L’administration Biden au service des ennemis de la liberté

L’administration Biden au service des ennemis de la liberté

Je suis en train d’achever un livre sur la présidence Biden, et ce sera un livre chargé d’inquiétude.

En neuf mois, la présidence Biden est d’ores et déjà la présidence la plus catastrophique et la plus nocive de l’histoire des États-Unis.

Ce que cette présidence incarne est une volonté effrénée de détruire l’économie américaine en la ruinant financièrement et en l’asphyxiant.

À cela s’ajoute une volonté tout aussi effrénée de dissoudre le peuple américain en le noyant sous une vague immense d’immigration incontrôlée.

Et, enfin, une volonté, plus effrénée encore, de détruire les institutions américaines et les valeurs qui ont permis au pays d’être ce qu’il est.

Et tout cela s’accompagne d’une action visant à détériorer très gravement les capacités et d’action et la crédibilité de l’armée américaine, et d’une politique étrangère destinée à annihiler le statut de défenseur du monde libre qui a été celui des États-Unis depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale.

Ce qui se passe est une action révolutionnaire de gauche extrême enclenchée voici déjà plusieurs décennies, accentuée pendant les années de la présidence Obama, et qui s’accélère aujourd’hui.

Le but de cette action n’est pas simplement de faire des États-Unis un pays déchu.

Il est de changer l’ordre du monde, et d’y donner le pouvoir à des puissances hostiles à la liberté.

Les enjeux sont donc considérables.

Je dois, hélas, constater que rien de tout cela n’est dit dans les médias français – ce qui me semble consternant.

Que des journalistes, qui prétendent connaître ce dont ils parlent, pratiquent l’aveuglement volontaire, et transmettent à ceux qui les lisent ou les écoutent des éléments de propagande indigente et anesthésiante qu’ils font passer pour de « l’information », est absolument lamentable.

Dès à présent, les effets de l’action révolutionnaire de gauche extrême menée aux États-Unis se font sentir bien au-delà des États-Unis.

Ce doit être dit – et ce n’est qu’un début.

La situation énergétique porteuse de ruine et de douleur qui s’abat sur l’Europe et que j’ai décrite voici peu en disant qu’elle est due à l’écologisme, se trouve aggravée par ce que fait l’administration Biden.

L’arrêt d’une bonne partie de la production d’énergie aux États Unis crée une raréfaction globale de l‘offre et fait monter les prix de l’énergie sur la planète entière.

L’inflation qui monte aux États-Unis, et la stagflation (stagnation en contexte d’inflation) qui s’annonce et commence à prendre forme en raison de l’action de l’administration Biden, vont avoir de lourdes conséquences sur les économies européennes et sur les marchés financiers mondiaux.

L’affaiblissement de l’armée américaine et les décisions catastrophiques prises par l’administration Biden à l’échelle planétaire (décisions qui ont connu une apothéose provisoire avec la débâcle en Afghanistan, entièrement provoquée par l’administration Biden), peuvent conduire et conduiront, hélas, vraisemblablement à un retour du terrorisme islamique.

Le renforcement de la Chine, que l’administration Biden laisse s’opérer et accepte, conduit à des tensions majeures en Asie orientale, car Xi Jinping pense que le moment est venu pour lui de s’emparer de Taïwan et des voies commerciales maritimes qui relient le Japon et la Corée du Sud à l’Europe.

Et, si Xi Jingping décide d’agir, l’impact sur le commerce mondial sera immense.

Le renforcement de la Chine s’accompagne du renforcement du régime des mollahs en Iran (que l’administration Biden laisse s’opérer et accepte aussi), et le régime des mollahs va redevenir le principal financier du terrorisme mondial, ce qui n’annonce rien de bon.

La Russie est l’alliée de la Chine et de l’Iran et elle est aujourd’hui la principale bénéficiaire de la hausse des prix de l’énergie.

Elle jouit, elle aussi, de nombreuses concessions de l’administration Biden.

Je pourrais ajouter de nombreux points.

Ou bien, en 2022, un sursaut se produira aux États-Unis, ou bien l’action révolutionnaire de gauche extrême se poursuivra, et nous entrerons dans un monde très différent de celui dans lequel nous vivons.

Les journalistes français qui pratiquent l’aveuglement volontaire souhaitent-ils que nous entrions dans ce monde, ou sont-ils simplement des idiots utiles ?

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Partager cette publication

(1) Commentaire

  • quinctius cincinnatus Répondre

    toujours égal à lui-même Guy Millière !
    Donald Trump a laissé derrière lui un Monde Occidental triomphant !
    c’ est comme  » Le Point  » avec B.H.L.  » Les 4Vérités  » n’ arrivent pas à se séparer de leur  » philosophe  » politique vedette qui leur colle à la semelle comme un chewing-gum mâché et remâché !

    15 octobre 2021 à 14 h 24 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: