Le méchant Poutine et le gentil Xi Jinping

Posté le février 09, 2021, 10:23
3 mins

La tentative d’empoisonnement, puis l’arrestation du «dissident» russe Navalny, au motif qu’il ne se serait pas rendu à une convocation, alors qu’il était hospitalisé en Allemagne, n’est certainement pas un acte acceptable pour une démocratie et, personnellement, je les condamne.

Maintenant, il faut savoir que la Russie de M. Poutine ne s’est jamais revendiquée fondamentalement démocratique et les «pressions» anti-libérales de ce dernier auprès du monde occidental le confirment.

J’aurais accepté que les «grandes démocraties» du camp occidental se contentent de dénoncer cette situation mais elles sont allées trop loin, en exigeant d’une manière formelle la libération immédiate de M. Navalny sous peine de sanction.

Or que savons-nous de ce monsieur, en dehors du fait qu’il est très courageux d’affronter directement le Président russe? Peu de choses, à part sa volonté de faire «sauter le président Poutine», jusqu’à présent élu légalement dans son pays.

Ce débat doit donc rester une affaire interne russe. Sinon, il faudrait intervenir de la même façon dans la politique intérieure de tous les pays et là, je veux en venir à l’homologue chinois de Vladimir Poutine: Xi Jinping.

Sur le sujet des droits de l’homme, M.Poutine est un saint par rapport à ce dernier qui n’emprisonne pas une personne, mais des millions de Ouïghours, qui ne respecte pas son engagement avec Hong Kong («un pays, deux systèmes»), qui maltraite tout un peuple qu’il a trompé et qui ne se cache pas de vouloir envahir Taïwan – pays, lui, réellement démocratique.

C’est un «deux poids deux mesures» intolérable: d’un côté, la Russie que l’on veut punir par des sanctions sévères, politiques et économiques, alors que, de l’autre, on signe un traité d’investissement européen avec la Chine dont on sait par avance qu’elle ne respectera pas ses engagements.

Personnellement, tout en n’étant pas pro-russe, je donne raison à M. Poutine lorsqu’il prend, en représailles, des sanctions contre des diplomates européens.

En fin joueur d’échecs, il va mettre en échec une Union européenne qui aura trop besoin de son vaccin Spoutnik V.

En résumé, comme dit le proverbe, «chacun chez soi et les vaches seront bien gardées»!

N’entrons pas, à une époque de grande tension, dans une polémique dont nous n’avons pas beaucoup de chance de sortir gagnants.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Article précédent

Un projet totalitairemondial

Article suivant

Brexit

Une réponse à l'article : Le méchant Poutine et le gentil Xi Jinping

  1. Hagdik

    11/02/2021

    L’analyse politique résumée a l’avantage aujourd’hui d’être facile et à la portée de chacun :
    Vous prenez la musique majeure des médias majeurs et vous prenez le contrepoint. Vous avez peu de risque de vous tromper.
    J’ai la conviction que le Navalny en question est une sombre crapule du même poil que toutes les crapules gauchistes qui nous pourrissent la vie, et je me dis que le Président Poutine fait son boulot en étouffant cette crapule. Point.
    Pour la Chine, c’est encore plus simple, le communisme est un crime contre l’humanité et doit être traité comme tel, qu’il soit chinois ou autre (suivez mon regard)…

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)