Du printemps arabe à l’hiver islamique

Du printemps arabe à l’hiver islamique

Peu de commentateurs mettaient en doute la réalité du « printemps arabe », voici quelques mois. Tout particulièrement en France, où la notion circule encore. Parce que je l’ai fait, je me suis fait accuser de multiples façons. Pourtant, je ne voyais pas la « joie » de la « liberté retrouvée ». Je voyais autre chose. Je parlais, pour la Tunisie et pour l’Égypte, d’hiver islamique. Et je ne pense pas m’être trompé.
Les élections tunisiennes ont donné la victoire au parti En-Nahda. La charia va être à la base de la Constitution et de l’ensemble des lois.
Dès lors que les deux partis, avec lesquels En-Nahda est à même de faire alliance, sont deux partis socialistes, il n’est pas difficile de deviner l’avenir.

C’était même possible dès le moment du soulèvement : la chaîne de télévision la plus regardée en Tunisie, sous Ben Ali, était la chaîne Al Djazira en langue arabe, et quiconque regarde Al Djazira sait à quoi s’en tenir.

En Égypte, les élections ont été retardées. L’armée garde le pouvoir. On fait la chasse aux Coptes. Les Frères musulmans sont omniprésents dans chaque dimension de la société, jusque dans l’armée.
Le pays aura bientôt la couleur verte de l’islam radical.

Il était, là aussi, assez aisé de le prévoir. Les Frères musulmans étaient la seule force d’opposition structurée au régime Mou­barak. Et, une fois Moubarak tombé, on pouvait difficilement éviter de déduire que la seule force d’opposition structurée arriverait sur le devant de la scène.

En Libye, la chute de Kadhafi a laissé la place à des islamistes. Le chef du « Conseil national de transition », Mustafa Abdeljalil, l’a annoncé lors de la proclamation de la « libération » du pays : la charia définira les lois et les institutions du pays, comme en Tunisie.
Et Adbeljalil a même été plus explicite : la polygamie sera désormais autorisée, ainsi que la répudiation.

Ceux qui disposent du pouvoir des armes sont issus d’organisations liées à Al Qaïda, et les missiles des arsenaux de l’ancien régime se disséminent.
Le scénario libyen était lui-même très aisé à anticiper: quiconque le voulait pouvait savoir qui étaient les « rebelles », qui étaient leurs dirigeants, quelles étaient leurs intentions.

Ce qui me consterne est de voir, une fois de plus, à quel point un grand nombre de gens dans le monde occidental, et en France en particulier, s’aveuglent devant la réalité et ne veulent pas regarder les faits, pourtant flagrants, qu’ils ont sous les yeux.
Ce qui me révolte est de voir que tant de ceux qui sont censés informer ne font pas le travail minimal du journaliste : chercher les données et les porter à la connaissance du public.

Nombre de journalistes du monde occidental, en France en particulier, ou bien prennent des vessies pour des lanternes, et devraient changer de profession, ou bien font sciemment un travail de propagandiste, répandant sciemment la désinformation – ce qui est pire.
Ce qui me navre est la crédulité de ceux qui se croient informés parce qu’ils lisent « Le Monde » ou « Le Figaro », et parce qu’ils regardent la télévision française.

Les grands médias, voici quatre ou cinq ans, ont dit que la guerre en Irak, c’était mal et que Bush était abominable, et des millions de gens l’ont répété en chœur.
Les grands médias, ces derniers mois, ont dit qu’il y avait un printemps arabe, que la guerre en Libye, c’était bien… Et des millions de gens l’ont répété, à nouveau.

Je comprends, hélas, ceux qui affirment qu’il est aisé de manipuler les foules.
Les médias de masse peuvent être la meilleure des choses, s’ils sont pluralistes et scrupuleux.
Ils peuvent devenir la pire des choses quand ils ne sont ni l’un, ni l’autre.
Nous sommes, dans le monde occidental, et en France en particulier, dans une situation où les médias de masse ne sont ni pluralistes, ni scrupuleux.

Le fait qu’on continue obstinément à parler de « printemps arabe », et non d’hiver islamique, en dépit des évidences, constitue une preuve flagrante de cette absence de pluralisme et de scrupule.

Partager cette publication

(10) Commentaires

  • Inimaginable Répondre

    Les Journalistes européens et surtout français sont menteurs et profondément malhonnêtes. Guy Milliéres a malheureusement raison. La preuve: pas un mot sur les milliers de morts en Lybie alors qu’ils en comptent quelques dizaines en Syrie. Même les prostituées sont plus honnêtes qu’eux.

    06/11/2011 à 18 h 04 min
  • HOMERE Répondre

    La problématique de ces pays est qu’il n’y a pas d’alternative possible et crédible à l’islam.Des centaines d’années chariatiques ont enkystées les métastases islamiques……se débarrasser de celà n’est pas facile et en tout cas pas souhaité par les "bénéficiaires" de ladite charia…..des paliers sont nécessaires pour arriver à la démocratie….encore des centaines d’années !!

    Mon Dieu sont ils préssés !!

    04/11/2011 à 17 h 00 min
  • André Répondre

    Je ne comprends pas la gène de Mr Jaurès, militant syndical – donc social, en principe. Les intégristes sont certes un peu dictatoriaux, mais on en a connu d’autres dans l’Europe centrale du XXe siècle. En revanche, ils font beaucoup de « social ». Les filles vont à l’école pour apprendre le principal : bien faire sa prière, s’occuper des enfants, se taire et obéir aux males de la famille. C’est une forme d’instruction. Les garçons apprendront la religion (c’est le principal, non ?) et les techniques de guerilla, maniement des armes. Les bons élèves auront la haine de l’occidental, du juif, de l’homosexuel, du chrétien, du (finnissez la liste vous même !). Il y a aussi des distributions de nourriture. Les petits, futurs djihadistes, doivent être en forme pour manier le lance-roquette ou la kalach’. Ca pèse lourd, ces trucs ! Alors, Mr Jaures, pourquoi ces contorsions sur votre chaise ? L’éducation pour tous et le social, avec une dose d’idéologie, n’est-ce pas le programme de tous les socialistes du monde ?

    04/11/2011 à 12 h 39 min
  • grepon Répondre

    En fait, Millière n’est à l’aise que dans un Monde simplifié où, comme au football, on peut immédiatement distinguer les bons des méchants.

    Heureusement, il y a enormement de relativistes, par definition incapable de mechancite par definition, car evidemment ca n’existe pas, des mechants.   Grace aux relativistes si intelligents, nous avons le bienfait de voir developper et s’encrer des extremes en tout, y compris et je dirais surtout en matiere de ce que simplistes appelerait mechancite, voir meme "mal".

    Pour etre clair, les pays du magreb et les pays arabe en generale sont infectes et afflige d’un systeme de pensee/culture/loi abetissant, avilissant, anti-humain.    Ce n’est pas une bonne idee de laisser avancer ce virus, ni chez nous, ni dans son foyer d’origine.  

    On connait les mechants par leur fruits.   Ainsi de meme avec le Mal.    Jaures dit que personne ne peut prevoir ce qui va arriver.   C’est assez con tout de meme, s’agissant de deviner et parier sur les resultats du "printemps arabe", avec l’histoire de misere qui demarque les pays islamiques particulierement, de croire qu’un programme de laisser faire les islamlistes donnera des resultats meillieurs que les gouvernements authoritaritaires seculaire et/ou seculairsant ont produit.   

    En Egypte, le lent sorti de la longue nuit islamique s’est mis viollement en machine arriere.   Il en est de meme avec le misogynie debilitant en ce pays(qui va de pair avec islam).   La lutte contre Female Genital Mutilation… c.a.d. l’enlevement des clitoris voir aussi les levres de la vulva voir meme sutures pour fermer le vagin, operer sur 90% des femmes egyptiennes lors de leur petite enfance…n’a plus de sponsors.   

    Notons bien sur les droits et le respect des femmes ecrasees dans l’immediat de la chute de Gaddafi, comme premiere ordre de business apres avoir bute le dictateur farfelu.   Ca ne fera aucun bien aux enfants de ces femmes, quelque soit leur sexe, et le cycle d’autorepression abetissant reprendra aussi fort qu’avant, avec les memes resultats.

    03/11/2011 à 23 h 03 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    @ Jaurès

    la grille de lecture que Monsieur Guy MIllière semble avoir du Monde est (a priori) simple :elle est  , disons ,"hébraïque"…et….
    il y a en effet beaucoup à dire sur ses "connaissances" en ce qu’il dit être sa spécialité : la géopolitique
    Personne n’échappant à ses obsessions , à ses croyances , à ses fantasmes , vous non plus (pas davantage que moi) n’y échappez                                                                                                                Contrairement à ce que vous semblez CROIRE la DEMOCRATIE n’est pas une longue marche dans l’Histoire mais un véritable MIRACLE qui de plus est éphémère

    03/11/2011 à 18 h 59 min
  • IOSA Répondre

    M.Millière…. Il faudrait oser plus haut et dire que ce complot a commencé depuis le baiser de Judas au Coran et dès lors tout coule de source, Sarko et Cie plébécitant la montée de l’ Islam en grand chanoine qu’il est devenu par le souhait du Pape…le même Pape prononcant la béatitude du traître.

    Comment ne pas voir que l’ Eglise se veut musulmane ?

    IOSA

     

    03/11/2011 à 18 h 55 min
  • François Répondre

      Eh oui, Monsieur Millière. Il n’y a malheureusement pas UN SEUL exemple de chute d’un dictateur arabe ou assimilé qui ne débouche sur une dictature islamiste bien pire… De l’Iran à la Libye en attendant que nous partions d’Irak et d’Afghanistan pour laisser les islamistes terroriser et asservir en paix.
      Ce qui est le plus navrant c’est que nombre de ces "révolutions" ont été aidées par l’occident depuis la révolution iranienne et que nous n’avons toujours rien appris puisque nous continuons à jouer les bisounours heureux et moralisateurs , faisant les mêmes choix funestes en ne voulant pas voir qu’ils produisent les mêmes effets.
      Lorsque nous serons asservis sous la charia, nous comprendrons peut être, mais trop tard, que pour ces gens, le mot " démocratie" n’a et n’aura JAMAIS de signification.

    03/11/2011 à 17 h 51 min
  • Jaures Répondre

    Je ne sais pas où Millière a pu se faire accuser de quoi que ce soit, il faudrait nous donner les références des journaux qui l’auraient mentionné. Je suis curieux de les connaître.

    Sur les Printemps Arabes, il est bon de donner quelques notions à M Millière d’Histoire et de géopolitique.
    Tout d’abord, une révolution est un processus. Quel mouvement de ce type a pu dans l’Histoire faire passer un Etat de la dictature à la démocratie en quelques mois ? Il n’y a guère d’exemples. Les pays de l’Est, avant le communisme, avaient connu la démocratie, ils y sont naturellement et sans heurts retournés.
    Les Balkans ont retrouvé leurs conflits nationalistes, la Russie l’autocratie, …
    Nous même, après 1789, avons dû subir la Terreur, l’Empire, la Restauration, de nouvelles révolutions suivies d’un second empire, de 3 guerres dont 2 mondiales avant de connaître après 1946 une démocratie à peu près digne (les femmes n’avaient pas jusqu’alors le droit de vote). Et l’on pourrait ainsi décliner l’Histoire de chaque démocratie.

    Sur les Révolutions arabes en cours, ce qu’elles nous confirment, c’est que les dictatures ne protègent en rien l’Occident. Au contraire, les tyrans font à terme le lit des idéologies dont elles prétendent nous protéger. Batista a fait de Fidel Castro un héros, le Shah a fait le lit de Khomeini  comme Moubarak a fait des frères musulmans des martyrs. En votant pour En-Nahda, les Tunisiens ont accordé leur confiance au Parti qui était combattu par la dictature, à ceux qui étaient emprisonnés ou exilés.
    De même, Millière découvre la situation des Coptes alors que ceux-ci étaient discriminés sous Moubarak , que l’Egypte était déjà un Etat islamique et que les assassinats de Coptes n’étaient guère dissuadés (attentat de janvier 2010, 21 morts). De nombreux Coptes ont d’ailleurs participé aux manifestations contre la dictature.

    Evidemment, personne ne se réjouit des premières déclarations du CNT en Libye mais faut-il pour autant regretter Kadhafi ? Observez l’état de la Russie, son organisation industrialo-mafieuse, l’opposition muselée, la presse contrôlée, les journalistes menacés ou assassinés, une situation sanitaire catastrophique (espérance de vie en baisse, mortalité en hausse,…), une pauvreté qui fait un million de morts par an, …
    Sachant cela, qui pour autant regrette Tchernenko ?
    En Syrie, si Bachar El Assad sombre, ce sont les Frères Musulmans, aujourd’hui persécutés qui prendront sans doute le pouvoir. Doit-on dés lors soutenir l’allié de l’Iran ?

    Personne ne peut dire ce qu’il adviendra des Révolutions Arabes dans chacun des pays où elles se déroulent. Leur sort sera sans doute, selon le contexte, différent, singulier. Les conflits sont en cours et, à l’intérieur même des Partis Islamiques, des tendances diverses et contradictoires se font jour.

    En fait, Millière n’est à l’aise que dans un Monde simplifié où, comme au football, on peut immédiatement distinguer les bons des méchants. Malheureusement pour lui, la vie est trop compliquée pour sa grille de lecture, c’est ce qui l’amène à se tromper si souvent, y compris dans les domaines dont il se prétend "spécialiste".

    03/11/2011 à 15 h 36 min
  • sas Répondre

     La Troisième Guerre mondiale doit être fomentée en utilisant les divergences que les agents des Illuminati attiseront entre les Sionistes Politiques et les dirigeants du monde musulman. La guerre doit être menée de telle manière que l’Islam (le monde Arabe y compris la religion de Mahomet) et le Sionisme Politique (y compris l’Etat d’Israël) se détruisent mutuellement. Dans le même temps, les autres nations une fois de plus divisées entre elles à ce propos, seront forcées de se combattre jusqu’à un état d’épuisement complet, physique, moral, spirituel et économique.

    amen….tout est dit depuis longtemps….et voilà pourquoi on installe sciamment l islma partout…

     

    j ai dit….ne vous déplaise…

    sas

    03/11/2011 à 14 h 55 min
  • francois Répondre

    monsieur milliere,

    vous avez raison mais cela ne date pas d’hier malheureusement !!!!

    en effet pour l’irak,les informations depuis 2003 se resument à savoir qu’il y a des attentats .point final;il ne se passe rien d’autre en irak pourtant je n’ai pas connaissance d’un grand mouvement populaire demandant le retour d’un regime de type saddam……mieux encore ces attentats semblent legitimes puisdqu’ils sont le fruit de resistants et non de terroristes internationaux.le symbole de la resistance irakienne a été(avant sa mort) representé par abou moussab al zarquaoui.terroriste jordanien tué en juin 2006 en irak……à ce degres de desinformation ,il ne s’agit pas d’incompetence……..

    en lybie 10000 missiles sol air ont disparu non comment…..

    en tunisie,il vient d’etre déclaré que la langue serait l’arabe car le français represente une pollution linguistique. non comment……

    l’avenir s’annonce plein d’amour !!!!

     

    03/11/2011 à 10 h 51 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: