La lèpre mondialiste « en marche »

Posté le juin 26, 2018, 11:53
15 mins

Donald Trump a quitté les nabots du G7 sur une boutade : « Vous ne voulez pas d’échanges équilibrés et réciproques ? Je propose alors zéro tarif douanier et un vrai libre-échange. »

Puis, il a traversé la moitié du monde pour rencontrer Kim Jong-Un à Singapour et enclencher le processus de dénucléarisation de la Corée du Nord.

Il ne peut, ni ne veut engager les États-Unis dans « une autre guerre lointaine », mais le souvenir d’Otto Warmbier et le sort de la population-martyre nord-coréenne lui sont très présents à l’esprit. À travers une autre boutade : « Quel potentiel immobilier j’entrevois pour la belle Corée du Nord ! », on peut espérer une ouverture prochaine du royaume-ermite.

Dans le même temps, une cinquantaine de grosses compagnies européennes désobéissent aux ordres de leurs gouvernants bornés et se désengagent du guêpier iranien.

Aucun « diktat de Trump » ici ; simplement la force du bon sens économique : commercer avec les ayatollahs ou avec les États-Unis, choix facile.

Aux États-Unis, le Rapport de l’Inspecteur Général du Département de la Justice sur l’enquête biaisée à propos des mails d’Hillary Clinton en 2016 par le directeur du FBI James Comey, confirme qu’au sommet de la hiérarchie pourrie de l’État profond, Obama non seulement « savait », mais « agissait ».

Sans son accord tacite, agents zélés et taupes n’auraient pu si audacieusement se livrer à des basses œuvres extrêmes pour miner la campagne ­de Trump.

Sur ce, par la voix de son ambassadeur à l’ONU, Trump assène à « la communauté internationale » sa décision, bien accueillie, de se retirer du très partial Conseil des Droits de l’Homme, « organisation militante, pied de nez à sa désignation et en totale contradiction avec notre engagement ».

Sans la présence américaine, l’organisation perd tout semblant de crédibilité.

Donc, une foule de bonnes choses dans ce mois de juin pour Trump, mais ces succès sont insupportables pour la gauche américaine engagée dans la « résistance » à Trump sur absolument TOUT.

Au point que, si Trump condamne les gangs mafieux, alors on fait bloc avec les gangs mafieux !

D’où cette « crise » manufacturée à 100 % par les médias qui se partage vos écrans avec le dieu Football : la présence « d’enfants séparés de leurs parents » à la frontière sud des USA, « placés dans des camps », vite assimilés à des camps de concentration par une gauche hystérique qui croit tenir enfin le moyen de faire tomber Trump.

Et Trump aurait fini par « céder à la vague d’émotion », gloussent les médias. Mais voici ce qu’ils ne vous disent surtout pas :

– Trump subit le legs de Bill Clinton et de Barack Obama. En 1997, une action collective entamée sous Reagan se solde par l’Accord Florès qui statue que les mineurs illégaux « non-accompagnés » ne peuvent être détenus plus de 20 jours. En 2016, cette mauvaise loi est aggravée par la Cour d’appel du 9e circuit (la plus à gauche du pays) qui « interprète » que cela vaut pour tous les illégaux mineurs, seuls et « accompagnés ». Cela revient à donner un ticket d’entrée à n’importe quel adulte (y compris membre d’un gang) accompagnant n’importe quel enfant (nombreuses sont les fausses familles) car l’étape suivante est de relâcher les adultes avec les enfants, 20 jours ne suffisant pas aux autorités pour vérifier les identités et le bien-fondé d’une demande d’asile.

L’idée est donc de submerger les structures fédérales à la frontière par l’obligation de nourrir, loger, et occuper des milliers d’immigrants économiques puis les forcer, devant le fait accompli, à les lâcher tous dans la nature, ce que les présidents passés toléraient jusque-là par idéologie ou par fatalisme. Comme en Europe.

La nouveauté, c’est que ­Trump applique la loi et instaure une tolérance zéro. Il désigne aussi le Congrès comme principal responsable, du fait de son inaction et fait du 22 juin une journée de commémoration pour les familles américaines victimes de meurtriers illégaux récidivistes, ce que la gauche hypocrite trouve de très mauvais goût.

C’est tout le Tiers-Monde que la gauche mondialiste veut voir déferler sur l’Occident. L’Open Society de Soros a donné en 20 ans plus de 15 milliards de dollars à ce projet maléfique autant qu’absurde. L’antidote à la lèpre mondialiste qui programme notre suicide, ce sont les leaders populistes conservateurs, nos champions salvateurs et désormais les seuls vrais démocrates : Trump, Salvini, Orban, Kurz et quelques autres.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

 

La version longue de cet article est disponible ci-dessous pour les abonnés :

Pour lire la suite vous devez être abonné au 4 Vérités Hebdo.

Se connecter Inscription

7 réponses à l'article : La lèpre mondialiste « en marche »

  1. HOMERE

    29/06/2018

    Le mondialisme débridé…c’est fini……Trump va y mettre un terme et c’est tant mieux !
    Tant que la réciprocité ne sera pas la règle,les cartes seront pipées comme nous le voyons avec les tricheurs allemands de chez Mercédes,Audi ,BMW et consorts…le protectionnisme intelligent (pour eux)marche bien et nous en sommes les victimes.
    Les dumpers labellisés China ou Malaysia nous ont déclaré la guerre commerciale depuis bien longtemps…nous avons répondu,droit dans nos bottes, libéralisme économique….non mais !!!
    Botter le cul d’Angéla est une priorité absolue…..pas la bise…..

    Répondre
  2. AMA

    29/06/2018

    La lèpre mondialiste est célébrée sans ambiguïté dans « l’Internationaaaaale » qui demain sera le genre humain.

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    26/06/2018

    les trumpistes risquent bientôt [ dès l’ an prochain ] de ne pas emboucher aussi vaillamment leur instrument

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      26/06/2018

      Cela dépendra en grande partie des « mid term elections ».
      Il est trop tôt pour faire des pronostics.
      RDV en novembre.

      Répondre
  4. HansImSchnoggeLoch

    26/06/2018

    Si une guerre commerciale entre l’EU et les USA aura lieu nous allons assister à une série d’accords bilatéraux.
    Chaque pays de l’EU cherchera à négotier directement avec les USA pour sauver ses exportations sans passer par l’EU.
    Signant de ce fait la fin de cette EU.

    Répondre
  5. Nicolas

    26/06/2018

    Erratum : « pour fêter l’avenement d’Obama » lire « pour fêter à sa façon , l’avenement de Trump »
    Mes excuses .

    Répondre
  6. Nicolas

    26/06/2018

    Totalement d’accord avec votre analyse.
    Vous notez que le génial Potus a fait cette proposition « stop aux droits de douane » , magnifique pied de nez aux hypocrites , mais qu’hors consultation des sites de réinformation, nul ne le sait.
    Mainstream n’a surtout pas repris
    Alors ? La guerre commerciale entre les USA et l’UE serait factice ?
    Trop drôle !
    Cette guerre ne sert que l’hegemonie allemande et ses droits de douane faramineux pour les importations US.
    Et voir aussi le déséquilibre import/export au détriment des USA.
    Les démocrates , appuyés par une partie des républicains (joe Biden et consorts ) visent à la destruction des USA.
    Tout comme la majorité des « gouvernants «  ou gauleiters de l’UE , ne visent qu’a la destruction des nations qui pensent les avoir portés au pouvoir.
    Ils emploient toutes les armes
    Choc émotionnel : la petite fille en pleurs séparée de sa maman.
    Grâce au travail des internautes , mainstream a dû réagir
    Enfin, une partie , Libé et le Nobs
    Et avouer
    Mais le Fake énorme devient « une erreur » (Libé) ou « un symbole «  (Nobs ).
    Les enfants encagés idem
    Photos de 2015 avec montage
    N’ont pas encore avoué
    Et ça a tiré des larmes de crocodile à la presse stipendiée
    Une action contre Obama , qui a libéré des centaines de gangs mexicains pour fêter l’avenement d’Obama, serait pertinente et la bienvenue.
    Forfaiture, atteinte à la sûreté de l’Etat.
    Les peuples devront choisir : veulent-ils être cyniques ou hypocrites .
    Le Potus mène un combat de chaque instant, il n’a pas pu drainer le marécage
    Mais le camp de la destruction est aux abois , prouve qu’il est sur la bonne voie.
    L’hysterie de l’adversaire le démontre .
    Souhaitons-lui bonne chance.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)