Le nouveau calife ottoman et la France

Posté le mai 09, 2017, 2:15
2 mins

La victoire annoncée du « oui » – même d’une courte tête – au référendum turc ne sera pas sans conséquence sur l’équilibre méditerranéen et en Europe.

Recep Erdogan renforce singulièrement son pouvoir, non seulement en Turquie où il vient de faire une purge importante contre ses opposants gülenistes, mais aussi dans le monde arabo-musulman où il apparaît comme l’homme fort et le défenseur d’un islam conservateur pétri de l’idéologie des Frères musulmans.

Il est probable qu’il utilise ce succès pour peser de tout son poids sur les communautés turques installées en Europe. Il leur a d’ailleurs déjà demandé à plusieurs reprises de refuser toute intégration et assimilation et de rester turques.

Il y a là un véritable défi qui est porteur de tensions fortes et qui exige des positions fermes et claires de notre part :
– Refuser fermement toute activité politique du gouvernement turc sur le territoire national, au nom de notre souveraineté, ce que l’actuel gouvernement socialiste n’a pas eu le courage de faire à la différence des autorités allemandes et hollandaises,
– Faire respecter fermement l’égalité homme-femme dans toutes les manifestations turques – politiques ou non. (On se souvient que des journalistes françaises avaient été priées de s’asseoir du côté des femmes dans des réunions organisées par des mouvements turcs pro-Erdogan.)
– Interdire toute propagande à connotation politico-religieuse de la part des associations étrangères qui enfreignent nos principes républicains.

Il ne s’agit pas de méconnaître la réalité turque ; la Turquie est une puissance importante qui participe à l’équilibre de la Méditerranée, mais Recep Erdogan qui conserve une nostalgie forte pour l’empire ottoman doit savoir et comprendre que son nouveau califat ne peut pas étendre ses prétentions à sa guise !

Une réponse à l'article : Le nouveau calife ottoman et la France

  1. CdO

    11/05/2017

    Et vous concluez votre article sur un voeu pieux : Erdogan doit comprendre que son nouveau califat ne peut pas étendre ses prétentions à sa guise »… Et que croyez-vous que ce même Erdogan « comprenne » ?… Il ne souhaite que l’expansion de son califat, par la force si nécessaire, en se foutant comme de l’an quarante de ceux qui pensent qu’il va « comprendre »… Le but de ce tyran est d’envahir et soumettre l’Europe à l’Islam, et il se fait fort d’y parvenir vu que nos dirigeants continuent à faire preuve de crédulité vis à vis de lui… Ne rêvez pas ! Nous avons actuellement en Turquie celui qui détruit (au sens propre !) toute forme d’opposition dans son pays, et rêve ouvertement d’être « Le Nouveau Conquérant » de l’Europe !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)