La France doit conserver l’euro !

Posté le février 16, 2016, 11:05
5 mins

Le 1er janvier 2002, la mise en circulation de l’euro ne déclencha pas un enthousiasme délirant de la part des citoyens français. Et cela, pour plusieurs raisons.

Premièrement, l’adaptation à une nouvelle monnaie n’est pas un exercice spécialement plaisant.

Par ailleurs, malgré les dénégations du gouvernement de l’époque, les Français constatèrent rapidement que l’introduction de l’euro avait fait progresser les prix de nombreux produits.

Enfin, les billets étaient imprimés sur du papier de mauvaise qualité, en particulier les billets de 5 euros qui ressemblaient à du papier-chiffon.

Lors de sa création, les partisans de l’euro souhaitaient concurrencer la monnaie américaine. Grande ambition.

Aujourd’hui, si la monnaie européenne n’égale pas en notoriété le dollar américain, il faut reconnaître qu’au fil des années, l’euro a fortement gagné en crédibilité.

L’entrée dans la zone euro de certains pays était sans doute discutable. Toutefois, l’élargissement à 19 pays et l’augmentation du nombre d’utilisateurs de l’euro ont grandement contribué à la reconnaissance de la monnaie européenne à travers le monde.

Aujourd’hui, à l’étranger, sur les tableaux des bureaux de change, l’euro figure, la plupart du temps, en deuxième position devant la livre anglaise et le franc suisse.

En dehors de l’Europe, l’euro est maintenant reconnu comme une monnaie fiable et est utilisé comme seconde monnaie nationale dans plusieurs pays, en particulier dans l’Océan indien.

Un autre avantage non négli­geable de la monnaie unique est celui de pouvoir traverser l’Europe du Portugal à la Finlan­de sans avoir à changer de monnaie.

Par conséquent, est-il bien raisonnable de vouloir sortir de la zone euro ?

Actuellement, la France est trop engagée dans la construction européenne pour pouvoir se passer de la monnaie unique, sans que cela crée de graves difficultés pour notre pays.

En fait, rétablir une monnaie nationale reviendrait à avoir une double monnaie car, vu la situation géographique de la France, il serait difficile de pouvoir se passer de l’euro.

La preuve en est avec la Suisse, encerclée par la zone euro, où tous les citoyens helvétiques possèdent une réserve d’espèces en euros. D’ailleurs, dans les villes frontalières de Bâle et de Genève, les achats peuvent s’effectuer aussi bien en euros qu’en francs suisses.

Par contre, il serait souhaitable d’améliorer l’utilisation de l’euro en supprimant les pièces jaunes de 1 et 2 centimes qui ne servent plus qu’à soutenir les bonnes œuvres de Madame Chirac.

Par ailleurs, il conviendrait de créer des billets de 1 et 2 euros qui font cruellement défaut en particulier à l’étranger, où les pièces ne peuvent être changées. Cela aurait l’avantage de rivaliser avec le billet de 1 dollar américain qui est le billet de banque le plus utilisé au monde.

Si Marine Le Pen veut avoir une petite chance d’être élue en 2017, elle doit renoncer à son projet de sortie de la zone euro. Certains cadres du Front national commencent d’ailleurs à réaliser que cette obstination à vouloir se débarrasser de l’euro peut coûter de nombreux bulletins de vote à leur parti, car les Français, dans leur majorité, ne souhaitent pas changer à nouveau de monnaie.

Bien sûr, l’euro empêche tout pays utilisateur de procéder à une dévaluation. Est-ce un mal ? La dévaluation d’une monnaie n’a jamais été un signe de bonne santé économique.

Et puis, conserver l’euro n’empêche pas de sortir de l’espace Schengen, de rétablir un contrôle à nos frontières et de garder une certaine indépendance politique vis-à-vis de Bruxelles…

47 réponses à l'article : La France doit conserver l’euro !

  1. Raspoutine

    22 février 2016

    l’Europe ? en réalitéles Allemands, les Anglais, même la France sous de fausses apparences, ils voulaient conserver tous leur souveraineté. Cocernant la monneir commune, l’Euro a été imposé aux Allemands par le Chancelier Helmuth Kohl.
    Que sera l’Europe dans quelques années ?
    Ils combattaient le Front National parcequ’il leur faisait concurrence !

    Répondre
  2. Raùs

    21 février 2016

    Il y aune race qui nous pousse au métissage, et la même race s’interdit le métissage.

    Répondre
  3. Seppid'alsace

    18 février 2016

    Jaures nous donnera la solution ! Il est génial

    Répondre
  4. druant philippe

    18 février 2016

    Rester dans la mortifère UE : NEIN TANKE , plutôt mourir !

    Répondre
  5. Seppid'alsace

    18 février 2016

    De Gaulle était contre l’existence des Bourses – contre la domination du dollar – il souhaitait le retour à l’étalon-or !

    Répondre
  6. Claude Germain V

    17 février 2016

    Permettez moi de transposer la phrase spirituelle que j’emprunte a un internaute qui j’espère se reconnaitra en le remerciant par avance,pour la transposer a la mixité financière et destructrice européenne de l’ euro :

    ” JÉSUS A DIT AIMEZ VOUS LES UNS LES AUTRES” IL n ‘a pas dit : ” MÉLANGEZ VOUS JUSQU’AU NÉANT “….

    Phrase lumineuse n’est ce pas ???? valable encore plus pour la mixité sociale et le vivre ensemble EX-PLO-SIF que les descendants enfants et petits enfants du national socialisme d Hitler veulent nous imposer , les corrompus UMPS .

    Répondre
    • Raùs

      17 février 2016

      Sarko finira-t-il en Sarkotaule ?

      Répondre
  7. Raspoutine

    17 février 2016

    [email protected] l’avis de notre génie énarcotique JoJo concernant la solution Euro, et paiement de notre dette gigantesque !

    Répondre
  8. quinctius cincinnatus

    17 février 2016

    l’ euro oblige à la France à être ( un petit peu ! ) ” vertueuse ” et ce n’ est pas la moindre des raisons pour laquelle il nous faut rester dans l’ euro …

    Répondre
    • DE SOYER

      17 février 2016

      C’est effectivement une raison!

      Répondre
    • René de Sévérac

      17 février 2016

      @quinctus,
      le titre de cet article “il ne faut pas qutter le IVème Reich” (ou à peu près) m’a alerté et encourager à visiter les commentaires; et je tombe sur le votre :
      ” l’euro oblige à la France à être » vertueuse »”.
      En effet, il oblige à rester dans las bras de la vertueuse Allemagne.
      Souffrez qu’il reste quelques patriotes à penser différemment : un peuple qui s’est habitué (ce n’est pas son pire défaut) à fonctionner avec une monnaie flottante !

      Répondre
      • René de Sévérac

        17 février 2016

        J’aurais du me relire !
        Mais il n’y a pas de fautes néfastes à la compréhension !

        Répondre
        • Claude Germain V

          17 février 2016

          Monsieur les français ont oublié ceci ou ne sont pas au courant de la chose , je n’ai rien contre le citoyen allemand ,mais sur leurs dirigeants beaucoup de choses a dire , puisque également nous retrouvons dans le gouvernement Hollande , le comportement de leurs “anciens ” qui collaborèrent pour au moins 98% au gouvernement de vichy qui fut bel et bien National-Socialo-stalinien …..Quand a la Schoa en 2016 depuis environ 10 a 15 ans elle est remplacée par l’ envahissement destructeur de la civilisation européenne par des hordes et cohortes d’ingénieurs et autres savants d’origines a 99,99% musulmanes venues sur notre sol en population de remplacement de 2000 ans de culture grec-judéo-chrétienne qui fut en son temps lumière du monde ….Nous retrouvons dans le scénario apocalyptique organisé par les mondialistes banqusters maçonniques USA donnant leur ordres a Bruxelles qui les retransmet a leurs complices sans âmes les socialopes européens le scénario d’Hitler qui avait une sympathie affirmée pour les musulmans et donc nous y retrouvons les dirigeants surtout français et allemands en train de rétablir et de réorganiser cette destruction programmée par des masses muslims …….Sans oublier les Pompidou ,Giscards , Mitterand , Chirac ,Sarkozy et consort ,faisant tous parti du Bilderberg , de la Trilatérales , du siècle et autres sectes sataniques utilisant a ses fins destructrices tous ces homoncules décérébrés …….

          Pour preuve :

          Supposons que la capitulation Allemande ne soit qu’une armistice. le III Reich aurait donc signé un traité de paix le laissant comme autorité (toujours) légitime sur l’Allemagne, la Pologne et l’Autriche. La Cour constitutionnelle de Karlsruhe a, le 31 juillet 1973, précisé que le III Reich a survécu à la guerre de 45. C’est ce qui transparaît du préambule des articles 16, 23, 116 et 146 de la loi fondamentale (Allemande). Selon la jurisprudence de la Cour Constitutionnelle, le Reich allemand a toujours une capacité légale (BVerfGE 2, 266(277) ; 3, 288(319f); 5, 85(126); 3, 309, 336, 363), mais pas de capacité juridique, par manque d’organes légaux et institutionnels.
          Les gouvernements actuels ne sont que transitoires.

          Répondre
      • quinctius cincinnatus

        17 février 2016

        Je suis un calviniste rigoureux ( mais pas rigoriste ) , travailleur ( mais qui aime se distraire ) et honnête ( je n’ ai jamais volé personne comme le fait une dévaluation ) … bref je suis à l’ antipode à la fois de la grande majorité des lecteurs des ” 4 V² ” et de … @ Jaurès

        Répondre
        • DE SOYER

          18 février 2016

          Quinctius, aux antipodes de Jaurès, OK, mais des autres? Pourquoi?

          Répondre
          • Jacky Social

            18 février 2016

            Effecrivement, on est tres curieux de l’entendre. Je me suis toujours mefie de ce Quinctius. Il est calviniste, et alors qu’est-ce qu’on s’en fout. Travailleur – oui, il n’est pas le seul. Honnete, mais encore? Il y a comme de la magalomanie dans ce post. Notre homme etait tellement sur l’eternel depart qu’il est deja de retour. A oublier au plus vite.

          • quinctius cincinnatus

            18 février 2016

            à @ DE SOYER

            je suis rigoureux pas … ” bricoleux “

          • DE SOYER

            18 février 2016

            Quinctius, la Droite est diverse: il faut s’y faire. On en a déjà assez avec la punaise Jojo, alors n’en rajoutons pas.

          • quinctius cincinnatus

            18 février 2016

            non DE SOYER ” LaDroite ” n’ est pas ” diverse ” , elle est dans sa globalité … inaltérablement lâche !

          • DE SOYER

            19 février 2016

            Disons qu’elle est diverse et en majorité lâche. Quand il s’agit du centre-droit (Sakozy, Chirac, Giscard, Fillon, Juppé, Copé,…) elle est, en plus, incompétente.

        • Seppid'alsace

          18 février 2016

          Moi suis luthériens

          Répondre
  9. Daniel chaudron

    16 février 2016

    “Si Marine Le Pen veut avoir une petite chance d’être élue en 2017…”.
    Cela n’est pas un argument: la question de l’euro, de la monnaie unique, ou de la commune sont à juger à l’aulne du bien commun.

    Répondre
  10. Daniel chaudron

    16 février 2016

    Euro “monnaie fiable” … ou demain faible?

    Répondre
    • Raùs

      18 février 2016

      [email protected] Le dollar a toujours été fluctuant selon la nécessité
      des situations nationales et internationales – pourquoi pas l’Euro ? Sa stabilité à long terme est-elle souhaitable ?

      Répondre
  11. anar

    16 février 2016

    pourquoi nepa obliger tous les pays de l’Europe a prendre l’euro sans exception…….sinon c’est un encouragement pour quiter l’euro

    Répondre
  12. PIGIS Yves

    16 février 2016

    D’autres pays, très proches géographiquement de la France n’ont pas accepté l’€uro ( l’Angleterre par exemple !). Les Anglais ont toujours été en position de force pour minorer leur participation aux dépenses européennes depuis Margaret Thatcher, leur chantage a encore des chances d’aboutir !
    En plus, c’est un pays qui est passé devant la France et qui nous distance un peu plus chaque année !
    Je ne crois pas que ce soit dans notre intérêt de rester dans !’€uro et même l’U.E. car il nous faut retrouver notre souveraineté et le contrôle de nos frontières. Sans cela nous n’existeront plus en tant que nation dans peu de temps !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      17 février 2016

      La City est LA place financière mondiale et pour cette raison la livre doit rester indépendante des décisions que Draghi pourrait prendre à Francfort

      Répondre
      • Raùs

        17 février 2016

        [email protected] Draghi a été formaté par Goldmann Sachs !
        Faut-il revenir à la double monnaie comme au temps de l’Ecu et du serpent monétaire ? peut-être !?

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          17 février 2016

          à mon avis les marchés rendraient l’ écu rapidement ingérable

          Répondre
          • 18 février 2016

            Je dois vous signaler que :
            1- l’ECU concret a continué d’exister près de 10 ans après que l’euro ait été répandu en 199-2002… Il n’était pas “foncgible dans les contrats de l’ABE à Bâle !
            2- L’E.C.U. composite continue d’exister tous les jours. C’est une unité dont plus personne ne connaît le cours sauf les banques centrales et autres banques sur leurs marchés des changes. Il existe du fait de l’existence du SME-BIS dont on a toujours su qu’il était inévitable…
            Voyez mes Chroniques Finances-VERITES sur mon blog et sur Radio-silence.org !
            Bien à vous
            Un “ex”- Prof d’ECO Politique auprès de l’IFB de 89 à 93.

          • quinctius cincinnatus

            18 février 2016

            ” c’ est une unité dont plus personne ne connait le cours sauf les banques centrales etc … ” … lesquelles banques ne sont de toute évidence pas favorables à la résurrection de ce fantôme monétaire qui n’ apporterait qu’ un peu plus de confusion dans les esprits

            ancien élève de sup co lyon ,médecin , diplôme de fin d’ études des universités américaines !

          • DE SOYER

            19 février 2016

            Une monnaie commune serait ingérable!

  13. druant philippe

    16 février 2016

    Comment concilier une indispensable sortie de l’ UE et le maintien de l’ Euro ?

    Répondre
    • DESOYER

      16 février 2016

      Le maintien de l’euro implique un maintien dans l’UE.

      Répondre
    • Raspoutine

      17 février 2016

      [email protected] le penseur Jaures pourra sans doute répondre à la question “comment sortir de l’UE tout en conservant l’Euro”

      Répondre
  14. DE SOYER

    16 février 2016

    Tout à fait d’accord avec vous Monsieur Comtesse: il serait inopportun et coûteux de sortir de l’euro. Quant à supprimer les petites pièces et créer des billets de 1 et 2 euros, c’est très secondaire. Pour les petits commerçants, le plus urgent semble de pouvoir retirer des billets de 5 € des distributeurs automatiques.

    Répondre
  15. Clovis

    16 février 2016

    Vous avez raison dans cette analyse réaliste de la situation, mais vous balayez un peu vite la possibilité d’une dévaluation d’une monnaie nationale comme outil de redressement économique. Je pense que, sans une monnaie nationale, nous nous privons d’une part importante de notre pouvoir souverain à la fois financier et économique. La solution résiderait peut-être dans le rétablissement du franc et la conservation de l’euro comme monnaie commune.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      16 février 2016

      En France ( mais aussi dans d’ autres pays tout aussi laxistes en ce qui concerne leur budget public ) la manipulation du taux de change , et donc de la valeur de la monnaie nationale est le moyen le plus ” facile ” de faire de la dette sans réformer l’ Etat ! Vous êtes donc artificiellement compétitif sur le plan international pendant six mois, deux ans au mieux, puis il vous faut enlever encore une couche à la valeur de votre monnaie nationale … Non la solution c’ est uniquement la rigueur avant que d’ en arriver à ce que connaissent présentement les Grecs , les économistes européens c. à d. … allemands estimant que nous sommes présentement dans la situation des Grecs en … 2007, juste avant que ” LaCrise ” n’ arrive *** ! alors imaginez une nouvelle Crise ! Dans quel état serons nous alors rendus ?

      *** la ” rigueur ” imposée aux Grecs par l’ U.E. accentuant alors encore plus la récession économique … il est donc urgent de RE-FOR-MER !

      Répondre
    • Raùs

      17 février 2016

      Les Françaises et Français ont refusé la Constitution européenne rédigée par Giscard et son équipe – quelle est la signification de ce choix ?
      Bruxelles vend notre argent au taux de 1% aux grandes banques prédatrices qui nous facturent les prêts entre ‘4 et 8 % d’intérêts. Oubien ces banques réduisent leur taux au moins de moitié, oubien il faudra sortir de l’Euro ?

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        17 février 2016

        ce n’ était pas une Constitution stricto sensu ! voyez celle des Etats-Unis : elle ne fait pas 300 pages et … voyez aussi l’ absence de Constitution au Royaume Uni !

        moralité : on peut vivre démocratiquement sans Constitution , mais avec Giscard et Sarkozy on peut vivre asservi sous ” Constitution ” en somme tout cela n’ est que question de mentalité nationale !

        Répondre
        • Raùs

          17 février 2016

          [email protected] – Oui OK pas une Constitutio, Stricto sensu ; mais que pensez-vous dees Banques internationales qui reçoivent nos ous de Francfort à 1% et les revendent à nos pays de l’UE à un taux scandaleusement élevé ?

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            18 février 2016

            c’ est actuellement leur seule façon de faire des bénéfices !

        • Jacky Social

          18 février 2016

          @QC: il y a une Constitution en Grande Bretagne. La constitution du Royaume-Uni est un ensemble de règles constitutionnelles non codifiées issues de la loi, de la jurisprudence, d’usages constitutionnels. Les premières règles établies remontent au Moyen Âge et le Royaume-Uni est aujourd’hui l’un des deux seuls États occidentaux à être resté fidèle à une Constitution largement coutumière Donc ne dites pas ce qui n’est pas. Avant de dire qu’il n’y a pas de Constitution au R-U, verifiez.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            21 février 2016

            @ Martin Desmaretz …

            la Grande Charte ou Magna Carta : résumé

            En 1213 les barons jurèrent sur les reliques de Saint- Jean qu’ ils n’ accorderaient la paix au Roi [ Jean sans Terre, roi vaincu et unanimement méprisé ] que si celui ci respectait la vieille charte d’ Henry Ier . En 1215 ils adressèrent une ” défiance ” ( diffidatio en latin ) comme tout bon vassal devait faire envers son suzerain si celui ci était jugé par lui … ” indigne ” . La Grande Charte affirme en termes très généraux que le Roi doit RESPECTER LES DROITS ACQUIS , c’ est à dire les privilèges des … barons autrement dit les privilèges de la féodalité et …ne dit rien d’ autre … Remarquons que cette Charte ne fut pas respectée par les Tudor et qu’ elle ressurgira en contrepoids du Droit Divin que voulait établir Jacques Ier à l’ exemple … du Roi de France …

            Pour ce qui concerne sa modernité sur le sujet de la taxation ( ” pas de taxation sans représentation [ parlementaire ] ” ) il n’ en est bien entendu absolument pas question puisque les ” aides” extraordinaires accordées au Roi pour faire la guerre devaient avoir l’ approbation du Grand Conseil c’ est à dire des … barons et tenants en chef ( la ville de Londres étant le seul cas hors la noblesse à avoir obtenu la position de ” tenant en chef ” . Elle était représentée au Grand Conseil par son Maire )

            pour ce qui concerne l’ habeas corpus le texte de la Magna Carta est le suivant : :

            ” aucun homme libre ne sera emprisonné ou exilé , ou en aucune façon détruit , si ce n’ est par le jugement légal de SES PAIRS et la loi du pays ” ceci tout simplement pour mettre en échec ” … les juges du Roi ”

            En résumé la Grande Charte ranime la conception … féodale d’ une Monarchie … limitée et rien d’ autre

    • Sylvain Drey

      17 février 2016

      Clovis, roi des Francs

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)