Le gouvernement de l’ombre d’Obama et cie

Posté le septembre 18, 2018, 5:35
15 mins

Il y a ceux qui meurent et transforment leurs funérailles en « règlement de compte à OK Corral », emportant leur haine de Trump dans la tombe.

Puis, il y a ceux qui ne meurent jamais et qui pérorent et agissent publiquement dans le but de miner la politique du président en exercice.

En deux semaines, l’enquête de Mueller sur la collusion-bidon s’essoufflant, nous avons eu la démonstration parfaite de la sédition organisée contre l’État par « l’État profond ». Cela, par une multiplication d’attaques coordonnées et bien qu’il existe plusieurs lois contre la sédition. Mais les créatures du marécage se croient au-dessus des lois.

Kerry sévit comme s’il était encore aux Affaires étrangères et se vante sur les ondes d’avoir déjà rencontré trois fois son ex-« homologue iranien » pour « travailler les Européens », afin de contrer la sage décision de Trump qui annule les engagements d’Obama avec la théocratie sanguinaire.

Obama réapparaît alors, et pas seulement à deux enterrements. Le cheveu blanchi, mais toujours aussi insupportablement assommant et suffisant, lui qui a craché sur l’Amérique et la société occidentale, lui qui a gouverné en bafouant les lois et avait réussi à mettre le pays à genoux, il accuse Trump d’être exactement ce qu’il a été : « un démagogue » et « une menace pour notre démocratie ».

Brown, le gouverneur de Californie, réunit à San Francisco un conclave de milliardaires ultra-gauchistes, pour discuter de la façon d’obtenir ce qu’ils veulent, malgré la décision également très sage du président de sortir l’Amérique des calamiteux accords de Paris. On découvre mieux à cette occasion la corruption des élus de gauche qui n’hésitent pas à mettre les agences fédérales et publiques, et donc l’argent des contribua­bles, au service de l’idéologie de leurs riches donateurs.

Les « NeverTrumpers », qui osent encore se dire « conservateurs », alors qu’ils sont alliés à la gauche démente contre Trump, sont vraisemblablement à l’origine de la première page scandaleuse du New York Times du 5 septembre. L’auteur, commodément anonyme, confesse que lui et ses amis travaillent au sein de l’administration, mais font leur propre « résistance » à Trump. Ils ne peuvent se résoudre à servir « un président qui favorise les dictateurs » et qu’ils jugent « amoral » !

Toutes les accusations de mauvaise foi et le refus de reconnaître les prouesses déjà accomplies par Trump s’y trouvent. Rien de nouveau, si ce n’est la révélation au grand jour de la réalité du marécage.

La base ultra-gauchiste, en co­ordination avouée avec les Sénateurs « démocrates », a délibérément organisé la chienlit lors des auditions sénatoriales, pour s’opposer à la confirmation du Juge Kavanaugh à la Cour Suprême. Depuis le sabordage du Juge Bork en 1987, la gauche devient hystérique à chaque nomination d’un juge constitutionnaliste, alors que les républicains mous ont aidé à faire nommer les juges « évolutionnistes ». Ces dernières auditions, où les élus se sont comportés en inquisiteurs féroces aux questions stupides, montrent l’état de déchéance civile et morale de la gauche américaine, en même temps que l’inutilité d’un processus qui n’est pas demandé par la constitution.

Enfin, il y a la parution programmée d’un 4e ou 5e livre anti-Trump, signé du principal assassin politique de Nixon, Bob Woodward, qui vit encore sur cette réputation douteuse et n’a jamais vu Trump. C’est que publier un livre anti-Trump est la garantie d’un gros succès médiatique et pécuniaire. Ces brûlots seront tous traduits, alors que les excellents livres sur Trump, écrits par de grands intellectuels qui le connaissent bien et l’apprécient (Conrad Black, Newt Gingrich, David Horowitz …) sont ignorés des gros médias. Les entorses à la vérité y sont si énormes chez Woodward que les collaborateurs de Trump qu’il a vraiment interrogés se sont tous dits outrés.

Trump, légitimement en colère, n’en continue pas moins à redresser le pays. À l’heure où l’UE accuse Orban de ne pas respecter « les valeurs européennes », où la France macronique veut imposer l’arabe à l’école et Médine au Bataclan, Trump enregistre des succès éclatants. Dans l’économie et dans les renégociations commerciales. À l’extérieur, fermeture du bureau de l’OLP à Washington, refus de se soumettre à la Cour Internationale de Justice, fermeté vis-à-vis de la Russie, tour de vis supplémentaire en préparation contre les ayatollahs, et plaisir de voir que Kim se tient à carreau : pas d’armes nucléaires dans son défilé pour les 70 ans de la Corée du Nord.

 

La version longue de cet article est disponible ci-dessous pour les abonnés :

 

Pour lire la suite vous devez être abonné au 4 Vérités Hebdo.

Se connecter Inscription

 

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

15 réponses à l'article : Le gouvernement de l’ombre d’Obama et cie

  1. le portos

    23/09/2018

    Merveilleux trump sauveur du monde?ets vous allez voir le compteur de la dette américaine?Et qui detient la dette américaine?qui se retrouvera dans une galère terrible quand la chine vendra en masse les plans de pension américains,de facon a ce que l’économie des usa s’écroule?les états unis sont un tigre de papier et c’est la chine qui tient le flambeau qui mettra le feu aux poudres.Vous ne me croyez pas renseignez vous sur les achats d’or par la chine,et encore ce n’est que la partie visible,il y a tout l’or que les entreprises achètent,mais qui en réalité est destiné a grossir le trésor chinois,et militairement j’en parle meme pas sauf a déclarer une guerre nucléaire les états unis qui n’ont pas vaincus une poignée de talibans,ou meme de pauvres vietnamiens en haillons,alors la chine avec sa population et le bons technologique les usa n’ont aucune chance.

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      25/09/2018

      Il n’est jamais bon de détenir des dettes d’un adversaire, s’il fait défaut il vous entraine dans sa chute.
      D’autre part Trump n’est pas responsable de la dette US, elle a été accumulée par ses prédecesseurs.
      Redresser la barre en quelques mois est quasiment « mission impossible ».

      En ce qui concerne l’économie chinoise, elle est totalement dépendante de ses exportations. Le marché intérieur est encore trop faible pour absorber toute la production chinoise.
      Il se trouve que les USA sont un des principaux clients de la Chine.
      Leur chercher « noise » n’est pas dans l’intérêt des Chinois et les Chinois le savent.
      Ils vont privilégier la négociation.

      PS: Un stock d’or ne peut pas prévenir à 100% une catastrophe économique. Il vous facilite tout au plus le remboursement des dettes.

      Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    22/09/2018

    pour mieux comprendre Obama d’ abord lire Saul Alinsky !

    pour bien comprendre Trump lisez, ou plutôt regardez, une collection de  » Playboy  »  » !

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      22/09/2018

      // I tangoed with Obama, and he was really good //

      Dixit la « Play Boy model » argentine Mora Godoy lors d’un diner d’affaires à Buenos Aires.

      // Godoy said she toned down the sensual dance out of respect for the president, but she didn’t hold anything back when she posed nude on the 2006 cover of Argentina’s Playboy magazine. //

      Ouille…
      Dis moi qui tu fréquentes et …

      Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      22/09/2018

      Voir la vidéo
      « Barack Obama Poses Naked for Play Boy, Reveals His Secret »
      sur YouTube.

      Répondre
  3. HansImSchnoggeLoch

    22/09/2018

    La môme Christine Blasey Ford qui accuse Kavanaugh, candidat à la Cour Suprême US , de tentative de viol ne se rappelle plus très bien de ce qui c’est passé à l’époque des faits.
    Troublant!

    Elle ne se rappelle plus de la date exacte de la tentative de viol et elle n’est même plus sûre de l’année.
    Elle pense que c’était dans son année de « sophomore » et qu’elle devait avoir ~15 ans.
    Elle ne se rappelle plus de l’endroit où cela s’est passé et comment elle s’est trouvée à cet endroit.
    Et pendant toutes les années écoulées elle ne s’est jamais confiée à personne.

    Bref un faisceau bien mince de preuves, mais suffisant pour les démocrates pour crier au loup.

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    21/09/2018

    à l’ ombre du mur

    la dernière idée parano du promoteur-président : construire un  » mur  » [ de sable ? ] de 4500 kms de long dans le … Sahara

    enfoncé le mur d’ Adrien , enfoncée la muraille de Chine

    vraiment ce businessman yankee à un don bien personnel pour nous faire [ parfois ] rire

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      21/09/2018

      Pendant ce temps l’Aquarius cherche un port pour y décharger une nouvelle cargaison.
      C’est moins rigolo.
      Y-a-t’il des volontaires?

      Répondre
  5. HansImSchnoggeLoch

    20/09/2018

    La politique nord-coréenne de D.Trump semble marcher.

    Kim Jong-un veut une seconde rencontre avec le président US pour parler de dénucléarisation.
    Son but étant de se focaliser maintenant uniquement sur le développement économique de son pays.
    Le peuple nord-coréen appréciera sûrement.
    Et le peuple sud-coréen de même.

    Répondre
  6. BRENUS

    19/09/2018

    Vadius et Trissotin se donnent la replique. As usual. Ils vont remplir un annuaire complet. Asinus asinum fricat.

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      19/09/2018

      If you don’t like it, switch off your PC and take a sip of wine.
      It should calm you down.
      Now get lost.
      Good night.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        20/09/2018

        Brenus est un Être que meuvent et animent des idées … simples

        Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    19/09/2018

    rétrograde et surtout dangereux

    Donald Trump envisage d’ installer une base militaire U.S. en … Pologne

    la Pologne un nouvel Israël ?

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      19/09/2018

      En contracdiction totale avec les liens russes de D.Trump.
      Avertissez donc Müller du FBI pour qu’il arrête ses recherches.

      Répondre
  8. HansImSchnoggeLoch

    18/09/2018

    Müller, le meunier du FBI cherche depuis presque 20 mois les connections russes de D.Trump.
    Peut-être que quelqu’un devrait lui dire que le contribuable US en a plein le dos de payer un incapable qui ne trouve pas.

    Le comble serait qu’il n’y ait rien à trouver.
    Tout cela pour rien?

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)