Le coup d’État permanent contre le peuple

Posté le octobre 21, 2019, 3:26
15 mins

Tandis que Boris Johnson se heurte aux parlementaires anti-Brexit, Trump subit pour la 3e année un « coup d’État législatif permanent » organisé par l’État profond.

On peut mettre le Brexit et ­Trump en parallèle : les deux élections furent un séisme pour la gauche mondialiste, des bobos aux marxistes. Et un obstacle considérable à ses visées de gouvernance mondiale.

Johnson a déjà concédé beaucoup au Premier ministre d’Irlande – curieuse Irlande qui a lutté passionnément pour son indépendance pour mieux se faire vassale de l’UE –, puis à la cynique Merkel qui avait enfin dévoilé son jeu en déclarant : « Brexit soit, mais l’Irlande du Nord reste dans l’UE. »

Cette énormité (qui romprait l’unité du royaume) prouve au moins ce que nous savions : que la question de la frontière entre les deux Irlande et le spectre d’un retour à la guerre civile n’étaient que de la poudre de Perlimpinpin et cela expose le genre de marchandage, ou de chantage pur et simple, auxquels nos supérieurs se livrent par-dessus nos têtes.

Pour Johnson, son accord avec l’UE a vite été sabordé par les mauvais génies Bercow et Letwin, qui continuent à repousser le Brexit pour mieux l’anéantir. Dans son cas, l’inconfort et l’incertitude sont l’affaire d’une quinzaine de jours.

Pas pour Trump. L’État administratif ou « marécage », ce sont des hauts fonctionnaires, restes de l’administration Obama, qui agissent dans l’ombre contre le Président, à des fins politiques partisanes. Contrevenir aux ordres du Président, l’espionner, le ridiculiser par de faux reportages, tout cela Trump y a droit quotidiennement depuis son investiture car l’opposition radicale se fait gloire de « résister » à Trump par n’importe quel procédé.

Pourquoi fabriquer une nouvelle fausse collusion – avec l’Ukraine cette fois-ci –, une saison II en somme ? Parce que la gauche ne lâche jamais prise. Un an après le lynchage sauvage du Juge Kavanaugh, six mois après le Rapport Mueller innocentant piteusement Trump de toute collusion avec la Russie, l’échec électoral allait être épique. Car la gauche n’a su mobiliser aucun talent pour affronter Trump en 2020.

Resurgit alors le vilain troll, le Représentant Adam Schiff, avec un plan : un employé de la CIA se voit confier un accès temporaire à la Maison Blanche dans le but précis de trouver quelque chose, n’importe quoi, qui soit utilisable contre ­Trump. Le 25 juillet, le faux « lanceur d’alerte » intercepte une conversation du Président avec le président d’Ukraine et va la remettre directement à Schiff, sans en référer aux autorités agréées. Malgré cette irrégularité, l’espion a droit à l’anonymat, mais est représenté par d’anciens avocats des Clinton.

Et l’on sait maintenant que Schiff a lui-même réécrit la transcription parfaitement légitime pour faire apparaître un « marchandage » : de quoi salir le candidat Biden en échange d’aide à l’Ukraine. Comme si Trump avait besoin de coups bas pour évincer un adversaire aussi pitoyable et alors que l’aide de Trump a eu lieu, en mars 2018 !

Zelinski a été élu pour épurer le pays de sa corruption, Trump pour drainer le « marécage » : il a chargé la justice d’enquêter sur les origines de la (première) fausse collusion qui implique la corruption de hauts responsables (Hillary Clinton en tête, et aussi, découvre-t-on, Biden). L’enquête est tombée sur une vidéo où Biden se vante d’avoir menacé (avec succès !) de retirer les 1,2 milliard de dollars d’aide d’Obama à l’Ukraine si le procureur qui enquêtait sur une société douteuse, Burisma Holdings, n’était pas immédiatement renvoyé.

Un vice-président des États-Unis faisant du chantage à un pays ami en s’immisçant dans ses affaires internes ? Inouï, mais Biden avait installé son bon à rien de fils au conseil d’administration de cette société pour des émoluments de 1,5 million de dollars par an. Mais la gauche vicieuse oblitère complètement cette corruption monstrueuse et accuse Trump, pour la 2e fois, d’avoir fait exactement ce que ses caciques ont fait !

La gauche américaine s’enfonce dans la vase du marécage : dans sa rage à destituer Trump, c’est le peuple américain qu’elle cherche à destituer, tout comme les anti-Brexit actifs volent leur vote aux Anglais.

La gauche socialo-mondialiste domine dans presque tous les pays occidentaux. Partout, son déni commun de la volonté des peuples provoque des frustrations et génère des divisions. Tous les autres maux en découlent et c’est ça, la peste de notre temps !

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici


Pour lire la suite vous devez être abonné au 4 Vérités Hebdo.

Se connecter Inscription

15 réponses à l'article : Le coup d’État permanent contre le peuple

  1. quinctius cincinnatus

    26/10/2019

    la réalité ( la vérité ) sur la gestion de Donald Trump : …

    le déficit budgétaire américain frôlera les 1000 milliards d’ U.S. $ cette année

    si les recettes ont augmenté de 4 % les dépenses elles ont augmenté de 8 %

    avec une augmentation du service de la dette ( + 51 milliards U.S. $ soit une hausse de 9 % )

    le déficit budgétaire gonfle la dette américaine à hauteur de 23.000 milliards d’ U. S. $

    à noter une hausse des dépenses militaires de 9 % ( avec les résultats que l’ on sait )

    something else ?

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    24/10/2019

    Trump c’ est, pour nous Français, comme si Tapie était à l’ Elysée !

    l’ idéologie seule de  » la gagne  » ne fait pas de vous, ipso facto, un homme d’ Etat !

    depuis deux générations les  » élites  » ont changé : moins et même plus d’ élites  » littéraires « , et pas davantage d’ élites scientifiques seulement des communicants, des traders, des  » spécialistes  » du marketing

    Répondre
  3. vozuti

    23/10/2019

    après la collusion avec la russie,puis la collusion avec l’Ukraine,on se demande comment s’intitulera la saison3. si je faisais partie des conseillés du clan obama-clinton,je proposerais « la collusion avec la papouasie ». cela permettrais de renouveler un peu le scénario.
    et si on arrive à convaincre que ce sont les papous qui ont fait élire trump,alors tout le monde votera Democrate pour laver l’affront.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      24/10/2019

      mais enfin Monsieur Vozuti la  » philosophie ( sic ) politique  » de Trump c’ est UNIQUEMENT le DEAL , ce qu’ a toujours fait le magnat de l’ immobilier dans la conduite de ses affaires , mais ceci est intellectuellement insuffisant pour pouvoir diriger une Nation ( c.f. plus haut ma remarque sur la politique )

      on s’ étonne que  » les 4 vérités  » qui se présentent comme les  » conservateurs  » d’ une cuture européenne  » judéo-chrétienne  » ( sic ) défendent bec et ongles un pareil goujat de l’ Intelligence et de l’ Esprit pour lequel seul le profit importe … quel qu’ en soit le prix à payer pour l’ Intelligence justement

      Répondre
      • vozuti

        24/10/2019

        actuellement, je pense qu’on a juste besoin d’un président qui ne suive pas l’agenda mondialiste,et qui remplace l’idéologie maçonnique par un simple pragmatisme.
        la preuve que trump dérange la dictature en place(le deep state), c’est le niveau extrême d’attaques médiatiques et politiques qu’il subit.c’est un baromètre infaillible,les marionnettes comme obama ou chirac n’ont jamais été attaquées par les médias,elles n’ont reçu que des louanges.
        en ce qui concerne les capacité intellectuelles,la dernière fois qu’on a eu un président major de polytechnique,il nous a pondu l’avortement des français et le regroupement familial des musulmans, pour remplacer…la pire décision de toute l’histoire de france.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          24/10/2019

          non cela porte un nom le conspirationnisme ce qui a tué la Droite dite  » extrême  »

          quand vous avez à faire à des adversaires particulièrement  » habiles  » tous les stratèges ès politique vous conseilleront d’ être [ au moins ] aussi  » habile  » qu’ eux

          ce qui n’ est manifestement pas le cas si on se réfère aux fessées que reçoit régulièrement la dite  » droite extrême  »

          pourquoi alors continuer ce mauvais choix ?

          Répondre
        • vozuti

          25/10/2019

          je viens de regarder le documentaire d’arte « Cholestérol : le grand bluff  » qui montre le complot qui a duré 50 ans pour faire croire à la population (et aux médecins) qu’il fallait éviter les lipides naturels et à la place avaler des sucres,des lipides trans et des statines. rien qu’avec cette arnaque,des millions de gens sont morts,juste parce qu’ils ont suivi les recommandations officielles…tout ça pour dire que sur la planète des bisounours,les « conspirationnistes » sont surement des crétins,mais sur la notre il vaut mieux se méfier de la version officielle.
          à mon sens,l’important n’est pas de savoir si on est complotiste ou pas,mais de discerner entre les vrais et les faux complots,car je vous rejoins la-dessus,on peut aussi facilement s’égarer si on ne fait pas le tri entre toutes les théories complotistes.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            25/10/2019

            ce que vous raconter ici n’ est qu’ un facette de l’ Histoire de la Médecine qui commence avec l’ infarctus massif d’ Eisenhower et la  » découverte  » quelques temps auparavant de cholestérol dans les plaques athéromateuses, occasion de profits considérables que ne laissèrent pas passer les laboratoires américains alors que le Président américain fumait quotidiennement 2 paquets de  » blondes  » , mais là cela aurait , vous le comprendrez facilement, nui aux industriels du tabac !

            c’ est pour cela que les propos systématiquement pro-américains des Millière et consorts sont autant de  » bourrage de crâne  » , lequel Millière lorsqu’ il sera  » bien malade » ,ce qui , à mon avis,ne saurait guère tarder, reviendra, comme beaucoup d’ autres , se faire soigner , en France … gratuitement; dans son genre Millière est un  » complotiste « 

  4. Alain PROTTE.

    21/10/2019

    Boris et Donald, la colonne vertébrale de l’OTAN. Ne cherchons pas plus loin.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      22/10/2019

      Boris !

      Mr Protte un fin connaisseur de la diplomatie …

      Répondre
      • BRENUS

        23/10/2019

        Le persifleur QQ a encore frappé. Persuadé qu’il est d’une illusion de supériorité intellectuelle.
        Hum, c’est bon de baver sur les autres , hein ?

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          24/10/2019

           » persifleur  » merci Brenus ! votre vocabulaire s’ étoffe et avec justesse ; ainsi vous conviendrez que : …

          raillerie et moquerie témoignent d’ une certaine Liberté d’ Esprit et d’ Expression , et procurent une certaine joie à ceux qui les lisent comme à celui qui les écrit  » n’ est il pas  » ?

          Aristophane, Martial,Boileau, Scarron, Molière, raillaient les  » travers  » de leur époque ,  » n’ est il pas  » ?

          et avec mon vieil esprit  » aristocratique  » je prend plaisir à me moquer [ plutôt gentiment ] des lourdauds

          Répondre
          • BRENUS

            28/10/2019

            Vous citez les auteurs classiques pour donner l’illusion d’une culture que vous prétendez détenir. Mais méfiez vous de wikipédia pour seulement « faire genre » comme on dit .
            Alors, expliquez nous donc pourquoi, à presque chaque sujet, vous nous balancez du Céline et singulièrement son oeuvre première « voyage au bout de la nuit », laquelle, si elle a le mérite d’utiliser le langage populaire – que vous décriez tant par ailleurs- n’apporte pas un grand optimiste et friserait le misérable en dépit de la reconnaissance dont ce bouquin a pu bénéficier. De même que la vie qui y est décrite n’est pas à envier, loin de là.
            Ce que j’ essaie vainement de vous faire comprendre c’est qu’il serait dans votre intérêt de la jouer plus modeste et de ne pas vous aventurer sur toutes sortes de sujets dont il est évident que vous ne connaissez pas grand’chose. Ceci uniquement pour satisfaire votre propre égo. Convenez que c’est pitoyable.
            Quant à aimer « se moquer » – des autres naturellement, c’est un peu limite. A moins que l’on en profite pour se moquer aussi de soit même : alors là, c’est autre chose

          • quinctius cincinnatus

            28/10/2019

             » la culture c’ est ce qui reste quand on a tout oublié  » disait Edouard Herriot agrégé de Lettres et j’ ai été un assez bon latiniste … il y a bien longtemps hélas !

            quant au  » voyage au bout de la nuit  » c’ est LE livre ( français, car il en existe un dans toutes les langues ) du Malheur de l’ Homme c’ est pourquoi je le cite si souvent … plutôt que D’ Ormesson ( sic )

            de toute façon :

             » nous serons connus à tout jamais pour les traces que nous laisserons » … comme dit la sagesse dakota et c’ est un peu de cette sagesse que je veux faire passer sur le blog

            pour ce qui est de se moquer de moi même je le fais avec mes ami(e)s ; d’ ailleurs j’ adore l’ humour juif et pour terminer … une citation de … Céline

             » l’ essentiel, voyez vous dans la littérature ,c’ est de poser une question. Macbeth, hein, ça pose une question ? Dostoïevsky , ça pose une question, quelques livres comme ça dans le monde … le reste, hein ? … »

            vous voyez qu’ on peut  » parler  » avec vous et j’ en suis heureux

    • quinctius cincinnatus

      02/11/2019

      la vie et le parcours de Boris ( Johnson ) c’ est dès l’ origine une vie d’ esbrouffe(s) celle d’ un journaliste qui a été mis à la porte du  » Times  » dès son premier article pour une … fake new ou si vous préférez une  » fable  » … lorsqu’ on devient un fan de quelqu’ un il faut d’ abord s’ intéresser à ce qu’ il a été et à ce qu’ il est psychologiquement et moralement

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)