerne l’équation coloristique R=G=B=0 pourrait être l’unique raison. Si vous n’avez pas capté je peux vous faire un dessin noir sur blanc.

    You see JoJo shooting from the hips with an empty gun won’t get you any faster. In a real fight you would have hit the dust right now.
    By the way, Tombstone / AZ is a nice place to rest in. Unfortunately to get there only one way tickets can be booked. A safe return is not ensured, OK Corral could be one of the reasons.
    Have fun life is short!.

    09/12/2020 à 11 h 49 min
    • Jojo Répondre

      Hans, inutile de chercher la chicane pour rien, ni vous ni moi ne défendons l’attribution du prix Nobel de la Paix à Obama. Qui lui-même n’aurait pas bien compris pourquoi il l’avait.
      Oui le fait qu’il soit noir a peut-être été l’élément clef, ou alors le fait de signer l’accord de Paris sur le climat, ou un mélange de toutes ces raisons.
      De toute façon ce prix Nobel de la paix est une farce en général. Ils le donnent à n’importe qui pour n’importe quoi.

      Je ne comprends pas ou vous voulez en venir vous commencez par me dire « Obama qui a déclenché deux conflits (Syrie et Libye) » et maintenant vous me dites  »
      « Les conflits syriens et lybiens sont tous deux antérieurs à 2009, donc aucun attentisme possible sur ces deux conflits ».
      Mais encore …

      09/12/2020 à 12 h 57 min
      • HansImSchnoggeLoch Répondre

        JoJo

        « Mais bien sur. Il a surtout fait preuve d’un attentisme lamentable ce qui lui a valu ce fameux prix Nobel. »
        C’est bien vous qui avez écrit cela?

        Obama a fait 2 termes à la présidence US de 2009 à 1012 (4 ans) et de 2013 à 2016 (4 ans).
        Obama était du parti démocrate.
        Vous pouvez contrôler.

        Obama a reçu le prix Nobel en octobre 2009 soit ~10 mois après le début de son premier terme en janvier 2009.
        Peu importe pour quelle raison.
        Vous pouvez contrôler.

        Les conflits syriens et lybiens sont tous les deux antérieurs à l’obtention de son prix Nobel
        Syrie en mars 2011 et Lybie en février 2011 (date des premiers évènements).
        Vous pouvez contrôler.

        Revenons maintenant au début.
        Il (Obama) a surtout fait preuve d’un attentisme lamentable ce qui lui a valu ce fameux prix Nobel. »
        a) Un attentisme lamentable de 10 mois?
        b) Et pour quelle raisons précises?
        c) Je suppose que vous pensiez aux conflits syriens et lybiens qui n’avaient pas encore eu lieu?
        Sinon exprimez vous clairement et sans équivoques.

        L’ aviation US est bien intervenue en Syrie et en Lybie pendant les deux termes d’Obama.
        Ces interventions ont prolongé et endurci les deux conflits avec les conséquenses que l’on connait.
        Vous pouvez contrôler.

        Un prix Nobel de la Paix qui attaque deux pays souverains c’est comme Albert Schweitzer qui propagerait volontairement le virus chinois de nos jours.

        Avant de vous lancez dans votre diatribe habituelle répondez aux questions a), b) et c).

        09/12/2020 à 14 h 39 min
        • HansImSchnoggeLoch Répondre

          Correction:
          …endurci les deux conflits avec les conséquenCes…

          09/12/2020 à 16 h 26 min
          • Jojo

            Obama a reçu son prix Nobel avant les conflits Syrien et Lybien vous venez de le dire vous-même, votre raisonnement est absurde.
            Sur le fond participer à une coalition qui pratique quelques bombardements n’est pas vraiment pour moi faire preuve d’un interventionnisme forcené. D’autant qu’ils n’ont vraiment pas fait grand chose pour renserver Assad. Nous n’étions plus dans la logique US vs Saddam.
            Mais plus encore alors qu’il avait menacé Assad de représailles sérieuses si utilisation d’arme chimique il y avait, il n’a absolument rien fait quand ce fut le cas. Au nom de l’apaisement.
            Bon je veux bien vous concéder qu’il n’a pas non plus été d’un attentisme total et qu’il y a bien eut intervention contre l’État Islamique plus tard et sanctions contre la Russie au moment des aventures en Crimé et Ukraine, mais c’était très retenu. (J’aurai aimé plus au nom du maintient de la puissance Américaine dans le monde).

            Mais toujours est-il que nous parlions du prix Nobel. Nous sommes tous les deux d’accord pour dire qu’il ne l’a pas mérité. Et oui je veux bien imaginer que le fait qu’il soit le premier noir président des US a joué largement.

            10/12/2020 à 8 h 57 min
  • Jojo Répondre

    Je tenais en ce jour à remercier les juges à la Cour Suprême et en particulier : Amy Coney Barrett, Brett Kavanaugh, Neil Gorsuch , tous nommés par Trump, une pensée également pour les 3 autres juges conservateurs qui eut aussi ont fait leur devoir. (Même si je n’ai pas douté une seconde qu’il puisse en être autrement).

    Quand Guy Millière écrivait il y a deux jours sur Dreuz : » La Cour Suprême devra trancher elle aussi, et montrer si elle est digne de son rôle de gardienne du droit et de la Constitution. Jamais autant de responsabilités ont pesé sur les épaules des cinq juges conservateurs qui y siègent. S’ils faillissent à leur mission, ils aboliront eux-mêmes la Cour Suprême sans que les Démocrates aient à le faire. »

    Une fois encore pour suivre Trump les conservateurs qui choisissent ce bien mauvais président doivent accuser de trahisons l’ensemble des institutions qu’hier encore ils présentaient comme garant des libertés dans le monde.

    09/12/2020 à 8 h 41 min
    • HansImSchnoggeLoch Répondre

      Hannity: Texas election challenge lawsuit ‘could be a game-changer’ at Supreme Court.

      Ce sacré Texas qui veut mettre des bâtons dans les rouages déjà grippés de Bidule.
      Encore un dilemne pour la Cour Suprême.

      09/12/2020 à 11 h 59 min
      • Jojo Répondre

        Could … ouep, ouep, « Biden could admit fraud » …ça marche aussi et ça ne coute rien. La cours Suprême vient de valider l’arrêt de la cours Suprême de Pennsylvanie et rejeter les recours de l’équipe Trump. En 3 lignes. À l’unanimité. Alors que les trumpistes nous bassinent depuis le 3 novembre sur la Cour Suprême fédérale qui ferrait soi-disant fermer sa g…… à Biden et rétablirait l’ordre.

        Maintenant l’attorney du Texas si je comprends essaye de remettre sur le tapis la question – à savoir que la Pensylvanie a changée son mode électoral avant les élections et que cela serait inconstitutionnel selon lui – pourtant cela a été voté avant les élections par les Républicains de Pennsylvanie.
        Aucune chance que cela n’aboutisse. 0.

        09/12/2020 à 13 h 05 min
        • HansImSchnoggeLoch Répondre

          JoJo: La cours Suprême.
          La Cour sans « s »,, elle n’est pas cotée à Wall Street.

          Hannity: Texas election challenge lawsuit ‘could be a game-changer’ at Supreme Court.
          C’est le Texas qui va statuer et non vous.

          09/12/2020 à 14 h 49 min
          • Jojo

            Donc vous traduisez « challenge » par « statuer » …. je veux bien croire que vous me prenez pour une bille en anglais, mais là c’est limite insultant ….

            Ce que vous prédisez ne vas pas arriver. Mais Hannity trouvera bien autre chose …

            10/12/2020 à 9 h 04 min
          • HansImSchnoggeLoch

            « Hannity: Texas election challenge lawsuit ‘could be a game-changer’ at Supreme Court. »

            En effet le Texas représenté par le Juge Paxton Attorney General statuera s’il veut persévérer dans son défi (challenge).
            Entretemps d’autres états l’ont rejoint sur ce point.

            Où est le problème?

            Et le ton a changé ce n’est plus un challenge.
            In new lawsuit, Texas contests election results in Georgia, Wisconsin, Michigan, Pennsylvania.
            Source: The Texas Tribune.

            10/12/2020 à 13 h 27 min
  • Jojo Répondre

    Bon avant que les autres ne rappliquent : j’exagère un peu, Bolton et Pompeo avaient des profils intéressants en tant que Secretary of State.

    08/12/2020 à 19 h 29 min
  • Jojo Répondre

    La Chine n’a jamais été aussi puissante que sous Trump et elle n’a jamais autant étendu son influence à travers le monde. Et ce même avant la pandémie. Bravo Trump.
    Partout ou l’isolationnisme trumpiste pousse les Us à se retirer, la Chine, la Russie et les autres peuvent étendre leur influence.

    Il était un temps ou les néo-conservateurs avaient compris que les « boots on the ground » et de façon plus générale une présence concrète à travers le monde assurait le leadership Américain.

    Le seul point positif, la reconnaissance de Jérusalem comme capital d’Israël (certes pour faire plaisir aux évangélistes et leurs délires millénaristes – mais il faut bien trouver quelques lumières d’espoir).

    08/12/2020 à 13 h 49 min
    • HansImSchnoggeLoch Répondre

      JoJo: Boots on the ground … and daily body count.

      Bravo les deux sont corrélés mathématiquement.
      Ce n’est pas JoJo qui mettrait ses pieds dans la mouise de peur de revenir encadré par des planches dans un C135 avec cérémonie à Arlington.
      Tout juste bon pour le redneck qui n’a pas voté pour Bidule.

      Jojo: Le seul point positif, la reconnaissance de Jérusalem comme capital d’Israël

      Peut-être est-il utile de noter que sous l’administration Trump aucun nouveau conflit n’a été déclenché.
      Par contre de nombreux boys ont pu rentrer chez eux…vivants!

      Pas de prix nobel de la paix pour Trump mais un pour Obama qui a déclenché deux conflits (Syrie et Libye)!

      08/12/2020 à 20 h 57 min
      • Jojo Répondre

        Ah oui carrément, Obama a déclenché les conflits en Syrie et Libye… Mais bien sur. Il a surtout fait preuve d’un attentisme lamentable ce qui lui a valu ce fameux prix Nobel. Les russes ont bien profité de la situation là encore. Une sorte de François Hollande american plutôt l’Obama.

        08/12/2020 à 23 h 11 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        SYRIE oui , mais LYBIE non ! écrivez LIBYE

        d’ ailleurs @ JOJO vous a déjà corrigé et il vous corrige beaucoup par ailleurs bien qu’ il perde son temps avec un abruti de votre espèce !

        09/12/2020 à 16 h 53 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: