L’autosuggestion au secours de l’Union pour la Méditerrannée

Posté le mai 30, 2010, 12:00
5 mins

Sous le nom de « For’UM » (nom génial !), un grand colloque se déroule aujourd’hui à Marseille avec pour sujet la moribonde Union pour la Méditerranée. Moribonde, car le sommet des chefs d’états (44 !) prévu pour le 7 juin à Barcelone, est annulé.

Qu’importe, nos prestigieuses têtes pensantes sont présentes : Mme Lagarde, ministre de l’économie, qui se réjouit de voir notre Caisse des dépôts impliquée dans un fonds d’investissement de 400 millions d’euros (1), Mme Idrac, Secrétaire d’Etat au commerce extérieur, M. Guaino, conseiller spécial du président, M. Roatta, député chargé du suivi de l’UPM, sans oublier un inconnu, mais probablement illustre, M. Stephan Fùle, « le nouveau commissaire européen à l’élargissement (sic) et à la politique de voisinage ».

Quelle est la destination de ce fonds ? « Premier instrument de financement de l’UPM, il sera destiné aux infrastructures des pays compris entre la Mauritanie et la Turquie » (2). « Inframed est un fonds de capital-risque qui aura un multiplicateur important… Ce fonds (qui sera noté "triple A")  apparaît comme l’embryon d’une banque méditerranéenne capable de financer et de sécuriser les investissements d’infrastructures ». M. Jean Louis Guigou, mari du ci-devant ministre de la justice et parrain du projet, est à la manœuvre.

Incorrigibles nos dirigeants ! La banque européenne a de sérieuses difficultés, nous ne pouvons pas conduire de politique cohérente à 27 (Union Européenne), ni à 14 (zone euro), nous savons que les Français se font une gloire de se porter au secours des pays les plus faibles (la Grèce, pour commencer), et rien de cela ne les empêche de s’illusionner, ni sur la solidité d’une union à 44 partenaires (UPM), ni sur la stabilité politique et l’assise économique du Liban, de l’Egypte, de la Syrie, des pays du Maghreb, de la Mauritanie.

Le but de M. Sarkozy était d’apaiser les tensions au Proche et du Moyen Orient. Nous espérons qu’il conviendra que les illusions perdues sont rarement retrouvées. M. Assad, président syrien invité à grands frais un quatorze juillet à Paris, se rit de nous comme de M. Obama, auquel il n’accorde aucune influence ; M. Ariri, premier ministre libanais, est censé diriger son pays, mais il est sous le joug de milices armées, manipulées par l’Iran ; Israël et la bande de Gaza sont en guerre et personne ne peut y mettre fin ; les conflits frontaliers entre l’Algérie et le Maroc sont loin d’être résolus.

Des millions d’euros ont été déjà dépensés en invitations à Paris ou à Marseille, en banquets onéreux (voir le Canard enchaîné et le Cri du Contribuable). Devons-nous persister à créer des postes internationaux coûteux, voire des « fromages », pour un résultat déjà connu ? Nos dirigeants doivent entendre raison, car leurs administrés, plus perspicaces qu’eux, n’ont jamais cru à la plus gigantesque utopie de ce début de siècle. De la « rigueur » s’il vous plait !

1- La Provence du 27 mai 2010
2-
Le Figaro du 27 mai 2010.

6 réponses à l'article : L’autosuggestion au secours de l’Union pour la Méditerrannée

  1. LE - ROUX

    03/06/2010

    En lisant les commentaires j’avais confondu UPM avec l’ U.M.P. mais c’est aussi la même chose.

    Un beau foutoir cette UPM  dont beaucoup ont la nostalgie, dans l’U.M.P. et le P.S., de territoire dont ils ont ete ejectés avec le concours de leur Général de Gaulle.

    Sans autre commentaire en ce qui concerne l’ U.M.P. 

    Répondre
  2. cerisier

    01/06/2010

      

    " Avant de critiquer l’Islam on balaie d’abord devant sa propre porte…"

    Ca ne faisait guère de temps qu’une dialectique d’emberlificoteur n’avait pointé le bout de son bégaiement !

    Répondre
  3. sas

    31/05/2010

    et c’est le frère guigou qui s y colle…….cqfd

     

    Puisque cette usine a gaz n a comme vocation la crétion de budget a detourner et sauver le soldat israel economùiquement exsangue…..

    COMMENCONS PAR DES COURS DE GEOGRAPHIE ET DE DROIT MARITIME…..

    ….qu est ce que les eaux internationnales ???? comment doit on s y conduire….peut on attaquer et exterminer du personnel navigant dans ces eaux sans que ca soit considéré par le droit international comme un cate de guerre….

     

    ….sur les 400 millions il en restera encore un peu pour les gueletons et autres receptions et colloques champagneux….

    cqfd

    sas

    Répondre
  4. MOHAMED

    31/05/2010

    UPM

    = vaste – c’est peu de le dire – blague dont on rigole bien ici au Maroc…

    …J’ai encore le souvenir de la réunion de l’UPM, à Tanger en 2009…

    Venez, venez à nous les millions d’Euros "d’investissement" en frais d’hélicoptères, d’hôtels de luxe, restaurants, gardes du corps –clin d’oeil à ce cher Watson -, pour une poignée d’happy-fews qui nous ont délivré tout de même de très belles paroles… Bienvenue à eux à nouveau quand ils voudront…

    Toutes bien belles et bonnes dépenses payées rubis sur l’ongle par le contribuable Européen, merci à lui… et merci à son illustre géniteur… NS…

    Allez c’est une bonne chose au fond que l’UPM, du moment qu’elle investit (chez nous des dizaines de millions d’Euros) et surtout qu’elle apaise les "tensions" au Proche et moyen orient… cela reste valable même en ce jour de paix en lequel Israël montre à nouveau sa volonté d’apaisement et de concorde…

    Bien cordialement,

    Abdel MOHAMED

    Avant de critiquer l’Islam on balaie d’abord devant sa propre porte…

    Répondre
  5. MOHAMED

    31/05/2010

    UPM

    = vaste – c’est peu de le dire – blague dont on rigole bien ici au Maroc…

    …J’ai encore le souvenir de la réunion de l’UPM, à Tanger en 2009…

    Venez, venez à nous les millions d’Euros "d’investissement" en frais d’hélicoptères, d’hôtels de luxe, restaurants, gardes du corps –clin d’oeil à ce cher Watson -, pour une poignée d’happy-fews qui nous ont délivré tout de même de très belles paroles… Bienvenue à eux à nouveau quand ils voudront…

    Toutes bien belles et bonnes dépenses payées rubis sur l’ongle par le contribuable Européen, merci à lui… et merci à son illustre géniteur… NS…

    Allez c’est une bonne chose au fond que l’UPM, du moment qu’elle investit (chez nous des dizaines de millions d’Euros) et surtout qu’elle apaise les "tensions" au Proche et moyen orient… cela reste valable même en ce jour de paix en lequel Israël montre à nouveau sa volonté d’apaisement et de concorde…

    Bien cordialement,

    Abdel MOHAMED

    Avant de critiquer l’Islam on balaie d’abord devant sa propre porte…

    Répondre
  6. Catoneo

    31/05/2010

    L’UPM était un concept utopique qui mute en organisation internationale coûteuse. C’était la dérive prévisible.
    Dans la géopolitique du jeu, la France est en fond de court mais ses dirigeants n’en veulent rien savoir et veulent commander chez autrui en faisant tourner la clé financière de la corruption. Nous n’avons nulle part plus aucune influence, même au Liban.

    Il n’y a pas de mer méditerranée, mais des Méditerranées qui ont chacune leur nom depuis l’Antiquité, et qui ne s’emboîtent pas ensemble. Tout l’inverse de la politique du Quai.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)