Le Liban fascinant

Posté le décembre 10, 2010, 12:00
11 mins

Que nous soyons croyants ou non, nous ne pouvons que remarquer que nous avons une destinée sur terre, destinée que les chrétiens appellent mission ou témoignage. Pour moi, ce fut toujours de témoigner de ce que j’ai vu et entendu, contredisant les affirmations et élucubrations des médias et des gouvernements occidentaux présentent comme la vérité. J’ai d’ailleurs écrit un essai titré « Le Mensonge Global », tant je trouvais de différences entre ce que j’avais vécu et ce qui est publié dans le monde.

Dernièrement, j’ai reçu un courriel d’un de mes correspondants m’écrivant : « Le Liban a ceci de fascinant qu’il ne se livre jamais complètement et est constamment l’objet d’étonnantes contradictions et de manifestations complexes. Je découvre aujourd’hui que l’auteur chrétien libano-américain, Michael Young exprime sa déception après les espoirs suscités par le mouvement de 2005. Par ailleurs, il décrit le succès du Hezbollah comme plus menaçant  pour le Liban que la guerre civile de 1975-1990. Connaissez-vous cet auteur ? Que pensez-vous de ses analyses ? Par ailleurs, une ONG palestinienne vient apparemment de rééditer un document de 1936 qui dénonce une falsification délibérée (de la part des autorités britanniques) des registres de propriété établis en Palestine sous l’empire ottoman par une simple manipulation linguistique  (Miri , appartenant à un individu et Amiri, appartenant à l’Etat !). Tout ceci dans le dessein de faciliter l’acquisition de terres arabes par les émigrants Juifs ! Quelle réalité pourrait avoir cette affirmation ? »

Mon correspondant a raison de dire que le Liban est fascinant. Il ne faut pas oublier que la civilisation méditerranéenne, donc occidentale, a commencé avec les vieilles villes de Byblos, Sidon et Tyr. Notre pays a tellement fasciné son Créateur qu’il est cité une centaine de fois dans la Bible avec admiration. Vendredi 3 décembre, la première lecture de la messe citait Isaïe (29, 17…) : « encore un peu de temps et le Liban se changera en verger… »,  et le lundi 6 : « La gloire du Liban lui est donnée » (Isaïe,35,1-2), pour dire que Dieu allait sauver le monde, en sauvant le Liban.

Il est fascinant à cause de sa nature et de ses peuples, ses communautés, ses différentes humanités, cultures, religions… Il est fascinant et c’est pour cela qu’il attire les convoitises et que tout le monde veut le conquérir et l’accaparer.

Oui, j’ai entendu parler de Michael Young, qui, comme son nom l’indique, est d’ascendance anglo-saxonne. Il écrit souvent dans le journal Daily Star. Malheureusement, comme partout dans le monde, les médias libanais ont été accaparés par les grandes corporations, les lobbies pro-israéliens et les Saoudiens.

Oui, nous avons tous cru à l’indépendance, mais pas en 2005, car notre indépendance ne pouvait pas venir d’un sujet saoudien, aux ordres du roi d’Arabie saoudite. Notre indépendance ne pouvait pas venir de ceux qui ont changé notre constitution pour donner le pouvoir autocratique à ce Saoudien qui a endetté notre pays de 60 milliards de dollars, suivant la stratégie américaine de faire crouler un pays sous les dettes pour le faire obéir. En l’occurrence, ils voulaient nous forcer à accepter, chez nous, l’implantation des Palestiniens, pour le compte des Américains, des Israéliens et des Saoudiens.

Nous autres, chrétiens, avons été trompés dès le début par les Américains qui nous ont poussé toutes communautés confondues, à la guerre civile et religieuse, permettant ainsi aux Israéliens d’occuper le Sud jusqu’au Litani, durant 20 ans, dans le but d’en acquérir l’eau et les sommets neigeux,  et d’en faire leur frontière en en chassant la population. Ce fut la raison de la révolte chiite et de la création du Hezbollah.

La guerre de 1975-1990 a coûté plus de 150 000 morts et l’émigration de la moitié des chrétiens libanais, sans oublier « l’accord constitutionnel » de Taëf, en Arabie saoudite, contraire à la constitution, qui nous a livrés pieds et poings liés à ce pays, a rendu l’Etat ingérable et nous a coûté 60 milliards de dollars de dettes. Peut-être bien que cette guerre, comme Young dit, serait moins dangereuse que le Hezbollah, mais cela reste à prouver, car le Hezbollah n’a fait que défendre son pays, ses terres, ses libertés et ses foyers, tandis que l’Etat Siniora était accusé de trahison et collaboration avec les Américains et les Israéliens (je ne parlerai pas du gouvernement français).

Quant au comportement de ces derniers avec les Palestiniens (Miri veut dire biens inaliénables, tandis qu’Amiri veut dire appartenant à l’Etat), cela fait partie des tricheries, duperies et vols liés à la question du Moyen-Orient. C’est l’histoire de l’installation, par la force des armes, les meurtres et les purifications ethniques, des juifs européens fuyant leurs pays et volant les biens des pauvres gens.

Les Anglais pensaient pouvoir utiliser les nouveaux arrivants, pour garder leurs colonies arabes. Les Américains font de même aujourd’hui, se mettant à dos 1,5 milliards de musulmans, sans compter les chrétiens d’Orient qui ont fini par comprendre qu’ils sont les ânes de la fable. Ils ne sont malheureusement pas les derniers, car comme nous le constatons aujourd’hui, l’Occident se trouve dans la position du Trompeur trompé, en faveur de l’Asie, surtout de la Chine et de l’Inde.

Quant à Monsieur Young, il fait partie, au mieux, des chrétiens encore trompés par les sirènes occidentales. Il pourrait avoir raison et le Hezbollah pourrait être dangereux, mais qui a été la cause de son existence ? Personnellement, j’ai fait mon choix : ce sont des citoyens libanais qui se battent pour garder leurs maisons et leurs libertés. Je serai toujours avec eux et si, parmi les chrétiens, « il n’en restait qu’un, je serai celui-là. »

Je ne pense pas que les Libanais, surtout chrétiens, finiront sur les routes de l’exil. Le Liban a déjà passé par des situations bien pires. Je pense plutôt que le couple américano-israélien a commis « plus qu’un crime, une faute » grave, en s’attaquant au Liban.  Ce qui nous a donné l’occasion de leur montrer, ainsi qu’aux Arabes, la valeur de l’homme libanais.

Ils ne se rendaient pas compte que les Libanais avaient à la fois les qualités de résistance des Afghans et l’intelligence de millénaires de civilisation, sans oublier les contacts instructifs séculaires avec l’Empire byzantin, les  Arabes, les croisés et, enfin, le Vatican et la France.

Le mensonge, même à « l’échelle industrielle », ne peut pas durer, car Satan sera toujours battu par le Dieu de l’amour. Les temps ont changé et nous ne sommes plus seuls. WikiLeaks a montré l’hypocrisie et la trahison de certains dirigeants arabes et libanais. De même, le grand penseur américain juif, Noam Chomsky, ainsi qu’une quantité énorme de témoins démentent la campagne de mensonges des grands de ce monde et cherchent à faire gagner le droit et la vérité.

Roger Akl

(1) « Le Mensonge Global » (éditions Sigest)(1)

Courrier des lecteurs des 4 Vérités Hebdo

4 réponses à l'article : Le Liban fascinant

  1. IOSA

    12/12/2010

    Quelques détails et à vous de juger !

    -14 mai 1999, le Pape JPII embrasse le Coran en signe de respect….

    -19 Decembre 2007, Nicolas Sarkosy Président de la République Française est installé chanoine d’honneur de la Basilique St Jean De Latran à Rome…après avoir été reçu en audience par le Pape Benoit XVI. 

    -Le discours du Président peu après:

     Le président Sarkozy a expliqué sa conception de la laïcité positive en ces termes : « J’appelle de mes vœux l’avènement d’une laïcité positive, c’est-à-dire une laïcité qui, tout en veillant à la liberté de penser, à celle de croire et de ne pas croire, ne considère pas que les religions sont un danger, mais plutôt un atout. Il ne s’agit pas de modifier les grands équilibres de la loi de 1905. Les Français ne le souhaitent pas et les religions ne le demandent pas. Il s’agit en revanche de rechercher le dialogue avec les grandes religions de France et d’avoir pour principe de faciliter la vie quotidienne des grands courants spirituels plutôt que de chercher à la leur compliquer ».

    Alors selon vous….elle vient d’où la merde islamiste, si ce n’est la volonté de l’Eglise catholique de mettre au pouvoir l’Islam ?

    Cessons de nous leurrer, il n’y a rien à attendre de la religion, sauf des emmerdes à n’en plus finir !

    IOSA le républicain

     

    Répondre
  2. L' Inedit

    11/12/2010

    La Verite falsifiee par les mots

    La Judee et la Samarie, petite partie du Royaume d’ Israel, sont depuis l’ antiquite habitées par des Juifs. Les Arabes qui y vivent actuellement ne sont que des occupants, comme maintenant leurs freres occupent la France.

    Le Christianisme, dont les racines sont de source juive, devrait reconnaitre ce fait historique et cesser de designer ces regions sous le vocable “Cisjordanie”, invente par la Perfide Albion pour falsifier la bible a son profit.

     

    P.S. : Qualifies d’ abord de refugies d’ Algerie, les Francais de cette province francaise sont soudain “devenus” des rapatries, pour donner raison a De Gaulle dans sa politique de trahison.

     

     

    Répondre
  3. La bête blonde Teuton

    10/12/2010

    Le prétendu " Dieu de l’amour ", dont on mesure chaque jour un peu plus les ravages dans l’histoire de ces deux mille dernières années, sera au troisième millénaire toujours battu par SATAN !

    Répondre
  4. Anonyme

    10/12/2010

    Roger Akl : " Ce qui nous a donné l’occasion de leur montrer, ainsi qu’aux Arabes, la valeur de l’homme libanais."

          –   Article interessant sur un beau pays en forme de pétaudière… C’est vrai que Byblos est une des plus anciennes cités connues.  Mais depuis ce temps la, le Liban, qui s’appelait la Phénicie (et comportait la Syrie et la Palestine, ce qui explique des choses.. 5000 ans apres!), a été l’hôte de multiples cultures et civilisations,  y compris les Babyloniens du père Nabuco, les Perses de Cyrus, les Grecs d’Alexandre, les Romains (chrétiens sur la fin), les Arabes (muslims), les Turques… etc, etc… Le coin était apparemment très recherché, mais so much pour l’identité nationale.. dont a voit les résultats aujourd’hui.
    Aujourd’hui, quelque soit sa valeur, l’homme libanais est arabe, a 95%. Se basant sur une descendance ancienne (Phenicien) aux chromosomes complètement dilués, une partie des Libanais refuse l’héritage arabe et s’appuie fortement sur le Christianisme – avec de multiples chapelles – pour se différencier… Bien sur le conflit actif ou larvé, entre ce que l’on appelle des "factions", est et restera permanent, avec des points hauts et des points bas, cycliquement, pour reprendre son souffle. C’est ce qui arrive quand des peuples différents, ou meme seulement prétendument différents, vivent sur le meme sol.
    Le message est clair, n’est ce pas?

    Best,

    Mancney

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)