La politique étrangère de la France : erreurs, agitation et illusion

Posté le novembre 03, 2011, 12:00
16 mins

La politique étrangère de notre pays est conduite à l’Élysée. Le ministre des Affaires étrangères joue les utilités. Le simple fonctionnaire, conseiller diplomatique du chef de l’État, a, en fait, plus de pouvoir que le ministre, bien qu’Alain Juppé se tienne « droit dans ses bottes » sur le… Titanic, comme il l’a dit lui-même.

C’est le chef de l’État qui, donc, dirige notre politique extérieure. Il est le président du G20, du G8, du G1, de tous les G. Il sillonne le monde sans arrêt, à bord « d’Air Sarko One », le pendant luxueux « d’Air Force One » du président américain. Trois heures à Pékin, deux heures à Berlin et une heure à New York, pour délivrer au monde, avec fracas, un message universel, oublié aussi vite qu’entendu.

Mais, avant d’analyser cette politique fulgurante sur 3 points : l’Europe, l’expédition en Arménie et Géorgie et le « printemps ara­be », quelques lignes sur le contexte général.

On arrive aujourd’hui à une sorte d’aboutissement de quelque six décennies de démagogie et d’incurie. N’ayons pas peur des mots. La France en 1944-1945 a pris la mauvaise voie, celle du système soviétique : administration pléthorique, lutte des classes, syndicalisme communiste grâce à un parti stalinien, de tous le plus fidèle à Moscou, qui avait pour lui militants, partisans, sympathisants et, bien sûr, une nomenklatura privilégiée. Cette situation très négative s’est aggravée, ces 30 dernières années, par la philosophie de la redistribution de la richesse nationale (56 % du PIB) au profit, en priorité, des populations immigrées, noire, arabe, turque, afghane, pakistanaise, sud-américaine, chinoise et, aujourd’hui, de plus en plus, tchétchène ! Le résultat est là : ruine, insécurité et corruption.

Parlons maintenant de l’Europe qui se caractérise par un déséquilibre de plus en plus marqué entre l’Allemagne et la France. Voici un pays de 80 millions d’habitants, l’Allemagne, écrasée en 1945 sous des millions de tonnes de bombes, avec des millions de victimes civiles et militaires, aujourd’hui beaucoup plus fort que la France, malgré l’annexion et la ruine de sa partie orientale par l’URSS pendant plus de 40 ans. Les Allemands, qui ne sont pas marxistes, ont pris le dessus. Ils sont travailleurs et sérieux. Beaucoup de Français ne le sont pas, qui veulent faire rembourser par les Allem­ands les dettes colossales des pays du Club Med, le club de cigales. La dette publique de l’Allemagne va diminuer en 2012 pour passer à 82, 4 % du PIB, au lieu de 84,7 % en 2011. Cel­le de la France va augmenter de 84,7 % à 86,8 % du PIB. La France s’offre chaque année 163 mil­liards de dépenses publiques de plus que l’Allemagne. Le chômage en Allemagne est de 6 %, en France de 10 %.

L’industrie allemande florissante exporte à tout va. L’in­dustrie française a perdu un tiers de sa capacité en 10 ans et perd sans arrêt des parts de marché. La balance commerciale est de plus en plus déficitaire. Il en sera ainsi, tant qu’une fiscalité d’une complexité inouïe, s’apparentant aux hiéroglyphes de la IIIe dynastie, écrasera l’initiative, sans parler des 35 heures.

Sans doute l’idée d’une Europe unie est bonne, mais, pour la rendre viable, il fallait en rester à 7, voire à 9 pays, et non pas 27, créant une sorte de cirque aux 50 000 fonctionnaires qui, avec une législation spéciale, se superpose à ceux des pays membres. Comment diriger de tels attelages ? Qu’y a-t-il de commun entre Malte et l’Estonie ? Qu’a-t-on gagné avec la Bulgarie et la Roumanie qui, grâce à l’UE, se débarrassent de leurs populations tsiganes en les envoyant voler et mendier en France ? Tout ce que ces pays ont en commun, c’est de demander à l’Allemagne de rembourser leur dette. « Jamais l’UE n’a été autant menacée », vient de déclarer François Fillon. Comment et quand la Grèce, l’Italie, le Portugal, l’Espagne, la France vont-ils rembourser ?

Quant à la brève expédition de Sarkozy dans le Caucase, début octobre, elle répond à une nécessité électoraliste : s’assurer du vote des 450 000 Arméniens qui résident en France. En attendant, Arméniens d’Arménie, Géorgiens, Azerbaïdjanais, ressortissants du Nagorny-Karabakh, de l’Ossétie du Sud, et de l’Abkha­zie, ces deux dernières régions ayant été pratiquement annexées par la Russie, malgré les soupirs de Nicolas Sarkozy, recevront tous les visas qu’ils veulent pour venir en France et… y rester. Signalons aussi, dans la tournée caucasienne de Sarkozy, un point qui n’aurait jamais dû être abordé, celui du génocide des Arméniens par les Turcs de l’empire ottoman en 1915, il y a 96 ans, car, en matière de génocide, la France aurait grand intérêt à rester discrète, sachant que les armées républicaines et citoyennes de la Révolution de 1789 ont procédé allègrement au génocide des Vendéens, parce que catholiques et royalistes.
On lit dans le rapport envoyé à la Convention par l’adjudant général Rouyer : « Nous fusillons tous ce qui tombe sous notre main, prisonniers, blessés, malades dans les hôpitaux… » Membre du comité de salut public, le citoyen Duquesnoy écrit en 1794 : « J’ai brûlé et incendié toutes les maisons et égorgé tous les habitants que j’y ai trouvés. » « Les femmes et les enfants ont été enfermés dans les églises et nous les avons brûlés vifs, écrit à la Convention le général Turreau qui commandait les colonnes infernales. Tout n’est plus que désolation… » Le chef de la division SS Das Reich a sans doute pris modèle sur le général Turreau à Oradour en 1945 ! Autre génocide, celui des Tutsis par les Hutus en 1994, 900 000 hommes, femmes et enfants ont été massacrés. Le rôle joué à cette occasion par l’armée française présente au Rwanda – on se demande pourquoi – est pour le moins ambigu. Passons.

S’agissant de l’émouvant « printemps ara­be », la situation a, aujourd’hui, le mérite de la clarté. C’est un festival de stupidités, d’illusions et de crimes. La première décision du CNT libyen a été de proclamer la Libye, État islamique, avec la charia pour règle de tout aux plans religieux, civil, judiciaire et financier, comme en Iran. La charia, c’est les femmes lapidées, les mains coupées, les coups de fouet, la polygamie et, bien sûr, le voile pour les femmes, tout ceci au nom des droits de l’homme de Bernard-Henri Lévy, de Nicolas Sarkozy et de l’ONU. Bref, la Libye sera un nouvel Afghanistan de l’autre côté de la Méditerranée. Déjà plusieurs katibas (brigades) et unités de l’ancienne armée de Kadhafi se prépareraient à attaquer le gouverneur de Tripoli, le djihadiste Abdel Hakim Belhadj, soutenu par Al Qaïda. On me rapporte également l’existence de 66 camps de détention, où sont entassés notamment des Africains soupçonnés d’avoir été des mercenaires de Kadhafi. Ils y seraient très maltraités, torturés, exécutés, des camps de la mort ! C’est cela que voulaient BHL et Sarkozy ?

Ce qui est certain, c’est que des centaines de milliers d’armes de toute nature circulent dans la Libye « libérée », où le Premier ministre de fait Mahmoud Djibril a déclaré publiquement le 19 octobre qu’il y avait « un risque terrifiant (sic) pour la Libye de sombrer dans le chaos ». Combien d’immigrés vont fuir ce chaos ? En Europe bien sûr !

Autre point de détail, si j’ose dire. En Libye, 8 000 pièces d’or d’une valeur inestimable, dont certaines datant de Carthage, ont été volées dans une banque de Benghazi qui a été pillée. C’est l’un des plus grands vols archéologiques de l’histoire, a reconnu l’UNESCO. Comme quelques-unes des plus belles pièces du musée du Caire, comme le musée de Bagdad, comme le musée de Kaboul, détruit à coups de masse par les talibans. Ceci s’ajoutant au lynchage obscène de notre ex-ami et bouffon Mouammar Kadhafi, on voit ce qu’est cette civilisation indissolublement liée à la barbarie. Quant à la Tunisie, je ne retiendrai que ce que vient d’en dire une jeune Tuni­sienne, fervente militante démocrate : « La tête est partie, mais tout le système reste, avec désormais un chômage à 50 %. »

Comment les Occidentaux et, en particulier, l’actuel pouvoir en France ont-ils pu être aussi ignorants de la réalité arabe et islamiste, pour mener une guerre et une politique qui déjà se retournent contre leur propre civilisation ? Qu’a-t-on fait à Dieu pour avoir des dirigeants aussi bêtes et irresponsables qui, pratiquement, ont livré à Al Qaïda un formidable arsenal, dont récemment 20 000 tonnes d’armes, destinées aux rebelles libyens et qui sont passées directement chez les terroristes islamistes d’AQMI, avec quelques tonnes gracieusement laissées au djihadiste formé en Afgha­nistan, l’actuel gouverneur de Tripoli.

15 réponses à l'article : La politique étrangère de la France : erreurs, agitation et illusion

  1. ISNARD

    07/11/2011

    Bonsoir,

    Je tiens de camarades, qui y étaient, des informations de première main sur l’intervention des armées françaises au Rwanda. Les fines allusions figurant dans votre texte concernant ce génocide sont inadmissibles quant à la suspicion qu’elles font peser sur nos forces. Cette suspicion tient de la pure désinformation, ou de la légèreté de quelqu’un qui n’a pas vérifié ce qu’il écrit, ce qui est encore plus grave et jette sur le reste du texte un discrédit gênant. Il n’a d’ailleurs guère besoin de ce discrédit, car il s’agit d’un sac à brosse où on trouve mélangées les époques, les lieux, les circonstances, comme si, dans le monde entier et depuis l’Homme de Cromagnon, l’humanité entière avait pensé et agi de la même manière que l’Homme occidental du XXIème siècle et que tout soit pesé et jugé à son aune. A force de vouloir être démonstratif, on débouche sur de la philosophie de comptoir.

    Je précise que je n’aime pas la politique de l’actuel gouvernement, y compris en politique étrangère, et que je ne soutiens pas du tout l’actuel parti majoritaire, dont je suis très loin. Mais il y a des excès qui desservent plus qu’ils ne servent les causes les plus nobles, et qui font réagir en conséquence.

    Répondre
  2. VILLEMIN

    06/11/2011

         " Je déplore le sort de l’humanité d’étre en d’aussi mauvaises mains que les siennes " ( Julien Offray de La Mettrie , oeuvres philosophiques )

         " Partout où j’ai trouvé du vivant, j’ai trouvé de la volonté de puissance ; et meme dans la volonté de celui qui obéit, j’ai trouvé la volonté d’etre maitre. ( Friedrich Nietzsche )

    Répondre
  3. Chanaz

    05/11/2011

    Bonjour,

    "Je vole avec des idées simples vers un Orient compliqué" – Général de Gaulle

    Nos trés chers politiques et nos trés chers pseudo philosophes recommencent les erreurs du passé colonial des temps modernes…. pour accroitre leur égiomonie économique…

    Non satisfaits de traiter les enfants d’Afrique sur son propre sol (les parquant dans des cités, les discriminant dans tous les tissus sociaux,….), ils vont donner des leçons à des peuples qui les ont combattus pour la liberté.

    Aujourd’hui, ils les traitent de barbares….. on ne les laisse pas faire leur propre révolution au contraire en prend parti….. pour mieux controler…… à nouveau.

    Attention les temps d’hier ne sont pas les temps d’aujourd’hui ! L’Europe est fatiquée et l’Afrique a soif de vengeance.

    Alors, chers politiques occupez vous d’abord de faire le ménage chez vous (améliorer notre quotidien et nos libertés) au lieu de vous occuper des révolutions qui ne sont pas les votres. Aujourd’hui vous avez vos indignés qui commencent à se rassembler un peu partout……

     

     

    Répondre
  4. Toni

    04/11/2011

    Jaures a écrit : "Qui peut affirmer que dans quelques années, ce ne seront pas les civilisations que vous qualifiez de barbares qui nous observeront avec tristesse et condescendance ?"

    Ils nous observeront avec le plus grand mépris et nous buteront jusqu’au dèrnier. Sur qu’ils nous observeront d’un air condescendant et hautain …

    Source: la vie de tous les jours dans un quartier populaire.

     

    Jaures a écrit: "Sauf qu’on aurait pu, selon les époques avancer la même chose de n’importe quelle civilisation: pour en rester aux temps modernes, de l’Amérique de la Guerre de Sécession qui fît plus de morts que 30 révolutions libyenne, de l’Europe de 1914-1918, de l’Allemagne nazie"

    Pour arriver à avoir la paix avec l’Allemagne, ça nous a quand même coûté Mr Jaures la bagatelle de 38 millions de morts en Europe … Oui pour l’Allemagne Nazie, il a fallu anéantir leur pays et leur faire signer une capitulation inconditionnelle.

    Christian Lambert a écrit: " La France en 1944-1945 a pris la mauvaise voie, celle du système soviétique : administration pléthorique, lutte des classes, syndicalisme communiste grâce à un parti stalinien, de tous le plus fidèle à Moscou, qui avait pour lui militants, partisans, sympathisants et, bien sûr, une nomenklatura privilégiée."

    Cela fait 20 ans qu’une partie de mon entourage et d’autres gens éssaient de me convaincre de la viabilité de ce système, ça fait 20 ans que je m’éssuie les pieds avec les torchon d’anneries débitées par ce système. Pourtant ils ont éssayé de me faire avaler leurs propos, m’ont menacé mais ça n’a rien donné. J’en ai rien à cyrer de la gauche française Mr Jaures et j’utiliserai tous les moyens légaux à ma disposition pour la combattre et lui résister.

    Répondre
  5. jean baud

    04/11/2011

    bravo monsieur Lambert,vous lire est à chaque fois un plaisir bien que le sujet soit désespérant!cependant,ne faiblissez pas,nous sommes de plus en plus nombreux à avoir absolument besoin de vos articleset de vos éclairages pour nous recentrer dans la foule de non-dits,de reculades,de làchetés et d’imbécilités qui nous assaillent chaque jour .

    cela dit,je trouve excellent que dans le courrier des lecteurs comme dans cette page d’ailleurs,se déchaine quelque représentant de la pensée politiquement correcte,celle là même qui nous conduit au désastre et au chaos,car ses propos nous confortent ,nous aiguillonnent et nous multiplient  ce qui doit étre totalement à l’opposé de l’effet escomptè!

    Encore bravo Monsieur.

    Répondre
  6. Anonyme

    04/11/2011

    Jaures:

    "aurait pour résultat assuré de souder en 24 heures tous les Arabes et musulmans du monde contre l’Occident avec, en pratique, le prolongement de la guerre afghane sur la rive sud de la Méditerranée". C’est bien ce que Mr Lambert écrit: que les djihadistes liés à Al Qaida s’établissent grâcieusement en Lybie et s’y servent en armement.

    "une nouvelle guerre entre Arabes et Israël et une crise économique désastreuse dans le monde entier". Israel vient de subir des attaques de la part de l’Egypte (attaque contre l’ambassade, contre des gazoducs…) et par extension, de la bande de Gaza (l’Egypte ayant encore davantage désseré l’étau). Les Lybiens beuglent "à mort les Juifs, à mort Israel"…ah, la religion de paix et d’amour.

    "Il est tout à fait en mesure de résister longtemps et d’exercer des représailles, sur la France notamment, par exemple en faisant procéder à l’enlèvement de Français y compris au Tchad et au Niger limitrophes.Il peut faire procéder à des attentats en France même ou sur les transports aériens et maritimes" Il "est en mesure", "il peut". Si Mr Lambert avait écrit "il va", alors là oui, il se serait "fourvoyé"…mais "il peut"???

    "des centaines de milliers de Libyens envoyés sur nos côtes"… D’accord, Mr Lambert s’est trompé, il a dit "nos" côtes. Alors que ce sont les côtes italiennes qui ont été prises d’assaut.

    "" cette civilisation indissolublement liée à la barbarie."". D’accord. A vous la parole, Jaures. En quoi cette civilisation est grande, belle, éclairée et constitue un modéle pour nous?

    Répondre
  7. QUINCTIUS CICINNATUS

    04/11/2011

    "les peuples les plus civilisés sont aussi voisins de la barbarie que le fer poli l’est de la rouille"
     
                                                             citation d’Antoine de RIvarol

    Répondre
  8. R. Ed.

    04/11/2011

    Barbares : oi barbaroi , les étrangers…

    Ce qui se passe chez eux, c’est leur problème, la France n’y avait rien à faire.Ceux de là-bas, qui viennent chez nous avec leurs us et coutumes et essayent, même réussissent à nous les imposer, là est notre problème.

    La religion, cette inepsie inventée par l’homme, par certains hommes est un sacré (le cas de le dire) commerce.Au plus il y a d’adeptes, au plus il y a de l’argent et du pouvoir au sommet de la hiérachie.

    L’islam a le pompom, avec toutes ses simagrées.

    Un exemple qui ferait sourire si ce n’était la souffrance de l’animal y afférente est que la viande, pour être " commestible " exige que l’animal soit égorgé par un curé habilité (par qui ?) la tête """ tournée""" vers la Mecque, depuis l’invention de la boussole.(1)

     

     

    (1) Depuis l’invention du GPS, c’est maintenant avec 15 mètres de précision.

    Répondre
  9. Anonyme

    04/11/2011

    @ Jaurès

    Vous employez une langue soutenue en accusant Christian Lambert de "fomenter des peurs…" on peut tout aussi bien dire de vous que vous "fomentez" des passions idéologiques
    Le seul point sur lequel je suis en accord avec vous et donc en désaccord avec C. Lambert  est l’affirmation que "cette civilisation est indissolublement liée à la barbarie" en quelque sorte un état sauvage de l’histoire humaine qui se caractériserait par une cruauté innée , native , "chromosomique" … ce qui a été le FAIT de toutes les Civilisations …
    Mais ce que veut faire entendre l’auteur de l’ article , est qu’il pourrait s’agir d’un retour en arrière de plusieurs siècles , un retour à la théocratie comme gouvernance humaine
    Et cela n’est pas niable à moins que d’être un naïf , un compagnon de route , ou bien un "idiot utile"

    Lorsqu’on y réfléchit les "gens de gauche" (comme vous) témoignent d’une grande  mansuétude à l’égard de "leurs" barbares …
    Si , comme moi , vous êtes aussi un lecteur du "Courrier International" je vous invite à lire la critique littéraire du livre d’Eugen Ruge ("au temps de la lumière déclinante") et vous constaterez qu’un journal  allemand "libéral" (le  F.A.Z. ) relève cette attitude de mansuétude  vis à vis du père de l’écrivain ,historien officiel de la R.D.A. , et du père de celui-ci  membre de la POLICE POLITIQUE de l’Internationale communiste (III ième Internationale)
    Vous êtes IDEOLOGIQUEMENT "dans les clous"

    Répondre
  10. QUINCTIUS CICINNATUS

    03/11/2011

    J’aime lire les articles de Monsieur Lambert .
    Tout y est dit de façon claire, limpide , charpentée …
    Une solide formation classique , une démarche scientifique de la raison alliée à une curiosité fertile , en résumé un humanisme d’un autre siècle . Voila ce qui manque à nos "élites" et à nos élus coulés dans les moules "industriels" de Science (?) -Po , de l’E.N.A. , d’ H.E.C. etc …

    Répondre
  11. Jaures

    03/11/2011

    Impossible évidemment de répondre à cette accumulation de fiel.
    En fait, Lambert n’a pas supporté de s’être une fois de plus fourvoyé.
    Dans son article du 16 mars, il écrivait que l’intervention militaire contre la Libye "aurait pour résultat assuré de souder en 24 heures tous les Arabes et musulmans du monde contre l’Occident avec, en pratique, le prolongement de la guerre afghane sur la rive sud de la Méditerranée, provoquant la fermeture du canal de Suez et, au Proche-Orient, des détroits d’Ormuz et de Bab-el Mandeb, une nouvelle guerre entre Arabes et Israël et une crise économique désastreuse dans le monde entier."
    Le 29 mars, il récidive et nous promet le pire: Kadhafi aurait "pour lui une bonne partie de son peuple. Il est tout à fait en mesure de résister longtemps et d’exercer des représailles, sur la France notamment, par exemple en faisant procéder à l’enlèvement de Français y compris au Tchad et au Niger limitrophes.
    Il peut faire procéder à des attentats en France même ou sur les transports aériens et maritimes"
    Sans compter le reste de ses funestes présages: le printemps arabe qui s’étend à nos banlieues, des centaines de milliers de Libyens envoyés sur nos côtes, une guerre qui s’éternise,…

    Aujourd’hui que rien de tout cela ne s’est produit et que le CNT est reconnu par l’ONU, Lambert nous fomente de nouvelles peurs dont il a fait son fonds de commerce et surtout, nous assène son coup fatal: " cette civilisation indissolublement liée à la barbarie."
    Ainsi, quoi qu’ils entreprennent, les Arabes et les Musulmans n’aboutiront qu’à la Barbarie. Voilà qui clôt définitivement le débat. Sauf qu’on aurait pu, selon les époques avancer la même chose de n’importe quelle civilisation: pour en rester aux temps modernes, de l’Amérique de la Guerre de Sécession qui fît plus de morts que 30 révolutions libyenne, de l’Europe de 1914-1918, de l’Allemagne nazie, de l’URSS, des dictatures sud-américaines, de la Chine communiste,…

    Bref, M Lambert, et si c’était tout simplement l’Histoire qui serait liée à la Barbarie ? Et si les quelques décennies que nous avons la chance de connaître après avoir payé notre écot d’horreur indicible n’étaient qu’un épiphénomène fugitif ? Qui peut affirmer que dans quelques années, ce ne seront pas les civilisations que vous qualifiez de barbares qui nous observeront avec tristesse et condescendance ?

    Répondre
  12. xp

    03/11/2011

    En cas de problèmes on s’en retourne vers sa maman………..  l’Allemagne —

    Répondre
  13. Alex

    03/11/2011

    Concernant la France après des décennies de démagogies, d’incuries et de mensonges osons la vérité : France hier encore fille ainée de l’Eglise et demain… ? La prévisible disparition de notre belle culture française ne fait plus aucun doute (livre super-idéaliste qui aborde les sujets sensibles « les corps indécents »). C’est juste une question de temps.

    Répondre
  14. Laudance

    03/11/2011

    « Qu’a-t-on fait à Dieu ? » se demande Lambert Christian. Rien. Absolument rien, si ce n’est éliminer celui des chrétiens, afin de déblayer le terrain pour les fous d’Allah. Mais la vraie question à poser consiste à savoir ce qu’ont fait les citoyens dans les isoloirs depuis quarante ans ? Tout. Absolument tout ce qu’il ne fallait pas faire. Qu’ils soient de gauche ou de droite, à peu près tous sortis de l’ENA et tous réunis au sein de l’UMPS, les élus toujours réélus n’ont jamais cessé d’agir contre le peuple français. Bêtes et irresponsables, dit encore Lambert Christian. Il a raison et j’y ajoute lâches, autant de qualificatifs qui, dans chaque cas, vous permettent de vous représenter l’infini.

    Répondre
  15. Carlita

    03/11/2011

    Mais voyons, Sarkozy savait tout cela mais le profit était plus important que tout ce que vous avez expliqué dans votre article Sarkozy est néanmoins un imbécile car c’est un mec qui ne sait penser qu’à court terme. C’est un idiot.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)