La France bientôt 51ème Etat des USA ?

Posté le juin 29, 2017, 4:25
3 mins

Assisterons-nous durant le consulat Macron à un « Transtlantic Wedding » ?

Déjà l’anglicisation forcenée dans toutes les activités de la société française fait penser, les plus adeptes mais également les grands naïfs, en anglais, non pas celui de Shakespeare, mais un sabir polluant qui devrait interpeller nos amis Grands-Bretons , sourcilleux de leur langue, comme nous devrions l’être de la nôtre.

Je m’en suis déjà ouvert ici, l’accélération exponentielle de l’invasion du vocabulaire procède hélas d’une collaboration active aussi bien que passive. La France se targue d’une Académie Française, conservatoire d’un bien commun, mais qui est curieusement assoupi face aux incursions anglo-saxonnes. Elle est pionnière de la Francophonie dont je relève que la mission première est bien de « promouvoir » la langue française , mais apparemment en oubliant son territoire d’origine !..

Pour revenir ( encore en français) à notre président, on ne peut s’empêcher d’interpréter ses actions, décisions , et silences hautains, comme une parodie des us et coutumes politiques d’outre-Atlantique.

La convocation prochaine du Congrès à Versailles procède de cette présidentialisation à l’américaine. Espérons que l’orateur s’exprimera solennellement et encore dans sa langue dite maternelle.

Il a reçu récemment à l’Élysée Arnold Schwarzenegger, ex gouverneur de la Californie. Ont-ils discuté de l’intérêt d’être un état membre d’une grande et puissante fédération ?

Il avait invité Donald Trump à la célébration du 14 Juillet, lequel vient (finalement) de répondre présent. Avec celui-ci vont (re) débarquer les troupes, en mémoire de celle venues nous défendre lors de la première guerre mondiale. Cette parade avec les couleurs US et tricolores le long des Champs-Élysées et la musique yankee accompagnant le défilé, ne manquera pas de pittoresque qui devrait attirer une grande foule curieuse et adepte des modes américaines.

Son portait officiel vient de paraître, qui rappelle davantage un président assuré et déterminé dans le bureau ovale qu’un grand dignitaire frenchie à l’ancienne..

Alors, tous ces indices n’augurent-ils pas d’un renforcement du lien transatlantique qui pourrait déboucher, une inspiration lumineuse aidant, avec des intérêts économiques bien sentis, à une entrée de la France au sein des « States » comme 51ème étoile ?

On peut tout redouter des macroneries jupitériennes, y compris cette fiction hollywoodienne!…

Article précédent

Naïveté de la droite

Article suivant

Drones armés ou pas ?

5 réponses à l'article : La France bientôt 51ème Etat des USA ?

  1. Le Ket

    5 juillet 2017

    C’est fait depuis longtemps !
    Dès 1914 et les décennies suivantes, les yankees ont envahis tous les secteurs de notre économie, de notre culture ou encore de nos finances, non seulement en France, mais partout en Europe.
    Ce sont bien Coca-Cola, Philip Morris, Disneyland, Caterpillar, Ford, GM, Google, Apple, Facebook, Bank of America, Morgan Stanley, Mac Donald, CNN, Wall Street Journal, General Electric, Westinghouse, Pfizer, Monsanto, (etc, etc) et les centaines de lobbies qui s’activent à Bruxelles auprès des Eurocrates pour les convaincre des bienfaits de “l’American way of live” et non des intérêts de nos peuples européens.
    Si papy Donald a pu être élu avec son slogan “Make America great again! ” ( comprendre : “les nôtres avant les autres”) c’est bien sûr au détriment de tous les autres continents !
    Autant savoir ….

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    30 juin 2017

    Ce sont Millière et le d’Jack qui vont être contents , à moins qu’ ils ne craignent que la France gangrène les States !

    par ailleurs, article d’ une vacuité … dense !

    Répondre
    • Gizardin

      3 juillet 2017

      Thanks a lot Mister Cincinnati! Always very positive…

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        4 juillet 2017

        pas de quoi ! … je sais que vous êtes capable de rendre une bien meilleure copie !

        Répondre
  3. BRENUS

    29 juin 2017

    Que l’Amérique se marie à la France n’est pas gagné. Même si l’époux est très rugueux, il n’est pas prêt d’épouser une vieille rombière comme la France. Regardez Trump, avec sa tête de clown, il s’envoie un ex-mannequin qui en jette il faut bien le dire. Alors… madame la France risque de faire banquette encore longtemps. Sauf pour les allogènes qui lui accorderont un mariage ultra short, le temps de gagner les papiers nécessaires au maquereautage programmé.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)