La victoire d’Israël

Posté le septembre 11, 2004, 12:00
7 mins

La situation dans laquelle nous sommes en ce mois de juillet 2004 au Proche-Orient est très claire. Une fois de plus, Israël est victorieux.
Quand, à l’automne 2000, Arafat a réenclenché une grande campagne de harcèlements et d’attentats-suicides, il s’attendait, selon toute vraisemblance, à démoraliser la population israélienne, à galvaniser la population arabe de Cisjordanie et de Gaza, voire celle des pays limitrophes, et à internationaliser le conflit grâce à l’intervention de troupes d’interposition multinationales.
En ce jour, la population israélienne n’est pas démoralisée : elle est amère, certes, d’avoir eu à subir les morts de ces mois et de ces années à cause d’un terrorisme abject et dans l’indifférence internationale, elle est touchée par les conséquences économiques de l’insécurité qu’a fait régner le terrorisme, mais elle survit, debout, fière, déterminée et insoumise. C’était bien mal connaître ceux qui, en partant de rien, et après avoir subi l’un des plus abominables crimes de l’histoire, ont en quelques décennies, fait fleurir le désert et transformé des terrains vagues en villes futuristes et à la pointe de toutes les technologies.
La population arabe de Cisjordanie et de Gaza, elle, n’est pas galvanisée et guère portée vers l’enthousiasme. Ces mois et ces années de meurtres lui ont apporté non pas la moindre victoire ou le moindre espoir de triompher, mais toujours davantage de misère, de désolation et de stérilité. Aucune région du monde ne connaît vraisemblablement les taux de chômage existant aujourd’hui en Cisjordanie et à Gaza. Les arabes qui travaillaient en Israël ont presque tous perdu leurs emplois, et comme la seule chose que l’Autorité Palestinienne soit capable de cultiver est la fabrication de ruines et de ceintures d’explosifs, l’argent est rare et seule abonde la pénurie.
Outre la déréliction, la seule chose que Yasser Arafat ait apportée à son « peuple » est le fanatisme et une haine d’autant plus stérile qu’elle ne peut plus répandre la mort comme elle le faisait auparavant. Pas d’attentat en Israël depuis trois mois. La barrière de sécurité n’est pas encore achevée, mais porte déjà ses fruits, tout comme les campagnes d’élimination ciblées de criminels récidivistes comme les dirigeants du Hamas. Les pays limitrophes ne bougent pas et ne bougeront pas jusqu’à nouvel ordre : le régime syrien est sur la défensive et plus préoccupé par les risques découlant pour lui du retour à la décence en Irak que par l’idée de faire la guerre à Israël. La Jordanie et
l’Égypte souhaitent visiblement l’apaisement de la région et non son embrasement.
L’intervention internationale, en ce contexte, constitue une hypothèse totalement improbable. Le seul pays extérieur à la région qui ait du poids dans ce dossier est les États-Unis, et pour les États-Unis, la politique israélienne est la bonne, et l’Autorité Palestinienne est hors jeu.
Le seul, l’unique pays à tenter de maintenir un semblant d’existence politique à l’Autorité Palestinienne telle qu’elle est et à Yasser Arafat en particulier, est la France. Le moins que l’on puisse dire est que Chirac et ses séïdes sont constants dans l’erreur et dans l’ignominie. Après avoir tenté jusqu’au bout de sauver le régime de Saddam Hussein en Irak, après avoir exercé des pressions douteuses sur la Turquie aux fins qu’elle ne laisse pas passer les troupes américaines sur son sol au moment du déclenchement de la guerre, après avoir refusé toute aide de la France à la construction du nouvel Irak, après avoir pleuré l’élimination du cheikh Yassine, proclamé par le Quai d’Orsay, « chef spirituel », après avoir souligné de façon retentissante à Sea Island son hostilité à toute initiative visant à apporter davantage de décence au Moyen-Orient, Chirac envoie Barnier-chien-fidèle lécher les bottes de pervers pépère Yasser, déclarer que pervers pépère Yasser est le seul représentant « légitime » des « palestiniens », passer la nuit auprès de pervers pépère Yasser (pour quoi faire ? Y aurait-il du Pacs dans l’air ?) et déclarer épanoui au réveil que le mur construit par Israël est une honte. Selon certaines sources autorisées, Barnier aurait dit en outre à Arafat qu’il devrait faire quelques gestes, sans quoi la France serait bientôt le dernier pays à soutenir l’Autorité Palestinienne. Le seul geste que sait faire Arafat est le V de la victoire quand du sang a coulé, et cela ne changera pas. Barnier et Chirac devraient regarder autour d’eux : la France est d’ores et déjà le seul pays à soutenir encore Arafat de manière ouverte. Quoi d’étonnant à ce que la France soit de plus en plus isolée en Europe ?

29 réponses à l'article : La victoire d’Israël

  1. Julien

    3 octobre 2004

    Parmi les confusions diverses de votre message, il est à noter que si vous n’avez pas foi dans le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob (L’Eternel dont il est question à chaque page de la Torah des Juifs), il serait plus simple et cohérent que vous ne revendiquiez pas d’être Chrétien, c’est à dire, disciple de Jésus-Christ, juif circonci qui prêcha dans les synagogues l’Amour de l’Eternet et celui du Prochain.

    Répondre
  2. Christophoros

    18 septembre 2004

    Chère Isabelle. Je dois dire qu’il m’est très difficile de vous répondre pour deux raisons 1. Je ne suis pas théologien et je ne suis pas sûr de m’exprimer clairement 2. Ma réflexion évolue de jour en jour et parfois dans un sens imprévu. Si j’ai bien compris vous avez souhaité “réorienter” ( c’est le cas de le dire j’en souris moi-même ) votre christianisme vers une forme plus consciente ( fière ? ) de ses origines juives. Je suis en train de réaliser que je fais le chemin inverse. Il fut une époque de ma vie où comme beaucoup , je traitais les questions religieuses avec le plus parfait mépris. Ce n’est plus le cas aujourd’hui et cette évolution n’a rien d’original elle est partagée par beaucoup. Mais le fleuve n’est pas revenu dans son lit d’origine et certains questionnements ne m’ont pas tout à fait quitté. Plus le temps passe plus j’ai le sentiment qu’il y vraiment une nette “césure” entre l’Ancien et le Nouveau Testament et franchement je ne me reconnais pas dans le dieu ethnique et cruel de l’Ancien testament que je laisse bien volontiers au peuple juif qui ne demande que cela. Pour moi tous les livres de l’Ancien Testament c’est de l’hébreu et le dieu massacreur des premiers nés d’Egypte, le dieu législateur et formaliste n’est certainement pas le mien. Plus j’y pense plus je suis attaché à la personne ( ah ,la différence entre la notion de personne et celle d’individu que d’aucuns sur ce site confondent ! ) même de Jésus qui aurait pu naître ailleurs qu’au Moyen Orient ( à mon avis l’avenir du Christianisme est en Chine comme le pensaient déjà mes maîtres jésuites ) et qui est la continuité logique ( au sens intellectuel et mystique du terme du miracle de la philosophie grecque, la seule et unique philosophie à mon avis ). Le procès du Christ c’est Socrate magnifié par un Amour Dévorant, transcendé par une espèce de “Beauté Mystique Universelle” ( catholique ) et seul chemin véritable ( orthodoxe ). Aussi, je me sens à mille lieues au propre comme au figuré de ces stupides revendications territoriales de ces salamalecs infâmes, de ces hypocrisies sanglantes bref de l’ESPRIT SEMITE ( en ce sens je revendique d’être ANTISEMITE ) celui des peuples de l’Orient : les arabes, les juifs, les amalécites, les carthaginois brûleurs d’enfants sur les autels de leurs Baals et de tous les autres peuples cruels de cette région ( au fond tous les mêmes dans l’abjection ) qui se sont entre-massacrés, anathémisés pendant des siècles. Voilà pourquoi je suis hostile non seulement à Israel, mais aussi à l’Islam, mais aussi aux mouvements protestants qui s’identifient à l’Ancien Testament, mais aussi à l’Eglise catholique Vatican II qui use et abuse du concept flou de judéo-christianisme. Pour moi, en l’état actuel de mes lectures et de mes expériences, cette Beauté Mystique repose dans l’Eglise Orthodoxe sous forme d’églises juridiquement séparées mais sur le fond semblables. Je pense que vous comprenez maintenant mon hostilité à l’égard d’Israel et non du seul état politique d’Israel et qu’elle n’a rien à voir avec la propagande musulmane que je mets dans le même sac. Pour revenir “sur terre” et en étant plus pragmatique, le caractère “religieux” ( curieux pour des religions qui devraient être orientées vers les choses célestes de revendiquer de stupides terrains ! ) du conflit au Moyen Orient fait que, malheureusement, celui-ci ne peut avoir qu’une issue tragique. J’espère me tromper sur ce point. Très cordialement.

    Répondre
  3. Sage de Sion

    17 septembre 2004

    En fin de compte les gens d’ici souhaitent vivre en bonne intelligence avec leurs voisins arabes et leurs voisins europeens. Il ne s’agit donc pas d’une victoire d’Israel sur les pays arabes ou sur tel ou tel pays europeen. Ces quatres dernieres annees ont prouvees, a tous ceux qui en doutaient, que les gens d’ici sont attaches a leur terre et a la societe plurielle qu’ils ont batie. Ils attendent tous les jours meilleurs, en faisnt certes le gros dos, dans l’espoir que les forces negatives se lasseront. Bien sur, les moyens existent pour presser ces forces a se ranger et nos politiques les ciblent parfois. ET le monde se rend compte que nous agissons avec mesure et determination. En ces jours de nouvel an et de voeux, que les indecis montent nous rejoindre car c’est d’ici que l’on resiste en existant simplement. Sans haine, dans la certitude.

    Répondre
  4. Isabelle

    17 septembre 2004

    Cher Christophoros, Je sens de votre part une certaine hostilite vis-a-vis d’Israel que je ne comprends pas. Si je ne me trompe, vous vous identifiez en tant que Chretien et donc, il devrait etre clair pour vous dans l’ancien testament que Dieu a en effet donne la terre d’Israel aux juifs. Donc, quand vous dites qu’ils “pretendent retrouver la terre donnee par Dieu” vous avez l’air d’en douter? Au sujet de votre conclusion disant que les Arabes chretiens ou musulmans n’ont pas “invite” les juifs dans “leur region”. Pourquoi serait-ce “leur region”? Il y a toujours eu des juifs dans cette region et bien avant les chretiens ou les musulmans. De plus, quand l’idee de retablir Israel est apparue, la region etait regie non pas par des Arabes mais par des Turcs (l’Empire Ottoman). Ce sont principalement de riches proprietaires terriens Turcs et absents de leurs terres en Israel qui les ont vendues argent comptant a des pioniers juifs parce que ces proprietaires n’y voyaient rien de profitable (terre aride, aucune agriculture, etc.). Beaucoup des Arabes qui n’auraient, selon vous, pas “invite” les juifs a venir ne sont arrives eux-memes qu’apres que les juifs aient commence a cultiver la terre et rendre la region hospitaliere avec des possibilites d’emplois, education, traitement medical, etc. En ce qui est des Arabes chretiens. Croyez-moi, ils ont beaucoup plus a craindre de leurs freres musulmans que des Juifs et ils le savent bien. Malheureusement ces Chretiens ont souvent l’air d’avoir ete contamines par la rethorique anti-juive de la region mais c’est plus pour eux une question de survie car, croyez-moi, il ne fait pas bon etre Chretien dans l’Autorite Palestienne qui les tolerent tout juste (et ne me repondez pas qu’Arafat a epouse une Chretienne car elle s’est convertie a l’Islam et en plus vit a Paris). C’est exactement pour cela que les Chretiens se sont “ecrases” et ont coopere quand des terroristes palestiniens ont envahi (pardon, se sont “refugies” dans)et saccage l’Eglise de la Natavite et ont litteralement pris son clerge en hotage. C’est aussi pour cela qu’ils font minent d’avoir la larme a l’oeil et mettent un keffieh sur une chaise vide avec un signe qui lit: “Son excellence, Mr. Arafat, President of Palestine” quand Arafat n’a peut pas quitter Ramallah pour celebrer Noel a Bethlehem. Les Arabes chretiens savent tres bien que sous gouvernance juive, ils n’ont jamais eu et n’auront jamais aucun probleme a avoir acces aux lieux saints chretiens. D’ailleurs, les Arabes musulmans qui n’ont pas ete completement empoisonnes par la propagande et s’ils sont de bonne fois savent eux aussi qu’une gouvernance juive est bien plus permissive en ce qui concerne les lieux saints et la liberte du culte qu’une gouvernance islamique. Donnez toute la region aux Musulmans et vous verrez si vous aurez encore le droit d’aller suivre le Chemin de Croix du Christ pour Paque. Faites attention Christophoros de ne pas succomber a la propagande anti-juive qui sevit tant en Europe. Ce serait dommage pour quelqu’un dont le Sauveur est ne, a vecu et est mort en tant que Juif. J’ai dit au debut de mon message que je ne comprenais pas votre hostilite vis-a-vis d’Israel mais peut-etre que je la comprends dans la mesure ou vous vous dites tres Catholique et attire par l’eglise Orthodoxe. Malheureusement, ces 2 eglises ont ete traditionnellement tres anti-semites. C’est pourquoi d’ailleurs que lorsque j’ai demenage aux USA, j’ai non seulement laisse derniere moi la vieille Europe mais aussi sa vieille eglise Catholique pour embrasser un protestantisme qui lui est tres conscient et fier de ses origines juives. Bien vous.

    Répondre
  5. Bleu iris.

    17 septembre 2004

    Ce que dit Europe ou Isabelle ( pour ne citer qu’ eux, car le temps s’ échappe irrémédiablement ) est assez significatif du malaise qui règne sur ce sujet. On connait la complexité du ” dossier “. Comme Europe, j’ y ai vécu ( ou travailler ). En Israël, au Liban, en Syrie, en Jordanie. Mais aussi dans les balkans, en péninsule arabe, en Afrique. Je ne dirai qu’ une seule chose : Sans bases tangibles, on ne peut entrevoir l’ avenir dans la sérénité. Je n’ ai jamais vu un beaucoup d’ arabe, en France ou ailleurs, s’ appuyer sur des bases tangibles dans son rapport à la vie sociale. Tout prend l’ apparence de l’ incertitude et des faux semblants. A moins de s’ y plier, je ne vois vraiment pas comment on peut vivre une telle situation. Moi, je n’ y suis jamais parvenu. Et j’ ai toujours préférer réfléchir que bailler.

    Répondre
  6. Christophoros.

    16 septembre 2004

    A HABITTOU En réponse à votre post. 1. Vous feriez bien de relire vos livres d’histoire avec un oeil un peu plus critique. Pour beaucoup de raisons principalement a. parce que comme l’aurait dit Napoléon ” l’histoire est un mensonge que personne ne conteste”. b. parce que l’histoire est souvent écrite par les seuls vainqueurs c. parce que l’histoire est toujours plurielle et souvent singulière d. parce que n’y vous ni moi n’y étions. C’est pourquoi l’affirmation d’Eric et la vôtre me paraît très hasardeuse. 2. Il y a malheureusement maintenant plus de deux siècles que la France n’est plus que nominalement la “fille aînée de l’Eglise. Par ailleurs, certains français ont fait ce qu’ils ont pu pour les chrétiens au Liban. Un ambassadeur français y est mort, des soldats et des officiers aussi. Enfin pour conclure, les arabes chrétiens ou musulmans n’ont pas “invité” les juifs dans leur région, ceux-ci y sont venus en prétendant retrouver la terre donnée par Dieu. Mais tout se paie… Cordialement.

    Répondre
  7. HABITTOU

    15 septembre 2004

    Comme c’est curieux ! dès que l’on parle d’Israel les passions se déchaînent. Je suis sûr que de parler seulement des palestiniens, de ce qu’ils font chez eux par exemple, sans interférer sur Israel n’intéresserait pas grand monde. Ceci dit, je voudrais préciser à Mr Christophoros: 1°- qu’il devrait relire l’histoire pour vérifier que c’est bien la mpolice parisienne qui a livré les juifs de Paris aux nazis. 2°- que si le “courageux état juif a laissé tomber les chrétiens du Liban” il n’a fait que se comporter comme tous les états de l’Europe chrétienne en général et la France fille aînée de l’Eglise en particulier, tous plus puissants que lui.

    Répondre
  8. SIRIUS

    15 septembre 2004

    La politique du régime à l’égard des chefs de gangs qui ont mis la main sur des Etats (Affez El Assad, Kadafi, Saddam Hussein, etc. et leur progéniture) – et Arafat en est le parangon, même si les palestiniens n’ont pas d’Etat – suscite en effet bien des questions. Elle rappelle la complaisance dune partie de la France d’avant guerre avec le régime nazi. S’agit-il seulement de veulerie ? Ou de renvoi d’ascenseur à des bailleurs de fonds ? Ou d’anti-américanisme à front de taureau? d’intérêts pétroliers ? de savants calculs machiavéliques d’enarques boutonneux ? Ou tout simplement de c……. pure ? On se perd en conjecture. En tout cas, uu fait est certain : la France est sur la mauvaise pente et celle-ci s’accentue rapidement, au fur et à mesure que le poids de l’obscurantisme oriental s’accroit, démographie aidant.

    Répondre
  9. dery

    15 septembre 2004

    A Europe Les arguments que vous présentez ont l’air convaincants, mais l’air seulement, car vous avancez l’assassinat de Bechir Gemayel dans le temps. Au moment de l’attaque de Beyrouth, alors qu’il était convenu que les Israeliens attaqueraient par les airs et le ML par voie terrestre, Bechir Gemayel était encore vivant et capable de tenir le deal. Il ne l’a pas fait et celà s’appelle trahir ses alliés. Vou parlez de Cana : une bavure comme il s’en produit dans tout conflit, mais c’est 10 ans plus tard, lors de l’opération raisins de la colère. Vous essayer de masquer la trahison des FL par Cana : argument qui montre de quel coté vous vous situez. Comme d’utiliser Sabra et Chatila. Il est vrai que contrairement aux gens de mauvaise fois vous l’attribuez comme il se doit aux FL, mais en quoi celà remet en question le fait que les FL ont trahi l’accord pris avec les Israeliens?

    Répondre
  10. Isabelle

    15 septembre 2004

    Cher Europe: Merci de finalement avancer quelques arguments au lieu de repeter que le probleme est complexe. Je regrette que vous vous soyez senti attaque personnellement mais je crois que vous avez suscite des reactions dues au fait que, comme l’a souligne Hypno, votre attitude jusqu’a votre derniere intervention semblait denoter d’un certain dedain vis a vis des autres intervenants comme si nous ne pourrions jamais commencer a toucher la surface de votre connaissance approfondie du probleme et donc nos arguments ne pouvaient valoir grand chose. Permettez-moi de vous dire, qu’a mon avis, vous melangez les problemes. Je suis tout a fait d’accord avec vous que, mis a part le conflit israelo-arabe, cette region est truffee de haines et disputes entre diverses ethnies et particulierement divers courants de l’Islam. Mais la ou vous vous trompez, je pense, est que vous semblez decrire le conflit israelo-arabe comme uniquement une des facettes de tous ces conflits en l’y incluant a part egale. C’est la ou je pense qu’est la difference et que le conflit israelo-arabe (je devrais plutot dire meme le conflit israelo-musulman) est different et beaucoup plus simple que les autres. Je vous en offre pour preuve d’ailleurs que quelques soient les haines et disputes entre les autres groupes divers, ils sont tous unis quand a leur haine des juifs et d’Israel. Meme les musulmans qui vivent a des milliers de kilometres de la region et qui theoriquement ne devraient pas s’en soucier partagent cette “solidarite” dans la haine. Donc, pour moi, en effet, tous les autres conflits de la region sont tres complexes et embrouilles mais le conflit avec Israel est tres simple: L’Islam tel qu’il a ete et est encore aujourd’hui n’arrive pas a accepter l’existence d’Israel qu’il voit comme un cancer dans son sein. Cette haine du juif and d’Israel par les musulmans englobe tous leurs courants theologiques ainsi que tous leurs groupes ethniques (Arabes mais aussi musulmans non-Arabes). Plus generalement c’est le rejet de tout ce qui n’est pas musulman (infidele/Dhimmi) d’ou les persecutions aussi de Chretiens, animistes, etc. Mais Israel est hait au dessus de tous les autres de part le lointain cousinage remontant a Isaac et Ismael mais aussi parce qu’Israel est un etat souverain a identite specifiquement juive et qui de plus a cree une oasis de type occidental dans un desert peuples de voisins arrieres. Certains musulmans ont plus ou moins tolere certaines minorites non musulmanes dans leur sein dans la mesure ou ceux-ci “s’ecrasaient” et acceptaient le status soi-disant protege mais inferieur de dhimmis. Mais accepter que les fils d’Isaac reviennent et leur montrent en quelques annees ce qu’on peut faire d’une partie de la region quand on s’y met serieusement, ca c’est vraiment trop pour eux. Donc je crois qu’il faut separer le tumulte et les disputes en effet complexes dans la region et qui existeraient avec ou sans l’existence d’Israel du conflit vis a vis d’Israel qui est simple, unique, unit les autres groupes, et existerait avec ou sans les conflits internes de ces groupes (bien qu’on puisse supposer que si ces conflits internes n’existaient pas, cela pourrait signifier que ce sont des gens plus eclaires capables de vivre ensemble et qui donc seraient peut-etre??? capables d’accepter la legitimite d’Israel). Une autre preuve de la simple unite anti juive des musulmans est la facon dont ils font tres peu de cas des massacres perpetres entre eux-memes, mais qu’un juif touche a un cheveux de la tete d’un musulman (meme si ce dernier l’a plus ou moins toujours cherche) et ils courent aux Nations Unis ou autre institution internationale pour crier au scandale. Il y a quelque chose de tres clair et de tres simple dans cela Mr. Europe. Au fait, vous n’avez toujours pas repondu a ma question sur le sentiment arabe/musulman vis a vis d’Israel de 1948 a 1967? Bien a vous.

    Répondre
  11. EUROPE

    14 septembre 2004

    Mes contributions même mal comprises (sciemment ou pas) ont le mérite de faire réagir pas mal d’entre vous (même si ces réactions prennent parfois la forme d’attaques personnelles, ce qui est déplorable). 1° DERY: OUI, j’aime beaucoup le Liban que je connais pour y avoir habité 4 ans (j’ai même eu le droit à un remake des “Raisins de la Colère” version Tsahal avec une petite boucherie appelée Kana). Si vous pensez qu’aimer le Liban signifie détester Israël, vous n’avez donc rien compris. Autre chose, les FL de Bachir Gemayel n’ont jamais trahi Sharon et Raphaël Eytan (qui lui même avait menti en Conseil des Ministres puisqu’il n’avait pas avoué son intention de dépasser la zone des 40 km pour remonter jusqu’à Beyrouth et occuper Beyrouth-Ouest). Si les FL qui venaient de perdre leur chef assassiné (par des pros-syriens) avaient refusé de passer à Beyrouth-Ouest, il n’y aurait pas eu le massacre de Sabra et Chatila puisque celui-ci a été perpétré par une brigade des FL, et l’Etat-Major de Tsahal en avait connaissance (lire les articles de Ze’ev Schiff, journaliste le mieux informé d’Israël sur les affaires de Défense à l’époque : Haaretz). L’Opération “Paix en Galilée” aurait du être un réel succès si ces “bavures” n’avaient pas eu lieu. 2° ERIC et ISABELLE: Oui, c’est vrai, les Arabes sont les principaux responsables des malheurs du Liban et continuent de l’être aujourd’hui par le biais de la mainmise syrienne sur ce pays et je suis tout à fait d’accord avec vous sur ce point. Oui c’est vrai, les exactions dont ont été victimes une partie des Palestiniens dans le Monde Arabe ont souvent été perpétrées par les Arabes eux-mêmes et ça on en parle peu. Seulement, je ne vois pas en quoi cela va à l’encontre (au contraire) de mon idée suivante qui est pourtant très claire ne vous en déplaise: La situation au Proche-Orient par la diversité des protagonistes et des clivages confessionnels et ethniques est plus complexe que vous ne la dépeignez et ignorer cette complexité n’aboutira à aucun résultat parcequ’il ne s’agit aucunement de 2 blocs antagonistes. Demandez à Richard Perle le chef de l’US Defence Policy Board ( conseiller de Rumsfeld) qui a très bien saisi cette complexité, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle ce monsieur est partisan de la thèse suivante: ” faire éclater la région en une multitude de petites entités religieuses ou ethniques et y maintenir le chaos. Cela a deux avantages : empêcher Israël d’avoir face à lui un grand État arabe qui soutient les Palestiniens et maintenir un chaos qui justifiera le maintien de la présence militaire américaine.” Je précise quand-même que cette thèse n’est pas celle priviligiée par l’Administration Bush. Voilà mais j’ajouterai en faisant mienne cette citation “Rien ne serait pire que d’admettre la permanence de crises, sous prétexte qu’elles ont toujours existé et qu’elles sont trop complexes pour essayer de les résoudre ou même de les comprendre. Ce n’est pas l’heure de renoncer à l’histoire , cette grande invention de l’homme désireux de se dresser contre le désordre”. Voilà, je ne peux être plus clair et si vous vous abstenez à ne pas me comprendre, soit vous êtes de mauvaise foi, soit vous êtes sincères ce qui signifie que le débât n’est pas possible. Cordialement, Alain B.

    Répondre
  12. T.Larger

    14 septembre 2004

    eric, je ne peux finalement pas vous donner complètement tort sur cet argument. Europe, c’est compliqué… c’est ainsi que depuis trente ans nos élites politiques et intellectuelles expliquent leur impuissance dans des domaines de plus en plus nombreux, le chomage, l’économie, la sécu,l’insécurité,l’immigration, l’islamisation, le Liban effectivement jusqu’à ce que la Syrie n’y vienne tout simplifier, l’Irak, le Soudan, etc…, etc… c’est l’argument massue qui permet de justifier notre bassesse et notre paresse. Bizarrement, il n’y a qu’au Kossovo que les choses étaient très simples, il faut dire que l’arabie saoudite finançait ( c’est d’ailleurs beaucoup plus simple depuis que les serbes en ont été chassés ). De complications en complications, on en arrive à la bérézina complète dans laquelle on ne manquera pas de se trouver bientôt si on ne simplifie un peu tout cela. Avec des objectifs clairs et précis on peut espérer arriver quelque part

    Répondre
  13. HyPNOS

    14 septembre 2004

    -> Eric, ne perdez pas votre sens de l’humour, vous me feriez presque penser à ces bédouins susceptibles et belliqueux incapables de rire d’eux même. Quant à savoir si vos “fautes” m’inquiètent plus que l’islamisation du pays, lisez donc mes précédents messages. Amicalement, HyPNOS Plus sérieusement, -> Europe, il ne me semble pas juste de se réfugier derrière l’argument de la complexité pour éluder un problème. Cela relève presque du dédain que de vouloir clore un débat au prétexte que l’analyse du problème est ardue. Si c’est le cas, alors apportez des arguments et mettez au grand jour vos analyses. Curieusement, se sont toujours ceux qui n’ont pas d’argument qui réfutent les analyses des autres en prétextant que c’est “trop simple”. Si vous êtes le détenteur d’un savoir que nos humbles consciences ont du mal à appréhender, ne vous gênez surtout pas, faîtes nous partager votre science. En ce qui concerne le Liban, vous gagneriez en objectivité en relatant le conflit depuis l’origine et en analysant finement le rôle des palestiniens dans le déclenchement de la guerre civile. Que vous le vouliez ou non, il s’agit au Liban comme en Israel, d’une guerre déclenchée par la haine des musulmans contre des peuples pratiquant une autre religion. Le rôle de la Syrie est extrêmement simple, puisqu’elle a profité du bouleversement démographique induit par l’immigration palestinienne (+ de 800.000 personnes)dans ce pays pour étendre son pouvoir à cette région. La Syrie a donc été hégémoniste (tout comme en Irak d’ailleurs, puisque le parti Baas est originaire de Syrie). Au Liban comme ailleurs dans le maghreb, les chrétiens sont pourchassé et font l’objet d’une extermination progressive, comme c’est le cas actuellement au Soudan. Alors cessons, s’il vous plaît de se réfugier derrière le “c’est plus compliqué” pour éviter de regarder la vérité en face. Il suffit d’ouvrir les yeux (à défaut d’ouvrir les livres d’histoire” et de regarder ce qui se passe dans le monde. Les musulmans, chiites, sunnites, druzes, salafistes, tout ce que vous voulez, sont dans tous les coins du monde en conflit avec le reste de la planète. Cette religion est sanguinaire et barbare, que vous le vouliez ou non. Leur djihad (guerre sainte) est commencée et dirigée contre l’occident ainsi que tous les peuples non musulmans, là aussi, que vous le vouliez ou non et que vous vous défendiez ou non.

    Répondre
  14. Isabelle

    14 septembre 2004

    Cher Mr. Europe: Ma question etait tres simple: Puisqu’on nous rabache jour apres jour que la cause du conflit israelo-arabe est la soi-disant “occupation”, quel etait donc le probleme des Arabes envers Israel avant 1967 et pourquoi cherchaient-il deja sa destruction? Au lieu de repondre, vous vous defiler en nous parlant du Liban. Que les Arabes se massacrent entre eux depuis des siecles n’est rien de nouveau (ce sont d’ailleurs des Arabes qui ont massacre d’autres Arabes a Sabra et Shatila en 1982). Ce massacre ainsi que d’autres encore plus vicieux perpertres aussi par des Arabes (voir le roi Hussein et les Palestiniens au debut des annees 70) n’ont d’ailleurs l’air de deranger personne y compris les Arabes puisqu’eux et les europeens eclaires s’offusquent uniquement lorsqu’un terroriste Arabe meurt aux mains d’un Israelien ou qu’il est possible d’impliquer meme indirectement un Israelien (voir Sabra et Shatila). Au lieu de nous donner des reponses concretes, vous n’arretez pas de repeter que c’est tres complexe comme si vous aviez une connaissance particuliere que nous n’avons pas. Alors oui, si vous avez cette connaissance si approfondie, dites-moi si j’ai tord dans la reponse que je propose a ma question (voir mon dernier posting)et eclairez-nous donc de votre sagesse! Bien a vous.

    Répondre
  15. eric

    14 septembre 2004

    -a Europe : Et oui Israel est plus grand que le prevoit le partage de 48! cela vous derange mais remerciez pour cela vos amis arabes si “sympathiques” qui ont perdu la guerre qu ils ont eu meme declenchee! -Jerusalem, n est plus internationale, capitale fondee par le Roi David et qui est la ville la plus sainte du Judaisme (la Bible vous connaissez?) -a Hypnos : Ma faute d orthographe vous choque plus que l islamisation de la France, alors apprenez a ecrire l arabe pour plaire a vos futurs maitres! -a christophoros : Alors dire la verite rend les antisemites antisemites? Et oui la police et la gendarmerie francaise ont livre les juifs aux nazis. Les francais ne devaient pas se laisser fusiller mais pas non plus collaborer!!! Question: pourquoi la france ex- chretienne a laisse tombe les chretiens du Liban? -a Tlarger : Je confonds francais et musulmans pour plusieurs choses : Sur les Champs Elysees le samedi soir je me crois a Gaza ou en Iran. La politique etrangere de la France est aussi occidentale que celle de l Algerie, mais les marocains sont moins anti israeliens que les francais sur le plan relations internationales. A Isabelle : Merci pour le gentil message, j apprecie.

    Répondre
  16. dery

    14 septembre 2004

    Vous l’avez compris, Europe a des atomes crochus avec le Liban. Il devrait savoir que Sharon a été trahi par ses alliés Libanais lorsqu’il s’est agi d’attaquer Beyrouth, puisque cette tache leur était assignée. Au dernier moment, ils ont trahi leur promesse et ce sont les Israeliens qui ont du attaquer Beyrouth.

    Répondre
  17. Europe

    13 septembre 2004

    Bonjour Isabelle, Je le dis et je le répète vous simplifiez une chose qui n’a rien de simple. Je vous prends un seul exemple révélateur de la complexité du dossier: Le Liban. Jetez un oeil sur l’histoire de la dernière guerre civile de ce beau pays et vous vous rendrez compte de la complexité du dossier. La guerre du Liban regroupe à elle toute seule les indénombrables facteurs rentrant en compte dans ce conflit car ce pays fut le théâtre de toutes les luttes d’influence inter-arabes et arabo-israeliennes (Assad vs Arafat, Arafat vs Chiites, Arafat vs Forces Libanaises (Maronites),Israel vs Arafat, Israel vs Assad, Forces Libanaises vs PNL (Maronites aussi), Druzes vs Forces Libanaises, Chiites vs Sunnites, Chiites Amal vs Chiites Hezbollah (Iran), Sunnites Nationalistes vs Sunnites Islamistes, etc… il y en a une cinquantaine..) Tous ces mini conflits regroupés dans un seul pays, pas besoin de vous dire que ce sont les puissances régionales et internationales qui en fonction de leurs intérêts attisaient et/ou éteignaient tel ou tel feu. (le terme “Pompier-Pyromane” n’a jamais eu autant de sens que pendant cette guerre). C’est très très compliqué et je continue de m’y perdre. Demandez à Arik (Ariel Sharon) de vous en parler. Lui même s’est cassé les dents en 1982 car il avait ignoré tous ces points. Le conflit Libanais reflète à lui tout seul ce qui se passe dans cette partie du Monde et pourtant ces pauvres (et pourtant si puissants)Libanais n’avaient rien demandé. Tout ceci est très complexe et je le répète, il faudra prendre en compte tous ces paramètres pour arriver à un résultat concret, même dans le cas de l’Irak. Ce n’est pas simple. Bien cordialement, Alain B.

    Répondre
  18. HyPNOS

    13 septembre 2004

    ERIC : “continuez de vous voiler la face”, – Quand les accusations proviennent de gens voilés, il n’y a rien d’étonnant (à moins que cela soit détonant*) “accuser les USA et les Juifs de tous les meaux”, – N’accusons point cette belle ville de Meaux de tous les maux, parbleu ! – Monsieur Millière a changé de ton ou je me trompe ? Un tantinet sarcastique et blogger (désolé pour cet anglicisme, je n’ai pas trouvé d’équivalent français) ce nouvel article amorce un nouveau style (“pervers pépère Yasser” , “Barnier-chien-fidèle”) est-ce un effet de la version 4V2 ? Amicalement, HyPNOS * oui, je sais ce calembour est pitoyable

    Répondre
  19. Isabelle

    12 septembre 2004

    Cher Europe: Puisque vous dites connaitre si bien cette situation, pourriez-vous repondre a une question. Vous dites que les frontieres ne sont plus ce que prevoyait le partage de 1948. J’imagine que vous faites allusion a l'”occupation” de la Judee et la Samarie. Vu que cette occupation n’a commence qu’en 1967, quel etait donc le probleme des Arabes de 48 a 67 et pourquoi n’ont-ils cesse d’essayer de detruire Israel avant la soi-disante occupation dont on nous rabache jour apres jour qu’elle est la cause du conflit? (cela sans entrer meme dans la discussion de la cause de cette “occupation” car les Arabes encore une fois avaient eux-memes donne aux Israeliens le baton pour se faire battre). Je ne sais pas quelle sera votre reponse, mais je vais vous donner la mienne: Encore une fois, je le repete, le probleme est tres simple. Cette region a laquelle l’Empire Romain avait donne le nom artificiel de Palestine est et sera toujours pour les Musulmans: “Dar el Islam” (terre d’Islam/injustement d’ailleurs dans la mesure ou Mahommet n’y avait jamais mis les pieds). Et l’Islam, s’il reste ce qu’il est et je ne sais pas s’il pourrait devenir autre chose, n’acceptera jamais l’existence d’un etat d'”infideles” sur une terre qu’il considere sienne et sacree. Donc, Judee et Samarie ou pas, c’est l’existence meme d’Israel qui a ete menacee depuis le debut et continue a etre menacee y compris a Tel Aviv, Haifa, etc. Quand a Jerusalem (encore une fois ou Mahommet n’avait jamais mis les pieds), j’imagine que vous vous souvenez du fait que sa moitie avait ete offerte (en plus d’une offre des plus genereuses) a Arafat a camp David en 2000 qui, a son tour, a genereusement repondu avec une Intifada des plus virulentes (Ah j’oubliais, les medias si eclairees blament pour cela le citoyen prive israelien et juif Ariel Sharon qui s’est permi de visiter le Mont du Temple, un lieu sacre incontestablement juif, parce qu’adjacent a une mosquee sur un lieu ou encore une fois Mahommet n’avait jamais mis les pieds. Si vous ne voyez pas ici une abjecte mauvaise fois Mr. Europe, alors il sera difficile de discuter avec vous. Tout est malheureusement tres simple malgre le fait que nos “elites” journalistiques et politiques refusent de regarder la verite en face au moyen orient. Je recommende a ce sujet l’excellent ouvrage (en anglais seulement malheureusement) de l’intellectuel (plutot a gauche d’ailleurs)americain Alan Dershowitz: The Case for Israel. Cher Eric: Je compatis avec vous. Et vous avez raison de dire que Guy Milliere fait preuve d’un grand courage en ecrivant ainsi a contre courant.

    Répondre
  20. T.Larger

    12 septembre 2004

    M. Eric vous serez gentil de ne pas confondre Français et musulman vivant en France, apparemment sur le terrain il y a des endroits où ça se mélange difficilement. Mr Europe permettez moi de simplifier encore plus les choses depuis mon fauteuil: quelles que soient les implications historiques anciennes, je me sens plus proche de l’état israelien que de l’état palestinien sur tous les plans. Mon pays, jusqu’à maintenant la France, a plus à craindre d’une victoire palestinienne que d’une victoire israélienne. En cas de victoire palestinienne, on pourrait craindre un report de l’intifada sur d’autres pays à forte présence musulmane. Rappelez vous le Liban, le Kosovo (théorie des dominos ) Votre france laîcarde qui ,prenant le relais des capitalistes faisant entrer des immigrés pour avoir de la main d’oeuvre à vil prix s’est crue rusée en amplifiant l’immigration pour faire rentrer de l’électorat prolétaire au même vil prix va se prendre une belle déculottée face aux islamistes si elle rejette complètement sa culture d’origine chrétienne. Déjà en 40 nous devions etre vainqueurs car nous étions les plus forts… Je crains moins de monter avec un capitaliste (américain?) dans un avion qu’avec un islamiste, même porteur d’un passeport français ( question de priorité )

    Répondre
  21. dery

    12 septembre 2004

    Pour ceux qui s’obstinent à soutenir les “Palestiniens” contre vents et marées, voici une illustration qui a le mérite de dater d’aujourd’hui : Quatre cent quatre vingt immigrés ont débarqué sur l’île de Lampeduzza en se prétendant “Palestiniens”. Après enquête, il se révèle qu’ils seraient plutôt originaires d’Egypte et du Maghreb. C’est exactement ce qui s’est passé à l’origine depuis l’établissement du foyer juif en Palestine au début du siècle. Sur une terre qualifiée de désolée, marécageuse et déserte par Mark Twaine, les premiers pionniers juifs arrivés d’Europe de l’Est furent bientôt rejoints par des Arabes originaires des pays environnants, Syrie, Liban, (pays qui n’étaient pas alors des Etats), attirés par les salaires élevés et la prospérité économique que ces nouveaux arrivants provoquaient. Ces Arabes se disent aujourd’hui Palestiniens et tout le monde marche.

    Répondre
  22. Christophoros.

    12 septembre 2004

    Tiens un sioniste de chez sioniste ( Eric). C’est curieux ces gens ne se rendent même pas compte qu’ils nourrissent eux-mêmes l’antisémitisme qu’ils prétendent dénoncer, avec des phrases du type “croyez-vous que nous allons compter sur la police ou la gendarmerie française pour nous défendre eux qui nous ont livré aux nazis ?” très discutables sur un plan historique. Moi, je ne laisserai personne cracher sur le drapeau français même si la personne en question est le descendant de déportés. Peut être les français devaient-ils se laisser fusiller pour défendre les juifs ? Question, pourquoi le courageux état juif a-t-il laissé tomber ses alliés chrétiens au Liban ?

    Répondre
  23. Europe

    12 septembre 2004

    Mes chers amis, J’ai tout simplement affirmé que ce dossier est très compliqué et personne parmi vous ne me fera changer d’avis. Non seulement parceque je connais très bien ce conflit pour avoir vécu quelques années(4 ans) dans cette partie du monde et en plus, que vous le vouliez ou pas, certains des journalistes qui couvrent ce conflit depuis des années (des décennies pour certains) sont mieux placés que des personnes assises sur leur canapé et qui pensent qu’aujourd’hui être informé c’est nier tout en bloc. Ne passons-pas d’un extrême à un autre. A propos du partage effectué en 1948, je tiens à vous préciser que le frontières ne sont plus les mêmes, Israël étant plus grand que ne le prévoit ce partage, et Jérusalemn n’est plus sous mandat international. (juste quelques petites précisions et il y en a d’autres, de part et d’autre, bien sûr). Je tiens bien sûr à préciser que je ne me situe ni d’un côté ni de l’autre et que je voue même un profond mépris pour Arafat et sa horde de voyous. Je ne critique pas la prise de position de Millière mais sa façon d’aborder ce sujet qui me paraît mériter beaucoup plus que quelques petites lignes. Quant à Eric, ne sois pas si pessimiste, ce n’est et ne sera pas l’apocalypse. La France est et restera une nation laïque et personne ne viendra changer ça. J’ai parfois l’impression de me retrouver sur un site d’extrême gauche, il suffit juste de remplacer, islamistes par capitalistes, à part ça, c’est du pareil au même. La comparaison n’est pas flatteuse. PS: je me ferai un réel plaisir de discuter avec vous de ce conflit afin d’échanger nos visions (je vous transmettrai mon email si vous le désirez) Bien cordialement, Alain B.

    Répondre
  24. R. Ed.

    12 septembre 2004

    Et plus encore , il a tout-à-fait remplacé le béret basque du porteur de pain de l’image traditionnelle du Français. Et le litron de rouge, lui il est remplacé par le thé à la menthe. Le sauciflard (fabriqué en Russie), dans cinq ans si pas moins, il faudra l’acheter sous le manteau au marché noir.

    Répondre
  25. eric

    12 septembre 2004

    Vous rendez vous compte de votre courage de parler sans cesse a contre courant de l opinion francaise et europeenne vis a vis d Israel? En tout cas merci, je vous felicite de votre courage. Je pense que il y a une sorte de prescription morale vis a vis de la shoah, 60 ans sont passes et les europeens se permettent donc de re-montrer leur vraie nature. Seulement cela fait plus chic et branche de dire etre anti israelien qu antisemite, alors que c est la meme chose. Pourquoi en effet souhaiter un etat fort a tous les peuples du monde sauf aux Juifs? C est souhaiter ainsi que le Juif reste opprime, bouc emissaire et sans moyen de defense. Mais que tous les antisemites se le disent le Juif est de retour sur sa terre, et il gueule et se defend les armes a la main. Croyez vous que nous allons compter sur la police ou la gendarmerie francaise pour nous defendre, eux qui nous ont livre aux nazis? Croyez vous que pour faire plaisir a une France qui a peur de l Islam, nous allons servir de victime expiatoire? Le francais nourri par teles-radios-journaux chiraco-gauchos-islamo-collabos defaitistes, est devenu anti israelien, anti americain, et est redevenu, ou plutot re ose le montrer antisemite. Il n y a qu un peuple que le francais aime et excuse quoi qu il fasse meme et surtout si c est ignoble ; c est l arabo-musulman. La raison? L exotisme, la peur, la soumission. Accuser Poutine, Bush, bref le monde entier de tous les malheurs de la planete oui, mais ne jamais dire la verite ; l islam radical est la vraie coupable de la 3 guerre mondiale et la France l a deja perdu, de plus tres bientot elle aura 20 millions d arabes sur son sol a entretenir gracieusement sinon finis les contrats commerciaux avec l arabie saoudite, c est le deal, mais adieu donc la secu, le chomage etc… Voila, la verite, alors continuez – je parle de certains de vos lecteurs – continuez de vous voiler la face, accuser les USA et les Juifs de tous les meaux, comme c est courageux n est ce pas de critiquer les democraties qui luttent ELLES. Car oser critiquer l Islam cela demande un courage que vous n avez pas quant a le combattre, c est dans le domaine du fantasme. Pauvre Napoleon, il se retournerait dans sa tombe s il voyait ce que son ex peuple est devenu ; une Nation de pleutres et de soumis, qui depuis 1918 n a plus gagne de guerre (ne me parlez pas de la 2 guerre mondiale, sans les americains que vous haissez vous seriez esclaves) bref continuez comme cela, personne ne bougera le petit doigt pour vous delivrer du nouvel envahisseur,de toute les maniere le Chador est devenu aussi normal que la baguette de pain deja!

    Répondre
  26. Isabelle

    11 septembre 2004

    Tout a fait d’accord avec Dery. A Europe: Arretez de nous dire que le conflit israelo-arabe est si complique que cela. Il y avait un gateau que l’ONU a coupe en 2, une part aux Arabes, une part aux Juifs. Les Juifs reconnaissants ont pris leur part et l’ont fait immediatement fleurir. Les Arabes insistent depuis plus de 50 ans qu’ils veulent tout le gateau et de ce fait n’ont rien fait de productif avec leur part et en plus essaient de detruire la part juive. C’est tres simple et Guy Milliere comme beaucoup de personnes intelligentes et justes qui acceptent de regarder la verite en face l’ont compris depuis longtemps. Si de vous laisser intoxiquer par des medias pseudo-intellectuelles qui n’ont rien compris ou ne veulent rien comprendre vous donnent l’impression d’avoir une reflexion plus approfondie et complexe sur le sujet, eh bien: Be my guest! Pour moi, la veritable intelligence consiste souvent a reconnaitre la simplicite des situations et a ne pas avoir honte de l’admettre. Bien a vous quand meme.

    Répondre
  27. T.Larger

    11 septembre 2004

    une opinion qui sort de l’habituelle flatterie des bas instincts meurtriers des amateurs de houris palestiniens. Indépendament de l’aspect politique, Israel doit gagner, c’est stratégiquement vital pour la France

    Répondre
  28. dery

    11 septembre 2004

    A europe Guy Millière est bien informé et vous intoxiqué par les médias français serviles échotiers de la politique anti-israelienne du gouvernement français. Est-ce être mal informé que d’affirmer que la France a voulu sauver le régime de Saddam? Qu’elle est la seule à soutenir Arafat, quitte à renoncer, pour Mr Barnier, à rendre visite aux dirigeants Israeliens? De plus elle a vendu son honneur pour tenter de sauver ces malheureux otages en Irak. Pourvu qu’en plus de perdre l’honneur elle n’ait pas la guerre..

    Répondre
  29. Europe

    11 septembre 2004

    M. Millière nous a pondu un article si simpliste que je m’en étonne de la part d’un universitaire. Une vision si manichéenne et simpliste des choses n’a pas lieu d’être lorsqu’il s’agit de parler du conflit israelo-arabe qui est une triste réalité des plus compliquées de l’histoire contemporaine. Je serai heureux d’en débattre avec vous M. Millière car je suis persuadé (j’espère ne pas avoir tort) que vous êtes quelqu’un de mieux informé que ne le laisse penser votre article. Mes sincères salutations, Alain B.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)