La France, facteur de paix au Liban

La France, facteur de paix au Liban

Je ne suis pas suspect d’une admiration excessive pour les décisions politiques de Jacques Chirac, et nos lecteurs savent que je n’ai pas de mots assez durs pour fustiger, par exemple, son projet démentiel de faire entrer la Turquie en Europe, que je juge bien proche de la haute trahison. Je suis donc d’autant plus à l’aise pour reconnaître qu’il a fort bien conduit nos affaires dans le conflit du Liban, et je trouve assez simplistes certains commentaires de lecteurs ou de rédacteurs parus dans nos colonnes à ce propos, et qui sont empreints de manichéisme et d’idées préconçues. Je crois que Jacques Chirac est parvenu à satisfaire toutes les parties prenantes, y compris celles qui se garderont de l’avouer.

Examinons les faits :
Dans le but de rétablir la paix au Liban, la France a fait mine de se hâter… mais avec une lenteur calculée. Moins ostensiblement que Bush, mais avec tout autant de réalisme, Chirac savait parfaitement que rien n’arrêterait les Israéliens tant qu’ils n’auraient pas atteint leurs principaux objectifs, à juste raison d’ailleurs. Le gouvernement français est et a toujours été parfaitement informé de ce qui se passe au Liban, pays avec lequel le nôtre a des liens étroits de toute nature. Aussi est-ce seulement après un mois de combats que la France, qui n’a jamais vu d’un bon œil l’implantation du Hezbollah au Liban, a fait monter la pression au Conseil de Sécurité de l’ONU. Et l’on a vu se réaliser un accord franco-américain que bien peu osaient espérer.

Le travail de Jacques Chirac a été facilité par l’évolution de la situation elle-même. En effet, si les Israéliens ont remporté une incontestable victoire, il s’en faut de beaucoup qu’elle ait été aussi complète qu’ils l’auraient souhaitée. Cela tient au fait que les gens du Hezbollah leur ont opposé une résistance inattendue et bien menée, tandis que l’armée israélienne n’a pas fait preuve elle-même d’une compétence militaire très remarquable. Aussi, le moment est arrivé où le gouvernement israélien a compris qu’il était temps d’arrêter les frais et de se retirer sans perdre la face, ce que lui offrait à point nommé la résolution 1701 du Conseil de Sécurité. Et je ne doute pas un instant que le Premier ministre israélien ait fait savoir au Président américain qu’il ne verrait pas d’inconvénient à ce que soient acceptées les propositions françaises.

De son côté, le Hezbollah, très durement éprouvé, n’ignorait pas qu’il risquait l’écrasement total s’il ne cessait pas ses envois de roquettes et ne baissait pas les armes. Toutes les conditions étaient donc réunies pour que l’accord se réalise, car il retirait à tout le monde une épine du pied.

C’est alors que Jacques Chirac a exercé un subtil “chantage” pour que d’autres pays européens s’engagent dans la force internationale, afin que la France ne soit pas seule à assumer cette situation périlleuse. Il a annoncé l’envoi de 200 soldats seulement (c’était un peu ridicule, car il aurait pu dire 500 avec le même effet), ce qui sema l’inquiétude dans tous les esprits, chacun comprenant qu’une paix aussi fragile ne tiendrait pas longtemps si la frontière israélo-libanaise n’était pas “tamponnée” par une armée onusienne suffisamment étoffée. Le Président français a obtenu gain de cause et plusieurs contingents européens se préparent à gagner le Liban. Du coup la France y envoie, non plus 200, mais 2 000 hommes.

Le bilan de la crise libanaise se résume donc ainsi : Israël a montré sa force et sa résolution à ne plus tolérer d’attaques et va voir sa frontière protégée ; le Hezbollah a pris des coups mais va se reconstituer avec l’argent du pétrole arabe qui lui est généreusement distribué ; le Liban a récupéré le territoire dont il était exclu depuis quarante ans au sud du fleuve Litani ; les États-Unis ont soutenu Israël aussi longtemps que nécessaire ; la France a joué un rôle diplomatique majeur et confirmé son statut de médiateur incontournable entre l’alliance USA/Israël et l’Islam.

Contrairement à ce que d’aucuns prétendent, la France n’est en aucune façon une alliée inconditionnelle des pays arabes. Elle s’efforce seulement de ne pas trop s’engager dans l’un ou l’autre camp et juge au coup par coup. Cette doctrine du non-engagement n’a pas été inventée par Jacques Chirac, mais par Charles de Gaulle, et elle a fait de la France le pays le mieux capable de préserver la paix du monde.

Partager cette publication

(35) Commentaires

  • sas Répondre

    Garder son ignorance et voir les choses dans leur lumière donner la vie et la protéger produire sans s’approprier agir sans rien attendre diriger sans dominer tel est le chemin de la mystérieuse perfection que suit sas…

    11/09/2006 à 13 h 01 min
  • siniq Répondre

    En parlant de facteur,juste une p’tite qustion,pourquoi qu’on leur enverrait pas le rigolo de la LCR aprés tout il bosse(faut voir) à La Poste.Je suis sûr que le Nico verrait ça d’un bon oeil se débarraser d’un tel crétin.Par contre les Libanais au bout d’un moment préféreraient recevoir des bombes sur la gueule que de se taper cette enclume encore un jour. Pour SAS,t’es un philosophe,toi mon gars.T’en sait des choses et pis des vraies de vraies,rien que de la qualité. Monsieur de source sure mais pas potable.A propos de manche à couilles,tu peux m’expliquer comment faire car à part le mettre à l’endroit où ça fait mal,j’vois pas mon gars. Vindiou,j’ai jamais autant scribouillé,se serait ti pas malheureux que ça soit pas mis.

    07/09/2006 à 0 h 42 min
  • sas Répondre

    A florent et scott…le libre arbitre et l’intelligence sont le propre de l’homme musulman ou pas…pour ma part je considère le mensonge atavique de l’occident en opposition au carractère musulman…particulièrement les bédoins que le mot honneur et dignité concerne….aussi un balahcen qui fait une analyse juste et qui a choisi son retour chez les siens est u lien utile et necessaire… les océans se forment à partir des rivières gonflées elles mêmes par des gouttes d’eau…. Seule la franchise, la cohérence et l’ordre naturel des choses importe a sas…..qui préfèrera chevaucher au côté d’un belahcen…..que d’un bayrou ou sarkogolène royal…assurément. SAS qui vous salut. NB°personne ne nie leur presence ostentatoire….lutter contre les causes et nom contre les maux…

    06/09/2006 à 14 h 39 min
  • Scottkiller Répondre

    A Sas, peut être que c’est prévu, mais la différence de coutume est quand même visible jusque dans les moindres quartiers de france. Alors programmé ou pas, je n’ai pas envie de vivre avec ce genre de personne sous mon nez, et ça ce n’est pas parce que les médias ou autres me manipulent, c’est mon ressenti personnel !!

    05/09/2006 à 23 h 06 min
  • Florent Répondre

    A SAS, là tu m’étonnes, moi qui te croyais prêt à en découdre avec toutes les compromissions et voila que tu nous demandes de collaborer avec l’islam. Une main tendue? Un peu comme celle de Maurice Thorez et de Otto Abetz en leurs temps. Nous savons tous ce qui en a été.

    05/09/2006 à 21 h 48 min
  • sas Répondre

    la france « facteur » de paix au liban….tant il vrai que le modèle de cette fonction public et de son fonctionnement vertueux (le service des postes) étant tellement efficace……que l’on se sent dans l’obligation de l’exporter… sas

    05/09/2006 à 14 h 48 min
  • sas Répondre

    A scott et JCL;….arrêtez de fustiger l’islam….vous savez pertinament que selon des echange de courriers vieux de 1 siècle entre PIKE(fm,illuminati et papa du KKK)et mazini (fm, illuminati et bras droit du fm garibaldi) LA TROISIEME DUERRE MONDIALE ENTRE L’OCCIDENT ET L’ISLAM est planifié et prévu par les illuminatis d’adam de weisaupt…..et qu’avant de se prcipiter sur des analyse sommaires…il convient de lire l’histoire et de raisonner pour déjouer leurs plans…..les naguy bocsa continuent à oeuvrer pour nbous monter les uns contre les autres….alors prudence messieurs , et acceptés une main tendue comme celle de belahcen , elle ne finira pas forcément sur le coin de « votre gueule »…à l’inverse de la main tendue de lUMPS….dont je ne suis même pas sure qu’ils savent pour qui ils roulent à l’insue de leur plein gré… salutations à tous SAS

    05/09/2006 à 14 h 34 min
  • Jean-Claude Lahitte senior Répondre

    100% d’accord avec votre dernier « post », SCOTTKILLER. Qu’on leur foute la paix, mais qu’ils ne viennent plus chez nous éxiger le beurre et l’argent du beurre, en plus des dattes et du lait que leur donne tous les « idiots utiles » au moment où ils viennent s’installer chez nous ! Cordialement, Jean-Claude Lahitte senior

    05/09/2006 à 12 h 18 min
  • Scottkiller Répondre

    A JCL : On a bien la preuve que les américains sont venus en Afghanistan pour mettre la liberté et … rien ça c’est le premier effet KISS COOL, le deuxième c’est qu’on ne tirera JAMAIS mais alors JAMAIS rien d’un peuple islamique ou islamisé peu importe. Nous avons la preuve qu’ils ne veulent rien de nous, ok, laissons les en paix, mais stoppons toutes aides, tous dialogues,tous échanges, etc… NOus pouvons bien vivre sans eux, non ?? et le jour ça devient dangereux, on saura que c’est la guerre et on enverra les bombes. c’est simpliste, mais tellement efficace

    04/09/2006 à 22 h 43 min
  • grandpas Répondre

    Jaures Les batailles servant de symbole,il y en a deds centaiens depuis la naissance des civilisations donc revoyez vos valeurs. Pour les américains ne vous inquietez pas pour eux tant qu’ils ne seront pas contaminés par des gauchistes aigris,ils sont tranquilles pour leurs avenirs.

    04/09/2006 à 22 h 06 min
  • sas Répondre

    Comment cette france signatrice des accords de yalta et de balfour…peut elle être un vecteur de paix dans la région??? Einstein disait; » on ne s’arrange jamais avec ceux qui sont à l’origine des problèmes… » PourJC lahitte….je pense que ce site collecte pour d’autres…gaffe sas

    04/09/2006 à 13 h 39 min
  • Raptor Répondre

    Bon, pour conclure sur le sujet, il est clair que la France n’est plus une grande puissance diplomatique depuis 1940, de Gaulle a put restaurer un semblant d’influence et c’est tout. Mais pensez-vous qu’un pays qui n’est même pas fichu de faire respecter ses lois sur son propre territoire puisse encore se permettre d’aller jouer les gendarmes dans la poudrière du monde? Si votre réponse est oui, alors ça explique beaucoup de chose.

    03/09/2006 à 21 h 36 min
  • Jean-Claude Lahitte senior Répondre

    Un chiffre tombe juste après mon dernier post. L’Afgnaistan « libéré » des Taliban a produit 6 mille tonnes d’opium (+ 87%), soit 80% de la production mondiale. Et à quoi sert l’argent de cet opium(1), nous dit-on ? à financer les Taliban ! VIVE L’AFGHANISTAN LIBERE où les trafics se mutiplient, où des soldats venus apporter la liberté et la « dmocratie » qui va avec, sont régulièrement tués ! Et où les femmes continuent à se voiler. Mais sans doute plus pour masquer leur visage aux yeux d’hommes concupiscents, plutôt pour ne pas voir les tragédies qui se déroulent sous leurs yeux. Comme en Irak … Cordialement, Jean-Claude Lahitte senior (1) un opium qui empoisonne l’Occident, notamment les Etats-Unis, en faisant des zombies, donc des gens sans liberté …

    03/09/2006 à 14 h 19 min
  • Jaures Répondre

    Aux sommités de l’Histoire des E.Unis, interrogez donc les américains sur ce qu’ils en pensent. Mon exemple parlait de la symbolique de la victoire ou de la défaite non de sa portée factuelle.Vous ètes bien lourds parfois …

    03/09/2006 à 13 h 42 min
  • grandpas Répondre

    Jaures Ilme semble que vous parliez des Etats Unis et non du Texas,juste une mise au point. Vos raccourcis historique à l’emporte piéce ferait hurlé un prof d’histoire meme pointant à la LCR. Pour la guerre d’indépendance américaine vous oubliez l’intervention du marquis De Lafayette. Pour les états du moyen orient,je vous laisse à vos fantasmes tiers mondistes car vous oubliez la Legion Arabe du colonel Lawrence. Pour la bombe,elle sera d’abord islamique et cela le nain de Téhéran l’a bien compris.

    02/09/2006 à 23 h 48 min
  • Jean-Claude Lahitte senior Répondre

    Juste une question à Drzz : est-ce vous qui avez communiqué mes coordonnées à je ne sais plus quel site pour m’inviter à y constituer un « blog » personnel? Dans l’affirmative, quelles que soient vos éventuelles arrière-pensées, je vous en remercie. Tout en me demandant déjà comment je vais trouver la capacité technique de monter mon propre « blog ». Mon incompétence est grande, et je n’en ai pas encore pris toute la mesure. Dans ce domaine comme dans d’autres. Mais je sais montrer autant de patience que d’impatience, alors, pourquoi pas un « blog ». Plus on est de « blogueurs », plus on… dé…blogue ! Isn’t ? Cordialement, Jean-Claude Lahitte senior

    02/09/2006 à 21 h 28 min
  • sylvain méderic Répondre

    FIAT LUX ! La lumière nous viendrait-elle du flambeau de Pierre LANCE ? Peu de lecteurs semblent convaicus.  » il est moralement inacceptable d’approuver quoi que ce soit de ce personnage… » EIFF a tout à fait raison. Cet engagement ne nous apportera que des ennuis, hélas peutêtre des morts comme c’est déja arrivé dans ce pays. La  » FI NULLE  » a couvert les agissements du hezbollah, laissant construire des fortifications à deux pas d’ un de ses postes ( vu à la Télé ) Nous avons bombardé les Serbes chrétiens au seul bénéfice des islamistes albanais du Kosovo… » moralement inacceptable  » l’iran facteur de stabilité ? inacceptable ! L’ ambassadeur de France à Sétif le 8 mai 2005 paor y faire repentance; le ministre (?) des affaires Etrangères à Alger le 1° novembre 2005 pour participer aux festivités commémorant le début de la guerilla et le massacre de milliers de français civils et militaires ! etc…etc… INACCEPTABLE ! EIFF vous avez entièrement raison.

    02/09/2006 à 19 h 08 min
  • Saint-Tex Répondre

    Je serai plus simpliste : La France locqueteuse et moribonde peut-elle se permettre de payer les frais d’une intervention de plus à l’étranger alors que le budget du Ministère de la Défense devient exhangue, ce qui risque de gréver le renouvellement urgent de matériel vieillissant méchamment ? La France a dispersé son armée aux 4 vents du monde. Reste sur le territoire des unités professionnelle de seconde ligne où nombreux sont les jeunes engagés pour éponger le chômage et dont les velleités à combrattre sont douteuses. Heureusement que l’Europe occidentale est stable car si nous n’avions pas réglé notre entité avec l’Allemagne (et encore), elle pourrait encore nous envahir plus facilement qu’en 40. Actuellement, même l’armée Portugaise pourrait nous envahir sans peine. Est-ce bien sérieux ? Est-ce bien sérieux d’aller mettre la main dans l’engrenage inéluctable de la 4 guerre mondiale quand on sait qu’il commence à tourner, nous forçant ainsi à y participer en 1ère ligne dès le début ? Pauvre soldats Français que l’on entrave et qui vont mourrir pour rien dans ce boxon éternel du Liban. C’est bien là l’image d’un peuple qui veut pêter plus haut que son cul et se décreter le professeur d’éthique du monde. Les Français ont vraiment besoin d’un super coup de pied au cul pour leur remerttre la cervelle en place.

    02/09/2006 à 16 h 18 min
  • Raptor Répondre

    Donc pour Lance, le fait de ne pas prendre parti (et mettre sur un même pied des terroristes fanatiques et des soldats réguliers, l’agresseur et l’agressé), ne pas assumer ses responsabilités nationale et lècher les bottes des dictateurs arabes, c’est une bonne chose. Mouais, à chacun sa vision des choses, mais je suis déçu de la part de celui que j’avais vu plus compétent sur les questions internationales (enfin, il est vrai qu’il a déjà refusé de qualifier Arafat de terroriste). A Jaures, la bataille d’Alamo n’a consacré que l’indépendance du Texas, et encore seulement pour une dizaine d’années vu que ce petit « pays » n’avait pas un sou dans ces caisses et une armée inexistante. Les USA étaient alors déjà une grande puissance et ont englobé le Texas avec une grande facilité et avec l’aval des habitants par dessus le marché! grandpas a raison, en histoire, vous êtes un cancre et je parle en connaissance de cause.

    02/09/2006 à 14 h 19 min
  • Jean-Claude Lahitte senior Répondre

    A DAVID MARTIN, merci d’avoir rendu aux George ce qui appartient aux George. Je n’avais pas oublié qu’entre les deux George, il y a eu un Bill. Mais ce sont tous, que je sache, des Présidents américains, engendrés par les médias et le suffrage prétendu « universel ». On a chassé les Taliban, mis Saddam en prison. Le beau résultat ! En Afghanistan où la « démocratie » a été rétabli, les forces alliées ne peuvent circuler qu’armées jusqu’aux dents (cinq soldats français tués ces dernières semaines!), les femmes sont toujours archi-voilées, le peuple est toujours misérable et, surtout, le pavot (pratiquement éradiqué par les Taliban) refleurit chaque année davantage pour mieux se répandre en Occident et empoisonner sa jeunesse. En Irak, le sang (celui, généralement de civils !) coule chaque jour à flots, les forces anglo-américaines venues en libératrices circulent dans les rues d’un Irak « libéré » la crainte chevillée au corps(1). Et si vos « amis irakiens » pensent le contraire (de moi, évidemment), il est permis de supposer qu’ils profitent d’une situation(2) que, en tant qu’homme de la rue, pas plus vous que moi, n’accepteriez de supporter longtemps. Une situation qui, si l’on en croire les augures américains les plus optimistes, risque de durer bien plus longtemps que certaine Occupation chez nous. Cordialement, Jean-Claude Lahitte senior (1) n’ayant pas vécu en France lors de l’Occupation, je ne me souviens pas d’avoir vu, dans tous les films tournés pendant cette période « noire », les forces allemandes ne sortir qu’en char, ou armées le doigt sur la détente. Pas plus que je n’ai lu la moindre relation de ce genre dans les livres d’histoire qui ont fleuri chez nous… Nombreux étaient d’ailleurs les soldats allemands qui osaient sortir sans armes, se mêler à la foule, aller au spectacle(3), au restaurant, etc. Comme bien de G.I’s en font autant au pays de vos « amis irakiens » ? Il est vrai que les Allemands n’étaient pas venus imposer la « démocratie ». Pas plus d’ailleurs que le « national-socialisme » ! Ils étaient venus, tout simplement, en conquérants … Il est vrai aussi que la France entière était « collaboratrice », saufn bien entendu, quelques vrais résistants, ceux de la première heure. Au nombre desquels le capitaine Honoré d’Estienne d’Orves (un catholique de la droite traditionnelle) fusillé en 1941 au Mont-Valérien. (2) je n’ose penser que ces « amis » (les mêmes que ceux de Guy Millière ?) se comportent comme les « Kollaborateurs » de jadis, ou comme les trafiquants du marché noir. En d’autres termes, qu’ils s’en mettent plein les poches en profitant des dollars américainsn ou, tout simplement du chaos qui s’est installé dans un pays (enfinà « libéré » d’un tyran à fusiller le plus vite possible, un tyran qui avait été lui-même le stipendié des Etats-Unis … (3) notamment pour y applaudir (mais oui !)une nouvelle pièce de Sartre (celui-ci avait demandé l’autorisation de la faire jouer à la Kommandatur, mais oui !), un Sartre qui, à la Libération, était devenu sans le moindre complexe président (féroce !) d’un Comité d’Epuration. N’avait-il pas « résisté » à la critique d’une presse évidemment « collabo » qui avait éreinté cette même pièce ? Je vous laisse deviner qui avait réconforté l’auteur des « Mains Sales » après l’échec de sa pièce. Bon sang, mais c’est bien vrai ! des officiers allemands, ceux-là même qui avaient autorisé la sortie de sa pièce ! Il est vrai que notre homme, pas plus avec les « Nazis » qu’avec les « Cocos » purs et durs, n’a jamais craint de se salir … les mains !

    02/09/2006 à 10 h 52 min
  • david martin Répondre

    Bosnie, Kosovo. J’ignorais que la famille Bush fut au pouvoir entre 92 et 2000. Vous avez donc raison puisque vous le dites. Quelle modestie dans votre propos. Pour ma part, chasser des talibans , mettre Saddam en prison, c’est un beau résultat. Mes amis irakiens pensent de même.

    02/09/2006 à 8 h 34 min
  • LESTORET Répondre

    A tous ces intervenants qui se gaussent de l’intervention des nations occidentales dans ce malheureux Moyen Orient, qu’on me permette de relever: 1°- Que les nations occidentales ne sont jamais intervenues dans cette région que pour arrêter l’armée israélienne et l’empêcher de remporter sa victoire. 2°- Que les nations occidentales n’ont jamais eu le copurage d’intervenir en tant que telles et individuellement, mais ont toujours cru nécessaire de se couvrir derrière cet ordganisme sans âme et sans bras qu’est l’ONU. 3°- Que l’intérêt qu’on les accuse de porter au pétrole est de peu de poids car les sociétés pétrolières sont bien assez capables de s’occuper de leurs intérêts et elles le font d’ailleurs parfaitement: il n’est que de voir le montant de leurs bénéfices. Dès lors on peut se poser les questions suivantes: Pourquoi les nations occidentales se croient toujours obligées d’intervenir au Moyen Orient alors qu’elles ne le font pas dans d’autres régions du monde où l’Islam tente aussi d’imposer sa suprématie ? Pourquoi le font-elles avec si peu d’énergie et si peu de conviction et par conséquent si peu de résultats ? Pourquoi aucune d’elles, à l’exception des Etats Unis, ne prend parti clairement pour l’un ou l’autre camp et n’ajuste donc ses actes à ce parti ?

    01/09/2006 à 23 h 32 min
  • Jaures Répondre

    A grandpas: Vous ne faites que confirmer ce que j’ai écrit dans mon précédent post au sujet d’Alamo: défaite fondatrice. Ne me jugez donc pas à la va-vite. A Assertif: Le Liban est un pays artificiel, comme la plupart des autres: tout le Moyen-Orient (certains y inclueraient même Israël), l’Afrique mais également les E.Unis, fruit de la colonisation qui a créé son identité grace au combat contre l’Angleterre, les indigènes puis entre eux (guerre de sécession). N’offre-t-on pas aux Palestiniens l’occasion de se forger une identité nationale par leur lutte contre Israël. Les Arabes, hormis La Syrie, ne soutiennent pas l’accès à la bombe de l’ennemi ancestral Perse. La communauté internationale ne serait-elle pas plus crédible en exigeant une dénucléarisation de tout le Moyen-Orient, y compris Israël ?

    01/09/2006 à 14 h 13 min
  • Jean-Claude Lahitte senior Répondre

    DAVID, MARTIN… Abdallah selon les paroles d’une chanson -je crois – d’Alain Souchon. Pour ce qui concerne la « politique arabe » de De Gaulle qui, selon vous, se serait poursuivie jusqu’à nos jours, si vous désignez par « POLITIQUE ARABE » celle de l’abandon en matière d’immigration qui a suivi le larguage (voulu par De Gaulle) de l’Algérie, celle qui consiste à ouvrir toutes grandes les portes de la France et celles des contribuables à cette immigration, je suis d’accord avec vous. Mais si vous voulez désigner par cette appellation une véritable politique (l’Angleterre avait, naguère, tout comme la France, ce qu’il était convenu d’appeler une « politique arabe »), je ne suis pas d’accord. Ne serait-ce que parce que, par définition, une « pôlitique » devrait au moins s’efforcer de défendre les intérêts de la France et, accessoirement, celle de l’UNION européenne, laquelle ne fait guère mieux que la France en matière d’immigration(1). Par contre, je comprends parfaitement que vous « rompiez la lance » sur un sujet où, contrairement à ce que vous affirmez, vous risqueriez d’être obligé de convenir que, à quelques « détails » près, j’ai parfaitement raison. A savoir que l’Occident tout entier paie aujourd’hui les erreurs successives des dirigeants américains (particulièrement celles de BUSH père et fils) dant tous les pays « arabes » : Bosnie, Kosovo, Afghanistan, Iran, Irak, etc. Mais, en l’espèce, je doute qu’il faille parler là d’une « politique arabe » (musulmane serait plus appropriée) car il faudra bien que nous nous mettions dans la tête, les-uns et les-autres (et pas seulement vous) qu’il ne s’agit pas, en définitive, de « politique », mais bien plutôt de « business ». Comme on le sait, depuis certain discours de Thérodore Roosevelt » (le « père » du célèbre Teddy l’ourson !), il y a des puissances financières qui dirigent les politiciens, particulièrement américains. Et ce, au mépris non seulement de la nation à laquelle ils appartiennent et dont ils tirent, dans les coulisses, les ficelles, mais aussi des autres nations. Notamment (je n’ose écrire « surtoiut » !) celles dont leur pays est sensé être l’allié. J’arrête là, non parce que je désespère de vous voir être d’accord, mais tout simplement parce que je crains de faire injure à votre intelligence, à votre objectivité. Même si vous me paraissez, manifestement, inféodé à un « courageux petit Etat » dont aucun Occidental doté de raison ne peut souhaiter la disparition. Cordialement, Jean-Claude Lahitte (1)particulièrement l’Espagne qui fait preuve du plus grand laxisme, sachant très bien que le gros de « ses » immigrés finit toujours par se retrouver de l’autre cîté des Pyrénées, notamment les dizaines de milliers de « sans papiers » régularisés par le senor Zapatero…

    01/09/2006 à 14 h 11 min
  • Assertif Répondre

    A Jaures, Je ne partage pas ton analyse. Le Liban est un pays artificiel créé dans des Chancelleries occidentales au lendemain de la 1ere guerre mondiale. Le résultat est une nation hétéroclite, tribale, se haïssant cordialement (Druzes, Maronites, Sunnites, Chiites, quelques Alaouites…)Les objectifs du Hezbollah ne sont pas partagés par ces composantes…loin s’en faut. Les déclarations du monde arabe doivent-être décodées. Les tendances (wahabbisme, sunnites) veulent faire cesser les influences Chiite sur l’Islam arabe. La notion de martyr (Chahid) n’est égalemnt pas le même chez les Chiite et les autres musulmans…. Cette guerre, faut-il le rappeller s’inscrit dans un chantage régional des marionnettes du Hezbollah (kidnapping de 2 soldats Israëlien) et de l’Iran (bombe atomique). Les Israëliens, s’interroge sur certains aspects de cette guerre asymétrique, non conventionnelle. Ils semblent avoir été surpris, mal préparés, amis ont tout de même atteint une partie de leur objectif (neutralisation de l’ennemi à la frontière nord) Je pense que cette action permet à Israël d’avoir les coudées franches pour le 2ième round : l’Iran. Israël attaquera, il en va de sa survit, si la communauté internaionale n’agit pas. Paradoxalement, le monde arabe sunnite, wahabbite, soutiendra (discretement: soutien diplomatique, renseignements militaires) cette action. Assertif

    31/08/2006 à 18 h 10 min
  • grandpas Répondre

    Jaures Alamo fut une défaite pour les Texas et mais réussi l’unité de ces habitants et même de la part des mexicains demeurant dans cette région,elle fuit suivi d’une memorable branlée pour Santa Anna,le Napoléon Mexicain.Vous êtes mauvais en histoire ce qui laisse présager du reste.

    31/08/2006 à 17 h 04 min
  • kikinos Répondre

    Mr Lance dit: « …ne pas trop s’engager dans l’un ou l’autre camp et juge au coup par coup… » Depuis le récent débat sur ce forum autour d’un de ses articles, j’ai quand même commencé à reconnaître la pertinence, au moins pour l’instant, de sa position. Mais moi, je m’interroge; jusqu’où est-elle valable, cette attitude de sagesse ? L’origine de la grande précaution occidentale sur tout ce qui touche aux arabo-musulmans, c’est le fait que les occidentaux sont dépendants de leur pétrole. Je mettrais ma main sur feu pour affirmer que les occidentaux ne se courberaient pas davant eux tels qu’ils le font aujourd’hui s’ils n’avaient pas de pétrole. A mesure que le pétrole devient une ressource de plus en plus rare et demandée , donc, plus cher, cela continuera davantage jusqu’à ce que les nouvelles technologies (hydrogène, fusion nucléaire etc) relèguent le pétrole au rang d’une matière première comme les autres. Les arabo-musulmans en sont pleinement conscients. Il faut atteindre le but avant que les occidentaux ne se procurent ces technologie ou que le pétrole ne se tarit. C’est une course contre montre. Leur offensive s’intensifiera. Si jamais l’évolution de la situation devait être telle que Israël et USA devaient finalement être acculés au pied du mur, faudrait-il toujours dire « …ne pas trop s’engager dans l’un ou l’autre camp et juge au coup par coup… » ? Cela me rassurerait si Mr Lance me confirmait : – que sa position soit la meilleure stratégie POUR L’HEURE ACTUELLE et qu’elle s’appuie, malignement, sur la supposée solidité des USA et Israël. – qu’il n’exclut pas pour autant l’engagement sans équivoque, donc, partisan de la France, de l’Europe, bref, de l’Occident dans le camp des USA/Israel au cas où la situation serait critique pour la survie de la civilisation occidentale noyautée chez soi et phagocytée ailleurs par les arabo-musulmans islamistes armés du pétrole.

    31/08/2006 à 16 h 20 min
  • Jaures Répondre

    « Une éclatante victoire » ? Il n’y a qu’à voir la mine réjouie des soldats de Tsahal de retour en Israël et la fierté affichée de leurs glorieux généraux! Mais quel intérèt à déclarer vainqueur tel ou tel béligerant. Ce n’est pas la victoire qui compte mais le combat. Aux Thermopyles, au IV ème siècle avant J.C, Leonidas 1er est massacré avec 300 hoplites mais tient tête à l’armée entière de Xerxes. Ce combat exemplaire unifie les grecs contre les Perses. Qui se souvient que Carigliano en 1503 fut une défaite française ? Tout le monde garde en mémoire Bayard repoussant seul l’armée ennemie sur un pont. De même Alamo fut une défaite fondatrice pour les Américains. L’attitude de l’armée israëlienne, dictée par Bush et les militaires qui ont profité du vide politique laissé par Sharon, n’a fait que ressouder les Libanais autour du Hezbollah dont les combatants sont aujourd’hui des martyrs ou des héros. Beau résultat!

    31/08/2006 à 10 h 14 min
  • david martin Répondre

    « (3) pourquoi avoir fait sauter de votre pseudo le « Abdallah » de certaine chanson ? Est-ce à cause de sa consonnance « musulmane » ?  » J’avoue ne pas comprendre l’allusion mais bon… La politique de De Gaulle s’est continué jusqu’à nos jours en matière de relations avec les dictatures arabes. Et j’avoue que je n’ai pas vraiment envie de developper ma pensée, vu que nous ne serons pas d’accord.

    30/08/2006 à 20 h 22 min
  • drzz Répondre

    La France est autant un facteur de paix dans la région que l’Iran est un facteur de stabilité, comme le dit ce cher Bla-Bla… En d’autres mots, la France part pour ne rien faire et ne fera rien. Comme le disait un Israélien interviewé par FR3, la seule chose que va faire l’armée française c’est gêner Tsahal dans sa lutte contre le terrorisme. Drzz http://drzz.over-blog.org

    30/08/2006 à 19 h 31 min
  • drzz Répondre

    La France est autant un facteur de paix dans la région que l’Iran est un facteur de stabilité, comme le dit ce cher Bla-Bla… En d’autres mots, la France part pour ne rien faire et ne fera rien. Comme le disait un Israélien interviewé par FR3, la seule chose que va faire l’armée française c’est gêner Tsahal dans sa lutte contre le terrorisme.

    30/08/2006 à 19 h 31 min
  • Jean-Claude Lahitte senior Répondre

    Tout à fait d’accord avec l’analyse de Pïerre LANCE. Avec une réserve concernant la situation dans laquelle se trouve le Hezbollah. Je ne pense pas en effet que celui-ci ait été durement éprouvé. Comme tous les mouvements terroristes (d’aucuns diraient « résistants » (1), celui-ci s’est « protégé » au milieu de structures civiles et, pas plus, sans doute, que ses armements, ses responsables n’ont été éliminés. Mais, si comme le fait Pierre Lance, on pourrait donner un satisfecit à la façon dont CHIRAC II a mené les négociations qui ont abouti une une nième résolution de l’ONU, sachant que seul le résultat compte, il est permis de se demander à quoi tout cela servira (aura servi) en définitive. Non seulement, il est à craindre que la FINUL II (2)(d’aucuns préfèrent dire « renforcée »)sera en définitive aussi inutile que la première aussi bien pour désarmer totalement (NB. cette mission ne lui a pas été directement confiée, d’ailleurs) que pour faire en sorte que les adversaires n’en reviennent plus aux mains. Et si la diplomatie française peut se flatter de voir que le contingent français sera renforcé considérablement par un contingent italien, il est à craindre que le zèle dont fait preuve l’Italie dans cette avanture ne soit motivé que par des arrière-pensées économiques. Comme l’ont montré les dirigeants italiens qui espèrent bien récupérer leur « investissement » en voyant confier à leurs entreprises une bonne partie de la reconstruction d’un Liban dévasté. Aux Italiens le business, notamment la reconstruction de ponts ou des routes, et aux Français la remise en état provisoire (et à titre bénévole !) de ces ponts et de ces routes, l’établissement de ponts Bailey, le déminage, etc. Tout cela aux frais des contribuables français. Une nouvelle fois, la France (et les Français qui vont avec) auront joué le rôle du cocu. Tout en se mettant à dos une partie des jusqu’aux-boutistes des deux camps, lesquels, généralement, font l’opinion. Alors, bien joué, Chirac ? Pas si sûr ! Cordialement, Jean-Claude Lahitte senior¨ P.S. une nouvelle fois David-Martin (3) nous ressasse les vieilles rangaines de la « politique arabe » de la France. L’anti-gaulliste patenté que je suis ne voit pas comment le général De la Perche a pu faciliter – surtout à une époque où la Guerre d’Algérie mobilisait aussi bien nos forces militaires que notre diplomatie – l’émergence de l’Iran où traditionnellement, notre pays n’a jamais joué de grand rôle Ne serait-ce pas plutôt la politique anglo-américaine désastreuse dirigée en coulisses par les compagnies pétrolières anglo-américaines (souvenons-nous de la chute de Mossadegh, la prise du pouvoir par feu le Shah, sa propre chute, etc. tout cela financé par la CIA)(4)qui est responsable non seulement de ce qu’est devenu l’Iran, mais aussi de la situation du Proche et du Moyen-Orient ? Pouvez-vous aussi m’expliquer(je m’adresse toujours à « David-Martin) la « politique arabe » menée en France par certains « lobbies »  » Juifs français » ou « Français juifs » pour soutenir certaine « invasion » de notre pays ? Au nom de l’anti-racisme, me direz-vous ! Pourriez-vous justifier l’acharnement(en coulisses, certes) des Etats-Unis et d’Israël pour imposer l’entrée de la Turquie « musulmane » dans l’Union européenne ? Là, vous me direz sans doute que les Turcs ne sont pas des Arabes ! Ce qui me fait penser que je ne vois pas comment « la politique arabe de De Gaulle » aurait pu se manifester dans un pays comme l’Iran qui n’est pas davantage arabe que la Turquie ! (1) mot qui ne se justifie nullement, le Liban n’étant pas (ou plus) un pays occupé. Sinon, justement, par le Hezbollah ! (2) ça rime avec CHIRAC II et laisse augurer que, tout comme le second règne de Chirac aura été pire que le premier, le second mandat de la FINUL se terminera aussi lamentablement que le premier… (3) pourquoi avoir fait sauter de votre pseudo le « Abdallah » de certaine chanson ? Est-ce à cause de sa consonnance « musulmane » ? (4) qui ne s’est pas limitée à l’Iran cité par notre ami

    30/08/2006 à 10 h 52 min
  • david martin Répondre

    La France facteur de paix ? Oui, comme à Munich en 1938. On sait ce qui s’est passé ensuite. La politique arabe de De Gaulle a surtout permis l’émergence de l’Iran , du terrorisme. Mais bon, pour Pierre Lance, les ennemis de ennemis sont mes amis

    30/08/2006 à 8 h 39 min
  • EIFF Répondre

    La place du clown Chirac n est ni à l Elysée ni au Liban mais plutôt au musée Grévin ou à la Santé. Comment se fait-il que Monsieur Chirac trouve toujours un moyen de gaspiller l argent des francais lorsqu il s agit de mener des opérations qui ont un lointain rapport avec les intérets vitaux de la France ? Comment se fait-il que Monsieur Chirac prétend pouvoir règler les problèmes du Moyen-Orient alors qu il n est pas capable de maitriser l immigration et la sécurité chez nous et qu il a laissé délibérement les émeutes et l islamisation se répandrent sur tout le territoire francais ? Chirac est un éternel corrompu et corrupteur qui se prend pour le petit père des peuples, il se sert de cette affaire du Liban pour grapiller quelques points dans les sondages et pour instrumentaliser l élection de 2007. Quoique fasse Chirac il est moralement inacceptable d approuver quoique ce soit de ce personnage. Il ne fait de toute façon que sacrifier la puissance, la diplomatie et l indépendance francaise pour se mettre au service de l ONU, organisme mondialiste diabolique par excellence.

    30/08/2006 à 3 h 46 min
  • grandpas Répondre

    6 millions de musulmans voir plus dont quelques milliers électeurs potentiels pour les futures échéances électorales,cela explique ceci. Il est vrai que je ne suis qu’un homme aux petits pas,donc explication basique.

    29/08/2006 à 14 h 28 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *