La parabole anti-mondialiste du coronavirus

Posté le février 24, 2020, 3:47
5 mins

La crise du coronavirus semble écrite tout exprès pour mieux faire comprendre les maux de notre époque.

Tout d’abord, le virus naît en Chine. L’ancien empire du milieu cumule tous les vices de l’idéologie communiste et du capitalisme irresponsable : l’immense majorité des habitants y est privée des libertés les plus élémentaires, quand quelques-uns sont pourvus de libertés illimitées, sans aucune responsabilité correspondante.

Ce n’est d’ailleurs sans doute pas pour rien que nos oligarques anti-français (politiciens, médias ou financiers) nous chantent régulièrement les louanges de ce régime monstrueux : ils rêvent d’appliquer ce totalitarisme chez nous et s’étonnent de notre manque d’enthousiasme.

Il est possible que le coronavirus provienne des expérimentations des médecins criminels qui pullulent toujours dans les pays totalitaires (le Dr Mengele ne fut ni le premier, ni le dernier de son espèce). Mais il est, en tout cas, certain que le système totalitaire porte une lourde responsabilité dans l’occultation du danger et des réactions erratiques au début de l’épidémie, quand il était encore temps de la juguler. Le Dr Li Wenliang, qui a lancé l’alerte (avant de mourir à son tour de l’épidémie), avait même été réprimandé par l’appareil répressif communiste.

La propagation du virus doit ensuite beaucoup à l’idéologie mondialiste – comme l’a rappelé l’essayiste Arnaud Upinsky (reprenant les principes du grand économiste Maurice Allais, à la fois anti-socialiste et anti-mondialiste) dans une vidéo que nous avons mise en ligne sur le site des « 4 Vérités ».
Le mondialisme est, en effet, cette idéologie qui consiste à préférer le lointain au prochain et à piétiner le principe de subsidiarité (pourtant à la fois moralement plus sain et économiquement plus efficace).

Ce mondialisme a conduit à ruiner l’industrie française pour profiter de la main-d’œuvre esclave chinoise. Il saute aux yeux que ce calcul est monstrueux et absurde. Monstrueux parce qu’il encourage les bourreaux communistes et parce qu’il prive de leur dignité les travailleurs français. Absurde parce que la petite économie que nous faisons sur l’achat de produits « made in China » ne compense pas une hausse illimitée de nos impôts et de nos déficits publics.

En d’autres termes, pour que certains financiers occidentaux puissent faire des affaires avec la nomenklatura maoïste, nous condamnons des millions de Français au chômage, des dizaines de millions de Chinois à l’esclavage et, en plus, nous payons cette absurdité de nos deniers publics !

Rappelons qu’en bonne logique, le consommateur devrait être moins important pour l’État que le producteur qui devrait lui-même être moins important que le citoyen, lui-même subordonné à la personne humaine. C’est exactement l’inverse qui se fait dans notre merveilleuse « société de consommation ».

Notre dépendance au marché chinois se paie donc désormais, non plus seulement de notre désindustrialisation, mais aussi d’une épidémie menaçante.

Et, cerise sur le gâteau, l’épidémie sert à tester la résistance de la population aux contraintes autoritaires en Europe même.

Ainsi, depuis quelques jours, une dizaine de villes italiennes sont-elles en quarantaine.

Là aussi, c’est une admirable parabole : le nouveau gouvernement de gauche venait tout juste d’annoncer sa répudiation des mesures anti-immigration prises par Matteo Salvini.

Si nous revenions au bon sens, aux frontières, aux circuits économiques et politiques aussi courts que possible, au principe de subsidiarité, au rejet de l’internationalisme militant, nous serions en bonne voie pour sortir de la crise du coronavirus !

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

10 réponses à l'article : La parabole anti-mondialiste du coronavirus

  1. iosa

    09/03/2020

    Bonjour vous deux, vous êtes toujours là et pas mort du coronavirus, mais vous êtes tout seuls ?
    Question: êtes vous en quarantaine aux 4V ???

    Répondre
    • iosa

      09/03/2020

      Oups !!! je n’avais pas vu le troisième, alors je vous salue aussi et maintenant qu’on est 4 on peut faire une belote !

      Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    07/03/2020

    bilan prévisible des courses après 5 années de  » macronisme  »

    la dette  » économique  » aura explosé sans que le climat  » social  » ne se soit pour autant éclairci

    une réussite indiscutable de l’  » ultra libéralisme  » financier … mais environ 25 % de Français, ceux qui se disent les seuls compétents en économie, veulent encore continuer sur cette voie et pour l’ instant il n’ y a pas d’ opposition solide idéologiquement ou économiquement

    Répondre
  3. vozuti

    29/02/2020

    le procès fillon est assez comique jusqu’à présent.on voit des juges et des procureurs qui s’acharnent sur penelope, en espérant lui faire dire qu’elle ne s’est pas occupé du courrier de son mari, lorsqu’il était député.
    dans le contrat de travail des assistants parlementaires,il n’est pas mentionné le nombre d’heures ou la nature du travail qu’ils doivent fournir,et il ne leur est pas demandé de fournir des preuves d’un quelconque travail avant de toucher leur chèque,c’est justement pour cette raison que la plupart des parlementaires placent à ces postes des proches ou des bénévoles de leur parti,pour leur offrir un emploi de complaisance.
    les juges n’ont aucun moyen de prouver que penelope ne s’est pas occupé du courrier,alors qu’essayent-t-ils de démontrer? … veulent-t-ils démontrer que le juge tournaire n’a pas juste cherché à remplacer précipitamment le candidat LR par un autre, sans justification légale?… que le juge tournaire a réellement voulu s’attaquer en toute bonne foi à ces emplois de complaisances? si c’était le cas,il y aurait des centaines de députés et d’assistants parlementaire dans le box des accusés,pas juste la pauvre pénélope,harcelée par une meute de juges qui se moquent totalement de savoir si les autres assistants parlementaires méritent leur salaire ou pas.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      29/02/2020

      remarquons qu’ il en était de même pour les assistants parlementaires au Parlement européen et que ce sont les Britanniques qui ont imposés que leur statut soit légalement défini … par ailleurs les emplois  » fictifs  » du MoDem sont encore dans les limbes de la Justice

      Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    25/02/2020

    ce qu’ il y a de plus intéressant dans cette civilisation des réseaux ( dit ) sociaux et des blogs c’ est qu’ ils permettent de mesurer en temps réel la bêtise humaine … beaucoup plus sûr que n’ importe quel sondage !

    Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    24/02/2020

    commentaire

    quelques bonnes remarques dans votre exposé qui cependant nous laisse finalement sur notre faim d’ une véritable analyse qui ne vient jamais : un mélange un peu confus de considérations en désordre

    Répondre
    • BRENUS

      24/02/2020

      Toutes nos excuses, « maître ». Nous tacherons d’être plus clairs la prochaine fois….. pour vous complaire, majesté.
      Nous vous supplions de nous tracer la route, ô lumière du monde, afin que nous ne retombions pas dans le désordre mental que vous nous avez révélé.
      « Tout le monde il pue, il sent la charogne, il n’y a que le grande Q.Q. qui sente l’eau de cologne. » – (parodie de Pierre Dac et Francis Blanche, applicable à l’inénarrable )
      signé : pour les 4v.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        25/02/2020

        c’ est bien Brenus vous avez eu le bon réflexe !

        c’ est d’ ailleurs pour cela que j’ avais fait ce commentaire

        G. De T. a cependant une excuse et de taille : le format de sa feuille ne lui permet pas de développer et d’ articuler sa pensée , c’ est pour cette raison qu’ on pourrait lui donner le conseil que sur UN sujet il le développe sur trois articles hebdomadaires , car contrairement à vous il a des choses intéressantes à dire

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          03/03/2020

          et quand je dis le bon réflexe c’ est bien sûr à celui de Pavlov que je pensais

          Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)