Irak la guerre oubliée, parce que gagnée

Posté le octobre 23, 2007, 12:00
8 mins

Voici peu, un éditorialiste conservateur américain s’étonnait de voir à quel point l’Irak avait disparu soudain des gros titres des journaux. Sa déduction était que les journalistes américains ayant été plutôt de gauche et nettement défaitistes ces dernières années, présenter une situation où tout va mieux relèverait, pour eux, presque de l’insupportable.

Ce que cet éditorialiste relevait concernant les journalistes américains, il aurait pu le relever avec plus de netteté encore en observant les médias français. On ne parle plus de l’Irak. Il n’y a plus guère d’attentats suicides. Le calme règne. Les éléments permettant de parler de « bourbier » se font de plus en plus minces et se rapprochent de l’inexistant.

La visite du président irakien Jalal Talabani à Paris voici quelques jours a été passée sous silence : nous n’en avons eu qu’une image fugace dans un reportage consacré à un sujet bien plus important : le divorce entre Cécilia et Nicolas. Nul reporter n’a eu l’idée d’interviewer un homme élu démocratiquement par son peuple : tout le monde n’a pas la chance d’être un dictateur sanguinaire.

J’ai dit en ces colonnes que la guerre de libération de l’Irak était gagnée depuis le printemps 2003. C’est un fait. Le rétablissement de l’ordre à l’intérieur du pays a pris, lui, bien davantage de temps que prévu. Des erreurs ont été incontestablement commises. Les décisions initiales de l’armée et de Donald Rumsfeld d’envoyer peu de soldats se sont révélées malencontreuses.
Des terroristes venus d’Iran et de Syrie ont tenté de fomenter une guerre civile. La population irakienne, qui n’avait pas besoin de cela après des années de dictature, a souffert de la violence islamiste. C’est, pour l’essentiel, fini. La stratégie de « surge » (montée en puissance) élaborée par le général Petraeus a porté ses fruits. Tout ou presque montre que l’armée américaine va pouvoir graduellement se retirer. Les démocrates américains qui avaient misé très gros sur la défaite tentent encore des opérations de diversion, mais ils discernent que, pour l’emporter en 2008, il leur faudra d’autres thèmes de campagne. Les médias américains vont devoir s’adapter. La France, grâce à Nicolas Sarkozy et Bernard Kouchner, a retrouvé son honneur un temps perdu. Je ne sais combien de temps les médias français mettront pour s’adapter à la réalité eux aussi. Peut-être vont-ils garder le silence, travestir les faits.

Laisser dans les têtes l’idée que la guerre d’Irak a été inutile et s’est soldée par un échec, ce serait contribuer à répandre l’idée que le monde occidental et la civilisation sont impuissants face à la barbarie et doivent se résigner au mieux au statu quo, au pire à la soumission. Ce serait dire aux islamistes qu’ils ont raison et continuer à diffuser auprès des musulmans des banlieues l’idée que l’Amérique et l’Occident n’incarnent pas les valeurs de liberté qu’ils prétendent incarner. Ce serait dire aux dictateurs du monde arabe, à al-Qaida, à Ahmadinejad qu’ils peuvent compter indéfectiblement et quoi qu’il arrive sur les idiots utiles des salles de rédaction pour se conduire de la manière la plus servile et la plus obséquieuse au service du pire.

Nous sommes dans une époque dangereuse. La guerre d’Irak n’a été qu’une étape dans la guerre planétaire en cours, et qui oppose la civilisation au totalitarisme islamiste. Le politiquement correct aux États-Unis implique de réprouver le recours à la guerre, et donc de ne pas dire que celle-ci peut se révéler parfois efficace. Le politiquement correct en France et en Europe est bien pire encore : il implique le souhait de la victoire de l’ennemi. Et il implique aussi que, même lorsque l’ennemi est vaincu, comme en Irak, on persiste à faire comme s’il avait gagné. Bat Ye’or a écrit d’excellents livres sur la condition de dhimmi, citoyen de seconde zone en terre d’islam. Les adeptes du politiquement correct en France et en Europe n’ont, je le crains, même pas conscience du fait qu’ils se comportent de manière plus lamentable encore que des dhimmis.

Ils n’ont pas conscience qu’en se prosternant aux pieds des adeptes du totalitarisme islamique et en faisant preuve de mépris envers leur propre civilisation, ils se placent du côté de la pire barbarie : trahissant ainsi les millions d’hommes et de femmes, en Irak et ailleurs en terre d’islam, qui aspirent, non pas à la barbarie, mais à une vie libre.

Recommander cet article sur les sites de syndication d’information :

114 réponses à l'article : Irak la guerre oubliée, parce que gagnée

  1. ozone

    11/06/2014

    AH;;;AH:::::::AH;;;;;;

    Quand je me souviens de tout ce qu’on a discuté a ce propos

    Bush et les gringos sont des cons,ils ont éliminé Saddam;Kadhafi,deux remparts contre l’islamisme,et ils veulent tomber Assad,au nom de la démocratie

    eb Egypte heureux que l’armée a des couilles sinon

    Maintenant il ne reste plus qu’a prier pour que l’Iran et la Syrie puissent endiguer l’avance des jihadisyes

    AH LES CONS

    Répondre
  2. ozone

    24/10/2013

    L’Irak disparu des unes des info?

    Simplement parce qu’il n’y a plus d’occidentaux,voyons,faut étre sérieux

    Par contre les attentats augmentent chaque mois et ce n’est pas la fin de l’histoire

    Répondre
  3. 19/02/2013

    Plus c’est gros ,mieux ça passe !

    C’est un peu gros d’affirmer comme le fait Millières qu ‘on a triomphé de l’Islami radical en Irak!
    Au contraire , Sadham Hussein avait réussi à faire cohabiter à peu près pacifiquement les différentes tendances de l’ Islam ,chiites autant que Sunnites , les Chrétiens également…Les dizaines de milliers de morts dans les divers attentas prouvent que depuis sa destitution et son éxecution les tendances meurtrières de l’Islam radical ont été libérées. Merci l’ Amérique !

    Répondre
  4. Anonyme

    26/10/2008

    a qui ose insulter mahomet parce qu’il sait q’un musilman est plus sivilisé moralement que lui. et ne tombe pas comme lui dans la bassesse d’insulter jesus christ ou moise non pas par croyance mais par estime aux autre et par un superiorité moral.et a qui repete sans sesse que l’islam est une religion barbare qui aime tuer les gens.

    a tous ce genre je pose cette question :

    1) est ce que les espagnoles qui chassaient par des methodes sanguinaires non pas les musilman mais les juifs aussi etaient’ils des musilmans.?

    2)est ce que les guerres entre protestants et catholiques aux moyen ages et le sanq qui a coulé a fléaux est inspiré par des musilmans infiltrés entre les bons chretiens.?

    3) est ce que adolf hitler est un musilman.?

    4) est ce que les boucheries des indiens en amerique par millions commis par des musilmans.?

      5) est ce que le 1.5 millions algeriens tués par l’armee française par ce que les soldats français sont des musilmans.?

    6) est ce que le pilotte americain qui a bombardé Herochima et Nacasaki est un pilotte musilman ?

    la liste est longue et les boucherie occidental aux non de christe est alarmante meme entre chretiens mais les occidentales sont comme un chameaux qui ne voie pas sa propre bosse mais il voie clairement les bosses de autres chameaux.

    Répondre
  5. Kim Jong Ilien

    29/03/2008

    La guerre a été gagnée  par les USA depuis 2003 au bout de 2 semaines de combat. Elle n’ a couté que 500 milliards de dollars,et seulement 4000 morts côté US. Par contre , pour les Irakiens, c’ est la catastrophe avec 1.2 millions de morts en 5 ans.

    http://www.antiwar.com/casualties/

    Répondre
  6. Mélina

    03/12/2007

    R. Ed.: La traduction – qui n’est pas de moi et que je n’ai pas révisée – du texte de John Pilger est erronée. John Pilger parle du « million de morts » en Irak (1,2 millions pour être plus exact), morts causées par cet acte de piraterie international, pour nommer cette guerre pour ce qu’elle est. Si vous lisez l’anglais, lisez le texte original auquel je réfère à la fin de la traduction. Je vous avoue que de prime abord je trouvais exagéré le nombre (j’aurais dû vérifier, je sais), puis je me suis ravisée en croyant qu’il incluait les Irakiens morts suite à l’embargo et autres joyeusetés dont les plus fins représentants de la civilisation occidentale sont prodigues… Je serai plus vigilante à l’avenir devant les traductions. Par ailleurs, il n’est pas suffisamment question dans le texte de J. Pilger de l’usage de l’uranium « appauvri » utilisé tout azimut par les Forces du Bien pour Libérer le Monde des Forces du Mal. Connaissez-vous les conséquences d’un tel usage? Génocide et écocide, semble-t-il. Essayez – honnêtement – de faire le décompte de la souffrance et de la mort semées par les grands pirates/psychopathes occidentaux et tous ceux qui les soutiennent, de près ou de loin, et on se reparlera. Cela n’excuse pas, bien sûr, les autres grands pirates/psychopathes en activité de par le vaste monde, ni ceux qui les soutiennent, de près ou de loin. Mélina

    Répondre
  7. R. Ed.

    02/12/2007

    Je suis allé relire le commentaire de melina, et je m’aperçois maintenant de la véraciré de ses dires :

     

    LES MILLIONS DE MORTS EN IRAQ

    Quand on dit "les" millions, cela signifie au moins deux (pour justifier le pluriel) mais dans ce cas on dira "deux" millions de morts. On emploie des ou les quand on n’en connait pas le nombre exact et qu’il est assez important, à partir d’une bonne dizaine, quoi.

    La population iraquienne étant estimée à un peu moins de 20 millions, cela veut donc dire la disparition d’au moins la moitié de la population.

    La question est : où sont-ils donc passés, tous ces cadavres, où sont les immenses charniers, où sont les crématoires géants, où sont les immenses camps de concentration, où sont donc actuellement tous les tortionaires qui ont participé à ce génocide ?

    Si je continue ce raisonnement, en Iraq il s’est passé un génocide au moins double de celui de l’Allemagne nazie.

    melina, elle, elle sait, elle a vu !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      20/02/2013

      dans le même ordre d’idées ( politiquement correctes s’entend ) il n’y a pas eu de victimes civiles du fait des tapis de bombes ( parfois au phosphore ) déversées par les alliés durant la dernière guerre mondiale !
      il n’y a pas que la guerre ou le terrorisme qui tuent la bêtise également !

      Répondre
  8. Helios

    28/11/2007

    La vulgate culpabilisante a la vie dure, se référer au commentaire de Mélina.

    Ne lui en déplaise, la LIBÉRATION de l’Irak de la dictature sanguinaire de Saddam a fait très peu de morts parmi les irakiens, toutes les prévisions alarmistes, celles de l’ONU  200 000 morts et un million de réfugiés ne se sont pas matérialisées. La victoire militaire américaine a été rapide et totale, une véritable prouesse sur le plan militaire, jamais bataille n’a été aussi décisive et aussi peu coûteuse en vies humaines. Mais ça les adeptes de la haine de soi ne l’admettront jamais.

    Alors qu’on prend un plaisir morbide à flageller Bush et Blair et à leur attribuer les massacres commis par leurs ennemis, on ne souffle mot des charniers dont l’Irak est couvert et qui témoignent de la brutalité inouïe du régime de Saddam. Par cette omission volontaire on cherche à nier toute justification morale à la libération de l’Irak même si l’immense majorité des irakiens sondage après sondage se dit heureuse et soulagée de la chute du régime de Saddam.

    L’étude du Lancet à laquelle il est fait référence a été largement discréditée, la méthode statistique y est erronée, elle répondait à un besoin idéologique d’amplifier le nombre des victimes. C’est une étude où les données récoltées dans quelques districts particulièrement dangereux ont été extrapolés à tout le territoire irakien.

    La libération de l’Irak n’a malheureusement pas empêché la haine entre sunnites et chiites de se manifester. Cette haine a été nourrie par la longue domination sunnite et surtout par les massacres des chiites et des kurdes dont Saddam et ses sbires (tous sunnites) se sont rendus responsables. Les chiites en particulier avaient des comptes à régler, peu de temps après la libération des escadrons de la mort se sont formés et l’élimination physique de sunnites impliqués avec Saddam a commencé. 

    Mais le facteur le plus important dans la violence et dans les massacres demeure le terrorisme islamique, particulièrement celui d’Al Qaeda et à un moindre degré celui des chiites alimentés par l’Iran. L’armée américaine, très performante face à une armée régulière a éprouvé beaucoup de difficultés à lutter contre les terroristes de tous bords et dont une bonne partie venait de l’étranger. 

    Un point que les antiaméricains omettent volontairement de mentionner concerne les efforts de déstabilisation dirigés contre la démocratie naissante en Irak. Les véritables ennemis d’un Irak démocratique, c’est à dire tous les musulmans fanatiques tant sunnites que chiites mais particulièrement les mollahs d’Iran et les salafistes de l’Arabie, ont tout fait pour créer et maintenir le chaos. Ne pouvant pas grand chose contre une armée américaine très puissante, ils se sont systématiquement attaqués à la population civile et à ses représentants. Tuer le plus de monde possible pour créer le chaos et apporter la preuve que la démocratie ne peut être la solution pour un pays musulman et que seul un système tyrannique lui convient. Les bien-pensants et les bonnes âmes comme Mélina ont béni par leur silence et les objectifs et les méthodes des fanatiques, Amen!

    L’exacerbation de la haine religieuse a été  activement poursuivie par Zarkaoui le représentant de Ben Laden en Irak, les attentats destructeurs contre les lieux saints chiites avait un double but, déclencher la guerre civile et satisfaire à la haine des salafistes sunnites qui considèrent les chiites comme des infidèles.

    En éliminant la tyrannie de Saddam et en créant des conditions favorisant l’émergence de la démocratie et de la société civile, les américains rendaient un service inestimable aux irakiens, la majorité d’entre eux l’a reconnu. Cependant la violence des extrémistes tant de l’intérieur que d’importation alliée à la corruption et à l’esprit sectaire parmi les décideurs politiques irakiens a grandement déstabilisé le pays. D’autres pays ont vécu une déstabilisation équivalente et d’une durée plus longue (plus de trente ans), le Liban pays arabe démocratique et multiconfessionnel a connu une guerre civile plus meurtrière que celle d’Irak, et les causes étaient les mêmes, la déstabilisation venant de l’extérieur  et l’exacerbation des divisions internes, mais à bien des égards la situation irakienne offre davantage d’espoir que la situation au Liban.

    Le MASOCHISME intellectuel et le besoin morbide de se dénigrer amènent les bonnes âmes à se prosterner devant les tyrans et à combattre leur propre camp celui de la liberté. L’occident engendre et nourrit ses propres ennemis, tel est le destin des sociétés libres. Les pacifistes et les bien-pensants de gauche sont un pur produit de la démocratie occidentale en dehors de laquelle ils ne peuvent pas survivre. En paraphrasant François Mitterrand on pourrait dire: "Les terroristes sont à l’Est et les pacifistes sont à l’Ouest", d’un côté la haine irrationnelle couplée à la violence aveugle, de l’autre le sentiment de culpabilité morbide alliée à la lâcheté, deux pôles complémentaires qui s’activent ensemble pour miner et détruire la civilisation la plus achevée et la plus humaine de l’histoire.

    Helios

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      20/02/2013

      la  » démocratie  » n’est CERTAINEMENT pas dans les gènes philosophiques ( ou historique ) de la MAJORITE des personnes qui constituent les peuples moyen-orientaux … et c’est pourquoi l’intervention américaine était …de la plus grande stupidité

      Répondre
  9. R. Ed.

    27/11/2007

    Le fascisme, c’est bien cela, l’idéologie contre laquelle se situe la plupart des lecteurs de ce site.

     

    Avec un petit complément,  l’islamo-fascisme pour être plus précis.

    Bien vu, le muslim "Bruxellois", tu as raison, cette secte qui nous envahi pour nous dominer n’y arrivera pas, on repoussera les Sarrazins au confins des sables de leur désert.

    Inch (2,54 cm.) Allah

    Vous pourrez même l’emporter avec vous dans une boîte d’allumettes.

    La religion "révélée" à un bédouin inculte, épileptique, et qui aimait prendre des petites filles  sur ses genoux pour leur raconter des histoires …comme notre Dutroux.

    Répondre
  10. Anonyme

    25/11/2007

    mancey:  

    votre civilisation c’est la notre aussi pourquoi essaiez vous de cassé le fil de l’histoire pour ne pas admettre que la civilisation occidentale n’est que un puzzle de diffentes autre empires,alors que au depart vous étiez des barbares issu des enciennes colonies romaine,l’europe en elle mémes n’est que des miriades de peuplement venuent d’ailleurs c’est sequi a ecroullé finalement l’empire romaine,

     

    ne révez pas vous ne ferrez plus rien,pour détruire l’islam vous n’etes pas assez fort,regardé votre puissance elle n’a fait que augmenté son influence,et son pouvoir,vous etes trop naif pour croire que votre armement allai faire quoi que se soit,soyez réaliste:les américains essaient de se ralliés a la résistance car c’est leurs seules conditions pour que ils maintiennent le cap,l’irak n’est meme plus sous votre controle,votre survie dépend essentiellement de vos ennemis! le frustré et le paumé c’est bien vous aveuglez par votre haine anti musulman,on sait comment les fascistes ont terminé,aucun avenir,ne révez pas trop….

    Répondre
  11. R. Ed.

    24/11/2007

    Les Iraquiens s’entre-tuent, c’est la faute aux Américains !

    Si je comprend bien, si les Américains s’en vont, fini, plus un seul attentat ?

    C’est le grand pardon, le Yom Kippour !

    Et vous trouvez ça drôle ?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      20/02/2013

      le Yom Kippour en Irak ?
      il y a belle lurette qu’il n’y a plus de Juifs en Mésopotamie !

      Répondre
  12. Anonyme

    24/11/2007

    winlocker : " tiens je ne savais pas que les musulmans sont catalogué comme race".

    C’est eux-meme qui se veulent et se cataloguent différents des autres, c-a-d frustrés par cinq siecles de NOTHING, aucune réussite, aucune noblesse, rien, macache, oualou, quedal, et qui se veulent parfaitement inassimilables en dehors de l’Arab Land. Juste des haineux et des cocus. Pourquoi ne restez vous pas en Arab land ? Elle ne vous plait plus votre civilisation?

    Les convertis, on les place dans la catégories des paumés et impuissants qui ont tout loupé chez eux, et qui cherchent un autre terrain de jeux, celui ou l’on offre 72 vierges.  Vous voyez tout de suite le niveau des mecs qui suivent une "religion" comme ca!!!! Asinus asinum fricat.
    Franchement, faudrait-il etre fier d’etre muslim aujourd’hui? Vraiment? Come on!

    Quand a votre reve de conquérir le monde, d’exporter votre way of life de tente et de chameaux et de faire des bébés partout, on va s’en occuper comme il faut.

    Mancney

    Répondre
  13. Mélina

    24/11/2007

    Pas de souvenir. Pas de remords pour les morts d’Irak. 14 novembre 2007 En Grande-Bretagne et dans le Commonwealth, c’est Remembrance Day 2007, le jour du souvenir. Aux USA, c’est Veterans Day… toute la société se retrouve devant les monuments aux morts, on penche la tête, on dépose la gerbe, on commémore, on fait mine de se souvenir… Les généraux médaillés, les politiques, les journalistes, les directeurs de club de foot et les traders dans les places boursières, tout le monde arbore à la boutonnière le petit coquelicot rouge des Flandres qui avait été choisi par les survivants de la folie de 14-18 pour dire « plus jamais la guerre ». Parmi tous ces groupes de « commémorants », une figure se détachait clairement: l’Hypocrisie. Tout le monde a fait mine de l’ignorer. Personne n’a parlé de l’Irak. Personne n’a prononcé le moindre mot de pardon, de remords ou au moins de souvenir pour les millions de morts de cette guerre. Personne n’a eu le courage de lire la liste interdite… La liste interdite documente, sans concession, le rôle criminel joué par l’état britannique et ses courtisans, dans la destruction de l’Irak. Voici la liste: 1. Négation de l’Holocauste Le 25 octobre, le parlementaire Dai Davies questionnait Gordon Brown au sujet des morts civiles en Irak. Brown a passé la question au Secrétaire aux Affaires étrangères, David Miliband, qui la refila à son sous-ministre Kim Howells qui répondit: « Nous continuons à croire qu’il n’y a pas de données globales et fiables sur le nombre de morts depuis mars 2003. » C’était un mensonge. En octobre 2006, le Lancet publia une recherche de la John Hopkins University des États-Unis et de l’université al-Mustansiriya de Bagdad, qui calcula que 655 000 Irakiens étaient morts depuis l’invasion anglo-américaine de 2003. Une recherche en divulgation d’information gouvernementale a révélé que le gouvernement, bien qu’écartant publiquement l’étude, la considérait secrètement comme complète et fiable. Le conseiller scientifique en chef du ministère de la Défense, Sir Roy Anderson, qualifiait sa méthodologie de « robuste » et « ce qu’il y a de meilleur ». D’autres officiels du gouvernement avouaient secrètement que l’étude « évaluait et testait des façons de mesurer la mortalité en zones de conflits ». Depuis l’agence de sondage et recherche britannique « Opinion Research Business » a extrapolé 1,2 millions de morts en Irak entre 2003 et octobre 2007. Ainsi, l’étendue du massacre causé par les gouvernements britanniques et américains pourrait avoir surpassé celui du génocide Rwandais, en faisant le plus grand meurtre de masse de la fin du 20e siècle et du début du 21e siècle. [Note: S’ajoutent les millions tués par l’embargo et les bombardements de 1990 à 2003, infligés au peuple d’Irak par les gouvernements occidentaux]. 2. Pillage Les raisons inavouables derrière l’invasion de l’Irak venaient des ambitions convergentes des néocons, ou néofascistes, à Washington et les régimes d’extrême droite en Israël. Les deux groupes désirent depuis longtemps écraser l’Irak et voir le Moyen-Orient colonisé pour servir les projets américains et israéliens. Le prototype initial était le « Defense Planning Guidance » de 1992, qui révélait les plans américains pour dominer le Moyen-Orient et au-delà. Parmi les auteurs, Dick Cheney, Paul Wolfowitz et Colin Powell, architectes de l’invasion de 2003. Suite à l’invasion, Paul Bremer, néocon fanatique, recevait l’autorité civile absolue à Bagdad et par une série de décrets remettait la totalité de la future économie irakienne entre les mains des entreprises américaines. Les pillards du secteur privé se voyaient accorder l’immunité face à toute forme de poursuite judiciaire à venir. Le gouvernement Blair était entièrement complice et s’est même indigné lorsqu’il est apparu que les entreprises britanniques étaient exclues des pillages les plus profitables. Les officiels britanniques étaient récompensés par des comptoirs coloniaux. Une « loi » sur le pétrole va permettre aux entreprises pétrolières étrangères d’approuver leurs propres contrats sur les immenses ressources énergétiques du pays. Cela va compléter le plus grand vol depuis les conquêtes européennes d’Adolf Hitler. 3. Détruire la santé d’une nation En 1999, j’ai interviewé Dr. Jawad Al-Ali, spécialiste du cancer à l’hôpital de Basra. Il déclara: « Avant la Guerre du Golfe nous avions seulement 3 ou 4 morts par mois du cancer. Maintenant c’est 30 à 35 patients qui meurent chaque mois. Nos études indiquent que 40 à 48% de la population de ce territoire aura le cancer. » L’Irak était alors soumis à un siège total, contre l’économie et l’humanitaire, initié et dirigé par les États-Unis et le Royaume-Uni. Le résultat, écrit Hans von Sponeck, alors responsable humanitaire des Nations Unies à Bagdad était « génocidaire… en terme pratique une nation entière a été soumise à la pauvreté, à la mort, à la destruction de ses fondations physiques et mentales. » Le sud de l’Irak reste contaminé par les débris toxiques des explosifs britanniques et américains, incluant les munitions à l’uranium-238. Les médecins irakiens supplièrent en vain pour avoir de l’aide, citant des niveaux de leucémies chez les enfants les plus élevés depuis Hiroshima. Le professeur Karol Sikora, chef du programme cancer à l’Organisation mondiale de la santé, écrivait dans le BMJ: « les équipements requis de radiothérapie, les médicaments de chimiothérapie et les analgésiques étaient systématiquement bloqués par les conseillers américains et britanniques [au Comité de sanctions]. » En 1999, Kim Howells, alors ministre du Commerce, avait interdit l’exportation vers l’Irak de vaccins qui protègent les enfants de la diphtérie, du tétanos et de la fièvre jaune, qui, déclara-t-il, « peuvent servir d’armes de destruction massive. » Depuis 2003, excepté des exercices de relations publiques mis en scène pour les médias enrôlés dans la campagne de guerre, l’occupant britannique n’a fait aucun effort pour rééquiper et refournir les hôpitaux qui, avant 1991, étaient considérés comme les meilleurs du Moyen-Orient. En juillet, Oxfam a rapporté que 43% des Irakiens vivent dans une « pauvreté absolue ». Sous l’occupation, les taux de malnutrition parmi les enfants ont explosé pour atteindre 28%. Un document secret de l’Agence du renseignement de la défense, « Iraq Water Treatement Vulnerabilities » révèle que les infrastructures civiles d’alimentation en eau furent délibérément ciblées par les bombardements occidentaux. Résultat, la grande majorité de la population n’a accès ni à l’eau potable, ni au réseau sanitaire, dans un pays ou de tels services de base étaient aussi universels qu’en Grande-Bretagne. « La mortalité des enfants à Basra a augmenté de presque 30% comparé à la période de Saddam Hussein », déclare le Dr. Haydar Salah, pédiatre de l’hôpital pour enfants de Basra. « Les enfants meurent chaque jour et personne n’agit pour les aider. » En janvier de cette année, 100 médecins britanniques ont écrit à Hilary Benn, alors Secrétaire au développement international, décrivant comment les enfants agonisaient du fait que le Royaume-Uni ne respectait pas ses obligations en tant que puissance occupante telles que définies par la résolution 1483 du Conseil de sécurité des Nations unies. Benn a refusé de les rencontrer. 4. Détruire une société L’ONU estime que 100 000 irakiens fuient le pays chaque mois. La crise des réfugiés a dépassé celle du Darfour, elle est la plus catastrophique sur Terre. La moitié des médecins irakiens ont fui, ainsi que les ingénieurs et enseignants. La société la plus lettrée du Moyen-Orient est démantelée sous nos yeux, pièce par pièce. Parmi les plus de 4 millions de réfugiés irakiens, le Royaume-Uni a refusé l’an dernier la majorité des 1000 Irakiens qui ont fait une demande d’immigration, tout en déportant plus de réfugiés irakiens « illégaux » que n’importe quel état européen. Grâce à une législation inspirée par les tabloïds, les Irakiens en Grande-Bretagne sont souvent démunis, sans droit au travail et sans aide. Ils dorment et survivent dans les parcs. Le gouvernement, déclare Amnesty, « tente de les faire sortir du pays en les affamant. » 5. Propagande « Regardez-moi faire », déclara George W. Bush « vous devez répéter sans cesse les mêmes choses pour couler la vérité, en quelque sorte catapulter la propagande. » Placé devant le 10 Downing Street le 9 avril 2003, le commentateur politique de la BBC, Andrew Marr, rapportait la chute de Bagdad comme un discours de victoire. Tony Blair, déclara-t-il aux téléspectateurs, « a dit qu’ils pourraient s’emparer de Bagdad sans bain de sang, et que les Irakiens allaient célébrer. Et sur ces deux points il a montré qu’il avait raison. Et il serait irrespectueux, même pour ses critiques, de ne pas reconnaître que ce soir il est sorti grandi en tant qu’homme et en tant que premier ministre. » Aux États-Unis, on observait les mêmes parodies de journalisme. La différence c’est que d’importants journalistes américains commencent à réaliser les conséquences du rôle qu’ils jouèrent dans la mise en place de cette invasion. Plusieurs m’ont avoué que si les médias avaient questionné et enquêté sur les mensonges de Bush et Blair, au lieu de les répéter et amplifier, l’invasion n’aurait peut-être pas eu lieu. Une étude européenne a découvert que parmi les grands réseaux télévisés occidentaux, la BBC a donné moins de couverture pour la dissidence que les autres. Une seconde étude a révélé que la BBC donnait systématiquement du crédit à la propagande d’état selon laquelle il existait des armes de destruction massives. Au contraire du Sun, la BBC a une crédibilité, comme a, ou avait, l’Observer. Le 14 octobre 2001, la une de l’Observer de Londres titrait « Les faucons américains accusent l’Irak pour l’anthrax ». C’était un mensonge. Alimenté par les services de renseignement américain, cela faisait partie de la couverture pro-guerre de l’Observer, qui incluait aussi des allégations sur un lien entre l’Irak et Al-Qaeda, alors qu’il n’y avait aucune preuve crédible, trahissant ainsi le passé honorable du journal. Un rapport de deux pages titrait: « The Iraqi connection ». Cela venait aussi de « sources du renseignement », une autre foutaise. Le journaliste, David Rose, concluait son enquête aride par un appel émouvant en faveur de l’invasion. « Il y a de telles occasions dans l’histoire » écrivait-il, « où l’usage de la force est à la fois juste et sensible. » Rose a depuis écrit un mea culpa, confessant comment il fut instrumentalisé. D’autres journalistes n’ont toujours pas avoué comment ils furent utilisés par leurs relations avec le pouvoir établi. Aujourd’hui, l’Irak est présenté dans les médias comme s’il était en guerre civile, avec une opération militaire américaine cherchant à ramener la paix entre les indigènes querelleurs. La perversité de cette propagande est à couper le souffle. La violence sectaire est le produit d’une politique vicieuse: « diviser pour conquérir ». Pour ce qui est du mythe médiatique de Al-Qaeda « la plupart des spécialistes américains vous diront », écrit Seymour Hersh, « que les combattants étrangers [au sein de la résistance irakienne] ne sont qu’un infime pourcentage et qu’ils n’ont pas de chefs. » Qu’une résistance audacieuse et faiblement armée ait non seulement réussi à vaincre la plus puissante armée du monde mais s’est aussi entendu sur un agenda anti-sectaire et anti-Al-Qaeda, s’opposant aux attaques contre les civils et appelant à des élections libres n’est pas nouveau. 6. Le prochain bain de sang Durant les ann&ées 60 et 70, les gouvernements britanniques expulsèrent les populations de Diego Garcia, une île de l’Océan Indien dont la population avait la nationalité britannique. Femmes et enfants étaient chargés sur des bateaux ressemblant aux navires d’esclaves et furent lâchés dans les bidonvilles de l’Île Maurice, après que leur terre fut donnée aux Américains comme base militaire. Par trois fois, la Haute Cour déclara l’illégalité de ce crime, la qualifiant de déni de la Magna Carta et qualifiant d' »outrageant » et « répugnant » le refus du gouvernement Blair de permettre le rapatriement de ce peuple. Le gouvernement continue à utiliser l’arme du recours en appel, aux frais des contribuables, afin de ne pas déranger Bush. La cruauté de ceci s’ajoute au fait que, non seulement les États-Unis bombardent l’Irak depuis Diego Garcia, mais que de plus à « Camp Justice », situé sur l’île, les « suspects d’Al Qaeda » sont « livrés » et « torturés » selon le Washington Post. Maintenant l’US Air Force aménage dans l’urgence les hangars de la base afin que les bombardiers furtifs puissent déverser les bombes « bunker busting » de 14 tonnes sur l’Iran. La propagande orchestrée par les médias est essentielle pour la réussite de cet acte de piraterie international. Le 22 mai, la page couverture du Guardian de Londres titrait: « Le plan secret de l’Iran pour une offensive d’été afin de chasser les forces américaines d’Irak. » C’était un tract de propagande entièrement basé sur des sources anonymes américaines. Dans le paysage médiatique, d’autres tambours entonnèrent les hymnes guerrières. « Les ambitions nucléaires de l’Iran » venaient naturellement aux lèvres des lecteurs de nouvelles, peu importe le fait que l’Agence internationale à l’énergie atomique ait réfuté les mensonges de Washington, peu importe les souvenirs des « armes de destruction massives de Saddam », peu importe un autre massacre. Oublions. John Pilger http://www.johnpilger.com/page.asp?partid=462 http://www.informationclearinghouse.info/article18726.htm

    Répondre
  14. R. Ed.

    24/11/2007

    Ce n’est pas de moi, ce sont les députés français qui ont décrété le racisme anti-musulman.

    Père Benne, Gay Sot, pour en citer deux…

    (Blans, Européens, Noirs, Asiatiques, """" etc """), et bien je les mets là, à et caetera !

    Répondre
  15. winlocker

    24/11/2007

    "Les musulmans, la quatrième race humaine."

    tiens je ne savais pas que les musulmans sont catalogué comme race,les convertis(blanc europeen,noirs,jaune,ect) vous les mettez dans quel classe?

    Répondre
  16. R. Ed.

    23/11/2007

    Les musulmans, la quatrième race humaine.

    Originaire des sables du désert.

    Les Espagnols ont mis huit siècles pour chasser les Sarrazins de leur pays.

    J’espère que nous mettrons moins de temps pour les chasser du nôtre.

    Nous avons quand-même un avantage, c’est qu’on les reconnaît facilement.

    Ils ne s’habillent pas comme nous, ils ne mangent pas comme nous, dans beaucoup de ville de France, ils font leurs ébats religieux à même la rue, ils font tout pour qu’on les différencie.

    Et c’est tant mieux, ce sera plus facile pour les mettre dehors.

    Répondre
  17. winlocker

    22/11/2007

    "Quand je parle de troll, c’est du muslim dont je parle, d’ailleurs, en parlant de saint con battant de l’islam dans son fauteuil (1)  à BXL, il s’est tout de suite reconnu…"

     

    c’est comme ça que on a plus d’arguments,juste a patiné grave dans la choucroutte….,perso je ne connaissai pas la signification de "troll" puisque vous le definisez si bien ça doit etre adapté a vous méme,un complexe d’infériorité?

    Répondre
  18. Anonyme

    21/11/2007

    Le mec qui a censure quatre fois mon post :  "Dix mille French troops en Iraq now!" est most welcome a expliquer ses raisons.
    Best,
    Mancney

    Répondre
  19. R. Ed.

    20/11/2007

    L’ismam est une idéologie, une secte.

    Elle ne peut pas déclarer la guerre, ce sont ses sectateurs qui l’on déclarée en son nom,  il y a déjà 1400 ans de cela.

    Pour une bête question de géométrie !!!

    Ceux qui croient que la terre est plate font la guerre à ceux qui disent qu’elle est ronde.

    En Iraq , ce sont surtout des Iraquiens qui meurent, ils s’entretuent " entre-eux  " (oui, je sais, c’est un pléonasme), au nom d’une chimère, pour la gloire d’un pédophile épileptique qui se prenait pour Dutroux parce qu’il suçait un gros caillou noir.

    Allah est grand, Inch Allah (2,54 cm.) Les Martiens, ce sont de petits hommes verts ?

    @ SAS (Joresse, lui, il a lu mon post )

    <<<< Il y a un troll parmi nous —— et ce " n " ‘est  " pas " SAS " pas " plus que Jaurès. ( é se nè pa SAS pa + ke Jaurès)

    Quand je parle de troll, c’est du muslim dont je parle, d’ailleurs, en parlant de saint con battant de l’islam dans son fauteuil (1)  à BXL, il s’est tout de suite reconnu…

     

    (1) à moins que ce ne soit son kakstoel

    Répondre
  20. sas

    19/11/2007

    Vous n’avez pas compris celle d’afganisthan…..n’avez pas vu celle de libye…..mogadiccio n’etait pas une escale de croisière du club med…..celle d’irak aura été indigeste…..les balkans n’etaient pas un rêve

    Ils vont vous faire aimer la prochaine en……IRAN

    sas

    Répondre
  21. winlocker

    19/11/2007

    "ce saint combattant de l’islam bien installé dans son fauteuil à Bruxelles sans doute."

    ce n’est  pas moi ni mes semblables qui ont fait la guerre qui l’ont declaré ,ni l’islam,ni l’iran ,ni les martiens!,vous êtiez pour la guerre,vous êtes l’un d’eux qui l’ont approuvé,qui l’ont supporté vous éssaié d’echappé a  vos résponsabilité? a vous d’assumé! quesque vous attendez a allez en irak aidé vos chers g’is en difficultés? la peur sans doute!,ça fait moins le malin apres cinq ans de débacle continuel,plus aussi  courageux depuis la "mission accomplished" les irakiens n’ont pas besoin d’une aide exterieur pour cassé du yankees qui est désormai un sport national,ils ont les hommes les armes,et la generation suivante,autant dire un gros mérdier ou je ricane a chaque fois que les américains se font ridiculisé

    Répondre
  22. SAS

    19/11/2007

    A machin du dessus……te r’merci ti zozo……c’est c’que j’dis…

    SAS

    Répondre
  23. R. Ed.

    18/11/2007

    Un Troll, c’est une personne qui vient sur un forum de discussions pour provoquer les autres, pour engendrer des polémiques.

    " L’armoire qui gagne "     par ex.,  ce saint combattant de l’islam bien installé dans son fauteuil à Bruxelles sans doute.

    Répondre
  24. sas

    17/11/2007

    A red……c’est quoi un troll ???? c’est un machin qui a une grosse tête et qui s’en sert ????

    sas

    Répondre
  25. Anonyme

    16/11/2007

    pour sas:

     

    attention ne dites surtout @bellsouth.net que la civilisation occidental c’est inspiré du monde arabe! depuis meme avant les croisades,on avais déja la mathématique,la science ou encore la medecine,alors que l’europe a cette période se revellai des ruines laissé par l’empire romain…c’est grace a des philosophes ou amoureux d’arts qui ont écahppé a la chasse aux sorciéres(hérétique) qui on apporté la civilisation mésopotamiene qui au départ a naquis en toscane en italie et qui au fut du temps ses propagé a travers toute l’europe la fameuse epoque des lumiére et des grandes découvertes.

    Répondre
  26. SAS

    15/11/2007

     à l’ignare du dessus……la mesopotamie ca te dit quelque chose ???? les sumériens ….pas moins….Nabuchodonosor…….lis ,instruis toi…….les musulmans ont apportés au monde de très très grandes inventions…..donc tu peux pas dire cela

    ……de plus toutes les guerres locales citées le sont par le truchement ou l’intervention des grandes puissances occidentales……trop contentes de fournir le matériel

    L’islamisme et l’intégrisme sont peu être une mauvaise  réponse à nos ….gouvernements baiseurs de gosses et initiés….donc décadents

    sas

    Répondre
  27. Anonyme

    15/11/2007

    a paul l’abonné edpnet pourrait-il nous dire pourquoi il a quitté son paradis arabo-musulman pour venir vivre dans l’enfer judéo-chretien occidental ?

     

    je suis né en occident,j’i est vecu(bien sur avec la discrimination qui en resulte) je partage les deux culture,c’est pas pour autant que je suis d’accord ou pas,puisque tu rigole en fin de compte ou est le probleme?

     

     

    Répondre
  28. Anonyme

    15/11/2007

    @ edpnet.com:  A l’opposé des tribus musulmanes illettrées,  les leaders occidentaux d’antan savaient lire et écrire ; ils documentèrent ainsi les actions de leurs soldats – actions qui suivant notre sens moral d’aujourd’hui sont considérées criminelles, je l’admets.  (Bien sur le monde entier était inhumain à l’époque).  Devrions nous pour autant croire que parce que le nombre des massacres n’est pas répertorié, la religion musulmane s’est propagée de par le monde paisiblement ?? – (plutôt qu’avec le sabre) et qu’elle fut toujours une religion d’AMOUR ???

    Afin d’apprécier les violences de conversion et oppressions utilisées par l’Islam, il n’est pas nécessaire de trop chercher dans l’histoire.  Lire et voir les méthodes appliquées récemment envers les peuples de Darfour, Indonésie, Thaïlande, Algérie, Afghanistan etc.  Ces horreurs sont bien d’aujourd’hui ! Elles vont donc bien à l’encontre de nos valeurs actuelles ! Si les islamistes peuvent décimer en pleine vue, sans peur aucune, sans honte aucune ; imaginez ce qu’ils ont fait dans le passé…  

    Répondre
  29. winlocker

    14/11/2007

    Paul

    on peu appréçié une culture, en s’adaptent a ses traditions ou consommé c’est produits,ce n’est  pas pour autant que l’on doit etre d’accord sur tout,en se mettant a dos sur une valeur inapproprié des "clash des civilisations"(disciminatoir),que les arabes apprécient l’occident et ne sont pas d’accord avec la politique ou la diplomatie international donc elle est géré ou est le probleme?

    Répondre
  30. R. Ed.

    14/11/2007

    Au muslim de service :

    La Terre est plate, ne l’oublie pas, ne te penche pas trop au bord tu risques de tomber.

    "  E pericolo sporgesi  "

    Répondre
  31. Paul

    14/11/2007

    juste pour rire, l’abonné edpnet pourrait-il nous dire pourquoi il a quitté son paradis arabo-musulman pour venir vivre dans l’enfer judéo-chretien occidental ? Car edpnet est un fournisseur belge…

    Ca  t’attire tant que ça l’enfer occidental ? Pas trop dur d’etre schizophrène ? Fait nous rigoler encore stp !

    Répondre
  32. Anonyme

    13/11/2007

    pour les "évengéliques" de la cause judéo chrétienne,faut revoir vos,copie,l’occidents est responsables des deux guerres mondiaux,des camps de la mort,des armes nucléaires et autres saloperies du genre ,des croisades des inquisitions en amérique du sud en passent par l’afrique et autre région du globe ,qui ont décimé la casi totalité des indiens d’américains(bien que le rhume et autres maladies n’etais entre autre que les colonisateurs eux mémes!) faudra trouvé d’autres arguments de poid pour dénoncé les ridicules crimes de l’islam comparé au génocide industriel des "bienfaiteurs" fasciso-chrétins!,sa doit etre le paradis l’enfer pour certain!

    Répondre
  33. R. Ed.

    13/11/2007

    Gross erreur, époufantaple erreur, Kurtz !

    A la mochequée, ils se font bourrer le crane de la haine de l’Occident par leurs curés (1)

     

    (1) Ils ont d’autres noms,  " molah", "ayatollah", "iman", des sortes de dieux vivants comme leur prophiteur Mahomète. (il est mort, lui,  il est en Enfer pour l’éternité)

    Répondre
  34. winlocker

    12/11/2007

    Kurtz:

     

    encore un qui crois a la race ayérienne! decidement les mauvaise graines du fascisme prennent des couleurs,donnez des armes au irakiens et vous verrez qui sera supérieur! ceux qui passent leurs temps a la mosquée sont beaucoup moins barbares que vous le pensez,grosse erreur vous ne comprennez que la force,on devrai aussi s’armée pour les génération prochaine!

    Répondre
  35. Anonyme

    11/11/2007

    effectivement une vie américaine vaut beaucoup plus qu’une vie irakienne. faut voir la différence de plus-value apportée à l’humanité. vous préférez quoi, des types qui construisent des vaisseaux pour aller dans l’espace ou des types qui passent leurs journée à la mosquée à rien foutre?

    Répondre
  36. Annika

    07/11/2007

    Tiens, une autre femme est parmi nous… ça nous change !  Bravo Sylvie, votre intervention démontre que ceux qui réfléchissent en profondeur, en France ou outre atlantique, arrivent toujours à la même conclusion.  Il est remarquable d’avoir survécu les bourrages de crâne franco européens, car il faut chercher loin et dur pour y trouver des débris de nouvelles positives sur l’Irak… Ceux qui parlent l’anglais ont clairement un avantage pour trouver des nouvelles impartiales (ou du moins des nouvelles sur les deux bords).  Keep writing !  

    Répondre
  37. R. Ed.

    05/11/2007

    Il y a un Troll parmi nous.(1)

     

    (1)Et ce n’est pas Son Altesse  Sérénissime, pas plus que Joresse.

    Répondre
  38. winlocker

    05/11/2007

    "D’abord, ce n’est pas notre mode de vie qu’on impose.   Au fait, ici au pays des libres nous avons enormement de liberte "

     

    ben voyons….commencé par vous soignez avant d’inculqué un remede "miracles" pour d’autres

    l’humanité a déja eu sa thérapie,votre "civilisation avancée" est naquis que du colt! comme quoi sans la force vous ne seriez rien a l’heure actuelle alors avant de traité tout le monde de barbares ou sauvages,il est plus aisée de nettoyé devant sa porte..

    Répondre
  39. grepon le texan

    04/11/2007

    "Vous voulez nous imposer votre mode de vie par la force des armes (ca s’appelle de la tyrannie)."

    D’abord, ce n’est pas notre mode de vie qu’on impose.   Au fait, ici au pays des libres nous avons enormement de liberte a ce qui concerne nos modes de vie.  Des qu’on gagne sa vie sans entraver la liberte et les droits des autres, on peut s’inventer tout azimuths.    Puis, la force des armes, c’est comment nous nous imposons la liberte ici.  Les sociopaths, les voleurs, ca existe partout.   Il est idiot de dependre a 100% sur les gouvernments pour leur empecher d’agir.  Le citoyen est sur place le plus souvent.  Les polices n’arrivent que 30 minute plus tard pour tracer une ligne autour des corps.  Souvent, ici, c’est le criminel autour duquel on trace la ligne:   Nous sommes libre, donc nous sommes armes.   Deuxio, et encore plus important, des citoyens armes peuvent rendre tres difficile l’impostion de la tyrannie, en elevant enormement le risque encouru par les agents de l’etat.  En fin de compte, meme tout impot est collectionne par la force des armes dans les mains des gouvernments.   Une population desarme peut etre mis a nue devant un gouvernement devorateur, ainsi qu’avant des gangs, des criminels, des revolutionaires, communistes, fous de dieux et cie.

    Pour le mort des indiens, il fat relire quand meme tout l’histoire, pas seulement les evenements qui ressemble le plus a vos fantasms(massacres assez genocidaire qui on vraiement eu lieu).  Le variole a tue bien plus d’indiens que les rhumes, et la majorite de l’epidemie s’est passe avant l’existence des Etat-Unis.  L’amerique du nord a ete assez depopule par de tels epidemies apparramment attrape de variants de cette maladie(ou d’autres maladies) qui sont arrive avec les espagnols lors de leurs activites de conquete anterieur.   Pour les indiens du type "Dances With Wolves", sortes de tribus nomadiques sur les "plains" vivant avec une technologie de l’age de pierre, et ayant tout sortes de traditions guerrieres particulierement sauvages, ce n’est par surprenant qu’ils sont venu a en decoudre avec les nouveaux americains.  Ce n’etait pas une reaction bien adaptee, ce qui est quand meme previsible.  On a observe ca chaque fois q’une civilisation avancee a fait la rencontre avec des tribus our empires primitifs, partout, sur tout les continents, quelque soit les deux peuples/nations concernes.   Alors, arettons d’en parler comme si les evenements d’il y a plusieurs siecles, qui ne sont pas unique a la rencontre des europeens avec des indiens de l’Amerique, ont une pertinence dans une discussion autour de l’Iraq actuel, ou l’interet du deuxieme amendment dans un etat moderne.

    Répondre
  40. R. Ed.

    04/11/2007

    Je n’ai pas dit que "qu’une bonne partie" des Indiens étaient morts à cause du rhume, mais de ses complications.

    D’ailleurs, ils ne sont pas tous morts, il y a encore des Indiens actuellement.

    J’ai utilisé le mot pédéraste pour Mahomet parce que le mot pédophile –  en grec ami des enfants – n’est pas vraiment d’application dans son cas.

    Aïsha fiancée à 6 ans à un vieux de 50 ans, déberlinguée à 9 ans, par un vieux cochon.(1)

    Epileptique, bien sûr, il en avait les symptomes : il se roulait par terre avec de l’écume à la bouche  et ensuite il avait des "révélations" (2)

    Iracq: tous ces fous de dieu qui se font exploser pour la gloire d’une chimère, bien sûr que les Américains ne l’avaient pas prévu. Qui peut prévoir les agissements d’un fou ?(3)

    Les drogues et leur usage n’est pas de mon temps, je suis trop âgé pour avoir connu cela. Dans ma jeunesse, il n’y avait pas ce luxe débordant de technologie. Le téléphone, bien peu en avait un à la maison, la télé, c’était 3 chaînes en N/B, pas de portable, pas de PC, à l’école on apprenait encore au lieu de glander, et si on avait en avait la chance, on s’y rendait à vélo.Et oui, la seconde guerre mondiale venait à peine de prendre fin, il y avait encore des tickets de rationnement …

    J’ai d’ailleurs la chance d’exercer une des rares professions où les jeunes ne me disent pas "le vieux con", étant pilote instructeur, et que c’est un métier qui demande beaucoup d’expérience, qui ne s’acquiert qu’avec le temps et où on en apprend encore tous les jours.

    Ce qui fait que j’ai toujours une longueur d’avance sur mes élèves.

     

    (1) Sans doute que l’interdiction d’en manger vient de là. En Iran, le mariage des "femmes" est de nouveau placé à 9 ans (le Shah l’avait lui interdit, c’était 15 ans à son époque, mais lui, c’était un salaud, c’est bien connu)

    (2) Révélations "intelligentes", puisque toujours en sa faveur.

    (3) Les "martyrs", c’est toujours parmi le "petit peuple" qu’ils s’en trouvent, jamais parmi les dirigeants (pas fous nous, hé!)

    Répondre
  41. winlocker

    04/11/2007

    "Le projet qu’on vous propose, c’est la liberte.   Nous n’allons pas encourir le risque de laisser faire des dictatures vraies, quelque soit leur type ou leur localisation."

     

    belle réussite,qui a déja couté la vie a plus d’un millions de morts,qui a crée guerre civile(et risque de guerre sur toute la région qui pourrai etre global),malnutrition et j’en passe,vous étes vraiment de mauvaise foi,commencé par combattre les vrais terroristes et tyrans qui sont vos propres dirigents,non content d’avoir corrompu l’âme des américains,ils ont transformé la démocratie us en dictature théocrate-militaro-fasciste,apres on pourrai en découdre avec les petits apprentis tyrans,faut l’admettreque votre politique étrangére a contribué a dévelloppé le terrorisme d’etat grace a votre idiot de president et sa cour le monde est  loin d’etre sure,la guerre contre le terrorisme a subit un echec complet,car votre gouvernement la adopté,et a l’égalisé ses projets de lois:patriot act,torture,ecoute telephonique ect,belle performance de cette administration d’abrutis…

    Répondre
  42. Anonyme

    03/11/2007

    grepon..

    On a besoin de se défendre contre quoi? vos soldats, al quaeda, le sectarianisme et la convoitise des pays voisins. Vous avez ammené tout ca! La guerre généralisée.. au Darfour, en Somalie, au Liban, au Pakistan, l’Iran (qui essaye de fabriquer la bombe).. personne n’aurait osé bougé tant que vous aviez les mains libres. Maintenant que le sheriff est occupé avec Mouloud, tout le monde profite pour avancer ses pions.

    A propos de votre amour des armes… on devrait surement remercier saddam, l’iran et surtout la russie pour toutes les kalashnikovs, les katyoushas et autres explosifs qu’ils ont mi entre nos mains. Car grace a toutes ces armes on se sent beaucoup plus en sécurité. Merci les armes

    "Le projet qu’on vous propose, c’est la liberte." (Grepon)

    "Nous avons l’intention ferme de transformer le moyen orient, ainsi que les charmante traditions du coin, a force d’armes sur des decennies." (Grepon)

    Vous voulez nous imposer votre mode de vie par la force des armes (ca s’appelle de la tyrannie). Mais au fait pourquoi? Vous dites que ce n’est pas pour le petrole, pas par vengence… alors pourquoi vous depensez autant de trillions et de soldats pour imposer la liberté à des gens qui visiblement n’ont rien demandé?

    Et s’il vous plait.. expliquez à R. Ed que les indiens ne sont pas tous morts de rhume.

    Répondre
  43. grepon le texan

    03/11/2007

    winlocker:   faudra vous mettre d’accord,d’une chose vous dites que vous faites partie d’une tyrannie libéral(une nouvelle doctrine a l’instar de la démocratie fasciste) puis vous dites que celui qui est de se coté est un idiot util face aux tyrans?

    grepon:  non winlocker, je dit que =vous= devenez l’idiot utile des tyrans vrais, quand vous affirmez que l’etat de liberte comme est une tyrannie.   Comme j’ai explique plus haut, les tyrannies vraies sont fameusement brutale.  Camps de concentration, terreur d’etat, guerres d’agression pures, genocides a echelle industriale, organisation totalitaire de la vie des sujets.   Par contre aucun homme libre n’est obliger a manger chez McDo.   Evidemment pour vous l’homme libre devant son choix de manger ou non chez McDo est en train de vivre sous une tyrannie, ce qui est parfaitement stupide..

    Répondre
  44. grepon le texan

    03/11/2007

    "Faites vos lois chez vous, et arretez de croire qu’on veux vous ressembler."

    Sorry Sami, you will be assimilated.  Le projet qu’on vous propose, c’est la liberte.   Nous n’allons pas encourir le risque de laisser faire des dictatures vraies, quelque soit leur type ou leur localisation.

    Et, a propos de votre accusation comme quoi nous avons attaque "un peuple."   Voila encore un mensonge qui ne devient pas plus vrai avec repetition.   Nous avons attaque un regime.  Puis, nous nous attaquons a des abrutis qui cherchent a remettre divers gouts de tyrannie en place en Iraq, suite aux elections de 2006.  Il parait que les iraquiens n’apprecient pas les abrutis plus que nous, a regarder de pres ce qui se passe dans ce pays dans les derniers mois.   Ils y arrivent en grande partie du fait qu’ils sont bien armes, les iraquiens.   Ils ne sont pas en train de chasser de l’AQ et autres terroristes avec des balais!.   Ils vont s’en souvenir du comment la paix a ete acheter, par la force d’armes dans les mains des iraquiens, en cooperation avec l’armee americaine.  

    Répondre
  45. winlocker

    03/11/2007

    R. Ed.:

    faudrai pour vous d’arrété les livres des comtes de fées pour enfants,et l’absorbation de produits allucinogéne,et illicites!

    Répondre
  46. sylvie

    01/11/2007

    Seul élément tangible pour l’observateur un peu plus intéréssé ou informé qui puisse indiquer en France,que la situation en Irak s’est considérablement améliorée,est que le décompte morbide et pourtant fort apprécié des médias Français s’est tout à coup tari……Beaucoup moins d’attentats,de morts donc beaucoup moins de bonnes nouvelles,car on en était bel et bien là afin de prouver à quel point la France avait eu raison de ne pas suivre les Américains dans "lAventure Irakienne"Mais voilà depuis quelques mois,en fait depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle sratégie voulue et pourtant tant décriée du Président Bush,presque plus rien à se mettre sous la dent,ainsi ne parle t’on plus jamais de l’Irak(sauf un peu ces derniers temps avec l’éspoir d’un affrontement à la frontiére Turque avec les rebelles Kurde mais le coeur n’y est plus!!!!)Pourtant tout semblait avoir bien commençé en novembre dernier avec la victoire des démocrates aux élections de mi-mandat,l’éspoir avait alors été palpable!!!!enfin les Américains allaient tirer les conséquences de leur échec admettre la défaite et se retirer d’Irak;George Bush partirait ainsi la tete basse,désigné à la vindicte planétaire comme le seul instigateur d’une"guerre civile"dont on ne se lassait pas de répéter le nom,mais c’était sans compter sur la détermination et la volonté de ce président,qui lui à toujours cru en la victoire;le dictateur était passé à la trappe des élections libres avaient eu lieu,la Démocratie était en marche et pouvait s’épanouir;et avant tout le Président Bush refusait d’abandonner encore une fois la population Irakienne,en l’occurrence à la merci de ses voisins prédateurs lIran et la Syrieet à la folie meurtriére des bataillons d’Al-quaidaet cette foi inaltérable en les valeurs de Liberté et de Démocratie a porté ses fruits,la guerre en cours contre le Térrorisme peut etre gagnée partout parcequ’elle est en voie d’etre gagnée en Irak et il faudra bien que la France un jour ou l’autre finisse par l’admettre!!!!……..

    Répondre
  47. winlocker

    01/11/2007

    grepon le texan:

    faudra vous mettre d’accord,d’une chose vous dites que vous faites partie d’une tyrannie libéral(une nouvelle doctrine a l’instar de la démocratie fasciste) puis vous dites que celui qui est de se coté est un idiot util face aux tyrans?

     etes vous de se bord? ,se qui est sure vous changez constament la nature de ce que vous défendez quand elle ne s’adapte pas a au valeur qui lui on son propre,d’ou une nécaissité d’imposé sa force et sa puissance,en d’autres termes le fameu"deux poids deux mesures" qui vous sont chers,

    et sa ose encore critiqué contre ceux qui ne partage vos visions ni vos interets,la force pour vous est la seul loi,vaudra aussi soigné vos arguments losque vous dites que l’islam ne jure que par la brutalité,

    si c’etais le cas new york ou los angels aurrai eu une invasion,et des bombardement cotidien bien loin du" cure dent" du 911,le seul pretexte a contré se fléau est la "guerre préventive" oui sauf que pour l’enclanché on prend soin de choisir son advérsaire comme c’etais le cas de l’irak et de l’afganistan,en se basent que sur le potentiel militaire de ses pays,

    et non a la politique interieur et sa société,ce qui explique les invasions raté de ceux si,je vous conseillerai d’allé en irak pour constaté que vos "boys "passent leurs temps a se caché dans leurs tanniére constament en proie des tirs d’obus de la résistance,ou ils simulent leurs sorties des ratissages a la recherches de caches d’armes de peur d’etre victimes d’EDI qui poussent comme des champignions,

    ou ils sont memes jusque a payé des enfants irakiens pour leurs apporté des revitaillement quand sa manques,et tire sur tout se qui bougent lorsque une tasse de thé tombe au sol! tellement la peur est la! les états unies ne controlent l’irak que sur voie aérienne et sans plus ,sur le terrain est bien de constaté que la machine de guerre us est rouillé et grippé,

    des milliards de dollards pour graissé ne servent a rien,juste a entretenir une armée sous pression,ou les morts affluts et que ont prend meme plus soins de comptabilisé se qui aurrai éffrayé l’opinion américaine,en parlant de matrix vous étes en plein dedant(et bien d’autres films du catalogues hollywoodiens)la prochaine fois que vous voulez envahir un pays choisissez une ile déserte,la vous aurrez une chance d’appliqué avec succes votre "guerre preventif" que que votre arsenal vous sert vraiment a quelques choses,a condition bien sur que la société civilatrice et la politique ne viennent une fois de plus encrassé et faite tombé en panne l’engrenage du "rouleau comprésseur" américain que vous en etes si fier! comme d’habitude.

    Répondre
  48. R. Ed.

    01/11/2007

    A celui qui sait tout …

    Les Indiens (d’Amérique) n’ont pas été "exterminés" par les colons d’Europe.

    Ils se battaient très souvent entre-eux, pour commencer, et ensuite, beaucoup sont morts des maladies importées par les Européens, à leur corps défendant bien sûr, tel que le bête rhume qui engendrait chez eux des complications souvent mortelles.

     

     

    En tout cas le pédéraste Mahomet, ce beau modèle des musulmans, à cause de ses élucubrations résultants de ses crises d’épilepsie est le plus grand responsable du nombre de morts sur cette planète.

    Hitler, Staline et Mao, pour ne citer que ces trois là sont des enfants de coeur en comparaison.

    Répondre
  49. Luc SEMBOUR

    01/11/2007

    A Jaurès: si le relativisme est un défaut, il est  presque invariablement reproché à la mouvance de gauche actuelle, pour qui tout est toujours relatif et aucun repère humain ni religieux n’est jamais absolu, surtout ceux qui ne correspondent pas à leur marottes idéologiques. Par exemple avec  vos 5 millions de morts de la Shoah, vous en oubliez un million si l’on en croit les fameux 6 millions « officiels » ou vous en rajoutez 2 millions si l’on en croit certaines études historiques sérieuses fixant la Shoah aux environs de 3 millions de « sacrifiés » à la malnutrition par Hitler. Selon Ahmadinejad vous en avez 5 millions de trop. Tout est relatif en tout. C’est ce qui vous permet d’argumenter sur ce forum. De même, le déclenchement de guerre selon les principes du jihad a été fait à l’initiative des jihadistes avec les 3000 morts du WTC (lesquels auraient pu être 100 000 si les avions avaient frappé plus bas et plus tard dans la matinée et que l’efficacité de l’évacuation n’avait pas été aussi bonne). Ce fut la 1ière bataille notable sur le territoire US. La guerre d’Irak n’est que la bataille suivante.  Je crois comme W.BUSH qu’il y en a au moins pour une centaine d’années. Vous et vos descendants pourront pester et pérorer encore pendant de nombreuses décennies avant l’instauration de la « Dar al Salam » ou «pax islamia » quand toute la terre se prosternera les fesses en l’air devant l’inquiétante divinité satanique d’Allah. En grand connaisseur de l’islam, je crois pour ma part à l’implosion assourdissante finale de cette ridicule idéologie de mort. La boîte de Pandore est ouverte. Les maux de la terre se déchaineront  toujours plus contre Allah. Notez que selon la légende l’ « Espérance » reste dans la boîte refermée par Pandore

    A Jaurès: si le relativisme est un défaut, il est  presque invariablement reproché à la mouvance de gauche actuelle, pour qui tout est toujours relatif et aucun repère humain ni religieux n’est jamais absolu, surtout ceux qui ne correspondent pas à leur marottes idéologiques. Par exemple avec  vos 5 millions de morts de la Shoah, vous en oubliez un million si l’on en croit les fameux 6 millions « officiels ». Selon Ahmadinejad vous en avez au contraire beaucoup trop.

    Tout est relatif en tout. C’est ce qui vous permet d’argumenter sur ce forum. De même, le déclenchement de guerre selon les principes du jihad a été fait à l’initiative des jihadistes avec les 3000+ morts du WTC (lesquels auraient pu être 100 000 si les avions avaient frappé plus bas et plus tard dans la matinée et que l’efficacité de l’évacuation n’avait pas été aussi bonne).

    Ce fut la 1ière bataille notable sur le territoire US. La guerre d’Irak n’est que la bataille suivante.  Je crois comme W.BUSH qu’il y en a au moins pour une centaine d’années. Vous et vos descendants pourront pester et pérorer encore pendant de nombreuses décennies avant l’instauration de la « Dar al Salam » ou «pax islamia » quand toute la terre se prosternera les fesses en l’air devant l’inquiétante divinité nécrophage Allah. En grand connaisseur de l’islam, je crois pour ma part à l’implosion assourdissante finale de cette ridicule idéologie de mort. La boîte de Pandore est ouverte. Les maux de la terre se déchaineront  toujours plus contre Allah. Notez que selon la légende l’ « Espérance » reste dans la boîte refermée par Pandore.

    Répondre
  50. Sami

    31/10/2007

    grepon:

    Que vous l’ayez voulu ou non les indiens ont été exterminés. La volonté n’etait peut etre pas mauvaise, mais le résultat est la. Je sais parfaitement que la plupart des soldats ne sont pas la pour massacrer des gens. Certains petent un plomb et font des massacres, mais j’ai parlé avec assez de soldats pour savoir qu’ils aimeraient améliorer les choses en Irak.

    Et alors? Leur bonne volonté ne sert a rien. La bonne volonté du peuple américain ne sert a rien. Seul le résultat compte. On ne va pas en guerre sans un plan. On n’y va pas sans une raison valable. On n’y va pas sans renseignement sur le peuple qu’on attaque. SURTOUT PAS si on veut ameliorer la situation des gens du pays.

    Je ne suis pas analyste politique mais je connais assez bien la region pour avoir prévu ce qui allait se passer bien avant le début de la guerre, alors un président a la tête de dizaines de services de renseignements devrait facilement pouvoir faire mieux que moi. Soit vos dirigeants se sont servis de votre colère pour vous faire avaler ce pillage, soit ils sont de bonne volonté., mais ils sont completement abrutis .

    Et a propos des armes, votre logique est ridicule. Donner des armes a tous les irakiens pour qu’ils luttent contre le pouvoir???? mais.. c’est ce qui se passe.. et ca s’appelle la guerre civile.

    "Aux etats unies nous somme majoritairment de l’opinion que "…  Et alors? la maniere dont vous gerez votre pays, c’est votre probleme. L’irak c’est pas les etats unis, c’est meme de l’autre coté du globe.. c’est a dire que pour vous l’Irak se trouve quelque part sous vos pieds, et les irakiens marchent la tête en bas par rapport a vous. Faites vos lois chez vous, et arretez de croire qu’on veux vous ressembler.

    Répondre
  51. grepon le texan

    31/10/2007

    Il parait que winlocker veut nous faire croire que l’etat de liberte est en verite un etat de tyrannie, ou nous sommes sous le controle de sinistre forces qui cache leur jeu etc.   A moins qu’il n’imagine pas que nous sommes dans la trilogie The Matrix, je repondrais a son argumentation en opposant la supposee tyrannie domestique americaine aux tyrannies classiques ou le tyran et la tyrannie sont tres evident.   Dans les derniers, les citoyens sont toujours desarmes.  Le terreur d’etat ne passe pas par les restaurant de hamburger qui tueraient a long feu par infarctus, ou cancer, etc, mais directement, dans le camps de reeducation, dans les champs de morts, dans les chambre a gaz, par voie de famines construit par le gouvernement meme, par voie de madrassas ou autres indoctrinations.  Il y a aussi des tyrannies plus soft, ou vos choix sont limites, vos possibilites restraints, votre voix et pensees barres par un censor, le tout operer par les elites corrompu d’un etat providence qui sait mieux que vous. 

    Aux etats unies nous somme majoritairment de l’opinion que notre tyrannie de la liberte, y compris le marche libre qui va avec un etat de liberte, est preferable aux tyrannies plus classiques que je vient de decrire.   Nous empecherons la descente vers deux autres types de tyrannies a coup de fusils s’il en faut.  Appelez ca la barbarisme si vous voulez bien.     Moi je dit que celui qui affirmerait que la liberte est la tyrannie n’est rien d’autre qu’un idiot utile au service des tyrans.    Lenine avait quand meme quelques idees claire, quand il s’agissait du comment  prendre le controle, arracher la liberte.

    Répondre
  52. winlocker

    31/10/2007

    "la force, barbare et sanguinaire, à l’image de leur sectateur  adoré ( qu’il brûle en enfer pour l’éternité )."

     

    mais bien sur,les américains qui ne jurent que par la puissance des armes c’est sans doutes plus civilisé,plus démocratique!,si les arabes que vous méprissez t’en,que ils ne connaissent que la barbarie ect,les rôles aurrai été changé! au passage,on méritent tout autant de brulez en enfer,mais pour qui vous vous prenez? sans la force vous n’etes rien vous devez le savoir!

    Répondre
  53. Jaures

    30/10/2007

    "Il n’y a plus guère d’attentats suicides. Le calme règne."(G.Millière). Après les 30 policiers tués dans l’attentat d’hier, c’est un journaliste qui a été assassiné aujourd’hui alors qu’on découvrait un charnier de plus de 20 cadavres et que s’intensifient les bombardements turques dans le nord de l’Irak… 

    Répondre
  54. winlocker

    30/10/2007

    pour Sami"Excusez nous si nous tenons pas à suivre leur exemple"

     

    ils l’ont essaié au vietnam,une guerre qui a couté des milliards des années des sacrifices et toute la puissance américaine pour finalemnt que la région de l’ex indochine ne devienne ultra communiste,en irak faudra pas s’attendre a la démocratisation ni a la "modélisation" sortie des esprtit tordu des néo cons,par procuration d’armes sophistiqué,en éliminant sadaam cette région est devenu islamiste,ou la loi de la charia a été imposé sous la barbe impuissante de l’armée us,en irak tout comme autre pays avoisinante on ne sert pas l’occupent on l’utilise! quand vont il comprendre que cette démagogie est bien réel,au lieu de nous faire ecouté le meme disque rayé durant six ans qui a un son toujour aussi faux!. 

    Répondre
  55. Jean-Claude THIALET

    30/10/2007

    Bon voyage Herr Doctor EVIL ! En 7 heures de vol, vous aurez le temps de méditer une réponse. Voici la mienne, courte (une fois n’est pas coutume !) :

    pour ce qui concerne l’entrée des troupes soviétiques à BERLIN ou dans toutes les autres villes allemandes qu’elles ont "libérées", croyez-vous sincèrement que Staline ait eu besoin de donner à la population allemande(1) des ordres d’ouverture des portes des appartements ? Les "libérateurs" s’en sont eux-mêmes chargés. A GRANDS COUPS DE CROSSE ou de KALATCHNIKOV ! Mais vous auriez pu aussi rappeler que les troupes US, elles, ont laisser crever de faim, de froid, et parfois de mauvais traitements, des centaines de milliers de civils allemands !

    MORALITE : il n’y a pas de guerre "propre", même pas les guerres de "libération", même pas quand elles sont menées par une "démocratie" ! Même pas lorsqu’elles sont réalisées avec des "bombes propres" !

                                         Cordialement, Jean-Claude THIALET

    (1) réfléchissez d’ailleurs : on voit mal comment STALINE aurait pu donner un tel ordre ? Par lettre, par fax, par radio, par des voitures munies de haut-parleurs ciculant dans les rues ? Ni, surtout, pourquoi les Allemands qui savaient à quoi s’en tenir sur la sauvagerie (2) de leurs "libérateurs", auraient obtempéré !

    (2) vous ignorez peut-être que, quittant les camps de concentration où survivaient des déportés (Juifs ou non Juifs) devant l’arrivée des troupes soviétiques, les forces allemandes avaient proposé à leur prisonniers soit de rester sur place, soit de partir avec eux. Il s’en est trouvé un grand nombre qui avaient préféré suivre leurs … bourreaux…. Je n’en tire aucune explication car il y en a sans doute plusieurs. Notamment celle émanant de "psy" (ils pullulent aujourd’hui !) qui pourraient y voir une sorte de "syndrome de STOCKHOLM" d’avant l’heure !

    Répondre
  56. R. Ed.

    30/10/2007

    Les 4 V, un journal de droite.

     

    Heureusement qu’il se trouve encore quelques représentants de cette tendance qui y font paraître leurs commentaires.

    Parce qu’on y est envahi par les gauchiasses de tout genre.

    C’est la guerre en Iracq, mais la guerre civile.

    Ce sont les Iracquiens qui s’entretuent ( au passage ils essayent bien d’y entraîner quelques soldats US ) , ce qui montre bien que les musulmans ne comprennent qu’une seule chose, la force, barbare et sanguinaire, à l’image de leur sectateur  adoré ( qu’il brûle en enfer pour l’éternité ).

    – Inch – Allah, le dieu de 2,54 cm. 

    Répondre
  57. winlocker

    30/10/2007

    "etre arme fait parti de des droits de l’homme, car nous avons compris que les armes..dans les mains des citoyens…sont les garants de tout les autres droits dans notre constitution"

     

    se sont les puissants lobby militaro-industriel qui on une influence et un controle totale sur vos politiques,qui sont a l’origine des amemdements qui autorisent tout citoyen a consommé des armes a feu comme on consomme du coca ou bigmac..

    c’est un produit de consommation que on a fait gravé a l’esprit de tout américains depuis plus de deux cents ans,on avais compris le fillon que sa r’apportera(et de nos jour aussi)l’enorme gateau pour une poignée de crapules qui vous on lobotomisant l’esprit(contre une mentalité qui n’accepte pas de tué son prochain)dans la peur et a vous faire croire que les armes sont le symboles de la démocratie et de la libérté!,

    les états unies ont toujour vecu dans la barbarie avant de connaitre une fausse vrai démocratie,se que nous jouissont de nos jours en passent par l’informatique et internet sont du a des jeunes génie pacifiste qui on pris les technologies laissé dans les dechets de l’armé us pour en faire un outil de communication et de divertissement a monsieur tout le monde au lieu de faire des tables de calcul pour la trajectoir des missiles inter continetaux!,

    eisenhower   l’avais prevenu du danger de cette mafia
    ,pourquoi kennedy a t’il été assassiné?,comme le disai Colt :les armes a feux a rendu les hommes égaux…pas si égaux que ça,on comprend que d’autres nations se battie des armes non conventionnel,un débordement d’une guerre qui va s’empiré dans cette région et aurra comme répercution une guerre global,ni l’europe ni les états unies ni echapperon grace a la technologies des "defenseurs des droits de l’hommes"! qui sont résponsable de se chao et non d’apporté paix et démocratie,car ils ont besoin de conflits pour augmenté leurs chiffres d’affaires et leurs fortunes,Grepon,vous étes parmis t’en d’autres une victimes et un dindon de la farce,continué a innoculé se qui pour vous semble "juste" elle ne vous garantie pas votre survie bien au contraire.

    Répondre
  58. grepon le texan

    30/10/2007

    Sami a ecrit:   "P.S: en parlant d’indiens.. il y en a d’autres a qui vous avez tellement imposés vos traditions à coup de flingue qu’ils en sont tous morts et que vous vivez sur leurs terres. Excusez nous si nous tenons pas à suivre leur exemple."

    grepon en dit:  Oui, mais c’est bien sur, c’est exactement ca!  Les soldats americains sont la pour massacrer les civils qui ne cooperent pas, et pour mettre les survivants les plus paisibles sur des reservations au bout de semaines de marches forcees.  Maintentant que vous expliquez ca ainsi, tout est bien plus clair.  C’est pour ca que chaque jour il y a des milliers de morts par heur de civils mal armee, tues tous par les armes surpuissant des soldats occidentaux tirant sur tous qui bouge, rasant leur habitations.  Quand ce n’est pas la chasse a l’arabe, les soldats se foutent de toute autre chose que d’occuper les champs de petrole ou proteger les pipeline et infrastuctures des ports.  Merci d’avoir explique a quoi ca rassemble ainsi, sinon on aurait pu etre distrait par la manque quasi totale de nouvelles de ce type dans les medias du monde.  Mille fois merci Sami!

    Répondre
  59. Jaures

    29/10/2007

    A Luc Sembour: Si l’on suit votre logique, pourquoi fallait-il déclencher une guerre pour moins de 3000 morts le 11 septembre. Après tout c’était à peine 1 dixième des morts par balles aux E.Unis la même année. Et puis qu’est-ce que la shoah ? 5 millions de morts, tout au plus. C’est bien moins qu’il n’en meure de faim chaque année . Ne jouez pas trop avec le relativisme, M Sembour, il vous revient immédiatement tel un boomerang.

    Répondre
  60. Jaures

    29/10/2007

    Un attentat a tué ce matin à Bagdad 27 policiers et blessé plusieurs dizaines d’autres. L’ordre règne et les soldats U.S peuvent rentrer chez eux mission accomplie.

    Répondre
  61. sami

    29/10/2007

    grepon..

    PS: en parlant d’indiens.. il y en a d’autres a qui vous avez tellement imposés vos traditions à coup de flingue qu’ils en sont tous morts et que vous vivez sur leurs terres. Excusez nous si nous tenons pas à suivre leur exemple.

    Répondre
  62. Sami

    29/10/2007

    Grepon,

    En Europe personne ne porte d’armes (sauf les truands) et la liberté semble au rendez-vous. Si les armes vous permettaient d’assurer votre liberté il serait temps de les utiliser sur vos dirigeants. Vous iriez attaquer les tanks americains et les avions avec votre P229? Vous feriez mieux d’acheter un tank plutot que votre agraffeuse.

    Quel est votre programme? armer tous les irakiens? C’est une belle reussite. En tout cas maintenant que tous les irakiens ont des armes, regardez contre qui ils les utilisent… les US. Si on suit votre logique (les armes des citoyens contre la tyrranie) vous êtes la tyrranie qui les oppresse.

    Et quelles traditions voulez vous changer? Les traditions de l’integrisme musulman? C’est contre ces traditions que Saddam luttait (violemment d’ailleurs.. vu les dizaines de millliers de religieux qu’il a massacré). Mais en tout cas l’irak etait le pays arabe le plus avancé quand au droit des femmes et l’education. Mais grace a l’afflux d’extremistes que vous avez apporté, bientot les femmes seront brulées et lapidées. C’est un grand retour en arrière.

    Vous voyez quand je vous dis qu’il vaut mieux connaitre le pays que vous envahissez? L’invasion a eu l’effet inverse que vous esperiez. Si vous vouliez envahir un pays ou les femmes sont maltraitées, vous auriez plutot envahi le pakistan ou l’arabie saoudite……. vos principaux alliés.

    Allez… Assez d’excuses Mr Luxi-fere.. vous etes en Irak pour vous venger de 911, pas pour nous apporter la lumiere.

    Répondre
  63. winlocker

    29/10/2007

    "Nous avons l’intention ferme de transformer le moyen orient, ainis que les charmante traditions du coin, a force d’armes sur des decennies.   Voyez?   Ca fait d’aillieurs partie de nos traditions, etre armes"

     

    sa risque mêmes pas de se réalisé dans vos réves,votre armement bien que vous en étes si fiere n’a rien réglé du tout,elle a meme montré ses limites que faire passé toute la région au nucléaire?vous dépensez que dans du vent,et sa se pourrai meme elle qui se retourneron contre vous! vous affirmé que les étas unies sont encore une nation violente camouflé a un semblent de démocratie,vous n’etes plus a l’epoque ou vous avez éxterminé les indigénes ou ils sont forcé a vivre dans des reserves,toute puissances coloniales ont échoué au moyen orient,la colonisations n’est pas terminé comme on veux bien le faire croire,pour les américains ils n’echapperon pas a la regle,c’etais bien la boite a pandore que les occidentaux voulai fermé durant des siécles,il fallais attendre la venu d’un ‘illuminé" pour avoir l’audace de l’ouvrir!,continué a croire a vos armes,c’est pas eux qui vous sauveront de votre déclin,au contraire elle pourrai bien vous anéhentir,comme tout empires qui l’ont cru avant vous.

    Répondre
  64. R. Ed.

    28/10/2007

    Petit supplémenr au commentaire de FdG (en passant, c’est Adolf…)

    A tous ces "cocos" habitants la Belgique, la France ou un de nos pays, je ne pense pas que personnellement vous soyez dans la misère.

    Auquel cas je vous suggère de déjà revendre votre PC et de résilier votre contrat avec Internet, cela vous permettra déjà d’acheter du pain.

    Que ces personnes, dans nos régions "démocratiques", qui le sont et le seront toujours énormément plus que les " Démocraties Populaires "qui fleurissent de par le monde, puissent en faire des comparaisons à l’avantage des secondes est une aberration.

    C’est sûrement le résultat des élucubrations de jeunes boutonneux ayant des ennuis avec leur acné juvénil, les empêchant de draguer les filles et par là de se vider les burnes autrement qu’en se pignolant.

    Répondre
  65. af

    27/10/2007

    j ai hallucinné a tel point que j ai relu l article 3 fois.

    il fume la moquette celui qui a ecrit cet article.

    pas d autre reaction.

    Répondre
  66. Feravec

    27/10/2007

    Suite à la remarque de Luc Sembour :
    Je ne dis pas que les pertes américaines sont catastrophiques ( au regard d’un corps expéditionnaire  de 150 000 personnes )  mais que  la tendance ne semble pas confirmer pour l’instant la teneur de l’article de Guy Millière, ce qui n’est pas la même chose.
    La comparaison avec le nombre de morts sur les routes ( ou celui des victimes de maladies nosocomiales, bien plus élevé  ) n’est pas adaptée. A cette aune, vous finiriez par considérer comme négligeable le nombre de victimes du World Trade Center, ce qu’on ne peut pas faire.
    On ne continue pas la guerre parce que les pertes sont supportables mais parce que les objectifs militaires ou politiques paraissent atteignables. Est-ce le cas ?
    Bon week end à tous

    Répondre
  67. Feravec

    27/10/2007

    Suite à la remarque de Luc Sembour :
    Je ne dis pas que les pertes américaines sont catastrophiques ( au regard d’un corps expéditionnaire  de 150 000 personnes )  mais que  la tendance ne semble pas confirmer pour l’instant la teneur de l’article de Guy Millière, ce qui n’est pas la même chose.
    La comparaison avec le nombre de morts sur les routes ( ou celui des victimes de maladies nosocomiales, bien plus élevé  ) n’est pas adaptée. A cette aune, vous finiriez par considérer comme négligeable le nombre de victimes du WTC, ce qu’on ne peut pas faire.
    On ne continue pas la guerre parce que les pertes sont supportables mais parce que les objectifs militaires ou politiques paraissent atteignables.  Est-ce le cas ?

    Répondre
  68. grepon le texan

    27/10/2007

    "Essayez d’elire quelqu’un d’aussi idealiste que vous la prochaine fois… Et venez nous rendre visite (sans armes), il vaut mieux essayer de comprendre une culture avant d’essayer de la changer."

    Il y un passage que j’aime sur les differences culturelles entre indiens et britanniques lors du controle british de tout ce continent.   Les gens d’un recoin de l’inde sous occupation protestaient au gouverneur que bruler les veuves vives faisait parti de leurs traditions culturelle.  Le gouverneur a repondu que dans son culture a lui la tradition a ete de pendre des gens qui brulaient vives des femmes.   Il a donc propose tout betement que tout le monde suit leur culture a eux, et que le probleme se resoudait comme ca.    Nous avons l’intention ferme de transformer le moyen orient, ainis que les charmante traditions du coin, a force d’armes sur des decennies.   Voyez?   Ca fait d’aillieurs partie de nos traditions, etre armes.   Perso je porte mon SigSauer P229 ou au pire le P232, tout le temps ici.  De ce cote de l’atlantique, etre arme fait parti de des droits de l’homme, car nous avons compris que les armes..dans les mains des citoyens…sont les garants de tout les autres droits dans notre constitution.  La plupart de nos soldats our policiers, bien qu’ils portent des armes pour le gouvernement, ont a peu pres la meme opinion que moi sur l’armement de l’homme.  Si vous voulez evitez la tyrannie, par exemple a la suite d’une election d’un Democrat aux states, assurer que la populace est bien arme

    Répondre
  69. winlocker

    27/10/2007

    "Vous n’avez  rien à dire sur le PACTE GERMANO-SOVIETIQUE !  Et si Adolphe ne l’avait pas rompu  ?"

     

    que dire de l’histoire d’amour américano-sadaamiste dans les années 80 ou rumsfeld et le gouvernement us avais des liens tres etroites pour ne pas dire intime avec le baas au pouvoir? jusque a la rupture de la premiere guerre du golf ou on a laissé tombé le rais apres sa guerre qui a ruiné le pays contre l’iran,comme quoi les néocons sont des spécialistes a poignardé ses propres alliées quand leurs interets sont menacé.

    Répondre
  70. Jaures

    27/10/2007

    A Fde G: J’aurais beaucoup de choses à dire sur le pacte germano-soviétique ainsi que sur les guerres puniques mais je préfère vous informer que, pendant que les éminents participants à ce forum devisent sur la victoire américaine, une attaque a fait 12 morts et plusieurs dizaines de blessés, un attentat 8 autres morts. Comme le précise Feravec plus haut, l’année 2007 aura été au moins aussi meurtrière que les précédentes. Mais bon, Bush a gagné. Il est d’ailleurs le seul puisque ceux qui, contre l’avis de leurs peuples, l’avaient suivi, Aznar, Berlusconi, Blair et les jumeaux conservateurs tendance médiévale de Pologne, ont tous été sortis du pouvoir, souvent d’ailleurs en raison de cet engagement. A cet égard, Millière pourrait observer que si la France n’aime guère Bush, c’est souvent bien pire dans les autres pays d’Europe.
    Peut-être Bush sera-t-il un jour regretté. Une part importante de la population russe regrette Staline et on ne dit pas que du mal de Hitler dans les campagnes autrichiennes. En attendant, il est vrai que personne, aux E.Unis ne se réclame de Bush et sa clique. Ce serait à ce jour politiquement suicidaire.

    Répondre
  71. Sami

    27/10/2007

    Helios,

    Al Quaeda a toujours été l’ennemi numero 1. Le principal problème est que les americains ont mené la guerre en Irak pour les y attirer plutot de d’avoir à les combattre chez eux. La stratégie a très bien marché, au grand dam des Irakiens qui ont vu leur pays envahi par des takfiristes. Le prétendu angélisme des US est une belle foutaise, souvenez vous qu’il s’agit de pour eux se venger du 11 septembre. L’irak n’est qu’un theatre d’operation contre le terrorisme, pas une opération humanitaire.

    "voilà que tout d’un coup un pan entier de la "résistance" décide de passer à "l’ennemi"…. ne s’agit pas de traîtrise mais d’un sursaut d’honneur et de survie"

    Il ne s’agit pas de sursaut d’honneur, mais de stratégie. Face a une super puissance, les ennemis d’hier s’allient, tout en se préparant à s’entre tuer le lendemain. Dès que la défaite americaine était à peu près assurée, l’alliance de circonstance n’a plus lieu d’être. Les resistants et les jihadistes se préparent à lutter pour prendre le pouvoir. Je pense d’ailleurs que la nouvelle stratégie americaine est basée sur un semblant de défaite pour profiter de cela.

    "le bon sens et l’amour de la vie finissent par avoir le dernier mot" dans le monde magique de Mickey. Malheureusement chez nous c’est pas Disney Land. En plus d’attirer les Jihadistes, cette operation à attiré les convoitises de tous les pays voisins qui revent de se partager l’irak.

    J’espere me tromper, mais je pense que c’est pas pret de s’arranger en Irak. Au moins on aura le plaisir de battre les americains… apres… que dieu nous protege.

    ps: N’oubliez pas, l’armée du mahdi à déclaré une trève de 6 mois ("Je vais faire un pique nique dans la foret et je reviens dans 6 mois, amuse toi bien avec oncle sam, je t’apporterai des fleurs en rentrant.").

    Sami

    Répondre
  72. Anonyme

    27/10/2007

    Winlooser, poke, jaurès, JCT et autres cocos !

    Vous avez la mémoire sélective !

    Vous n’avez  rien à dire sur le PACTE GERMANO-SOVIETIQUE !  Et si Adolphe ne l’avait pas rompu  ?

    Répondre
  73. Helios

    27/10/2007

    Il est difficile de dégager le sens des événements quand on se perd dans la polémique. Le renversement d’alliance qu’on observe en Irak et qui se traduit par une étroite collaboration des tribus sunnites avec l’armée américaine signale et souligne l’échec retentissant du jihadisme en tant qu’idéologie et méthode de conquête.

    Le triangle sunnite était il y a peu de temps le champ de bataille idéal pour assurer le succès du Jihad: un territoire hostile aux occidentaux de par l’endoctrinement systématique du temps de Saddam, une minorité sunnite naguère dominante et désormais menacée de marginalisation dans son pays, un sentiment profond d’humiliation découlant de la défaite militaire de 2003. Ben Laden ne pouvait rêver de meilleures conditions pour faire progresser sa cause, l’Irak devait être le point de départ de la reconquête islamique, c’est pourquoi il y a beaucoup investi et c’est pourquoi tous les musulmans avaient le regard fixé sur l’Irak.

    Ben Laden et ses islamistes ont prêté foi à leur propre propagande,  ils se présentaient comme les dignes héritiers des guerriers de Mahomet et des premiers califes, mais ils n’ont retenu de ces derniers que l’aspect sanguinaire et non le pragmatisme. Cependant, les applaudissements qu’ils récoltaient à travers le monde musulman les réconfortaient dans leur stratégie. Tout était bon pour la cause, l’odeur et le goût du sang agissant comme un aimant pour attirer les jihadistes d’un peu partout. La machine à fabriquer des "martyrs" ne s’est jamais trouvée à cours de matière première, les musulmans du monde entier n’ont pas déçu Ben Laden, il lui ont fourni les effectifs requis et ils n’ont rien trouvé à redire devant le spectacle des attentats suicides où les irakiens, pourtant musulmans, étaient massacrés dans le seul et unique but de créer le chaos et de faire échec à l’état de droit.

    Les musulmans n’ont pas été les seuls complices de Ben Laden, nombreux sont les occidentaux supposément démocrates qui se sont frottés les mains de satisfaction en évoquant le "bourbier irakien" et en rejetant la responsabilité des massacres sur les américains. Ils ont exonéré Ben Laden et ses jihadistes de leurs crimes, ils ont conforté les musulmans dans leur appui à Ben Laden. Ce faisant ils ont légitimé les massacres.

    Mais pendant que tout ce beau monde attendait calmement la victoire définitive du jihad, voilà que tout d’un coup un pan entier de la "résistance" décide de passer à "l’ennemi". Le plus remarquable dans ce "scénario cauchemardesque" est qu’il ne s’agit pas de traîtrise mais d’un sursaut d’honneur et de survie. Les tribus irakiennes sunnites ont annoncé haut et fort que les véritables ennemis des irakiens et des musulmans sont les jihadistes qui ne leur ont apporté que la mort.

    Il est réconfortant de constater qu’en dépit des horreurs le bon sens et l’amour de la vie finissent par avoir le dernier mot. Les jihadistes à l’exemple des khmers rouges imposent leur utopie par la force brutale la terreur et les massacres, même s’il leur reste encore de "beaux jours" ils finiront de la même façon.

    Les musulmans sont ainsi condamnés à devenir orphelins de Ben Laden et du jihad.

    Voilà la leçon que les musulmans et les gauchistes du monde entier prendront le temps de méditer, s’ils en ont le courage.

    Et voilà pourquoi on ne souffle mot de ce qui se passe en Irak.

    Helios  

    Répondre
  74. Sami

    26/10/2007

    Mr Milliere, ne vendons pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué…. La guerre n’est pas encore gagnée. Il reste encore 100 000 GIs et presque autant de mercenaires à fouttre dehors. Apres il faudra passer aux miliciens d’Al Quaeda que l’oncle Sam a gentillement attiré dans son sillage.

    Mais on va finir par y arriver.

    Sami

    PS: merci quand meme à grepon le texan d’avoir la naiveté de croire qu’il nous aide.. ca me rassure de penser que le peuple americain est de bonne foi. Essayez d’elire quelqu’un d’aussi idealiste que vous la prochaine fois… Et venez nous rendre visite (sans armes), il vaut mieux essayer de comprendre une culture avant d’essayer de la changer.

    Répondre
  75. Doctor Evil

    26/10/2007

    Un petit souvenir de la libération de Berlin par l’Armée Rouge: Staline avait ordonné que tout les allemands ouvrent les portes de leur maison pendant 3 jours aux soldats soviétiques, qui comme tout bon communiste, en profitérent pour violer, voler…

    Tout ceci doit être archi faux et permettera encore une fois un trés long poste de monsieur Thialet ou Jaurés(devant partir aux USA cette nuit, je ne peux pas repondre à votre PS, monsieur Thialet.)

    Répondre
  76. Jean Lançon

    26/10/2007

    A l’heure où je lis cet article de Guy Millière, TV5 Monde diffuse un reportage soi-disant "politique" sur le thème "Bush est-il un idiot", focalisant sur les gaffes du président (souvent sorties de leur contexte), et ne montrant que les images les plus spectaculairement terribles de la guerre en Irak. Et puis cette phrase choc, selon laquelle le "Bush héros du 11 septembre" serait "devenu très impopulaire et, pour les Républicains, un fardeau dont ils ne savent plus comment se débarrasser". Vous avez raison, Guy Millière, la désinformation fonctionne bien en France !

    George W. Bush est, ni plus ni moins, dans la même situation que le fut Ronald Reagan ou, en Grande-Bretagne, Margaret Thatcher. Impopulaire parce que ferme et déterminé, et surtout parce qu’en voie de réussite, d’accomplir un grand progrès pour le monde, pour que la paix et la prospérité y règne, et pour que la misère en recule.

    C’est vrai, Reagan et Thatcher n’ont fait que de grosses bêtises pendant l’exercice de leurs fonctions. Ils ont stimulé la croissance, quasiment éradiqué le chômage, et, pire encore, ils ont débarrassé l’Europe de l’Est de la dictature communiste qui les accablait depuis des décennies. Les gauches de ce monde ne pouvaient évidemment pas apprécier.

    Comme Reagan, comme Thatcher, Bush finira, à un moment, par apparaître aux yeux de tous comme ce qu’il est : un grand président et un grand visionnaire.

    Répondre
  77. Jaures

    26/10/2007

    A Paul: Les buts de guerre en 1991 étaient fort différents: l’Irak avait annexé un autre pays membre de la communauté internationale. Ce qui n’était évidemment pas le cas en 2003 où les buts de guerre ont été montés de toutes pièces. Que la presse soit aux bottes ne changen rien à l’affaire. La presse U.S ne fut-elle pas unanime en 2003 ? Par ailleurs, le vers que vous citez n’est pas de Brassens mais de Guy Béart.

    A dave: Pour connaître le quotidien des attentats, allez sur le site de l’agence Reuter

    Répondre
  78. Helios

    26/10/2007

    Il est difficile de dégager le sens des événements quand on se perd dans la polémique. Le renversement d’alliance qu’on observe en Irak et qui se traduit par une étroite collaboration des tribus sunnites avec l’armée américaine signale et souligne l’échec retentissant du jihadisme en tant qu’idéologie et méthode de conquête.

    Le triangle sunnite était il y a peu de temps le champ de bataille idéal pour assurer le succès du Jihad: un territoire hostile aux occidentaux de par l’endoctrinement systématique du temps de Saddam, une minorité sunnite naguère dominante et désormais menacée de marginalisation dans son pays, un sentiment profond d’humiliation découlant de la défaite militaire de 2003. Ben Laden ne pouvait rêver de meilleures conditions pour faire progresser sa cause, l’Irak devait être le point de départ de la reconquête islamique, c’est pourquoi il y a beaucoup investi et c’est pourquoi tous les musulmans avaient le regard fixé sur l’Irak.

    Ben Laden et ses islamistes ont prêté foi à leur propre propagande,  ils se présentaient comme les dignes héritiers des guerriers de Mahomet et des premiers califes, mais ils n’ont retenu de ces derniers que l’aspect sanguinaire et non le pragmatisme. Cependant, les applaudissements qu’ils récoltaient à travers le monde musulman les réconfortaient dans leur stratégie. Tout était bon pour la cause, l’odeur et le goût du sang agissant comme un aimant pour attirer les jihadistes d’un peu partout. La machine à fabriquer des "martyrs" ne s’est jamais trouvée à cours de matière première, les musulmans du monde entier n’ont pas déçu Ben Laden, il lui ont fourni les effectifs requis et ils n’ont rien trouvé à redire devant le spectacle des attentats suicides où les irakiens, pourtant musulmans, étaient massacrés dans le seul et unique but de créer le chaos et de faire échec à l’état de droit.

    Les musulmans n’ont pas été les seuls complices de Ben Laden, nombreux sont les occidentaux supposément démocrates qui se sont frottés les mains de satisfaction en évoquant le "bourbier irakien" et en rejetant la responsabilité des massacres sur les américains. Ils ont exonéré Ben Laden et ses jihadistes de leurs crimes, ils ont conforté les musulmans dans leur appui à Ben Laden. Ce faisant ils ont légitimé les massacres.

    Mais pendant que tout ce beau monde attendait calmement la victoire définitive du jihad, voilà que tout d’un coup un pan entier de la "résistance" décide de passer à "l’ennemi". Le plus remarquable dans ce "scénario cauchemardesque" est qu’il ne s’agit pas de traîtrise mais d’un sursaut d’honneur et de survie. Les tribus irakiennes sunnites ont annoncé haut et fort que les véritables ennemis des irakiens et des musulmans sont les jihadistes qui ne leur ont apporté que la mort.

    Il est réconfortant de constater qu’en dépit des horreurs le bon sens et l’amour de la vie finissent par avoir le dernier mot. Les jihadistes à l’exemple des khmers rouges imposent leur utopie par la force brutale, la terreur et les massacres, même s’il leur reste encore de "beaux jours" ils finiront de la même façon.

    Les musulmans sont ainsi condamnés à devenir orphelins de Ben Laden et du jihad.

    Voilà la leçon que les musulmans et les gauchistes du monde entier prendront le temps de méditer, s’ils en ont le courage.

    Et voilà pourquoi on ne souffle mot de ce qui se passe en Irak.

    Helios  

    Répondre
  79. grepon le texan

    26/10/2007

    "Il ya  eu plus de 20 millions de morts russes lors de cette guerre"

    Une performance impressionnante, certe.  Quoique…on peut toujours relavatiser.  Auparavant, les URSS ont ont quand meme perdu bien plus lors des collectivisations et famines etc organisees sous Staline.   Et a partir de la fin de la guerre ce declin a continue:   Lorsque Mao et cie, et plus tard Pol Pot, et tant d’autres dictatures tuaient a tour de bras leur propres citoyens, les communistes de l’URSS se contentaient largement de faire chier leur propres sujets, au lieu de les massacrer aussi franchement ou de les envoyez mal armes devant canons et mitraillettes d’un ennemi, comme dans les bon vieux temps.  l’Afghanistan represente meme un opportunite manque de perdre des soldats pour la gloire que ca pouvait acheter a l’URSS.   Leurs pertes ont ete un rien contre ce qu’ils ont pu perdre par le passe, probablement parce ils ont ete trop bien arme par rapport a l’ennemi.  Ainsi, ils n’ont pas pu perdre autant, ce qui est moins gloriex.   Maintenant…ne parlons meme pas.  La Russie et pas mal d’autre pays communistes de l’ex URSS perdent leur citoyens a tour de bras de…. l’alcolemie, du SIDA…   Le gouvernment ne fait presque rien pour tuer les citoyens directement.   Plus maintenant.

    Les americains par contre….   Que dire?  Par rapport aux regimes communistes, nous sommes vraiment nulles en ce qui concernent les automassacres et meme en matiere de pertes de soldats dans les guerres.   Notre manque de courage en matiere d’autodestruction est une de nos pires tares, il parait, parmi tant de terribles fautes.   Prenons cette "geurre" en Iraq.   On a perdu bien moin qu’un dixieme de ce qu’on a perdu au Vietnam.  Meme sur le "home front" le sacrifice qu’il y a est bien difficile a discerner au milieu de tant de production de richesses, d’avancements techniques, et de nouveaux amusements sympatiques.  Aye aye aye j’ai honte d’etre si mauvais en matiere de souffrances auto-infligees.    Mais, je suppose que vous pouvez nous donner des tuyaux, meme une ideologie complete qui nous sauveraient de notre manque totale de savoir-faire en matiere de souffrances????  Aidez-nous!!!

    Cheers, Grepon

     

    Répondre
  80. Luc SEMBOUR

    26/10/2007

    Remarquables commentaires d’Helios, de Grepon le Texan et de Paul. Cette semaine, les commentaires sont encore meilleurs que l’article de Milliere.

    Il est toujours intéressant de voir les bonnes âmes comme "Faireavec"  tomber dans le piège du décompte des pertes au combat américaines et de les présenter comme catastrophiques. L’immense majorité des gens constituant l’opinion publique n’ont aucune idée de la vie, de la guerre, et des contraintes terribles d’un combat.

    La vérité toute simple, et évidente, est que ces pertes (dans une guerre totale, sans merci entre les combattants,  mais où les civils irakiens sont très soigneusement protégés-unilatéralement  et exclusivement par l’une des deux parties belligérantes seulement, autant que faire se peu, compte tenu du contexte), sont très très faibles. 

    A ce régime l’armée US peut en fait tenir 1000 ans. Il y a plus de morts chaque 60 jours sur les routes françaises, pays de taille moyenne en Europe, que de morts américains en un an dans cette guerre totale. Ne parlons pas des blessés qui sont dans le même rapport très favorable aux guerriers. Morts sur les routes françaises en 2006 : 4709. Blessés :102125 (meilleures statistiques depuis des décennies).

    Il est évident aussi que les américains auraient eu d’encore meilleurs résultats s’ils n’avaient pas pris de gants avec les civils ni consenti chaque jour à de gros risques pour eux-mêmes afin de se comporter le plus correctement possible vis-à-vis des populations.

    Répondre
  81. winlocker

    26/10/2007

    grepon le texan

     

    bravo! vous adméttez enfain que vous etes imcapable de quoi que se soit,vous devez savoir,que pour avoir un minimum de libérté,ou de "démocratie"et de batir une société civil ou autre que la reconstruction,imposé l’ordre est la premiere des étapes vous devriez le savoir!,se que ont constate c’est que l’armée n’est pas du tout fait pour se job ni de parénné une culture au peuple,la seul chose que elle fait si bien c’est de faire la chasse ouverte envers tout se qui bouge,les américains en irak sont nuls,mais en faite a quoi servent ils la bas?

     

    "Islamo-fasciste?  Dictature staliniste a la sauce moyen-orientale?"

    vous savez elle est pas si pire que votre démocratie fasciste qui au contraire est déja résponsable de milliers de morts,de torture,de famine,de maladie ect,c’est ça votre démocratie? vous conforté la position de se que vous appelez "islmo-fasciste" pour la simple raison que vous incarné se que vous étes censé combattre.

    Répondre
  82. Paul

    25/10/2007

    Puisque Jaures me fait l’honneur (ouais… on va dire ca!) de me répondre, voici ma réponse.

    Effectivement, pour un bon petit français politiquement correct, Milliere dit des "sottises".Entendez par là qu’il sort de la ligne officielle de l’Etat, ce qui est inadmissible dans notre société "pluraliste" (on ne rit pas svp !).

    En 91, Mitterand était pour la guerre. Notre bonne presse unanime a démontré que cette guerre était nécessaire et un succés total. Hussein était toujours là ? Il massacrait 30 000 chites ? Aucune intéret ! Le président a dit que c’est un succés, donc c’est un succés, point final !

    En 2003, Chirac était contre. Et notre bonne presse unanime a démontré que cette guerre était absurde et vouée à l’échec. Il est inutile se s’interroger, la conclusion est écrite depuis 2003. Et puis vous imaginez le problème ? Un grand journal obligé de dire qu’il s’est trompé, alors que nous sommes le pays de l’intelligence ? Mais que diraient nos lecteurs ? Ils se méfieraient surement et on ne peut pas accepter cela. Nous sommes jacobins que diantre !

    Si Sarkozy commence a tenir un nouveau discours, vous aurez de nouvelles analyses. "Il semblerait que la situation s’améliore…", "L’amerique en passe de gagner son pari ? …"

    L’important en France, mon cher Jaures, c’est de garder ses entrées à l’Elysée et sa carte de presse. Informer le peuple est secondaire. De toute façon, le peuple est con, il ne vit pas dans Paris-rive gauche et n’a même pas fait sciences-po ! Des ploucs à 1000 euros, ce n’est pas notre monde, très cher ami.

    Un journaliste a osé dénoncer ce scandale de l’information sur l’Irak. Il s’appelle Alain Hertoghe, son livre est "comment la presse vous a désinformé sur l’Irak". Et devinez quoi ? Il s’est fait virer immédiatement de son journal !

    L’accusé a dit la vérité, il doit etre exécuté… (Brassens)

    Répondre
  83. Feravec

    25/10/2007

    1) Selon le site quasi-officiel http://icasualties.org le nombre de morts américains en Irak par année calendaire s’élève à  :

    2003  : 486   ,   2004  : 849   ,   2005 : 846   ,   2006 :  822  ,  2007 : 834  (à ce jour )

    L’année 2007 va donc être la plus meurtrière pour l’armée américaine en Irak

    2) 5 millions d’Irakiens déplacés, 2.2 millions à l’étranger, les chrétiens en voie de disparition.

    3) Un gouvernement dont M Kouchner ( l’homme grâce à qui nous avons retrouvé l’honneur ? ) estime qu’il faut changer la tête, pourtant choisie suite à des élections.

    Ca va vraiment si bien que ça ?  A t’on le droit d’en douter ?

     

     

    Répondre
  84. ozone

    25/10/2007

    Ce qui se passe est peut étre simple a expliquer,aprés avoir mis la pression,ils savent que dans la phase suivante les americains vont saisir toute occasion pour retirer une bonne part de leurs troupes sinon toutes,plus qu’a attendre,l’attitude dans le Sud paye,les anglais vont partir,aprés ils verront.

    Au fait,la question qui se pose et la méme qu’en Russie aprés la fin du communisme,qui est le futur Tsar,a quoi il ressemble,tout le monde savait que ce ne serait pas Eltsine,Jirinoski impossible,seul Alexandre Lebed(accidenté) pouvait pretendre,et ce fut Poutine qui a l’air de bien s’incruster.

    Pareil en Irak,Maliki certainement pas,mais ou est donc le futur Saddam?

    Dans le tiroir du Baas ou dans celui du haut?

    Mais il est là,quelque part,soyez en sur

    Répondre
  85. dave

    25/10/2007

    Pas un mot sur les deux attentats ? Comment êtes vous au courant , alors ? Pour ma part, je l’ai lu sur Le Figaro et sur d’autres sites d’infos. Mais il est vrai que, comme les attentats baissent de manière importante, qu’ils font moins de morts, les médias en parlent moins..

    Répondre
  86. winlocker

    25/10/2007

    Dave :

     

    Il ya  eu plus de 20 millions de morts russes lors de cette guerre,ne me dite pas que vous étes pas au courent que ils sont arrivé a belrin ?c’est surtout dû a la victoire soviétique que l’europe nazi a pu etre « libéré » alors que elle l’affrontai dés 42 apres l’offensif de stalingrad,les alliées ne sont venu que en 44,apres que l’Allemagne soit épuisé financiérement et militairement ou les base arriére de plus de 90% de la werchtmach fut casiment décimé,les américains lors du jour J n’estais confronté que a une petite partie de cette armée mal équipé,de fluk 88,comme si les sherman etais meilleur que les chars soviétique t35,ne me dites pas que la famille mafieuse de bush étais les banquiérs privilégier de hitler !,il est clair que lorsque on est vainceur on a droit a modifié les fait,c’est vous qui étes noyé dans un mythe.  

    "mais voyez -vous la vérité fini toujours par gagner bien sur, mais la france elle a déja perdue;  BYE "  

    faudra s’inquiété du mensonge américain,durant plus de cinq ans elle a menti,comploté,trahis,vous avez raison la vérité fini par eclaté de jour en jour on assite a la défaite américaine,elle ne tiens que sur un fait qui lui a valu sa place dominente depuis plus de 60 ans:la propagande

    Répondre
  87. grepon le texan

    25/10/2007

    Anonyme a ecrit:   "comment la plus puissante armées au mondes qui dépense en armement bien plus que lle monde réunni,n’arrive pas a organisé de l’ordre dans un petit pays de 22 millions de personnes? et se depuis cinq ans."

    grepon repond:  Bien vu!   "Organiser de l’ordre" n’est pas la finalite de notre mission en iraq.  Si c’etait le but, comme vous l’avez remarque, ce serait fait depuis longtemps.  On aurait meme pu laisser a Saddam ou a toute autre dictature de remplacement la tache de "organiser l’ordre" comme vous le dite.  Il y a beaucoup de gens dans le coin qui savent faire, dans votre sens a vous de ‘l’ordre." Ceci fait, tout le monde a pu recommence a acheter du gaz et petrole a a vendre des armes tranquilement a ce dictateur de remplacement, comme compter le faire D’Assault et Total-Elf-Fina.  Le but des americains, par contre, c’est de creer de conditions minimum necessaire pour qu’une democratie pluraliste se developpe dans un pays ou c’est inconnu.   Batir une societe civile est un travail pour les iraqiens a entreprendre.   Le cout de la liberte est cher.  Nous battons toujours ici, en Amerique, pour le defendre, non seulement a l’etranger.   La creation de nations a partir d’un rien (l’iraq n’etait pas une nation) est un travail imprevisible et difficile.  Vous preferez de "l’ordre" en continuite pour les iraquiens.  D’accord.   Mais de quel type?    Islamo-fasciste?  Dictature staliniste a la sauce moyen-orientale?

    Répondre
  88. winlocker

    25/10/2007

    "L’Irak est devenu une démocratie"

    vous avez le choix:democratie de mourir,démocratie du pillage,démocratie du viol,démocratie de la guerre civil,faudrai que vous soyez plus precis,les etats unies en elle même n’est plus une démocratie,ou plutot une démocratie fasciste,vous avez l’habitude de tordre la réalité a vos avantages,mais difficiles a trompé la grande majorité du monde,se qui vous fait défaut c’est de ne pas admettre vos résponsabilité.

     

    Répondre
  89. Jaures

    25/10/2007

    Comme je l’avais prédis, pas un mot n’a été prononcé sur les ondes FM ou hertziennes concernant les 2 attentats auquels j’ai fait allusion qui ont coûté la vie à 9 et 14 Irakiens et faits plusieurs dizaines de blessés. Par contre, les feux en Californie, bien plus spectaculaires, ont largement occupé nos écrans. Combien de morts Irakiens valent une victime américaine. A ce propos, hier, 2 soldats américains et 4 autres sont tombés au combat dans un Irak en paix. Qui en parlera ?

    A Paul: Si pour vous convaincre il suffit de tenir un discours contraire à la pensée unique, vous admettrez aisément que 2+2 font 6. la "pensée unique" comme le "politiquement correct" sont des notions qui visent à crédibiliser les thèses les plus absurdes. Rien de ce que dit Millière n’est avéré ni verifié, pourtant son opinion en vaut une autre. Ce qui m’étonne n’est pas que Millière écrive des sottises mais qu’il trouve une revue pour les publier.

    Répondre
  90. gorsky

    25/10/2007

    Bonjour,

    Je suis un lecteur régulier de M.Millière, et, je viens donc de découvrir ce site. Effectivement, comme l’écrit M.Thialet, la Guerre n’est pas gagnée et est loin d’être finie, d’ailleurs, elle parait infinie. Je parle ici de la guerre que mène tous les totalitarismes depuis des siècles (je ne compte plus) contre les démocraties. En effet, une chose perdure, c’est le fait qu’un totalitarisme ne peut que se vivre et se réaliser si les démocraties disparaissent. Et le point faible des démocraties est le fait qu’elles sont attaquées de l’intérieur, à la différence des régimes totalitaires, hormis, si la démocratie décide, pour se défendre (donc ses intérêts philosophiques, et économiques) de noyauter les régimes totalitaires. Mais à la différence de M.Thialet, j’évite de faire des attaques ad hominem, ce qui n’apporte rien si ce n’est qu’à flatter son petit "moi". Hors, la Vérité, se contre-fiche de notre tout petit "moi" de poussière.

    Répondre
  91. Anonyme

    25/10/2007

    "L’Irak est devenu une démocratie"

     

    c’est vrai sa explose de partout,toujour autant de mort,les usa on apporté la libérté de mourir aux irakiens! bonne déduction!

    Répondre
  92. Anonyme

    25/10/2007

    le coup financier de la guerre en Irak 1% du PIB, Vietnam 9 %, coût total de la défense US 4 % du PIB.

    qu’importe le coup,les etats unies sont condamné a echoué en irak,un fait:comment la plus puissante armées au mondes qui dépense en armement bien plus que lle monde réunni,n’arrive pas a organisé de l’ordre dans un petit pays de 22 millions de personnes? et se depuis cinq ans.

    Répondre
  93. Trollomon

    25/10/2007

    Votre analyse manque de profondeur.

    En  

    Répondre
  94. Jean-Claude THIALET

    24/10/2007

    24/10/07    – "Les 4-Vérités" –

    Il est à craindre que la béatitude de Guy MILLIERE après les silences de la Presse américaine et internationale autre sur la guerre ( "gagnée" ou "perdue’", comme on voudra) en IRAK, ne soit que de courte durée. Voilà que la TURQUIE semble vouloir en découdre au KURDISTAN (seule partie de l’IRAK où régnait une certaine stabilité) avec le PKK dont il faut se souvenir que ce parti (communiste) a été, lui aussi, financé avec les dollars de l’Oncle SAM.

    La question qui se pose est double : est-ce que l’allié turc des ETATS-UNIS a, dans les coulisses, l’aval de George W. BUSH, ce qui permettrait au Président américain de se trouver un nouvel allié en IRAK après la défection attendue de l’ANGLETERRE, ou, au contraire, la TURQUIE en voie d’islamisation agit-elle de son propre chef pour contrer les visées de création d’un KURDISTAN indépendant  regroupant les parties turques, iraniennes, syriennes et, bien entendu irakiennes. Tout en en profitant pour s’emparer des ressources pétrolières de cette "province" turbulente. Allah ! que cette partie du Moyen-Orient est compliquée. Surtout quant on a pour lui les yeux de l’Oncle SAM chaussées des bésicles de la CIA et des pétroliers américains ! De quoi en avaler sinon son bretzel, du moins son chewing-gum !

        Cordialement, Jean-Claude THIALET

     

    Répondre
  95. winlocker

    24/10/2007

    "La victoire a un coût financier aussi."

     

    faudra pour vous insisté sur le mot "victoire" vous savez quesque c’est? ,il est vrai que avec un budget aussi gigantesque en milliards de dollards aucune armée n’aurrai pu tenir une semaine face a la puissance de feu etats unisienne,mais faut se résigné que durant 4 ans…pardon 5 ans! que la victoire n’est plus de porté et méme impossible de la concrétisé,sa aurrai été facile de combattre une armée réguliére,mais la vous faites face a la guerilla qui n’adopte absolument pas la tactique classique américaine pour cause que les forces en presence sont asymétriquement opposé,ont a faire a un advairsaire invisible qui peu attaqué ou il veux et quand il le veux car il est chez lui,le matériel et l’armement américain en irak n’est pas adapté pour se genre de guerre et est casi inutile dans les opérations de grande envergure comme tout le monde le sait,fini souvent dans un fiasco au pire de donné quelques minimes info tellement que l’echec est inéductable,les g’is et autres mércenariat en irak sont confronté a tiré sur tout se qui bouge (ou pas!) tellement la peur cotidien les noues est dans le ventre!,bien sur que l’etat major us a prevue des plans de contre insurection d’éliminé les tétes pensentes de la résistance,mais que faire face a une armée qui na ni commendement centralisé,qui agissent indépendament de toute autre groupe inssurectionnel,et autre fraction?

    Répondre
  96. pok

    24/10/2007

    devant l’histoire,en vérité,ce que les futurs étudiants apprendront et retiendront  c’est que qelques pays  ont participé au developpement et au progrès de l’humanité a la démocratisation et a la liberation de      certains peuples victimes de tyrannie,les états-unis et  israel seront cité bien sur avec quelques autres pays;  malheureusement,et je le regrette, la france ne fera pas partie des pays exemplaire;                        ce que les futurs étudiants apprendront et retiendront c’est que certain français ont préféré devenir          collabo, en ce mettant la tete dans le sable et le cul en l’air  tel une autruche,en ce faisant complice de     l’inommable et des ténèbres;      mais voyez -vous la vérité fini toujours par gagner bien sur, mais la france elle a déja perdue;  BYE   

    Répondre
  97. Calomme Christian

    24/10/2007

    Comme JAM, j’applaudis cet article pour m’avoir franchement mis de bonne humeur.

    Je parle beaucoup à mes amis de cette rubrique "Millière". Nombreux ceux qui m’ont demandé si c’était un gag  …  

     

    Cette fois, il faut admettre que le Professeur Millière a fait fort.   Je vais l’imprimer cet article.  Je vois déjà mes collègues de travail en train de pleurer de rire.     

     

    Bonne continuation à tous.

     

     

    Répondre
  98. ozone

    24/10/2007

    La Republique Islamique Chiite d’Irak considéré comme une grande victoire..

     

    On aura tout lu.

    Répondre
  99. dave

    24/10/2007

    Ah, je ne savais donc pas que l’Armée Rouge avait débarqué en Normandie, en Sicile, en Afrique du nord. J’ignorais aussi que c’était de fiers slaves qui avaient pris pied sur Iwo Jima…. Et ce sont sans doute des soldats Russes qui ont arrêté la contre attaque allemande dans les Ardennes. Le mythe de l’Armée Rouge qui a vaincu les nazis à décidément la vie dure. Sans les livraisons massives de blés, d’armes, de munitions alliés, la fameuse Armée Rouge se serait écroulée comme elle l’a fait dans les premiers mois de l’opération Barbarossa. Relire 7 hommes en guerre de Marc Ferro afin d’avoir un regard un peu moins …. naïf. Quand au Vietnam, là aussi, le vrai responsable est le gouvernement du sud-Vietnam, dans ce fiasco. Soit dit en passant , les centaines de milliers de Boat Peoples auraient sans doute aimer que l’US Army reste un peu plus longtemps.

    Répondre
  100. D,J

    24/10/2007

    Edpnet.net,

    les russes ont battus les allemands premièrement, grâce à l’aide massive en matériel de guerre fourni par les USA et deuxièmement ce sont les allemands qui ont dans la campagne de Russie complètement négligés l’hiver sibérien. C’est donc le froid plus que les soldats russes qui sont venus à bout des allemands. Les américains ont libérés la moitié de l’Europe qui ont retroouvés leur démocratie tandis que l’URSS n’a fait que de remplacer une dictature par une autre.

    L’Irak est devenu une démocratie, la Tchétchénie occupée par les russes ne l’est pas du tout.

    Je rappelle à Winlocker le coup financier de la guerre en Irak 1% du PIB, Vietnam 9 %, coût total de la défense US 4 % du PIB.

    D.J   

      

    Répondre
  101. Jean-Claude THIALET

    24/10/2007

    24/10/07    – "Les 4-Vérités" –

    Il aurait été intéressant de connaître le nom de cet "éditorialiste conservateur" qui s’étonne des silences de la presse "progressiste". S’appellerait-il par exemple Mc MILLIERE ? Car, si, ne lisant qu’irrégulièrement la presse américaine, je ne puis assurer que l’IRAK ait disparu (ce ne pourrait être que provisoire, vu la situation rélle dans ce pays) de ses gros titres, une chose demeure certaine, C’EST QUE LA SERIE D’ATTENTATS, SUICIDES OU NON, N’A PAS CESSE EN IRAK. Et que, même en admettant qu’il y ait de temps en temps une apparente accalmie dans ce domaine (ce qui reste à démontrer !) la guerre de "démocratisation" n’a toujours pas été gagnée…. Loin de là. Sinon, pourquoi ne pas prier les "boys" de rentrer chez eux., en tout cas avant NOËL !

    Mais là où Guy MILLIERE montre qu’il ne craint pas le ridicule (voilà belle lurette que celui-ci ne tue plus, en admettant qu’il l’ait fait !), c’est lorsqu’il veut nous faire croire que l’actuel premier ministre irakien a été "élu démocratiquement". Que penser d’ailleurs d’un Premier Ministre qui, après s’être fait insulter publiquement par "nôtre" Ministre des Relations extrérieures (le prétentieux Bernard KOUCHNER !) vient benoîtement  – comme si rien ne s’était passé –  rencontrer un Président de la République qui n’a même pas tancé son ministre d’ouverture, et n’a pas même présenté les excuses et les regrets de la FRANCE ! 

    Que cela plaise ou non, les ETATS UNIS D’AMERIQUE sont englués pour longtemps encore dans le bourbier irakien, ce qui n’empêche pas leur Président de vouloir se lancer dans une aventure iranienne. Il est vrai que, comme il l’affirme superbement,  la "GUERRE a été gagnée à l’automne 2003" en IRAK (1). Que serait-ce, si la guerre avait été perdue …

          Cordialement, Jean-Claude THIALET

    (1) Guy MILLIERE oublie de nous préciser quelle "guerre" : celle qui a consisté à vaincre, sans pratiquement de combats l’armée irakienne, et à abattre Saddam HUSSEIN, ou celle "des rues" pour démocratiser un pays à majorité musulmane, religion qui abhorre  jusqu’au mot de démocratie ?

    Post-Scriptum pour Doctor EVIL. Comment pouviez-vous, dans votre dernier "post" (la semaine dernière) affirmer que, je vois cite, " Saddam HUSSEIN a été battu lors de la Première Guerre du Golfe parce qu’il avait laissé toutes ses divisions blindées au KOWEIT". Ce qui est archi-faux … Tout comme toujours selon vous, "les erreurs (lesquelles ?) de BUSH père seraient dûes à" je ne sais quelle " coalition hétéroclite" (aussi "héntéroclite" que vos propos et ceux de quelques autres sur ce forum ?). Pensez-vous que les ETATS-UNIS, avec leur seul allié anglais de plus en plus réticent, soient capables (malgré les cris de victoire de Guy MILLERE) d’obtenir les buts de guerre (les "affichés" comme les "non affichés) de George W. BUSH et de ses néo-cons. Et dans ce cas, pourquoi BUSH fils n’a cessé de faire du pied à tous les pays qui avaient participé à cette "coalition hétéroclite", et de reprocher leur défection à ceux qui avaient refusé de reconstituer une "coalition hétéroclite". Une "coalition" dont vous dénoncez les effets négatifs. Alors, Doctor EVIL ou Doctor Incoherence ? Si   – j’en convient volontiers, mes "posts" sont longs, et même fort longs, ils ne le sont pas autant que certaines idées sont … courtes ! Entre deux maux, il faut toujours choisir. Dieu merci, nos lecteurs ont le choix. Ce qui fait le charme de ce forum …

    Répondre
  102. Paul

    24/10/2007

    Il est rassurant de trouver sur le web des analyses qui vont a contre-courrant de la pensée unique française. Un grand merci à monsieur Milliere pour sa persévérance.

    Merci aussi a l’administrateur de ce site qui laisse les commentaires de personnes "politiquement correctes". Cela m’évite d’aller chercher les versions socialistes (jaures) et altermondialistes (l’abonné de chello.be) ailleurs. Cela constitue aussi un grand moment d’humour pour moi.

    Un lecteur régulier

    Répondre
  103. Anonyme

    24/10/2007

    dave:

    Vous faites un peu référence a 40-45 sans prendre compte que c’est une victoire de l’urss sur les allemand,on est plus dans une guerre classique,la leçon vietnamienne ne vous a rien appris :des années de guerres et un couts faramineux ne vous on pas empéché d’etre chassé les pieds devant,l’irak c’est un investissement dans la défaite,depuis 2003 fallais déjà y pensé ,ou est donc cette fameuse : »mission accomplished » ?

    Répondre
  104. Jaures

    24/10/2007

    Il semble que Millière ne mette plus guère les pieds en France. L’Irak a depuis des mois disparu des écrans de télévision. Non parceque la guerre est achevée, comme le prétend risiblement notre savant universitaire (d’ailleurs quand on dit toutes les semaine qu’une guerre est finie c’est qu’elle ne l’est pas), mais parceque nos medias répugnent à traiter du banal comme le sont devenus les attentats, les enlèvement, les assassinats de dignitaires ou de journalistes, les crimes de guerre et les bavures. En deça de 50 ou 60 victimes, ni lignes, ni images.

    Vous ne verrez donc probablement rien de l’attentat de tout à l’heure qui a coûté la vie à 9 Irakiens et blessé 24 autres, comme vous n’avez pas vu hier les 14 victimes d’une bavure de l’aviation américaine ("Pardon aux familles tout ça…"). La guerre est finie ? Que les G.I’s rentrent chez eux. Que les 200 milliards de dollars réclamés par Bush servent à reconstruire l’Irak. Que l’on rapatrie les 2,5 millions de réfugiés accueillis dans des conditions exécrables. Mais ne rêvez pas, rien n’est terminé. Les attentats continuent et le conflit s’étend au Kurdistan. Nous en avons encore pour des années à entendre Millière nous dire que la guerre est finie.

    Répondre
  105. jam

    24/10/2007

     

    SALUT.

    Honnêtement, en lisant l’article je croyais qu’il s’agissait d’une blague et  qu’a la fin du texte j’allais trouver une idée.

    Franchement, c’est un texte à mourir de rire et si la palme de la notion " rien" existait l’article aurait eu des ovations.

    D’ailleurs, je vais, avec votre permission, reproduire l’article sur mon blog  dans la rubrique détente.  

     

    Répondre
  106. dave

    24/10/2007

    Winlocker sait-il que la victoire anglo-américaine en Europe en 1945 lui a coûté 20% de son PIB ? La victoire a un coût financier aussi.

    Répondre
  107. Dave

    24/10/2007

    Et pourtant, hier dans Le Figaro, je lisais encore « le fiasco irakien » … La Pravda a la vie dure en France !!!

    Répondre
  108. winlocker

    24/10/2007

    on essaie de faire surtout oublié l’humiliation et le déshonneur américain en irak,pour se qui est d’une guerre gagné faudra soigné vos arguments,pourquoi bush réclame au congres 190 milliards de dollards pour l’années fiscal 2008,sur les 600 milliards déja dépensé?,investir dans la défaite!

    Répondre
  109. grepon le texan

    24/10/2007

    Miliere a ecrit  "Le politiquement correct aux États-Unis implique de réprouver le recours à la guerre, et donc de ne pas dire que celle-ci peut se révéler parfois efficace. Le politiquement correct en France et en Europe est bien pire encore : il implique le souhait de la victoire de l’ennemi. Et il implique aussi que, même lorsque l’ennemi est vaincu, comme en Irak, on persiste à faire comme s’il avait gagné."

    Nuance…j’ose meme ecrire "correction":   Il faut quand meme remarquer que le "Majority Leader" du Senat americain a prononce en publique que "This war is lost" il y a quelques mois de ca.  Ce n’est pas quelqun de marginal tout de meme.    Les "pundits" et medias classiques ici repetent souvent le meme verite vraie que lui.   Une bonne partie de la gauche folle ici vont plus loins encore.   Comme le "politiquement correct en France et en Europe," elle veulent effectivement voir une defaite americaine pour punir notre suppose arrogance.  

    Je fais cette precision pour affirmer que nous avons des idiots et des traitres d’influence aux Etats Unis aussi.  Ce n’est pas uniquement un phenomene franchouille.   Alors les idiots et traitres franchouilles, ayant influence ou pas, qui liront ceci peuvent etre soulage de savoir qu’ils ont des complices outre-mer, et que la civilisation americaine entier n’est pas que efficacite, courage, droiteur, et gout du travail bien fait.

    Je voudrais aussi placer ceci:   Dans la premiere phrase que je citait de Milliere il y avait question de l’interet du politiquement correct aux EUA de reprouver le recours a la guerre.   Et bien, voila le pourquoi du secret autour des actions recentes  de forces speciale anglo-americain en Syrie et  Iran contre les fouteurs de troubles dans le voisinage de l’Iraq.   Il y a des facons tres efficaces a faire passer des messages entres etats qui ne font  pas la une, ni trois lignes sur la page 37 du section G-bis des journaux.   La Syrie et l’Iran vont, si ils continuent comme ils ont fait depuis un an et demi et plus, recevoir "hard and fast" la recompense de leur destabilisation de la democratie naissante en Iraq.  Ils ont deja eu un pre-gout amer ici et la recemment.   Ceci n’est certainement pas etranger a l’amelioriation relative qu’on observe en Iraq depuis quelques temps.

    Répondre
  110. Helios

    24/10/2007

    Le succès que d’aucuns croyaient impossible s’explique en premier lieu par la prise de conscience des irakiens eux-mêmes des dangers mortels qu’ils encouraient du fait de leur alliance irréfléchie avec le jihad. La montée en puissance de l’armée américaine couplée à une politique de pacification inclusive a fait le reste. Les renversements d’alliance sont monnaie courante dans le monde tribal, ce qui prime ce n’est ni l’idéologie ni la nation mais la préservation de la tribu en temps que structure sociale inscrite dans la durée. Cette entité s’est trouvée gravement menacée dans son existence par Al Quaeda, mais il y a plus, les irakiens individuellement, alors qu’ils participaitent à l’insurrection aux côtés des jihadistes, souffraient davantage de sévices de la part de leurs alliés que des américains.

    Les signes avant-courreurs de ce renversement d’alliance sont apparus il y a deux ans, les imams sunnites influents n’avaient pas manqué de se plaindre amérement auprès de Ben Laden des horreurs perpétrés par ses jihadistes à l’égard des villageois sunnites. La talibanisation des villages irakiens n’étant pas acceptée de bon gré, les terroristes d’Allah ont administré à leurs alliés récalcitrants le traitement réservé aux "hypocrites" et aux apostats, viols des femmes, mutilations, décapitations et autres arguments destinés à "convaincre" les mous et les tièdes. Du coup les irakiens sunnites ont conclu qu’à tout prendre l’ennemi américain était mille fois préférable, d’autant plus qu’ il n’avait pas ménagé ses efforts pour les inclure dans la grande équation politique du pays.

    Les irakiens sunnites ont aussi fait les frais des efforts de déstabilisation qu’Al Quaeda épaulée par l’Iran a déployé. Les moindres n’étant pas les attentats destructeurs contre les lieux saints chiites. La haine longtemps contenue s’est donnée libre cours, les sunnites ont payé très cher leur alliance avec Al Quaeda qui dans les circonstances n’a ménagé aucun effort pour attiser le feu.

    Les sunnites ont pris un certain temps pour admettre leur erreur, reconnaître qu’on est devenu le dindon de la farce dans la grande stratégie de l’islam mondial, n’est pas une mince pillule à avaler. Demander l’aide des américains honnis exige, selon la formule consacrée, de brûler ce qu’on a adoré et d’adorer ce qu’on a brûlé. Dans ces conditions le premier pas est le plus difficile, mais les américains, dont ont dit et répète qu’ils sont très peu subtils, ont facilité grandement les choses en allant au devant des chefs tribaux, naguerre leurs ennemis jurés, et en leur proposant une alliance visant le salut public .

    Mais l’impact de cette nouvelle alliance des "résistants" avec "l’occupant", n’a pas manqué de faire voler en éclat la vulgate anti-américaine. On ne peut imaginer la gêne et le désarroi des millions d’arabes et de musulmans face à ce retournement de situation. Pour plusieurs c’est le déni, voire le tabou, on n’en parle pas! La même réaction a frappé les faiseurs d’opinion en occident, chez eux la gêne ne le cède qu’à la rage contenue, et comme ils avaient annoncé (et célébré) la défaite américaine, ils se trouvent bien mal à l’aise d’admettre le cours actuel des évènements. Du coup l’Irak n’est plus à l’antenne, heureusement il y a Ahmadinedjad et sa bombe!

    Parallèlement à ces évènments ce qui se passe à Gaza n’est pas moins significatif, le Hamas y perd des plumes en termes de popularité et pour les mêmes raisons, les palestiniens qui se sont laissés convaincre par lui n’en finissent pas de déchanter, là encore l’utopie islamiste a de la difficulté à convaincre autrement que par la force brutale. 

    Question à tous les musulmans qui vivent en occident et qui appellent de leurs voeux un califat mondial: Est-ce vraiment cela que vous voulez? 

    Helios  

     

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)