La politique de la France au Liban

Posté le août 23, 2006, 12:00
6 mins

La France est présente au levant depuis les croisades. Sa mission essentielle était de protéger les chrétiens contre les mahométans dont le but sacré était et reste d’exterminer le juif, le Chrétien et le mécréant. Après le démembrement de l’Empire Ottoman à la suite de la première guerre mondiale, logiquement, la SDN confia à la France en 1920, mandat sur le Liban, avec la mission d’en garantir la souveraineté et la neutralité et aussi, bien que non dite, la mission de continuer à protéger les Chrétiens.

Or, cette mission vient d’être trahie par la diplomatie française. Depuis quelques années, s’est en effet constitué au pays du Cèdre, un véritable État, colonie religieuse, politique et militaire del’Iran qu’il a doté d’un armement stratégique impressionnant : 17 000 missiles, plus de très nombreux lanceurs de roquettes katioucha de type soviétique et tout un arsenal des plus sophistiqués dont des drones ainsi qu’une logistique et un encadrement iranien, que l’on appelle les gardiens de la révolution, ouvertement installés dans l’est du Liban. Cela correspond à 100 millions de dollars d’aides militaires par an envoyés par Téhéran.

À qui fera-t-on croire que dans un pays grand comme deux départements français, on pouvait ignorer la constitution d’une entité militaire aussi importante totalement inféodée à l’Iran de Mahmoud Ahmadinejad, qui ne cesse de proclamer sa volonté de rayer Israël de la carte du monde ; ceci d’autant plus que la Finul

(1 700 hommes), que dirige un général français, était chargée de s’informer, jour après jour, de la situation au Liban et d’y maintenir la paix. On ne peut donc accepter l’excuse d’ignorance mais retenir hélas l’accusation de complicité objective avec le Hezbollah contre lequel aucune mise en garde publique et solennelle n’a été prononcée comme cela aurait dû être.
J’ajoute, dans le même ordre d’idée, que l’on ne peut être qu’étonné d’entendre le ministre français des Affaires étrangères se féliciter du « rôle stabilisateur » de l’Iran dans cette région, alors qu’en même temps, depuis le début de cette crise, jamais, à ma connaissance, le mot chrétien n’a été écrit ou prononcé.

Vive donc le Hezbollah ! qui, déjà, s’était signalé lors de l’attentat du Drakkar du 23 octobre 1983, causant la mort de 58 soldats français. Nous voici donc très loin de la mission protectrice des Chrétiens qu’autrefois remplissait et revendiquait la France.

Autre observation : comment se fait-il que sur l’esplanade du Trocadéro dédiée aux Droits de l’homme, des manifestations en faveur du Liban se déroulent sous la bannière du parti communiste, des trotskistes de la LCR, des verts, du MRAP et autres formations d’extrême gauche avec, comme je l’ai constaté moi-même, les drapeaux palestiniens, syriens et celui du Hezbollah, avec la photo de son chef, Hassan Nasrallah, brandie par des femmes voilées ?

En réalité, la France dont la politique, en cette dramatique affaire, est dictée heure par heure par le Chef de l’État lui-même, donne l’impression de jouer le rôle que tenait naguère l’ex-Union Soviétique. Il s’agit, pour se faire valoir, de contrer les États-Unis et son allié Israël et de favoriser une politique arabe dont il est strictement impossible de savoir en quoi elle consiste sauf à constater que les États arabes en majorité sunnites de la région, l’Arabie Saoudite, l’Égypte, le Koweït, les Émirats Arabes, la Jordanie, paraissent parfois plus mesurés que la France.
Dans tout cela, où est l’intérêt national, où est l’intérêt d’une Europe qui, encore une fois, s’est montrée, à cette occasion, inexistante ?

Pour terminer, je dirai que l’on ne peut que nourrir les plus grands doutes, compte tenu du contexte, sur la volonté et la capacité de la Finul, élargie à des Turcs, Bangladeshis, Indonésiens, Malaisiens musulmans et autres Fidjiens, à désarmer le Hezbollah. Pour ce qui concerne la France, la sagesse commande donc de ne pas s’engager plus avant dans cette affaire où il n’y aura que des coups à prendre.

Blog du Chef de l’Etat iranien : http://www.ahmadinejad.ir/

Le site web (critique) de la Politique Arabe de la France : http://politiquearabedelafrance.net/

12 réponses à l'article : La politique de la France au Liban

  1. peloux

    29/08/2006

    depuis trente ans le Liban connait l’épuration ethnique, en effet ce pays a vu disparaitre (presque totalement) les différentes communautés chrétiennes sous la pression de l’intégrisme islamique. nos médias bien pensants ne s’en émeuvent pas. De plus la pression des musulmans de france semble interdire une politique autre. André

    Répondre
  2. LESTORET

    28/08/2006

    Oh ! on ne changera pas demain la politique arabe de la france. Il faut d ‘abord se débarrasser de Chirac, mais pas seulement de lui. Encor si cette politique avait laissé un bénéfice à ce pays, mais non ! elle ne fait que l’avilir.

    Répondre
  3. Pierre

    27/08/2006

    Bravo pour votre article, Christian Lambert.

    Répondre
  4. grandpas

    26/08/2006

    Mais qui autorise ce personn

    Répondre
  5. Elhassan

    26/08/2006

    Cool les gars, inutile de s’étriper pour des opinions. D’autant que : bien sûr l’Islam sera la seule religion sur cette belle terre dans un siècle au plus, voire moins. Cela au plus grand bénéfice de l’humanité, enfin en paix. Récemment j’ai bien ri à la lecture d’un article « scientifique » sur les religions. (Statistiques). 2 milliards de chrétiens dans le monde contre 1 milliard (seulement) de musulmans ! Ouf ! mais il aurait fallu préciser que sur les 2 milliards de « baptisés chrétiens », il y a, à peine, 200 millions de vrais croyants du Christ. (Salam sur Issa). Contre 1 milliard de vrais croyants en le Christ (Issa, prophète d’Allah), et de vrais croyant(e)s – et pratiquant(e)s – de l’Islam. Es salam aleikoum Elhassan – Tanger

    Répondre
  6. ramzey

    26/08/2006

    j’attends des exemples de ta part Baidouin de C.

    Répondre
  7. Baudouin de Constantinople

    25/08/2006

    ……… « la mission de l’islam n’est pas d’exterminer qui que ce soit mais pour préserver les valeurs humaines universelles » Rarement on m’a fait autant rire, et notamment sur ce site trop sérieux ! Dites-moi RAMSEY, auriez-vous encore d’autres gags du même genre ? J’en suis tellement friand !!!!! Bien à vous, l’humoriste Baudouin de C.

    Répondre
  8. ramzey

    24/08/2006

    A Lambert Christian: le chrétiens et les juifs existent au moyen orient depuis plus de 14 siècles (Région dominée par les musulmans) et il y sont encore. Pourquoi les musulmans ne les ont-ils pas rayé de la carte jusqu’à aujourd’hui, pourtant ils avaient les moyens et le temps pour le faire??? la mission de l’islam n’est pas d’exterminer qui que ce soit mais pour préserver les valeurs humaines universelles. La France n’a jamais eu le role de protecteur de chrétiens dans cette région du monde mais seulement pour protéger des intérêts économiques et des intérets de domination (soif de pouvoir) tout comme les américains.

    Répondre
  9. sas

    24/08/2006

    Supermenteur prudent et visionaire pour une fois….demain il sera peut être obligé de quémandetr le déploiement de la FINUL dans la banlieu parisienne …pour y maintenir un orde sans arrêt contesté…par nos zivas… sas

    Répondre
  10. Jean-Claude Lahitte senior

    24/08/2006

    Que Christian LAMBERT (LAMBERT Christian ?) me permette d’ajouter à ses propos sur lesquels, à quelques nuances près, je suis d’accord, les quelques remarques qui suivent : – il y a belle lurette que le gouvernement (les gouvernements) français n’ont plus les moyens de soutenir leurs ambitions, surtout quand celles-ci, contradictoires, veulent ménager la chèvre istaëlienne et le chou hezbollien (« musulman », si l’on préfère) tout en s’efforçant de ne trop déplaire à l’allié américain… Et les Douste-Blazy, Villepin, Aliot-Marie, comme toutes celles et tous ceux, de « droite » ou de gauche qui les ont précédés, doivent se contenter de gesticulations que j’ose qualifier de « verbales ». Encore faudrait-il qu’il aient un véritable politique. – il me paraît souhaitable que la France ne prenne pas le commandement de la Finul 2, et même qu’elle ait le courage de s’en retirer. Faute pour cette prétendue « force d’interposition » d’avoir les moyens et les instructions qui lui permettent de jouer véritablement le rôle pour laquelle elle a été créée. La Finul me fait penser à un arbitre de football qui n’aurait le droit que de distribuer des avertissements(1) (tout au plus des « cartons jaunes ») mais jamais des « cartons rouges » lui permettant non seulement d’expulser du terrain non seulement tel ou tel joueur, mais aussi les deux équipes lors d’une bagarre générale. Ainsi, la Finul II, comme ce fut le cas de la Finul I, devra se borner à constater les diverses entorses aux « résolutions » de l’ONU (2)et de se réfugier dans les abris comme on vient de le voir encore pendant la « pluie d’été »… – je suis au regret, une fois de plus, de dénoncer cette fâcheuse pratique de la « double nationalité »(3) qui permet, aujourd’hui à des milliers de Libanais, demain à des milliers d’autres bi-nationaux, d’exiger de la France leur rapatriement chez nous et tout ce qui va avec (combien ça coûte tout cela à une France exsangue ?)et de retourner ensuite (aux frais de qui ?) dans ce qu’ils considèrent comme leur véritable patrie. Pas seulement par ce qu’il y font du fric, j’ose l’espérer. Ces bi-nationaux, que n’ont-ils le courage des aventuriers de naguère qui brûlaient leurs vaisseaux pour s’ôter le désir de revenir dans leur patrie d’origine à la première alerte grave. Comme je l’avais écrit récemment, sur je ne sais quel site israëlien, à propos des « juifs français » qui font leur « alya » sans pour autant abandonner la nationalité française. On ne sait jamais ! – à propos de certain ministricule dont je rappelle qu’il croyait que c’était le Hezbollah qui dirigeait l’Iran, ne vient-il pas de d’esquisser un pas de tango (en arrière, faut-il le préciser) lors la visite de Tipzi Livni, la charmante ministre israëlienne des Affaires Etrangères ? Bien cordialement, Jean-Claude Lahitte senior (1) en réalité, tout au plus le droit de noter sur un calepin les « entorses » aux règles du jeu. (2) l’enfer est pavé de « bonnes » résolutions onusiennes. (3) Sarkozy a supprimé la « double peine », pourquoi pas la « double nationalité » ?

    Répondre
  11. Baudouin de Constantinople

    24/08/2006

    Beau début d’analyse. Dommage qu’à la fin vous vous repliez omme une huître sur votre isolationnisme bien-aimé….Et vous vous plaignez de « l’inexistance de l’Europe » ? ? Vous êtes probablement de ceux qui rêvent d’attribuer à la Francce un rôle de commandement grandiose dans le adre onusien, mais refusent de plonger leurs mains déliates dans la graisse….(200 hommes pour un contingent qui en néesssiterait au total au moins 15000) ? ? La « France », grand leader de la démission européenne ! La « France » et ses discours,toujours du côté des plus obsures dictatures -surtout si elles sont arabes ou musulmanes; La « France » et ses nostalgies totalitaires……. Continuez de nous faire rire, la « France » !

    Répondre
  12. EIFF

    23/08/2006

    Le gouvernement Chirac fait son cinéma pour se faire mousser (croit il) dans le monde arabe alors que La France n a plus les moyens de ses ambitions ou plutôt de ses prétentions. Un Douste-Blazy qui pointe du doigt le Hezbollah et qui le lendemain loue le rôle des mollahs iraniens dans la région est vraiment une attitude déconcertante et schizophrène irresponsable qui ne contribue pas à rendre à la France sa cohérence. Un Chirac qui entend rétablir la souveraineté sur le sud-Liban et qui une fois venue le moment d agir se rétracte et est incapable de prendre le commandement d une force d interposition est vraiment le comble de l innéficacité et de la gonflette. Le Liban vidé de ses chrétiens et qui marche vers une islamisation forcée, avec des bandes et des milices armées islamistes qui négocient et font du chantage avec le gouvernement libanais élu démocratiquement, est un peu l image grossie de la France actuelle avec ses banlieues et ses traffics en tous genres et ses bandes éthniques anti-francaises qui imposent leurs lois et rackettent l argent des francais à travers un gouvernement faible, corrompu et couché.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)