Le Pape, l’Europe et l’immigration

Posté le décembre 10, 2014, 11:27
5 mins

Ce 25 novembre, le Pape François s’est exprimé devant le Parlement européen pour faire la morale à l’Europe.

Il a ainsi tancé nos représentants, qui ne défendraient pas selon lui suffisamment la dignité humaine, en n’offrant pas de bonne grâce « accueil et aide » aux migrants clandestins, dont beaucoup s’échouent à Lampe­dusa, au moins pour ceux qui ont eu la chance de ne pas périr en mer.

Il avait déjà appelé à l’aide les Européens en se rendant à Lampedusa, voici quelque temps.

Il semble que l’écho de ce déplacement n’ait pas atteint son but. D’où, pour frapper plus fort, un voyage à Strasbourg, non pas dans la magnifique cathédrale de la ville, mais au siège de l’Europe. En bons élèves, les députés européens ont applaudi à l’unisson, alors que le maître leur faisait la leçon en les considérant comme des égoïstes pour qui ne comptait que l’économie. En mauvais élèves, ils oublieront vite.

Nous demander à nous tous, citoyens européens (obligés de l’être avec regret sans avoir la foi en l’Europe pour beaucoup), de faire un effort général pour l’immigration, c’est-à-dire de nous serrer la ceinture encore plus, ça commence à bien faire !

Le sens du sacrifice n’étant pas inné, les temps étant de plus en plus durs, je pense que le discours du pape, qu’on dirait inspiré d’un texte de Mélen­chon, restera lettre morte.

Bien sûr, les drames en Médi­terranée ne peuvent laisser in­différents. Pourtant, sommes-nous tous responsables ?

N’en déplaise au Pape, il faut bien parler économie et l’économie, loin d’être florissante dans la zone euro, vire à la catastrophe.

Dans ces conditions, il est difficile d’accueillir toujours plus d’illégaux qui viennent donc à leurs risques et périls grossir le nombre de chômeurs.

De plus, même si on avait la capacité financière de les ac­cueillir, il n’en demeure pas moins que ces populations qui arrivent le bagage léger, au sens propre comme au sens figuré, sont souvent fidèles d’une religion qui, par contre, pèse lourd à cause de ses exigences communautaires. Notre civilisation est de plus en plus bousculée, avec, maintenant, en plus, la charge d’un nouveau problème : le djihadisme !

En filigrane, le Pape a quand même évoqué le danger, quand il a parlé de « respect de notre propre identité culturelle ».

Le moins qu’on puisse dire, c’est que, chaque jour, notre identité culturelle est davantage menacée – par l’immigration sans contrôle et par la caste de ces citoyens arrogants qui ne voient pour l’avenir qu’une société universelle sans frontières. On a le droit de ne pas être d’accord avec cette vision, malheureusement on n’a pas le droit de trop le dire, sinon gare à la flagellation de la part de ces censeurs autorisés qui disposent des rênes de l’information.

On a le droit quand même de penser que le Pape a un discours dépourvu de réalisme.

Quand il semble dire qu’il faut accueillir tous les immigrés, les gens réalistes disent non. Plus on en accueillera, plus il en viendra.

Quand il semble dire qu’il ne faut pas toujours penser en terme d’économie, les gens réalistes disent non. La question économique est primordiale – en Europe, mais aussi dans ces pays qui fabriquent une misère qui s’exporte.

Pourtant, si l’Europe voulait contrôler l’immigration clandestine, ce serait possible. Sim­plement, déjà, en fermant la bourse au niveau des prestations sociales.

D’autre part, il ne faudrait pas que nos entreprises affamées de profit puissent sans vergogne continuer leurs affaires qui ne font qu’appauvrir l’économie des pays pauvres. Ceux-ci, en échange, ne font rien pour retenir leurs ressortissants.

Cela implique de revoir tout un système socio-économique qui perdure depuis trop longtemps et de le réformer prioritairement, si nous ne voulons pas, comme le disait le Pape, que la Méditerranée devienne « un cimetière »…

Françoise Moulin-Lerat

26 réponses à l'article : Le Pape, l’Europe et l’immigration

  1. ghpelissier03599600

    05/01/2015

    L’ARCHE DES NOYES
    Il est quand même curieux d’enregistrer les critiques portées par le Pape à l’encontre des nantis de l’UE dans les ports d’ACCUEIL de cargos en détresse et chargés de vies comme seule nous le rappelle l’Arche de Noë.
    Il est autrement plus grave d’ignorer la responsabilité des Ports EMETTEURS installés en Turquie qui refuse toujours de reconnaître le rôle joué dans le génocide arménien.

    Répondre
  2. Martin

    16/12/2014

    Ce pauvre homme n’ a rien compris ou il fait semblant de ne rien comprendre.Le problème c’est l’Islam et rien d’autre.Or tous ces ‘ pauvres ‘ immigrés qui traversent la Méditerrannée sont Musulmans et des Muz on en a assez point final. On n’en veut plus.sa sainteté ferait mieux de s’occuper à protéger les quelques Chrétiens qui restent encore au moyen orient plutôt que d’aider les Muz. !

    Répondre
    • Sancenay

      16/12/2014

      à Martin,

      Vous paraissez confirmez à votre façon qu’il y a en France beaucoup de candidats à la succession du Pape, je ne suis pas sûr que ce soit la solution aux problèmes qui nous cernent.
      Que vous soyez outragé de constater combien nous coûtent le reniement de nos racines chrétiennes par les politiques vendus et ainsi rendus aux ordres de la révolution mondiale projetée, peu de gens sincères ici ne sauraient le comprendre et le partager.
      .Mais de là à accabler un Pape, qui, s’il surprend , en effet,par la méthode sensiblement différente de son bienaimé prédécesseur, ne me paraît pas différer beaucoup de lui sur le fond, pour peu que l’on se donne la peine de lire au-delà des lignes. Dès lors, permettez-moi de vous conseiller , cher ami , qui êtes certainement sincère, de laisser un peu » de temps au temps » avant de prononcer vos jugements couperets qui , volens nolens , vous conduisent tout droit à favoriser le choc des civilisations ourdi par les stratèges de la révolution mondiale.( dont l’hymne « évolué  » pourrait bien être cette fois-ci plus calirement : » ah ça ira, ça ira les chrétiens à la lanterne » ).
      Dès lors, veillez à être habile comme le serpent, et crachez-lui à la gueule la prochaine fois plutôt que de vous laisser dangereusement piquer « quelque part ».
      Je profite de l’instant pour saluer solidairement de nouveaux les résistants clairvoyants que sont Rietzer, Magne et Pascal.
      Pax tecum.

      Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    16/12/2014

    les titres des journaux , ce jour ( suite )

    Pakistan :  » les talibans attaquent une école au moins trois morts et de nombreux blessés  »

    ouvrons l ‘espace Schengen encore plus comme le recommande le traître élyséen

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    16/12/2014

    les titres des journaux ce jour :

     » une nouvelle école prise pour # cible # à Corbeil-Essonne  »

    qu’ en pense, sur ce blog, notre Saint Laïc, qu’  » on  » *** s’ en prenne ainsi aux  » valeurs sûres et libératrices  » de la République Laïque , Obligatoire et surtout … éducative ?

    *** et quand je dis  » ON  » nous savons tous de qui nous parlons … sauf bien entendu nos deux FanFan !

    Répondre
    • Jaures

      16/12/2014

      Demandez donc plutôt à S.Dassault. Lui connait très bien ces « on ».

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        16/12/2014

        Achtung ! Achtung ! vous me semblez entrer subrepticement dans l’ anti-sémitisme le plus sournois ; il est des noms qu’ il est décent de ne pas citer ; et d’ autre part ,la présomption d ‘innocence qu’ en faites vous monsieur le Républicain ? ..

        Répondre
  5. vozuti

    16/12/2014

    Les discours humanistes de ce pape ressemblent trop aux discours humanistes de nos politiciens franc_maçons.
    Un pape qui trouve que l’invasion musulmane de l’Europe n’est pas assez rapide,et qui considère que les terroristes islamistes ne sont pas pire que les chrétiens fondamentalistes (ceux qui préfèrent la messe à l’ancienne) est soit un fou soit un ennemi de l’église (un franc_maçon).

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      16/12/2014

      Nous avons deux  » réalistes  » ( dans l’ acception de RealPolitik ) conjugués à deux  » moralistes « ( dans l’ acception de la repentance ) pour nous guider: Françisco au Vatican et François à l’ Elysée … avec eux Notre Civilisation est entre bons neurones !

      Répondre
  6. BRENUS

    15/12/2014

    @Rietzer :
    Et que pensez vous du « respect de la vie » des chrétiens et azéris égorgés par les muzz, perçus avec tant de bienveillance par ce pape? Nous ne pensons pas qu’il y ait de la naiveté de sa part en utilisant jusqu’à l’absurde les recommandations de la religion chrétienne : il a un dessein qui nous est hostile, tout simplement. Et beaucoup de catholiques le rejettent comme un poison. Certains cardinaux aussi d’ailleurs qui ne sont pas pour autant les produits de « la bête immonde » comme se plaisent à le répéter à l’envi tous les traitres.

    Répondre
  7. rietzler philippe

    14/12/2014

    Au delà de l’apparence de naïveté béate du pape que certains se plaisent à dénoncer sur ce blog, il faut bien comprendre son message qui appelle comme ceux de ses prédécesseurs au respect de la vie dès la conception et jusqu’à la mort, au respect des hommes de toutes origines, de toutes confessions, y compris ceux d’une religion qu’ils n’ont pas choisie et dont ils sont les otages et très majoritairement les victimes plus que les propagandistes (ceux-là on doit bien sûr les empêcher
    de venir et les combattre sans état d’âme) au respect de notre culture européenne et de nos racines.
    judéo-chrétiennes. Les propos « contradictoires » du pape relevés sur ce blog ne sont paradoxaux qu’à première vue. Je partage tout à fait l’avis des blogeurs Sancenay, Magne et John Pasqual

    Répondre
  8. huguo

    13/12/2014

    plus un peuple dégénère plus il fait d’enfants :retour vers l’animalité ,le pape et consort ne sont pas des clowns mais bien impliques dans la démonologie, n’en déplaise aux béni-oui-oui.

    Répondre
  9. Sancenay

    12/12/2014

    Vous avez « le droit de penser » , bien sûr Françoise, mais par précaution pour votre propre image, faites le tout bas car lorsque vous dites que le discours du Pape serait  » inspiré par Mélenchon » cela situe le degré d’attention que vous lui avez porté.
    Le Pape certes parlé avec un langage très simple au parlement européen ce qui lui est reproché par de brillants exégètes au nombre desquels vous êtes sûrement en » droit  » de figurer. Mais croyez-vous que lorsque nos missionnaires débarquaient jadis dans des contrées barbares et/ou anthropophages, ce à quoi ressemble quelque peu une large partie de nos assemblées européennes, ils citaient en latin aux autochtones les docteurs de l’Eglise ?

    Moi je crois avec ma lecture de charbonnier que le Pape, cet « homme en blanc », qui est l’Eglise, ce qui le dispense à priori de le rabâcher, a clairement rappelé les parlementaires européens à leurs responsabilités pour l’essentiel trahies en terme d’humanité.Davantage il a clairement souligné qu’en refusant d’accueillir la vie et de respecter la dignité humaine, ils condamnaient l’Europe au suicide.
    En cela il a simplement poursuivi l’oeuvre inlassable de ses prédécesseurs, notamment les deux dernier fût-ce également dans des « styles » d’expression encore différents. Cela n’en constitue pas moins dans tous les cas la précieuse tradition de l’Eglise.Et c’est cela qui doit rassurer et ranimer en vous l’Espérance.Pax tecum !

    Répondre
  10. Magne

    11/12/2014

    Le Pape ne demande pas que l’Europe fasse venir des immigrés , mais il demande de les accueillir avec dignité ou du moins d’essayer .
    Il ne demande pas de les installer à notre place , et insiste comme Jean Paul II sur la remigration .

    Jésus demande aux croyants en lui , d’accueillir avec bienveillance l’étranger non pas pour l’exploiter et faire des points de PIB , mais parce qu’il sait que loin de chez lui , un homme est toujours plus vulnérable . Il s’agit du pilier de la chrétinneté , la charité :  » quand les langues , les prophètes , la science auront disparus , alors il ne restera que la charité  » .

    Dans son Caritas ergantes christi , Jean Paul II avait insisté , outre sur le fait que les jeunes chrétiens et chrétiennes ne devaient pas épouser de musulmans ou musulmanes ( là , il a fait fausse route ; des dizaines de milliers de couples mixtes existent et fonctionnent aussi bien ou aussi mal que les autres , mais Jean Paul II parlait du risque de la perte de la Foi chrétienne , surtout pour les hommes qui doivent impérativement devenir musulmans s’ils veulent épouser une musulmane ) , et ne jamais prononcer la Profession de Foi musulmane dans le Dar al Islam  » ashadou … j’atteste  » , la notion ar – riddah , le retour en arrière , ce que nous appelons l’apostasie étant punie de mort dans la culture musulmane .

    Ce n’est pas parce que les politiques ont méconnu leur rôle , qu’il faut accuser la religion .

    Jean Paul II insistait aussi sur le fait qu’il ne fallait pas que les sans papiers s’installent dans les églises , les occupent , et que ses frères musulmans devaient accepter le fait de voir des chrétiens s’installer dans le dar al Islam , l’immigration ne devant pas être une immigration à sens unique disait -il .

    L’immigration à pris 50 ans pour s’installer , il faudra sûrement autant de temps pour la remigration , ou alors assimilation .

    Répondre
    • De Soyer

      12/12/2014

      Acueillir, toujours accueillir! Eh, bien non, y en a marre!
      Pas accueilir, mais renvoyer!

      Répondre
  11. 11/12/2014

    Ce pape est bien gentil, je l’aime bien, mais il faudrait qu’il vienne faire un tour dans notre 9-3. Il verrait ce qui est le quotidien de ce paradis que ces charmants migrants nous offrent tous les jours qu’Allah fait !

    Répondre
  12. John Pasqual

    11/12/2014

    il manque 2 choses importantes dans votre article:
    le pape insiste sur le fait que le mal de l’immigration doit être traité à la racine, à la source. Comment croire que ces personnes sont heureuses de venir à grand risque dans nos pays via Lampedousa. qui aimerait être déraciné de la sorte? alors soyons charitables et lucides sur ce problème. car ça ne va pas s’arrêter.
    d’autres part, le pape rappelle que notre plus grand problème c’est notre vide culturel européen, le refus de nos racines chrétiennes et l’histoire de nos peuples. Comment assimiler ces personnes immigrées en leur proposant un multiculturalisme qui est en réalité un effondrement de nos valeurs.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      14/12/2014

      le discours du Pape [ à Strasbourg ] est suffisamment ambigüe (c. à d. …  » jésuite  » ) pour que tout un chacun puisse y trouver sa pitance philosophique !

      Répondre
  13. vozuti

    11/12/2014

    Ce pape, qui semble très influencé par les idées franc-maçonnes, devrait au moins montrer l’exemple en logeant des immigrés dans ses appartements;s’il veut être crédible.

    Répondre
    • damade

      12/12/2014

      Le PAPE FRANCOIS…je ne « le sens pas » plus politique ???que chrétien!!!

      Répondre
  14. BRENUS

    11/12/2014

    En tant que catholique, je demande à ce pape de nous lâcher les burnes et, s’il tient réellement a accueillir des millions de muzz, qu’il les entasse dans son territoire du Vatican. Qu’il les nourrisse aussi a ses frais et leur offre en prime la conversion de la basilique de Rome en grande mosquée. Je n’ai pas besoin de ce clown pour croire et prier Dieu et lui dénie le droit de nous faire submerger par les ennemis de notre croyance. En quoi les européens sont ils responsables de la fornication à outrance et de la procréation effrenée des peuples d’afrique ? En quoi la transformation de l’europe en petite afrique apportera t elle le bonheur? Bande d’imposteurs.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      16/12/2014

      les  » burnes  » et pourtant Franciscus habeat duos !

      Répondre
  15. pi31416

    10/12/2014

    « Dans ces conditions, il est difficile d’accueillir toujours plus d’illégaux qui viennent donc à leurs risques et périls grossir le nombre de chômeurs. »

    Il y a une coquille, là. Il faut lire « qui viennent donc à NOS risques et périls ».

    Répondre
  16. DESOYER

    10/12/2014

    Je crois que le Pape est mal conseillé et entouré de socialistes immigrationnistes, des socialistes déguisés en chrétiens.
    Le bon sens commande au contraire de stopper net l’immigration en France et en Europe et de stimuler notre natalité pour renouveler les générations sans avoir recours à l’immigration.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      17/12/2014

      pas du tout …si il a fait  » profil bas  » sous la dictature , il a toujours été néanmoins un  » adepte  » , ce qui est courant en Am-Sud, de la reconquête catholique des milieux prolétariens déchristianisés par le biais du retour à la Charité et de l’ aide envers les plus défavorisés ; on ne peut le blâmer sur ce point, ! seule SA méthode est discutable puisqu’ elle s’ adresse aussi aux défavorisés d’ une Religion qui nous est a priori hostile !

      Répondre
  17. druant philippe

    10/12/2014

    Voilà ce qui arrive quand on porte un message universaliste !
    Je propose une aide massive au 1/3 monde sous forme de politiques conjointes de développement de l’ instruction pour tous et de stérilisation massive avec incitants .
    L’ Inde et la Chine suivies de la Thailande voire d’ autres pays pratiquent ces méthodes car il n’ y a pas d’ autre solution .

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)