Erdogan et la guerre islamo-occidentale contre la Sainte Russie

Posté le 25 novembre , 2015, 3:45
4 mins

 

CUkJDYWW4AAVyhk

Islamiste et occidental, Erdogan a frappé la Russie, encouragé, armé et conseillé par les Etats-Unis. On demande maintenant à la Russie frappée de ne pas continuer l’escalade. C’est typiquement occidental : vous prenez un attentat avec 140 morts, mais c’est à vous de la fermer et d ‘ouvrir plus vos frontières. Mes lecteurs comprendront !

Après avoir augmenté nos impôts, Macron a décidé de nous prendre dix milliards d’euros pour installer ses chers réfugiés avec les autres gentils ministres européens, et ceux qui ne sont pas contents changeront de continent (ou leurs enfants). Pendant ce temps, Hollande monte dans les sondages et on ne peut que le féliciter benoitement de son exploit.

Marine a rappelé qu’Erdogan a été maintenu au pouvoir grâce à Merkel, aux dons de Merkel, aux entrevues avec Merkel. Merkel n’est pas si idiote : comme je l’ai dit, c’est une femme de ménage et elle a obéi pour aider au maintien du Grand Turc au pouvoir. Merkel a aussi fait rentrer un million de réfugiés ; on en fera rentrer dix millions d’autres le moment venu pour s’exécuter. Pendant ce temps le dollar remonte, les richesses européennes sont transférées en Amérique, comme le jeune Tétreau nous l’avait annoncé il y a déjà cinq ans dans son livre publié par Grasset.

Merkel aussi remontera dans les sondages.

Les russes sont des candides et ils ont été un peu lents à la détente, c’est le cas de le dire. Ils se sont fait berner comme au temps du pacte germano-soviétique. Même Hollande les aura bernés pendant trois jours (ont-ils donné trop de codes ?). Le général Flynn rappelé que le vivier de Daesh est protégé et armé par son pays. Par conséquent frapper Daesh c’est frapper les « forces vives » de nos nations. Et déclarer la guerre à ceux qui faisaient la guerre à Assad, c’est déclarer sans le savoir ou le vouloir la guerre à la toute-puissante Amérique. Beaucoup de russes sont déjà morts ou vont mourir parce que leur présidence fait semblant de ne pas croire en la guerre occidentale, qui est une guerre islamo-occidentale.

Ceux qui écrivent que les islamistes sont anti-occidentaux sont des imbéciles. Les islamistes sont la dernière avant-garde de la grande révolution nihiliste occidentale, mille fois décrite depuis déjà deux siècles. Ils ne veulent plus de nations, ils veulent de l’argent, des vierges, des lois folles, ils veulent tuer tout ce qui bouge ou bien le remplacer. C’est le programme de nos élites et il est illustré par les maniaques préférés qui nous font accepter en même temps l’Etat global-totalitaire dont rêvent les fous de nos temps eschatologiques et technologiques.

On citera Jésus pour conclure, qui disait sur un ton que lui reprocherait Bergoglio et son clergé conciliant et conciliaire aujourd’hui :

Je suis venu jeter le feu sur la terre ; et que veux-je, si déjà il est allumé ?

Hypocrites ! Vous savez discerner les apparences de la terre et du ciel, et comment ne discernez-vous pas ce temps-ci ?

Nicolas Bonnal

9 Commentaires sur : Erdogan et la guerre islamo-occidentale contre la Sainte Russie

  1. rolni

    27 novembre 2015

    … en attendant, la monumentale hypocrisie de Sarközy s’étale dans le Figaro, son fidèle soutien.

    Répondre
  2. Jaures

    26 novembre 2015

    Le problème de la “Sainte Russie”, c’est qu’elle est gouvernée par un bourrin qui bombarde d’abord et réfléchit (parfois) ensuite.
    Comment Poutine a-t-il pu penser que la Turquie laisserait bombarder les populations turkmènes à ses frontières ?
    Il lui aurait pourtant suffi de se demander ce qu’il aurait fait lui même si un avion avait survolé la Russie, même quelques secondes, pour bombarder une population russophone.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      26 novembre 2015

      Contrairement à ce que vous affirmez et même si effectivement cette région ( qui fait depuis les années 1930 le motif d’ un litige territorial entre Ankara et Damas, l’ Orient étant une mosaïque de ” peuples ” ) est en partie peuplée de personnes d’ origine turque ( et pas seulement turkmène ) elle est surtout et avant tout ” sunnite ” et donc ” rebelle ” à Damas … On en revient invariablement à une guerre confessionnelle … et au maintien de positions stratégiques ( collines , cols, routes, et … EAU etc …. )

      … si un jour j’ en ai ” la perte de temps ” je vous ferai un descriptif ” confessionnel ” et territorial de ces guerres moyennes orientales …. mais cela demande au moins 1500 mots même en schématisant à outrance … que voulez vous l’ Orient, des Balkans à Taïwan, c’ est bien connu est … compliqué et on ne peut s’ y rendre, surtout pour y mener une guerre, avec des idées simples ( Bush, Obama Hollande et même Poutine etc … ) Remarquons que l’ Allemagne ( qui a d’ énormes intérêts en Turquie et …. inversement ) avance à reculons malgré l’ apparent pousse-fesses que François applique à Angela

      Enfin et pour terminer Notre ( toujours ) Secrétaire Général du P.S.F. se rend à Moscou comme il se rendait naguère Rue de Solferino pour peaufiner une … ” synthèse ” ( sic ) ce qui est la meilleure manière d’ éviter une prise de position ferme et tranchée … à quand le prochain volte-face, contre-pied ou tango argentin ?

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      26 novembre 2015

      C’ est vrai que Barack Obama est plus du genre anguille que ne l’ ait l’ ours russe …de toute façon, le refaçonnage territorial régional ( ethnique et religieux disaient ils ) d’ abord souhaité puis voulu par les services militaires américains ne peut lui non plus pas tenir longtemps et encore moins éternellement … because … les Kurdes et l’ Iran protecteur des Chiites !

      Répondre
  3. vozuti

    25 novembre 2015

    Erdogan n’aurait pas pris un tel risque sans le feu vert américain.
    Après le bombardement de paroles et de discours lancé par hollande suite aux attaques islamiques de paris, on retrouve donc la vraie politique étrangère d’obama et de ses amis européens : défendre les islamistes coûte que coûte, même s’il faut risquer une guerre mondiale en attaquant l’armée russe.

    Répondre
    • Lemagne

      26 novembre 2015

      C’est exactement ce que veulent les cosmopolites sionistes!
      C’est le futur gouvernement mondial prôné par Attali et ses coreligionnaires … avec Jérusalem comme capitale !
      Les penseurs sont les Rothschild, Golmansach, Kolb und so veiter….

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      26 novembre 2015

      Vous ne semblez par bien connaître les Turcs. Ils n’ ont que faire de l’ autorisation de l’ un ou de l’ autre pour augmenter leur influence régionale et défendre leurs intérêts … ethniques . Ainsi tout turcophone d’ Asie Centrale ou Turkmène *** du Moyen-Orient peut revendiquer la nationalité turque … Souvenez vous de Chypre ; et en plus ils jouent sur du velours : ils sont membres de l’ O.T.A.N.

      *** ici ceux du djebel turkmène de Syrie

      Répondre
      • vozuti

        27 novembre 2015

        Pourtant rien n’obligeait les membres de l’otan a soutenir cette agression turque.
        Obama aurait pu condamner cette réaction disproportionnée,au lieu de dire que la Turquie a le droit de se défendre.
        Selon les américains,l’avion russe a été abattu en Syrie et n’a traversé quelques secondes l’espace aérien turque. Cet avion ne menaçait donc pas la Turquie,et il a été abattu à l’extérieur de la Turquie dans un pays souverain.
        Les turques sont dans leur logique en défendant les turcophones de syrie,mais le fait important est qu’ils ont l’approbation d’obama,sans laquelle une telle attaque serait suicidaire pour la turquie.

        Répondre
  4. PIGIS Yves

    25 novembre 2015

    Les Russes ont aussi coupé l’approvisionnement des Turcs en pétrole à bas prix, puisque volé, dont ces derniers bénéficiaient de la part de l’état islamique (Daech).
    Ils en revendaient une partie et en tiraient de juteux bénéfices.
    En détruisant contenu et contenants (les camions citernes), ils ont perturbé une situation qui plaisait aussi à OBAMA, prix NOBEL de la paix et partisan d’une guerre qui ne ternisse pas sa réputation (en apparence pour les gogos !)

    D’où le coup de semonce avec l’aval de l’OTAN !

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)