La Belgique est-elle encore en Europe ?

Posté le 07 mars , 2019, 2:22
5 mins

Quand j’ai écrit mon livre «Comment meurt une civilisation», j’ai décidé de prendre pour point de départ la ville de Bruxelles.

Parce que Bruxelles est le siège des principales institutions de l’Union européenne, mais aussi parce que Bruxelles est une ville qui peut paraître emblématique de ce que devient l’Europe occidentale.

J’ai, pendant quelques années, été expert auprès de l’Union européenne.

Je suis revenu à Bruxelles, ensuite, de manière plus sporadique.

J’ai vu la ville changer en deux décennies à peine.

Des quartiers belges sont devenus des quartiers musulmans.

Molenbeek est désormais sinistrement célèbre pour avoir été le quartier où vivaient divers terroristes islamiques, dont ceux qui ont organisé les attentats de novembre 2015 à Paris.

C’est, en fait, la ville entière qui s’est islamisée.

Les tendances lourdes de la démographie montrent que dans quelques années, Bruxelles sera une ville à majorité musulmane.

Au-delà de Bruxelles, c’est toute la Belgique qui s’est transformée. Un portrait de cette transformation vient d’être tracé dans un livre publié par le sénateur Alain Destexhe : «Immigration et intégration : Avant qu’il ne soit trop tard».

Le titre me semble très optimiste : écrire «avant qu’il ne soit trop tard» laisse penser qu’il est encore temps de proposer des solutions (ce que fait Alain Destexhe à la fin du livre).

Le contenu du livre conduit à penser qu’il est, au contraire, trop tard, à moins d’envisager des solutions plus extrêmes.

La Belgique, explique Destexhe, a subi un processus d’immigration de peuplement définitive (les immigrants sont devenus citoyens belges, ne repartiront pas, et ont le droit de vote en Belgique). Non seulement des immigrants sont arrivés par eux-mêmes, mais grâce au regroupement familial, ils ont pu faire venir des familles nombreuses de leur pays d’origine, se remarier avec une deuxième femme qui avait elle-même une famille nombreuse dans le pays d’origine, et faire venir cette deuxième famille. Les demandeurs d’asile en Belgique ont eux-mêmes droit au regroupement familial. Ont fait encore gonfler les chiffres des mariages de complaisance et des fausses reconnaissances de paternité. Les conséquences sont des dépenses «sociales» démesurées : la moitié des immigrants seulement a un emploi, note Destexhe, les autres vivent d’allocations.

Les conséquences sont aussi un accroissement considérable de la délinquance, et les chiffres parlent : 70% des prisonniers incarcérés dans le pays demandent des repas certifiés hallal. Les immigrants ne s’intègrent pas du tout, et dit Destexhe, se considèrent comme musulmans d’abord (le contraire aurait été surprenant). Des imams incitent à l’islamisation du pays entier. Les hommes politiques belges s’adaptent et se comportent en dhimmis. Alain Destexhe ne veut pas devenir dhimmi, et il tire un signal d’alarme. Il propose des solutions (resserrement du regroupement familial, lutte contre les mariages de complaisance). Ces solutions seraient très insuffisantes pour inverser les tendances. Elles ne seront jamais votées et mises en œuvre : les hommes politiques n’ont aucune raison de cesser de se comporter en dhimmis, sauf s’ils entendent être battus aux prochaines élections.

En lisant le livre, on peut se demander si la Belgique est encore en Europe occidentale. Elle l’est encore géographiquement. Mais culturellement, c’est beaucoup moins certain.
Ce qui se passe en Belgique, par bien des traits, ressemble à ce qui se passe en France et dans d’autres pays d’Europe occidentale.

Ce qui pourrait sauver l’Europe serait une abolition de l’Union européenne, et son remplacement par une Europe des nations à nouveau souveraines : celle que proposait Margaret Thatcher il y a trente ans. Celle que portent Orban et Salvini. Pour certains pays, tels la Belgique, l’Europe des nations risque d’arriver trop tard, ou n’être à même de s’imposer qu’au prix de mesures absolument drastiques aux allures de loi martiale. Est-ce envisageable ? Je dois dire que j’en doute.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici



12 Commentaires sur : La Belgique est-elle encore en Europe ?

  1. Claude Courty

    11 mars 2019

    La Vérité seule importe face à la réalité politique, sociale et environnementale. Quel qu’en soit le prix, c’est celui à payer par l’humanité pour assumer ses erreurs, dont la plus grande a probablement été de laisser égoïstement proliférer les plus déshérités des peuples dont elle faite, plutôt que de véritablement les aider à se développer.
    Quels que puissent être nos regrets ; Dans la repentance ou non, quand le vin est tiré il faut le boire.
    Notre civilisation et la planète (Belgique comprise sans plus) paient la promesse de l’Islam de « faire la conquête du monde par le ventre de ses femmes », après que d’autres aient, dans la même intention, encouragé les hommes à « croître et multiplier ».
    Seule solution viable et durable : réduire et stabiliser la population humaine par une intensification de la dénatalité, partout ou cela est nécessaire.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      14 mars 2019

      la ” déflation ” n’ est pas immédiatement pour demain !

      l’ Afrique explose ! … enfin sa démographie !

      rappelez vous ! il y a de cela 30 ans ” on ” nous disait qu’ elle serait ” déshumanisée ” par le S.I.D.A. !

      Répondre
  2. HansImSchnoggeLoch

    9 mars 2019

    Si on consulte un Atlas, oui la Belgique se trouverait encore en Europe?
    Que les Belges sur ce site confirment ou infirment.

    L’ union européenne et l’Europe sont deux entités différentes.
    Si la première se compose jusqu’à nouvel ordre principalement de pays européens, la seconde est quand même un peu plus vaste et plus variée.

    À part G.Millere qui s’en est échappé à temps, y-a-t’il encore des conseillers européens “compétents” issus de la sphère politique française?
    J’en vois un qui est particulièrement brillant, citons donc ce brave Moscovici. Avec un nom pareil Bruxelles devrait immédiatement démarrer une enquête pour voir s’il n’y a pas eu d’ingérence russe dans l’attribution de son poste. Si oui cela expliquerait en partie la dégringolade de l’union.
    Si l’histoire se répète, cette dégringolade anticiperait la chute du mur européen et la lbération des peuples qui y habitent,
    La Belgique pourrait enfin redevenir européenne.

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    9 mars 2019

    SIX mois à la tête de la com. de Donald et également favori pour être le directeur de la prochaine campagne et voilà Bill Shine qui démissionne à son tour !

    un poste tout à fait dans les cordes ( … comme en boxe ) de notre [email protected] !

    à ce niveau de responsabilité , ils , elles doivent en apprendre rapidement et surtout beaucoup sur les capacités intellectuelles de Donald

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      9 mars 2019

      // un poste tout à fait dans les cordes ( … comme en boxe ) de notre [email protected] ! //

      Le spécialiste en cordes et en combats toutes spécialités vient encore de s’exprimer.
      Essayez donc de laisser votre clavier en paix et profitez de l’herbe verte que le Tout-Puissant va vous offrir?

      Voyez-vous cher QC plus vous vous obstinez à enfoncer vos clous sans têtes plus vous vous ridiculisez sur ce site.
      Bientôt il vous faudra ajouter un “A” à votre “nom de guerre, “AQC” avec “A” comme “Asinus”.
      Merci Gérard Pierre.

      Nota bene:
      J’ai acheté un parapluie anti-insultes en “corduroy”, vous pouvez le tester si le coeur vous en dit.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        10 mars 2019

        je suis dans la position ingrate de l’ instituteur qui SOUHAITE faire entrer un peu de RAISON dans des cervelles obstinées et bornées !

        Répondre
        • Gérard Pierre

          11 mars 2019

          Ne vous obstinez pas à vouloir partager ce que vous ne possédez manifestement pas avec des personnes qui n’en ont nul besoin !

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            16 mars 2019

            que de … prétention de votre part !

            il ne suffit pas d’ affirmer ses convictions , il faut aussi et même surtout les passer aux cribles de la Raison et de la Réalité du Monde

            vous n’ êtes pas sans me rappeler les ” ultra religieux ” *** de l’ Ancien Régime

            *** un Roi de Droit Divin

          • Gérard Pierre

            17 mars 2019

            « … il faut aussi et même surtout les passer aux cribles de la Raison et de la Réalité du Monde »

            Et bien sûr, qui, sur ce blog, détient tout ça ? …… ! ! ! ! …… rien que ça ! …… et ce serait moi le prétentieux !

            Je suis en proie à tel fou rire que je m’en asphyxierais presque !

  4. BRENUS

    8 mars 2019

    Des qu’un auteur écrit sur la “submersion de l’immigration africaine” , ça dérange certains. Ils détestent la vérité

    Répondre
    • Gérard Pierre

      11 mars 2019

      L’Être humain, dans sa conscience ‘’fragilisée‘’ par des décennies de bons sentiments subventionnés par l’argent public, a souvent tendance à préférer le mensonge qui rassure à la Vérité qui dérange !

      Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    7 mars 2019

    Millière ” expert ” [ en quoi et chez qui ou dans quelle Commission ? ] auprès de l’ Union Européenne

    et on s’ étonne après que l’ U.E. se soit fourvoyée d’ emblée !

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)