Expulsion des immigrés criminels : vive la Suisse

Expulsion des immigrés criminels : vive la Suisse

Après le vote sur les minarets, la Suisse vient de refaire parler d’elle – et tout spécialement de l’UDC d’Oskar Freysinger – avec le vote, le 28 novembre dernier, d’un nouveau référendum d’initiative populaire prévoyant le renvoi dans leur pays d’origine des étrangers auteurs de crimes et de délits.

Tout d’abord, notons que la Suisse est une vraie démocratie – à la différence de beaucoup de démocraties formelles qui empêchent le peuple de s’exprimer, voire qui mènent des politiques expressément contraires au vœu du peuple (songeons à la trahison du référendum sur le Traité constitutionnel européen).

En Suisse, les citoyens peuvent réclamer un référendum. Et, lorsque le résultat est connu, même s’il déplaît aux « élites », il est appliqué. Notre classe politico-médiatique aurait bien des leçons à prendre de ce petit pays

Mais, naturellement, pour nous Français, le plus important réside dans les réactions de ce côté des Alpes.

Je note en premier lieu que les réactions ont été beaucoup moins hostiles que les réactions à la votation sur les minarets. Tout se passe comme si, progressivement, s’imposait l’idée que l’on ne peut pas tout accepter les bras ballants.
Mais, je note aussi pas mal de réactions assez ahurissantes.

L’ONU a tenu à rappeler le droit international relatif à la non-ex­pulsion des étrangers qui se­raient menacés dans leur pays d’origine. De la même façon, le député UMP Étienne Pinte, fa­rouche opposant à la prétendue « double peine » (dont il obtint naguère l’abrogation, avec la complicité active de Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’In­térieur…), mentionne les « drames humains » entraînés par l’expulsion d’un père de famille.

Mais de qui se moque-t-on ? Il n’est pas question ici d’un paisible père de famille venu travailler pour nourrir ses enfants. Il est question d’un homme qui a trahi les devoirs de l’hospitalité en violant les lois du pays qui l’avait accueilli.

Personne n’est tenu, que je sache, d’être criminel. Il faut en finir avec ce discours pseudo-humanitaire et remettre les choses en perspective.

Le premier devoir d’un État, ce n’est pas d’accueillir les étrangers ; c’est de protéger ses ressortissants.
Et le premier devoir d’un étranger, c’est d’agir conformément aux lois du pays d’accueil.

La votation suisse rappelle simplement ces points qui devraient être des évidences. Non les étrangers délinquants n’ont rien à faire chez nous !

Partager cette publication

(17) Commentaires

  • candide Répondre

    C’est d’une évidence criante qu’un étranger criminel soit expulsé après avoir fait sa peine prison. La situation de son pays d’origine n’a pas a nous concerner et les bonnes âmes qui brâment pour le garder n’ont qu’a le prendre en charge ailleurs que chez nous.

    La seule force de tous ces pleurnichards ne tient qu’au fait que nous les écoutons. Il suffit de leur dire et répéter :"on s’en fout, celui qui commet un crime sait ce qu’il fait".

    Lorsque que certaines communautés vont jusqu’a nous interdire nos propres coutumes (interdiction d’un sapin de noel par exemple) , en quoi avons nous a considérer ces sacs a m..de?  En quoi avons nous a prendre leurs radotages en comptes?

    Beaucoup ont dit dans un passé récent aux français "foutez le camp ou mourrez". Etant civilisés, nous n’employerons pas les mêmes termes, ni intentions mais devons leurs rappeler que la porte est ouverte et qu’ils peuvent tenter leur chance ailleurs. D’ailleurs beaucoup de musulmans ou africans pensent nous faire de la peine en annonçant (d’ailleurs sans le faire) qu’ils vont partir au Canada.  Bien leur en fasse, si les Canadiens sont encore plus bêtes que nous, cela nous laisse de l’espoir!

    En attendant, n’oubliez pas d’écouter chaque matin Radio Magreb et Couscous avec l’animateur que toute l’Afrique nous envie : Jean Claude Boudin et ses innombrables auditeurs intervenants Djamel, Karim, Mohamed, etc… que le maitre du jeu ne manque jamais de brosser dans le sens du poil, s’irritant a mort dès qu’en de ces salauds de dhimis se permet de ne pas être de l’avis de ses protégés.

    12/12/2010 à 19 h 52 min
  • Fred Répondre

    Eh oui… réveillez-vous peuple français, la misère est bientôt à votre porte.

    L’étranger et vos politiques vous coûtent très très cher.

    La perspective d’une énorme dette, (qui ne pourra plus être effacée par une aide de l’Europe car elle-même en difficulté), insurmontable et de graves situations de pauvretés voir même la menace d’une guerre civile.

    La situation financière de nombreux pays de l’UE, bientôt la France, entrainera sa propre faillite.

    Battez-vous…  courage a vous Français.

    Un petite Suisse…

    12/12/2010 à 15 h 11 min
  • sas Répondre

    Ravis de constater que tous les peuples d europe ne sont pas aliénés…….

    sursaut salutaire pour les suisses

    sas

    12/12/2010 à 14 h 53 min
  • dupon Répondre

    la France profonde en a marre et gare, quand le vase va débordé ,et se qui seront de prés ou de loin impliqué dans cette invasion massive ,auront intérêt à quitter la France dare dare ,le gouvernement pourrez faire un référendum mais ne le fera pas car il connait déjà le score ,ils en ont rien à foutre de nous,se qui compte s’ est leur compte en banque,et leur confort, VIVE LE GÉNÉRAL BIGEARD VIVE LE FN

    11/12/2010 à 11 h 03 min
  • Paulette Répondre

    Bravo la Suisse. être bon, accueillant, charitable, oh! Oui, mais il faut aussi que les étrangers que nous accueillons nous respectent… Le respect n’est pas à sens unique. Et aujourd’hui, si la France ne se ressaisit pas, j’ai très peur pour son avenir.

    11/12/2010 à 10 h 24 min
  • françois Répondre

      @ Bernard Martoïa
     La phrase exacte était: " Je ne vous décevrai pas, je ne vous trahirai pas". Et il l’a dite avant d’être élu. C’était même sa marque de fabrique comme " vous n’avez pas le monopole du coeur" était celle de Giscard.
     Cela ne change rien au fait qu’il nous a trahi ET déçu par sa politique de centre gauche.
     Notre malheur, c’est que pour trouver quelqu’un capable de faire une politique de droite et susceptible d’être élu…. 
      Si vous avez un nom, je suis preneur.

    10/12/2010 à 20 h 47 min
  • Louvin Répondre

    Bien sûr que le bon sens et la légitimité sont du côté de la Suisse. Le premier droit de l’homme est de vivre libre et en sécurité dans son propre pays !
    Vive la Suisse et que sone exemple donne du courage aux autres peuples et surtout au nôtre, particulièment floué.

    10/12/2010 à 18 h 51 min
  • meclent Répondre

    Bravo les Suisses,vivement que nous puissions nous aussi dire tout haut ce que nous pensons et que ces politiciens qui ne connaissent rien au monde du travail s’en aillent.Oui messieurs les musulmans vous devez accepter nos lois sinon foutez le camp avant que l’on ne vous mette sur un rafio pour aller retrouver vos mosquées.Nous commençons à en avoir assez de vos exigences pour vivre sur notre sol,  viande hallal, pauvres bêtes égorgées sans pitié ;il est vrai que vous faites la même chose avec les humains avec votre trop fameuse charia .Allez oust débarrasséz notre Belle FRANCE avant qu’il ne soit trop tard.Bravo Mr Rouxel pour votre analyse.

    10/12/2010 à 17 h 39 min
  • LEPIAF Répondre

    Ce n’est que le résultat  de la démocratie directe :le referendum !

    Est-ce que votre député transmet votre désirata ?  Certainement pas ! Autrement dit  :il vous trompe et il se moque de ce que vous pensez ! Pour lui l’ important c’est sa carrière au sein de son parti et cela  le plus longtemps possible !

    La représentation nationale est un leurre !  Seul les  référendums  sur les sujets vitaux peuvent nous sortir de la merde dans laquelle nous sommes enlisés !

    La liste de ces sujets est celle d’un parti soi-disant "scélérat" mais combien réaliste et pour laquelle nos politiques de mauvaise foi font la  politique de  l’autruche depuis 30 ans. Nous allons vers la ruine et la faillite sur tous les plans : gestion ,éducation, immigration, identité et économie;

    Nous sommes la nation ridiculisée de l’Europe !

     

     

    10/12/2010 à 17 h 34 min
  • Anonyme Répondre

    Jean Rouxel : " Non les étrangers délinquants n’ont rien à faire chez nous !"

    –      Bravo! C’est bien dit. Et en plus, cela implique que les étrangers NON délinquants ont leur place chez nous…. C’est bien ca?
    Super! On va bientôt se retrouver avec 50% d’étrangers, sages comme des images!
    Jean Rouxel , vous etes bien sur d’avoir tout compris?

    Mancney

    10/12/2010 à 14 h 13 min
  • GLENARVAN00 Répondre

    Revenons sur l’excellente prestation de Marine LE PEN hier soir dans "A vous de juger". Sur ce point précis de l’article comme sur tous les autres, elle a été brillante devant cette classe médiatico-politique qui l’exècre.
     Je voudrais ajouter que l’accession de Mme LE PEN au pouvoir, si elle est impensable dans l’état actuel des choses, aurait un effet bénéfique pour la FRANCE car elle permettrait au pays – certes à travers une crise importante – d’éviter une crise sociale et politique majeure qui interviendra obligatoirement un jour ou l’autre et, sans aucun doute, dans des flots de sang et dans la ruine générale. 27% des Français ont une bonne opinion d’elle et ce taux devrait s’accroître dans les jours à venir.
    Plus la crise tarde, plus elle sera violente et peut-être irréparable, hélas !
    Il faut lui donner sa chance. Sinon, ce sera CESAR, et après tout, pourquoi pas…. ?

    10/12/2010 à 14 h 01 min
  • Bernard Martoïa Répondre

    c’est intéressant de rappeler aux lecteurs qui sont les responsables politiques de l’abrogation de la double peine.

    Aux électeurs des Yvelines d’en tirer les conséquences en ne reconduisant pas le mandat du député Etienne Pinte  ;

    aux électeurs et à leurs représentants de droite, il leur incombe de se mobiliser pour faire comprendre à Nicolas Sarkozy qu’il ne doit pas se représenter en 2012. C’est une condition indispensable pour préparer des élections primaires à droite afin que celle-ci soit en ordre de bataille pour affronter le candidat socialiste qui sortira vainqueur des primaires.

    Rappelez-vous de sa phrase à peine élu en 2007 : "je ne vous mentirai pas, je ne vous trahirai pas".

    Plus un mensonge est gros, plus il a de chance d’être avalé", disait l’expert en propagande Joseph Goebbels.

    Il l’a fait avec son ouverture à gauche.

    09/12/2010 à 10 h 13 min
  • Daniel Répondre

    "L’ONU a tenu à rappeler le droit international relatif à la non-ex­pulsion des étrangers qui se­raient menacés dans leur pays d’origine. "

    Pauvres criminels qui sont victimes des méchants ! oh!!!   et quelle méchanceté:  on les reconduit chez eux!  tu rends compte! c’est trèès grave.
    Etonnant comment des gens rémunérés pour faire avancer les peuples vers la paix sont capables de maintenir la guerre et le conflit simplement par intérêt personnel. La guerre, c’est de cela qu’ils vivent et de cela qu’ils tirent pouvoir. Tant qu’on récompensera des professions en fonction d’un résultat négatif, il ne pourra y avoir de véritable civilisation.

    "De la même façon, le député UMP Étienne Pinte, fa­rouche opposant à la prétendue « double peine » (dont il obtint naguère l’abrogation, avec la complicité active de Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’In­térieur…), mentionne les « drames humains » entraînés par l’expulsion d’un père de famille."

    Logique d’élite:  Quand un  double meurtre ne mérite pas de double peine, un meurtre unique mérite presqu’une récompense. Tout de même, ça aurait pu être pire! 
    … et puis les victimes, ça eut payé;  mais mortes ça ne paie plus…

    08/12/2010 à 21 h 16 min
  • Pierre Répondre

    C’est le bon sens qui triomphe en Suisse. Bravo la Suisse.

    08/12/2010 à 20 h 09 min
  • IOSA Répondre

    HAAAAAAA!!!!!!!!!! ENFIN DU BON SENS

     

    Ce n’est pas trop tôt…aux 4 V.

    IOSA

    08/12/2010 à 15 h 31 min
  • le KET de Bruxelles Répondre

    Un constat d’évidence écrit par Jean ROUXEL. Et un vote de bon sens de la part des Suisses !

    Les millions d’immigrés qui depuis 30 ans ont envahi l’Europe sont, en grande majorité des clandestins, "demandeurs d’asile", ayant mis les pieds sur notre continent sans visa et donc hors-la-loi !

    S’ils ont fui leurs pays respectifs, souvent situés à des milliers de kilomètres d’Europe, pourquoi donc ne se sont-ils pas installés dans les pays limitrophes au leur, s’ils fuyaient une guerre ou encore les persécutions d’un régime qu’ils combattaient ? Pourquoi choisir un pays européens ?

     Et plus tard, lorsque la situation  pacifique est revenue dans leur patrie, pourquoi n’y retournent-ils pas alors que ces pays ont particulièrement besoin de leurs fils, éduqués et formés durant leur exil dans un pays d’Europe ?

    La nouvelle religion "droitsdel’hommiste", le laxisme de nos gouvernants et  la mafia libéro-socialo-démocrato-écologiste ont conduit à l’entrée d’une cinquième colonne musulmane dans notre continent. Plus grave, sous prétexte de valeurs "républicaines", les collaborateurs de l’immigration-invasion ont vidé les églises pour remplir les mosquées…

    Aujourd’hui, l’heure de la RECONQUISTA a sonné et elle ne se fera pas malheureusement par le bulletin de vote.

    08/12/2010 à 13 h 27 min
  • SAS Répondre

    sI ENFIN LA FRANCE OPTE POUR CETTE MESURE SALVATRICE……

     

    ……….j enconnais  1 qui ne ve pas tarder e se retrouver à BUDAPEST…

     

    ……je suis même prête a payer le voyage low cost……SUR LE BUDGET DE MA FAMILLE ET ME SERRER LA CEINTURE………..pour assurer le coup…prendre sur mon RMI

     

    sas

    08/12/2010 à 12 h 42 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: