Le monde est dans l’ère Trump!

Posté le juillet 02, 2019, 11:20
6 mins

Les semaines se suivent et se ressemblent dans la grande presse française.

Le Président américain Donald Trump est présenté comme un abruti erratique guidé par ses impulsions, ignorant et dangereux.

Bien que le rapport Mueller ait montré qu’il n’y a jamais eu aucune «collusion» entre Trump et la Russie, les journalistes français en leur grande majorité se refusent à le dire explicitement et à reconnaître qu’ils ont pratiqué la désinformation à dose intensive pendant deux ans.

Les résultats obtenus par ­Trump, tant sur le plan intérieur que sur le plan extérieur, sont à peine notés et ne le sont parfois pas du tout. Quand ils le sont, le nom de Trump est le plus souvent omis, comme si le citer positivement, ne serait-ce qu’une seule fois, était absolument impensable.

Ce n’est, en soi, pas grave: ­Trump gouverne sans se préoccuper de ce que diront des journalistes français. Cela contribue néanmoins à entraver la compréhension des choses de tous ceux qui ne s’informeraient que grâce à la presse française, et nombre de gens seront dès lors surpris lorsque Trump sera réélu en novembre 2020 (car tout l’indique: il sera réélu).

On leur expliquera sans doute que c’est parce que le peuple américain est lui-même ignorant et dangereux.

Cela contribue aussi à empêcher de voir que l’action et les idées de Trump ont un impact beaucoup plus vaste, et qui excède de beaucoup les frontières des États-Unis.

J’ai écrit en 2017 un premier livre sur l’action et les idées de ­Trump et j’y disais que la révolution Trump venait de commencer.

Depuis, la révolution Trump suit son cours, aux États-Unis et sur le reste de la planète.

J’ai écrit en 2018 un deuxième livre expliquant la doctrine ­Trump («Ce que veut Trump»).

Je publierai un troisième livre en 2020 qui portera sur l’ère Trump. Car nous sommes dans l’ère ­Trump.

La politique économique menée par Donald Trump – qui ajoute à une forte baisse des impôts et à une déréglementation radicale, un refus de se soumettre aux lubies écologistes et un nationalisme économique basé sur la renégociation de tous les accords internationaux antécédemment négociés et sur la création de rapports de force – porte ses fruits et mène divers gouvernements sur la planète à adopter des mesures allant dans la même direction.

Sa politique intérieure – basée sur un retour à une immigration strictement contrôlée et sur la réaffirmation des valeurs qui fondent la civilisation occidentale – porte, elle aussi, ses fruits, même si elle est, dans plusieurs États du pays, entravée par les décisions délétères de la gauche américaine qui entend protéger les immigrants illégaux (criminels compris).

Plusieurs gouvernements sur la planète adoptent des mesures allant dans le même sens.

La façon de Trump d’affronter la gauche et les médias désinformateurs contribue à donner à d’autres dirigeants conservateurs le courage d’affronter la gauche et les médias désinformateurs d’une même façon.
La politique étrangère menée par Donald Trump change le monde.

Au Proche-Orient, Donald ­Trump conduit une asphyxie du régime iranien qui progresse et, n’en déplaise à ceux qui refusent de le voir, diminue la dangerosité de celui-ci.

Il met en place un rapprochement entre les pays du monde arabe sunnite et Israël qui modifie profondément la donne régionale et, n’en déplaise là encore à ceux qui refusent de le voir, fait apparaître pour la première fois des espoirs réels qu’émerge une paix durable.

L’anéantissement de l’État islamique permet de juguler le terrorisme islamique sur les cinq continents.

L’action d’endiguement de la Chine communiste déstabilise celle-ci et freine les ambitions hégémoniques nourries par Xi Jinping. La Corée du Nord n’est plus une menace pour la Corée du Sud et le Japon.

L’arrivée au pouvoir de Jaïr Bolsonaro au Brésil est au cœur d’un changement majeur dans toute l’Amérique latine.

En Europe, Trump ne cesse d’appuyer les dirigeants «populistes» d’Europe centrale contre les orientations anti-démocratiques et islamophiles de l’Union européenne, et la perspective d’une Europe des nations souveraines fait son chemin.

L’ère Trump est en son aurore. La grande presse du monde qui parle anglais le dit explicitement. Ne comptez pas sur la grande presse française pour vous le dire!

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

8 réponses à l'article : Le monde est dans l’ère Trump!

  1. quinctius cincinnatus

    4 juillet 2019

    ” le monde ” occidental ” est dans l’ ère … Nétanyahu ”

    ” alors qu’ il devait prendre la tête du Collège du Renseignement en Europe , un agent de la D.G.S.I. , très bien noté ( sic ), est débarqué pour accointance avec le … Mossad ”

    nous dit le pourtant très bien – pensant hebdomadaire ” Le Point ”

    Trump , et son entourage familial de ” conseillers ” , est ( sont ) manoeuvré(s) , parce que géopolitiquement inculte(s) , par Israël, l’ Arabie Saoudite et le E.A.U.

    et Millière et Joslain vous font avaler des couleuvres

    Répondre
  2. BAINVILLE

    3 juillet 2019

    La “dangerosité de l’Iran” est une idée paranoïaque, le Deep State et les groupes d’influence poussent Trump à la guerre incontrôlable.
    Le terrible péril “des armes de destruction massive” en Irak, de même origine Mossad-CIA, a détruit le Moyen Orient.
    Il est vrai que la vie de la plupart des peuples a peu de valeur pour certains.
    Le messianisme a besoin de cataclysmes, James Forrestal et bien d’autres l’ont dit.
    Ne rien connaître au droit international rend l’avis de Millière invalide.
    Le blocus économique est une guerre déclarée, le comportement irresponsable des USA pousse à la déflagration, attendue par l’Etat victime éternelle.
    L’inhumanité de cette politique ne concerne pas que l’Iran, mais aussi, entre autres, l’abomination guerrière au Yémen, en complicité avec l’Arabie financière du terrorisme mondial et de l’Etat islamique, la destruction par une coalition internationale de la Syrie depuis qu’elle a refusé certain oléoduc.

    Il est nécessaire qu’en face d’articles à sens unique et téléguidés, Les 4 Vérités donnent la parole à de vrais experts, indépendants. La paix mondiale, mise à mal par l’irresponsabilité des trilatéralistes, CFR et Bnb, mérite mieux que l’hagiographie d’un Trump, qui paye ses dettes de campagne électorale en déchirant un Traité entre l’Iran et toutes les puissances, et acculant une fois de plus la lâche Europe à sacrifier et la paix, et les intérêts de ses grandes entreprises chassées d’Iran par le totalitarisme juridique extraterritorial du dollar archi dévalorisé.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      4 juillet 2019

      MERCI …

      mais ” les 4 vérités ” n’ ont pas de ” spécialistes ” , à part parfois Mrs Lambert et Crinola, et cela dans n’ importe quel domaine et elles n’ en auront jamais

      d’ ailleurs les lecteurs de la ” feuille ” n’ y sont abonnés que pour y lire ce qu’ ils veulent … entendre sans le moindre esprit critique

      Répondre
    • OMER DOUILLE

      7 juillet 2019

      Voila un commentaire qui réjouit Quinctius et qui vous dit “merci”. pour une fois
      Votre appel à ” la parole de vrais experts” nous intéresse, sans aucun doute. Auriez vous des propositions à faire ? Des noms à avancer? Nous sommes preneurs. Car la seule expertise actuelle du précité nous laisse sur notre faim. Mais il vous faudra veiller à ce que les dits experts aillent bien dans le sens souhaité par l’éminent.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        8 juillet 2019

        la réponse à votre question vient d’ être donnée par des individus du Foreign Office professionnellement incultes pour traiter pareil sujet

        ” nous sommes entrés dans l’ ère Trump ” c’ est à dire que nous ne sommes loin d’ être sortis de la … mer..

        Répondre
  3. Alain PROTTE

    3 juillet 2019

    Cette croisade généralisée contre Trump ne change rien au fait qu’il est l’homme le plus puissant du monde et que ceux qui le critiquent ne sont que des pucerons.

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    2 juillet 2019

    Donald rend Guy plus que prolifique , intarissable

    au point que je suis en … surdose de flagornerie

    Répondre
  5. 2 juillet 2019

    Les journalistes écrivent et disent :
    “Trump, le locataire de la maison Blanche”
    mais ne disent pas, ni jamais, voire évitent :
    “Emmanuel Macron, le locataire de l’Élysée”…

    Trump n’est-il donc pas Président à leur yeux ?…

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)