Le 11 septembre: dix ans après

Posté le septembre 14, 2011, 12:00
8 mins

Nous sommes arrivés au dixième anniversaire du 11 septembre. Des commémorations ont eu lieu à New York, à Washington et dans tous les États-Unis.

Les médias européens en ont traité abondamment. La tonalité générale a été celle de la tristesse, du recueillement, du souvenir. Et cela a été logique : les plus effroyables attentats terroristes de l’histoire ne peuvent que susciter de la tristesse, tant de morts innocents en une seule journée ne peuvent qu’inciter au recueillement. Tant de vies brisées impliquent qu’on se souvienne de ceux qui sont tombés, et, aussi, de l’héroïsme et de l’abnégation des secouristes qui ont laissé leur vie pour sauver d’autres vies, sans toujours y parvenir.

Des remarques porteuses de ressentiment ont été émises ici ou là, et on pouvait s’y attendre : lorsqu’il s’agit des États-Unis, et lorsque les morts sont essentiellement Américains, des gens par millions se plaisent à ricaner ou à cracher leur bile.

Les théories du complot ont continué à circuler sur internet : certains s’évertuent encore à répéter que tout cela a été un coup de la CIA et du Mossad, qu’aucun avion ne s’est écrasé sur le Pentagone, et, sans doute, que tous les passagers de l’avion qui ne s’est pas écrasé ont été envoyés avec un gros chèque se faire changer les traits du visage, tandis qu’on leur donnait une nouvelle identité. C’est lamentable, mais c’est ainsi.

Ce qui a manqué, à mes yeux, a été une dimension essentielle : le rappel de l’existence du mal et de la nécessité d’être vigilants et déterminés face à lui.
Que ce rappel ait été absent en Europe est tristement logique. Sur ce continent décadent, nul ne peut plus parler de bien et de mal sans se trouver sévèrement fustigé. Tout est relatif et tout est négociable.

En France, on enlève le mot « shoah » des livres scolaires et on introduit en parallèle le mot « nakbah ». On traite tous ceux qui sont un peu plus adeptes de la liberté d’entreprendre que le parti socialiste de fascistes, parfois de nazis, et on utilise ces épithètes pour décrire les conservateurs américains et les membres des Tea parties – ce qui équivaut à dire que les écrits de Ben Franklin ou de Thomas Jefferson sont des écrits fascistes ou nazis. Dans le même temps, on ferme les yeux sur l’existence des vrais fascistes et des vrais nazis de ce temps : ceux qui, par exemple, lisent « Mein Kampf » à Gaza ou à Téhéran.

L’Europe est couchée, résignée, mentalement rongée par les vapeurs d’opium du « politiquement correct », prête à installer des islamistes au pouvoir en Libye ou ailleurs en arguant qu’ils sont « modérés » et qu’ils vont vendre du pétrole.

Que le rappel de l’existence du mal ait été absent du monde musulman et d’une bonne part des pays du tiers-monde est encore plus logique : dans ces contrées, on adhère souvent aux valeurs même du mal. On l’a vu d’ailleurs dès les attentats du onze septembre : ceux-ci ont été accueillis avec joie en divers endroits de la terre.

Que le rappel de l’existence du mal ait été aussi largement absent aux États-Unis m’a rappelé, une fois de plus, que nous sommes dans l’ère Obama. Par lassitude, par volonté de tourner une page douloureuse, parce que des Noirs ont voté pour un Noir, parce que des Blancs se sont dit que ce serait « antiraciste » de voter, eux aussi, pour un Noir, même en ne sachant rien sur son passé, parce que le peuple américain voulait être aimé (ou moins détesté), un imposteur a été porté à la Maison Blanche en 2008.

Cet imposteur a, cette année, donné des directives : le 11 septembre devait être une journée de tristesse et de recueillement, seulement cela. À peine une journée de souvenir.

Cela devait être aussi, a-t-il suggéré, une journée d’introspection et de « service ». Les Américains devaient montrer qu’ils sont gentils, et se demander ce qu’ils avaient fait pour mériter le châtiment qui leur a été infligé il y a dix ans.

L’imposteur installé à la Maison Blanche veut que tout, décidément tout, porte sa marque. Il a ravagé l’économie américaine et fait reculer la liberté sur terre. Il ne veut pas qu’on parle de l’existence du mal. Il ne veut pas qu’on parle de terrorisme. Il veut à peine qu’on dise que l’Amé­rique est porteuse de bien et de liberté.
Je le dis : je compte les jours en attendant novembre 2012 !…

42 réponses à l'article : Le 11 septembre: dix ans après

  1. proxad

    03/10/2011

    Je le dis : je compte les jours en attendant novembre 2012 !…Guy millière

    …on s’occupe comme on peut…

    Répondre
  2. IOSA

    27/09/2011

    Dix ans après le 11 septembre 2001 ?

    Il n’y a qu’a regarder autour de vous pour comprendre Ô combien la France soutient le camp des fous d’hallah.

    Mais c’est vrai, durant cet échéance il y a eu le baiser du Pape au Coran…

    IOSA

    Répondre
  3. ozone

    21/09/2011

    Pas certain a mon avis,est ce que pour vous le térme commecial "désir d’achat" est vain?

    Le surendéttement privé,une des causes de la crise actuélle n’en est pas une des conséquences.

    Et en politique n’en parlons méme pas.

    Répondre
  4. francois

    20/09/2011

    yecud,

    je m’excuse de vous repondre parce que certains mails ne le meritent meme pas

    1200 specialistes se sont penchés…..et ils sont tombés sur la tete non???? svp finissez vos phrases !!!

    ça fait du monde tout ça qd meme .du boulot à plein temps pour un TRES bon psy !!!!!

    Répondre
  5. Anonyme

    20/09/2011

    Grepon : " En quoi ça a pu formatter les gens autre que par effet de leur conforter dans des choix deja prises?’
    –         Cette réponse de Grepon est absolument correcte, et a mon avis importante.
    Quant aux influences pub sur les momes, elles sont superficielles et completement éphemeres. Comme le dit Grepon, c’est l’intérieur" qui definit les choix, et donc "accepte" ou non la pub.
    Comme les hommes suivent une religion ou un systeme politique ou phi parce qu’ils l’acceptent et qu’il ou elle leur convient… hé, hé, hé…

    Best,

    Mancney

    Répondre
  6. Anonyme

    20/09/2011

    Gtrepon : " Mancney, il s’agit de defaire les socialos des Etats-Unis dans la germe, en leur enlevant le vecteur des ecoles etatiques de merde ou ils reignent.   Il y consensus de droite a gauche, actuellement, qu l’impot doit supporter l’education.  Peut-etre dans une generation et demie de la generalisation d’un program de "vouchers", une majorite comprendrait.   Mais nous n y sommes pas."
    –        Yeah, yeah, yeah, I know, je suis trop en avance sur vous… Pas de probleme, je vous pardonne. Please n’oubliez pas : Toute mesure "collective" comporte, par definition, une connotation socialiste! A utiliser avec big precautions!

    Cheers,

    Mancney

    Répondre
  7. grepon

    20/09/2011

    Hey ozone, tout le monde peut zapper les spots utlisant leur DVR, desormais, si ca irrite.   Du coup es spots doivent amuser plus qu’auparavant.

    Et l’ecole etatique, peut-on le zapper?   Ca va en ameliorant?

    Par aillieurs, je ne voit pas le probleme avec les spots, a part peut-etre que lors des programmes pour petits enfants.   En quoi ca a pu formatter les gens autre que par effet de leur conforter dans des choix deja prises?   En quoi ca leur ferait oublier ou ignorer quelque chose d’important, comme, oh, l’histoire ou les fondements de leurs pays, les maths, la gramamaire, la literature de leur pays et d’autres pays?   Ce n’est pas d’une toute autre importance, cette question de l’impact des pubs?    Really.

    Répondre
  8. ozone

    19/09/2011

    Mancney-Grepon

    Il y à a mon avis quelque chose de bien plus vicieux,la télé,donc la pub,est entrée a la maison quand je devais avoir treize ans,la "réclame" sur l’écran c’était tout juste amusant,et de toutes façons j’étais déja en partie "formaté" pour le meilleur et pour le pire.

    Cette réflexion m’est venu a l’esprit en voyant les réaction des gosses face aux spots de pub,en fait,cela semblait étre pour eux le programme principal,ça fait frémir de songer que de plus en plus c’est la génération qui a grandi dés le début de leur vie dans cette ambiance qui arrive aux postes de décisions.

    Est ce pour cela que nous sommes dans la mouisse?

    Surtout qu’un spot d’il y a 40 ans n’a rien a voir avec l’évolution qui a suivie,une manip plus subtile des jeunes.

    C’est quelque chose étonnant comment ça marche,il y a quelques années dans la rue une enquéteuse me demanda de lui citer une publicité télé,je n’ais trouvé aucune,avais-je un début d’altzeimer?

    Je me suis aperçu par la suite qu’une fois términer une séance de pub ça avait glisser sur moi comme la pluie sur un impérméable,une sorte de vaccin de jeunésse.

    En tout cas un gamin lui en aurait citer quelques unes,leurs comportements face a la consommation montre bien l’éfficacité du bourrage de mou.

    Et cela nous arrive des Amériques,donc comme ils ont toujours quelques années en avance par rapport a nous on à bien des soucis a se faire,du moins sur ce sujet.

    Quoi que ça à une inluence aussi sur "les autres".

    Une anecdote;a la fin des années 80 j’avais un rendez vous pour des travaux chez un américain,je suis arrivé un peu en retard pour cause d’un temps plus important pris chez les precédents,a 17h je commence et a ma grande surprise il s’étonne qu’a ces heures "tardives" l’on travaille encore en France,puisqu’a cette epoque parait’il aux USA ils avaient deja fini journée.

     

    Répondre
  9. grepon

    19/09/2011

    Mancney, il s’agit de defaire les socialos des Etats-Unis dans la germe, en leur enlevant le vecteur des ecoles etatiques de merde ou ils reignent.   Il y consensus de droite a gauche, actuellement, qu l’impot doit supporter l’education.  Peut-etre dans une generation et demie de la generalisation d’un program de "vouchers", une majorite comprendrait.   Mais nous n y sommes pas.  

    C’est geniale d’etre libertarien au max dans ce domaine, pour re-imaginer le monde, mais ce que vous voudriez voir est politiquement impossible.   

    Par aillieurs, un autre moyen de defaire le pouvoir corrompant qui devrait etre mise en route serait de rendre illegale, de suite, le droit au "collective bargaining" dans TOUT service publique.   L’etat de Wisconsin a montre le chemin et un tas d’autres etats vont leur suivre, parcequ’ils sont ex-sangue.   Meme les lumieres du labor movement jusqua FDR a l’epoch du labor movement se sont declarer contre la formation de syndicats dans le service publique.    Aujourhui leur influence sur les etats se revele terrible avec fonctionnaires invirables aux acquis d’or, couts en spirale, apparatchiks finance par "dues" tire directement des salaires du service publique.

    Répondre
  10. Anonyme

    19/09/2011

    Grepon : " Car des parents irresponsables ne miserait rien ou pas assez sur l’education de leur gosses. "
    –          Well, bravo, Grepon, car c’est la PIRE des réponses et c’est la pire des raisons :  On puni tout le monde (dans ce cas par les Taxes obligatoires pour la scolarité) a cause de qqs tricheurs/voleurs/irresponsables/whatetever. C’est une spécialité très française, by the way, (ça se marie avec l’égalitarisme franco-socialiste : Tous punis = tous égaux!!) et ça commence tres jeune, en CE; c’est le coup de la punition collective, et c’est complètement nul!
    Il ne faut jamais punir globalement, ni en privant de recréation les kids, ni en surtaxant les adultes, il suffit d’aller APRES les coupables réels et de les contraindre a assumer leurs responsabilités, et il y a les lois et la Police pour ça, qui justement, sont payé pour ça!
    La punition collective, qui fait partie du conditionnement du franchouille depuis son plus jeune age, contribue a la destruction du respect mutuel, du respect de l’autorité et du tissus social.
    Je croyais que tout le monde savait ça!!

    Best,

    Mancney

    Répondre
  11. grepon

    19/09/2011

    –          Un voucher, Ok, mais pourquoi leur "donner"? Il faut qu’ils le paient. On ne prete attention qu’a ce qu’on PAIE ou qu’a ce qu’on a gagné avec de l’effort et du temps.

    Car des parents irresponsables ne miserait rien ou pas assez sur l’education de leur gosses.    Les 50 etats de l’union enforce l’education d’enfants jusqua un age ou niveau minimum.  C’est paye par les impots divers sur le revenu ou sur les achats.   Le probleme aujoudhui c’est que les parents n’ont pas le droit d’envoyer leur enfants dans l’ecole de leur choix.   Ils sont obliges a utiliser l’ecole publique determine par les bureaucrats du coin.

    Les bureaucrats et enseignants regarde l’enfant comme une source de revenu.   Des que l’enfant a son cul dans le siege ("Butts in seats", I kid you not is the term used), l’ecole publique recoit tant d’argent par jour.   Le resultat n’est pas important.   Cet argent devrait etre mis a la disposition des parents pour le depenser dans l’ecole publique ou privee DE LEUR CHOIX.   Ils pourraient payer plus pour une ecole super luxueuse si ils veulent degager les moyens, mais ce que nous savons c’est que ecoles privees peuvent faire beaucoup mieux avec le montant qu’une ecole publique Mammouthifiee de haut en bas recoit par cul-jour.

    Répondre
  12. Yecud

    18/09/2011

    Milliere ricane en évoquant les partisans de la thèse du complot. De l’ordre de 1200 et plus de spécialistes se sont penchés sur les résultats de la commission d’enquête de la clique Bush et considèrent le fameux rapport bourré d’inepsies. Quand verra-t-on une contre-enquête diligentée par des experts "neutres" reprendre cette affaire au lieu de prendre les nanars de téléspectateurs pour des andouilles. Ce pays aux mains d’une classe dirigeante planquée dans l’ombre ,et non celle affichée, est devenu un scandale!

    Répondre
  13. Anonyme

    18/09/2011

    Grepon : "Le nexus de cette situation TRAGIQUE dans le sens grecque antique du terme est LA MAMMOUTH de l’enseignement publique.  
    –         Cela est le plus grand danger. Cela est le communo-socialisme, et leur égalitarisme toxique et non naturel!

    Grepon : " La solution ideale, pour toute pays voulant eviter ce genre de crises dans les generations a venir, est de donner un voucher aux parents pour les frais de l’education, qu’ils peuvent depenser dans les ecoles de leur choix, lesdites ecoles etant un mix de privee et publique toujours plus privee que publique par la suite.
    –          Un voucher, Ok, mais pourquoi leur "donner"? Il faut qu’ils le paient. On ne prete attention qu’a ce qu’on PAIE ou qu’a ce qu’on a gagné avec de l’effort et du temps. Incontournable, absolument incontournable. " C’est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante."

    Grepon : "Re "bosser dur".   On peut aller bosser dur jusqu’à en mourir en choisissant moyens et buts peu adaptes voire stupides, genre, creusant fossées avec des cuillieres pour pousser le commentaire a l’extreme.   L’adaptabilite et la curiosite et la soif d’apprendre peuvent etre enseigné, mais il y a un manque a gagner terrible dans l’enseignement grace aux effets nefastes cumulés sur parents d’etudiants actuelle depuis quelque generations.  La majorite d’entre eux trouvent les ecoles tres bien comme ils sont, ignorants comme ils sont de la manque enorme a gagner.
    –         "(..) la curiosité et la soif d’apprendre" .   Well, ça existe encore ces trucs-la? Pas bien répandu en tout cas… C’est marrant, hein Grepon, c’est un peu comme si l’homme occidental était arrivé a un point d’arrêt, sur le plan culturel… Et encore plus sur la prise de risques! Il ne veut plus considérer le risque comme étant partie de la vie sur terre. Probablement encore un de ces "cycles", toujours ces balancements autour d’un point d’équilibre! On ne peut pas rester au sommet, et c’est écrit partout dans la foret et dans la jungle.

    Grepon : " La classe moyenne est devenu une sorte de "cargo culte" geante qui ne sait pas d’ou sort la richesse. "
    –           Y’a de ça. Mais franchement, pour le moment, ils essaient surtout de payer leur mortgage ou meme simplement leur monthly rent; on peut comprendre ça   

    Les periodes du genre "trente glorieuses" ont fait croire a trop de gens tout peut aller pour le bien dans les meilleurs des mondes de facon fantaisiste, comme la realite peut etre stopper pour de bon sur base d’une periode de paix (la  Pax Americana brought to you by l’impose americain) double d’un baby boom.   Bosser dur n’est qu’un composant utile de ce qu’il faut pour produire de la valeur qu’autrui voudrait acheter a un prix rentable pour le bosseur et concurrentiel dans un marche. 

    Grepon : "Ce qui marche aujourd’hui ne marchera pas demain sans adaptation intelligent (..) et un equilibre de risque/prudence constamment re-etudié. "
    –           Oui, comme l’immigration par exemple….  Tiens, vous avez compris ça, hein? Bravo Grepon!!

    Grepon : " C’est idiot de croire que bosser dur devrait suffire, mais on le voit assez souvent.
    –           Exact, mais c’est quand meme mieux que le french reflexe de l’ANPE!

    Best,

    Mancney

    Répondre
  14. Anonyme

    18/09/2011

    Grepon : " Quand j’ecrivait que les americains dans leur grand majorite ne sont pas assez bosseur, c’etait dans le context d’un paragraph sur les performances desastrueuse de nos ecoles etatiques.   C’est possible d’apprendre dedans, mais pas d’apprendre le plus important, y compris les fondements et histoire de notre civilisation, car ce n’est plus enseigne, et les enseignants s’en foutent quand ils ne sont pas CONTRE un enseignement serieuse des faits et fondements de notre civilisation. 
    –             Ok. Sad.

    Grepon : "Les etudiants bien sur sont pour leur grande majorite bien plus interesse par les distractions offert par l’ecole dans la domaine "extracurricular", mais ajoutons qu’ils sont ignorants et donc pas en situation de juger la valeur de quelque chose dont ils sont ignorants. 
    –            Vous parlez de moi et de mes copains quant on avait 20 ans? On était vachement bon en "extracurricular" activités! Oui, c’était bien nous!

    Grepon : "  Leurs parents et/ou des professionnels de l’enseignement PATRIOTIQUES et engage a conserver ce qui est (a ete) tres fort dans notre pays DEVRAIENT forcer un niveau de rigeur bien plus poussee sur les etudiants, faute a quoi il recevraient aucun diplome.
    –          Yes, probably… I mean certainly. 

    Grepon : "  Comme la bureaucratie des ecoles etatiques… et le pire et leur produit les parents des etudiants actuels….s’en foutent de l’enseignement des fondements de notre civilisation, nous generons promo apres promo depuis des decennies de tetes molles capables de prendre un clown nocive comme Barack Obama au serieux avec ses histoires de "hope" et "change".  Idem pour politiques keynesiens corrompu endettant le pays ruineuesement, allez simple pour la grosse crise mondiale. 
    –         Yeah, agreed… Kif kif in France, as you know it…

    Grepon : "Mais non, la grande majorite des middle class ont leur tetes pleine d’approximations gazeuses sur le comment nous sommes arrivee la et comment sortir, et n’ayant jamais ete enseigne dans l’art de s’auto-instruire et etre curieux le long de leur vies, nous courrons de plus en plus vite, tous ensemble vers l’abime, sur une pente de plus en plus glissante.
    –         Well, il semble qu’il y ait un "facteur" perso, que je suis bien incapable de définir ni d’expliquer, qui pourrait "combler" un peu ce déficit de connaissances; enfin, jusqu’à un certain point. 

    Mancney

    Répondre
  15. sas

    18/09/2011

    10 ans après…..

     

    La VERITE est bien trop grande pour tennir dans sa boite…..

    ca ne colle toujours pas…

     

    A quand la réeelle vérité ??? comme la baie des cochon ou au vietnam 40 ans après ???

     

    sas

    Répondre
  16. grepon

    18/09/2011

    Je ne discuterais certainement pas les High Scholl US avec vous, mais je vous trouve sévère avec la middle class…….Honest, j’ai vu et je vois beaucoup de mecs bosser dur.

    Quand j’ecrivait que les americains dans leur grand majorite ne sont pas assez bosseur, c’etait dans le context d’un paragraph sur les performances desastrueuse de nos ecoles etatiques.   C’est possible d’apprendre dedans, mais pas d’apprendre le plus important, y compris les fondements et histoire de notre civilisation, car ce n’est plus enseigne, et les enseignants s’en foutent quand ils ne sont pas CONTRE un enseignement serieuse des faits et fondements de notre civilisation.  

    Les etudiants bien sur sont pour leur grande majorite bien plus interesse par les distractions offert par l’ecole dans la domaine "extracurricular", mais ajoutons qu’ils sont ignorants et donc pas en situation de juger la valeur de quelque chose dont ils sont ignorants.    Leurs parents et/ou des professionnels de l’enseignement PATRIOTIQUES et engage a conserver ce qui est (a ete) tres fort dans notre pays DEVRAIENT forcer un niveau de rigeur bien plus poussee sur les etudiants, faute a quoi il recevraient aucun diplome.   Comme la bureaucratie des ecoles etatiques… et le pire et leur produit les parents des etudiants actuelle….s’en foutent de l’enseignement des fondements de notre civilisation, nous generons promo apres promo depuis des decennies de tetes molles capables de prendre un clown nocive comme Barack Obama au serieux avec ses histoires de "hope" et "change".  Idem pour politiques keynesiens corrompu endettant le pays ruineuesement, allez simple pour la grosse crise mondiale.  

    Mais non, la grande majorite des middle class ont leur tetes pleine d’approximations gazeuses sur le comment nous sommes arrivee la et comment sortir, et n’ayant jamais ete enseigne dans l’art de s’auto-instruire et etre curieux le long de leur vies, nous courrons de plus en plus vite, tous ensemble vers l’abime, sur une pente de plus en plus glissante.   Le nexus de cette situation TRAGIQUE dans le sens grecque antique du terme est LA MAMMOUTH de l’enseignement publique.    La solution ideale, pour toute pays voulant eviter ce genre de crises dans les generations a venir, est de donner un voucher aux parents pour les frais de l’education, qu’ils peuvent depenser dans les ecoles de leur choix, lesdites ecoles etant un mix de privee et publique toujours plus privee que publique par la suite.   C’est ainsio qu’on peut drainer les marais, eduquer des citoyens solides innocule contre demagogues et solutions socialo a la con, et quand meme en finir avec "public employee unions" comme force corrompante geante dans la vie civile.

    Re "bosser dur".   On peut aller bosser dur jusqua en mourir en choissant moyens et buts peu adaptes voire stupides, genre, creusant fossees avec des cuillieres pour pousser le commentaire a l’extreme.    L’adaptabilite et la curiosite et la soif d’apprendre peuvent etre enseigne, mais il y a une manque a gagner terrible dans l’enseignement grace aux effets nefastes cumules sur parents d’etudiants actuelle despuis quelque generations.  La majorite d’entre eux trouvent les ecoles tres bien comme ils sont, ignorants comme ils sont de la manque enorme a ganger. 

     La classe moyenne est devenu une sorte de "cargo culte" geante qui ne sait pas d’ou sort la richesse.   Les periodes du genre "trente glorieuses" ont fait croire a trop de gens tout peut aller pour le bien dans les meillieurs des mondes de facon fantaisiste, comme la realite peut etre stopper pour de bon sur base d’une periode de paix(la  Pax Americana brought to you by l’impose americain) double d’un baby boom.   Bosser dur n’est qu’un composant utile de ce qu’il faut pour produire de la valeur qu’autrui voudrait acheter a un prix rentable pour le bosseur et concurrentiel dans un marche.  Ce qui marche aujourdhui ne marchera pas demain sans adaptation intelligent, investissment(capitalisme), et un equilibre de risque/prudence constamment re-etudiee.    C’est idiot de croire que bosser dur devrait suffire, mais on le voit assez souvent.

    Répondre
  17. Anonyme

    17/09/2011

    François : " mancnay,il semblerait que nous soyons nombreux à avoir du mal à lire une lume aussi brillante que vous . j’en suis vraiment désolé"
    –         Oui, j’ai observé cela, et cela ne vous inquiete pas?

    Best,

    Mancney

    Répondre
  18. Anonyme

    17/09/2011

    Grepon : " Les high school americain sont des parc d’amusements ou enseigne mal et les etudiants et parent semble il se foutent d’apprendre des choses utile, y compris l’histoire de l’occident.    Ceux-la, la majorite d’entre eux, font notre middle class aujourdhui.   Ils ne sont pas assez bosseur, ok?  ‘-  
    –          Je ne discuterais certainement pas les High Scholl US avec vous, mais je vous trouve sévère avec la middle class.  Autour de moi, bien que l’exemple soit limité, je vois des mecs qui bossent, sérieusement, dans différents secteurs, dans toutes les tranches d’ages. Quand la crise est arrivée, j’en ai vu beaucoup refuser d’aller pointer au chômage et tenter de redémarrer un business. Honest, j’ai vu et je vois beaucoup de mecs bosser dur. En fait, c’est meme encourageant, ils ne baissent pas les bras. J’ai vu un avocat fauché au point de dormir dans un entrepôt (il redemarre doucement et j’ai eu la chance de lui ai trouver qqs clients).  J’aurais vingt histoires remarquables a raconter qui montrent le courage des Ricains middle-class devant la crise. Ne me dites pas que cela n’existe que dans le SW Florida, quand meme!?  Est-ce si different sur Rodeo Drive? 

    Grepon : " Et en plus que ca c’est eux qui permettent, encouragent leur representants a depenser les sous d’autrui sur leur coin a eux, sans comprendre que ca detruit plus que ca ne bati, et nullfie coup a coup leur libertes par une sur-centralisation de tout decision. "
    –         Ok, d’accord, et quand vous voyez ces enfoirés de socialistes qui défilent a la Bastille au son de "l’Etat peut payer!" C’est pas la meme chose?

    Grepon : ": ce qui a fait de l’Amerique quelque chose de tres fort:  c.a.d. la liberte individuelle, la reliance sur soir meme,  le travail et le fierte de creer et entreprendre SANS aides de bureaucrates lointain"
    –         OUI. Absolument. C’est ça, la force et la liberté! Pas d’aides, pas d’assistances pour les personnes en bonne santé, rien que de l’individualisme et du courage. D’ailleurs, meme Halliday le chantait : " Je n’ai besoin de personne!"

    Grepon : " Thank God ce n’est que la moitié de la population qui est ainsi. "
    –          Je crois que ça diminue un peu… C’est vrai que l’expérience BHO a permis a certain de comprendre!
    Please, watch that video parodie de Folsom Prison Blues. Very funny :
    http://www.popmodal.com/video/8844/Obamas-Prison-Song-Johnny-Cashless

    Take care,

    Mancney

    Répondre
  19. ozone

    16/09/2011

    Laudance

    Ne vous faites pas d’illusions,pour les deux entités qui reçoivent vos louanges nous n’en valons pas plus,il n’y a qu’a voir comment les musulmans en Europe ont eu a "regrétter" l’action de celles-cis en quoi que se soit,

    C’est certainement pas Israel qui va nous aider,la seule chose qui les interréssent c’est de récupérer nos concitoyens de conféssion juive le jour venu.

    Cessez de réver please

    Répondre
  20. grepon

    16/09/2011

    Par exemple, si nos amis richissimes, Reps ET Dems, n’avaient pas trop siphonés dans les poches de la middle classe US, BHO n’aurait sans doute pas été élu… Ok?

    Bof.   Le probleme est aillieurs.   Les high school americain sont des parc d’amusements ou enseigne mal et les etudiants et parent semble il se foutent d’apprendre des choses utile, y compris l’histoire de l’occident.    Ceux-la, la majorite d’entre eux, font notre middle class aujourdhui.   Ils ne sont pas assez bosseur, ok?  

    Et en plus que ca c’est eux qui permettent, encouragent leur representants a depenser les sous d’autrui sur leur coin a eux, sans comprendre que ca detruit plus que ca ne bati, et nullfie coup a coup leur libertes par une sur-centralisation de tout decision.  

    Entre l’ignorance de ce que qui a fait de l’aAmerique quelque chose de tres fort:  c.a.d. la liberte individuelle, la reliance sur soir meme,  le travail et le fierte de creer et entreprendre SANS aides de bureaucrats lointain, et une attitude malplacee que le monde leur doit un lifestyle encore mieux que leur parents et une retraite chouette etc, nous avons un pays qui a elu ce fraude d’Obama.     Thank God ce n’est que la moitier de la population qui est ainsi. 

    En France c’est les trois quarts au minimum, et donc une suite de politiciens et gouvernements deja bien pire que ce Obama arrivera a imposer, meme sur huit ans….mais je boufferais mon chapeau si ce nullite anti-americain au possible soit re-elu.

    Répondre
  21. Anonyme

    16/09/2011

    j’ai aussi compris qu’il ne peut pas y avoir de bien sans mal, car l’équilibre est le mot clé.

    Moi, ce que je comprend pour ceux qui prône l’équilibre, c’est qu’il est bien plus facile de le vouloir quand on est déjà du bon côté et tant pis pour ceux qui ont eu la malchance de naître dans l’enfer.

    C’est ce que l’on peut dire…..agir en bon chrétien Ha ha ha ha !

    A gerber !

    IOSA

    Répondre
  22. Anonyme

    16/09/2011

    Grepon : " Mince, et j’ai compte sur mon 1/16ieme de sang Cherokee comme echappatoire un jour!  Je suppose que le probleme que les tribus veulent resoudre est quand meme de nier les avantages possible de leur citoyenete particuliere a n’importe qui, comme moi par exemple."
    –            Les avantages sonnants et trébuchants?  Je ne sais pas, Grepon… cela est certes la raison mise en avant, mais probablement pas la bonne, comme c’est souvent le cas. Ils touchent suffisamment de pognon pour tout le monde.. et ils précisent bien : " The change meant that Cherokee Freedmen who could not prove they have a Cherokee blood relation were no longer citizens (..) "
    Sans être du racisme, ça ressemble a une histoire de race, uniquement de race : Vos nobles ancêtres considèrent que les Noirs n’ont pas les meme droits qu’eux, probablement pour raisons historiques. Cent quarante ans apres le Treaty, ils ont quand meme trouvé le moyen d’avoir au milieu d’eux 2800 black… sans aucune molécule de cherokee dans les veines : autant pour le métissage! 

    Mancney

    Répondre
  23. Anonyme

    16/09/2011

    Grepon : " Preferons quand meme que le bien ait le dessus, et agissons de la sorte."
    –         Of course! Et c’est ce qui donne un sens a la vie. Si il n’y avait pas de "mal" a combattre, si vous viviez dans un monde parfait, ça deviendrait vite chiant et vous seriez le premier a re-inventer "le mal", rien que pour vous occuper.

    Vous n’avez pas aimé ma question sur l’Islam et le Capitalisme? Au fait, savez-vous quelle est la premiere qualité pour un Muslim? C’est la générosité. On comprend que ça affole les Franchouilles, huh?… Si, apres tout ce que les socialos leur piquent, il fallait en plus qu’ils fassent des fondations/charity et des donations aux déshérités!!
    A propos de "générosité", vous observerez quand meme combien le prophete a été astucieux de l’encourager, d’une part pour la générosité elle-meme – il y a un plaisir a offrir, ça envoie des good vibrations – mais aussi comme aide a la paix sociale, comme une sorte de redistribution raisonnable et "volontaire"
    de richesses – et non pas imposée comme les socialistes voleurs –  afin de satisfaire aussi le pauvre, et surtout d’éviter les déséquilibres sociaux riche/pauvre trop importants, et donc les conséquences économiques et sociales expectées.
    Par exemple, si nos amis richissimes, Reps ET Dems, n’avaient pas trop siphonés dans les poches de la middle classe US, BHO n’aurait sans doute pas été élu… Ok?

    Best,

    Mancney

    Répondre
  24. francois

    16/09/2011

    jaures,

    je vos ai deja dit egalement qu’il me semble un peu fort de voir des gens se scandaliser devant les critiques sur obama alors ce snt les memes qui ont passé 8 ans à insulter le president bush .et cela continue ….je pense que vos lecons de tolerance sont d’une hypocrisie sans nom..

    mancnay,il semblerait que nous soyons nombreux à avoir du mal à lire une lume aussi brillante que vous .j’en suis vraiment désolé

    Répondre
  25. Laudance

    16/09/2011

    Contrairement à la poussière provoquée par l’effondrement des Twin Towers, ma colère n’est toujours pas retombée dix ans après cette déclaration de guerre. En effet, celle-ci est loin d’être terminée et ne s’achèvera que le jour où le fascislamisme ou nazislamisme sera complètement éradiqué, ce qui ne risque pas d’arriver bientôt étant donné les complicités dont il bénéficie parmi les idiots utiles, les dhimmis et tutti quanti.

     

    Ma colère contre les auteurs et commanditaires de cet acte sanguinaire ? Oui, bien sûr, ils figurent en bonne place sur la liste de mes ennemis, c’est-à-dire ceux des démocraties consentantes et de l’Occident décadent qui, pourtant, demeurent préférables à tous les autres régimes et civilisations sur cette terre. Ma colère contre la religion d’amour, de paix et de tolérance qui a enfanté et couve encore cette mouvance ? Oui, aussi.

     

    Ma colère plus récente contre le traitre qui préside les Etats-Unis d’Amérique ? Oui encore et celle-là durera tant que Barack Hussein Obama occupera la Maison Blanche. Mais ma plus grande colère ne vise pas les ennemis déclarés à l’extérieur, car ces derniers opèrent à visage découvert et l’on sait à quoi s’attendre avec eux. Alors disons que je suis surtout fou furieux contre les ennemis de l’intérieur bien plus dangereux.

     

    Je songe aux lâches, aux illuminés, aux collabos, aux corrompus, aux suicidaires qui peuplent les gouvernements, les ministères, les syndicats, les médias et le monde soi-disant humanitaire, tous prêts à vendre leurs pères et mères, leurs sœurs et leurs frères, et même leurs enfants par idéologie, par déni ou par simple souci d’en profiter encore jusqu’à leur propre mort dont je me f… et celle d’une civilisation dont je m’inquiète du sort.

     

    En effet, je n’ai pas oublié les réactions qui, le premier moment d’émotion et d’incrédulité passé, ont suivi l’attentat précité. Et je ne parle même pas des manifestations de joie dans les milieux desquels je n’attendais pas mieux qu’une haine clairement extériorisée. Je me rappelle plutôt des mines faussement contrites d’un tas d’Européens hypocrites, Français en tête, qui par la suite ont carrément œuvré contre leurs principaux alliés.

     

    Alors là, c’est vrai que je ne décolère pas car, quelles que soient les circonstances, il ne faut jamais oublier à quel camp on appartient ou lequel choisir. Pour ma part, sans pour autant être d’accord sur tout, j’ai choisi le mien qui est celui des USA, abstraction faite du nuisible Obama, et aussi celui d’Israël dans le combat que l’état hébreu mène pour son existence et, indirectement, pour celle de ses faux amis européens.

     

    Faux amis ? Oui, à tel point qu’avec de tels amis, Israël n’a plus besoin d’ennemis dont le nombre grandit sous l’étendard à nouveau brandi de l’antisémitisme dissimulé derrière l’antisionisme. Mais tant de bien-pensants et de belles âmes sont prêts, à son sujet, à passer du blâme à l’infâme que l’islam conquérant trouve des assistants dans tout l’Occident, du Quai d’Orsay  à Bruxelles en passant par les salons parisiens.

     

    Mais qu’à cela ne tienne, la France et ses voisins sont entre de bonnes mains : celles des fossoyeurs du Vieux Continent davantage ennemis des Etats-Unis et de l’état juif que des « chances » qui ont envahi la plupart de ses pays.  Il est vrai – de beaux esprits l’ont écrit – que les attentats aux USA n’ont pas été inspirés par qui vous savez, mais sont le fruit d’un gigantesque coup monté. Les victimes ont toutes comploté avec Deubelyou !

     

    De telles théories peuvent évidemment prêter à rire ou semer le trouble parmi les citoyens si souvent manipulés. Mais elles ne sont nullement dues à la seule imagination des faussaires qui les inspirent. Au contraire, elles obéissent à une volonté déterminée à saper la société à laquelle ils veulent nuire jusqu’à la détruire. Alors encore oui, en plus de ma colère envers de tels adversaires, un poison pour les esprits a surgi du World Trade Center.

     

    Alors non, je ne suis pas près d’oublier la trahison de ces derniers, leur comportement antioccidental et leur laxisme envers l’islam radical, alors que celui-ci veut, au-delà des attentats de New York, Madrid, Londres, etc, s’en prendre à nos libertés fondamentales et remplacer les lois des états de droit par la charia. Le jour où ça va arriver, d’aucuns l’auront largement mérité mais, au nom des autres, pas question de l’accepter. Il faut lutter.

     

    Répondre
  26. grepon

    16/09/2011

    j’ai aussi compris qu’il ne peut pas y avoir de bien sans mal, car l’équilibre est le mot clé.

    Je vais prendre cette definition toute personelle d’equilibre en compte par l’avenir.   S’agissant d’une definition trouvable dans une dictionnaire, je ne veut pas voir etabli une "equilibre" entre le bien et le mal.   Preferons quand meme que le bien ait le dessus, et agissons de la sorte.

    Et oui, bien sur que Islam est beaucoup plus diabolique que devin.  Beaucoup.   On sait cela par les actes et conditions de vie qui vont avec, partout ou c’est mis en application.

    Répondre
  27. grepon

    15/09/2011

    Mince, et j’ai compte sur mon 1/16ieme de sang Cherokee comme echappatoire un jour!   

    Je suppose que le probleme que les tribus veulent resoudre est quand meme de nier les avantages possible de leur citoyenete particuliere a n’importe qui, comme moi par exemple.   Il y a des activites que les indiens peuvent monter dans leur nations qui sont illegales en dehors des confines des reservations.   On peut imaginer cas de figures divers ou quelqun voudrait se proclamer indien pour retirer benefices diverses, genre se declarer minorite pour ainsi gagner sieges dans universites prestigieus, pour se pistonner professionnelment, pour donner un status de minorite a sa petite boite.   Pour un indien black c’est moins claire bien sur, car ils sont deja objet de pistonnage officielle et ouverte dans tout les domaines.   Peut-etre que les cherokees ont un systeme de welfare chez eux que certains veulent tirer acquis sans rien contribuer.   Ca explique un bon part de l’attrait de la France pour un immigrant sans education voire illetre du tiers monde.  

    Répondre
  28. ozone

    15/09/2011

     

    Bonne observation L’Inedit

    "Ce 11 Septembre, j’ ai vu a la television americaine (Fox News), a Washington, une  foule endeuillee face a un president hilare…"

    C’était assez choquant

    Répondre
  29. Anonyme

    15/09/2011

    Grepon : " Remarquons tout de meme que la Bible fait bien soin de nous presenter le mal comme attrayant, seducteur (..)"- 
    –             Mais non, Grepon, enfin, tout le monde sait bien que c’est dans le Coran que se trouve "le mal"…. Brrrr.. j’en tremble de peur!
    A part cela, thanks pour le long commentaire intéressant. L’influence des médias, ou diverses organisations/systemes, sur la construction plus ou moins rationnelle de la Société, que vous relevez, pourrait presque avoir été décrite par Max Weber…  si il avait connu Hollywood et la croupe de Kim Kardashian (c’est quoi, pour vous, le fondement de l’assise de Kim? C’est le Mal ou le Bien? ) .
    Egalement, ce que l’on appelle la destruction des "familles" noires – pris au sens occidental de la famille – n’est peut être qu’un retour inconscient au système tribal africain, qui n’est justement pas "familial mais tribal "; vous savez, la vie au village, ou tous les mômes appartiennent a tout le monde et a personne, ou tout le monde copule avec tout le monde, etc.. Idem pour la dépendance a l’Etat qui n’est que la prolongation de la dépendance au Chef de Tribu : la société tribale africaine est du type socialiste!
    L’héritage est resté dans les genes, comme cela est normal, et meme apres tout ce temps, l’Africain-Americain se sent toujours africain en premier, américain ensuite : Africain a l’intérieur et Américain a l’extérieur. Le lien Homme/Sol a encore frappé! … Et attendez un peu de voir les Arabes! Ils sont moins de 1% aux US, et regardez deja la place qu’ils occupent.. Regardez bien, Grepon.

    By the way, que pensez-vous du fait que l’Islam arabe et le Protestantisme occidental sont tous deux pro-capitaliste et anti-socialiste?

    Best,

    Mancney

    Répondre
  30. Anonyme

    15/09/2011

    Grepon : " comme Mancney, ne deplore pas le mal car… je sais pas mais je suppose…ca rend la vie plus epice, plus interessant, pour lui."
    –             No, Sir, je n’ai jamais dit que je "ne déplore pas le mal", j’ai simplement observé que le mal existe, qu’il fait partie de la vie sur la planete et j’ai aussi compris qu’il ne peut pas y avoir de bien sans mal, car l’équilibre est le mot clé.
    Pas la peine de fermer les yeux pour ne pas voir, je prefere voir le probleme et résister.
    Il faut regarder les problemes en face, sans sourciller; exemple simple : La meilleure façon d’arreter de fumer est de stopper brusquement, et de garder un paquet de cigarettes ouvert et un briquet dans sa poche pendant un mois.

    Votez Obama comme French president!!

    Best,

    Mancney

    Répondre
  31. Jaures

    15/09/2011

    "On traite tous ceux qui sont un peu plus adeptes de la liberté d’entreprendre que le parti socialiste de fascistes, parfois de nazis, et on utilise ces épithètes pour décrire les conservateurs américains et les membres des Tea parties"
    Qui "on" ?
    Qui traitent les entrepreneurs de fasciste ? Qui a dit que les "tea parties" étaient des nazis ?

    Par contre,les tea parties ne s’encombrent pas, eux, de délicatesse quand il s’agit de parler d’Obama.
    Sur certaines affiche, il est montré en adepte d’Hitler et Lénine (www.leblogducommunicant2-0.com/2010/11/14/tea-party-sarah-palin-reprendrez-vous-une-infusion-de-com-saveur-reac/).
    Sur une autre, il est caricaturé en islamiste, homosexuel et truand (www.cyberpresse.ca/international/etats-unis/201010/13/01-4332227-obama-caricature-sur-une-affiche-en-islamiste-homosexuel-et-truand.php)
    Millière, lui même, lors d’une de ses conférences en Israël affirmait qu’Obama est "léniniste" (www.youtube.com/watch?v=WmOyjv8lHo8)
    Est-ce à dire qu’Obama a nationalisé les moyens de production américains et instauré la dictature du prolétariat ?

    On peut contester et combattre la politique d’Obama, mais à quoi sert-il donc de sombrer dans l’invective pour un homme qui, en France, appartiendrait sans doute à l’UMP.
    Sarkozy serait-il léniniste ?
    Tout cela manque totalement de sérieux.

    "Je le dis : je compte les jours en attendant novembre 2012 !…" écrit Millière.
    Certes, Obama n’est pas au mieux, mais qui peut dire ce qu’il en sera dans 15 mois ? Les prétendants républicains sont-ils portés par une vague populaire ?
    Rien n’est moins sûr et Millière, si souvent échaudé, devrait être enclin à la prudence.
    Que se passera-t-il si, fin 2012, il se voit à nouveau dans l’obligation de compter 1460 jours ?

    Répondre
  32. Anonyme

    15/09/2011

    francois : " mancney, je ne vois pas en quoi dire qu’il existe une absence totale de valeur est digne du cm1?"
    –             Je n’ai jamais écrit cela. Avez-vous du mal a lire mes phrases? 
    Tel que vous le ré-écrivez, par contre, moi non plus je ne le vois pas, au contraire je suis parmi ceux qui déplorent le plus ces "pertes de valeurs", comme par exemple dans mon récent commentaire sur la "démocratie". Ce qui est digne du CM 1, et encore,  c’est ca : "l’existence du mal ait été absent du monde musulman" et aussi ça : " dans ces contrées, on adhère souvent aux valeurs même du mal."
    Le respect que je porte a Guy Milliere m’empêche de développer d’avantage ce sujet, et GM n’a vraiment pas besoin d’utiliser de tels "propos" manichéens pour faire passer son message.

    Mancney

    Répondre
  33. L' Inedit

    15/09/2011

    Toutes ces ceremonies de souvenir aux USA me paraissent assez  hypocrites et sacrileges, dans la mesure ou aucune punition n’ a ete infligee aux nations complices.

    W. Bush a fait preuve de lachete, sauf a envoyer de malheureux GI se faire massacrer a grands frais et pour rien, au detriment de la securite interieure et faire taxer le pays d’ imperialiste.

    En 1945, le regrette President Truman, en reponse a Pearl Harbor, a eu le courage d’ envoyer deux éclairs nucleaires abregeant la guerre, et matant les Japonais, devenus depuis d’ excellents partenaires.

    Perdre plus de 3000 civils en une matinee, sans broncher, est indigne d’ une nation puissante. Le prix a payer par cette lachete generalisee provoquera a termes la disparition de 2000 ans de civilization et scellera le triomphe du mal absolu.

    Ce 11 Septembre, j’ ai vu a la television americaine (Fox News), a Washington, une  foule endeuillee face a un president hilare…

    Répondre
  34. francois

    14/09/2011

    mancney,

    je ne vois pas en quoi dire qu’il existe une absence totale de valeur est digne du cm1????

    il faudrait un peu arreter la superiorité auto-proclamée .il est vai que l’europe est au top du relativisme sans vouloir jamais choisir .or vivre dignement c’est choisir…..

    Répondre
  35. grepon

    14/09/2011

    …parce que des Noirs ont voté pour un Noir,…

    Non.   Les noirs votent a bien plus que 90% pour Democrats, quoi qu’il arrive, depuis des lustres.    Bien que c’est vrai, qu’ils ont vote en plus grand nombre en 2008..plus de participation parceque il y avait un Democrat noir comme candidat, toujours est il que les pourcentages de vote pour Democrats chez les blacks n’ont pas flechi de facon significative en 2008.  Plus important encore, la quantite de votes n’a pas flechi l’election generale de facon serieuse, ou pas assez pour expliquer les gains que Obama a fait en 2008 par rapport aux elections serrees recentes.  Donc, mon "non".   

    Le plus consternant dans l’affaire de la preference black pour Democrats, c’est que les Democrats ont ete l’ennemi politique des noirs jusqua la fin des annees 60.   Le parti Republican a ete derriere l’abolition, le 14ieme Amendment, l’arret des lois Jim Crow, et presque tout le progres faite dans le domaine de la liberation des noirs, comprennant dedans the Civil Rights Act, l’integration des ecoles, etc etc etc.  Ils ont change 180 degres vers la fin des annees 60, mais QUE en renversant la vapeur de leur discrimination raciste(innee dans le parti Democrat depuis le debut):   Ils se sont decide d’etre POUR les noirs de facon discriminative au lieu d’etre CONTRE les noirs(leur position historique depuis leur debuts bien avant la guerre civile). 

    Je suppose que ca s’explique par une particularite des noirs americains, qu’ils sont facile a acheter avec avantages d’apparence bien pour eux… quoique tres mauvaise pour la republique et finalement tres destructrice de leur familles(a partir du "Great Society de LBJ).   Quoi qu’il en est, ils sont dans un tres mauvais etat aujourdhui par rapport a leur trajectoire jusqua dans les annees LBJ et son "Great Society".   Depuis, la destruction de leur familles et la resultante croissance de leur taux de dependance sur le gouvernement a tous les niveaux ont fait d’eux(a 90%) des fanas du gouvernment, des etatistes, malgre tout le mal que ca leur a fait.

    Obama a gagne ses votes (par rapport aux  elections precendents) chez les "independents", genre, c.a.d. des gens sans principes ou…comme Mancney, ne deplore pas le mal car…je sais pas mais je suppose…ca rend la vie plus epice, plus interessant, pour lui.   Il y avait aussi "les jeunes" dans le mix.   Ils sont facilement impressionne par "l’espoir" et le "changement", par manque totale de perspectives historiques, c.a.d. de l’ignorance sur les desastres similaires precedents, genre Carter ou LBJ.   Je donne facilement a Milliere la notion que certains ont vote pour Obama sur la seule notion que ca rendrait l’Amerique plus sympathique aux yeux du monde…lors de leur vacances bobo outre mer.   J’en ai rencontre.

    Aujourdhui par contre, Obama vient de perdre, hier soir a NY, une election exceptionnelle pour une siege dans un districte extremement democrate depuis les annees 20.   Le Republican en question "ran against Obama" autant que contre son opposant(opposant pro Obama), ce qui donne que c’etait une plebiscite sur la politique d’Obama.   Les Demoncrats en sont desespere, et fabriquent des mensonges a eux memes le long des news shows pour s’expliquer et se defendre.

    Qu’escqui a change?    Obama est est catastrophe bien sur, mais au dessus de ca, c’est est un fraude, un corrompu, un homme de pure presentation sans capacite d’execution ou leadership derriere.  Monte pour une fois dans une position de responsibilite reelle…et au combien…il a performe comme n’importe qu’elle chasse tete d’executifs a pu predire, et ainsi il a severement endommage la marque Democrat pour une generation.   Et voyons, ca marche comme ca.   Depuis Carter il y avait une generation.   Entretemps il y avait un autre catastrophe bien moins pire, et je dirait masque…stoppe dans ses pires exces (genre "Hillarycare") par un Congress Republican, lors d’une periode economique sans accidents severes.   Celui la a ete mercuriale, un politicien malleable, qui se mettait a travailler avec le Congress Republican.   Alors il faut remonter a Carter, ce qui est tres loin dans le passee.   J’espere que le lecon prendra pour plus longtemps encore dans l’apres Obama.   Obama est unpresident qui est tres bien avec "le mal".   Il se fait son ami.   Il danse avec.

    Ma theorie desormais, sur comment les americains…52% des voteurs du moins…ont ete dupes de ce fraude…un homme sans experience executif et sans accomplissements legislatives et meme sans resultats a montrer pour ses annees de "community organiser":

    Un des gros problemes de nos jours est la representation du mal qui est uniformement presente dans nos medias et bien sur fictions hollywoodiens:   Ces sophistiquees presentent des Mauvais caricturales, quasiment toujours laid ou afficheant de mauvais intentions, a commencer avec Disney jusqua "crockumentaires" comme ceux de Michael Moore.   Les Bons sont toujours beaux, et affichent d’habitude que de bons intentions ou du moins quelque "heart of gold" qui les amenent a triompher comme de pur Bons, voire des surBons.    On me dirait que c’est un resultat du marketing, c’est ce que l’audimat americain veut voir.   Oui eh non.   Hollywood et meme les series televisees font du chiffre surtout a l’etranger depuis des lustres.    C’est ce que tout le monde veut. 

    Les histoires, par aillieurs, fabrique des villains caricaturale de boites  de tous types(par boites je veut dire les gens  fabriquent TOUT les services et biens que nous consommons dans nos vies de luxes inimagine par les rois d’antan).  Les cheres tetes blondes/brunes/rousse/etc sont ainsi truffee de caricatures ou les heros, les modeles, conforment a toutes les autres caricatures de nos fictions modernes.   Obama s’est conforme aux caricatures de Bons heroiques, dans la forme.   Beau dans la forme bien que, alors tres tres laid dans le fond.    La cuisine d’Obama s’appuie sur la belle presentation de plats truffes de poison.    

    McCain ressemblaient en 2008 trop a un villain, plus laid et plus ennuyeux.   Par contre dans le fond…bien que je lui trouve trop peu convaincu sur l’interet de la Constitution qui a mene l’Amerique jusquici…c’est quand meme un patriote a 85% disons, ce qui fait de lui…ou de presque n’importe qui dans l’annuaire, un meillieur choix que Obama pour President de notre ettonant projet de liberte.

    Sur cette notion de forme contre fond, j’aime bien Le Tartuffe pour cette raison la, et j’aimerais bien que ce genre d’histoire soit enseigne toujours.  Nos Democrats et socialistes de partout sont des vendeurs carismatiques Machiavellique. Des histoires demontrant que belles paroles et bonnes intentions affichees cachent trop souvent deceptions terribles servirait bien comme innoculation a nos cheres tetes diverses.  De cette inocculation la, les (in)effectifs de nos Educ Nationalisee, ne se preoccupent pas de transmettre car ils enseignent du cote de leur propre avantages et acquis afin de sacraliser les bonne zintentions de leur politiciens etatistes a eux.

    Remarquons tout de meme que la Bible fait bien soin de nous presenter le mal comme attrayant, seducteur, a l’oppose absolu des histoires et fictions populaires de nos temps.   Le mal est ainsi, une force destructrice qui s’opere tres souvent dans le "fond", toute en afficheant une forme attrayante.

    Répondre
  36. ozone

    14/09/2011

    Encore une déscription du monde en noir ou blanc….Pfffff

    Rappeler a mister Guy que des milliers d’iraniens étaient sortis dans les rues de Tehéran pour demander pardon aux américains ..

    Répondre
  37. Anonyme

    14/09/2011

    Sur un autre sujet : Pendant que Grepon n’hésite pas a importer aux US, Arabes, Perses, et tout le reste, a condition de ne pas être muslim of course, voici comment ses ancêtres Cherokees voient le "Jus Sanguinis" et les nationalités (citizenship). Ça se passe aux States, aujourd’hui!!… 

    "OKLAHOMA CITY — The nation’s second-largest Indian tribe said on Tuesday that it would not be dictated to by the U.S. government over its move to banish 2,800 African Americans from its citizenship rolls.
    "The Cherokee Nation will not be governed by the BIA," Joe Crittenden, the tribe’s acting principal chief, said in a statement responding to the U.S. Bureau of Indian Affairs.
    Crittenden, who leads the tribe until a new principal chief is elected, went on to complain about unnamed congressmen meddling in the tribe’s self-governance.
    The reaction follows a letter the tribe received on Monday from BIA Assistant Secretary Larry Echo Hawk, who warned that the results of the September 24 Cherokee election for principal chief will not be recognized by the U.S. government if the ousted members, known to some as "Cherokee Freedmen," are not allowed to vote.
    The dispute stems from the fact that some wealthy Cherokee owned black slaves who worked on their plantations in the South. By the 1830s, most of the tribe was forced to relocate to present-day Oklahoma, and many took their slaves with them. The so-called Freedmen are descendants of those slaves.
    After the Civil War, in which the Cherokee fought for the South, a treaty was signed in 1866 guaranteeing tribal citizenship for the freed slaves.
    The U.S. government said that the 1866 treaty between the Cherokee tribe and the U.S. government guaranteed that the slaves were tribal citizens, whether or not they had a Cherokee blood relation.
    The African Americans lost their citizenship last month when the Cherokee Supreme Court voted to support the right of tribal members to change the tribe’s constitution on citizenship matters.
    The change meant that Cherokee Freedmen who could not prove they have a Cherokee blood relation were no longer citizens, making them ineligible to vote in tribal elections or receive benefits.
    Besides pressure from the BIA to accept the 1866 Treaty as the law of the land, the U.S. Department of Housing and Urban Development is withholding a $33 million disbursement to the tribe over the Freedmen controversy.
    Attorneys in a federal lawsuit in Washington are asking a judge to restore voting rights for the ousted Cherokee Freedmen in time for the September 24 tribal election for Principal Chief."

    Il exagèrent, quand meme, ces Cherokees, huh? En tout cas, ils suivent le Jus Sanguinis, mais a part une possible combine électorale (imaginez tous les étrangers en France depuis 1974 privé de french nationalité – ils auraient alors une carte verte – et privé de droit de vote : vous verriez les résultats du PS!), on aimerait bien en savoir un peu plus sur les raisons "réelles" de ce geste conséquent : Grepon, please un peu de lux, thanks!   

    Mancney

     

    Répondre
  38. Anonyme

    14/09/2011

    Pas mal de mauvaise foi dans ce texte …

    ainsi sur le mot "shoah" , vous faites croire qu’avec ce mot disparait son étude alors que l’extermination des juifs n’a jamais occupé une place aussi importante dans le programme et les manuels de lyçée ainsi dans le manuel édité par Hatier , sur 10 pages consacrés à la 2nde G.m , 5 pages sont consacrées à l’extermination des juifs d’Europe .

     

    C’est dommage de reprendre les balivernes que vous collectez ici ou là sans vérifier la réalité de ce que vous affirmez.

    Répondre
  39. Anonyme

    14/09/2011

    Merci, monsieur Millière, pour vos articles toujours très instructifs.

    Répondre
  40. Anonyme

    14/09/2011

    Le 11 Septembre…  a surtout inscrit une ligne indélébile et éternelle dans le Curriculum Vitae des Arabes en Amérique : Pas sur que Bin Laden ait vraiment réussi son coup.

    Mancney

    Répondre
  41. Anonyme

    14/09/2011

    Milliere : " Que le rappel de l’existence du mal ait été absent du monde musulman et d’une bonne part des pays du tiers-monde est encore plus logique : dans ces contrées, on adhère souvent aux valeurs même du mal."
    –       Ceci est un schéma pour enfants de CM1. Le mal, comme le bien, existe absolument partout, chez tous les hommes, nul n’y échappe, heureusement, et grâce a lui on obtient l’équilibre de la vie. Please, ne donnez pas dans le populisme, Guy Milliere, merci.

    Milliere : " Par lassitude, par volonté de tourner une page douloureuse, parce que des Noirs ont voté pour un Noir, parce que des Blancs se sont dit que ce serait « antiraciste » de voter, eux aussi, pour un Noir, même en ne sachant rien sur son passé, parce que le peuple américain voulait être aimé (ou moins détesté), un imposteur a été porté à la Maison Blanche en 2008."
    –       Bien vu.  Bien analysé.  Egalement, il y a d’autres causes moins claires, aussi, surtout dans le vote de certaines femmes, et il y a aussi une orientation de certains Américains vers le Socialisme qui est très déplaisante; heureusement, ça a l’air de faire long feu, probablement grâce a Obama!
    Obama est en train de tuer le Socialisme aux USA : Please, que les Ricains nous l’envoient en France en 2012 : D’abord il est certain d’etre élu et en plus on ne lui demandera pas son extrait de naissance. Obama, next french président! Vive Obama! Et bien sur, il peut amener avec lui toute la bande d’Arabes qui le conseillent a la WH. Allez hop, direct de DC a Paris, de la White House a l’Elysée!
    Et apres tout ça, Obama bénéficiera de la double retraite de président US et de président french…. Ça ne se refuse pas, n’est-ce-pas?

    Best,

    Mancney

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)