La gauche, ses dogmes et ses lubies

Posté le juin 16, 2020, 4:10
6 mins

Je décrivais la semaine dernière la situation aux États-Unis, et je disais qu’elle était grave et porteuse de dangers extrêmes pour le pays.

Après les émeutes, la suite a pris place.

Elle a, partout où la gauche peut imposer ses dogmes et ses lubies, des allures de révolution culturelle maoïste.

Des élus démocrates s’agenouillent pour se « repentir du mal » censé être fait aux Noirs (mais ne disent, bien sûr, pas un mot des Noirs qui ont été assassinés par des émeutiers).

D’autres élus démocrates vont laver les pieds de militants de Black Lives Matter.

Les Noirs sont poussés à haïr les Blancs et à agresser les policiers.

Le conseil municipal de Minneapolis, ville qui vient d’être saccagée, a décidé de la dissolution de ses forces de police.

Et la ville de New York a réaffecté la moitié du budget de sa police à l’animation socio-culturelle.

Un quartier entier de Seattle a été abandonné au contrôle des gauchistes Antifas.

Des statues sont envoyées à la casse et les Pères fondateurs du pays sont sur la liste de ceux qu’il faudrait jeter intégralement à la poubelle.

George Floyd, qui a été assassiné, mais qui n’en était pas moins un homme au passé criminel éloquent, et qui était au moment de son assassinat en possession de sachets de cocaïne destinés à la vente, a eu des funérailles dignes d’un chef d’État.

Des demandes sont énoncées visant à ce que des livres soient éliminés à jamais des bibliothèques, et le film « Autant en emporte le vent » vient d’être retiré des catalogues.

Ce qui se passe aux États-Unis se retrouve en Europe, et tout particulièrement en France, où la police est insultée et qualifiée de raciste, et où l’expression Black Lives Matter se retrouve dans des manifestations.

Nul, en France, n’a l’idée de dissoudre la police, mais il est envisagé d’imposer aux forces de police des règles telles qu’il va devenir impossible pour un policier d’interpeller un Arabe ou un Noir sous peine de risquer le blâme ou la révocation.

Le portrait de George Floyd est omniprésent.

Et des statues ont été maculées de peinture et de graffitis injurieux.
Un petit truand de banlieue appartenant à une famille de criminels, Adama Traoré, est devenu le George Floyd français, bien que tout indique qu’il n’a pas été tué par les gendarmes.

Aux États-Unis, il y a au moins, pour sauver le pays du naufrage, un Président et un gouvernement dignes de ce nom qui rappellent ce que sont les valeurs, la nécessité pour une société civilisée de les respecter, et l’importance de la loi et du maintien de l’ordre.

La presse de gauche américaine, qui représente 80 % de la presse américaine, se range résolument du côté des dogmes et des lubies de la gauche, et se montre la fervente adepte de ce qui a des allures de révolution prolétarienne maoïste.

En Europe occidentale, et en particulier en France, il n’y a pas de dirigeant politique digne de ce nom au pouvoir, et le gouvernement français, qui avait déjà montré à quel point il était composé de gens grotesques et parfois ignobles, en rajoute dans le grotesque et l’ignoble.

Ces derniers jours, Christophe Castaner a craché sur les forces de police qu’il est censé diriger et s’est incliné devant les hordes gauchistes – attitude qui contraste avec le traitement violent qu’il a réservé aux gilets jaunes.

Nicole Belloubet s’est prosternée devant les exigences de la famille Traoré.

Emmanuel Macron, qui tient à montrer qu’il est le chef de ces gens et qu’il est aussi grotesque et ignoble qu’eux, a proposé de recevoir les Traoré, qui ont, pour l’heure, refusé.

La presse de gauche européenne, et en particulier la presse de gauche française qui représente 90 % de la presse française, se range résolument du côté des dogmes et des lubies des gauches américaine et française et se montre la fervente adepte de ce qui a des allures de révolution prolétarienne maoïste aux États-Unis.

Elle insulte et diffame Donald Trump et le gouvernement américain, bien sûr.

Je disais la semaine dernière que la civilisation occidentale faisait l’objet d’un assaut dans tout le monde occidental et qu’il fallait regarder cet assaut en face et le combattre résolument. C’est plus que jamais indispensable et urgent.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

24 réponses à l'article : La gauche, ses dogmes et ses lubies

  1. quinctius cincinnatus

    25/06/2020

    tout le monde pourrait vivre en  » bonne intelligence  » mais à une condition c’ est que tout le monde SOIT intelligent … ce qui n’ est évidemment pas le cas ! en conséquence il faut  » interdire  » les imbéciles ! oui mais comment ? là est toute la difficulté ! donnez vos idées !

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    22/06/2020

    personnellement j’ estime que seuls ceux de CASAPOUND sont sur la bonne voie politique et idéologique … mais c’ est en Italie et ceux qui en France se réclament d’ eux ne font qu’ aggraver le rejet de cette forme de contestation sociale qui allie à la fois le peuple et l’ ordre

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    22/06/2020

    en réalité c’ est TOUTE la  » classe  » politique française qui se trompe , et qui nous trompe, aussi bien dans le domaine de l’ ECONOMIE que dans celui de la LOI

    institutionnellement nous vivons … en même temps les GUERRES SERVILES et les GUERRES SOCIALES *** alors que contrairement à ce qui se passait à Rome à cette époque l’ Empire français n’ est plus qu’ une peau de chagrin

     » sociales  » de socii : les peuples latins alliés de Rome qui voulaient eux aussi jouir de la citoyenneté romaine

    Répondre
  4. OMER DOUILLE

    21/06/2020

    Dans la série « justice pour tartempion » et haro sur les vilains flics qui s’obstinent à retenir des délinquants qui ne veulent pas obtempérer, nous avons eu droit à un nouvel épisode ce samedi de défilé de « colored men » au sujet d’un incident datant de 2007.
    Comme la « victime » était un sénégalais, ça ne pardonne pas : nous sommes tous racistes.
    Gageons que la semaine prochaine nous en apprendrons de belles sur les horreurs imposées à monsieur Mamadou par une police méchante ( quand elle éborgnait des blancs ça ne comptait pas et nos auto-invités ne s’en ont jamais ému)
    La sensibilité et la compassion c’est à sens unique, voyez vous.
    Vous allez voir que d’ici peu des pancartes réclameront des dommages et intérêts pour l’éternité…mais toujours aux mêmes et au profit des autres.
    Que voulez vous, lorsqu’un pays à la chance de recevoir des « chances » à pleins tombereaux, il doit prendre en compte le fait que les dites « chances » sont intouchables. Passez moi la sébille que j’abonde votre compte, mes seigneurs. Et prenez ma Clio de 15 ans que je viens juste de faire réviser; rien que pour vous.

    Répondre
  5. HansImSchnoggeLoch

    20/06/2020

    Aussi contradictoire que cela puisse sembler le noir n’est pas une couleur mais une absence de couleur.
    La nuit tous les chats sont gris, d’après le dicton.
    On peut en déduire que les couleurs ne se distinguent que pendant le jour. Or la différence entre le jour et la nuit c’est une présence ou une absence voire une réduction de lumière.

    Un objet apparait noir parce que toute la lumière y a été absorbée, sachant que sans lumière tout objet est noir.
    Un objet blanc par contre réfléchit une partie plus ou moins importante du spectre lumineux. Le blanc par exemple est un mélange de toutes les couleurs du spectre lumineux.

    Le plus colorié entre un homme noir et un homme blanc est donc bien le dernier, le premier étant sans couleur.

    Parler d’un homme de couleur en pensant à un homme apparaissant noir est donc un non-sens.
    S’offusquer pour un homme apparaissant noir d’être traité d’homme de couleur l’est tout autant.

    Répondre
    • OMER DOUILLE

      22/06/2020

      Bien d’accord. D’ailleurs, veuillez enregistrer que, dorénavant, on ne dit plus  » un aigle » , mais « un grand oiseau de couleur ». Pareil pour le corbeau qui ne comporte – chez les mâles – qu’un plumage de non-couleur.
      Ah que c’est merveilleux cette nouvelle approche de la fraternité universelle, pilotée par une française de fraiche date (2 ans à ce que j’en sais), pour apprendre aux citoyens d’un pays millénaire que son approche des choses était fausse depuis si longtemps et qu’il est urgent de le contraindre à se soumettre à la volonté des auto-invités. En mettant un, voir deux, genoux à terre et en lèchant les pieds immigrants.
      YO SOY UN POBRE IMMIGRAN-AN-AN-TE …. tralalère. Comme dans la chanson.

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        22/06/2020

        Dans les années 60 ou 70 passait le cartoon « Fritz the Cat » 1) qui mettait en scène les chats, des lapins (les blancs) et les corbeaux (les noirs).
        Le tout était un peu limite au point de vue moeurs mais on pouvait y voir évoluer des mâles et des femelles blancs ou noirs sans tabous.
        Déjà à cette époque les cops étaient représentés par des pigs.

        1) des extraits du cartoon sont disponibles sur YouTube, si le nouvel ordre mondial ne les a pas déjà retirés.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          27/06/2020

          vous faire le chantre du comic UNDERGROUND est inquiétant !

          Répondre
  6. pnfo

    20/06/2020

    Bonjour. Etonnant qu’au Portugal, pays où certains faisaient commerce d’esclaves à une période lointaine, il n’y ai pas ce genre de mouvement. Pourquoi ? Bien à vous.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      21/06/2020

      quand vous êtes en Afrique les  » intellectuels indigènes  » vous diront que de tous les  » colonisateurs  » les Portugais étaient ceux qui vivaient le plus proche d’ eux et cela se voit au nombre de métisses !

      Répondre
    • OMER DOUILLE

      22/06/2020

      Dans un documentaire TV assez récent, traitant de la question de l’esclavage par les Portugais, en présence de citoyens de ce pays de toutes origines, en trouve aisément la réponse à votre questionnement.
      Un esclave, dès que cela lui était possible et devenant une sorte d’affranchi, comme sous la Rome antique, ou un métis issu d’une copulation africano-portugaise, se considérait totalement portugais et agissait comme ses autres compatriotes « blancs » envers les les noirs qu’il utilisait comme esclaves, sans aucune vergogne.
      Il faisait désormais partie des « maitres ». Et ça lui convenait très bien.
      D’ailleurs, pour ceux qui connaissent un peu l’Afrique en profondeur, on n’est pas surpris du mépris de certains Africains envers leurs frères de statut social inférieur.
      Les « esclaves de cases » existent toujours dans certains pays de ce noble continent. Mais « motus ».
      Pas comme ces descendants de noirs amenés aux US pour travailler dans les champs il y a deux siècles, pour certains tellement métissés blancs qu’un esprit européen à du mal a comprendre leur obstination à se voir uniquement comme noirs, au point qu’un leader de la « fac » de lettres de la prestigieuse université de Yale (dans laquelle il est entré, peut être par le mérite, peut être pour satisfaire à l’idée de la « positive politique » refuse d’étudier les plus grands écrivains de langue anglaise, qu’ils soient Anglais ou Américains, au prétexte que c’étaient des blancs. Leur préférant d’obscures écivaillons africains au talent se situant à des années lumières de celui qui a forgé la qualité de la langue.
      Un viel oncle, un peu péquenod sur les bords, disait souvent « quand on est veau, c’est pour un an, quand on est con, c’est pour la vie ».

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        25/06/2020

        votre oncle vous connaissait bien !

        Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    18/06/2020

    correction

     » ne pas NOMMER les choses c’ est ajouter au Malheur du Monde  »

    mais ce n’ est pas tout car en politique il existe toujours des zones de flou , ainsi : …

    le  » gaullisme  » a t il la même signification chez tous ceux qui s’ en réclament aujourd ‘ hui le 18 juin ?

    personnellement je pense M. Le P. plus sincère dans son gaullisme qu’ Emmanuel Macron pour lequel cela n’ est qu’ une opportunité qui ne lui rapportera rien car son ralliement est insincère et purement de circonstance

    Répondre
  8. HansImSchnoggeLoch

    17/06/2020

    QC: la sémantique, la sémantique..,

    Inutile de vous époumoner!
    Pourquoi pas les reins, les reins ou les poumons, les poumons…

    On peut bien dire en français:
    “Être jaloux du succès des autres ou avoir envie de s’approprier les biens d’autrui légalement ou illégalement!”
    Je suis sûr que la plupart des gens comprennent bien le sens de cette phrase.

    S’il y a eu une omission dans ma liste je dois admettre que j’aurais du y inclure la méchanceté gratuite qui est aussi une composante importante de la doctrine socialiste.

    Mais là n’est pas le point principal de mon commentaire. Le plus important c’est de savoir que cette doctrine se sert de vices humains pour se justifier.
    Vous avez essayé d’expliquer comment fonctionne mon doigt mais oublié de regarder la lune vers laquelle il pointait.

    Dommage mais peu importe.

    Répondre
  9. quinctius cincinnatus

    17/06/2020

    définitions :

    JALOUSIE :

    sentiment fondé sur le DESIR de posséder la personne aimée et sur la CRAINTE de la perdre au profit d’ un RIVAL

    par extension : … DEPIT ENVIEUX ressenti à la vue es AVANTAGES d’ AUTRUI

    ENVIE :

    CONVOITISE mêlée ou non de dépit

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      17/06/2020

      As usual we get a glimpse of QC’s wide knowledge. Many thanks, this way we won’t die stupid.
      The two words I used to characterize socialism went under his intense scrutiny and a “wikipédia.fr” definition is at last available for everybody to read.

      Chapeau l’artiste, quand serez-vous enfin capable d’écrire votre propre commentaire sur l’article du haut?
      Dans la mesure du possible, essayez de ne pas recourir à “Wikipédia.fr”.
      Avec l’espoir 1) de vous lire, de préférence sans insultes 2).

      1) un espoir pas avéré du tout.
      2) vous pouvez les formuler en français si vous n’arrivez pas à vous retenir.

      PS:
      Herr QC evtl. sollten Sie meiner letzten Empfehlung für Ihre Gesundheit doch ein wenig Aufmerksamkeit schenken.
      Nichts für ungut unterdessen.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        17/06/2020

        la sémantique Hans , la sémantique toujours la sémantique rien que la sémantique

         » ne pas désigner les choses c’ est ajouter au malheur du monde  »

        ( Albert Camus )

        Répondre
  10. HansImSchnoggeLoch

    17/06/2020

    Le socialisme est l’expression politique de deux vices humains aussi vieux que la nuit des temps, la jalousie et l’envie. Dans des situations exacerbées cela peut conduire au meurtre.
    Caïn tuant son frère Abel en est le premier exemple, suivi par d’autres à de plus grandes échelles. Le siècle passé avec le socialisme national et son frère jumeau le socialisme international ayant chacun leurs millions de morts sont encore dans nos mémoires.

    Pour ce système politique il faut toujours un bouc émissaire sinon il ne peut pas fonctionner. C’est en sorte son carburant, cela peut être un peuple, une classe sociale, une couleur de peau peu importe.

    Quand un tel système s’installe dans un pays c’est le commencement de la fin. La meilleure défense sera de suivre le précepte qui avait cours à l’époque du rideau de fer.
    “Ils font semblant de nous payer, faisons donc semblant de travailler”. Cela a fini par payer.

    Il est à noter que pour les dirigeants de pays socialistes leurs lois ne s’appliquent qu’au commun des mortels jamais à eux-mêmes qui détiennent la vérité unique.

    La résurgence du socialisme malgré ses échecs patents n’est du qu’à la persistance des deux vices cités plus haut. Programmé comme le sont les humains par leur ADN, la jalousie et l’envie ont encore de beaux jours devant eux.

    Répondre
  11. OMER DOUILLE

    17/06/2020

    Et hop! un commentaire de plus en « examen » . Passera t il le concours ? Hum ?
    Si l’on n’a plus le droit que de pleurnicher ou hurler avec les antifas, autant le dire de suite.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      17/06/2020

      tiens  » Les 4 Vérités  » commencent à vous considérer comme un  » nuisible  » à son orientation  » chrétienne et libérale  » … en somme une bonne chose

      Répondre
      • OMER DOUILLE

        17/06/2020

        Ravi que vous vous en réjouissiez. Quand vous serez le seul à pérorer en débitant vos âneries en guise de commentaires, vous aurez touché le fond. Pour ma part, n’ayant pas votre prétention, je ne me sens pas blessé, mais regrette simplement qu’il y ait de plus en plus de sujets tabou. Point.

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          18/06/2020

          Réjouissez vous le Conseil Constitutionnel vient de rejeter la partie répressive de la loi avia.
          C’est une petite victoire, il y en aura d’autres car le pendule macronien était allé trop loin.

          Répondre
  12. OMER DOUILLE

    17/06/2020

    En France , dans un soucis prononcé d’imitation démocrates US, un ancien premier ministre socialiste, Jean Marc Eyrault, à cru nécessaire de hurler avec les loups en demandant l’ effacement du nom de Colbert.
    Comme le bonhomme est ou a été maire de Nantes, ville au port clairement négrier dans son passé, avec Bordeaux d’ailleurs, il devrait demander à ses administrés nantais d’aller laver les panards des blacks et autres assimilés en signe de repentance perpétuèle.
    Pour faire bonne mesure et donner l’exemple, je lui conseille de délégué ses salaires, indemnités, pensions et autres avantages socialistes à la ligue des blacks universelle et laisser son domicile à leurs disposition en allant pieuter sous les ponts.
    De la sorte, ce serait remettre l’église au centre du village, comme on disait jadis. Mais à voir son air fourbe, j’ai des doutes.

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      18/06/2020

      « démocrates US, »

      Ce ne sont plus les démocrates de JF.Kennedy mais des socialistes chimiquement purs.
      Eux et Jean-Marc Ayrault sont donc accordés sur la même fréquence..
      Prochaine étape « les démocrates insoumis ».
      Nancy Pelosi sera la Mélanchonne US, qu’on se le dise.

      Si Trump perd en automne nous sommes faits comme des rats!

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)