La Russie et l’enquête sur le crash en Ukraine

Posté le août 06, 2014, 10:21
44 secs

Les Occidentaux et les Nations unies ont cru pouvoir mettre la Russie en difficulté en lui demandant d’assurer l’accès des experts sur les lieux du crash du Boeing malaisien.

La Russie vient de répondre en votant une résolution de l’ONU permettant aux enquêteurs de pénétrer sur le site et d’y mener une enquête impartiale. Manifestant ainsi que ce n’était peut-être pas elle qui avait le plus à craindre de cette enquête… 

Gérard Pélissier

2 réponses à l'article : La Russie et l’enquête sur le crash en Ukraine

  1. Boutté

    07/08/2014

    On sait peu de choses , ce qui n’empêche pas M.Obama d’accuser . Parmi les choses certaines il y a le fait que deux Divisions d’engins lanceurs de lutte antiaérienne avaient été déplacées du centre de l’Ukraine vers la zone des combats alors que les « insurgés » ne possèdent aucun avion de combat . Poutine peut le prouver par l’étude des radars de guidage dont les émissions ont été enregistrées . Par ailleurs j’ai remarqué que les experts américains ont été sur place le jour même du crash alors que ceux de Hollande ont mis 4 jours pour arriver et ceux de Malaysie une semaine . Que faisaient-ils sur place ?

    Répondre
  2. 06/08/2014

    Bizarre… Qui a dit bizarre ?
    Je croyais qu’on était présumé innocent avant d’être déclaré coupable !

    Quels sont ces politiciens qui ne respectent même pas leurs propres lois ?
    Ils sont en train de perdre toute crédibilité aux yeux du monde entier.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)