La victoire de George Bush. Dernier livre de Guy Millière

Posté le septembre 11, 2004, 12:00
5 mins

la victoire de George BushAu moment où ce livre paraîtra, la presse française plébiscitera John Kerry, candidat démocrate à la présidence des États-Unis, et chargera George Bush, candidat républicain à sa propre réélection.
L¹idée que Bush puisse gagner l¹élection de novembre aura pris des allures de cauchemar ou de prédiction irréaliste.
Avec ce livre concis et percutant, Guy Millière entend démontrer que George Bush a toutes les chances d¹être réélu en novembre 2004. Il entend démontrer de surcroît que la victoire probable de George Bush est logique pour quiconque connaît les États-Unis.
Le propos nous entraîne dans l¹Amérique profonde, ce pays inconnu qui commence à vingt miles de New York et qui s¹arrête à vingt miles de San Francisco, aux travaux intellectuels des « think tanks » conservateurs, du retour au dynamisme économique à la crise interne qui traverse le parti démocrate, des évolutions récentes de la doctrine Bush aux âpretés de l¹après-guerre en Irak.
Guy Millière nous rappelle ce que nous ne voulons pas toujours voir : nous sommes en guerre, de l¹issue de la guerre en cours, et de l¹homme qui dirigera pendant les années à venir la première puissance économique, politique et militaire du monde, dépendra vraisemblablement l¹avenir de la civilisation occidentale toute entière. Le choix qui va se faire bientôt aux États-Unis nous concerne. Il nous faut comprendre les enjeux de ce choix.

[ ACHETEZ LE MAINTENANT ] [ ACHETEZ LE MAINTENANT ]

LE SEUL LIVRE A PREVOIR ET A EXPLIQUER LA VICTOIRE DE GEORGE BUSH LE 2 NOVEMBRE ET SES CAUSES PROFONDES
———————————————
GUY MILLIERE

POURQUOI
GEORGE BUSH SERA REELU
Le 2 novembre prochain aura lieu un événement crucial pour l’avenir du monde: l’élection présidentielle aux Etats-Unis. La question que tout le monde se pose est: George Bush sera-t-il réélu?
Se basant sur une connaissance directe et approfondie de la société américaine, Guy Millière, auteur du très remarqué “Ce que veut Bush” l’an dernier, apporte sa réponse, et elle est catégorique: oui, n’en déplaise à ceux en Europe et en France que cette perspective fait frémir, Bush, sauf incident majeur et très improbable, sera réélu en novembre 2004.
Et en quelques chapitres incisifs et fourmillant de révélations inédites, Guy Millière explique pourquoi.
– Personne en Europe n’a pris pleinement la mesure de la révolution culturelle silencieuse qui s’est opérée dans l’Amérique profonde depuis le 11 septembre 2001.
– Après chaos et épreuves, l’économie américaine a redémarré et fait preuve d’un dynamisme sans équivalent ailleurs sur la planète.
– L’image même de Bush, cow boy, homme pieux, contribue à sa détestation en Europe et en Amérique même par les élites de gauche, mais elle suscite une adhésion vive et affective chez cette majorité d’Américains qui prient eux aussi, aiment leur pays et ses valeurs fondatrices, et travaillent dur pour gagner leur vie.
– Les Américains en leur immense majorité comprennent qui plus est qu’ils sont dans une guerre mondiale, et que cela conduit à des impératifs et à des conséquences.
La campagne du candidat démocrate John Kerry ne s’est visiblement pas placée à la hauteur des enjeux et devrait logiquement entrainer le parti démocrate vers un naufrage dont devrait sortir une remise en question profonde face à ce qui se profile: une majorité républicaine solide et durable aux Etats-Unis.
__________________________________________________
Guy Millière, économiste, politologue, est professeur d’université en France et aux Etats-Unis. Il a déjà publié, entre autres,
Ce que veut Bush (La Martinière), Qui a peur de l’islam? (Michalon).



http://www.chatborgne.com, les livres qui font l'actualité. Une librairie virtuelle de droite.

33 réponses à l'article : La victoire de George Bush. Dernier livre de Guy Millière

  1. Isabelle

    17 septembre 2004

    Ach! Herr Morlan. Ich kann nicht glauben dass Sie wirklich auf deutsch sprechen wollen. Rassurez-vous, grace a ces Amerloques que vous detestez tant, justement vous n’etes pas oblige de le parler. Quand aux USA qui soutiendrait soi-disant l’islamisation de l’Europe. Reflechissez un peu! On ne peut pas d’un cote nous accuser de vouloir exporter notre type de democratie liberale un peu partout, y compris au moyen orient, et de l’autre, serieusement penser que quiconque aux USA ait interet a ce que l’Europe s’islamise. Ne serait-ce que sur un plan purement commercial, pourquoi les capitalistes americains voudraient-ils voir se detruire tout un marche ou les petites filles ne pourraient par exemple plus jouer avec des poupees Barbie (a moins qu’elles portent une burka peut-etre)et ou tous nos produits qui offenseraient la Charia seraient interdits? Vous devez vous rappeler la delectation de tous les capitalistes du monde quand un nouveau marche s’est ouvert en Europe de l’Est. En laissant de cote les considerations morales et philosophiques qui ne vous convaincront pas, pensez cyniquement que l’interet du capitalisme liberale est d’avoir le plus de consommateurs possibles, ce qui signifie le plus de societes ouvertes, democratiques et prosperes possibles. Vous devriez lire le livre de Guy Milliere: “Ce que veut Bush” ou il decrit la facon dont, en effet, l’administration americaine est engagee dans une recomposition du monde et que son but est justement de limiter le fondamentalisme islamique et d’oeuver a long terme pour que tout le moyen orient devienne libre, democratique et plus seculier. Vous parlez de la Turquie. Ce n’est pas pour islamiser l’Europe que Bush souhaite son entree dans L’EU mais au contraire pour continuer d’occidenlisee la Turquie qui, avec un Iraq voisin democratique et d’autre transformations dans la region pourraient faire boule de neige dans l’effort de recomposition. Le voile a l’ecole. Tout d’abord, je n’etais pas au courant que le gouvernement americain s’etait prononce officiellement contre la loi francaise?? Informez-moi s’il vous plait? En effet, beaucoup d’Americains ne comprennent pas tellement cette controverse pour des raisons entierement historiques et culturelles n’ayant rien a voir avec un soi-disant complot pour islamiser l’Europe. Dans la mesure ou les USA ont ete fondes en premier par des “refugies” de persecussions religieuses en Europe, la liberte du culte aux USA est sacree. Notre conception de la separation de l’etat et de l’eglise est completement differente de la votre. Pour vous, ca a ete une emancipation de la religion en generale qui etait autrefois reprensentee par une seule eglise consideree alliee d’un pouvoir oppresseur. Pour nous, c’etait la volonte de pouvoir pratiquer la religion a condition qu’elle ne soit pas officielle. Mais notre premier amendement cherchait a encourager les diverses religions a fleurir et s’exprimer sans crainte. Vous voyez le port de signes religieux par des eleves a l’ecole comme une ingerence dans un environnement laique. Nous voyons l’interdiction du port de ces symbole comme une ingerence par l’etat dans la liberte individuelle de pratiquer une religion. Donc, il est vrai que, dans ce contexte, l’idee qu’un eleve puisse etre interdit de porter une grosse croix, une kippa ou un voile a l’ecole provoque un certain reflexe chez les Americains. J’admets que moi meme j’ai des sentiments mitiges sur la question. D’un cote, ayant vecu aux USA depuis plus de 20 ans, je suis impregnee par ce sentiment que l’expression religieuse ne peut pas etre interdite. De l’autre cote, je ne suis pas dupe et realise que le port du voile en France n’est pas necessairement une veritable expression religieuse mais a pris des dimensions politiques et de provocation et que, dans le contexte francais, une telle interdiction est peut etre justifiee. Encore une fois, malheureusement, le politiquement correcte l’emporte et tous ceux qui depuis toujours portent discretement sans de bruit des signes religieux pour des raisons tres personnelles et sinceres sont aussi touches puisqu’on ne peut designer une religion seule dans cette interdiction. Ce qui est interessant est que ces derniers sont les premiers a se soumettre a cette loi (les Chretiens, les Juifs qui accpetent que, peut-etre dans le contexte actuel c’est mieux pour tout le monde). C’est d’ailleurs un point sur lequel j’eduque mes compatriotes Americains et quand ca leur est explique dans ce contexte et apres le 11/9, croyez-moi ils comprennent vite que les enjeux sont differents. Soit dit en passant, une autre raison pour laquelle j’ai aussi des sentiments mitiges sur la question est que je ne suis pas sure que cela resolve vraiment le probleme de l’islamisation de la France. C’est un peu comme de mettre un bandage sur une blessure sans vraiment chercher a la soigner. Mr. Morlan: J’espere que vous n’etes pas serieux quand vous dites que l’invasion culturelle americaine est plus dangereuse que l’invasion islamique. Vos propos peuvent etre compris de 2 facons: 1) Soit vous voulez dire que vous prefereriez vivre dans une societe islamique que dans une societe completement americanisee ce que je trouve absurde de la part de n’importe quel etre humain rationnel. Personnellement, je prefererais etre envahie par la culture francaise, anglaise, allemande, chinoise, hindou, tout plutot que la culture islamique qui est la pire dans laquelle on peut vivre surtout pour une femme. Ou peut-etre nourrissez-vous des fantaisies secretes d’avoir plusieurs femmes, de pouvoir les battre et les divorcer a volonte? Alors, oui, dans ce cas, peut-etre que votre choix est rationnel. 2) Soit vous voulez dire qu’une invasion culturelle islamique massive est bien moins probable qu’une invasion culturelle americaine et donc moins dangereuse. La, je pense que vous vous trompez car l’invasion islamique se fait et continuera a se faire demographiquement. N’ayez pas peur, tres peu d’entre nous americains souhaiterions immigrer en France et nous multiplier jusqu’a devenir majoritaire dans votre pays. Parcontre, c’est exactement ce qui est en train de se passer en France avec les Musulmans et ne soyez pas surpris si vos petits our arrieres petits enfants vivent dans une France a majorite islamique. Vous ne pensez vraiment pas que cette possibilite tres probable soit un plus grand danger que de voir se multiplier les McDos? Come on Mr. Morlan, get real!(desolee pour l’angliche).

    Répondre
  2. Georges-André Gaillard

    17 septembre 2004

    Florent Morlan : Juste 2 citations de votre prose que j’accolerai : 1) Aussi je ne me sens aucunement redevable de quoi que ce soit aux envahisseurs anglo-saxons. Je n’oublie pas que leur “libération” a fait bien plus de dégats en France que l’invasion allemande. (jeudi 16 septembre 2004 à 12:42) 2) Je hais, j’éxècre, j’abhorre, je conchie cette invasion culturelle angliche, bras armé de l’hégémonie économique amerloc, et je la trouve bien plus dangereuse que l’invasion islamique […]. (vendredi 17 septembre 2004 à 14:03) Voila. Ou comment se tromper totalement d’ennemi, de priorités, de discernement. Le plus amusant là-dedans est qu’avec une telle rhétorique vous oeuvrez pour un régime qui vous mettra à genoux et vous bâillonnera (pour reprendre un des verbes favoris de votre Caudillo). Ah décidément, “ça veut pas comprendre” comme dit un ami à moi …

    Répondre
  3. Florent Morlan

    17 septembre 2004

    Répondons à notre nombreux courrier des lecteurs : Galanterie oblige, commençons par Isabelle. Je lutte pour la conservation de l’identité française, et au-delà pour la conservation de toutes les identités culturelles et nationales. Le but du libéralisme à l’américaine est de faire disparaitre toutes ces identités pour imposer un monde uniforme, unilingue, ou seule a place la culture de masse fabriquée aux états-unis et diffusée à la terre entière. On ne me fera pas croire que la musique angliche, que la culture angliche, que le cinéma angliche est d’essence supérieure et qu’il n’y a plus de place pour les autres cultures. Je hais, j’éxècre, j’abhorre, je conchie cette invasion culturelle angliche, bras armé de l’hégémonie économique amerloc, et je la trouve bien plus dangereuse que l’invasion islamique (que je combats également. Mais je combats l’invasion, pas l’islam, de même que je combats l’invasion angliche pas les états-unis). Vous comprenez maintenant pourquoi Christophoros a fait les frais de ma rage avec ces “risk averse”, ces “in the long run” et ces “it’s hard to make the ends meet”, qui parsèment sa prose comme les bouses une verte prairie. Vous comprenez aussi pourquoi je lutterai toujours contre les Guy Millière et consorts, pour lesquels la seule vocation de la France est d’être un nouvel état des états-unis. Il y a déjà 50 états américains, n’est-ce pas suffisant ? Ils n’ont qu’à faire comme vous les Guy Millière, qu’ils émigrent définitivement aux etats-unis et qu’ils nous laissent notre France. Deuxième courrier, Christophoros. Mais oui mon cher, parlez-nous donc un peu allemand, ça nous changera. Vous avouerez que vos interventions jusqu’à maintenant privilégiaient surtout l’idiome internationaliste. Terminons avec Renee et Hypnos. J’ai déjà dit plus haut que je combattais l’islamisme en France (pas chez lui ou pour moi il a droit de cité). Je pense qu’il faut être d’assez mauvaise foi pour ne pas reconnaitre que cela a toujours été un des combats du Front National, que c’est le Front National le premier qui a engagé ce combat et que c’est cela qui lui a valu d’être diabolisé. Les états-unis, eux, se sont toujours allié avec l’islamisme pour contrer leurs adversaires. Dans les balkans, les etats-unis aidaient les peuples musulmans dans leur lutte contre les peuples chrétiens. Les etats-unis sont favorables à l’entrée de la Turquie dans l’union européenne. Les etats-unis désapprouve la loi interdisant le voile à l’école. Les etats-unis ont anéantit le régime laique de Sadam Hussein qui protégeait les chrétiens. La “démocratie” qu’il veulent instaurer mènera droit à une dictature islamique dès les prochaines élections en Irak. Les etats-unis sont les fervents alliés de l’arabie saoudite, l’état de l’islamisme le plus radical. Combattre les etats-unis c’est combattre l’islamisme. Au sujet de l’antisémitisme dont vous accusez le Front National, sachez que beaucoup de français d’origine juive votent pour le FN. Le numéro 3 du FN, Karl Lang, est d’origine juive. Cette origine juive n’a aucune espèce d’importance, seul compte l’amour de la patrie. Attention, la patrie France, pas Israel qui est un autre état.

    Répondre
  4. theodore

    17 septembre 2004

    le véritable esprit de la France, c’est d’être a coté de l’angleterre quand les choses vont bien et surtout quand les choses vont moins bien, idem pour l’amérique…( la guerre de 100 ans est fini depuis des lustres, enfin en ce qui me concerne ) merci de bien vouloir m’oublier pour la suite, vous me fatiguez mon pôvre, et je prefere rester poli… Théodore a beaucoup de suite dans les idées croyez moi ! ps:( n’oubliez pas de mettre votre tchador pour pas prendre froid, ou alors une djellaba… )

    Répondre
  5. Isabelle la tourterelle

    17 septembre 2004

    Mr. Morlan: Je suppose que je devrais vous remercier pour ce sobriquet qui est plutot joli apres tout. Vous avez raison, je fais partie de ces Francais qui ont abandonne ce bateau naufrage depuis longtemps car je suis une fiere tourterelle americaine qui roucoule paisiblement outre-atlantique, et a vote et votera encore une fois pour Bush. En effet, je n’aurais aucune envie de revenir en France et de me battre pour elle dans la mesure ou, apparemment, “il lui plait d’etre battue”. Mais pourquoi vous acharner sur ce cher Christophoros qui n’est en aucun cas un inconditionnel des Etats-Unis? J’admets que je suis parfois d’accord avec lui mais, et je pense qu’il confirmera, nous avons souvent des vues tres differentes. Pourquoi aussi vous acharner sur Guy Milliere? Comment pouvez-vous douter de son amour pour la France (tout du moins pour ce qu’elle a pu et pourrait etre) quand il s’echine avec tant de courage a essayer (probablement en vain) de reveiller le publique francais par ses ecrits? Au fait, je viens de recevoir son nouveau livre et, moi aussi, je l’ai lu d’un trait. Il m’a fait penser a une interview d’Henry Kissinger par Elkabach que j’avais vue recemment ou le premier a dit que la difference entre la France et les Etats-Unis n’est pas vraiment politique mais culturelle. Cela, Guy Milliere l’a completement compris et parfaitement expose dans son livre. George Bush sera reelu parce que les Americains en general, contrairement aux Europeens (les Francais en particulier et en general aussi car il y a des exceptions) sont encore attaches a certaines valeurs absolues ce qui est pratiquement impossible pour les Europeens qui n’ont plus vraiment de reperes et voient le conservatisme des Americains comme un signe d’inferiorite intellectuelle. Merci au fait a ceux qui m’ont defendue (Aude et autres). Bien a vous a tous.

    Répondre
  6. Christophoros

    16 septembre 2004

    Je suis un peu tracassé. Il paraît que je pratique “l’accouplement linguistique”. Bigre, que vais-je déclarer à mon confesseur ? Si j’emploie ce terme tout de go, il va sans doute s’imaginer des choses…. Est-ce un péché mortel ou un péché véniel ? Et puis horresco referens, avec quel idiome peut-on pratiquer ledit “accouplement linguistique” ? Si déjà je me damne avec l’anglais que va-t-on dire de mon amour immodéré de l’allemand ? Dormez, bonnes gens, la Police de la Pensée veille….

    Répondre
  7. Florent Morlan

    16 septembre 2004

    Théodore est tout a fait d’accord avec Georges-André Gaillard qui confesse préférer l’Angleterre à la France. Un plus plus haut, Théodore, dans une tirade des plus élégantes, m’accuse de trahir le véritable esprit de la France. Théodore est un plaisant tartuffe. Ou peut-être Théodore n’a-t’il pas beaucoup de suite dans les idées.

    Répondre
  8. Georges-André Gaillard

    16 septembre 2004

    Florent Morlan : “Je n’oublie pas que leur “libération” a fait bien plus de dégats en France que l’invasion allemande.” Bon, ben je crois que tout est dit ?!

    Répondre
  9. HyPNOS

    16 septembre 2004

    Les masques tombent… Le discours était tellement “socialisant” que j’avais pris le sieur F. pour un éducateur PS… La référence à Jeanne d’ARC m’a finalement mis sur la voie. C’était donc un vulgaire FN : anti-américain, anti-sioniste, anti-sémite, avec toute sa nauséabonde nostalgie de l’Allemagne et des chambres à gaz. Voilà pourquoi la France est gangrenée; son extrême-gauche et son extrême droite partagent la même haine des juifs et des anglo-saxons. Pas un pour rattraper l’autre. Des deux cotés, les idéologies anti-capitalistes et anti-américaines convergent… et se rejoignent en intégrant au passage une nouvelle force politique radicale : celle des musulmans de france. Pauvre France, les cancers qui te rongent sont nombreux et ta tête est malade. La débilité qui touche tes deux hémisphères, gauche et droit, te rend aveugle et incontinente. Aucun espoir de guérison à l’horizon .

    Répondre
  10. Renee

    16 septembre 2004

    Pour ceux des libéraux qui croient voir dans le FN un allié, fût il de circonstance, les interventions de Morland ont au moins le mérite de clarifier les choses … Ce parti est aussi nauséabond que les gauchistes et les islamistes. Tous les 3 se rejoignent d’ailleurs dans leur haine de l’Amérique et des Juifs … Pour ce qui est des méfaits moindres de l’invasion allemande, les résistants revenus de l’enfer concentrationnaire apprécieront surement …

    Répondre
  11. Renee

    16 septembre 2004

    Quand je vous lis, je comprends pourquoi la France a perdu la guerre de 1940 et, inutile de le nier, où vont vos sympathies. Quiconque aime un tant soit peu la France et les valeurs qu’elle est censée représentée ne peut que hair ce qu’elle est devenue, le nouveau lieu saint de l’islam …

    Répondre
  12. Florent Morlan

    16 septembre 2004

    Enfin les choses sont clairement dites, et d’une certaine façon je vous remercie Georges-André Gaillard de faire preuve de la sincérité que d’autres n’ont pas. Que tous les partisans du libéralisme à l’américaine affichent clairement leurs préférences et qu’ils cessent de prétendre agir pour le bien de la France. Les communistes ne se cachaient pas d’oeuvrer pour Moscou, ne vous cachez pas d’oeuvrer pour les etats-unis. Petite parenthèse sur votre réflexion ayant trait à ma “liberté d’expression fielleuse”. Sachez que sous tous les régimes qu’a connu la France, l’amour de son pays a toujours eu licence à s’exprimer. Ce qui a pu être parfois proscrit en certaines circonstances ce sont tous les discours défaitistes des renégats et des traitres. Aussi je ne me sens aucunement redevable de quoi que ce soit aux envahisseurs anglo-saxons. Je n’oublie pas que leur “libération” a fait bien plus de dégats en France que l’invasion allemande. Je n’oublie pas toutes ces villes françaises bombardées, sacrifiées pour de fallacieux prétextes. Je n’oublie pas qu’après s’être libérée de l’invasion allemande, la France a eu toutes les peines du monde à se libérer de l’invasion américaine. Ces américains qui tenaient la France pour un pays vaincu et qui refusèrent qu’elle soit présente à Yalta (alors que la France fut le premier pays, avant l’Angleterre, à déclarer la guerre à l’Allemagne nazie).

    Répondre
  13. theodore

    16 septembre 2004

    Félicitations Georges-André Gaillard, je partage tout a fait votre réponse… ne perdez pas plus de temps avec lui, car trop d’honneur…

    Répondre
  14. Georges-André Gaillard

    15 septembre 2004

    Florent Morlan : “Je suis du camp de Jeanne d’Arc et vous de celui des Bourguignons, collabos des anglais.” Collabo des Anglais ? Ca me va tout à fait ! La Grande-Bretagne, seul pays européen resté debout pendant toute la dernière guerre, et qui nous a libéré (une fois de plus) avec vos ennemis Nord-Américains. Auxquels vous devez cette liberté d’expression fielleuse. Je m’en voudrais d’abaisser en quoi que ce soit le mérite de Philippe de Hauteclocque, mais force est de constater qu’il y avait beaucoup plus de généraux libérateurs anglophones qu’autre chose. La France que vous imaginez est morte et enterrée. Ce n’est pas de la démission mais juste du discernement et de la lucidité que de le constater. Je ne connais pas le remède pour relever les morts. Et ce n’est certainement pas le FN (3ème puissance politique française ça doit être ça nan ??) qui y remédiera, avec 2 louches de réglementation démago et un projet économique que même des socialistes renieraient. Je suis pour la méritocratie, la valeur de l’effort, le travail, la liberté individuelle, le respect, la prise en main des individus sur leur destin, pas pour la régression, le dirigisme, le boulangisme et autres imbécilités qui aident juste le cadavre de ce pays à atteindre le mur encore plus vite.

    Répondre
  15. Christophoros.

    15 septembre 2004

    Je me demande ce que Florent Morlan va dire de Georges André Gaillard et de Renee. Je crains le pire….

    Répondre
  16. Renee

    15 septembre 2004

    Hop, ce livre est déjà chez moi … Amusante anecdote : j’achète ledit ouvrage ce soir à la FNAC Saint-Lazare, et je m’aperçois que Guy MILLIERE est totalement cerné de livres traitant de Bush Jr “the French way” (= c’est lui le méchant tortionnaire). Quand je dis cerné, je parle d’une bonne douzaine de bouquins rivalisant d’accroches fielleuses anti-Bush Je vous rassure c’est la même chose au Virgin Gaza (ie Champs Elysées), le livre de Millière était à coté d’un livre de Noam Chomsky. Je l’ai lu d’une seule traite et il est tout simplement grandiose. La conclusion est magnifique. Bush sera réélu et tous les anti bush en seront pour leurs frais. J’ai hate de voir la tete de Chirak, contraint et forcé de lui addresser ses félicitations (courtoisie internationale). Cela va être un grand moment. Hourah !

    Répondre
  17. Florent Morlan

    15 septembre 2004

    Je vois avec amusement Hypnos faire sa petite enquête virtuelle sur mon humble personne. C’est trop d’honneurs. J’aurais du me douter que dans ce site américanophile on traque la Monica Lewinsky de son adversaire lorsqu’on n’arrive pas à répondre à ses arguments. Pour répondre à Georges-André Gaillard, la véhémence de certains de mes propos ne relève en rien d’ “une posture esthétique”. J’imagine qu’il lui est plus commode pour sa conscience d’imaginer que tout le monde à renié les valeurs de notre pays pour rallier les bannières radieuses du libéralisme et du capitalisme. Mais je ne suis pas le derniers des Mohicans, nous sommes nombreux à lutter pour le redressement de la France, et la force politique sur laquelle nous nous appuyons est la troisième du pays. Quand bien même nous lutterions pour un rêve, je préfère ce rêve au cauchemard américano-libéral dans lequel vous voulez nous enfermer. J’ai choisi mon camp depuis toujours, celui de mon pays. Et ce pays a toujours su se relever, même au milieu des pires épreuves, même lorsque tout le monde le donnait pour définitivement perdu. Je suis du camp de Jeanne d’Arc et vous de celui des Bourguignons, collabos des anglais. Pour répondre à Aude, je ne crois pas avoir jamais employé les expressions “nique ta mère” ou d’autres du même acabit. Je ne vois pas en quoi l’expression “sa tourterelle” est insultante. Rien ne me répugne plus que l’attaque personnelle et la virulence qui peut être la mienne nait toujours d’une sincère indignation. Jugez-en plutot aux nausébondes logorrhées frangliches qu’ose nous servir Christophoros. Je lui demande juste de choisir, qu’il parle anglais ou français, mais par pitié, qu’il cesse de soumettre notre belle langue à cet infâme accouplement linguistique.

    Répondre
  18. Georges-André Gaillard

    14 septembre 2004

    Florent Morlan : J’ai juste ceci à vous dire : vous avez le choix entre accepter le monde tel qu’il est maintenant, ou bien continuer avec la posture esthétique dans laquelle vous semblez vous enferrer, et qui ne vous mènera nulle part. Votre rêve est terminé, il est temps de se réveiller. Et de choisir son camp.

    Répondre
  19. Christophoros.

    14 septembre 2004

    A lire le commentaire de Florent Morlant j’ai comme le Chat de Chester une irrésistible envie de sourire. Mais tant pis pour Florent, contrairement au félidé précité, je ne compte pas disparaître de ce site….

    Répondre
  20. Aude

    14 septembre 2004

    “Christophoros et sa tourterelle”. Pauvre type, je préfère cent fois plus lire des débats polis et respectueux entre Christophoros et Isabelle plutôt que d’entendre des “nique ta mère” à tout va dans notre cher pays qui ne le sera bientôt plus. J’aime la France mais lorsque je vois chaque jour ce qu’elle devient, ça me désole. Au lieu de s’en prendre aux américains et à ceux qui les apprécient, regardez objectivement autour de vous. Ne voyez vous pas de serieux problèmes dans ce pays ? Georges-Alain les a déjà ennumérer dans un post précédent. Je vous laisse le soin de bien les lire. Bien à vous Florent Morlan. de la part d’une franco-américaine proBush

    Répondre
  21. HyPNOS

    14 septembre 2004

    Apparemment môssieur florent ne goûte l’anglicisme que lorsqu’il émane de petites enseignantes branchouilles du milieu socialiste auquel il appartient; voici un extrait de ce qu’on peut lire sur un autre forum (voir la réponse du fameux florent en bas) : (http://mariejulie.monblogue.com/commentaires/mariejulie/3113) Les bonnes manières – Ça, je ne m’habituerai jamais. T’es dans un repas officiel, avec plein de gens qui se considèrent importants et, tout à coup, sorti du plus profond du fin fond du fond : un gros rot gras et bien senti. Je vous épargne les détails concernant la petite brise qui l’accompagne parfois et les multiples odeurs qu’elle peut transporter… Je sursaute aussi encore chaque fois que je vois un de mes kids user de son index avec une dextérité hors du commun pour aller chercher je ne sais quel trésor caché dans ses narines. Une opération qui dure parfois un bon moment et ne semble être douloureuse que pour moi. Dire que ce sont ces mêmes étudiants qui nettoient l’école des planchers aux fenêtres pendant les récréations… Pense pas trop Marie, pense pas trop!!! Et je ne vous parle pas des reniflements. Encore moins des crachats que j’évite parfois de justesse sur la rue. Ça prendrait une soundtrack pour rendre justice à la panoplie de sons variants sur ces mêmes thèmes. Tout ça m’a amené à réfléchir sur « les bonnes manières ». C’est quoi, une « bonne manière »? Qui a dit que mettre sa main devant sa bouche quand on baille ou retenir ses pets jusqu’à étouffer par en dedans étaient « LES » bonnes manières? Et pour qui? J’ai jamais compris pourquoi on devait mettre sa fourchette du côté opposé à la main avec laquelle on mange, anyway. Peu importe, je peux vous dire que quand ils ont eu le rhume tous en même temps, je trouvais « MES » bonnes manières pas mal plussse meilleures que n’importe lesquelles!!!! Bon appétit! Marie-Julie XX P.S. : J’ai écrit pas de « grattage de bobos cette semaine », mais ça ne voulait pas dire pas de montées de lait! Hi! Hi! Hi! Commentaires : 2004-05-18 16:46:34 Florent Morlan – http://www.plumitif.com j’ai lu ton journal, la page du jeudi 29 nov. 2001, j’ai trouvé ça tres bien et j’aimerais avoir la suite, comment je pourrais faire ? bisous Marie Julie Florent

    Répondre
  22. R. Ed.

    14 septembre 2004

    Enfin quelqu’un qui sait placer les majuscules et la ponctuation au bon endroit et au bon moment. Le reste est à l’avenant. Une mauvaise appréciation tout de même : ce n’est pas quatre cents mots de vocabulaire que la “relève” de la société “française” utilise, mais plutôt deux cents, à tout casser, quoique là aussi, j’exagère ! Un Belge de Belgique.

    Répondre
  23. Florent Morlan

    14 septembre 2004

    Mettons certaines choses au point : Oui la France est africanisée, oui l’islamisme nous ronge, oui l’européisme conduit la France vers l’anéantissement, oui le socialisme étouffe la France depuis des decennies. La France malheureusement n’est plus que l’ombre d’elle-même. Et c’est lorsque le bateau coule qu’on peut distinguer entre les rats et les gens d’honneur. Entre ceux qui n’ont aucune vergogne à déserter le navire pour rallier la puissance dominante du moment, et ceux qui coûte coûte lutteront pour éviter le naufrage. Tout est perdu, à quoi bon. Voilà votre discours de défaite, l’éternel discours des traitres et des collabos. Mais il n’est pas de fatalisme en histoire. La vérité, quoique vous vous en défendiez, c’est que vous n’aimez pas la France. Votre patrie c’est les états-unis. Mais est-ce que ce sont les etats-unis qui nous sauveront ? Nous sauveront-ils de l’islamisme ? Eux qui soutiennent le pire régime islamiste qui soit en Arabie Saoudite, patrie de Ben Laden (cette marionnette, amie de la famille Bush qui leur sert de prétexte pour assujettir le monde)? Eux qui soutiennent systématiquement les peuples musulmans contre les peuples chétiens dans les Balkans ? Eux qui ont mis à bas le régime laique de Sadam Hussein pour laisser le pouvoir aux chiites en Irak (puisque la “démocratie” dans ce pays ne pourra conduire qu’à une dictature islamique) ? Eux qui sont pour l’intégration de la Turquie dans l’union européenne ? Eux qui se sont offusqué de notre loi contre le voile dans les collèges et lycées ? Nous sauverons-t’ils de l’européisme et du socialisme ? Quand bien même ils le voudraient, c’est à nous de nous en défendre. Mais les états-unis n’ont rien à faire de la France. La seule place qu’elle doit occuper dans leur vision du monde est celle d’état vassal, politiquement impuissant, économiquement soumis et culturellement aliéné. Tout cela vous le savez fort bien. Et vous êtes aussi dangereux pour la France que l’imam islamiste. Aussi dangereux mais infiniment plus méprisable. L’imam islamiste lui au moins se bat pour son peuple et pour sa culture.

    Répondre
  24. Georges-André Gaillard

    14 septembre 2004

    Florent Morlan : “Et laissez-nous, français de France, sur notre terre de France, vivre français, parlez français et défendre notre France.” Vous estimez, Monsieur, “vivre français” dans un pays chaque jour davantage africanisé ? Vous estimez que l’on y parle encore “français” ? Sur quelle planète vivez-vous ? Regardez-vous la télé ? Lisez-vous les journaux ? Naviguez-vous sur internet ? Les moins de 30 ans pratiquent un sabir arabo-verlan avec 400 mots de vocabulaire à tout casser. Je reçois chaque jour des mails officiels dans mon entreprise (c’est pourtant un grand groupe) bourrés de fautes d’orthographe et de contre-sens grammaticaux aberrants. Mais je garde le meilleur pour la fin : “défendre notre France”. Contre quoi ? L’invasion islamique ? Raté. L’émasculation due à un état confédéral bureaucratique (l’Europe) qui bat monnaie avant même que de construire un socle commun aux nations qu’il est censé représenter ? Raté. Le gouffre économique qui sépare la France tous les jours un peu plus des réalités mondiales, dû à 50 ans de socialisme (je ne vois pas les politiques de Pompidou, VGE ou même De Gaulle comme ayant une once de libéralisme) ? Raté. La prise de position de la France avec les états voyous, les dictatures, les arrière-cours bananières ? Raté. Sans vouloir vous être désagréable, il serait temps pour vos yeux de se déciller et d’admettre que notre pays n’est que l’ombre de lui-même, que ce n’est qu’un début et -le pire- que … ce résultat est ce qu’en a voulu la population.

    Répondre
  25. theodore

    14 septembre 2004

    ce que vous n’arriverez jamais a comprendre florent morlan ( je ne vous donne pas du monsieur, car vous n’avez pas suffisament de classe pour ça…) c’est que nous ne méprisons pas la France, nous méprisons ( je parle au nom des autres personnes ) des personnes comme vous, qui trahissez l’esprit véritable de ce pays et qui voulez le donner a d’autres extremement “tolérants”… pour finir : Ne souillez pas davantage de vrais français que vous vous méprisez. C’est vous qui êtes le plus méprisable ! votre message me conforte un peu plus dans ce combat. bien a vous.

    Répondre
  26. Florent Morlan

    13 septembre 2004

    Quelle pitié que de lire les commentaires de Christophoros et sa tourterelle. Pétris d’anglicismes, gorgés de culture angliche, ces sinistres pitres nous offrent le désolant visage de l’aliénation culturelle . Comment leur faire comprendre que nous nous fichons éperdument de leurs élections d’outre-atlantique ? Est-ce que les amerlocs se soucient de savoir quel sera notre futur chef d’état ? Ce qui fait peine chez des personnes comme celles-là ne sont pas les affreux stigmates de la mutation culturelle. Non, ce qui attriste et révulse ce sont ces derniers traits français qui surnagent au milieu de la lèpre qui les ronge inéluctablement. S’il vous plait, Christophoros, Isabelle, Guy Millière et les autres, cessez donc tout bonnement de parler en français, gagnez le continent de vos rêves, allez vous gargarisez de cette langue, de cette culture, qui vous met en émoi, chez ceux qui la pratiquent et la vivent. Et laissez-nous, français de France, sur notre terre de France, vivre français, parlez français et défendre notre France. Ne souillez pas davantage un sol que vous méprisez. C’est vous qui êtes méprisables. Vous et ce patriotisme contre-nature qui vous habite.

    Répondre
  27. Georges-André Gaillard

    13 septembre 2004

    Hop, ce livre est déjà chez moi … Amusante anecdote : j’achète ledit ouvrage ce soir à la FNAC Saint-Lazare, et je m’aperçois que Guy MILLIERE est totalement cerné de livres traitant de Bush Jr “the French way” (= c’est lui le méchant tortionnaire). Quand je dis cerné, je parle d’une bonne douzaine de bouquins rivalisant d’accroches fielleuses anti-Bush … Ca aurait mérité une photo, car c’est ça la France !

    Répondre
  28. theodore

    13 septembre 2004

    je partage entierement l’avis de M. GUY MILLIERE et celui d’isabelle sur ce site, je parie moi aussi sur la victoire de BUSH en novembre…( en tout les cas, je le souhaite rien que pour faire c…. quelqu’uns dans ce pays, et aussi pour M. Moore…) je crois que si chiraq doit parier pour son futur sur le bon “cheval”, c’est certainement pas sur le canasson kerry…( malheureusement c’est pas le cas, bien evidemment ) cordialement a vous et a bon entendeur salut !

    Répondre
  29. Christophoros.

    12 septembre 2004

    Chère Isabelle. Au-delà des appréciations subjectives et des “joutes écrites” pour comprendre pourquoi on peut critiquer “main stream America”, je pense qu’on peut lire le recueil de Paul Auster intitulé “true tales of american life ” ) un recueil d’histoires vécues par des citoyens américains ordinaires ( particulièrement “How my father loose his job” ) à diverses époques de la guerre de Sécession à nos jours. Recueil également publié chez Actes Sud sous le titre “je croyais que mon père était Dieu” qui est le titre d’un des récits. C’est curieux, en lisant ces récits j’ai eu l’impression de lire des nouvelles de Ray Bradbury par exemple “un remède à la mélancolie” ( autrefois publié dans la collection Présence du Futur ). Ce recueil a aussi une autre utilité il démontre suffisamment que, contrairement, aux assertions des islamistes les occidentaux ne sont pas des “pourceaux d’Epicure” et qu’ils peuvent faire montre dans une société d’abondance d’une spiritualité qui n’a rien à envier à celle des pauvres du Tiers Monde. Cordialement.

    Répondre
  30. Christophoros.

    11 septembre 2004

    Très content d’avoir à nouveau l’occasion de vous lire Isabelle. Peut être effectivement, dois-je être un peu trop “risk averse” mais c’est peut être comme cela qu’on survit dans les civilisations anciennes “in the long run”. Quant à nos divergences ; 1. Franchement si nous étions toujours du même avis quel serait l’intérêt de ce forum ? 2. Contrairement à certains, je pense que c’est en se confrontant à des opinions distinctes ( pas forcément incompatibles mais pouvant l’être ) qu’on se rend compte à quoi on “croit” vraiment une fois retirée la couche superficielle des vanités terrestres et autres contingences. 3. Je n’ai rien à vendre et n’ait pas de vocation pour la conversion mais pour la conversation. Dans le cas contraire je serais devenu prêtre catholique ou pope orthodoxe. 4. Bien que critiquant Millière, je vais certainement le lire mais pas tout de suite parce qu’après la rentrée scolaire “it’s hard to make the ends meet”. A vous lire donc avec intérêt. Cordialement.

    Répondre
  31. Isabelle

    11 septembre 2004

    Et bien moi, je viens de le commander ce livre. Je partage l’opinion de Guy Milliere sur la grande probabilite de la reelection de Bush et serai prete a “manger du corbeau”, comme ont dit en anglais, si j’ai tord. Cher Christophoros, le fait justement que Guy Milliere soit pret a prendre ce genre de risque va droit au coeur du fait qu’il comprend si bien la societe americaine. Ici (aux USA) on admire les preneurs de risques et on leur souhaite le succes. En Europe, on attend qu’ils se cassent la figure pour pouvoir les ridiculiser. C’est la difference entre le Nouveau Monde et la Vieille Europe. Qui ne risque rien n’a rien! Au fait, cher Christophoros, je n’avais pas eu l’occasion de vous remercier pour vos gentils commentaires d’il y a quelques semaines sur mes interventions. J’ai ete tres prise dernierement y compris par des vacances bien meritees qui ne m’ont pas permi de participer a ces discussions. Moi aussi, je lis vos interventions avec beaucoup d’interet et de plaisir meme si nous ne sommes pas toujours d’accord. Bien a vous.

    Répondre
  32. Christophoros.

    11 septembre 2004

    M Millière prend des risques. Si Kerry gagne ( on se souvient des erreurs des sondages aux dernières présidentielles françaises ), M Millière n’aura plus qu’à aller se cacher dans un trou. Il y en a pour les plus malins….

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)