La malédiction africaine

Posté le 06 novembre , 2013, 10:00
10 mins

La France n’a jamais été une puissance coloniale et pourtant, elle a créé un empire, mais elle l’a créé, non par vocation, mais par réaction, un peu à son corps défendant, regrettant de se distraire de ses ennemis traditionnels, l’Espagne et l’Autriche autrefois, l’Angleterre et la Prusse. Vieille nation paysanne et militaire, ses regards se sont toujours portés sur le Rhin, plus loin si possible à l’Est, pas sur les rives du Congo.

La conquête de l’Afrique du Nord a été entreprise en réaction à la piraterie des Barbaresques musulmans. Après la défaite de 1870, toujours en réaction, la colonisation s’élargit peu à peu à l’Afrique noire, se renforçant au Maghreb et en Indochine. Dans de vastes territoires à peine explorés, s’agissant notamment de l’Afrique équatoriale, la France établit une administration efficace au profit de populations « premières » (primitives) qui en étaient encore, pour certaines d’entre elles, au paléolithique.

Survint la défaite de 1940, l’une des plus spectaculaires de tous les temps. Comme l’empire n’était pas occupé par les armées allemandes, le maréchal Pétain ne cessait de le célébrer et le général de Gaulle cherchait à s’en emparer pour avoir une assise territoriale autre que Londres. Ce fut le début d’une guerre civile qui devait durer quelque 10 ans entre les fidèles d’un militaire, un maréchal, et les fidèles d’un autre militaire, un général.

Ainsi eut lieu l’épisode syrien où l’armée française de De Gaulle tira sur l’armée française du général Dentz, fidèle à Vichy. Ceci étant, l’empire était toujours debout, mais l’indépendance des colonies imposée par Roosevelt et Staline, pour des raisons au demeurant diamétralement opposées, changea la donne. Il fallut s’exécuter, tout en cherchant à conserver malgré tout l’empire. En même temps qu’on se livrait à toutes sortes de contorsions constitutionnelles, on se mit à africaniser la France à outrance. À partir de 1945, un ministre africain siégea dans tous les gouvernements. Nulle part ailleurs en Europe, on ne trouvera une telle politique. Les nouveaux chefs d’État africains furent dotés par la France et à grands frais de tous les privilèges, palais et avions officiels. Leur train de vie devint fastueux. L’abbé Fulbert Youlou, président à Brazzaville, distribuait ses bénédictions en soutane rose fluo et l’empereur Bokassa appelait le président Giscard d’Estaing « mon cousin » – lequel cousin devant les crimes commis par cet empereur grotesque ne put moins faire que de le débarquer manu militari. L’empereur déchu fut condamné à mort. Gracié, il se prit pour Jésus-Christ !

Tout cela était odieux et ridicule. Mais, malgré tout, les choses n’allaient pas trop mal, tant que de nombreux conseillers, issus de l’administration coloniale, maintenaient « l’empire », laissant aux chefs d’États africains l’honneur d’être reçus en grande pompe à l’Élysée – Foccart et ses successeurs dont « Papa m’a dit », fils de Mitterrand, s’y employaient.

Hélas, la transition fut de courte durée. Les potentats noirs furent très vite gênés par ces conseillers imposés par la France qui entravaient leur vocation à la corruption. Ils s’en débarrassèrent et ce fut la « Françafrique », le royaume de toutes les turpitudes entretenues par des milliards pris dans la poche des contribuables français et la marche au chaos.

À cela, s’ajouta le réveil de l’islam, dont les progrès furent fulgurants. Tout le Sahel, aujourd’hui, est menacé par l’islam intégriste et d’abord par « Al Qaïda au Maghreb islamique », que l’armée française tente d’endiguer sans y parvenir. Après l’opération « Serval », c’est, paraît-il, l’opération « Hydre ». En tout état de cause, l’armée française aura les plus grandes difficultés à réduire les islamistes qui ont leurs bases principales dans ce qui fut naguère la Libye, livrée à l’anarchie par ce « redoutable » chef de guerre que fut Nicolas Sarkozy.

Le désordre est maintenant total qui s’étend à l’Afrique noire, où l’on observe que la République centrafricaine où la colonisation avait créé ex nihilo une administration, des écoles, des hôpitaux, des tribunaux, vient d’être dévastée par des bandes de pillards musulmans venus du Soudan et du Tchad qui ont tué, pillé, volé, violé et incendié… Il ne reste rien, hormis les survivants qui témoignent, les rescapés des missions chrétiennes anéanties.

Telle est l’Afrique d’aujourd’hui, où des millions d’hommes, de femmes et d’enfants cherchent à fuir en France pour en profiter avant de recréer l’Afrique chez nous !

La politique étrangère africaine de la France se révèle un enlisement ruineux, des compromissions sans fin qui tournent à la complicité, d’où ne résultent que des échecs.

Pour terminer, trois observations :

1) Deux historiens m’ont fait savoir que ma chronique relative à la décadence de la France comportait une erreur. Ce ne sont pas 30 000 Français, des civils, que les Alliés ont tués par bombardements aériens pendant la Deuxième Guerre mondiale, mais 80 000, dont 40 000 en 1944 !

2) On m’a fait observer également que, depuis le XVIIIe siècle, la France a bénéficié de progrès importants dans le domaine social, dans celui de la santé, de l’éducation et du sort des femmes. C’est vrai, mais ce sont précisément ces acquis-là que l’invasion afro-islamique risque de faire disparaître.

3) J’ai été surpris d’apprendre qu’un Norvégien avait participé au récent massacre islamiste à Nairobi. Qu’est-ce qu’un Norvégien venait faire au Kenya ? Ren­seignements pris, le « Norvégien » s’appelle Hassan Abdi Bhuhulow. C’est un So­malien, comme était « français » l’Ivoirien Fofana qui a torturé un jeune Français de 25 ans parce qu’il était blanc et juif. Et voici que l’actuel ministre de l’Intérieur veut naturaliser davantage encore d’immigrés. Il n’y a donc pas assez de Fofana en France !

NB : Alors que je termine cet article, j’apprends que deux journalistes français ont été tués à Kidal au Mali. L’explication non dite est probablement celle-ci :

La libération des quatre otages qui viennent de retrouver la liberté a été obtenue contre la remise de 23 millions d’euros. Les ravisseurs des deux journalistes voulaient, eux aussi, une rançon, mais, poursuivis par des éléments de l’armés française, ils ont pris la fuite en se débarrassant de leurs otages qui les gênaient.

Le total des rançons versées aux preneurs d’otages djihadistes au Sahel s’élève, à ce jour, à 89 millions d’euros. Si l’on y ajoute le trafic de cocaïne par tonnes, c’est franchement un bon « job » d’être djihadiste musulman au Sahel. Grands dieux, qu’est-on allé faire dans cette galère !

18 Commentaires sur : La malédiction africaine

  1. Amouruniversel

    18 avril 2014

    Oh mon Dieu que c’est mauvais ! Oh ça pique les yeux de voir autant de naïveté crasse sonnant les années 30, oh diable que cela sent la propagande colonialiste…
    Je ne veux pas être méchant, mais ce texte fait pitié. Prenez un livre d’histoire de seconde et apprenez mon cher. Oh oui apprenez pourquoi la France a colonisé, non pas pour une mission civilisatrice mais par intérêt.
    – volonté d’acquérir des matières premières nécessaire à l’industrie naissante
    – volonté d’agrandir son marché domestique. Après les récessions des années 1870 les pays européens ont pris des mesures protectionnistes, avoir des colonies, c’était s’assurer des des débouchés.
    – volonté d’oublier l’humiliation de la guerre de 1870.
    – volonté d’avoir un prestige internationale est de rester une grande puissance.
    – volonté de prouver la supériorité de l’Homme Blanc.

    Répondre
  2. caillou

    22 novembre 2013

    Rectification:
    «Je voudrais inviter tous ceux et toutes celles»………

    Répondre
  3. caillou

    22 novembre 2013

    Rectification:
    laJe voudrais inviter tous ceux et toutes celles qui portent aux nues la nation Arabe de se renseigner au sujet du grand visionnaire Arabe Ibn Khaldoun qui avait 14 siècles d’avance sur la vision des Européens au sujet des merveilleuses qualités spirituelles de ses coreligionnaires. Il peut servir d’exemple en partie à toute la sociologie européenne d’aujourd’hui. Il a quand même et heureusement sa statue dans l’une des grandes villes d’Algérie, je ne sais plus laquelle. Faites un copier-coller de son nom dans Wikipédia. Vous serez éclairés.
    Quel homme!

    Répondre
  4. caillou

    22 novembre 2013

    «sont dûes»

    Répondre
  5. caillou

    22 novembre 2013

    Les fautes d’orthographe ou de syntaxe sont dues à mon logiciel de dictée automatique et à la déformation par la transmission Internet de mes textes. Veuillez je vous prie m’en pardonner. Merci.

    Répondre
  6. caillou

    22 novembre 2013

    Je voudrais inviter ou ceux et toutes celles qui portent la nation arabe de se renseigner au sujet du grand visionnaire arabe ibn Khaldoun qui avait 14 siècles d’avance sur la vision des Européens au sujet des merveilleuses qualités spirituelles de ses coreligionnaires. Il peut servir d’exemple en partie à toute la sociologie européenne d’aujourd’hui. Il a quand même et heureusement sa statue dans l’une des grandes villes d’Algérie, je ne sais plus laquelle. Faites un copier-coller de son nom dans Wikipédia. Vous serez éclairés.
    Quel homme!

    Répondre
  7. caillou

    22 novembre 2013

    Je vois que neuf jours avant moi vous aviez vous aussi désiré contacter Monsieur le préfet Christian Lambert et je vous comprends tout à fait.
    Ce commentaire est pour vous bien sûr Monsieur DESOYER.

    Répondre
  8. BRENUS

    6 novembre 2013

    Eh ! “Hamadi”, il vous faut cesser de fumer la moquette et de prendre vos désirs pour la réalité. Ce que l’on a appelé “l’algérie” ensuite était a l’époque un territoire merdique vaguement dominé par les turcs, en proie a la tuberculose et à la réduction de sa population en dépit de la prolifération natale. L’erreur de la France a été de ne oas se contenter de ravager Alger et la bande cotière en représailles aux pillages et prises d’otages européens depuis des siècles par des gens incapables de faire autre chose. Si quelqu’un “crevait la dalle” a l’époque c’étaient vos ancètres que nous avons eu le tord de sortir du caca.et qui, comme vous, ont la prétention de nous donner maintenant des leçons. Quand bien même vous vous implanteriez au maximum sur notre sol, vous finiriez par le pourrir comme était le votre alors et on n’a jamais vu de parasites prospérer sur le dos d’un mort. Hormis les mouches a merde, bien sur.

    Répondre
    • caillou

      22 novembre 2013

      Dur dans les termes et peut-être peu charitable mais hélas en en grande partie vrai. On ne doit pas essayer d’enseigner lorsqu’on n’a pas l’esprit. C’est l’Occident qui a apporté toute la science moderne au monde et si personne ne vous l’avait apportée vous en seriez encore d’ où vous en étiez il y a deux siècles et toute l’Afrique aussi c’est-à-dire dans le même état que 4000 ans plus tôt. Vous n’ auriez ni voiture l’ordinateur ni eau potable en bien des cas, ni habitations et villes correctes. Que seraient vos lois et à quoi pourriez-vous prétendre aujourd’hui hamadi ?
      C’est Satan qui est le père du mensonge.

      Répondre
  9. BRENUS

    6 novembre 2013

    En même temps, tous les “jaurès” de France crient AKWABA aux nouveaux envahiseurs. Et s’ils ont des filles, ils ne rêvent que de les accoupler avec eux. Ité missa est.

    Répondre
  10. 6 novembre 2013

    Sans l’inconscience et l’ irresponsabilité de nos gouvernants passés et actuels, la France serait un pays riche où la vie serait agréable. Ils ont vendu la France, ils continuent et nous écartent, nous français de souche, de notre nation pour laisser la préférence aux étrangers. Compte tenu du rand qu’ils ont ocuupé ou qu’ils occupent encore, une telle conduite devrait être sanctionné pour trahison et passible d’exécution. Un grand ménage est devenu indispensable pour la survie de la France et des français.

    Répondre
    • caillou

      22 novembre 2013

      Bien sûr MEROU Gérard!
      La peine de mort n’est pas un acte barbare employé par un État juste. Elle est la possibilité pour le condamné peut que ce soit par rapport au prix réel à payer devant les pouvoirs divins de se racheter un peu. Ceux qui ont versé sciemment le sang innocent auront plus que probablement besoin de ce signe de bonne volonté dans leur repentance pour bénéficier du pardon que nous pouvons obtenir SI NOUS NOUS REPENTONS VRAIMENT du sacrifice de Jésus-
      Christ.
      Je sais de quoi je parle.
      Cet enseignement dispensé par les vrais prophètes modernes que sont les apôtres aujourd’hui qui en ont l’autorité pour le dire et j’ai aussi assez de la véritable autorité pour le dire.

      Répondre
  11. PHILIPPE

    6 novembre 2013

    Si je me suis abonné aux” 4 Vérités Hebdo” (papier).. c’est avant tout pour profiter des commentaires, toujours très pertinents, de Mr. le préfet Christian Lambert!.. lesquels me servent d’argumentaire.. Avec lequel je suis toujours d’accord à 100%.. Ancien Officier de Police aux Stups, il y a vingt ans de cela, les 3/4 des dealers’ que j’interpellais, étaient composés de maghrébins et de sub-sahariens!.. Une “chance pour la France”.. comme l’affirmait le cher Bernard Stasi!!.. Mr. Eric Zemmour, avec un peu de retard, a dit la même chose..L’immigration/invasion, (extra CEE) est une lèpre, un chancre, un cancer.. qui détruit la France, l’Europe, l’Occident, à petit feu… Et, comme le disait Hussein Moussawi, chef d”Amal islamique”: “Inch Allah, dans vingt ans, la France, c’est sûr, sera une république islamique”!.. (Propos tenus au ‘Matin de Paris’, en 1986″..) Ne vous inquietéz-pas, Mr. Moussawi.. Il y’a un peu de retard.. mais, vu qu’il se construit une mosquée par semaine, grâce au PS, avec la complicité de l’UMP!.. = UMPS!!.. dans dix ans max. la ‘charia’ sera appliquée en France, et la France, fille ainée de l’Eglise, sera celle de .. l’Islam”!!.. Merci qui??..

    Répondre
    • DESOYER

      13 novembre 2013

      Bonjour Monsieur,
      Cela m’aurait intéressé d’en savoir plus sur ce que vous avez constaté pendant vos fonctions.
      Peut-être un contact est possible par l’intermédiaire des 4V.

      Répondre
      • PHILIPPE

        15 novembre 2013

        Bonjour monsieur.. Pendant mes fonctions à la BSP (Brigade des stupéfiants et du proxénétisme) dans les années 80, j’ai demandé, un jour, à un journaliste du Figaro, de consulter notre ‘livre de garde à vue’, où les noms étaient à très forte consonnance étrangère.. C’est à dire extra-européennes!.. Celui-ci m’a répondu qu’il se ferait virer, si il osait seulement dire que les délinquants, en matière de stupéfiants, étaient nord-africains, africains noirs, ou asiatiques!.. (a 80 %!!..) Le politiquement correct était déjà, à l’oeuvre.. Mr Eric Zemmour s’est fait virer pour le dire!.. Vingt ans après!.. Pourtant, c’est un fait!!!.. 60% des taulards sont musulmans!!.. Il suffit de pouvoir consulter les billets d’écrous!..Et les livres de garde à vue, dans les brigades PJ de Paris, ou Marseille.. ou Roubaix.. ou partout ailleurs .(.A lire: “Islamisme: comment l’occident creuse sa tombe!..)) Cordialement vôtre..

        Répondre
      • caillou

        22 novembre 2013

        Je vois que neuf jours avant moi vous aviez vous aussi désiré contacter Monsieur le préfet Christian Lambert et je vous comprends tout à fait.

        Répondre
  12. hamadi

    6 novembre 2013

    L’Algérie a été envahi parce que la France s’était endetté auprés de l’administration Turc qui colonisait l’Algérie à cette époque. Une dette de BLE la France crevait la dalle..

    Répondre
    • Jean claude BERUET

      8 novembre 2013

      M hamadi.Vous ne creviez pas la dalle en 1957? Les Français d’Algerie tranformaient votre pays depuis quelques décennies et vouis permettaient de mieux vivre.Vous ne creviez pas la dalle à cette époque dans les mechtas? J’ai constaté ce qu’etaient gourbis et mechtas Crapahutant de l’est à l’ouet et du nord au sud.

      Répondre

Répondre

  • (pas publié)