L’aveuglement occidental face à la Chine

Posté le janvier 12, 2011, 12:00
5 mins

Où vont la Chine et sa croissance ? C’est une vraie question. En Europe seule l’Allemagne résiste.

L’Occident, sous la houlette des Etats Unis, a dominé sans contexte le XXème siècle, mais cet Occident commet aujourd’hui une série d’erreurs géopolitiques majeures en extrapolant pour le nouveau siècle les théories et les méthodes du temps passé. Quelles sont-les novations du siècle ?

  1. La chute du mur de Berlin qui a fait renaître la Russie avec ses immenses ressources.

  1. Le pétrole et la Palestine qui embrasent le Moyen-Orient avec ses guerres passées et présentes.

  1. La démographie qui explose en Afrique et dans les pays arabes, avec sa contrepartie d’une immigration massive.

  1. La mort de Mao qui a fait renaître une Chine forte de son milliard et demi d’habitants, Chine intelligente et travailleuse.

Intéressons nous aujourd’hui à la Chine, sortie de sa langueur tant sur le plan économique que géopolitique.

Sa croissance économique est certes connue, avec ses 9 % annuels, face à notre atonie et aux 1 à 2 % péniblement atteints.

Moins bien perçue, la puissance industrielle chinoise, qui en a fait en quelques années l’atelier du monde, avec des prix imbattables qui plaisent aux consommateurs. Des consommateurs qui oublient la désindustrialisation qui s’ensuit chez nous comme en Angleterre et aux Etats-Unis, avec l’exception allemande spécialisée dans le haut de gamme.

Cette croissance chinoise a un autre impact : des excédents financiers qui en font aujourd’hui le banquier du monde, à commencer par les USA. Les réserves de Pékin de 2 500 milliards de dollars sont prêtés aux Etats Unis, leur rival géopolitique. La Chine achète en outre à tour de bras les réserves africaines de matière première, forme des dizaines de milliers d’ingénieurs, et se constitue des forces armées qui dépasseront dans quelques années celles du Pentagone.

Face à cette révolution géopolitique, que voit-on chez les médias et les politiques occidentaux ? La priorité au compassionnel, une démocratie exacerbée qui privilégie des affaires byzantines vieilles de 15 ou 20 ans et la recherche permanente du scoop qui fait oublier l’essentiel.

Il est vrai que la Chine méprise nos démocraties et emprisonne un prix Nobel de la Paix, ce qui est moralement très choquant. Mais nous oublions trop souvent les leçons de l’histoire, à commencer par celles de l’avant-guerre, notre aveuglement géopolitique et notre préférence pour les slogans creux du type du type : « nous vaincrons parce que nous sommes les plus forts ».

Les bonnes intentions nous submergent, avec comme résultat des océans de dettes accumulées depuis vingt ans, avec la difficulté pour nos compatriotes et nos politiques d’admettre que les réalités sont oppressantes et qu’il n’y aura plus de droit à l’erreur.

La Chine domine la géopolitique mondiale d’aujourd’hui, l’Allemagne et son industrie dominent l’Europe : un retour de l’Histoire.

Nous avons un passé illustre : cela réclame aujourd’hui de comprendre et d’admettre les réalités de ce siècle et d’y faire face avec détermination. C’est notre souhait pour 2011.

Avec l’aimable autorisation de Radio Notre-Dame

6 réponses à l'article : L’aveuglement occidental face à la Chine

  1. ozone

    16/01/2011

    Iosa

    "Qu’est ce que nous pouvons avoir en échange ???"

    Plutot "Qu’est ce qu’is obtiennent en échange.

    Des marges plus grandes sur la quincaille.

    Tout simplement

    Répondre
  2. IOSA

    15/01/2011

    [email protected]

    Jadis sur ce site, il y avait un Lance Pierre, mais on l’a laissé partir ailleurs et c’est très exactement ce que font les gouvernoeuds français avec l’élite intellectuelle…on les brade à la Chine contre…contre quoi donc en fait ?

    Qu’est ce que nous pouvons avoir en échange ???

    Là je cale…. à moins qu’ils jouent sur les deux tableaux ( comme avec les islamistes, mais eux on sait que c’est pour le pétrole).

    IOSA

    Répondre
  3. ozone

    14/01/2011

    Bravo NL,le scénario est planté grace a toutes ces "élites" du crétinisme et de l’avarice,et ce n’est pas fini,ça ne fait que commencer,un petit éxemple?,Zapatero demandait la réevaluation du yuan,avant la visite des chinois bien sur,ensuite tout est bon comme il va.

    Qui osera vendre le moindre lance-pierre a Taiwan?

    Les chinois a Paris,Jean Yanne visionnaire?

    Répondre
  4. Anonyme

    13/01/2011

    C’est vrai que la Chine offre un défi de taille à la civilisation occidentale : celui d’une seconde Renaissance à laquelle l’Europe participera ou pas. L’Occident ne doit pas se laisser écraser par l’Extrême-Orient et doit se relever avant qu’il ne soit trop tard. Contrairement à un précédent article de Nicolas Bonnal, j’ai bon espoir quant à ce brusque réveil !

    Répondre
  5. Anonyme

    13/01/2011

    Qui a besoin de la chine? Pas nous!! Quand est-ce que nos élites le comprendrons? Pas de matière première indispensable à nos industries, pas de technologie inoventes (pour le moment…!). Un vaste marché à conquérir? Stupidité née dans les cerveaux de nos économistes dont l’ignorence atteind les profondeurs abyssales de leur avidité. Une balence commerciale ultra déficitaire, des technologies pillées, la ruine de notre industrie auraient pu être prévus par n’importe  quel étudiant un tant soit peu censé. Prendre les chinois qui ont une civilisation pluri-millénaire pour de simples consomateurs passifs qui n’attendent que nos produits qui  auraient 10 à 20 ans d’avance technologique j’usqu’à la fin des temps est  totalement irresponsable, voir dangereux. Un exemple simple : la Corée. Dans les années 60 le même PIB par habitant que la Côte d’Ivoire. Aujourd’hui : ils déposent plus de brevés que la France, alors qu’il sont 2 à 3 fois moins nombreux. Seule différence, les chinois sont 1,5 miliards d’habitants gouvernés pas un régime totalitaire sans scrupule qui ne s’embarassent pas de "l’opinion internationale".  Après avoir trusté la fabrication planétaire des objets à faible valeur tecnologique ajoutée, il sont devenus les premiers fabriquants mondials de voitures  et vont rapidement s’attaquer aux avions aux trains à grande  vitesse etc… Tous les marchés où l’occident pensait avoir le monopole vont y passer. Produits que nous achéterons à crédit alimenté par l’excédent chinois. Ces derniers, du jour au lendemain, pouront  couper la perfusion et faire de l’occident une  civilisation ruinée (après sa ruine morale, identitaire et démographique). En fait , si demain nous arrêtons tous commerce avec la chine, qui en sera handicapé, nous ou les chinois? Certe il nous fera environ deux ans pour remettre notre industrie en marche. Pendant ce temps  quelques produits seront rares et donc chers, mais très rapidement nous auront un retour sur in vestissement. Et  je n’ai pas commenté le  volet environnement que le développement de la chine va immanquablement soulever. Nous sommes sur une planette finie, avec des resources limitées. Quand plusieurs entités humaines convoitent le mêmes ressources que croyez-vous qu’il se passe? La guerre…! Mais les chinois n’auront pas besoin de la faire, ils nous auront éconnomiquement "tués" avant…

    Répondre
  6. ozone

    12/01/2011

    Et qu’est-ce qu’on fait chef

    Faut s’mouiller….

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)