Le premier président antiaméricain des USA

Le premier président antiaméricain des USA

Moins de six mois se sont écoulés depuis l’arrivée au pouvoir de Barack Hussein Obama et sa politique étrangère a montré ses limites, et sa dimension médiocre, voire, parfois, très proche du nauséabond.

Le nouveau pensionnaire de la Maison Blanche parlait d’« espoir » et de « changement ». Il a surtout montré qu’il savait trahir les espoirs de changement démocratique dans les régions du monde où règnent dictature et tyrannie et qu’il réservait l’espoir aux dictateurs et aux tyrans. Les États-Unis ont changé, effectivement, et un Président américain est là qui ne parle plus de liberté et de dignité de l’être humain, mais de stabilité et d’équilibre, quitte à ce que stabilité et équilibre impliquent de passer les droits de l’homme à la trappe.

Il ne s’agit pas d’un retour au réalisme, comme certains le disent : les pires adeptes du réalisme gardaient un minimum de principes, ce qui n’est pas le cas d’Obama.
Il ne s’agit même pas de relativisme : un relativiste place tous les régimes sur un pied d’égalité. Obama, lui, a ses préférences. Et ces préférences le tournent vers les régimes hostiles aux valeurs fondamentales des États-Unis.
J’ai écrit ailleurs, citant les mots de mon amie Nidra Poller, qu’il était le premier Président antiaméricain des États-Unis. Plus que jamais, ces mots offrent une description effroyablement exacte du personnage.

Vis-à-vis de l’Amérique latine, Obama, d’emblée, a montré ses préférences pour les frères Castro, Daniel Ortega, Hugo Chavez. En Asie, il a, dès février, envoyé des signaux de faiblesse en direction de la Corée du Nord et a très vite dépêché Hillary Clinton à Pékin pour qu’elle dise aux potentats locaux que les États-Unis ne les importuneraient plus avec des questions de liberté de parole.

Si Obama a fait preuve de froideur avec tous les dirigeants européens qu’il a rencontrés, il en est deux en direction de qui il a envoyé des messages d’ouverture : Poutine et Medvedev. L’Afrique subsaharienne ne l’intéresse pas et les atrocités commises au Darfour sont désormais très loin de ses préoccupations : l’assassin qui règne à Khartoum est incriminé pour crime contre l’humanité, mais il est aussi membre de l’Organisation de la Conférence Islamique, ce qui, pour Obama, semble valoir toutes les disculpations imaginables.

Concernant le monde musulman, il a annoncé ses positions au Caire. Il n’a pas trouvé de talibans modérés en Afghanistan et au Pakistan, mais il n’a pas renoncé à en chercher. Il n’a cessé, semaine après semaine, d’envoyer des émissaires dialoguer avec Bachar el Assad en Syrie, Hassan Nasrallah au Liban, Mahmoud Abbas à Ramallah, les dirigeants du Hamas à Gaza et, bien sûr, ceux de la République islamique d’Iran où c’était possible.

Les élections libanaises ont infligé une défaite relative au Hezbollah, donc aux interlocuteurs qu’avait choisis Obama. Les élections iraniennes et les émeutes qui s’en sont suivies ont, je l’ai souligné en ces colonnes la semaine dernière, montré que le peuple iranien en avait bien davantage qu’assez du régime des mollahs.

Obama a mis un peu plus de huit jours pour tenir un discours porteur d’un soutien minimal aux aspirations des Iraniens. Il a attendu pour cela que le soulèvement soit écrasé dans le sang, les cadavres, et la barbarie. Il attend sans doute désormais une « normalisation » de la situation. Et en attendant que celle-ci vienne, il commence à retirer des troupes d’Irak afin que les terroristes reprennent leurs activités.

Il s’emploie aussi à déstabiliser le seul pays démocratique stable et le seul allié fiable des États-Unis dans la région : Israël. Sa préférence très visible, là, va aux dirigeants « palestiniens » et, sans jamais rien exiger de ces derniers, il pointe sans cesse du doigt ce qui est, selon lui, le « problème majeur » qui bloque toute perspective de paix : l’existence de villages juifs en Judée-Samarie. Faire d’Israël, comme un dictateur arabe ou un mollah iranien sanguinaire, le bouc émissaire de toute une région est adopter une attitude mentale indigne.
Les faits montrent ainsi chaque jour davantage qu’Obama est le premier Président antiaméricain des États-Unis. Et parce que j’aime les États-Unis et la liberté, je suis, comme des millions d’Américains, très en colère.

Partager cette publication

(43) Commentaires

  • Worf Répondre

    Je ne peut croire qu’on laisse écrire de tel ineptie sur ce blog, pour une fois qu’un président d’une supposé démocratie se montre tel qu’il est vous pourriez au moins reconnaitre qu’il n’essai pas de passé pour autre chose car si je me souviens bien son prédécesseur est de loin le plus fieffé menteur que la terre est connu. de toute manière ceux qui sont encore assez crédule pour croire que nous vivons en démocratie peuvent allez se recoucher merci!

    22/07/2009 à 23 h 19 min
  • BugBreeder Répondre

    @ Jaures

    Arrêtez de raconter n’importe quoi : cette crise n’est pas systémique mais provoquée, et beaucoup de monde l’a vu venir même si les médias officiels ne l’ont pas annoncé, à part quelques présentateurs vite écartés.

    Grepon pourrait sûrement vous donner le nom du présentateur financier d’une grande chaîne US qui a pété les plombs en direct en annonçant la crise plus d’un an avant qu’elle se produise. J’ai acheté moi même en France à la FNAC un livre d’un économiste Français qui la prévoyait et en annonçait le scénario au début de 2007. Nuriel Rubini entre autres l’avait prévu, comme beaucoup d’autres, et même le congrès US s’en inquiétait : un certain républicain nommé McKain avait tenté de faire voter au congrès des lois restraignant les risques, rejetées par les démocrates évidemment.

    Beaucoup de monde mettait en cause les emprunts subprime, surtout les banques, mais lorsqu’elles refusaient de préter aux insolvables des minorités elle avaient droit à des PROCES attentés entre autres par un certain avocat nommé Barack Obama avant qu’il siège au congrès.

    Tout ceci est vérifiable sur internet et dans la littérature non-gauchiste, cette crise n’est PAS systémique, l’éclatement de la bulle des subprimes a été volontairement provoqué par la banque centrale US avant qu’elle fasse trop de dégâts parce qu’elle était devenue totalement incontrôlable par les moyens légaux normaux donc par le congrès. Comme Freddie Mac et Fannie Mae donnaient énormément d’argent aux démocrates et que les républicains n’avaient pas une majorité suffisante, les démocrates bloquaient toutes les tentatives légales pour corriger le système. Les autorités monétaires US, donc Ben Bernanke, ont alors du se résoudre à jouer sur le système monétaire et les taux d’intérêts pour faire éclater cette bulle de force. Toute l’historique peut être retracée sur le site de JP Chevallier qui en donne tous les détails. Allez là : http://www.jpchevallier.com/ et vous trouverez dans les archives tout ce qu’il faut.

    @+

    07/07/2009 à 12 h 05 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Jaures <<comme les scolastiques qui, même face aux preuves scientifiques, persistaient à dire que le soleil tournait autour d’une Terre plate>>
    L’économie n’a jamais été une science exacte c’est plutôt une science des tripes et/ou des vices humains. Allez donc voir sur Internet il n’y a pas mal de sites qui traitent de la théorie du chaos, c’est la seule qui puisse tant soit peu expliquer les comportements irrationnels. G.Milliere essaie de faire la part des choses entre ce qui se laisse extrapoler du visible et du palpable, il n’a aucune obligation de résultat.
    Les nombreux prix Nobel en cette matière ont chacun déjà élaboré pas mal de théories sur la marche de l’économie. Aucune de ces théories n’est parfaite et aucune n’a pu prévoir l’ampleur de la crise actuelle. D’ailleurs qui aurait la sagacité de prédire quand elle va s’arrêter ou comment le monde va s’en sortir? Le Gosplan de l’ex URSS était planifié par une armée de statisticiens, de mathématiciens et de cybernéticiens. L’URSS s’en est-elle mieux tirée pour cela?
    Le site des 4V n’a d’autre part émis aucune obligation de visite, ceux qui pensent que c’est un canard qui débite des insanités ont la grande liberté d’aller brouter ailleurs.

    07/07/2009 à 9 h 00 min
  • Luc SEMBOUR Répondre

    L’ineffable Jaurès dit:

    "Personne à l’époque ne faisait allusion à Fannie et Freddy, coupables aussi dérisoires que l’âne de la fable. Personne ne mettait en cause, bien au contraire, les emprunts accordés à la va-vite à des ménages insolvables, proies idéales de spéculateurs sans scrupules."

    Evidemment Jaurès n’a jamais rien lu, à part les organes de presse du parti: le Monde, le Nouvel Obs., Libération et presque tout le reste de la « grande » presse en France…

    Comme le poisson dans son bocal qui croit que le monde fait 30 cm de diamètre, Jaurès ose faire un petit saut hebdomadaire très audacieux au-dessus de la surface de son eau glauque-socialiste pour  consulter les très brefs articles de 4V. Hélas, sans aucun profit pour lui jusqu’à aujourd’hui, puisqu’il croit que seul 4V professe des opinions ultra-minoritaires, mal étayées, d’une dissidence incongrue, plus que suspectes, et de toutes façons sans rapport avec SA réalité.

    à Le TROLL:

    dans un post qui s’est perdu je me permettais de poser la même question que vous sur le devenir des fonds détournés par le très habile financier juif Bernard MADOFF.

    Comme l’avait compris le grand chimiste français LAVOISIER "rien ne se perd, rien ne se crée". 65 milliards de dollars versés en liquide à MADOFF par des investisseurs et intégralement reversés en liquide par MADOFF aux investisseurs qui les ont précédés dans la pyramide de PONZI et aux rabatteurs, n’ont en aucune façon pu être "mangés" par MADOFF, même s’il en a détourné une toute petite partie pour mener très grande vie. 

    Dans ma seconde petite patrie, à Palm Beach, 33480 Floride, de très nombreuses familles juives ont été fortement délestées par MADOFF, voire ruinées. Elles ne mâchent pas leurs mots concernant l’escroc du siècle. Mais, comme disent les américains « your crash is my cash », et d’autres furent forcément plus heureuses, mais infiniment plus discrètes.

    Il est stupéfiant que les médias arrivent à faire le black-out sur ce point sans que les questions ne fusent  de toutes parts…Et que font les procureurs en charge…?

     

    07/07/2009 à 0 h 39 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    LeTroll:<<ce que l’on exige, ce sont des réponses à ces questions>>
    Oubliez le, LeTroll, autant demander à l’État français ce qu’il fait avec les sous des contribuables et pourquoi bon an mal an les dettes augmentent jusqu’à atteindre des sommets astronomiques. Ces questions aussi mériteraient des réponses*) mais elles sont systématiquement occultées.

    *) elles auraient le mérite de garnir un peu mieux l’assiette quotidienne de tout un chacun.

    06/07/2009 à 23 h 38 min
  • grepon Répondre

    "Où est passé l’argent ?"….."Malheureusement, à cette question simple, aucun média, aucune radio, aucune télévision, aucun expert économique, aucun chroniqueur judiciaire ne répond…"

    Bien sur que non, car c’est une question revelant une ignorance econonmique franchement atroce, que ce soit voulu, ideologique, ou gagner honnetement:   Quelqu’un qui pose une telle question revele, en posant la question, qu’il ne sait meme pas ce que c’est "l’argent".   A partir de la c’est une perte de leur temps de vous engagez sur le sujet.   Voila pourquoi personne de serieux ne vous reponds.  

    Quand quelqu’un eduque un minimum en economie vous dit "Argent" ils ne vous parlent pas evidemment pas du metal qui se trouve dans la table periodique des elements.   Mais ils ne parlent pas tellement des billets en papier marque "Euro" ou"Dollar" ou "Yen" non plus.   Comment ca?  Parceque meme si ces billets sont effectivement de l’argent, ils ne representent qu’une infime fraction de "l’argent" qui existe.    

    Pour voir mieux, allez googler le mot "Money Supply" et concentrez vous sur les divers definitions d’argent, y compris les M1, M2 et Cie.   Apres etude, question bonus:   posez vous la question si oui ou non les miles "Frequence Plus" et similaires ne sont pas, eux aussi, des formes d’argent.  Apres relfection, venez poser des questions sensees.

    06/07/2009 à 23 h 10 min
  • grepon Répondre

    "Personne à l’époque ne faisait allusion à Fannie et Freddy, coupables aussi dérisoires que l’âne de la fable."

    Personne sur les4verites peut-etre, MAIS au Congress, les Republicans y sont alle une bonne douzaine de fois depuis 2003 environs, RALANT que les activites de Fannie et Freddie risquaient des degats terribles bien au dela du marche immobilier ou secteurs financiers annexes.   L’Administration Bush a emis le meme argument, avec force, a plusieurs reprises.   Les Democrats, nous les avons, videos CSPAN a l’appui, niant tout risque, et/ou disant que si risques il y avait, ils valaient bien le resultat: c.a.d. pauvres voteurs insolvables (et fiablement Democrats) capable d’acheter des maisons.  

     

    06/07/2009 à 22 h 25 min
  • jaures Répondre

    Quand en Avril 2008 Millière niait l’existence de la crise, un modeste salarié répondant au sobriquet de Jaures écrivait ceci pour commentaire:

    "Qui a dit que la crise actuelle serait comparable à celle de 1929 ? Personne de sérieux. Qui peut honnètement savoir quelles seront les conséquences de la crise actuelle ? Pareillement. Que Millière cesse donc ses augures péremptoires, surtout quand il écrivait le 13 mars 2005 dans un article intitulé "La doctrine de l’administration Bush" ce qui suit:

    "Les baisses d’impôts déjà accomplies vont se trouver approfondies et devenir permanentes par le biais de la loi. Une grande réforme des système de santé est également à l’ordre du jour. Bush a placé l’une et l’autre dans une perspective claire: celle de la construction d’une "ownership society", société de propriétaires."

    Qui était clairvoyant ? Personne à l’époque ne faisait allusion à Fannie et Freddy, coupables aussi dérisoires que l’âne de la fable. Personne ne mettait encause, bien au contraire, les emprunts accordés à la va-vite à des ménages insolvables, proies idéales de spéculateurs sans scrupules.

    Il n’y a plus qu’aux 4V que l’on nie l’existence d’une crise systèmique, comme les scolastiques qui, même face aux preuves scientifiques, persistaient à dire que le soleil tournait autour d’une Terre plate.

    06/07/2009 à 10 h 10 min
  • vitruve Répondre

    AVE
    Sarah Pallin démissionne pour de plus hautes ambitions, enfin le lobby militaro-industriel s’est décidé et a choisi son futur candidat , faites chauffer la colle!
    Bonne nouvelle pour tous les traîne-sabres ( hou! le vilain mot!) la Troisième mondiale est en route…
    VALETE

    06/07/2009 à 8 h 56 min
  • LE TROLL Répondre

    Question à tous les "spécialistes économiques" du site, et il semble qu’il en manque pas d’après ce que je lis au-dessus chez BugBreeder et Grepon pris au hasard.

    voici un mail qui circule et qui pose la vraie question simple et qui intéresse tous les lecteurs de journaux et des magazines, tous les téléspectateurs des télévisions, tous les auditeurs des radios, et les centaines de milliers de personnes dont de nombreux cotisants à l’ARRCO flouées par l’escroc du Millénaire, qui vient d’être condamnée à 150 ans de prison (mais dont les modalités d’emprisonnement restent encore floues) :

    "Cette question tient en 4 mots et s’adresse aux journalistes omniscients qui nous bassinent sur tous les sujets mais qui ne l’ont jamais posée:

    Où est passé l’argent ?

    Où est passé le flouze, le pèze, le pognon, les biftons, le grisbi, le magot, la caillasse, le blé, la monnaie, le fric, le trésor, le liquide, les briques, les patates, l’oseille… ?

    Malheureusement, à cette question simple, aucun média, aucune radio, aucune télévision, aucun expert économique, aucun chroniqueur judiciaire ne répond…

    Car c’est sans aucun doute cela le principal malaise dans l’affaire Madoff : le silence des médias sur le fond de l’affaire.

    Madoff avait mis en place une arnaque sur le modèle pyramidal nous dit-on en guise d’explication, mais toutes celles et ceux qui connaissent ces systèmes de pyramides savent pertinemment que tout l’argent récolté va vers le sommet de la pyramide… Qui était au sommet de cette pyramide ?

    Et d’autres questions pas moins intéressantes suivent : Qui sont les complices de cette immense escroquerie ? Comment une telle escroquerie a-t’elle pu continuer sans que personne ne lâche le morceau, comment une telle escroquerie a pu être possible alors que des Institutions de contrôle sont chargées de lutter contre les délinquants financiers ? Qui a profité de ce système ? Qui a profité de l’argent ?  Qui à ce jour profite encore de tout cet argent volé ?

    Et ce n’est pas en condamnant Madoff à 150 ans ou à 3500 ans de prison que cela changera les choses : ce que l’on exige, ce sont des réponses à ces questions."

    06/07/2009 à 8 h 50 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Grepon <<Ils le savent, ou ils le sentent deja, alors c’est pourquoi ils vont si vite a approuver des lois aussi radicalement stupide que mal-ecrit, sans aucune transparence, sans meme les lire.>>
    C’est la hantise et le cauchemar de Joe Biden qui a d’ailleurs affecté une équipe spéciale de huit personnes chargées de superviser le bien-fondé des dépenses. Huit individus vont-ils suffire à faire ce travail quand on ignore le nombre de vautours et de charognards tournant autour du "pork barrel"?
    C’est pire que le jeu du "quitte ou double"!

    06/07/2009 à 7 h 55 min
  • grepon Répondre

    "Le livre de Barak Obama est en vente en hardcover chez  Amazon pour USD 16.50"

    De grace, n’envoyez plus une centime a ce fraude.    

    Pour les idolatres par contre, ils vont bien sur preferer la version "Audio-book" bien sur, lu par Le Messie lui meme, .ce qui leur laisserait les mains libres….pour pouvoir conduire de facon responsable, dans le respect de la securite des autres automobilistes! 

    06/07/2009 à 7 h 08 min
  • Thomas Berthet Répondre

    Millière est peut être plus desservi par les idées qu’il défend que par lui même. Soyons charitables, critiquons ces idées et oublions Millière. Même s’il n’y a vraiment pas besoin d’être parfait pour lui lancer la première pierre. Même s’il est difficile de débusquer la moindre idée méritant d’être critiquée.

    06/07/2009 à 0 h 44 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Le livre de Barak Obama est en vente en hardcover chez  Amazon pour USD 16.50
    Le lire serait le meilleur moyen de comprendre l’homme qui anime la discussion de ce blog.  Avis aux amateurs!
    Titre: The audacity of hope: thoughts on reclaiming the american dream.
    En ce qui me concerne c’est "wait and see", le peuple américain le rejugera de toute façon dans moins de 4 années, c’est long pour ceux qui sont pressés et court pour ceux qui savent attendre.

    05/07/2009 à 23 h 08 min
  • grepon Répondre

    "Les organismes semi-publics Freddie Mac et Fanny Mae sont des créatures totalement démocrates depuis le début, créées par un président Démocrate. Les démocrates US, nettement plus corrompus que les républicains, sont totalement responsables de cette situation, et comme ils sont maintenant chargés de la régler alors qu’ils l’ont provoqué, ça va être catastrophique. Et Obama lui même vient de Chicago, le plus corrompue de tous les centres démocrates, probablement le lus corrompu des US, ça va tourner au cauchemar. Je ne vois pas Obama être réélu, il ne finira peut être même pas son mandat au train où ça va."

    Il est desormais tres claire qu’en 2010 les Democrats vont perdre beaucoup de sieges au Congress, malgre les milliards de bakshish contenu dans le "Stimulus" designe a limiter les degats.   Ils le savent, ou ils le sentent deja, alors c’est pourquoi ils vont si vite a approuver des lois aussi radicalement stupide que mal-ecrit, sans aucune transparence, sans meme les lire.  

    A la difference des Democrats du Congress, qui font leur reputations par des lois domestiques et scandales annexes, Barack Obama je crois, perdra de son magie a fur et a mesure qu’il traite des affaires internationale.   L’Amerique, d’apres les americains, est pro-liberte dans les affaires etrangeres, et ce serait une trahison de notre raison d’etre (encore d’apres les americains eux memes) de se trouver du cote des dictatures.    Mais Obama ne peut pas s’empecher d’admirer des dictateurs anti-americains.   Les affaires de Honduras et d’Iran ont ete honteuses, et nous ne somme meme pas a 6 mois de son presidence.   Le domaine des affaires internationale etant exclusivement reserve a l’Exectutif, c’est dans ce domaine que le personnage reelle derriere la masque plaisant, raisonnable, et "cool" va tomber, pour reveler le haineux idolatre des dictatures.

    (*)  memoire penible (pour les etatistes) du premier mid-terms sous Clinton, ou Newt Gingrinch a mis fin au reves de Bill

    05/07/2009 à 19 h 13 min
  • Thomas Berthet Répondre

    Millière est peut être plus desservi par les idées qu’il défend que par lui même. Soyons charitables, critiquons ces idées et oublions Millière. Même s’il n’y a vraiment pas besoin d’être parfait pour lui lancer la première pierre. Même s’il est difficile de débusquer la moindre idée méritant d’être critiquée.

    05/07/2009 à 16 h 47 min
  • BugBreeder Répondre

    @ Jaures

    "Soyons clair: plus personne ne nie que la crise, dont nous sommes loin d’être au bout, est une crise systémique du capitalisme et du libéralisme. A ceux qui furent les chantres de cette idéologie, ne reste plus que la dénégation puérile et la rancoeur haineuse. En attendant, les salariés paient."

    Cette crise n’est EN RIEN une crise systémique du capitalisme et du libéralisme, elle a été volontairement provoquée pour éviter une catastrophe encore pire. En 2008, voyant que l’énorme bulle immobilière provoquée par les démocrates US (Freddie Mac et Fanny Mae étaient de très gros pourvoyeurs de fonds de ce parti, Barack Obama ayant personnellement à l’époque en tant qu’avocat attaqué des banques refusant de prêter aux minorités insolvables) devenait incontrôlable et inarrêtable (les Républicains dont McKain ont dénoncé plusieurs plusieurs fois la situation au congrès, mais étant minoritaires ils ne pouvaient rien faire), Ben Bernanke et Tim Geistner ont du se résoudre en 2008 à la faire éclater de force par les opérations monétaires de la banque centrale US puisque le congrès à majorité démocrate refusait de traiter le problème. Plus ils auraient attendu pire ça aurait été.

    Les organismes semi-publics Freddie Mac et Fanny Mae sont des créatures totalement démocrates depuis le début, créées par un président Démocrate. Les démocrates US, nettement plus corrompus que les républicains, sont totalement responsables de cette situation, et comme ils sont maintenant chargés de la régler alors qu’ils l’ont provoqué, ça va être catastrophique. Et Obama lui même vient de Chicago, le plus corrompue de tous les centres démocrates, probablement le lus corrompu des US, ça va tourner au cauchemar. Je ne vois pas Obama être réélu, il ne finira peut être même pas son mandat au train où ça va.

    @++

    05/07/2009 à 12 h 21 min
  • VDB Répondre

    Affligeant de médiocrité! de nouveau et encore!

    Mais est-ce étonnant quand on interroge des professeurs de polique internationnale à propos de Millière et qu’ils nous répondent "Qui ça???"

    05/07/2009 à 2 h 23 min
  • Barney Répondre

    Les USA ont change demographiquement, et cela va s accentuer (de plus en plus de Noirs et de Latinos et d immiges d Asie notamment), cela compte beaucoup dans l election de Hussein Obama.

    Maintenant ou est la surprise qu un nomme Hussein Obama soutienne les terroristes et soit anti-Americain?

    C’est sur que pour moi, je compte les jours de son depart car il m a dit que je n avais pas le droit d’habiter ou je veux en Judee, alors que les Arabes ont le droit d’habiter ou ils le veulent en Israel!

    De plus question nucleaire Iranien c est clair qu il ne fera rien.

    Idem pour la Coree du Nord.

    Idem pour les droits de l homme en Iran.

    Les Americains ont montre qu’ils sont devenus un peuple de debiles profonds pour avoir vote pour un tel guignol sans experience ni profondeur.

    C’est la fin de l empire Romain, ce guignol en 4 ans va rendre les USA dans un tel etat (ett le monde) qu il faudra 10 ans a son successeur Republicain pour reparer les degats (si possible).

    Les Chinois doivent se frotter les mains, et les terroristes aussi.

    Avez vous vu ce guignol s agenouiller devant le roi d Arabie alors qu il s est mal comporte envers la reine d Angleterre? Cela en dit long sur le bonhomme.

    Excusez le manque d accents mais j ai un clavier qwerty.

    Un intervenant a ecrit Obama un destin a la JFK? Fort possible.

    04/07/2009 à 23 h 47 min
  • grepon Répondre

    "Cher Grepon, je me demande si vous habitez réellement aux Etats-Unis. Il me semble que les élections au congrés ont eu lieu en novembre 2006, "

    Moi aussi, je me le demande, de nos jours, mais revenir a votre connerie"

    Vous avez pu googler un minimum avant de le torcher.    Nous amercains appelent communement  les elections Congressionels qui on eu lieu en ’06 des "mid terms", mais il y a aussi des elections pour Senateurs et Members of the House au meme instant que les elections pour President, dont en November 2008.  Ces elections la n’ont pas de diminutive comme "mid terms", mais il s’agit toujours de vertiables elections pour Congress.

    Pour la petite histoire, il est vrai qu’en 06 les Democrates ont gagner des sieges….   C’est souvent dans les mid-terms, que le president du moment voit son parti perdre des sieges, et surtout quand le president est dons son deuxieme mandat….   Le resultant reigne malheurex de Pelosi(House) et Reid(Senat) date de Janvier 07.  C’etait l’instant meme de la fin des espoirs pour renverser vapeur sur les programmes desastrueuese a Fannie Mae et Freddie Mac qui ont ete les engins de notre calamite modiale.   C’etait aussi, a partir de la, un bataille feroce d’empecher leur abondonnement des Iraquiens  comme leur encetres ont fait aux Vietnamiens.   Heureusement Bush et l’Amerique des Amercains a gagne cette bataille legislative de justesse, contre les leaders de la gauche folle, Pelosi et Reid.   Mais ces quelques histoires la sont parmi plein d’autres idioties et actes ignomonieuse ou tyrannique du Congress depuis que Pelosi et Reid ont gange le controle.  

    Il est donc veridique que les Democrats au Congress font du mal a l’amerique depuis Janvier 2007, comme vous semblez vouloir faire remarquer,  Jaures, et non seulement depuis Janvier 2009.  

    Malheureusement, en 2008 Barack a convaincu beaucoup d’idiots a voter pour lui, et etant des idiots bien ignorant, ils ont vote "straight party line" Democrat au lieu de discerner entre les dizaines de noms sur leur ballots sur leur merites, ce qui a envoye a Washigton DC encore plus de Senateurs et Members of Congress Democrat, deplacant, bien sur, encore plus de Republicans au Senat et au House.   Ainsi, avec la resolution recente de la contest d’une place pour le Senat au Minnesota, et la defection de Arlen Specter, les Democrats ont une "supermajorite" au Senat, ce qui veut dire qu’ils peuvent stopper tout "filibuster" au Senat…un ancien garde fou de cette chambre.     Les Democrats vont donc pouvoir passer des bouses…des plans farfelus depensieres et corrompu et franchement anti-americain, sans aucun empechement.   Ils y vont a grande vitesse deja, passant des lois sans les lire.  Et Barack les signe, sans les lire, et ne s’empechent pas du tout, meme tres au contraire, de nous dire qu’ils sont les siens, ses lois, alors qu’ils ont ete torcher par des bureaucrats congressionelles et meme lobbyistes sans nom, travailliant entierement dans l’ombre.

    04/07/2009 à 19 h 39 min
  • Anonyme Répondre

    A LE TROLL : vos amis et contact US sont dans un Etat connu pour être pro-démocrate et BoBo. CQFD et C bien connu.  On a des idées socialo pour la façade (ça fait bien), on la joue cool (ça fait bien aussi), mais on en pense bien moins (là c’est moins politiquement correct. C’est le BoBo-gauche-caviar.

    Les miens sont de l’Etat de Washington, du Kentucky et de Caroline du Sud, vous savez, ce premier Etat à se rebeller contre l’Union en 1862 ?  Et ils ont un réseau de contacts professionnels dans tous les USA.  Mais ils ne sont pas pro KKK.  Celà dit, ils étaient anti-Bush. Mais bon, on verra à l’avenir.

    Joresse : "Cher St Tex, laissez-moi deviner, je parie que vos amis sont des Républicains néo-conservateurs !"

    Et ben non, justement, ils sont attentistes mais très réalistes et bien renseignés.

    Quant aux travers de Millière que vous dénoncez, nul n’est parfait, mais jetez lui la première pierre si vous vous êtes parfait, allez-y !

    04/07/2009 à 14 h 29 min
  • Jaures Répondre

    Cher Grepon, je me demande si vous habitez réellement aux Etats-Unis. Il me semble que les élections au congrés ont eu lieu en novembre 2006, et je suis enclin à penser que le 02 avril 2008 est arrivé APRES  novembre 2006. Enfin, en France en tous cas. Par ailleurs, si les E.Unis avaient subi une crise comparable chaque fois que les démocrates avaient été au pouvoir, l’Améique serait au niveau économique du Darfour !

    Soyons clair: plus personne ne nie que la crise, dont nous sommes loin d’être au bout, est une crise systémique du capitalisme et du libéralisme. A ceux qui furent les chantres de cette idéologie, ne reste plus que la dénégation puérile et la rancoeur haineuse. En attendant, les salariés paient.

    04/07/2009 à 13 h 48 min
  • grepon Répondre

    Juste pour la petite histoire, sur la scene americaine il y a du nouveau.

    D’habitude les conservateurs ne font pas de manifestions avec placards et tout le reste.  Depuis fin fevrier par contre, il y a un mouvement de part a l’autre de la nation, organise localement, de "Tea Parties" se plaignant de depenses federale hors controle et les dettes(c.a.d. impots ou inflations futurs) qui vont decouler.   Des milliers de ce genre d’evenements ont eu lieu, figurant des familles avec placards et slogans d’une caractere bien plus classe et intelligent que ce qui se voit au manifs de militants de gauche tutti frutti.   DEMAIN, sur LE JOUR DE L’INDEPENDENCE, il va y avoir des centaines de fetes organise, avec groupes rock n roll, comediens, VIP’s, feux d’artifice etc de l’apres midi au minuit.   On attend pas de slogans anti-Democrat ou meme anti-Obama, ni les messages caricaturales sur..au hazard, disons, l’IVG ou l’immigration.  Les messages sont typiquement anti-gouvernment en gros:  anti-impots, anti-reglementations, anti-etat-providence, et pro-liberte.   Ainsi, Democrats conservateurs ou patriotique, gays conservateurs, independents y vont aussi.   L’etablissment Republican n’est pas center-stage, et de loin.  Toute est organisee localement.  Tout le monde vien avec leur propre panneaux.   Demain ca risque d’etre plus organise qu’auparavant, car pour faire feux d’arficie les sous doivent venir de quelque part.    A Dallas. l’endroit c’est le ranch des Ewings…la maison du feuillton "Dallas" des annees 80…et les terre autour.   Ils attendent de 10 a 30K personnes.   L’entree est gratuit mais les dons, et les fees pour parking et cout de la bouffe et boissons est sense payer pour le tout.  

    J’espere tout de meme ne pas voir monter un "Tea Party" Parti politique par contre.   Le long de l’histoire americain ce genre de tierce parti a fait plus de mal que de bien a ses propres causes…   Mais voyons, il y a de la revolution dans l’air.   Un degout pour Washington DC qui deborde.

    04/07/2009 à 3 h 00 min
  • Ben Répondre

    "Élection du premier président anti-américain" : Avec un nom comme Obamarx, à quoi devait-on s’attendre?

    🙂

    03/07/2009 à 18 h 11 min
  • grepon Répondre

    "C’est assez rigolo, vous devriez essayer. Par exemple, cet article du 02 avril 2008:

    "Il n’empêche : l’économie américaine ne s’effondre pas. Dans la plupart des secteurs, la croissance se poursuit, à un rythme plus faible, c’est tout. Le chômage ne monte pas. Le ……"

    Va rigolo!   C’etait AVANT l’election d’une majorite de socialistes au Congress, et un presque super-majorite au Senat, ET le president le plus gauchiste de tout les temps, un ideologue qui hait l’Amerique.   Ca a eu un effet immediat sur les "attentes" des acteurs economiques(les individus et boites):   Ils prennent leur decisions d’acheter, depenser, investir, embaucher, epargner, prendre des risques, etc…sur base de leur ATTENTES pour l’avenir.   Quand c’etait claire que les Democrats allait pouvoir ne faire un deuxieme catastrophe NewDealesque pour empiler sur le premier(en banqueroute deja), nous, les acteurs rationnels, ont pris ca en compte dans nos vies quotiens.    Vous avez en face de vous un "capital strike" et un retriccissement massive d’investissment dans l’innovation ou la croissance.   Ca va etre mauvaise pour les Etats-Unis.   En Europe, ca a toute les chances de finir par saigner, et au passage ecraser vos chers systemes sociales.

    "bizarrement, mes collègues potes de notre siège au states (à Syracuse état de NY) me disent exactement le contraire: environ 60% d’opinions positives !"

    Laissons donc ce genre de calculs au professionels du sondage.    D’apres Rasmussen, Obama est deja dans les eaux de "negative approval".   C.A.D. qui deja le pourcentage de la population des Etats-Unis qui approuve la performance globale d’Obama comme president et deja MOINDRE que la poucentage qui n’approuve pas(ou plus).   Sur certains sujets la chute est grave, par exemple concernant l’economie, et bien sur les affaires etrangeres, ou ses bourdes et idioties et trahisons s’empilent.

    03/07/2009 à 16 h 43 min
  • Florin Répondre

    @Vik : "Enfin, les juifs américains ne représentent même pas aujourd’hui 2 % de la population américaine "

    Certes !!! on ne reproche à personne son vote, chacun a le droit de voter selon sa conscience.

    Ce que l’on peut  reprocher aux Juifs américains, si tant est que l’on peut leur reprocher quelque chose, c’est d’avoir : 1. soutenu Obama PAR VOIE DE PRESSE et 2. soutenu Obama en versant des centaines de millions de dollars à son fonds de campagne.

    Heureusement, il n’y a plus beaucoup de lecteurs pour des torchons de gauche comme le NY Times, qui a vendu son siège pour payer les salaires (après avoir vendu son âme dans le même but).

    Ce qui est triste, c’est que l’addition de tout ça, ce n’est pas le Juif de NY qui va la payer, mais bien le Juif d’Israël, qui se farcit tous les jours les barbares d’à coté qui ne rêvent que de le descendre.

    Regardez bien le monde, les barbares ont repris du poil de la bête, depuis que le messie est à la Maison-Blanche. Même les abrutis nord-coréens ont salué son élection par des lancements de missiles, façon de dire au monde entier, avec ce mec-là, nous on craint rien et on vous pisse à la raie.

    03/07/2009 à 12 h 31 min
  • vik Répondre

    @GREPON LE TEXAN a raison : Sans la crise financière des subprimes, arrivée à point, si je puis dire, Barak Hussein OBAMA n’aurait pas été élu !

    Il y a aussi le fait qu’un jeune sénateur noir se présentait à la présidence des E.U. ! Pour beaucoup de jeunes américains, noirs ou blancs, d’ailleurs, c’était un point important, et l’opportunité de tourner la page pour l’Amérique raciste ! En d’autres termes, il fallait faire la preuve que l’Amérique n’était plus raciste !..

    Troisième facteur, ce jeune noir à l’apparence sympathique avait en face de lui un Mc CAIN, certes irréprochable, à tout point de vue, mais déjà âgé de 72 ans ! Cela a certainement pesé, au moment du vote !

    Quatrième point, tous les grands média ont joué la carte OBAMA, à commencer par le TIMES qui ne s’en est pas caché ! S’en est même vanté !…

    Cinquième point : Hillary CLINTON qui s’est battue contre OBANANIA, pour remporter les présidenteilles semble jouer contre lui (ou du moins le laisse faire des conneries) pensant emporter la mise bientôt ! C’est une partie de poker qui semble se jouer, et dont les miseurs sont les pauvres cons que nous sommes tous !

    Enfin, en ce qui concerne Luc SEMBOUR, lorsqu’il dit grosso-modo, je ne vais pas reprendre son propos mot à mot que " les juifs américains sont responsables de l’élection d’OBAMA …" je pense que c’est un peu trop simpliste de le dire, même si, d’après certains sondages, les juifs américains auraient voté à 78 % pour OBAMA ! Les juifs américains sont comme les autres américains, ils votent démocrate ou républicain, et à ma connaissance, il n’y a pas de consigne de vote pour l’un ou l’autre candidat ! Enfin, les juifs américains ne représentent même pas aujourd’hui 2 % de la population américaine !

    Par contre que le spéculateur Georges SOROS y soit pour quelque chose dans l’élection d’OBAMA, peut-être ! Avec la crise des subprimes qui est arrivée, encore une fois, si je puis dire, à point nommé !

    Pour terminer, OBANANIA, même après six mois, et plus … ne sera jamais un homme politique d’envergure ! Bien au contraire !Il a déjà fait la preuve de son incompétence dans beaucoup de domaines !  Et l’on ne dirige pas le pays le plus puissant de la planète avec " un sourire commercial " du style :  dent blanche, haleine fraiche … Superdentifrice …

    VIK

    02/07/2009 à 21 h 55 min
  • chaniol Répondre

    Quel initiative a t’il déja pris pou l’afrique en ce gardant de réprocher les président comme paul biya qui s’éternise au pouvoir.Qu’attend t’il pour parler de démocratie a ces présidents

    02/07/2009 à 21 h 49 min
  • Jaures Répondre

    Cher St Tex, laissez-moi deviner, je parie que vos amis sont des Républicains néo-conservateurs !

    Par ailleurs, vous vous trompez lourdement. Je n’ai aucune haine pour Millière dont je me contente depuis des mois à confronter les écrits avec la réalité. C’est assez rigolo, vous devriez essayer. Par exemple, cet article du 02 avril 2008:

    "Il n’empêche : l’économie américaine ne s’effondre pas. Dans la plupart des secteurs, la croissance se poursuit, à un rythme plus faible, c’est tout. Le chômage ne monte pas. Le secteur immobilier lui-même est loin d’être en chute libre : environ 2 % seulement des emprunteurs ne peuvent pas faire face à leurs échéances. Les prêts aux entreprises ne se sont pas raréfiés : ils ont crû en 2007. La baisse du dollar n’a pas de conséquences majeures sur la consommation américaine. Les fondamentaux restent sains. L’inflation monte un peu et pourrait impliquer une action."

    Parfois je me demande si ce n’est pas Millière qui se hait lui-même.

    02/07/2009 à 18 h 49 min
  • LE TROLL Répondre

    salut @Saint-tex
    bizarrement, mes collègues potes de notre siège au states (à Syracuse état de NY) me disent exactement le contraire: environ 60% d’opinions positives !
    tout dépendrait donc du canard que nos correspondants lisent et de leurs positions politiques respectives: éléphants ou asiniens, va savoir Charles!

    02/07/2009 à 18 h 21 min
  • grepon Répondre

    "puis que "Barak Obama ne sera jamais président des Etats Unis", "

    Mwais, il etait peu probable que Obama gagne, mais pas impossible.   Voyons, lors des primaires chez les Democrats, il a pris a sacre temps a sortir le victoire, et de justesse, contre un autre politicien ayant des "negatives" tres important chez le public, Hillary Clinton.   Reflechissez quand meme un peu:   Faible contre HILLARY, et ceci apres un montagne de depenses jamais vu, et avec les medias clairement de son cote.   

    Il etait tres raissonable de la part de Milliere et tout plein d’autres commentataires sur la scene americaine de predire que les Americains n’eliraient jamais un president ouvertment anti-americain, et tres inexperimente meme en tant que politicien(*).   A la sortie de la Convention des Republicans vers la fin de l’ete 2008, le candidat faible McCain, avec un budget bien moindre que Obama(**)  a pris facilement une avance considerable sur Obama.  

    ===Puis l’arrive de la crise financiere a un moment parfait pour Obama.====   McCain parlait mal sur le sujet de l’economie et il s’est activer a aller faire son boulot (Senateur, et pas Candidat comme Obama) a Washington, et  pendant ce temps Obama avait cet magie de SEMBLER "cool" devant la crise et les desastres malgre son ineptie criant dans la pratique.    McCain voulait reagir et Obama faisait son shtick stupide de calme et cool.

    Alors Obama a gagne… a peine, merci a un sujet dans la campagne ponctuellement, qui est arrive au moment exacte ou il avait grandement besoin.   Sinon, c’etait une victoire pour McCain, avec une petite marge du meme taille que celui d’Obama sur McCain, ou Bush sur Kerry.   Et oui, sans l’eclatement de la crise financiere tres tard la campagne, ce serait McCain President aujourdhui, ce qui aurait ete un bien moindre mal pour le monde que l’homme tres dangereux dont nous allons souffire pour les prochaines 3 ans et demie.  

    Obama va continuer signer n’importe quoi qui passe le Congress, sans aucun jugement, sans demander le moindre discipline, toute en jouant le visage bienveillant de cette legislation, et bien que c’est presque entierement une bestiole sortie du Congress.   Le Congress Pelosi-Reid va continuer a exploiter la crise et leur brieve majorite pour depenser =pour acheter des votes= le plus rapidement possible avant les elections de 2010, degommant des libertes et les epargnes des americains coup par coup.  

    Avec McCain pour mettre un veto, nous serion pas la.    Cette recession va devenir alors tres tres long.   Les medias n’oseront appeler ca une depression bien sur, pas avant que les Democrats re-perdent leur super-majorite au Senat, et perdent leur majorite au House, en 2010.   Quelques mois apres ca sera les Republicans les responsables de ce bordel devenu indefaisable.   Et souvenez, quand l’amerique a une depression, en generale le reste du monde morfle de facon medieval.  Guerres.  Tyrannies. Genocides.

    (*) votant "present" dans la legislature d’Ohio des centaines de fois, une douzaine de mois dans le Senat avant de lancer sa campagne, et AUCUN legislation sous sa plume).   

    (**)  Obama a ete pour le systeme de financement des campagnes dite "public".   Il a fait une promesse solonelle de se limiter a ce systeme, avant de casser cette promesse, tellement sa machine a encaisser des dons anonymes par internet (sans verfier le nom, date, ou toute autre chose sur la carte de credit…ce qu aucun website ne fait) a ete efficace.    McCain, un grand pourfendeur des effets corrompant de l’argent soft et hard dans la vie politique americaine, a pris Obama a son parole, et a opte pour le systeme publique de financement, ainsi limitant les contributions a sa campagne…   

    02/07/2009 à 16 h 15 min
  • Anonyme Répondre

    J’ai reçu mes amis Américains la semaine dernière et j’ai eu des nouvelles du pays.

    Apparemment, près de 60 % des Américains sont déçus par Obama.  Il aurait 4 conseillers les plus proches qui seraient des vrais nuls.  Les Américains ont l’impression qu’on les vend à l’ennemi.  Et Obama a jeté le masque, ce qui n’est pas apprécié du tout.  Bref, les Américains voient l’avenir se corser et se jettent sur les achats d’armes.

    Obama a publié également un livre quelques années avant son élection qui est un brûlot raciste anti-blanc de première classe. En France, il aurait eu un procès retentissant avec les lois anti-racistes, à moins que le racisme anti-blanc ne soit pas illégal en France comme celà semble…  Bref, il paraît qu’il n’y est pas allé de main morte mais que ce livre a été caché pour ne pas gêner sa campagne.

    De plus, mes amis m’ont confirmé ce que je pensais : que le parti Républicain, en mettant en face de lui un vieux briscard bafouillant, avait pipé les dés pour perdre car reprendre le passif de Bush ne leur plaisait pas. Ils ont préféré laisser les démocrates éponger pour reprendre ensuite les rennes quand les gens auront compris les effets néfastes du ruineux parti Démocrate "gauchiste-caviar".

    Celà dit, je reste persuadé qu’il aura la destinée de JFK car le pouvoir blanc reste majeur de très loin aux USA.  Et vu ce qu’il a écrit et ce qu’il fait, il l’aura bien cherché.

    PS : Pathétique la haine gratuite de Joresse envers Millière. 

     

    02/07/2009 à 8 h 45 min
  • Commesi Répondre

    "Il a bien signifié au régime de faire attention car les yeux du monde étaient braqué sur leur pays , "

    Ah! Ah!  Ca va faire trembler le regime iranien terriblement, d’entendre dire que les "yeux’ du monde sont "braque" sur eux!   Il vont arreter leur conneries toute de suite, y compris support au terrorisme, destabilisation de l’Iraq, meurtres hebdomadaire chez eux, repression, fanatacisme religeux mortifere, et surtout il vont arreter de developer la bombe atomique.   Mais bien sur, parce que nos yeux sont "braque" sur eux comme jamais auparavant.   Non mais, nous baraq-ons nos yeux maintenant.

    "il a fait de la realpolitic en soulignant qu’il y avait peu de différence entre le président sortant et son opposant"

    Et il voudrait bien que tout cet histoire deplaisant de manifestations et meurtres disparait des ecrans televiser pou qu’il puisse aussi rapidement que possible operer son magique, son Jedi Mind Trick ou quoi avec le fuehrer (re)elu sur comment il n’est pas bien de developper des armes nucleaires, entrainer et fournir terroristes, menacer ces voisins de genocides, et de faire exploser des soldats americains.   C’est super-urgent que Obama puisse avoir cette discussion.   Il emplore le regime iranien de s’engager avec lui dessus.  Par contre, il ne fait aucune MENACE pour aller avec, malgre le fait qu’il est commandant en chef de l’armee le plus efficace et le plus puissant du monde, et malgre le fait que cette armee est bien installer tout autour de l’Iran, avec un force de frappe pret a tout moment faire des degats au regime….   Il emplore, sur ses genoux.

    "En faire plus , à la méthode Bush ? Mais pour quels résultats ? Soutenir activement l’insurrection c’est la délégitimer "

    Hmmm Allons voire:   On a fait rien du tout, et on a dit rien du tout.   Obama et le state department se sont desinteresses presque totalement, mais le regime iranien a TOUT DE MEME accuse l’Angleterre et les Etats Unis d’avoir incite les manifs.   Alors, vous avez strictement TORT Magny, il n’y a vait aucun benefice a ne rien dire.   Les oppossant vont tout de meme etre enleve, torture, et execute comme toujours en Iran, depuis 1979.

    "ressouder les iraniens autour du régime ( l’union sacrée contre l’ennemi qui blanchit les régimes les plus noirs ) ."

    La celebration des iraniens, a voir leur gouverment, et surtout les policiers speciales et gardes des mullahs, et les mullahs eux memes, se faire desintegre sous coups de JDAMs et missiles croisiere vous surprendrait, alors.   Moi, non.   La haine contre les mullahs et leur regime est feroce.  Le probleme c’est un parait que avec le cas d’Iraq auparavant.   Les peuples ne peuvent pas se libere.  Ils sont desarmee, et le systeme de securite et repression et bien ficille et tres severe.   Alors, autant qu’on demolissent une bonne centaines de batiments de ce gouvernment, une belle jour, d’un coup.

    "et pour la première fois depuis 1979 il perd une grande part de son assise populaire ,"

    Alors vous ne comprennez pas grande chose de la revolution ou des iraniens.  Les mullahs se sont rendus tres impopulaire, et tres rapidement, apres avoir pris le pouvoir.   Avant de prend le pouvoir, les mullahs parlaient et agissaient de facon assez sympathique.  Apres, c’etait directement le terreur, l’opression, l’implosion, et tres tot.   L’assise populaire a ete perdu il y a presque 30 ans, mais il commendable de votre part que reconnaissez au moin que c’est le cas aujourdhui.  C’est deja ca.

    "Maintenant , comme le dirait Rambo : sans armes on ne changera rien . Mais le moment d’utiliser les armes , ou l’intimidation , compte plus que leur emploi ."

    Effectivement, et les mullahs savent parfaitement que Obama ne leur menaceraient crediblement de RIEN.   D’abord, c’est son personnage.  Il n’arrete pas de faire le tour du monde deplorant la politique etranger des Etats Unis et notre arrogance..blah blah blah.  Puis, il vient de deplorer toute idee de s’emiscer dans les affaires iraniens.  (Etre "meddlesome" dans le V.O.), toute en revenant a son desire de travailler avec ce regime qu’il dit "souverain"…bien que cet regime ne respect pas la souvernete des autres pays.   Je suis d’accord avec Magny en quelque sorte que le menace d’utiliser des armes, c’est souvent la meme chose que les utiliser.  Mais Obama rend ca inoperant, car ce n’est pas credible qu’il utiliserait la force.   Il s’emascule, et le faisant il enleve toute possibilite de prevenir un iran nucleaire, et une hecatombe terrible.

    02/07/2009 à 2 h 31 min
  • jaures Répondre

    Ah ! Cette aigreur de Millière pour Obama ! Pourquoi ? Objectivement pas de réelles raisons. Bush n’a pas causé plus de tort à Poutine ou ‘à Hu Jintao. Par ailleurs, Obama n’est élu que depuis 6 mois et a hérité d’une crise et de deux guerres. On pourrait lui accorder quelques délais, attendre qu’il fasse ses preuves, même avec un regard critique.

    Or, à lire Millière, on s’attend chaque jour à voir Obama arriver au bureau bardé de dynamite pour se faire sauter avec la Maison Blanche en hurlant allah akbar !

    Pourquoi tant de haine ? L’explication est simple. L’élection d’Obama a ridiculisé Millière dont le peu d’audience était liée à son aura de "spécialiste" des Etats Unis. Après avoir écrit que "Giuliani a toutes ses chances contre H.Clinton", puis que "Barak Obama ne sera jamais président des Etats Unis", sa crédibilité a pris un coup fatal, même dans le cénacle restreint des néo-conservateurs Français.

    Il ne reste plus à Millière qu’à déverser son fiel dans cette modeste et confidentielle tribune. Pathétique !

    01/07/2009 à 22 h 37 min
  • Luc SEMBOUR Répondre

    Guy Millière voit clair dans le triste sire Barak Hussein, mais il pourrait rappeler que les juifs américains ont une responsabilité écrasante dans sa sortie de l’incognito et surtout dans son élection.

    01/07/2009 à 21 h 52 min
  • Florin Répondre

    Ecoutez, y’en a plus pour longtemps. Vivement 2010 ! un nouveau Congrès saura s’opposer efficacement aux lubies de ce messie-sans-papiers, sorti de nulle part.

    Gageons que, d’ici là, les grosses boîtes qui ont donné des dollars par dizaines de millions pour sa campagne auront mordu la poussière. Ce ne sera que justice !

    à l’année prochaine ! (et merci au Grépon pour son analyse).

    01/07/2009 à 19 h 21 min
  • Frank Répondre

    Obama hait la democratie liberale et capitaliste, c’est pour ca qu’il soutient toutes les causes anti-occidentales. En ce sens, il suit la doctrine marxiste mais aussi la doctrine de l’extreme-aigrie. Triste epoque de decadence qui va probablement voir le declenchement de la 3eme guerre mondiale par un idiot haineux.

    01/07/2009 à 18 h 46 min
  • Magny Répondre

    En ce qui concerne l’iran l’approche de Obama n’est pas idiote , n’en déplaise à Millière . Il a bien signifié au régime de faire attention car les yeux du monde étaient braqué sur leur pays , il a fait de la realpolitic en soulignant qu’il y avait peu de différence entre le président sortant et son opposant ( ce qui au sens strict est vrai , même si on pourrait lui objecter que les grandes différences sont petites avant de devenir grandes … ) .

    En faire plus , à la méthode Bush ? Mais pour quels résultats ? Soutenir activement l’insurrection c’est la délégitimer , ressouder les iraniens autour du régime ( l’union sacrée contre l’ennemi qui blanchit les régimes les plus noirs ) .

    Le régime vient de montrer son aspect le plus dictatorial , et pour la première fois depuis 1979 il perd une grande part de son assise populaire , ce qui ouvre des perspectives intéressantes sur son évolution et sur ses relations avec l’Occident . Maintenant , comme le dirait Rambo : sans armes on ne changera rien . Mais le moment d’utiliser les armes , ou l’intimidation , compte plus que leur emploi .

    Quand ( et comment ) ce régime basculera-t’il ?

    01/07/2009 à 17 h 02 min
  • grepon Répondre

    Voila le president des Etats-Unis eleve par communistes, copain d’un terroristes domestiques gauchistes, frequentuer des serments racistes et Marxistes du fou furieu "Reverend" Wright, ancien agitateur chez les chemises brunes ACORN, homme sans accomplissements remarquable hors d’academie(dont il n y a aucun record publique disponible de ses ecrits ou notes…rien), et le comble, polticien ouvertment corrompu de Chicago, entoure de politiciens de Chicago.  

    Son attitude de support sans reserves envers le tentative du President de Honduras de faire une troisieme terme en toute illegalite vient de relever que cet imposteur d’Obama est effectivement pro-fasciste:    Il s’est excuse de ne pas avoir ete ferme, et de facon immediat et sans reserves, contre le regime iranien, en disant qu’il ne voulait pas etre "meddlesome" (s’emiscer) dans les affaire de cet etat souverain.   ….    Quelques jours plus tard, quand le Honduras democratique enleve des ses fonctions un president qui voulait faire du Honduras sa chose a lui(dans l’illegalite le plus claire), Obama et son State Department ont reagit de facon immediat et ferme CONTRE le gouvernment democratique de Honduras, et de ses lois, et de son Congress, et de son Cours Supreme, POUR l’usurpeur corrompu et gauchiste se voulant installer comme president a vie.  

    Ce qui s’est passe au Honduras, c’est qu’un coup d’etat a ete supprime par l’armee, agissant dans le sens du Cours Surpreme et la legislature.   Mais, pour Obama et le State Department, l’action de l’armee a ete le coup d’etat, et le usurpeur est toujours president.

    Ce genre d’agissments par un President des Etats Unis invitent une croissance de tyrannies de part a l’autre du monde, renversant une tendance promu par une serie de Presidents americains depuis un siecle, presque sans interruption(*).  

    (*)  ET de grace, Jaures et Cie, essayer de ne pas vous ridiculisez concernant les alliances malheureuse de la guerre froide.  C’est particulierement ridicule venant de communistes et socialistes qui ne voyait rien de tres mal dans les communismes meurtieres de cette planete, et leur hecatombe depassant 100 millions de vies humaines supprimee.   La guerre froide a ete un conflit existentiel entre la liberte et un ennemi qui a pu le detruire pour de bon sur notre planete.  Le but des Etats-Unis dans ce conflit a ete de gagner dans ce conflit globalement, pour maximiser l’espace et l’espoir de la Liberte.   Aujourdhui, Obama laisse tomber ce projet en faveur de faire criser l’economie et la securite americaine, pour inciter au mieux des opportunites de faire entre l’etat dans toute choses, et supprimer les ennemis du tout a l’etat.   Il veut voir des gouvernments socialistes authoritaire gerer le reste du monde, et eviter des conflits exterieures au maximum, pour se concentrer sur l’asservissement des americains.

    01/07/2009 à 16 h 45 min
  • christian pène Répondre

    chez nous à part le FN , tous les partis sont francophobes à divers degrés……la détestation de son peuple, chez nous on connaît

     

    respectueusement  christian pène

    01/07/2009 à 11 h 47 min
  • Anonyme Répondre

    Mr Millière:

    J’apprécie beaucoup ce que vous écrivez, mais êtes vous capable de parler d’autre chose que de Banania?

    01/07/2009 à 8 h 17 min
  • manu Répondre

    Un article agressif et rempli de haine envers tous qui pense différemment. Les4 vérité d’Israël.  

    01/07/2009 à 7 h 13 min
  • kolbert Répondre

    Et très bête aussi. Ce commentaire est affligeant de bêtise. Je lis de temps en temps ce blog et je me dis que les commentaires aigris et nauséeux qui se déversent tout au long de ces pages soulignent l’état de déliquescence de la pensée néo-conservatrice.

    01/07/2009 à 6 h 51 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: