La montée des « tea parties »

Posté le septembre 29, 2010, 12:00
8 mins

Je suis en train d’achever un livre que j’ai rédigé directement en anglais, à destination du public américain. Afin d’en présenter les grandes lignes, je vais donner quelques conférences en Californie du Sud.

Les États-Unis connaissent en ce moment la montée d’une vague révolutionnaire passionnante
que j’ai vu naître et croître au fil de mes séjours depuis l’arrivée au pouvoir de Barack Obama, et j’entends suivre cette vague jusqu’à son plein accomplissement. Parler pour des gens qui incarnent cette vague, les membres des « tea parties », sera pour moi un honneur.

J’aurai l’occasion de dire à ces gens comment leur action se trouve décrite en France et ailleurs en Europe, mais je sais qu’ils s’en doutent.
La Californie vient de recevoir les arrogantes remontrances de l’ambassadeur de l’Union européenne aux États-Unis qui s’est permis de « condamner moralement » le fait que la peine de mort y soit toujours pratiquée. Que l’Europe décadente entende donner des leçons de morale, nombre d’Américains n’ont pas à l’apprendre. Ce que je puis expliquer, c’est à quel point l’Europe va mal et combien le modèle européen est un modèle à ne pas suivre.

Ce que je puis expliquer aussi est, pour ceux qui se feraient encore des illusions, pourquoi et comment exactement l’Europe en est arrivée là. C’est l’objet du livre que je finis. Je n’en ai pas rédigé une version française et je ne suis pas certain que je le ferai. J’aime la langue française, mais je n’aime pas ce que ce pays devient. Je n’aime pas, surtout, au-delà de la France, ce que l’Europe devient.

On continue en Europe à regarder Obama avec des regards empreints de mansuétude parce que, vu d’Europe, Obama semble conduire les États-Unis dans une direction européenne. C’est précisément pour cette raison que des millions d’Américains se détournent d’Obama et s’apprêtent à infliger au parti démocrate une défaite cinglante.

Pour autant, on ne voit pas toujours, aux États-Unis, ce qu’est l’Europe aujourd’hui. Des livres remarquables de lucidité ont été publiés sur le sujet, mais aussi, hélas, des livres vantant le « modèle européen » qui ont séduit ici ou là.

Il faut décrire les engrenages qui ont conduit à la confiscation de la démocratie, à l’institution d’une bureaucratie absolutiste qui se croit plus intelligente que le commun des mortels et que des personnages tels que l’ambassadeur de l’Union européenne aux États-Unis incarnent.
Il faut décrire la dissémination en Europe d’un dogme anesthésiant aux facettes multiples qui fait que les grands médias européens sont plus vénéneux encore que les pires grands médias américains et qu’il n’y a pas, pour rétablir certains faits occultés, de médias tels que Fox news ou la talk radio qu’incarnent des hommes tels que Rush Limbaugh.

Il faut parler des systèmes de retraite et des systèmes d’assurance santé, de l’état de la plupart des institutions d’enseignement, de la destruction du pluralisme… Il faut dire pourquoi une vague révolutionnaire comme les « tea parties » n’est pas imaginable dans les grands pays d’Europe où, si des gens se mobilisent en masse, c’est pour obéir aux consignes des syndicats, et surtout pas pour demander que l’État n’empiète pas sur la liberté.

Le 2 novembre prochain sera vraisemblablement le jour où la toute-puissance d’Obama prendra fin
. Le travail de ceux qui arriveront au Congrès sera de commencer à défaire le mal accompli par Obama et de préparer l’échéance cruciale de 2012. Comme l’écrivait récemment un commentateur, il faudra une femme ou un homme de l’étoffe d’un Reagan pour accomplir cette tâche. Je ne doute pas que cette personne sera au rendez-vous.

En Californie, comme en tant d’autres endroits des États-Unis, je vais voir de la souffrance, mais je vais voir aussi des gens debout, qui incarnent ce que les États-Unis ont de meilleur. Ce sont des gens comme ceux-là qui ont donné vie, hier, au rêve américain. Ce sont des gens comme eux qui le feront vivre demain.

J’ai déjà, comme eux, le regard tourné vers l’avenir. Je parlerai à mon retour de ce que j’ai vu. J’aimerais croire, parfois, à un sursaut en France et en Europe. S’il se dessinait, j’en serais heureux. Si je pouvais y contribuer, j’en serais plus heureux encore. Mais, dois-je le dire, je n’y crois guère !

46 réponses à l'article : La montée des « tea parties »

  1. grepon

    09/10/2010

    L’echelle de 1 a 8 de Alexandre Tyler.    Hmmm.    Le 5 est plus parlant, a mon avis.  

    L’origine de l’abondance a ete perdu de vue.   Bien trop de gens croient que c’est un acquis qui sort de nulle part.    Prenons par exemple ceux qui croient les boites doivent payer plus d’impots…alors que les boites sont obliger de facturer leur clients (et en finalite les consommateurs finale de biens et services) pour payer les impots.    Il y en a d’autres qui croient que le gouvernment a son propre argent, et que ca ne vient pas tout forcement d’impots ou de vente de dette.    Un bloc de l’electorat croit que qu’on peut faire des entorses sans fin aux regles economique pour maintenir leur train de vie sans contrepartie effort ou de sacrifice.  

    Prenons la bulle immobiliere cree par Congress avec l’aide de ces machines de destruction financieres massives Fannie et Freddie et le CRA.    Barney Frank, un homme par aillieur au QI assez formidable, croyait pouvoir mettre les afterburners au reacteurs Fannie et Freddie sans endommager l’avion.     Nous sommes tres loin d’avoir fini avec les degats de ca.  Regardons maintenant l’arret des foreclosures a travers le pays, en faveur de lawyers, au nom de la fraude massive commise au moment de l’ecriture de prets immobiliere deraisonnable de l’epoch de la bulle.   Tout ceci s’est acceleree en folie merci aux deux moteurs Fannie et Freddie, sur base de…ignorance economique jusqua notions tres proprement fantastiques de l’economie reelle et le comment la richesse est produite.

    Répondre
  2. ozone

    09/10/2010

    Pour revenir a ce qui a initié ce fil,la base idéologique de ce mouvement semble d’un vide sidéral,ça sent la grosse manip de la part des organismes mémes qui provoquent beaucoup des situations dont ces gens se plaignent.

    Qu’un petit exemple,ils pestent contre le gouvernement qui délocalise les productions,mais j’attend toujours qu’ils méttent dans le méme sac ceux qui en réalité "gouvernent les gouvernants",autrement dit,les transnationales

    Répondre
  3. Annika

    09/10/2010

      La sagesse de l’histoire c’est qu’elle ne peut être réinventée ; hormis bien sur, les livres d’histoire révisionniste pour écoliers.  Vous pouvez vous contorsionner le cerveau, en débattre en idéologies arc en ciel. Le fait reste immuable ;  Aucune démocratie n’a jamais survécue plus d’approx. 200 ans.  Ca ne veut pas dire que je suis anti-démocratie, mais seulement que ses excès doivent être révisés régulièrement pour qu’elle survive.  Les Tea Parties sont un mouvement populaire de base – l’apothéose de la démocratie – et ils s’en chargent.  Alors Grepon, ou est-ce que l’on se place d’après toi sur le tableau d’Alexander Tyler que j’ai posté précédemment ?   

    As-tu vu la dernière d’Obama ? – il a appointé un lobbyiste antimilitaire (Thomas Donilon)  au poste de National Security Adviser http://www.powerlineblog.com/archives/2010/10/027413.php « Ca pourrait être une mauvaise blague, sauf que… ce n’est pas une blague ». What’s next, Keith Olberman comme Chef du Ministère des Finances ?

    Répondre
  4. grepon

    08/10/2010

    "Eh bien, je remarque que Grepon si prolixe par ailleurs se tait sur l’exemple de Lula… Un grain de sable dans son enivrante pensée systémique? "

    Le Brezil (si c’est de ca que vous vouliez que je parle, et pourquoi bordel j’aurais du le faire, spontanement dans foulee je n’en sait rien) est une grosse lacune dans mes connaissances, d’accord?     Je suppose que je suis plus au courant de ce pays que la majorite des humains, mais de la a pouvoir faire des commentaires sur un des politiciens brezilen, ben….je suis desole mon omniscience est imparfaite.

    Répondre
  5. Anonyme

    08/10/2010

    Emeric : " je vais m’aérer aux Great Smoky Moutains. "

    –   Les Smokies en autumn, c’est un reve. Have fun.

    Mancney

    Répondre
  6. Jaures

    08/10/2010

    Ce que vous dîtes est juste, Emeric. Hayek, philosophe libéral chouchou des conservateurs comme Millière, justifiait le recours à la dictature quand la démocratie remet en cause le libéralisme (il a notamment soutenu Pinochet).

    Le libéraux néo-conservateurs n’admettent la démocratie que dans un cadre économique libéral. Ce qui, avouons le, limite le choix des électeurs.

    Les démocraties mélangent souvent, à juste titre, divers suffrages. En France, les sénateurs sont élus au suffrage indirecte, les députés au suffrage directe majoritaire, les présidents de région à la proportionnelle, …C’est un bon garde-fou de la séparation des pouvoirs.

    Par ailleurs, si les magistrats ne sont pas tirés au sort, c’est le cas des jurés.

    Répondre
  7. Emeric

    08/10/2010

    Jaurès, c’est un classique du libéralisme d’estimer qu’un gouvernement ne saurait être entièrement démocratique sans courir à sa perte. Selon Montesquieu (qui reprend Cicéron!), il faut mélanger des éléments de monarchie, d’aristocratie et de démocratie pour durer. Notez que nous n’y contrevenons pas tant que ça, avec notre président – monarque.

    Un autre point important pour les libéraux, c’est le mode de suffrage. On connait bien le suffrage censitaire et la philosophie de la propriété privée qui le soutient, mais on sait moins que l’élection, comme son nom l’indique et a fortiori quand elle est indrecte, est déjà un mécanisme qui contrevient à la logique profonde de la démocratie. Dans une république strictement égalitaire où tous les citoyens sont qualifiés et se sentent concernés par le débat public, idéal de la démocratie à la Rousseau par exemple, c’est le tirage au sort qui désigne les magistrats. Et pourquoi pas, puisque les compétences seraient interchangeables et les mandats tournants? Nous en sommes loin, en France comme ailleurs.

    Après, faudrait-il aller en ce sens ou pas? Il y a, je crois, une certaine sagesse à ne pas impliquer intégralement les conséquences institutionnelles d’une société démocratique.

    Eh bien, je remarque que Grepon si prolixe par ailleurs se tait sur l’exemple de Lula… Un grain de sable dans son enivrante pensée systémique?

    Plus la peine de le faire, désormais, ou en tout cas pas pour moi: je vais m’aérer aux Great Smoky Moutains.

    Bye Bye!

    Répondre
  8. sas

    07/10/2010

    et voila la suite….

     

    Et si les États-Unis ne remboursaient plus leur dette…

    Dans "20.000 milliards de dollars" (Grasset), Édouard Tétreau envisage le scénario cauchemar.

    Par Patrick Bonazza

    Édouard Tétreau, les observateurs avertis s’en souviennent. C’est le premier à avoir brisé le mythe Jean-Marie Messier, alors en pleine gloire. Analyste financier au Crédit lyonnais Securities Europe, il sort en mars 2002 une note assassine sur la stratégie de Vivendi Universal, "La fin d’une exception". Trois mois plus tard, l’icône Messier tombe. Depuis, Tétreau a changé de boutique. Ces trois dernières années, il a travaillé pour Axa Private Equity à New York et sillonné les États-Unis. Il revient à Paris avec un livre, 20.000 milliards de dollars, rempli d’un peu de naïveté et de beaucoup d’humour. Il se moque des "petits cochons" de Wall Street qui se sont gavés avant la crise, démonte la vision un peu manichéenne des affaires par les Américains (Think like a champion), s’amuse à compter le nombre d’églises (79) dans la ville fantôme de Manhattan (Texas), tout près du centre géographique de l’Amérique. S’il n’y avait que ça, on s’amuserait bien. Mais Tétreau livre aussi un pronostic inquiétant : au rythme où l’État fédéral emprunte, sa dette atteindra 20.000 milliards de dollars en 2020. Et les États-Unis ne voudront, ni ne pourront, rembourser. Ils feront confiance, comme toujours, à leur formidable capacité à rebondir (Born again). Mais pourront-ils se désintéresser comme avant de leurs partenaires ? Des Européens sans doute, mais des Chinois, pas sûr…
    20 000 milliards de dollars d’Édouard Tétreau (Grasset, 288 p, 18,50 euros).

    Répondre
  9. Jaures

    07/10/2010

    "La démocratie est une tyrannie", combien de fois ai-je entendu cet oxymore, que ce soit de l’extrème droite ou de l’extrème gauche d’ailleurs.

    Vous autres, n’aimez la démocratie qu’encadrée et ne voyez aucun inconvénient à la mettre entre parenthèses quand vos intérêts sont un peu trop remis en cause.
    De même, l’extreme gauche veut limiter la démocratie à ceux qui la soutiennent, déniant le caractère de "peuple" à ceux qui les rejettent.

    Moi, je me réfère à l’adage qui dit que la démocratie est le pire des régime à l’exception de tous les autres et que, si le peuple peut se tromper, sa marge d’erreur n’est pas pire que celles de ceux qui parlent en son nom ou prétendent savoir mieux que lui ce qui convient.

    La démocratie sans limites n’existe pas car elle crée elle-même sa propre limite qui s’appelle la Constitution, elle même amendable démocratiquement. Ceux qui ont peur de la démocratie sont ceux qui ont à perdre en se présentant devant le peuple.

    Répondre
  10. grepon

    06/10/2010

    Bien, Jaures, Annika s’est demontree tres ressourcee en matiere du comment une democratie en trop democratique ne peut pas persister.  

    J’ajouterait qu’un excedant de democratie est toujours encourage et recupere par des politiciens demagague pour avancer leur interets, c.a.d. leur vanite et leur resultante pulsions de s’engager a tout prix dans de l’ingenieurie sociale poussee.   La croissance de leur poids passe par le developpement d’une relation d’interdependance entre divers groupes minoritaires clients et la caste de politiciens et technocrates demagogiques.   Dans cette relation la vision de liberte constitutionnelle, et d’egalite sous la loi est explicitement sous attaque, et se delite, ainsi detruisant le moteur meme de la prosperite:   la motivation de l’individu privee a s’ameliorer son sort par le travail et l’innovation au service d’autres libres d’acheter oui ou non son produit.   Le gouvernment fini par venir prendre de l’individu travaillant et innovateur toute excedant de leur activite, pour le donner…apres avoir sucer une grosse pourcentages pour les fonctionnaires bien sur….a leur clients dependants toujours plus nombreux en echanges pour leur votes.

    On ne peut pas ingnorer le fait que la majorite des 20 pays les plus riches de la planete(en PIB par tete), sont des heriitieres d’un systeme de lois qui a mis la propriete privee et sa protection devant presque tout, c.a.d. le systeme brittanique.    La democratie pure fini toujours par user les droits a la propriete jusqua en finir avec.  Ca produit et produisera toujours une crise terrrible, capable de detruire la civilisation.     La France ne survivra pas son erreur de facon reconnaissable.    Les Etats-Unis, grace a sa Constitiution, pourrait retrouver une trajectoire soutenable.   Mais depuis un siecle la Constition s’est delite sous l’attaque constante de juges et politiciens voulant plier ce document garant de droits fondamentaux en formes meconnaissables, et en plus que ca il y avait ce terrible Amendment qui a donner le la selection de senateurs aux peuple au lieu des legislatures des divers etats.    Ca a ete terrible a deux coups"   Ca a donner du pouvoir au gouvernment centrale au prix de pouvoir des divers legislatures des etats, et ca a transforme le senat en corps politicien susceptible a la demagogie de la chambre inferieur, enlevant un frein et gouverne garde fou critique a la maintien d’un republique REPRESENTATIF.    

    D’autres argumenterait que partout ou on regarde on occident, le fait d’avoir donner la franchise aux femmes a marque le moment de la glissade.    Je leur donne raison a 25%, en affirmant que ca a certainment accelere un mouvement de glissade deja en cours, tout comme le fait de baisse l’age de vote a 18 ans aurait eu le meme tendance…du fait que jeunes et femmes ont globalement une tendance a se sentir, a etre, ou devenir dependante sur autrui tres naturellement, ce qui leur donne une empathie accrue pour theorique concitoyens frappe de dependance, au dela de leur propre tendance plus ou moins marque selon l’individu, de simple avarice d’aides et avantages gratuites.    C’est cette derniere tendance presente dans tout homme ou femme qu’un republique representatif, aux lois respectant propriete et le droit a se disposer de soi meme avant tout, peut contrecarrer pour maintenir un etat de liberte et prosperite avec les moindre risques possibles de rechuter dans la tyrannie.    

    La democratie pure EST une tyrannie.     Nous ne somme pas du tout surpris de vous trouver supporteur absolu de tout ce qui est democratique, car la democratie sans limites, c’est le vecteur de votre montee en pouvoir.

    On verra bientot aux Etats-Unis si le Court Supreme donnera une entorse finale a la Constitution, l’entorse de trop, en approuvant la provision dite du "individual mandate" dans la loi tyrannique qui s’appelle communement "Obamacare."     Elle est clairement anti-Constitutionelle, mais neamoins le Court Supreme peut inventer loi a fur et a mesure.    Si le Court accepte cette provision, c’est la fin de la Republique, car ca veut dire que le gouvernement centrale peut reglementer n’importe quelle activite de l’individu au nom de son pouvoir de reglementer "Interstate Commerce".     Une revolution pourrait s’ensuivre.     Voyons tout de meme les resulats de l’election en Novembre.     Nous sommes au bord du gouffre.

    Répondre
  11. Annika

    06/10/2010

    En effet Grepon, la démocratie n’est pas une forme parfaite de gouvernement ; les pères fondateurs le savait, et ont insisté pour que l’Amérique soit avant tout – une république.

     Jaures : On peut créer des impôts puis les supprimer. C’est le peuple qui décide selon les programmes des élus.

    Votre phrase innocente illustre la raison pour laquelle toute démocratie engendre à la longue sa propre ruine. En 1787, Alexander Tyler, un professeur d’histoire écossaise à l’Université d’Edimbourg, dit ceci au sujet de la chute du quelques 2.000 ans plus tôt:République athénienne

     «Une démocratie est toujours de caractère temporaire, elle ne peut tout simplement pas exister en tant que forme permanente de gouvernement (…) Une démocratie continuera d’exister jusqu’au jour ou les électeurs découvriront qu’ils peuvent se voter des dons généreux du Trésor Public. Dès ce moment, la majorité votera pour les candidats qui promettent le plus de bénéfices (« acquis ») du trésor public, avec pour résultat qu’éventuellement toute démocratie s’effondrera, en raison d’une politique budgétaire relâchée – ceci toujours suivi par une dictature. »
     
    La moyenne d’âge des plus grandes civilisations de l’histoire du monde a été d’environ 200 ans.
     Au cours de ces 200 années, ces pays ont toujours progressé suivant
    la séquence suivante :

    1. De la servitude à la foi spirituelle

    2. De la foi spirituelle à une force courageuse (une révolution, par exemple)
     
    3. Du courage à la liberté;
     
    4. De la liberté à l’abondance;
     
    5. De l’abondance à la complaisance;
     
    6. De la complaisance à l’apathie;
     
    7. De l’apathie à la dépendance;
     
    8. De la dépendance, retour dans la servitude.

    Ou nous plaçons nous sur ce tableau, entre 6 & 7 en Amérique ? Entre 7 & 8 en France ? Les Tea Parties sont une ‘force courageuse’ – ils représentent une section du peuple qui n’est ni apathique, ni dépendante, ni complaisante.  On remontera grâce a eux de quelques échelons sur la liste

    Et vous francais ?

    Répondre
  12. La bête blonde Teuton

    05/10/2010

    " "La democratie pure fini toujours en catastrophe." dit Grepon.

    Il faudrait que vous me définissiez donc ce qui, pour vous, serait une idéale "démocratie impure".

    Merci d’apaiser ma curiosité. "

    Une démocratie Libérale : cherchez donc là où se trouvent les Libéraux dans l’Histoire.

    Répondre
  13. jaures

    05/10/2010

    "La democratie pure fini toujours en catastrophe." dit Grepon.

    Il faudrait que vous me définissiez donc ce qui, pour vous, serait une idéale "démocratie impure".
    Merci d’apaiser ma curiosité.

    Répondre
  14. ozone

    04/10/2010

    L’utilité,

    L’utilité de l’immigration,et aprés on se trouvent là ou en est.

    Vendre les roues pour acheter de l’éssence

    Il y a trois sortes de chomeurs,

    Ceux qui cherchent du travail

    Ceux qui ne pourront pas en trouver

    Ceux qui ne cherche pas (ou plus)

    La vrai question est combien d’emplois disponibles,pas pour tout le monde en tous cas,surtout dans un systéme ultraproductiviste,ou il faut au plus prés compter le nombre de salaries

    Au temps de Mao,les chinois étaient payés pour rester a la maison,maintenant ils ont des chomeurs,et ce malgré le transfert massif de production depuis les pays occidenteaux,qui produit une part de chomage de plus en plus grande chez nous.

    Alors on fait quoi de tout ceux qui ne peuvent pas trouver une place dans le systéme de production,?
    Pour les libéraux il faut laisser faire le marché,trop d’offre,baisse massive des salaires,cela a été fait aux USA et pour maintenir la croissance il a fallu "imprimer" de la fausse monnaie a travers le crédit,ce qui s’est terminer de la façon que l’on sait.
    Sans parler de l’emploi multiple pour boucler les fins de mois,et qui a causé tants de dégats a la famille Américaine,vivre pour travailler,le plus souvent dans des emplois de me……,la belle vie.

    Pourtant cela ne semble pas avoir été toujours le cas,les inégalités étaient moindres qu’en Europe dans les années soixentes,et encore au début des 80 un américain chez qui j’arrivais pour éxécuter un travail pouvait s’étonner de l’heure tardive,17 h………

    Ensuite ce furent les années "libérales" et l’explosion des innégalités,avec tous les dix ans une crise,la derniére a failli tout foutre en l’air,et ce n’est pas encore fini.

    Alors tout ce moralisme semble bien lourd,et je pari que la porte de sortie,a térme sera celle du bon vieux protectionisme et du travail "aidé",la bas comme ici.

    N’en déplaise aux apprentis sorciers de Bruxelles

    Répondre
  15. sas

    04/10/2010

    Ahmadinejad: les Etats-Unis ont "traîné le monde dans la boue"

    Ahmadinejad: les Etats-Unis ont

    Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a lancé dimanche une violente attaque contre Washington en remettant en cause le 11 septembre et en affirmant que les Etats-Unis avaient "traîné le monde dans la boue", a rapporté le site de la télévision d’Etat.
      
    "Ils ont tellement de culot qu’ils nous menacent et affirment que toutes les options sont sur la table, que le diable vous emporte vous-mêmes (…), vous qui avez traîné le monde dans la boue", a déclaré le président Ahmadinejad.
      
    Les Etats-Unis et Israël, qui accusent l’Iran de chercher à fabriquer l’arme atomique sous couvert de son programme nucléaire civil, n’ont pas écarté l’option militaire pour stopper l’Iran. Téhéran a toujours affirmé que son programme nucléaire est purement civil.
      
    "Ils (les Etats-Unis, ndlr) ont lâché un chien sauvage (Israël, ndlr) dans la région et, sous ce prétexte, ils pillent en permanence la région", a déclaré M. Ahmadinejad.
      
    Le président iranien est également revenu sur l’attaque du 11 septembre 2001.
    "Nous avons des centaines de questions sur le 11 septembre et ils doivent y répondre", a déclaré M. Ahmadinejad.

    "S’ils prétendent que 3.000 personnes ont été tuées le 11 septembre, ils (les responsables) doivent être identifiés et exécutés. Nous vous aiderons aussi pour les arrêter mais à condition que vous donniez des preuves", a-t-il affirmé.
      
    "Sous ce prétexte, ils ont envahi notre région, versent le sang des gens et font ce qu’ils veulent", a-t-il lancé, avant d’ajouter: "Il vaut mieux que vous quittiez la région vous-mêmes car sinon les peuples de la région vous expulseront en vous donnant un coup de pied dans le derrière".
       Le président iranien a ajouté que "les Américains eux-mêmes n’acceptent pas leurs affirmations".
      
    Le mois dernier, le président Ahmadinejad a provoqué un tollé général en affirmant que les Etats-Unis étaient impliqués dans l’attaque du 11 septembre, lors d’un discours devant l’Assemblée générale des Nations unies qualifié de haineux par le président américain Barack Obama.
      
    Le président du parlement, Ali Larijani, a également critiqué les Etats-Unis en qualifiant d’"enfantillage" la décision du président Obama de geler les avoirs que huit dirigeants iraniens, dont trois ministres en exercice, pourraient détenir sur le sol américain et de leur refuser tout visa pour se rendre aux Etats-Unis.
      "La décision américaine (…) est tellement misérable qu’on peut le comparer à de l’enfantillage sur la scène internationale", a déclaré M. Larijani, selon l’agence Irna.
       "Je vous conseille de bloquer les avoirs de tous les dirigeants iraniens pour vous donner un peu de tranquillisant après les échecs successifs que vous avez subis dans la région", a-t-il ajouté.
      
    Pour sa part, le ministre de l’Intérieur, Mostapha Mohammad Najar, lui-même visé, s’est également moqué de la décision américaine en affirmant qu’une "telle action naïve est le signe d’absence d’équilibre dans la politique étrangère et (…) de la confusion des responsables américains".
       "Je n’ai jamais eu d’avoir aux Etats-Unis et je n’ai jamais eu l’intention d’aller aux Etats-Unis", a-t-il affirmé.
      
    Samedi, deux autres dirigeants iraniens, avaient déjà raillé les sanctions américaines à leur encontre.
    Répondre
  16. Anonyme

    04/10/2010

    Grepon : " Que la geurre soit sur les tyrannies et ideologies tyranniques, tous."

    –      Non, que la guerre soit sur les Hommes qui carry les ideologies tyranniques…
    Parce que l’ideologie en elle-meme, et ben, elle s’en fout un peu des SLBM…. c’est plutot sur la gueule des mecs qu’il convient de les envoyer. C’est un peu comme la War on Terror du pere Bush… Bon, tout le monde savait tres bien ce qu’il voulait dire et qu’il n’a jamais combattu aucune "Terror", et qu’il degommait des Arabes, n’est-ce-pas?
    Pas le palu, le Moustique… Pas les idées, les Hommes! Je sais que vous allez finir par piger ca, un de ces jours, hein, Grepon? Hurry up, car on a encore du boulot pour réarmer les french underdogs.
    Allez, ciao, je vais polisher un peu mon Gendaito.

    Best,

    Mancney

    Répondre
  17. Emeric

    04/10/2010

    @Grepon
    vous trouvez que les deux mandats d’un socialiste/syndicaliste au Brésil s’accompagnent d’une décadence morale, d’un appauvrissement du pays et d’un retrait du Brésil sur la scène internationale?

    from Lynchburg, VA

    Répondre
  18. grepon

    03/10/2010

    "Je vois, cher Grepon, que la démocratie ne peut, selon vous, que s’exercer qu’avec ceux qui pensent comme vous."

    La democratie pure fini toujours en catastrophe.

    "Ouais ?  est ce le genre d’idéologie des Tea party ?"

    L’utilite veritable de l’activite de quelqun a quelque chose a faire la decision d’autrui, LIBRE DE LEUR CHOIX, de voulouir achete les resultats de l’activite, et a quel prix.  Bien sur l’activite de chacun peut etre utile a lui meme ou autrui sans contrepartie compte en argent, mais j’ai une objection tres ferme contre tout prelevement obligatoire qui me force de payer pour l’activite d’un autre que je ne valorise pas.    Genre, je ne valorise pas du tout la faineantise et toute une liste d’activites que votre gouvernement et malheuresment le mien recomponsent avec les impots collectionne au productives au bout du fusil.   L’assurance contre la perte de son emploi finance sur le dos de ceux employe est une abomination parfaite, du vol armee aux productives qui freinent leur motivation et leur nombre en faveur de ceux comptant pouvoir glander tranquille..

    Répondre
  19. ozone

    03/10/2010

     

    Grepon

    "L’opportunite serait base sur l’utilite de chacun"

    Ouais ?  est ce le genre d’idéologie des Tea party ?

    Juste au moment ou sort le sujet des experiences US au Guatémala pour étudier la siffilis

    Allez parler ensuite du docteur Menguélé…

    Répondre
  20. Jaures

    03/10/2010

    Je vois, cher Grepon, que la démocratie ne peut, selon vous, que s’exercer qu’avec ceux qui pensent comme vous.

    Finalement, votre idéal n’est pas la démocratie mais la République Romaine avec une sélection des électeurs selon leur origine sociale et leur fortune.

    Est-ce là le but ultime des Tea Parties ?

    Répondre
  21. grepon

    03/10/2010

    "Grepon et son SIG 232."    Oui, j’en ai une avec slide en inox et receiver en acier carbone, le plus leger qu’on puisse faire….pour porter sous tenus formelle ou autres avec une coupe assez pres, mais le reste du temps c’est le P229 en .357 Sig.   Onze dans le magasin et une dans la pipe, plus magasin de rechange.   (Je laisse une place vide dans les magasins par souci des ressorts)

    "De la meme maniere, les Arabes et leurs potes frustrés par leurs passés peu glorieux et leur noblesse négative, "    Grace a la stupidite d’Islam, Mancney a choisi d’occulter….

    "n’ont PAS besoin de l’Islam pour se mettre en guerre, pour tenter de conquérir l’Occident, tout comme les Khmers rouges n’ont pas eu besoin d’Islam ni de Christianisme pour cultiver leurs Killing Fields"

    Effectivement, c’etait des athees, et Pol Pot un bon etudiant des universites franchouilles!

    ", tout comme Arnaud Amaury, l’évêque de Béziers, n’a pas vraiment suivi la religion Catho, ni cité la Bible en disant : " "Caedite eos. Novit enim Dominus qui sunt eius" (Tuez les tous, Dieu reconnaitra les siens!) . Pas mal hein? Faut le faire… Sacré Amaury,  jamais un muslim n’est allé aussi loin! "

    Le musulmans n’ont pas besoin de detourner leur textes sacres pour faire des horreurs.   Toute est la directement dans le texte, tres claire, et sans vergogne ou doutes.

    "Alors, on fout la paix aux religions, a toutes les religions, et on s’occupe des Hommes, "

    Nous occupons d’abord aux hommes porteurs de mauvaises intentions d’abord, genre, ceux qui ont l’intention de suivre les recettes tirees des textes islamiques.

    "et le plus grand danger pour l’Occident en ce moment, ce n’est absolument PAS le terrorisme, qui occupe les médias et détourne les attentions, c’est la démographie… c’est les BEBES étrangers!"

    Vous avez PRESQUE raison.    Le probleme en Europe c’etait d’abord la penurie de bebes de souche.   Les idiots socialo ont cru pouvoir reprogramme les enfants d’immigres en francais (votant a gauche).   Je ne sait pas comment ils votent, vos jeunes issus de l’immigration(immigration de culture islamicate), mais francais ils ne le sont pas.

    "Alors, pour commencer, on arrete l’immigration. (Regarde, man, meme Thieulloy a commencé une pétition…. apres que je n’ai pas arrêté pas de beugler pour que ca se fasse, c’est vrai, mais je n’étais pas le seul… encore que sur ce forum.. pas des masses, hein? Pas Grepon en tout cas! "

    Je dit qu’il faut supprimer toute empechement a ce qu’une boite vire sa personel au meme temps que s’arrete les aides a la faineantise.   Ca donnerait un coup impressionnant a la fourmilliere du desemploi et d’inactivite.   L’opportunite serait base sur l’utilite de chacun, avec bein moins de discrimination basee strictement sur la couleur ou culture redoutee des candidats.     Les entreprises essaieraient n’importe qui, car ils pourraient virer sur le champ ceux qui ne marche pas bien.   Voila un moyen d’integrer enfants de musulmans, y compris leur pire victimes, leur fillettes.

    "Next step, une autre pétition pour un Second Amendment en France… I’ll need your help for this one). On va y arriver : On va réarmer les frenchs cloportes."

    Vos immigres des banlieus, dans leur zones de non droit, ont deja leur deuxieme amendement.

    "Yes, hat tip to Rumsfield. Great guy."

    On dit SAINT Rumsfeld, mais je vous sent la.     Ses disettes font peiner nos ennemis, et ca c’est bon.

    "Que la paix soit sur toi."

    Que la geurre soit sur les tyrannies et ideologies tyranniques, tous.

    Mancney

    Répondre
  22. Anonyme

    03/10/2010

    Laurent : " L’ aveuglement idéologique de Guy Millière l’empêche de constater que les Etats-Unis sont sur la pente d’un déclin irréversible.":
    –     Guy Milliere est un des français les plus courageux et les plus lucides qui soient. Il n’est pas aveugle, il peut parfois se laisser emporter par sa passion pro-US, ce qui n’est pas grave, et il suffit alors de moduler un peu son propos, de le comprendre et donc de lui pardonner, plutôt que de tenter de lui en faire un cheap reproche, qui ne ferait que montrer la mesquinerie de son auteur. Ok Laurent? Good.
    Quant au déclin Américain, certes, il arrivera, et la suprématie Américaine, malgré les années formidables qu’elle a offerte au Monde, n’est pas éternelle, comme tout ce qui existe sur terre, a part la vérole et les impôts (les Confinis, aussi). La question est de savoir quand surviendra la chute. IMHO, cela arrivera moins vite que certains le souhaitent, car, a part qqs trouducs gauchistes genre M. Moore ou la belle et élégante Rosie O’Donnell, de meme que les éminents membres du C.M.F.C.J.A. (Club Mondial des Frustrés, Cocus et Jaloux Associés), le peuple Américain est très fort, très résilient. Il a beaucoup de Common Sens, beaucoup plus que le Francais, complètement paumé dans ses contradictions, qui pilote a vue, et qui évite consciencieusement de penser a demain. Il en faut beaucoup pour mettre un Ricain en colère, mais quand il est en colère, faites bien gaffe a vous.
    Egalement, quand vous prenez un Ricain moyen pour un gros con, n’oubliez pas que l’American Football" est beaucoup plus subtil et demande beaucoup plus de jugeote que le Rugby ou le foot européen. Ca vaut pour les joueurs et les spectateurs.

    Best,

    Mancney

    Répondre
  23. grepon

    02/10/2010

    Tenez, a propos de la Californie et la mouvance T.E.A. parti, voila une solution pour la Californie qui pourrait redynamiser d’un coup la France aussi:

    http://ricochet.com/conversations/How-to-Save-California-Outlaw-Public-Employee-Unions

    Attentions c’est rediger en langue internationale, et pourrait choquer l’esprit francais.  Avis au moderateur, qui pourrait etre guillotine pour l’avoir laisse passer cette heresie on ne peut plus dangereuse.

    Répondre
  24. grepon

    02/10/2010

    "-  Non, non… Vous revenez de vacances en Californie, pas vraiment aux Usa, et c’est très different. Pour des tas de raisons (snobisme, immigration(!!), copie de l’Europe, etc…) la Californie est devenue gauchiste… "

    La Californie a ete capture par ses syndicats de service publique, mettant en banqueroute le gouvernement du sixieme economie de la planete, faisant fuire entrepreneurs, familles, sieges de boites de toutes tailles.   Meme les boites de production hollywoodiens font beaucoup de leur tournage hors de cet etat ecrase par le poids de son gouvernement hors controle.   

    Tout ceci est a remettre au pieds des syndicats de services publiques, qui ont supporte et vote en bloque suffisamment de leur candidats au pouvoir dans les comptes et villes et a Sacramento pour suffoquer le dynamisme de cet etat.    Les institutions publiques comme les universites et le systeme d’ecole parmi tant d’autres sont truffe de peinards gauchistes aux retraites dorees, des invirables empecheurs de tourner en rond, convaincu de la saintete de leur bonnes intentions.    Bref ils ont suivi le modele francais.  

    Desormais l’innovation se passe aillieurs, la ou impots et reglementations et poid mort de gouvernement plus limite.    Pour comprendre l’Amerique qui marche(ait) il faut etudier la Californie d’antan.   Pour comprendre ce qui ne marche pas en Amerique, il suffit de regarder autour de vous en France.

    Répondre
  25. grepon

    02/10/2010

    "C’est le peuple qui décide selon les programmes des élus. Cela s’appelle la démocratie et, en ce sens, je pense qu’elle s’applique bien mieux en France qu’aux Etats-Unis."

    Les fondateurs des Etats-Unis ont su construire un REPUBLIQUE representatif et decentralisee.    Ca, la liberte et le gouvernment limite, a fait la richesse et la dynamisme des Etats-Unis.   Malheureusement, a coups d’interventions demagogique le systeme est devenu de plus en plus democratique sur le temps, ce qui a permis l’instauration d’un etat des choses PREVU PAR LES FONDATEURS:   

    Desormais, une pourcentage importante du peuple achete par politiciens demagogue s’est decide de se voter des avantages sans limites, tire de la tresorie, puis de la vente illimitee de dette, sur le temps voyez, au point ou tout incentive est detruite et le moteur meme de creation de richesse et d’innovation brule que des fumes.   Tout tourne sur l’activite de la Fed qui peut imprimer de l’argent et mettre des milliers de doigts dans la digue, ainsi repoussant l’inondation de semaine en semaine.  

    De l’autre cote de l’Atlantique,  L’Europe mourant. literalement mourant, nous a devancer par quelques decennies, en choissant la democratie sociale comme modele finale(lire terminale).   C’etait previsiblement insoutenable depuis le debut, malgre une illusion de progres et de croissance et meme de reussite de cette pillage la duration d’une generation et demie, environs.   Les Etat-Unis ne sont pas allee aussi loin, car la Constitution n’a pu etre re-interprete au dela d’une limite franchissante l’absurdite totale, et parceque il y a toujours une majorite qui croient ferme en la responsibilite individuelle, la merite decide dans les marches et non pas par le gouvernement, et j’en passe et des meillieurs.   Il est meme possible que l’anti-americain primaire qui est Obama nous a fait un cadeau, de nous rappeler ce que c’est que l’anti-these meme de l’espoir et de la charite:   Un socialiste.

    Partout ca ammene du misere, des penuries de tout, du declin, et l’ecrasement de l’humain, voir tres souvent des aneantissements a echelle industrielle de veritables humains.

    Votre "democratie" Jaures,  celle ou des syndicats d’employees publiques gigantesques se vote des avantages de par leur candidats a eux, celle qui a pour resultat un pays pour l’etat par l’etat, vous l’avez, et elle se plante pour de bon, prenant avec elle une culture millenaire.   La tyrannie que vivez actuellement, qui vous trouvez si douce et bienveillant du moins pour vous et votre situation perso, va etre remplacee par un tyrannie a l’ancienne.    Faite en sorte que vos enfants parlent anglais avec un accent americain impeccable, comme assurance vie.

    Répondre
  26. Anonyme

    02/10/2010

    Grepon et son SIG 232 : "  Les tyrans, et le Mal, sont toujours en guerre, tout comme le sont les(clin d’eoil a Mancney) Musulmans avec leur jihad entrecoupe de faux paix. "

    –       Yes, of course, le Mal est toujours en guerre, heureusement, sauf pour les assholes pacifico pauperi spiritu et leur Peace World, car le Mal, avec le Bien, crée l’équilibre nécessaire, et cela est l’ordre des choses, comme me le disait ce matin sur le berm, mon pote le Gator qui venait d’avaler une loutre (Otter) toute mignonne, au superbe pelage et au regard un peu triste. Mais quand on parle du Mal, on fait un raccourci, car le mal n’existe PAS en lui-même, il a besoin des hommes, il fait partie de l’Homme.
    De la meme maniere, les Arabes et leurs potes frustrés par leurs passés peu glorieux et leur noblesse négative, n’ont PAS besoin de l’Islam pour se mettre en guerre, pour tenter de conquérir l’Occident, tout comme les Khmers rouges n’ont pas eu besoin d’Islam ni de Christianisme pour cultiver leurs Killing Fields, tout comme Arnaud Amaury, l’évêque de Béziers, n’a pas vraiment suivi la religion Catho, ni cité la Bible en disant : " "Caedite eos. Novit enim Dominus qui sunt eius" (Tuez les tous, Dieu reconnaitra les siens!) . Pas mal hein? Faut le faire… Sacré Amaury,  jamais un muslim n’est allé aussi loin!

    Alors, on fout la paix aux religions, a toutes les religions, et on s’occupe des Hommes, et le plus grand danger pour l’Occident en ce moment, ce n’est absolument PAS le terrorisme, qui occupe les médias et détourne les attentions, c’est la démographie… c’est les BEBES étrangers! Alors, pour commencer, on arrete l’immigration. (Regarde, man, meme Thieulloy a commencé une pétition…. apres que je n’ai pas arrêté pas de beugler pour que ca se fasse, c’est vrai, mais je n’étais pas le seul… encore que sur ce forum.. pas des masses, hein? Pas Grepon en tout cas!  Next step, une autre pétition pour un Second Amendment en France… I’ll need your help for this one). On va y arriver : On va réarmer les frenchs cloportes.

    Yes, hat tip to Rumsfield. Great guy.

    Que la paix soit sur toi.

    Mancney

    Répondre
  27. françois

    02/10/2010

     " En France, on peut créer des impôts puis les supprimer".
       Il vaut mieux entendre cela que d’être sourd! A chaque fois qu’on a supprimé ou allégé un impôt en France, on en a créé un ( ou plusieurs) qui compensaient largement. Ce qui fait que les prélèvements n’ont JAMAIS CESSE D’AUGMENTER.
      " Si vous dites à un salarié: Ce satan d’Obama veut créer un régime de santé accessible à tous…" Vous n’y êtes pas du tout, Jaures! Obama veut créer un système de santé étatique à la française, en déficit chronique et augmentant chaque année. Voilà ce qu’il faudrait dire à un salarié si on était honnête.
      " La démocratie s’applique bien mieux en France qu’aux Etats Unis". Bien sûr! C’est pour cela qu’en France nous avons des lois qui nous disent ce que nous avons le droit de dire ou penser, que les condamnés à la prison n’effectuent pas leur peine, qu’il vaut mieux cogner un policier pour avoir l’indulgence d’un juge que de dépasser la limitation de vitesse sur la route, que la rue fait la loi, que mes impôts servent, SANS ME DEMANDER MON AVIS a subventionner des organismes qui essayeront à longueur d’année de me pourrir la vie,… quel bel exemple de démocratie…Dites, après un tel florilège d’âneries, vous avez encore de la réserve? Parce que là, la barre est placée très, très haut!

    Répondre
  28. laurent

    02/10/2010

    L’ aveuglement idéologique de Guy Millière l’empêche de constater que les Etats-Unis sont sur la pente d’un déclin irréversible. Il me fait penser à membre du politburo soviétique qui incapable d’ interpréter l’effervescence populaire ayant lieu en décembre 89 à Berlin est , croit que le communisme a encore de beaux jours devant lui.

    Répondre
  29. Jaures

    02/10/2010

    "il choisira une politique de terre brulee, utilisant ses pouvoirs considerables restants pour faire autant de dommages permanent qu’il peut," dit Grepon.

    Allons, cher grepon, restez optimiste. Bien que confortablement élu et disposant de la majorité aux deux chambres, Obama n’a pu, avec la rigidité unilatérale de vos institutions, et dans la douleur, que faire passer des réformettes. Alors vous imaginez ses possibilités si il perd cette majorité.

    Vous pouvez procéder à la diabolisation d’Obama aux Etats-Unis mais, en France, si vous dîtes à un salarié: "Vous vous rendez-compte ! Ce Satan d’Obama veut créer un système de santé accessible à tous !" Ou bien: "Pouvez-vous l’imaginer ! Cet Islamo-marxiste d’Obama a nationalisé GM et ne la remet en Bourse que dans quelques jours !" vous ne recevrez que des quolibets.

    Il se trouve qu’en France, on peut nationaliser puis dénationaliser, on peut instaurer un système de santé puis (malheureusement) le remettre en cause. On peut créer des impôts puis les supprimer. C’est le peuple qui décide selon les programmes des élus. Cela s’appelle la démocratie et, en ce sens, je pense qu’elle s’applique bien mieux en France qu’aux Etats-Unis.

    Répondre
  30. La bête blonde Teuton

    01/10/2010

    Vous auriez tort de sous-estimer la puissance potentielle de l’Europe d’aujourd’hui et celle, réelle, du futur, M. Guy Millière.

    Préparez-vous à un tonnerre d’extrême-droite pour bientôt !

    Répondre
  31. grepon

    01/10/2010

    "Encore plus furieux et remontés, les Républicains lancent une offensive du type Monicagate…qui finit par échouer et renforce encore l’image et la stature d’Obama. "

    Non, les peches d’Obama sont dans le genre de la corruption et de la collusion avec des elements anti-americain sordides et foux.   

    Ces problemes ne sont ceux de Clinton, qui a abuse de sa position pour s’imposer sexuellement sur des femmes au bureau.   Et non je ne parle pas du cas de Monicagate, ce qui etait une affaire consensuelle entre deux individus, mais les cas de d’accusations credibles de VIOLS faites par Clinton sur ses employees.   C’etait lors d’un proces d’une femme qui se disait violee par Clinton que Clinton A CHOISI DE SE PARJOURER sur ses relations avec Monica, probablement parceque ses relations avec Monica aurait donne credibilte a son accusateur.    Sachez que MENTIR lors d’un proces, aux Etats-Unis, est un crime, et c’est reconnu comme tres serieuse par lawyers de droite et de gauche, et que la plupart de nos membres de Congress et bon nombre de nos Senateurs sont des lawyers…pour ne pas parler de notre Cours Supreme.   On ne sait pas se qui aurait arrive si Clinton aurait admis les faits des ses relations avec Monica, mais je dirait qu’il n’aurait pas du se soumettre a un proces d’empechement constititutionelle.   Les resultats sur sa popularite et sa credibilite sont un peu le meme histoire.   Il aurait eu comme aujourdjhui la reputation d’etre un individu menteur, faux cul, seducteur, et sociopath, mais il est…cool, smooth…en le faisant.    Chez l’humain et meme un bon part de la gente feminine ca se respecte.   Allez savoir.

    Obama, lui, s’est emiscer le long de sa carriere et le long de sa presidence avec les plus sordide et corrompus et anti-americain des organisations politiques.     Un proces faisant paraitre ce genre liens, et surtout les faisant s’elever a la premiere page des journaux et le top des news televisees, ne ferait pas re-elire Obama, ni lui donner encore plus d’influence par la suite dans sa carriere.   Ce n’est pas un histoire de sexe, de errements masculin d’un puissant qui se comprennent, mais un histoire de d’un homme qui cherche le pouvoir et domination par tricherie et alliances avec gens et organisations criminelles et/ou enragees.

    Sur la possibilite d’un virage Clintonesque suite a Nov 2, ce n’est pas dans le caractere d’Obama de faire un Clinton post 1994.    Ce n’est pas un sociopath intelligent et seducteur comme Clinton.   C’est un ideologue anti-americain utilisant des methodes de Chicago, et il le restera, tout en continuant de s’entourer de personnages nefastes coupe de la meme etoffe.   De ce fait, son virement pourrait tres bien etre en pire, car on peut supposer que des ce moment de defaite cuisante aux elections de Nov 2, il choisira une politique de terre brulee, utilisant ses pouvoirs considerables restants pour faire autant de dommages permanent qu’il peut, qui vont vaguement dans le sens de sa haine contre l’Amerique qui Est et ses ambitions pour l’Amerique de son Imaginaire….cette Amerique dont lui et sa femme sont fieres.

    Répondre
  32. grepon

    01/10/2010

    "On a hâte de voir en action un Ron Paul, plutôt favorable au mariage gay, contre le patriot act et pour la suppression de la CIA côte à côte avec l’accorte Christine O’Donnel dont ….."

    Ron Paul au Congress predate la notion de "T.E.A." (Taxed Enough Already) partis.    Du ciote de ces idees politique, voyons.  La conservatrice folle furieuse Ann Coulter(que j’aime a 90%), s’est declare sur le cas de Ron Paul avant l’existence des TEA partis, qu’elle serait supporteur de TOUT ce qu’il dit….politique etrangere mis a part.   Beaucoup d’electeurs sont du meme avis, car ils ont vu, ou lu, ou vecu directement(a Normadie ou Okinawa) ce qui se passe dans le monde quand les Etats Unis, la derniere espoire de l’humanite, cette ville lumineuse sur un colline, fait dans l’isolationisme.

    Sur le cas de l’solationisme de Paul, son point de vu est entierement impracticable, etant donne la virulence de la tyrannie, et la proximite croissante de chaque point de notre planete avec l’autre.    L’isolationisme et la faibless qui va avec est une invitation(*) au pires tyrannies et catastrophes annexe, genre la montee de Staline et Hitler et Tojo lors du mal nomme periode dite "d’entre guerre".       Les tyrans, et le Mal, sont toujours en guerre, tout comme le sont les(clin d’eoil a Mancney) Musulmans avec leur jihad entrecoupe de faux paix.    Sur son idee d’elliminer le CIA, ce serait effectivement une bonne idee.  

    Paul est encore plus celebre pour avoir demande la fin de la Fed, notre banque centrale rien de moins.   Ca aussi c’est une idee capitale, car la Fed amplifie les stresse dans l’economie et non pas l’inverse.   Le retour a une monnaie veritable, et un Etat limite a quelque pouvoirs souveraines constitionnelle serait une reconquete de la veritable liberte chez nous, et le debut d’une montee de prosperite jusqualors inconnu chez l’humanite.   Pour que ca marche il faut rester Capitaine Planete aussi, pret a intervenir militairement, a du moins a s’opposer avec presence militiaire superieur contre le Mal, n’importe ou la tyrannie veut s’avancer.    Ce n’est pas la France et ses semblables, aux gouvernements pesant 50% et plus de l’economie, qui vont pouvoir le faire, meme pour leur propres interets.

    (*) Hat tip to Don Rumsfeld, PBUH, au formules simples et juste comme "La faiblesse est un provocation."   N’importe quelle enfant ayant vecu les conditions d’ecole publique sait parfaitement comment ca fonctionne, mais trop d’adultes veulent pretendre que la faibless est un virtu, dieu nous sauve.   Perso, comme d’hab, je porte mon Sig et une magazine de rechange PARTOUT ou c’est legale de faire, et je laisse savoir a tout personne qui a besoin de voir mon I.D. que je suis un de ceux la.   Le message aux sociopaths doit etre continu et ferme.

     

    Répondre
  33. Anonyme

    01/10/2010

     ameladius : " Je reviens de vacances aux Usa et bien que je me rejouisse de Tea Parties, Fox news (Glen Beck surtout) je m’inquiete un peu pour leur avenir."

    –  Non, non… Vous revenez de vacances en Californie, pas vraiment aux Usa, et c’est très different. Pour des tas de raisons (snobisme, immigration(!!), copie de l’Europe, etc…) la Californie est devenue gauchiste… pour le moment. Ca passera, comme a passé Haight-Ashbury. Les Tea parties ne sont pas destinées a être éternelles, elles sont un rappel des Américains aux Politiciens, un warning donné par le peuple a ses Politiques. C’est un parfait et merveilleux exemple de démocratie, qui arrive au bon moment et qui disparaitra quand les choses seront redevenus back to normal.
    Ok, il y aura toujours 20% de morons leftists, mais le Common Sens prévalera. Contrairement aux Frenchs, les Ricains sont très résilients.

    Best,

    Mancney

    Répondre
  34. ameladius

    01/10/2010

    Je reviens de vacances aux Usa et bien que je me rejouisse de Tea Parties, Fox news (Glen Beck surtout) je m’inquiete un peu pour leur avenir.

    Ayant visite Stanford, le Monterey Bay Aquarium, le Technical Museum de San Diego et le Griffith Observatory de Los Angeles, je me suis rendu compte avec effroi et surprise, que comme en europe la gauche progressiste a gangrene les institutions qui forment les enfants et impregneront leur pensee.

    J’ai peur que le meme mouvement et noyautage de l’enseignement et des milieux du spectacle et des loisirs ne modifient a la longue la facon de penser des gens… dans le sens du progressisme.

    Au monterey Bay aquarium toute une aile etait consacree aux fables ecologistes. Le CO2 etait presente comme un polluant!!! On y va a fond avec le human made global warming…

    Au Technical Museum de San Diego, le film "Arabia" de l’IMAX est une propagande digne de Goebbels en faveur de l’Islam, la culture islamique et de l’arabie Saoudite!

    Au Griffith Obersvatory, j’ai discute avec un astronome qui avait parle des taches noires sur le soleil, sachant que pour certains scientifiques cela expliquerait les changements climatiques, l’astronome a ma grande surprise reprenait la propagande gauchiste. Il m’a dit "c’est exxon et mobil qui finance les scientifiques qui parlent des taches noire du soleil …" "cette theorie est fausse et aucun scientifique serieux ne la defend" 

    Cordialement

    AMeladius

     

    Répondre
  35. Jaures

    01/10/2010

    Mais, chère Annika, je ne prends absolument pas ombrage des manifestations des Tea Parties.
    Vous faîtes des Etats-Unis ce que bon vous semble.
    Le fait que je ne partage pas vos valeurs ne m’amène en rien à souhaiter que vous ne les exprimiez pas.

    Permettez-moi simplement d’exprimer mon doute sur l’efficacité économique et politique des idées exprimées. Maintenant, que vous les mettiez en application ne me gène en rien.

    Tant que ça reste aux Etats-Unis.

    Répondre
  36. Annika

    01/10/2010

    Thank you very much Mr. Milliere for speaking our voice, and voicing our frustration. 

    A l’opposé de vous tous, je me présente dans ces manifestations de Tea Party régulièrement, avec mes sac de thé pendant aux oreilles…  mes panneaux ‘révolutionnaires’ et bariolés, ainsi que mon drapeau américain…

    C’est toujours amusant de lire les français et leur version des faits ! Le mouvement des Tea Parties (et ses valeurs) sont un phenomene magnifiquement authentique à l’histoire américaine. Valeurs et histoire que les français ne pigent point – hormis Guy Milliere – bien sur !  

    Jaurès :  On apprécie combien les journaux gauchistes américains, remaniées par leurs co-légionnaires français (encore plus gauchistes) engendrent en vous une vision incomplète, biaisée, ainsi qu’un peu loufoque.  Les Tea Parties sont un phénomène de nature révolutionnaire – d’accord – mais ils sont surtout un exemple magnifique de la démocratie.  A savoir le peuple se lève a lui seul, sans appui syndical, sans ruse politique, sans violence et sans fracas. Il compose maladroitement des panneaux faits maison, et manifeste avec ses gosses dans des poussettes de par les rues.  Le peuple s’unit d’une voix e pluribus unum.  J’y ai vu des noirs, des blancs, des latinos,  des bebes, des gens qui d’apparence sont pauvres dans des voitures délabrées – tout comme je l’étais quand j’étais enfant.   Quel syndiqué qui s’ordonne du  ‘peuple’ pourrait y trouver ombrage ? Voyons Jaurès,  les causes syndiquées/socialistes/social engineering sont elles les seules qui vous semblent valables ? Et s’il en est ainsi, la voix du peuple qui s’y oppose est alors inintelligente, extrémiste, bloquée ? Jaurès, c’est une opinion qui n’est ni logique,  ni pro-démocratie.  Et vous le savez.

    Emeric : les Tea Parties seront certainement éteints d’ici une décennie.  Ils se sont formés en réponse à un gouvernement sans balance, qui jouissait d’un pouvoir extrême. Il périra avec l’harmonie des partis politique, la représentation d’un peuple qui se sent désaffecté, et le retour aux valeurs constitutionnelles.   Il périra aussi avec la fin de la présidence Obama ; un président conservateur/fier de l’Amérique et d’être Américain nous sortira du marais (muck, mud, slime, crap, poverty, etc) . Il y a Chris Christie au N. Jersey – mais nombre d’autres se feront connaitre après Novembre.  On en a bien besoin, on suffoque ici bas, et on a serieusement besoin … d’espoir.

    Amen. 

    Répondre
  37. SMALL BARTHOLDI

    30/09/2010

    Monsieur Millière,

    Vous voulez prendre le Grand Large, je vous envie. J’espère que mes deux enfants feront aussi ce choix. N’oubliez pas les (rares) Français qui apprécient vos avis et qui veulent encore vous lire.

    Vous voulez combattre Obama afin d’empêcher sa réélection. Difficile de prévoir l’avenir, même si le passé nous présente 2 scénarios possibles :

    * le scénario Carter : élu dans un contexte de crise intense, Obama déçoit rapidement et très profondément l’électorat. Sa présidence est un échec cuisant, un accident de l’histoire qui ne fait que préparer le retour des Républicains les plus convaincus. Ceux-ci vont détricoter minutieusement l’oeuvre d’Obama jusqu’à ce qu’il n’en reste plus rien. Dans cette hypothèse, le règne d’Obama, particulièrement sur le plan législatif, est déjà révolue. L’échec absolue de sa présidence serait même positive pour le pays, en démontrant où se trouvent les réelles forces vives de la nation US. Président marginal et underground, Obama serait renvoyé à la périphérie de la vie politique.

    * le scénario Clinton : sanctionné par une défaite aux élections législatives de mi-mandat, Obama voit une majorité très à droite arriver au Congrès, comparable aux hommes de Newt Gingrich en 1994. Remontés, furieux, haineux même, ces hommes vont finalement rendre service au président démocrate en lui permettant de recentrer son image. Et ainsi d’assurer sa réélection, comme Clinton en 1996. Encore plus furieux et remontés, les Républicains lancent une offensive du type Monicagate…qui finit par échouer et renforce encore l’image et la stature d’Obama. Qui rentre ainsi dans l’Histoire de la République américaine comme l’homme qui aura vaincu les soldats des Tea Parties.

    Le match qui s’annonce sera donc serré et passionnant. D’ailleurs, les Européens feraient bien de se pencher très sérieusement sur le combat qui va se jouer dans les mois à venir. Il déterminera leur propre avenir.

     

    Répondre
  38. L' Inédit

    30/09/2010
    KIF-KIF

    Le Communisme a besoin de la misère des peuples pour croître tout en enrichissant ses leaders.
    Le Socialisme est un synonyme de Communisme afin de ne pas affoler l’ électorat. Partout où le Socialo-Communisme a été au pouvoir, les résultats ont été catastrophiques, surtout pour les classes populaires et la sécurité nationale.
    Aux USA, la misère s’ accélère avec le pouvoir aux mains des Démocrates qui tout bien considéré, sont les Communistes d’ outre Atlantique, avec comme en France, une “Gauche caviar”: Les moeurs s’ en ressentent et “les modes” sont plutôt attirées vers le bas.
    Quand à Sarah Palin, lors des débats électoraux, elle a démontré, face au vieux routard de la politique qu’ est Jo Biden, une extraordinaire performance conjuguée avec une haute compétence; Et ce qui ne gâche rien, une très séduisante féminité, sans arrogance contrairement à son éventuelle rivale, Hillary Clinton.
    Répondre
  39. ozone

    29/09/2010

    Bush n’a pas suffit,alors on en fourgue encore un plat avec des gens qui croient encore vivre au temps de "Daniel Boone"

    Répondre
  40. La bête blonde Teuton

    29/09/2010

    Millière : " Ce que je puis expliquer, c’est à quel point l’Europe va mal et combien le modèle européen est un modèle à ne pas suivre. "

    D’ailleurs, il faut bien le dire, la croissance du PIB européen à la Belle Epoque ( 1895-1914 ) était de 3 à 5 % par an !!! Plus que le modèle américain, c’est surtout le modèle européen du passé qu’il faudrait appliquer sur le vieux continent, et pas autre chose ! Et vite !

    Répondre
  41. Emeric

    29/09/2010

    On verra ce que donne le Tea Party sur une décennie. Difficile de se prononcer. Dans l’optique de 2012, une visibilité trop forte de ce mouvement (i.e un poids décisif dans les nominations républicaines) est une aubaine pour Obama (ou un autre Démocrate) qui pourra tranquillement cueillir les Indépendants voire recruter les Républicains modérés.

    Quant au qualificatif "révolutionnaire" pour définir les Tea Party, c’est prématuré et imprudent. Ils ne parlent que de retrouver leur Amérique, avec force références bibliques et fiscales. Il est difficile d’imaginer une révolution restauratrice, à moins de rejouer Reagan. Qui proposait quand même du neuf. Personnellement, je n’entends rien de neuf chez les Tea Party. Millière a donc raison d’espérer un Reagan, sauf qu’il exprime une confiance à mon sens excessive en la "providence" qui fournirait la personnalité nécessaire en 2012. Reagan avait un passé politique, une carrière dans l’establishment et des positions claires avant sa candidature. Aucun membre du Tea Party n’a une telle envergure et aucune figure républicaine n’a pour l’instant réussi à capter à la fois la nation et l’appui du mouvement.

    Il y a peut-être un non dit dans l’article (mais c’est toujours facile de faire parler le silence, mes excuses à Monsieur Millière), c’est que Palin pourrait être cette jonction miraculeuse entre appareil républicain et tea party. Je n’en crois rien. Je dirais même que ceux qui le croient enterrent les Républicains: un parti qui a produit Lincoln, Eisenhower et Reagan et qui choisirait de présenter cette candidate révélerait sa tolérance à l’incompétence et à l’ignorance. Pour ne pas dire plus.

    Emeric, Virginia

    Répondre
  42. La bête blonde Teuton

    29/09/2010

    Il faudrait juste un amendement à la constitution… et… le futur président américain !

    Répondre
  43. ToTo

    29/09/2010

    Vous avez sans doute raison, Mr Millière. Il faut vivre dans l’Amérique profonde pour pouvoir ressentir et apprécier l’ampleur que prend le mouvement anti Obama. Les « tea parties » ne sont qu’une illustration de ce phénomène. L’incroyable popularité des « talk show hosts, » comme Limbaugh, Hannity, Ingram etc. en est une autre. La chute libre des médias classiques, dominés par la gauche, en est une troisième. La débandade des représentants Démocrates une quatrième. La liste est longue pour qui ouvre les yeux. Inutile d’analyser, de spéculer: réalité, propagande politique, intoxication? Nous aurons la vraie réponse au soir du 2 Novembre prochain. Le verdict risque d’être cuisant; il sera certainement instructif. Soyons patients. Il est difficile d’établir des comparaisons entre les Européens et les Américains, les esprits sont trop différents. Cela risque de ne pas faire plaisir mais il convient de remarquer que la majorité des Américains sont, a l’origine, des Européens qui sont partis de chez eux parce qu’ils en avaient « ras le bol! »… Cela dure depuis plus de deux siècles, la motivation n’a pas changée.

    Répondre
  44. Père Ubu

    29/09/2010

    Monsieur Millière,

    Bravo pour votre livre. Un peu dans la même veine, voilà que Daniel Hannan, Eurodéputé conservateur britannique et Eurosceptique, vient d’achever son dernier livre "The New Road to Serfdom – A Letter of Warning to America". Ce livre est sorti en anglais en librairie AUJOUD’HUI. Voici le lien Foxnews qui en parle: http://video.foxnews.com/v/4351589/exclusive-daniel-hannans-new-book/.

    Je suis à fond pour le Grand Old Party républicain. Cependant, je ne vois pas, pour l’instant, qui pourra reprendre les choses en main dans deux ans. Pas de Ron Reagan, ni de George W. Bush en vue. Il y aurait peut-être Jeb Bush, mais trois fois, c’est sans doute trop pour une seule famille. 

    En plus, il y a encore trop d’hésitations et peu de messages structurés au sein du GOP. Michael Steele, son président, est assez exécrable. On fait dans le McCain le plus élucubrationniste, ce qui explique aussi la nécessité des Tea Parties. En d’autres mots, si le GOP faisait son travail, il n’y aurait pas besoin des Tea Parties, défenseurs de la Mémoire et des Valeurs Américaines, celles qui ont créé un grand pays. Nous ne parlons évidemment pas de la décadence des 500 (millions de moutons) sur l’autre rive de lAtlantique.  

    Si Novembre 2010 nous est déjà acquis, rien n’est moins sûr pour 2012. Et si nous échouons, la stabilité du monde occidental risque vraiment d’en pâtir.

    Retrouvez-nous au http://www.newmediajournal.us, où nous avons posté le lien vers l’article du Daily Telegraph sur le dernier livre de Daniel Hannan (voir la homepage en bas à droite: "Americans, don’t copy Europe").  

    En fait, il faut aussi remercier Barack Hussein Obamarx qui est un antidote à tout ce qu’il ne faut pas faire. Si nous arrivons à éliminer sa politique néfaste en ne le réélisant pas en 2012 et en mettant cet AnteChrist en minorité en novembre 2010, espérons que l’Amérique restera immunisée pour longtemps contre ce dangereux et pénible fléau qu’est la camisole de force du socialisme populisto-infantilisant et, évidemment, liberticide. 

    Vous avez malheureusement raison: les Tea Parties sont impossibles en Vieille Europe où des syndicats mafieux pavlovistesdominent tout, manipulent et bousillent tout sur leur passage. "On ne résoud pas les problèmes avec ceux qui les ont créés", disait Einstein.    

    Père Ubu

    The New Road to Serfdom: A Letter of Warning to America

     

    Répondre
  45. Jaures

    29/09/2010

    Vu de l’Europe décadente, l’arrivée des Tea Party au pouvoir va sans doute agrémenter notre quotidien morose.

    On a hâte de voir en action un Ron Paul, plutôt favorable au mariage gay, contre le patriot act et pour la suppression de la CIA côte à côte avec l’accorte Christine O’Donnel dont les propos («La Bible dit qu’avoir du désir sexuel dans son cœur, c’est commettre un adultère.On ne peut donc pas se masturber sans désir.»«l’évolution est un mythe»sinon pourquoi «les singes ne continuent pas à évoluer pour devenir des hommes».) feraient plier de rire un enfant de 6ème.

    L’épisode Obama nous montre à quel point les Etats-Unis sont bloqués dans la réforme. En ce sens, je me sens bein plus libre ici, en France.

    Répondre
  46. La bête blonde Teuton

    29/09/2010

    Cher monsieur Millière, les deux partis principaux américains, républicains et démocrates, sont tous deux à l’extrémité de la droite contrairement aux apparences. Et si le parti démocrate semble de gauche, c’est uniquement en raison de sa propre mission, qui est la Destruction Créatrice, tandis que le parti républicain est le parti de la construction, de l’accomplissement, qui succède toujours à une politique démocrate .

    Destruction puis création… n’est-ce pas là une caractéristique de l’ivresse dionysiaque dont se revendiquait Nietzsche ?

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)