DES AVEUGLES CONDUITS PAR DES AVEUGLES

Posté le juin 25, 2010, 12:00
7 mins

« DES AVEUGLES CONDUITS PAR DES AVEUGLES » « Ils tomberont tous deux dans la fosse ». Cette parabole de Mathieu a été peinte dans un tableau célèbre par Pieter II Breugel.

 

Dit autrement : « Ceux qui conduisent ce peuple l’égarent. Et ceux qui se laissent conduire se perdent » (Esaïe  9 :16).

Marx sera pris en défaut : l’histoire se répètera en tragédie.

Les démocraties n’ont pas empêché la militarisation de l’Allemagne nazie, ni ses chantages, ni ses conquêtes jusqu’au dénouement tragique. Aujourd’hui, les nations occidentales et notre civilisation n’échapperont pas à une tragédie encore plus grande : une apocalypse. Le tyran de l’Iran a calqué sa stratégie sur celle d’Hitler. Fous sont ceux qui ne s’en aperçoivent pas, et ce n’est pas faute de le répéter depuis 10 ans, mais Cassandre n’est jamais écoutée.

Ainsi, M. Robert Gates, secrétaire américain à la Défense, a confirmé que l’Iran était actuellement capable de lancer une attaque contre l’Europe au moyen de "dizaines ou même de centaines de missiles".

Pour le moment, le chantage de l’Iran se fait sur un mode mineur. Dans peu de jours, ce pays disposera de bombes thermonucléaires et la menace de notre destruction totale lui permettra dans un premier temps – dans un premier temps seulement, espérons-le – d’obtenir la réalisation de toutes ses prétentions en Orient, en Europe et aux Etats-Unis.

Les relais pour les premières escarmouches sont prêts : Hamas, Hezbollah, Syrie. Vous rappelez-vous les « missions » musclées des milices hitlériennes en Autriche, dans les Sudètes en Tchécoslovaquie, de la gangrène dans les Balkans ? Et vous rappelez-vous l’inertie des démocraties ? « Elles n’oseront pas intervenir » disait Hitler… Il a fallu un an, ce que nous fêtons le 18 juin, pour entendre une voix résolue en France.

Rien ne change dans nos comportements. Ahmadinejad dispose maintenant, non seulement des relais jusqu’en Amérique du sud, mais aussi des « Mussolini » dans la région, et d’une « cinquième colonne » dans nos pays. Il nous manœuvre comme l’avait fait Hitler. Aujourd’hui M. Nicolas Sarkozy vient de lancer une offre de nouvelles négociations. Ne serait-elle pas déjà celle des vaincus ?

En effet, nous ne disposons pas de missiles anti-missiles et, selon M. Jean Tsadick, de l’agence  Metula New Agency : « Washington reconnaît que ses armes ne pourraient être prêtes à déployer pour protéger le Vieux continent qu’à l’horizon de 2018-2020 ». Ainsi, comme en 1940, nous ne résisterons pas à la première offensive.

Car, « Le Pentagone s’est aperçu que le bouclier antimissiles qu’il avait préparé pour l’Europe était inadapté. Les missiles intercepteurs étaient, en principe, capables d’arrêter un, voire deux missiles balistiques de longue portée à la fois, mais ils seraient débordés face à une rafale (Gates a utilisé le mot « salve ») de missiles de courte à moyenne portée ».

« Certes, l’Amérique dispose de la technologie nécessaire pour construire des missiles antimissiles – ce qu’elle doit largement à la technologie (israélienne) du Khetz, à laquelle elle a accès pour en avoir financé les cinq sixièmes ». Mais en aura-t-elle le temps ? Nous sommes déjà – aveugles – dans la vingt-cinquième heure (Virgil Georghu).

La guerre a commencé au Moyen-Orient et nous ne voulons pas reconnaître ceux qui seront obligatoirement nos alliés, ceux qui ont pris la mesure du danger et qui disposeront rapidement de « missiles anti-missiles théoriquement capables d’intercepter des engins balistiques iraniens, même si ceux-ci sont dotés de têtes multiples,(le Khetz III serait en phase de développement avancé) capables d’intercepter les fusées chiites en phase ascendante (plus loin de leur objectif, plus près de l’Iran) et il conviendrait, au moins temporairement, à l’Union Européenne ».

Est-il vrai que Dieu aveugle ceux qu’il veut perdre ?

Gabriel Lévy,

Association des contribuables d’Aubagne

8 réponses à l'article : DES AVEUGLES CONDUITS PAR DES AVEUGLES

  1. Anonyme

    28/06/2010

    Gerard Pierre : " En lançant les deux tiers des missiles (…) sur les puits de pétrole de tous les pays du Moyen-Orient"

    –    Interessant. Et c’est vous qui dites que : " le sieur Ahmadinejad est un fou" ?

    Mancney

    Répondre
  2. Gérard Pierre

    27/06/2010

    L’une des Grandes Inconnues dans l’affaire iranienne réside dans la connaissance que l’on peut avoir du degré de folie réelle ou supposée du sieur Ahmadinejad. L’établissement d’un parallèle entre Hitler et lui est tout à fait soutenable, mais avec toutefois quelques nuances de taille.

     

    Hitler avait effectivement assis toute sa politique étrangère sur la frilosité des démocraties et leur répugnance à réagir à ses visées expansionnistes.

     

    L’Israël d’aujourd’hui ne serait-il pas la Pologne d’hier, soutenue du bout des lèvres par ses alliés ‘’naturels‘’ mais tristement abandonnée à ses seules chances dans l’adversité ? … On pourrait l’imaginer, mais Israël ayant bien appris la leçon en 1956, sait depuis cette date qu’elle ne peut compter que sur elle-même et s’y est donc plutôt bien préparée.

     

    Par ailleurs, deux différences non négligeables existent par rapport à l’éternelle référence munichoise de 1938 :

     

    ¤  L’Egypte, l’Arabie Saoudite, les Emirats et la Jordanie ne sont pas précisément dans des dispositions  ‘’mussoliniennes‘’ vis-à-vis de l’Iran. Seule la Syrie pourrait être tentée par cette option avec, comme compensation, le Liban pour toute « Erythrée ».

     

    ¤  Israël, à la différence de la Pologne d’antan, dispose de la capacité de dissuasion qui fait encore défaut au dictateur qui la menace.

     

    Je pense très sincèrement que le sieur Ahmadinejad est un fou, mais un fou taillé dans un bois particulier : un « fou d’Allah ». L’homme est rusé, retors, calculateur, comme un joueur d’échecs. Il est également « habité » par ce qu’il imagine être sa « vocation messianique » : contribuer au retour du Mahdi. « Nous devons régler les problèmes internes de l’Iran le plus rapidement possible, nous manquons de temps. Un mouvement a démarré pour que nous assumions nos responsabilités mondiales qui arrivent à grande vitesse. » a-t-il déclaré il y a quelques temps. Aussi, si l’Apocalypse peut favoriser l’accélération de ce retour, on peut compter sur le zélé serviteur du fameux Mahdi pour tout faire afin que cette « mission » soit consciencieusement exécutée.

     

    L’Europe, dans le plan ahmadinejadien ? … Le ventre des femmes musulmanes, selon la prophétie de Houari Boumediene, est en train de se charger de la phase I. Le pétrole, ce plat de lentille contre lequel l’Occident a vendu son âme à Allah, pourrait être en réalité le flanc dans lequel serait plongée l’épée à l’ombre de laquelle s’entrevoit le paradis d’Allah, et constituer une phase II.

     

    Comment ? …… En lançant les deux tiers des missiles (ceux des première, seconde et troisième générations utilisables dans un rayon d’action de 810 miles) sur les puits de pétrole de tous les pays du Moyen-Orient, ce qui créerait une pénurie de nature à paralyser les économies européennes déjà bien malades. Les missiles de quatrième et cinquième générations, utilisables dans un rayon d’action de 2175 miles, seraient gardés en réserve dans l’éventualité d’une velléité de riposte d’un ‘’pays allié‘’ de la zone comprise entre 810 et 2175 miles.

     

    Cette hypothèse permettrait de comprendre la position de la Chine et de la Russie qui auraient tout intérêt à aider l’Iran à exploiter ses gisements, en contre partie bien sûr de contrats de livraison prioritaires. Les économies de ces pays seraient croissantes quand celles de l’Europe seraient en récession. Les palinodies de Lula et de Chavez prendraient alors un sens.

     

    Si la partie évolue mal, alors soyons certains que l’« habité » n’hésitera pas à hâter le retour du Mahdi !

    Répondre
  3. Anonyme

    27/06/2010

    J’ignore si "M. Gates est peut-être aussi bien documenté que M. Rumsfeld". En revanche j’espère que notre ministre de la défense l’est sur nos moyens. Je vous invite à la lecture de sa réponse à une question écrite parue l’année dernière. Elle fait le point : "900 millions d’euros seront consacrés d’ici 2020"  et ne contredit nullement notre inquiètude. (270 millions sont consacrés à l’augmentation de la capacité

     

     

    Question publiée au JO le : 16/06/2009 page : 5732
    Réponse publiée au JO le : 11/08/2009 page : 7868

     

    Texte de la réponse

    La menace représentée par les missiles balistiques de courte et moyenne portée est une préoccupation majeure soulignée dans le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale et prise en compte dans le projet de loi de programmation militaire (LPM) 2009-2014. Le système sol/air moyenne portée/terrestre (SAMP/T), en cours de réception par l’armée de l’air, permettra de prendre en compte les menaces aériennes aérobies dites « classiques », ainsi que celles provenant des missiles de croisière et des missiles balistiques de théâtre dits « rustiques » d’une portée inférieure à 600 kilomètres. Les performances du SAMP/T dans le domaine de la défense anti-missiles balistiques de théâtre ne pourront cependant être exploitées en autonome que lors de la mise en service du radar M3R (radar modulaire, mobile et multifonctions), qui permettra d’allonger la distance d’acquisition du missile assaillant. La livraison du M3R est prévue en 2021. D’ici là, la capacité anti-missiles balistiques du SAMP/T pourra être exploitée dans le cadre de l’organisation du traité de l’atlantique nord (OTAN), comme contribution au programme de défense anti-missiles de théâtre (ALTBMD) engagé par l’OTAN afin d’acquérir une capacité collective de commandement et de conduite d’un système de défense anti-missiles pour protéger les troupes déployées. Le Livre blanc prévoit également une capacité future d’alerte avancée avec trois objectifs principaux : surveiller la prolifération des missiles balistiques, déterminer l’origine des tirs et favoriser l’alerte aux populations. Plus précisément, l’alerte avancée permettra de : détecter la chaleur émise par la phase propulsée avec des capteurs infrarouges à bord de satellites, caractériser la menace par l’analyse de sa signature infrarouge et diffuser l’alerte ; détecter le missile par un radar longue portée qui assurera la collecte et le suivi des informations fournies par le satellite. Ce radar permettra d’affiner la trajectoire et de prévoir la zone d’impact du missile, de confirmer l’alerte aux populations, d’accrocher la cible et de la désigner à un système d’interception. Cette capacité de détection et d’alerte reposera sur une composante spatiale et un segment terrestre. La composante spatiale bénéficiera du retour d’expérience des deux satellites démonstrateurs Spirale lancés en février 2009, avant le lancement d’un satellite géostationnaire prévu en 2019. Le segment terrestre reposera pour sa part sur un radar TLP (très longue portée) capable de détecter des missiles balistiques en vol à plus de 3 000 kilomètres. Ce segment terrestre, qui bénéficiera du retour d’expérience d’un démonstrateur livré en 2015, devrait être mis en service opérationnel en 2018. L’ensemble de ces capacités représente un effort financier de plus de 900 millions d’euros d’ici à 2020, dont 750 millions d’euros pour l’alerte avancée spatiale (570 millions d’euros) et terrestre (l80 millions d’euros) et 157 millions d’euros pour le développement du M3R.

     

     

     

     d’un stade à Marseille). Henri de Montherland avait raison en 1938 le lendemain de la signature de Munich : "la France rerournera à Tion Rossi et à la belotte.

     

    Répondre
  4. MdM

    26/06/2010

    Rien d’inquiétant.  Israel morflera le premier.  Laissons le tomber et d’ici là préparons la guerre.

    Répondre
  5. MOHAMED

    25/06/2010

    Hummm…   …C’est un gag cet "article" ?

    Abdel MOHAMED

    Répondre
  6. vilainlibéral

    25/06/2010

    M. Gates est peut-être aussi bien documenté que M. Rumsfeld ?! dont on cherche encore les armes de destruction massive en Irak 🙂 cela dit le regretté Sadam est mieux là ou il est en ce moment 🙂 sur l’Iran, c’est accepter que ce pays va déclencher une offensive ballistique comme ça, sans intérêt ! en effet l’Iran est incapable de lancer une offensive conventionelle ! c’est admettre que les forces de dissuasion nucléaire française et britannique, avec leurs sous-marins ne recevront pas l’ordre de vitrifier l’Iran…. que l’Iran avec ses bombes cherche à acquérir un moyen de chantage, c’est évident ! je pense que ses bombes sont plutôt destinées à vitrifier les champs de pétrole du moyen-orient et là les clients occidentaux et chinois ne rigolent plus 🙁 en ce qui concerne Israel, il est également évident que ce pays qui possède sa force nucléaire en ferait usage et donc que l’Iran serait rayée de la carte ! il faut admettre que le pouvoir iranien est « fou », est-ce la réalité ?!

    Répondre
  7. Anonyme

    25/06/2010

    S’ils veulent se suicider ils n’ont qu’a le faire.

    On nous refait le coup des ADM,

    Répondre
  8. Anonyme

    25/06/2010

    Gabriel Levy : " Le tyran de l’Iran a calqué sa stratégie sur celle d’Hitler."

    –   Non, je ne le crois pas… Depuis qu’on le voit a l’oeuvre, on a pu observer qu’Amadjinebab suit une chorégraphie assez subtile.
    Pour l’arme nucléaire : Comme les Turcs, les Iraniens qui ne sont pas arabes, voient parfaitement se construire autour d’eux un monde arabe puissant et expansionniste, ils voient la marche inéluctable de l’arabisme dans le Monde. Egalement, les conflits entre Iraniens et Arabes (Iran/Iraq) sont récents et la cendre est encore chaude. Dans ces conditions, et dans un souci d’équilibre, il est normale que l’Iran cherche a occuper une position de poids. Alors, pour n’importe qui dans cette position, ceci est suffisant pour justifier la quete a l’arme nucléaire (quete que d’ailleurs le voisin Saddam n’a jamais cessée, et qui, associée a son instabilité caractérielle, l’a conduit a sa perte), l’arme nucléaire, la seule arme qui suggere très fortement le respect et qui puisse offrir qqs garant de sécurité nationale dans une environnement inamical.  Je crois que l’on ferait la meme chose a sa place. Comme exemples des relations arabo-iranniennes, vous avez certainement noté que les Saoudiens ont ouvert récemment un couloir aérien a Israel pour faciliter le bombardement des sites sensibles en Iran. Ca en dit long, n’est-ce-pas? Ca en dit beaucoup.
    Pour Israel : Les rodomontades Amadjinebab vis-a-vis d’Israel, a part d’agacer les juifs du monde entier et leurs alliés, ne sont absolument pas gratuites, et j’avoue ne pas les saisir tres clairement, hormis la volonté d’affichage de montrer aux Arabes que l’on est du "meme coté", c-a-d contre l’Occident, et d’ailleurs, "regardez, on a la meme religion et on a les meme ennemis, c’est vous dire combien on est copain". L’Islam est utilisé ici comme outil de rassemblement (meme si les liens ethniques sont différents) de meme que la haine, réelle ou factice, a l’encontre de l’Etat d’Israel. 
    Alors, dans la région, on a : les Arabes qui n’aiment pas  (l’Occident + les Iraniens + Israel + les Turcs). On a aussi : les Iraniens qui n’aiment pas (les Arabes + l’Occident + Israel). On a aussi les Arabes qui n’aiment pas Israel mais qui s’en font un allié de fait contre leurs frères musulmans iraniens…  et ainsi de suite, et on ne parlera pas des Russes et des Chinois qui sont aussi des acteurs du meme show ainsi que des tas d’autres figurants. 
    Alors, dans cette pétaudière, c’est certain que l’Iran aura ses bombes et ses missiles, mais c’est certain aussi qu’il n’a aucune intention de les utiliser, car il sait trop bien ce qu’il lui en couterait. Egalement, malgré ses attitudes "provocs" affichées, Ahmadinejad, qui n’a d’ailleurs pas tous les pouvoirs en Iran, et qui est très intelligent, semble beaucoup plus "raisonnable" que feu Saddam (qui lui aurait été capable de tirer ces missiles). Alors, l’Iran cherche-t-il a acquérir la bombe pour la mettre dans un musée? Oui, d’une certaine façon, mais en la maintenant en ordre de bon fonctionnement et située pas trop loin des vecteurs stratégiques, tout en veillant soigneusement a ce que tout le monde puisse la voir. Si vis pacem…
    Si une bombe nucléaire devait lancée, par qui que ce soit, ce serait très probablement pour un déclenchement voulu de conflits ethniques de très grandes envergures, et les armes sortiraient dans les rues : Ce n’est pas l’intéret des Arabes aujourd’hui qui progressent par démographie et qui auront ainsi le pouvoir politique en Europe a moyen terme, ni celui des soixante-dix millions d’Iraniens… bien peu nombreux, en somme. On pourrait meme penser que, si une bombe venait a âtre tirée du proche Orient, c’est a l’Occident que le cataclysme profiterait… Pearl Harbour? Vous vous souvenez?
    A mon très humble avis, le danger pour les contribuables d’Aubagne n’est pas les gesticulations parfaitement contrôlées du président Ahmadinejad, mais bien plus surement la multiplication des Arabes, des Africains, des Asiatiques, et de tous les étrangers en surnombre chez nous, et a Aubagne. Vous parliez d’aveugle?

    Best,

    Mancney

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)