Communiqué pour la protection des chrétiens d’Orient

Posté le décembre 20, 2012, 6:39
2 mins

Communiqué de presse de Véronique Besse, député de la Vendée, et de Lionnel Luca, député des Alpes-Maritimes

 20 décembre 2012

A l’approche des fêtes de Noël, 136 parlementaires interpellent le Gouvernement pour protéger les chrétiens d’Orient.

A l’initiative de Véronique Besse, député de la Vendée, et de Lionnel Luca, député des Alpes-Maritimes, 136 parlementaires ont demandé au Gouvernement « d’intervenir avec fermeté et détermination auprès des instances internationales afin de protéger les chrétiens d’Orient ».

Cet appel est d’autant plus justifié qu’« à l’approche des fêtes de Noël, le risque de voir les chrétiens d’Orient devenir la cible d’attentats est particulièrement élevé. Cela s’est à nouveau vérifié l’année dernière au Nigéria, où les fêtes ont été endeuillées par 5 attentats anti-chrétiens qui ont fait plus de 40 morts », rappellent Véronique Besse et Lionnel Luca.

Pour les parlementaires, « la liberté de culte des chrétiens d’Orient doit être protégée des extrémismes qui les marginalisent ».

Dans cet appel, les 136 parlementaires affirment que « l’Islam radical progresse et réduit l’espace de liberté des chrétiens d’Orient » et ajoutent que « ce drame humain constitue de surcroît un bouleversement culturel et économique ».

« La France, en raison de sa politique étrangère équilibrée, dispose d’une grande crédibilité et peut jouer un rôle majeur en faveur de la protection des chrétiens d’Orient », rappellent Véronique Besse et Lionnel Luca, qui souhaitent que la France « en tant que membre permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies, prenne l’initiative d’un appel visant à assurer la sécurité des minorités chrétiennes d’Orient ».

Courrier des lecteurs des 4 Vérités Hebdo

2 réponses à l'article : Communiqué pour la protection des chrétiens d’Orient

  1. Philippe 01

    21/12/2012

    Bravo à ces 136 parlementaires, qui interpellent le gouvernement au sujet des droits des chrétiens d’Orient de moins en moins respectés, pour ne pas dire bafoués sous l’influence délétère d’un islam qui s’est radicalisé depuis la révolution iranienne (1978) et sous l’influence grandissante du wahabbisme saoudien, dont la propagande
    rétrograde, sectaire et discriminatoire se répand librement dans les monde entier et sur les ondes à coup de milliards de pétro-dollars. Et l’Occident qui a besoin du pétrole laisse faire et a pratiquement passé les chrétiens d’orient par pertes et profits. Que peut faire la France, soutien traditionnel de ces communautés depuis le Moyen Age, dans un tel contexte ? Pas grand chose. On n’est même pas capable d’enrayer les progrès de l’islam radical sur notre propre sol, ni même d’imposer à nos anciens administrés d’Afrique un quelconque respect des droits de circuler librement des prêtres et évêques dûment missionnés par l’Eglise catholique, en dépit des nonciatures et représentations officielles du Vatican dans ces pays. Le pape Benoit XVI a bien essayé de rappeler au respect des droits de chrétiens lors de son récent voyage au Liban, mais il n’a qu’une autorité d’influence. La seule politique qui vaille, ce serait pour l’Europe d’être beaucoup plus restrictive en matière d’immigration. Elle a fait tout le contraire et a ouvert grandes les vannes. Mais face à cet islam de plus en plus envahissant, une prise conscience se fait et une réaction s’organise enfin un peu partout en Allemagne, aux Pays-bas, au Danemark, en Autriche, et depuis peu en Catalogne, en Italie et en France. Et il faut espérer que la pression de l’opinion obligera enfin Bruxelles et les gouvernements à être beaucoup moins laxistes qu’ils ne l’ont été jusqu’à présent à l’égard des zélateurs du totalitarisme vert..

    Répondre
  2. Shadok

    20/12/2012

    Le pays des  » DROUATS DE L’HOMMEUH  » se fout complètement du sort des chrétiens d’Orient et du Moyen Orient, comme la plupart des pays d’Europe d’ailleurs.

    Par contre,ils sont très préoccupés par le sort du peuple palestinien mais un peu moins par la colonisation brutale du Tibet par la Chine.

    Bref, on peut constater les ravages dans les esprits par plusieurs décennies de matraquage idéologique, de désinformation, d’imposture et de propagande.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)