Le monde est entré dans l’ère Trump

Posté le 02 avril , 2019, 11:24
5 mins

Les semaines se suivent et se ressemblent dans la presse française.

Le Président Donald Trump est présenté comme un abruti guidé par ses impulsions, ignorant et dangereux.

Bien que le rapport Mueller ait montré qu’il n’y avait aucune «collusion» entre lui et la Russie, l’immense majorité des journalistes français se refusent à le dire explicitement et à reconnaître qu’ils ont pratiqué la désinformation à dose intensive pendant plus de deux ans.

Les résultats obtenus par ­Trump, tant sur le plan intérieur que sur le plan extérieur, sont à peine mentionnés et ne le sont parfois pas du tout.

Quand ils le sont, le nom de Trump est le plus souvent évité, comme si le citer positivement, ne serait-ce qu’une seule fois, était impensable.

Ce n’est, en soi, pas grave: ­Trump peut gouverner sans se préoccuper de ce que diront des journalistes français.

Cela contribue néanmoins à entraver la compréhension des choses pour tous ceux qui ne s’informent que grâce à la presse française, et nombre de Français seront dès lors surpris lorsque Trump sera réélu en novembre 2020 (car, je l’affirme, il sera réélu).

On leur expliquera sans doute que c’est parce que le peuple américain est lui-même ignorant et dangereux.

Cela contribue aussi à empêcher de voir que l’action et les idées de Trump ont un impact qui excède de beaucoup les frontières des États-Unis.

J’ai écrit un premier livre sur l’action et les idées de Trump il y a deux ans, et j’y disais que la révolution Trump venait tout juste de commencer.

Depuis, la révolution Trump suit son cours, aux États-Unis et sur le reste de la planète.

J’ai écrit un deuxième livre expliquant la doctrine Trump («Ce que veut Trump»), toujours d’actualité.

Je publierai un troisième livre en 2020 qui portera sur l’ère Trump. Car nous sommes dans l’ère ­Trump.

La politique économique menée par Donald Trump, qui ajoute à une baisse des impôts et à une déréglementation radicale un refus de se soumettre aux lubies écologistes et un nationalisme économique basé sur la renégociation de tous les accords internationaux antécédemment négociés et la création de rapports de force porte ses fruits.

Elle mène plusieurs gouvernements sur la planète à adopter des mesures allant dans la même direction.

La politique intérieure basée sur un retour à une immigration strictement contrôlée et sur la réaffirmation des valeurs éthiques qui fondent la civilisation occidentale porte elle-même ses fruits, quand bien même elle est, dans plusieurs États du pays, entravée par les décisions délétères de la gauche américaine qui entend protéger les immigrants illégaux, criminels compris.

Là encore, plusieurs gouvernements sur la planète adoptent des mesures similaires.

La façon qu’a Trump d’affronter la gauche et les médias désinformateurs bille en tête et sans circonlocutions contribue à donner à des dirigeants conservateurs le courage d’affronter la gauche et les médias désinformateurs de la même façon.

Sa politique étrangère change le monde.

Au Proche-Orient, il mène une stratégie d’asphyxie du régime iranien qui place celui-ci sur la défensive et met en place un rapprochement entre les pays du monde arabe sunnite et Israël qui modifie profondément la donne régionale.

Cette politique fait apparaître, pour la première fois depuis sept décennies, des espoirs réels de voir émerger une paix durable.

L’anéantissement de l’État islamique fait partie intégrante de cette modification, et permet de juguler le terrorisme islamique à l’échelle planétaire.

L’action d’endiguement de la Chine communiste, que Trump mène en parallèle, déstabilise celle-ci et freine les ambitions d’hégémonie mondiale nourries par Xi Jinping.

La Corée du Nord n’est plus une menace pour la Corée du Sud ni le Japon.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

20 Commentaires sur : Le monde est entré dans l’ère Trump

  1. quinctius cincinnatus

    12 avril 2019

    boomerang

    ” un ex-conseiller d’ Obama inculpé dans le sillage de l’ enquête … russe ( sic ) pour activité de lobbying en faveur de … l’ Ukraine “

    Répondre
  2. Alain PROTTE

    8 avril 2019

    Dire que le Président des Etats-Unis est soumis aux sarcasmes des journalistes, une corporation au comportement trop souvent affligeant !!!!

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    8 avril 2019

    la Ministre de la Sécurité Intérieure ( par intérim ) de Donald TRUMP démissionne à son tour !

    combien de ” démissionnaires ” dans l’ Administration TRUMP depuis son élection ?

    et dire que certains, admirateurs *** de TRUMP, se moquent de Macron et de sa philosophie politique jupitérienne ! personnellement et à leur place je me poserais des questions !

    *** tout et tous ( journalistes compris ! ) aussi ” caractériels ” que Donald !

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    7 avril 2019

    on sait que Donald est au plus ” tendu ” avec ses Services y compris ceux du Renseignement … par manque de modestie de sa part : ” je sais tout sur tout et mieux que quiconque ” … en fait en dehors de ses traits caractériels il manque également de la patine que donne la longue appartenance à une classe aristocratique

    exemple :

    le Prince William a passé PLUSIEURS semaines au sein des Agences de Sécurité ( Intérieure ) et de Renseignement ( intérieur et extérieur ) ; il dit :

    ” en avoir tiré une véritable leçon d’ humilité “

    Répondre
    • BRENUS

      10 avril 2019

      Peut être pourriez vous copier le Prince William pour prendre des leçons d’humilité, qualité qui vous fait tellement défaut. Ah! , mais c’est vrai : vous avez déja dirigé en son temps la DGSE, en plus de vos innombrables fonctions de premier plan. Par contre, n’allez pas trop baver sur Trump aux US actuellement, vous pourriez y prendre un beau coup de pied au cul, même si vous portez les couleurs des socialos locaux.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        10 avril 2019

        en progrès sur la forme : a abandonné le tutoiement

        stable dans le domaine de la qualité du jugement qui reste particulièrement frustre

        Répondre
        • BRENUS

          15 avril 2019

          Q.Q. TU ne réponds toujours pas à mon conseil d’imiter le Prince William et de la mettre un peu en veilleuse. C’est plus fort que toi : il faut que tu ouvres ta gueule d’empeigne à tous propos, te persuadant ainsi d’acquérir l’esprit qui te manques. Maintenant , j’attends tes vannes foireuses en retour, impatient et sachant combien d’efforts cérébraux elles te demandent. AVE MOMO.

          Répondre
  5. Gérard Pierre

    6 avril 2019

    Le monde des États-Unis, … où je n’ai malheureusement jamais pu me rendre, … me fascine à bien des égards, notamment depuis qu’enfant je voyais passer les convois de soldats aux treillis impeccables, bien taillés, traînant derrière eux des effluves de cigarettes blondes auxquelles se mêlaient des relents de chewing-gum à la cannelle.

    Il suffisait de leur crier « Chim’gommes ! » pour qu’aussitôt ils nous jettent une ou deux plaquettes de ce produit très convoité, que nous recevions alors comme de véritables trésors ! …… À l’école du village, le bienheureux primo récepteur de l’inaltérable friandise disposait alors d’un pouvoir d’échange de premier ordre : après avoir mastiqué consciencieusement la gomme pendant des heures, il pouvait encore l’échanger avec un copain contre une agate, voire un bisquaillin ! …… On n’était pas nareux en ce temps là !

    Les familles de militaires américains, hébergées au gré des disponibilités rurales, permettaient aux petits cul-terreux que nous étions de nouer des contacts avec leurs enfants que nous invitions à partager nos jeux, … notamment dans les granges. Que sont devenus, depuis, Jimmy et ses blue-jeans aux bas de pantalon plusieurs fois repliés, la délicieuse Lean à la blondeur si naturelle et aux yeux si bleus, … et leurs bouteilles de coca-cola que leurs mères de cartes postales nous invitaient à partager ?

    Ils personnifiaient alors une autre civilisation, avec sa langue indéchiffrable, aux consonnances musicales, avec son hygiène assumée, ses manières gracieuses et une élégance vestimentaire à laquelle nous n’étions pas accoutumés !

    Je n’ai jamais oublié cette Amérique là, celle dont j’appris plus tard qu’elle était en plus celle à laquelle nous devions notre Liberté ! …… Freedom !

    Ayant pris lentement conscience, au fil des années, de la perversité de l’esprit républicain régnant dans mon pays, …… un pays dont je souffre de voir entre quelles mains il est retenu depuis Sedan, …… je ne peux m’empêcher de penser que la vraie, la grande Amérique, est forcément le contraire de ce que nous en dit notre presse socialomarxisée ! …… lorsqu’elle adule Barack Hussein Obama, et sa ‘’chère‘’ Michelle, je suis prudemment aux aguets ! …… Lorsqu’elle conspue chroniquement Trump, je la soupçonne de nous cacher sa face positive !

    Je n’oublie jamais que « Mon Amérique à moi » se trouve d’abord en France, à Romagne-sous-Montfaucon, au Montsec, à Thiaucourt, mais également à Colleville-sur-Mer, à Saint-Avold, et en bien d’autres endroits encore sur notre sol.

    Alors allez-y ! …… Plus vous taperez sur Trump, et plus je m’interrogerai sur ce que sa politique peut avoir de bénéfique pour ses concitoyens, …… et plus je me demanderai pourquoi nous n’en faisons pas autant !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      7 avril 2019

      n’ oublions pas non plus que :

      les valeureux G.I. ont eu le record de viols ( 40.000 … ” déclarés ” ) … pas les Allemands !

      le nombre de morts CIVILS lors des bombardements *** à l’ aveugle approche vraisemblablement celui des personnes de nationalité française mortes en déportation

      *** j’ en sais quelque chose j’ ai été deux fois sous un ” tapis de bombes ”

      une bonne lecture :

      d’ Inoué

      ” les sept roses de Tokyo “

      Répondre
      • Gérard Pierre

        7 avril 2019

        À l’issue d’une formation de base de deux cent soixante-dix jours, en milieu amniotique, je pris ma première bouffée d’air sur le territoire lorrain, alors occupé par l’envahisseur du moment.

        Un peu jeune pour avoir eu le temps et l’opportunité de tirer la langue à un vaillant préposé aux cuisines roulantes de la Wehrmacht, je suis à présent démuni de tout témoignage permettant de me prévaloir de la qualité d’ancien résistant.

        Dommage ! Mon nom aurait pu orner un panneau indicateur à l’entrée d’une venelle dans un humble hameau ou dénommer un préau d’école. Quelle injustice des temps que celle qui offrit aux générations de nos aînés des occasions de flatter leur ego pour les refuser ensuite à la tranche d’âge suivante !

        Mon géniteur, un Mosellan en délicatesse avec la force parasite, n’eut guère l’opportunité de s’adonner aux joies de la paternité. Il renonça à l’harmonie de mes gazouillements au seul profit des oreilles de sa compagne pour courir à la rencontre des spahis de la division Leclerc et voyager ainsi, gratuitement, de la Normandie jusqu’à Berchtesgaden via Paris et Strasbourg.

        En proie sans doute à des débordements de générosité, la république provisoire, ruinée mais prolixe, lui octroya pour solde de tous comptes à l’issue de ses prestations guerrières : une croix de guerre avec étoile, une croix du combattant volontaire et une médaille de la guerre 1939-1945 avec agrafes « FRANCE », « ENGAGÉ VOLONTAIRE », « LIBÉRATION » et « ALLEMAGNE ».

        Oh, pardon ! J’allais omettre son calot rouge orné d’une croix de Lorraine sur fond d’étoile à cinq branches, ainsi que l’échantillon de tissu bleu enchâssé dans un petit cadre rectangulaire en métal doré malléable, et ses vieux galons usagés de maréchal des logis chef.

        De quoi s’offrir quelques bières après leur revente dans une bourse aux insignes !

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          7 avril 2019

          un plaidoyer ” patriotique ” anti-allemand n’ est pas une justification des crimes de guerre anglo – américains !

          enfant, cette guerre, moi, je l’ ai vécu ” en temps réels ” : bombardements comme déjà dit, tirs de mitrailleuses sur la maison de mes parents et leur jardin , et même comme … otage

          et ces souvenirs … d’enfance m’ ont durci le cuir pour l’ exercice de mon métier, par exemple : désarmer un assassin , essuyer les tirs d’ un forcené, maîtriser des porteurs de couteaux etc …

          alors vous pensez bien que les fantasmes sur ” ce que j’ aurais fait si j’ avais été plus grand ” …

          Répondre
          • Gérard Pierre

            8 avril 2019

            ” ce que j’aurais fait si j’avais été plus grand ” … est un fantasme … (que je qualifie également comme tel) … auquel je n’ai jamais cédé !

            C’est même une grande interrogation !

            Comment répondre avec certitude à une question qui ne m’a jamais été posée ?

            Catho, aurais-je été tenté par la milice ? …… et ce d’autant plus si mon curé, aussi antibolchevique que moi, m’y avait incité, … comme ce fut souvent le cas … ! ! ! ….. Aurais-je opté pour la Légion des Volontaires Français ? …… Allez donc savoir ! …… la volonté de sacrifice est telle à vingt ans qu’elle peut vous égarer sur sa finalité ! …… Combien monseigneur Jean de Mayol de Lupé a-t-il contribué à …… ‘’égarer‘’ …… de consciences honnêtes ?

            Les a-t-il même ‘’égarées‘’ ? …… avec le recul, la question reste encore posée !

            Mon père, né en mars 1914 en Moselle, … donc Allemand par définition, … a toujours été ulcéré de devoir présenter aux autorités françaises un certificat dit de réintégration pour prouver qu’il était ce qu’il était !

            Il a fait son service militaire, en temps normal, dans l’armée française, avant d’être mobilisé à nouveau en 1939.

            Prisonnier en juin 1940, …… j’allais presque dire ‘’comme tout le monde‘’, il s’est évadé quelques jours plus tard et a regagné Metz, … où il a momentanément retrouvé son emploi aux chemins de fer, comme on disait à l’époque !

            Ma mère avait reçu pour patronyme, par sa naissance, le nom d’une défaite locale. Née en outre six mois avant l’armistice de 1918, elle échappa de peu au prénom Victoire.

            Le hasard, et la maladresse, lui firent rencontrer mon père.

            Ce garnement de vingt-huit ans passait alors ses loisirs à embêter les représentants locaux de la race des saigneurs. Il abîmait leurs wagons de chemin de fer et déboulonnait des traverses de voie ferrée. Pour améliorer son rendement, il crut un jour judicieux d’utiliser un produit performant qu’il maîtrisait mal, le plastic. Au lieu de pulvériser l’appareil de guerre teuton, il procéda à l’ablation de trois de ses doigts jusque-là fort utiles à son activité annexe de lithographe.

            Il se rendit alors incognito dans une arrière salle de la clinique la plus proche et y fit la connaissance de la future mère du rédacteur de ces lignes. Elle sévissait dans l’endroit en tant qu’aide-soignante au profit de mineurs de fer malchanceux. Les soins qu’elle prodigua à l’apprenti terroriste lui valurent, de sa part, des torrents de reconnaissance qui se soldèrent par la livraison de notre futur Gérard Pierre à la civilisation.

          • quinctius cincinnatus

            8 avril 2019

            à lire aussi parce que ce livre est celui d’ un Monde ” fracturé ”

            ” LE CHAGRIN DES BELGES ” ***

            d’ Hugo CLAUS

            le grand romancier belge de langue néerlandaise

            *** la vie d’ une famille et d’ une communauté flamandes aux prises avec la guerre vue par un adolescent flamand

          • quinctius cincinnatus

            8 avril 2019

            addenda :

            ” les 7 roses de Tokyo ” est le livre d’ un Monde ” à l’ envers “

  6. quinctius cincinnatus

    5 avril 2019

    jeudi 4 Avril ,

    Donald Trump renonce à son mur

    ( les dépêches d’ agences )

    quand, à la fin de son mandat, on fera le bilan du Président on constatera qu’ il aura tenu toutes ses promesses ” populistes ” !

    Répondre
    • KAVULOMKAVULOS

      6 avril 2019

      Il serait plus exact d’écrire que Trump est empêché de faire “son mur”. En particulier par les adeptes de la subversion des U.S. par les latinos.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        7 avril 2019

        subVersion ou subMersion ? il faudrait savoir !

        Répondre
      • quinctius cincinnatus

        7 avril 2019

        le ” promoteur ” n’ a pas obtenu son permis de construire ! ce sont des choses qui arrivent parfois et … heureusement !

        Répondre
  7. BRENUS

    3 avril 2019

    Attention : roulement de tambour; le Fouquier Tinville du site ne va pas tarder à déverser sa bile anti-Trump en réponse à cet article. Histoire de nous faire rire.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      4 avril 2019

      ” le Monde est entré dans l’ ère *** Trump ”

      et il en sortira … mais …essoré !

      *** une … ” nipponirie ” ?

      Répondre

Répondre

  • (pas publié)