Le désastre Obama s’accentue

Posté le septembre 26, 2012, 12:00
8 mins

Lorsque j’ai rédigé mon dernier livre, « Le désastre Obama », la situation était loin d’être aussi grave qu’elle l’est devenue depuis.
Je pensais néanmoins que toutes les conditions étaient réunies pour une aggravation. Nous y sommes.

Sur un plan intérieur, le Federal Reserve Board, sous l’impulsion de son président, Ben Bernanke, a décidé d’une opération d’émission illimitée de monnaie (QE 3) destinée à éviter que le pays replonge dans une récession qui ressemblerait à la grande dépression.

Ce type de décision désespérée n’évitera rien, sinon de façon très temporaire. Les entreprises américaines ont des liquidités, tout comme les banques, mais ni les unes ni les autres n’investissent, car l’horizon législatif est trop sombre.

Les décisions politiques prises par Obama pèsent sur l’économie entière. Les chiffres du chômage et de la pauvreté vont monter encore. L’endettement du pays va s’exacerber. Les conséquences sur l’économie mondiale seront graves : elles le sont déjà. L’Europe sombre peu à peu. La Chine connaît une baisse de croissance qui suscite des tensions intérieures.

Mais c’est sur un plan extérieur, bien au-delà de l’économie, que l’aggravation se manifeste de la manière la plus flagrante. La politique d’apaisement suivie par Obama concernant l’avancée de l’Iran vers l’arme nucléaire a conduit l’ensemble du Proche-Orient au seuil de la guerre. Israël peut décider d’attaquer n’importe quand, et l’Arabie Saoudite et les monarchies du Golfe ne détesteraient pas du tout qu’Israël attaque, bien au contraire, même si leurs dirigeants ne le disent pas.

La guerre civile syrienne n’en finit pas. Elle est plus que jamais une guerre régionale par Syriens interposés : on y trouve d’un côté al Qaïda, les Frères musulmans, le Qatar, la Turquie et, discrètement, l’Europe et les États- Unis et, de l’autre, l’Iran, le Hezbollah, la Russie et, discrètement, la Chine.

On assiste en parallèle à une véritable explosion du monde musulman,
dont les épicentres sont en Égypte et en Libye. Contrairement à ce que les grands médias n’ont cessé de dire, la Libye n’est pas en train d’avancer vers la démocratie, mais est désormais gouvernée par des islamistes et tenu militairement par des hordes radicales proches d’al Qaïda.

Les Occidentaux qui ont aidé à détruire le régime Kadhafi passent du statut d’idiots utiles à celui de pantins à jeter après usage, et l’assassinat de l’ambassadeur des États-Unis, violenté et sodomisé, constitue la sinistre illustration de ce que je viens d’écrire. Nicolas Sarkozy, David Cameron, et Bernard- Henri Lévy portent là une très lourde responsabilité, mais le responsable principal réside à la Maison blanche.

L’Égypte n’a pas du tout avancé vers la liberté, mais vers l’emprise sur le pays des Frères musulmans,
de factions djihadistes, et d’al Qaïda, toujours. L’Égypte n’a pas encore tout à fait rompu ses liens avec les États-Unis et le monde occidental, mais la rupture est en chemin et, avec elle, un renversement d’alliances :
Mohamed Morsi s’est rendu voici deux semaines à Téhéran, et a appuyé les projets nucléaires du régime des mollahs. Il va bientôt se rendre en Chine (pour la deuxième fois) et, si la Chine l’aide à boucler ses fins de mois, des épisodes tels que l’émeute contre l’ambassade des États- Unis au Caire se répéteront.

L’islam radical est à l’offensive depuis des années. Cette offensive s’exacerbe aujourd’hui.
Obama croyait pouvoir vivre avec l’islam radical en facilitant son avancée. Il est aujourd’hui confronté au fait que l’islam radical conçoit très bien sa possibilité d’avancer sans Obama, ou en considérant Obama comme négligeable.

Par Obama, les États-Unis se sont éliminés eux-mêmes d’une manière quasiment totale du Proche-Orient et du monde musulman
: cela crée une situation qui sera difficilement réversible. Le vide laissé par les États- Unis est en train d’être rempli par d’autres acteurs infiniment moins sympathiques.

Ceux qui s’imagineraient que cela ne nous concerne pas oublient un peu vite que le drapeau noir du djihad ne flotte pas qu’au Sud de la Méditer – ranée. Il y a des djihadistes dans toute l’Europe. Ceux qui se réjouiraient de la possible réélection de Barack Obama devraient réfléchir davantage à ce qui pourrait suivre celle-ci, si elle a lieu.

19 réponses à l'article : Le désastre Obama s’accentue

  1. quinctius cincinnatus

    02/10/2012

    @ VOZUTI

    Aujourd’hui , c’est Mitt Romney qui engrange les milliards pour sa campagne … sans doute parce que Obama a (  un peu  ) déçu les milieux de la Haute Finance ( grand H et grand  F  comme : Veau d’Or ) …

    Répondre
  2. vozuti

    02/10/2012

    quinctius,c’est possible,mais lors de l’élection de 2008 Obama a eu le soutient des financiers que vous critiquez(à juste titre) puisqu’il disposait de beaucoup plus d’argent pour sa campagne que son adversaire;sans compter le soutient presque unanime de la presse.

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    01/10/2012

    @ Vozuti

    l’endroit le plus corrompu des Etats se trouve à N.-Y. …  à la F.E.D. pour avoir une précision de G.P.S.

    Répondre
  4. HansImSchnoggeLoch

    01/10/2012

    Si les derniers sondages US sont fiables le candidat Obama devrait être réélu dans 5 semaines. Mon post sur Romney était donc inutile. De toutes façons le peuple US décidera et les intervenants des 4V seront spectateurs.

    Répondre
  5. vozuti

    30/09/2012

    On discute de l’honneteté de Romney,mais Obama s’est fait élire gouverneur à Chicago, l’endroit le plus corrompu du pays: ce n’est pas bon signe pour l’honneteté.

    Répondre
  6. John

    30/09/2012

    Peut-être que Romney est mieux qu’Obama, mais en attendant on a l’impression qu’il a pas envie de gagner les élections… il ne fait rien pour ça. Il se discrédite plus qu’il ne se met en valeur. Et il risque d’être battu, malheureusement.

    Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    30/09/2012

    @ Jean l’Alsacien

    c’est vrai que comme à la Cour l’étiquette fait le courtisan , mais il n’empêche que ce candidat ( monogame comme tous les mormons depuis un siècle ou comme Sarkozy – sic – et bon père de famille comme Fabius ) est la caricature américaine du  capitalisme financier  … qui nous a fait tant de bien !
    quant aux biographies il faut toujours se poser la question de savoir qui en a fait la commande …  c’est si " humain " que d’en faire autant d’hagiographies !

    Répondre
  8. F

    30/09/2012

      Quinctius
       Encore faudrait il prouver que les activités de Bain and Co consistaient à "dépecer" les entreprises.
       Quoi qu’il en soit, ce n’est pas là qu’il a fait fortune, mais avec la création et la gestion de Bain Capital qui était une société de placements. Il faudrait donc démontrer qu’il dépeçait les entreprises pour placer des fonds…Hasardeux.

      Hans, vous avez vu juste. Encore qu’étant blanc et hétérosexuel, il part forcément avec de sérieux handicaps ( en plus de son bord politique) pour notre presse…
     

    Répondre
  9. quinctius cincinnatus

    29/09/2012

    @  F

    tout simplement dans les activités de Bain § Co

    Répondre
  10. HansImSchnoggeLoch

    29/09/2012

    J’ai un peu regardé l’histoire du candidat Romney pour ne pas mourir dans l’ignorance. Il y a surement à redire sur son cas, mais que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre. Je note qu’il a été gouverneur du Massachusetts, ayant auparavant cédé ses parts dans la société qu’il avait cogérée. Sous son administration le déficit de cet état a été ramené à un surplus. Il a créé plus de nouveaux emplois que tous les états adjacents au sien. Son salaire se montait à 1$ symbolique. Pendant les 10 dernières années il a payé $5 millions en impôts. Durant la même période il a en plus donné $7 millions en charité. Il est marié une seule fois, bon père de famille avec cinq fils. Je n’arrive pas très bien à discerner l’ogre en lui. Je pense personnellement que s’il se présentait sous l’étiquette démocrate la presse française unanimement hurlerait au génie. À mon avis c’est uniquement une question de couleur politique.

    Répondre
  11. F

    28/09/2012

      Quinctius
    Je ne connais pas personnellement la carrière de Romney, mais ce que j’en lis sur internet ne me semble pas corroborer ce que vous dites.
     Il a débuté chez Bain and co, société de conseil en stratégie et a fait sa fortune en tant que membre fondateur de Bain capital, société de placements.
     Au début des années 2000, il a sauvé de la faillite les jeux de Salt Lake City de 2002 en levant des fonds.
     Je ne vois pas où est le dépeçage.
     

    Répondre
  12. quinctius cincinnatus

    28/09/2012

    les faits sont avérés et devraient être pour le  moins connus de tous pour avoir une opinion : Romney a construit TOUTE sa fortune personnelle en dépeçant des entreprisesil est l’exemple même ( à ne pas suivre ) de l’économie financière qui a ruiné l’Occident pour le bénéfice des plus riches et cela bien davantage qu’ un Obama qui est aussi " musulman " que je suis bouddhiste  … je n’y puis rien mais c’est ainsi

    Répondre
  13. F

    28/09/2012

       Vozuti
     Sauf que les ayatollahs, c’est aussi maintenant en France…

    Répondre
  14. vozuti

    28/09/2012

    F,"peut-etre vaut-il mieux etre gouverné par un voleur qu’un ayatollah?".  ça fait penser qu’en france,on aura les 2 à la suite:les voleurs pendant quelques decennies,puis les ayatollas; puisque les voleurs  ont décidé de vendre la france aux musulmans.

    Répondre
  15. Fucius

    27/09/2012

    Je n’ai pas pu recouper les allégations de M. Millière concernant les conditions de la mort de Christopher Stevens. Quelqu’un aurait-il des éléments à soumettre ? @quinctius cincinnatus Sur la fortune de Romney: on lui prête aussi des succès industriels. Oblabla, lui, avec un million de dollars d’éducation et les capacités que l’on sait, a été animateur socio-culturel. Le « you didn’t do that » fait froid dans le dos: On ne peut pas mettre sur le même plan les services marchands et les services publics imposés et financés par l’impôt, dont rien ne prouve qu’ils auraient été utilisés sans la contrainte. Oblabla est un socialiste 100% pur. Calamiteux en économie, profondément antilibéral. Qu’il soit musulman ou pas, son discours du Caire, là même où fut confirmé qqes mois plus tôt que l’apostasie de l’islam est punissable de mort (Mohamed Hegazi) alors même que les musulmans Égyptiens le sont par leur naissance sans aucun choix d’eux-mêmes ou de leurs parents, fut une insulte à la vérité et à la tolérance. L’apaisement, c’est nourrir le crocodile en espérant être mangé le dernier (Churchill).

    Répondre
  16. F

    27/09/2012

       Quinctius,
     Même si ce que vous dites est vrai ( ce que je ne sais pas), peut être vaut il mieux être gouverné par un voleur qu’un ayatollah ?…

    Répondre
  17. grepon

    26/09/2012

    Une crise kinetique et/ou de faim arrivera en Afrique du nord en 2013 quoi qu’il arrive, du fait des prix des graines(grace a une recolte terrible cette annee, et bien sur grace a l’ineptitude des arabes de ce coin a produire quoi que ce soit d’interessant a l’export ou a subvenir a leur propres besoins chez eux).      Et ce n’est pas que le moyen orient/afrique du nord concernee.   Qui va leur preter de l’argent dans le contexte actuel?    Et etant donnee qu’ils nous haissent?

    Répondre
  18. quinctius cincinnatus

    26/09/2012

    Les lecteurs des " 4 V² " ne devraient se souvenir que d’une seule chose , mais qui est capitale , du moins à mes yeux  :
    Mike Romney a bâti toute sa fortune en contribuant à démanteler via sa société financière une part importante du tissus industriel et commercial américain ; toute la littérature philosophico-politique de Monsieur Guy Millière relève donc , du moins à mon avis , d’un fantasme et même , disons le clairement , d’une  forme " soft " de racisme , forme littéraire qu’il croit et estime assez habile pour ne pas encourir les foudres de la Justice

    Répondre
  19. vozuti

    26/09/2012

    Madonna vient de déclarer que c’est une chance incroyable d’avoir un "black muslim" à la maison blanche. c’est effectivement une chance pour l’iran pour obtenir la bombe atomique et pour alqaida pour étendre son influence.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)