Crise sanitaire et nouvelle guerre froide

Posté le juin 02, 2020, 3:28
15 mins

Version originale

Alors qu’on nous « autorise » magnanimement à reprendre des bribes de notre vie d’avant, force est de constater que les ravages dus à la pandémie ne se limitent pas à l’économie. Ils se mesurent aussi au glissement des mentalités à la fois vers la transgression et vers toujours plus de conformisme.

Tout d’abord, nous n’avons pas été égaux dans cette pandémie. Si l’amende de 135 € s’appliquait à tous, au grand dam d’un pseudo-philosophe marxo-médiatique qui l’aurait voulue « proportionnelle aux revenus » (!), la disparité de traitement est la loi depuis le début de cette mascarade.

Des secteurs entiers de l’économie ont tout perdu, tandis que les plus chanceux n’ont pas perdu un centime de leurs revenus, tout en dormant tard grâce au télétravail béni. Ces privilégiés n’envisagent pas d’écourter leurs 5 semaines de congés payés et rechignent au retour à la normale, invoquant la peur. Par exemple, la Poste ne rouvre qu’avec parcimonie mais emploie des vigiles gonflés d’importance à surveiller les distances entre les clients. Les professeurs, débarrassés des élèves et des examens, vont faire le pont jusqu’à la rentrée.
Des charlatans nobélisés (Krugman) expliquent que cette dette additionnelle « n’est en fait que de l’argent emprunté à nous-mêmes ». Le Trésor Public est notoirement injoignable mais ses ponctions fiscales mensuelles et autres exactions ignorent totalement le désarroi de ceux qui sont privés de leurs revenus.

La crise aura ironiquement indiqué qui est indispensable et ce qui ne l’est pas du tout.

Mais elle a aussi permis aux puissants du moment de décider pour nous de ce qui était « non-essentiel », c’est-à-dire presque tout.

On perçoit que bon nombre de ces mesures « temporaires » sont installées pour durer. Surtout, l’idée d’un blocage général est là, prête à repartir au premier prétexte. La gauche bo­bo, qui se concerte d’un pays à l’autre, a soutenu l’idée du confinement, l’exploitant pour encourager des pratiques de délinquants : aux « loyers suspendus » de Macron répond le candidat Biden avec « le pardon aux loyers impayés ». Le maire de Londres décide que « l’on ne devrait plus jamais aller voter en personne » et soutient Pelosi qui veut imposer le vote par correspondance pour la présidentielle américaine – soit 15 millions de bulletins frauduleux.

Partout, la dérive à gauche a fait un pas de géant.

Et c’est aussi l’entrée, en catimini, du salaire universel. Autant de dangereux précédents.

De ce qui est « non-essentiel à notre subsistance biologique », il n’y a qu’un pas à ce qui est « non-essentiel à notre information ». Après le décret sur l’euthanasie, opportunément arraché le 28 mars pour être mis en pratique illico presto, la loi Avia est passée sans résistance véritable le 13 mai.

Trump vient de prendre par ordre présidentiel les premières mesures pour réduire le pouvoir indu des milliardaires high-tech. Jack Dorsey, PDG de Twitter, qui montre sa partialité en faveur de pays étrangers et pour le parti démocrate, en parfaite violation de la loi sur le financement électoral, est le premier visé mais ce sont toutes les plates-formes qui sont prévenues.

Les agences gouvernementales sont appelées à agir contre les géants des réseaux sociaux « si leur conduite semble franchir la ligne entre média dit social et éditeur de presse ».

Sur le plan géopolitique, l’Amérique à la tête du monde libre peut seule prendre la direction des enquêtes et coordonner les demandes de comptes à la Chine coupable de ce désastre planétaire. Que nous le voulions ou non, nous sommes déjà dans une nouvelle guerre froide et le problème pour la gagner est bien plus un Occident divisé où les pleutres, pacifistes et économiquement intoxiqués, dominent, que la Chine prédatrice et agressive.

Certains Occidentaux plaident pour la « coexistence pacifi­que », soit l’acceptation de l’inacceptable (Buchanan, les libertariens, Wall Sreet). D’autres (Zoellick, Allison) sont incapables de comprendre que l’ordre international de 1991 et l’idéologie des Toeffler d’une « division internationale du travail » nous ont menés précisément à la catastrophe actuelle.

Certes, l’affrontement militaire avec la Chine est impensable.

Tout ou presque repose sur la guerre économique, l’habileté et la détermination de Trump.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

13 réponses à l'article : Crise sanitaire et nouvelle guerre froide

  1. vozuti

    04/06/2020

    cet été,il faudra aussi demander aux sauveteurs de faire une étude randomisée sur l’efficacité des bouées de sauvetage.la moitié des personnes en train de se noyer n’auront pas droit à la bouée…en attendant les résultats,qui seront peut-être disponibles en automne, véran va interdire pendant tout l’été l’utilisation des bouées de sauvetage, et les chaines d’infos ne parleront que des noyés 24h sur 24… et si c’est le lancet qui publie l’étude,cette dernière conclura qu’il y a 3 fois plus de noyés dans le groupe qui s’est accroché à une bouée,ce qui permettra à un véran triomphant d’interdire définitivement l’utilisation des bouées de sauvetage…et pour sauver les baigneurs de la noyade,édouard philippe décrétera l’interdiction de s’approcher à moins de 100 km d’une plage.quant à ceux qui habitent dans les zones interdites,ils devront rester confinés chez eux.

    Répondre
    • vozuti

      04/06/2020

      ce commentaire était en réponse à hans et son étude randomisée sur l’utilité des parachutes.

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        04/06/2020

        C’est une très bonne étude et les mesures prises par Véran sont conformes à sa grille de lecture , il y a de toute façon un peu d’eBoue-ur.com dans les bouées.
        La mer est déjà assez polluée.

        Une nouvelle qui pourrait vous intéresser relevée sur Boulevard Voltaire.
        Article: Casting à la Macron : Covid 2 – Macron 0

        Surgisphere, la toute neuve société qui a récolté les données, pour The Lancet est tout sauf fiable, avec un « effectif total de… deux employés. ».
        Par ces temps de « distanciation sociale » 1) deux sont déjà une foule.

        1) traduction; intervalle de sécurité

        Répondre
        • vozuti

          05/06/2020

          l’un des 2 employés est une mannequin.
          en fait la première escroquerie dans cette histoire de virus est l’estimation du nombre de morts,500.000 morts prévus en france, obtenue en multipliant par 15 le véritable taux de mortalité.il y a en moyenne 650.000 morts dans le monde chaque année à cause de la grippe,et on en est encore loin cette année.
          la seconde escroquerie a été de présenter le confinement général comme une solution efficace,alors qu’aucun confinement de toute une population n’a jamais apporté la preuve de son efficacité.
          et la troisième escroquerie est cette étude dont les données ont été inventées, dans le but d’éliminer le seul traitement qui semble fonctionner,selon les vrais médecins.
          c’est la preuve que le but de toute cette mascarade n’a jamais été de sauver les malades de ce virus.
          mais ça on s’en doutait,les gouvernants et les médias se fichent complètement des 1800 morts par jour en france tous les jours de l’année,ou des morts des épidémies de grippe précédentes,donc on ne voit pas la logique d’une telle focalisation obsessionnelle sur ce virus précis.
          de même véran ne s’est jamais intéressé aux très nombreux médicaments inutiles et dangereux,pour les faire interdire,donc il n’avait aucune raison légitime de faire un blocage sélectif précisément sur le seul médicament qui semble efficace contre ce virus.
          le seul but de ce scénario de mauvais film catastrophe coproduit par des ministres et des médecins et diffusé par la tv était de provoquer une crise économique de grande ampleur.

          Répondre
          • HansImSchnoggeLoch

            05/06/2020

             » …c’était de provoquer une crise économique de grande ampleur. »

            C’est aussi mon avis.
            Quel est le mobile et à qui profite le crime?

            Un mobile? Je ne pense pas que le virus ait été lâché sur ordre des gouvernements occidentaux par le PC chinois.
            Mais il y a certainement eu un effet d’aubaine, tout particulièrement en France.
            En effet les caisses de l’état étant vide ce virus tombait à point pour cacher l’essentiel c.à.d. la faillite de l’état.
            Le virus a maintenant comme le bouc émissaire bon dos pour endosser la responsabilité de tout ce qui val mal aller dans les semaines qui vont suivre.
            Ce qui va nous tomber dessus serait de toute façon arrivé mais à un rythme un peu plus lent et sous la seule responsabilité des gouvernants actuels.

            Bravo Macron…
            Machiavel applaudirait des deux mains.

          • Pnfo

            13/06/2020

            Bonjour Vozuti. Certes mais à la différence d’une grippe annuelle, il n’y avait pas vaccin pour rassurer. La crise du H1N1 était pour tester les procédures de vaccination de masse. La crise du Covid-19 était pour tester les procédures dd confinement. Serait-ce en vue d’une attaque bactériologique ? Bien à vous.

  2. OMER DOUILLE

    04/06/2020

    @ HANS.
    Bien. Je retire « covid19 » et vais écrire « virus chinois »
    Pour la distanciation, je préfère « physique » que « sociale » , nous ne sommes pas au chapitre lutte des classes.
    Un grand coup de chapeau à Raoult qui, en dépit des ricaneurs, a eu raison lorsqu’il affirmait que ce nouveau virus s’affaiblirait rapidement et que les cas de transmissions se feraient de plus en plus rares : la preuve en est que cela se produit, en dépit des comportements moutoniers que l’on voit revenir.

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      04/06/2020

      Le Professeur est accusé entre autres par ses pairs de ne pas avoir « randomisé » sa méthode de traitement du virus chinois.

      Randomisons donc avec l’exemple suivant::
      Testons l’efficacite du parachute lors d’une chute. Pour ce faire il faudra un échantillon de 100 candidats.
      Pour faire bien équipons 50 candidats contradicteurs du professeur de sacs de plomb pour consolider l’essai.
      Cinquante autres candidats seront équipés d’un parachute dorsal et ventral.
      Envoyons les à 10000 pieds à bord d’un avion cargo.
      Pour la mise en condition on jouera « Gory gory halleluja » en bruit de fond pendant la montée.

      La lampe verte s’allume, les candidats se précipitent confiants l’un après l’autre dans le vide.
      Dieu retrouvera les siens à l’atterissage et les statistiques ne seront pas faussées.
      « What of a helluva way to die ».

      Répondre
      • Pnfo

        13/06/2020

        Bonjour HANSIMSCHNOGGELOCH. Excellente votre comparaison. Par ailleurs, le traitement du docteur Raoul, c’est comme les extincteurs, il ne faut pas compter éteindre le feu quand il s’est propagé dans tout l’appartement. Ça ne marche qu’au début. Bien à vous.

        Répondre
  3. Hagdik

    03/06/2020

    La phase confinement – enfermement – soumission de la pandémie du virus communiste chinois nous a permis de voir dans les médias des images récurrentes d’adultes complètement infantilisés.
    Les démonstrations de sottises bisounoursiennes étaient multi-quotidiennes sur toutes les chaînes abusivement nommées « d’information ».
    Cette révélation de ce que nous constatons depuis longtemps m’inquiète au plus haut point.
    Est-là dedans qu’on va trouver les forces de combat pour chasser le µcron, le remplacer et chasser les intrus qui squattent notre mère patrie ?
    J’en doute.

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      05/06/2020

      La phase confinement – enfermement – soumission ..

      Soumission, et sa traduction: Islam
      Avons-nous été islamisés à notre insu pendant ce confinement?
      Certains l’ont été car on les voit manifester en ce moment dans les rues.

      Répondre
  4. OMER DOUILLE

    03/06/2020

    Ainsi que je l’ai pensé récemment – avant l’explosion du covid19 et la prise en mains de l’affaire Floyd par les antifas et les démocrates (souvent les mêmes d’ailleurs) pour enflammer les US et prendre le pouvoir -, du fait de la détérioration accélérée de la situation, les tenants de la haine des blancs aux US (dont beaucoup de blancs eux memes), vont se ramasser un bon gros bâton merdeux s’ils l’emportent aux élections de novembre d’autant qu’ils seront incapables de redresser la situation. Biden perd ses boulons et ses « assistants » penchent vers les cocos, carrément. Ce ne sera pas triste.
    Pour le coup, et avec du bla bla obamanesque, l’open bar à l’immigration mondiale et la prise en charge financière de la dite, cela va devenir très drôle pour l’Amérique tant honnie de nos gauchiases françaises.
    Il parait que dans certains quartiers « mixtes » de villes US , les blancs appliquent une pancarte P.O.C. devant leur maison pour ne pas être attaqués. Et l’on vous parle d’un racisme à sens unique, sans mollir.
    P.O.C.=  » person of color » .
    En France, il va falloir écrire, comme pour Charlie : « je suis Traoré » pour ne pas se faire agonir par les antifas fouteurs de merde professionnels.

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      03/06/2020

      « avant l’explosion du covid19 1) »

      Omer évitez d’utiliser les éléments de language de la nomenclatura » utilsez plutôt le terme « virus chinois » ou « virus de Wuhan ».
      Remplacez « distanciation sociale » par  » intervalle de sécurité » et « geste barrière » par « masque respiratoire ».
      Vous n’êtes pas obligé de suivre les ânes.

      1) l’abbréviation COVID19 ou COrona VIrus Desease 2019″ a été concoctée par l’OMS dirigée par un communiste éthiopien mis en place grâce au soutien du PC chinois.

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)