Le point sur l’Ukraine et la Russie

Posté le 13 mars , 2014, 1:55
4 mins

ukraine

 

La surface de la France métropolitaine est de 549 0000 km carrés et sa population  de 66 millions d’habitants. La Russie est un très grand pays qui s’étend de l’océan Arctique au nord jusqu’à la mer Noire au sud. Et de l’Europe à l’est jusqu’à la Chine à l’ouest. Elle a une surface de 22, 4 millions de km carré. (Près de 40 fois celle de la France). Et elle a 143 millions d’habitants, soit plus de 2 fois la population française.

L’Ukraine est un état independant situé entre la Russie au nord et la mer Noire au sud. Elle a une surface de 603.700 km2. Elle est donc un peu plus grande que la France, et elle n’a que 46 millions d’habitants qui parlent le russe ou l’ukrainien.

Pendant plus de 6 mois, en hiver, les glaces bloquent tous les ports russes situés sur l’océan arctique. Le gouvernement russe ne dispose alors pour ses bateaux que des ports situés sur la mer Noire. Or, avec la mondialisation de l’économie, de plus en plus de marchandises transitent par les ports russes situés en Crimée. Poutine ne peut pas laisser un mouvement indépendantiste ukrainien prendre le pouvoir, et ainsi priver de ports la Russie pendant plus de 6 mois par an.

 Un mouvement politique a pris le pouvoir en Ukraine, mouvement indépendantiste qui cherche à libérer l’Ukraine  du pouvoir russe. Ce qui priverait la grande Russie, pendant 6 mois par an, de disposer d’un port. Situation économiquement catastrophique pour la Russie, et insupportable. Poutine a donc donné à ses troupes l’ordre de pénétrer en Ukraine, de l’occuper militairement  en évitant autant que possible les affrontements militaires. Les Ukrainiens n’ont pas résisté et ils ont laissé les troupes russes occuper leurs bâtiments officiels.

Les pays occidentaux  sont favorables au mouvement indépendantiste ukrainien, donc opposés à l’occupation militaire de l’Ukraine. Mais ils n’envisagent pas une action militaire. Par contre, ils mettent en place des sanctions économiques et politiques. Et Poutine vient de recevoir l’appui de la Chine qui pense aussi que sans le port de Sebastopol, la Russie est économiquement ingérable. Poutine et les responsables du mouvement indépendantiste ukrainien doivent donc négocier une solution .

Les responsables politiques Français, Allemands, Anglais ou Américains  essaient maintenant de trouver avec Poutine la solution qui donnera au peuple ukrainien une relative indépendance tout en laissant le port de Sébastopol à la disposition du gouvernement russe. Les réunions succèdent aux réunions, les coups de téléphone aux coups de téléphone. D’autant plus que les européens ont besoin du gaz provenant de Russie, tandis que leurs usines y ont de plus en plus de clients.

L’intervention des tanks de Poutine a déclenché une négociation économique de taille mondiale opposant d’un côté les pays occidentaux favorables à  une indépendance de l’Ukraine et le bloc Russie/Chine, encore versé du côté du communisme.

 

Bernard Trémeau, 

24 Commentaires sur : Le point sur l’Ukraine et la Russie

  1. vu de sirius

    16 avril 2014

    Dés la première ligne j’ai arrêté de lire, “get your facts straight” : c’était l’URSS qui faisait 22 millions de km2, la fédé de Russie elle ne fait “que” 17 millions de km2.
    Quant à la France, si l’on inclut les DOMTOM, elle fait tout de même 670 000 km2, ce qui est plus grand que l’Ukraine et équivalent au plus grand Etat américain (hors Alaska), le Texas!

    Répondre
  2. Claude Roland

    17 mars 2014

    Les Russes disposent d’autres grands ports civils sur la mer d’Azov, mais les ports de Crimée ont plus une vocation militaire traditionnellement Russe.
    Par ailleurs, les habitants de Crimée préfèrent être rattachés à une Russie riche plutôt qu’à une Ukraine miséreuse ravagée par ses ex-dirigeants bandits.
    Quant aux Européens/Américains /OTAN, ils aimeraient bien déclencher une 3ème guerre mondiale et cherchent tout prétexte à cela. Ils pensent que c’est le seul moyen de relancer l’économie du monde. Poutine a raison de ne pas se laisser faire.

    Répondre
    • Claude Roland

      17 mars 2014

      J’oubliais de dire que Mr Trémeau devrait réviser sa géographie. Les Russes ont le port de Rostov en mer d’Azov et Novorossiiks en mer noire, économiquement plus important que Sébastopol. Il y a donc une question d’honneur et tradition territorial dans l’affaire aussi.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        17 mars 2014

        La mer d’Azov est une mer fermée par une passe étroite qui est un véritable goulot de sorte qu’il s’agit plus d’une nasse que d’une mer ” ouverte ”
        Novorosiisks : la base est en cours d’aménagement et ne sera pas effectivement opérationnelle avant 3 ou même 5 ans et encore en forçant la cadence
        Enfin la Crimée a un gros désavantage : son isolement comme l’enclave maritime sur la Baltique libre de glaces

        Répondre
        • Claude Roland

          18 mars 2014

          La mère noir est aussi fermée par un bosphore… Donc un port militaire à Sébastopol ou Novorossiisks ne vaut pas mieux que Rostov. N’importe comment, la flotte Russe sud est piégée en mer noire si on veut quand on veut.

          Répondre
          • Claude Roland

            18 mars 2014

            Oups, j’ai écrit “la mère noir” au lieu de “la mer Noire”, LOL. néanmoins, le problème n’est pas vraiment un besoin prioritaire pour la flotte Russe. Les raisons de Poutine sont d’abord ailleurs.

  3. BRENUS

    15 mars 2014

    Les belles âmes qui brament sur les pauvres ukrainiens et autres tatars muslims en crimée ne se sont pas beaucoup émues lorsque l’occident a bombarbé les serbes et a soutenu les musulmans venus voler leur terre au Kossovo aboutissant à une secession reconnue de tous, avec éviction des serbes de leur terre ancestrale. A cette époque la Russie n’était pas en mesure de s’y opposer, mais les choses ont changé. Maintenant, si quelqu’un doit dégager de Crimée ce ne seront pas les russes et russophones, en dépit du travail de sape des USA, suivis comme des chiens par l’UE (Fuck l’UE comme disait si élégamment la diplomate US.)

    Répondre
    • Christiane

      25 mars 2014

      Exactement et ce ne sont pas les Ukrainiens eux – mêmes qui ont déclenché les hostilités mais les USA qui préparent ce coup depuis un certain nombre d’années. Leur but est d’empêcher les nations d’ Europe de lier des liens commerciaux, technologiques et autres avec la Russie; car, dans ce cas ce serait le glas de la puissance américaine et de leur domination tyrannique sur le monde. La France ne doit s’attendre à rien de productif de la part des Etats – Unis; notre intérêt est de lier des liens commerciaux durables avec la

      Répondre
      • Christiane

        25 mars 2014

        avec la Russie. Il serait temps de prendre nos distances avec l’ U E et nous retirer de l’ OTAN.

        Répondre
  4. 14 mars 2014

    Un pays , ex : Ukraine est responsable de ses choix mais doit tenir compte de son environnement , sa position stratégique . Si il joue contre celui qui le dominait à une époque ( l’URSS , maintenant la Russie ) et veuille le quitter pour d’autres cieux , l’UE et les Etats-Unis sans tenir compte des intérêts de la Russie qui le domine financièrement et militairement il se trompe . Le monde est ainsi il y a des puissances dominantes et les autres . La guerre est éternelle . L’Ukraine , la France , l’UE sont les autres .
    Hitler est un gentil par rapport à l’Axe du Bien ( UE et Etats-Unis ) . Combien de morts , de pays en guerre civile , d’épurations ethniques et religieuses à cause de l’Axe du Bien . Nous avons accepté que la Turquie envahisse et annexe une partie l’île de Chypre , guerre à l’Iran sur la base d’un mensonge , les ADM , guerre à la Serbie pour lui retirer le Kosovo et autorisant une épuration ethnique , guerre à l’Afghanistan , guerre à la Libye , les printemps arabes certainement financés par l’argent des ONG etc , etc . L’Axe du Bien veut dominer le monde et est en perpétuelle complot contre tous les pays qui s’oppose à lui , sauf à la Chine .
    Prochainement la Crimée va voter pour intégrer la Russie . la puissance dominante la Russie fera comme l’Axe du Bien , elle financera des ONG en Ukraine pour une partition de l’Ukraine .

    Répondre
  5. caillou

    14 mars 2014

    Quelques rectifications :

    «Cependant le régime de l’Ukraine est, faut-il le rappeler à l’auteur de l’article, au moins sur le plan des institutions, un pays indépendant ce qui a toujours été un mot très relatif sur le plan des états mais aujourd’hui et plus que jamais pour des raisons économiques, militaires et autres ».

    «mais il est probable qu’il attache plus d’importance à sa culture et à ses origines qu’ au gouvernement qu’il est censé servir ».

    «mais c’est aussi un peuple, très spécial, très intelligent dont la partie occidentale, dans une grande mesure est originaire de la Finlande et des pays baltes »

    Répondre
  6. caillou

    14 mars 2014

    Ce problème est un problème complexe dont beaucoup d’entre nous n’ont probablement effectivement pas toutes les données. Cependant, comme dans tous les avis, il est assez rare de trouver un avis totalement éclairé. Il est erroné de dire ou de laisser entendre que les Russes non que cette possibilité maritime d’accès à la mer Noire. Ils ont le port de Novosibirsk qui est tout de même une grande ville et qu’ils pourraient développer s’ils le voulaient aussi sur le plan militaire. Mais le veulent-ils ? Ils ont un accès très large à la mer Noire au sud du port de Novosibirsk. Ce sont deux pays très liés par leur histoire et il est vrai que les Russes se sont battus durement pour obtenir et conserver la Crimée jusqu’à Khrouchtchev. Cependant le régime de l’Ukraine qui est faut-il le rappeler à l’auteur de l’article au moins sur le plan des institutions un pays indépendant ce qui a toujours été un mot très relatif sur le plan des états mais aujourd’hui et plus que jamais pour des raisons économiques, militaires et autres. Ils étaient jusque dans un passé très récent dans un régime parlementaire qui pouvait destituer le président. Les élections de ce président n’ont pas été parfaitement honnêtes apparemment et lors des dernières manifestations, les événements et les comportements du pouvoir et des forces politiques en place incitent à se poser des questions sur la légitimité réelle de la dénomination récente de ce pouvoir qui était qualifié de présidentiel. Ce pays souverain a été manipulé surtout POLITIQUEMENT,T ÉCONOMIQUEMENT, socialement et sur le plan médiatique par la Russie qui n’a quand même pas été jusqu’ici le plus grand exemple de démocratie en admettant que celle-ci ait jamais pu exister ou que ce soit un jour ce qui n’est pas le cas hélas ! L’allusion à l’esprit communiste est tout à fait justifiée bien qu’aujourd’hui même en Chine, il est devenu bien curieux ! En tout état de cause, Vladimir poutine même s’il n’est pas le seul chef d’État malheureusement à l’avoir fait, est dans la plus grande illégalité pour pénétrer ainsi en Ukraine étant donnée que la Crimée est politiquement partie intégrante de ce grand pays. Aujourd’hui, l’esbroufe et le mensonge sont de mise partout ainsi que la confusion volontaire des idées et des principes au travers d’un apprentissage de plus en plus grand de la dialectique ! Ce référendum est illégal sans l’accord de Kiev et les droits que s’arrogent les dirigeants de la Crimée sont bien prétentieux et hors-la-loi. Quant à l’amiral de la flotte ukrainienne cela s’appelle tout simplement de la haute trahison sur les plans politique et militaires purs mais il est probable qu’il attache plus d’importance à sa culture et à ses origines au gouvernement qu’il est censé servir. Démissionner serait une très bonne chose et serait honnête. Utiliser son grade et donc aussi son autorité sur ses subalternes c’est-à-dire pour influencer par cet exemple aussi non seulement la marine ukrainienne mais aussi le reste de l’armée ainsi que tous les citoyens ! Problème très complexe mais avec beaucoup de gros intérêts en jeu. Sans un minimum d’honnêteté et d’intelligence de part et d’autre ces intérêts bloqueront tout. C’est un jeu très dangereux et au mieux on risque un copier coller plus ou moins de la “Finlandisation”. Je pense que s’il s’était ouvert, depuis qu’il est président, Vladimir poutine aurait pu avoir de bons alliés avec l’Europe et les pays de l’OTAN. La chose n’est pas simple car la Russie est effectivement le plus grand territoire de la planète mais c’est aussi un peuple, très spécial, très intelligent dans la partie occidentale, dans une grande mesure de la Finlande et des pays baltes, qui sont des pays aux peuples très intelligents eux aussi. Le communisme la seconde guerre mondiale et la guerre froide qui en ont découlé ont laissé de très grosses traces chez ce grand peuple. Enfin, ces deux grands pays que sont la Russie et l’Ukraine sont très liés dans l’histoire. Cependant, il ne faut pas oublier que l’Ukraine a une histoire beaucoup plus ancienne que la Russie. Kiev a plus de 15 siècles alors que Moscou n’en a que 8………

    Répondre
    • caillou

      14 mars 2014

      Veuillez pardonner je vous prie les quelques erreurs de syntaxe ou de frappe mais une fois qu’il est envoyé on ne peut pas corriger le texte

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      15 mars 2014

      Les Russes construisent en effet deux bases navales sur les bords de la Mer Noire et renforcent leur présence maritime et aérienne sur leur base syrienne mais celles ci ne seront pas avant longtemps opérationnelles exception faite de Tirkout
      On constate d’autre part que la Russie est en train de constituer un nouveau bloc économique et militaire ” l’Eurasie ” avec la Chine, l’Inde et l’Iran
      Le Monde change … avec Poutine, la Chine, le Hezbollah, les Chiites et El Assad

      Répondre
  7. Tayrac

    14 mars 2014

    j’ai une idée de compromis pour une win win situation

    faire de la Crimée une zone offshore avec un statut Russie Crimée genre France Monaco

    ps : le communisme n’existe plus, seuls des intérêts géopoltiiques, mais tant que l’ukraine n’aura pas un gouvernement légal issu d’élections démocratiques; la Russie ne l’acceptera pas, mais l’ukraine n’est plus nécessaire à la Russie depuis l’existence des pipes north stream et south stream qui la contournent ! et l a Russie a d’autres ports, regardez la carte ..

    Répondre
    • Claude Roland

      17 mars 2014

      La Crimée, un nouveau Hong Kong sous protectorat Russe, pourquoi pas ?

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        17 mars 2014

        il ne reste plus qu’a trouver les capitaux ; peut être les triades !

        Répondre
        • Claude Roland

          18 mars 2014

          L’élite Russe est loin d’être miséreuse et la mafia Russe vaut les Triades. Pas de souci pour les capitaux.

          Répondre
  8. riton

    14 mars 2014

    Le référendum n’est-il pas la bonne solution (pour autant qu’il se déroule dans de bonnes conditions). N’est-ce pas ainsi que le Comté ne Nice a choisi de revenir en France, après avoir été très longtemps gènois ?

    Répondre
  9. serge9

    13 mars 2014

    Excellente analyse qui permet de ne pas juger trop rapidement l’action de Mr Poutine

    Répondre
  10. 13 mars 2014

    Des gens qui ont “l’air ” , et ils paraissent nombreux , plus intelligents que nous , nous renvoie dans les cordes quand parle de COUP D’ETAT au début de ” l’affaire” . Oui , qu’est -ce que c’est que ce président de la république d’Ukraine démissionné par une partie de son peuple qui se révolte contre lui parce qu’il n’est pas d’accord avec eux pour que l’Ukraine se tourne vers l’Europe ? Or ,il le fait AVEC VIOLENCES ( barricades ,bombes incendiaires ) , ces Ukrainiens-là ne cherchent pas à attendre le vote de l’année 2015 qui leur permettrait DEMOCRATIQUEMENT de changer de président mais ils attendent ” la faute” du Président en exercice . Et leur espoir arrive le jour où ils ont des dizaines de tués .Le parlement ukrainien vote immédiatement la destitution du président . Donc on voit NETTEMENT QUE TOUS LES UKRAINIENS N’ONT PAS ETE CONSULTES SUR LA DESTITUTION DU PRESIDENT DE L I’UKRAINE .
    **On peut penser que les Ukrainiens de l’ouest rêvent de devenir citoyens de l’UE , eux qui ont un salaire moyen de 100 euros ,ils savent déjà très bien combien leur rapporterait chaque mois le RSA en France
    **On peut penser que l’UE , plus précisément les dirigeants de l’UE , ces gens que vous ne connaissez pas , qui ne Vous connaissent pas mais connaissent très bien leur salaire à plus de 10.000euros par mois , seraient heureux de voir leur ” enfant” passer de 28 à 29 kiloétats .
    **.On peut penser SANS SE TROMPER que les USA sont partisans d’une RUSSIE FAIBLE et pour cela, tous les coups , coups tordus,coups ourdis , sont permis .

    Répondre
  11. 13 mars 2014

    La revendication russe est d’autant plus légitime qu’elle est appuyée par une partie importante du peuple ukrainien. Les occidentaux feraient mieux de s’occuper de leurs manquements démocratiques dans leurs pays respectifs.

    Répondre
  12. quinctius cincinnatus

    13 mars 2014

    ” encore versés du côté du Communisme ”

    alors là, on constate vraiment que Trémeau ne suit plus l’actualité géo-économique depuis déjà un certain temps !

    N.B. il faudra aussi investir dans un correcteur d’orthographe

    Répondre
  13. Agathe

    13 mars 2014

    La Crimée est entourée de pays musulmans, qui depuis des siècles veulent envahir la Russie.
    En face, la Grande Grèce, devenue la Turquie, Constantinople ou résidait l’empereur, lequel, chassé par les Turcs, s’est réfugié à Kiev, capitale de la Russie, est devenu le tsar.
    Souvenirs douloureux…
    L’indépendance de la Crimée risquerait de mal finir.

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)