Le problème de la surpopulation mondiale

Posté le 12 septembre , 2012, 12:00
4 mins

En 2011, le Départe­ment des affaires économiques et sociales de l’ONU a fortement révisé à la hausse ses hypothèses précédentes en termes de projection démographique.

L’ONU reconnaît que les experts se sont trompés sur plusieurs points :

– Le déclin de la fertilité des femmes dans les pays les plus pauvres a été moins rapide qu’attendu.
– Plusieurs pays riches (dont les États-Unis, le Danemark ou le Royaume-Uni) voient naître chaque année plus d’enfants que ce que beaucoup de démographes pensaient.

– Plusieurs pandémies (le sida notamment dans certaines ré­gions africaines et asiatiques), sans être réellement maîtrisées, ont eu des effets démographi­ques moindres que ce que craignaient les épidémiologistes.

Alors que l’ONU pensait que le cap des 9 milliards d’habitants serait atteint en 2100, il est maintenant admis, d’après la dernière projection publiée le 3 mai 2011, que l’humanité pourrait atteindre 9, 3 milliards de personnes vers 2050 et que l’hypothèse haute (accroissement d’un milliard à chaque décennie) pourrait poser de sérieux problèmes politiques et socio-économiques à l’humanité.

Des gens de bon sens l’avaient pressenti bien avant que l’ONU le reconnaisse. C’est le grave problème de la surpopulation mondiale qu’il serait préférable d’anticiper avant qu’il ne soit trop tard !

En 2010, la population mondiale comptait 6,9 milliards d’habitants : elle a été multipliée par 2,7 depuis 1950. L’Asie, qui représente près des deux tiers de la population mondiale, a presque triplé sa population depuis 1950, tandis que l’Afri­que l’a plus que quadruplée pour dépasser le milliard d’habitants en 2010, soit le septième de la population mondiale.

L’Europe, qui représente un dixième de la population mondiale en 2010, a, quant à elle, augmenté sa population d’un tiers seulement sur la même période.

Les USA ne représentent que 5 % de la population mondiale et la France, moins de 1 %.
Croire en une décélération rapide du nombre de naissances dans le monde n’est pas réaliste car, s’il y a bien une baisse de la fécondité, parallèlement, les personnes en âge de procréer sont de plus en plus nombreuses. La population mondiale ne cesse donc pas d’augmenter.

Puisque, pendant les six dernières décennies, on a vu la population mondiale presque tripler, il n’est pas déraisonnable de penser que, pendant les quatre décennies suivantes (c’est-à-dire jusqu’en 2050), cette population pourrait augmenter d’au moins 50 %. La première décennie du XXIe siècle indique d’ailleurs que cette estimation sera certainement dépassée !

24 Commentaires sur : Le problème de la surpopulation mondiale

  1. jean-guy

    11 octobre 2016

    bonne chose chère

    Répondre
  2. 24 juin 2014

    Ce problème est essentiel et effet et il est très injustement mis de côté dans la plupart des débats sur l’écologie
    En France seule l’association Démographie Responsable semble s’en préoccuper
    Toutefois un livre a été récemment été écrit sur le sujet : Moins nombreux plus heureux, aux éditions Sang de la Terre. Il montre qu’aux yeux de certains cette question devrait cesser d’être taboue.

    Répondre
  3. philippe bestetti

    11 avril 2014

    La surpopulation mondiale etait déjà dénoncée dans un numéro de l’illustration de 1941 ou 1942 comme quoi l’ONU ….
    Le plus curieux c’est quaucun parti politique ne dénonce ouvertement ce problème. Faut il en créer un ?

    Répondre
  4. Paul

    12 février 2014

    “Des gens de bon sens l’avaient pressenti bien avant que l’ONU le reconnaisse” ???

    Et l’ONU et les médias de masse parlaient de ce sujet en présentant les même données que vous il y a 15 ANS !!

    LE MONDE | 26.11.1999

    Par LUCAS DELATTRE

    “COMBIEN d’hommes y aura-t-il sur terre à la fin du XXIe siècle ? L’ONU, dont les prévisions chiffrées en matière de démographie sont en général vérifiées par les faits, a révisé son pronostic à la baisse il y a quelques mois. Elle prévoit qu’il faudra plus d’un siècle pour assister au doublement de la population actuelle. La barre des 12 milliards ne devrait pas être touchée avant 3020 et nous serons presque 9 milliards en 2050. « Nous devrions, sans grand risque de se tromper, être 9,5 milliards autour de 2050 », estime pour sa part Jacques Vallin, chercheur à l’Institut national d’études démographiques (Ined). Lorsque le monde a atteint la barre des 6 milliards d’habitants en 1999, c’est après avoir vu sa population multipliée par quatre en cent ans (il y avait 1,5 milliard d’hommes en 1900). ” etc…

    Répondre
  5. lou

    20 septembre 2012

    @iosa – Il y a gros a parier que la situation de la France, hélas, à toutes les chances d’empirer dans les prochaines années et non de devenir normale. Les chances pour la France sont français comme vous et moi. Qu’allez-vous en faire ? Et la liberté n’est pas l’exclusivité de la France. Charles de Gaulle, dans sa déclaration de mars 1959, nous avait bien prévenu compte tenu du taux de fécondité des femmes musulmanes. Quand les français de souche deviendront minoritaires chez eux la situation va se corser. Qui invitera l’autre à partir ? Vous croyez que ce phénomène se passera sans heurts ? Par ailleurs ce bouquin “les corps indécents” préconise l’Ukraine, la Russie, ou l’Amérique du Sud derniers bastions de la chrétienté mais sûrement pas d’aller s’installer au Magreb ! Le Japon sera lui aussi épargné. Plus près de chez nous, la Pologne.

    Répondre
  6. PIGIS

    18 septembre 2012

     A lire la pauvreté de la plupart des commentaires, on se rend compte que les Français se désintéressent du plus grave problème dont le monde aura à subir les conséquences dans les prochaines décennies, c’est à dire demain pour les générations suivantes.

    Répondre
  7. IOSA

    18 septembre 2012

    Alors bon voyage [email protected]

    Mais lorsque la situation en France sera redevenue normale, n’achetez pas un billet de retour pour profiter de la liberté que d’autres auront conquis pour les leurs.

    IOSA

    Répondre
  8. Lou

    16 septembre 2012

    Mon cher Iosa si votre proposition nourriture contre contraception est retenue et surtout appliquée, la France va se vider d’une grande partie de sa population. Sinon, je vous conseille d’apprendre la langue arabe qui est porteuse d’avenir, le vôtre mais surtout celui de vos enfants. On n’arrête pas le progrès. Il va falloir s’y faire et changer nos habitudes. Les français adorent tout ce qui est un peu exotique. Ils vont être servis. Que du bonheur !

    Répondre
  9. IOSA

    14 septembre 2012

    [email protected]

    Ce qui est certain lorsque l’on fuit au lieu de résister voir même combattre pour sauver sa peau, c’est que l’on laisse l’envahisseur libre de prendre possession de nos biens et du terrain.

    Alors ne nous étonnons pas de leur avancée sur tous les fronts, y compris celui de la chrétienté puisque négligemment l’ avant dernier représentant de Dieu sur Terre à embrassé le Coran et fut beatifié par la suite pour ce geste écoeurant.

    Lorsque je dis qu’il faut échanger nourriture contre moyens de contraception, il va s’en dire que le refus d’execution de la part incombant à celui qui veut profiter de la manne nourricière sans contrepartie est strictement interdit.

    C’est nourriture contre contraceptif sinon crêve….Ce qui revient exactement au même pour régler leur problème de surpopulation.

    IOSA

     

    Répondre
  10. Lou

    14 septembre 2012

    @iosa S’expatrier dans des pays comme la Russie ou l’Amérique du Sud qui resteront les derniers bastions de la chrétienté. La France deviendra le premier pays musulman d’Europe. Le simple fait que les femmes musulmanes enfantent 4 à 5 fois plus que les françaises de souche est une évidence. Maintenant si vous êtes capable de faire prendre la pilule aux femmes musulmanes il nous reste un espoir. “nourriture contre prise de la pilule” On peut toujours rêver. Plus moi en tout cas.

    Répondre
  11. IOSA

    14 septembre 2012

    [email protected]

    À moins de cesser d’avorter à tours de bras.

    Pour combattre la surpopulation ou pour tenter d’endiguer l’envahisseur en créant des soldats ?

    Parce que votre solution nous mène nul part, l’armée n’existe plus sous sa forme obligatoire et d’ici que vos bambins atteignent l’age de tenir une arme, nous auront déjà un président islamiste.

    Nos gouvernants devraient mettre de l’amidon dans leur slip, sinon la seule et unique solution consisterait à reproduire  le "printemps arabe" en France, mais sous la forme labellisé "made in France".

    Et puis, ce n’est pas nouveau, la France aime bien installer des démocraties islamique partout dans le monde ( Iran, Lybie et prochainement la Syrie) sans que celà ne gène le clergé…alors pourquoi pas sur notre sol ?

    IOSA

    ps: je n’ai cité que trois pays, mais il y en a davantage

    Répondre
  12. Fucius

    13 septembre 2012

    Il existe un risque réel de surpopulation de plusieurs pays, et d’invasion de plusieurs autres. En ce qui nous concerne toutefois, Français, c’est la disparition qui nous est promise, aboutissement logique du nihilisme. À moins de cesser d’avorter à tours de bras.

    Répondre
  13. druantphilippe

    13 septembre 2012

    @Quinctus :

    je pense aussi que TRM a (eu) raison mais avec plus de 200 ans de retard , le temps pour le sinistre bipède lapiniste et si sûr de son intelligence , de prélever toutes les matières contenues dans le sous sol et de saccager la nature sans laquelle il ne pourrait subsister .
    Il y a bel et bien surpopulation mondiale Europe incluse ,mais ici , les familles blanches limitent la taille de leur progéniture .
    Dire que la terre pourrait nourrir en mode "organique" 12 milliards d’ habitants relève du plus pur crétinisme à la Ziegler : aucun cadastre d u potentiel agricole de chaque sol n’ a été réalisé à l’ échelle mondiale : de plus , la biodiversité doit aussi avoir sa place et ne pas l’ abandonner au bipède arrogant .

    Répondre
  14. Anonyme

    13 septembre 2012

    Depuis quelque temps déjà, je me demandais si nous étions à nouveau en 1788 ou en 1938…..

    Je crois avoir la réponse :

    Nous sommes à la fois en 1788 et en 1938 !

    Un vrai tour de force……..

    "C’est pas pour m’vanter mais y fait beau"

    (Alphonse Allais)

    Répondre
  15. quinctius cincinnatus

    13 septembre 2012

    @ IOSA

    allez donc donner la " pilulle " en Terre d’Islam  et vous vous retrouverez rapidement … eunuque !

    mais ce serait , j’en conviens avec vous et pour l’avoir déjà dit  ,effectivement l’unique et bonne solution

    l’indice de fécondité baissait au Maroc et en Tunisie ( pour l’Algérie je l’ignore )  , j’ai tout lieu de croire qu’il va remonter …

    Répondre
  16. pi31416

    13 septembre 2012

    ««Allez donc faire prendre la pilule aux femmes musulmanes !»

    Elles sont déjà habituées à prendre des piles, pourquoi pas la pilule?

    Répondre
    • 19 mars 2017

      7000 enfants violés et tortures ne suffit pas àta ccommunauté .

      Répondre
  17. IOSA

    12 septembre 2012

    Il n’existe pas de problème de surpopulation mondiale…Mais il existe bien un réel problème de surpopulation dans certains endroits du globe.

    La différence, c’est que cette surpopulation vient migrer chez nous, là est le réel problème.

    Sinon, que cette surpopulation meure de famine chez elle, ne me pose pas vraiment de problème puisque après tout il s’agit de son choix ( de son gouvernement & de sa culture qui refuse toute forme d’anticonception).

    Au fait, le livre  " les corps indécents" est une pure connerie, car il faudrait faire comme " eux" et s’expatrier et donc se retrouver à leur place….non merci !

    IOSA

    ps: pour ceux qui penseraient que je suis un tantinet égoïste ( ex: les associations d’aide humanitaire) et bien ils se fourent le doigt dans l’oeil.

    Je veux bien aider, mais selon moi, il ne suffit pas donner à manger, il faut exiger une contrepartie…donc nourriture contre prise de la pilule et tout autre moyen de contraception.

    Celà aura au moins le mérite de limiter la surpopulation chez eux et à long terme les rendre autosuffisant.

     

     

    Répondre
  18. Anonyme

    12 septembre 2012

    Bravo pour cet article très au fait des dernières projections onusiennes de mai 2011. Celles-ci ont effectivement eu l’effet d’une bombe dans les milieux écologistes qui s’inquiètent du sujet : rappelons-nous que nombre de démographes s’évertuaient depuis plusieurs années à rassurer l’opinion sur la stabilisation prochaine des effectifs de l’humanité, Gilles Pison et Hervé Le Bras en tête… Est-ce à dire que tout est perdu et que nous marchons résolument vers l’abîme ? Nous sommes un certain nombre à penser qu’il est possible d’éviter le pire : regroupés au sein de l’association « Démographie Responsable », nous tentons de mobiliser le public francophone.

    Répondre
    • Darlande

      5 décembre 2017

      Bonjour,
      Pourriez-vous m’envoyer quelques renseignements (articles, par exemple) ?
      J’aimerais en savoir un peu plus. Il est vrai que pour le moment, le problème dit de “surpopulation” est absent des débats, et je me demande bien pourquoi..
      Je vous remercie pour votre réponse.

      Répondre
  19. F

    12 septembre 2012

       La même ONU nous prédit une catastrophe climatique qui détruira des milliards de personne…
       La même ONU nous prévoit tous les ans via l’OMS des pandémies qui nous décimeront…
       L’ONU nous prédit des catastrophes apocalyptiques régulièrement, il suffit de choisir celle que l’on veut monter en épingle.
       Je ne sais pas comment on peut encore accorder du crédit à un organisme qui passe son temps à crier " au loup".

      

    Répondre
  20. quinctius cincinnatus

    12 septembre 2012

                    " croissez et multipliez vous " disent les Ecritures

                                   les Ecritures auraient elles torts ?

                                           Malthus aurait il  raison  ?

    et pour tous les yankeedolâtres du blog  cette citation de Chef Seattle ( 1786-1866)

    "  Maintenant que tous les bisons ont été massacrés , tous les chevaux sauvages domptés , les coins les plus secrets de la forêt empuantis par l’odeur des hommes , et la perspective des montagnes hachées par les fils qui parlent , où est la nature ?  Disparue  . Où est l’aigle  ?  Disparu .  "

                 notre avenir est un ciel d’ouragans , de vents de sables , de désert

    combien apparaissent dérisoires ces luttes imbéciles pour acquérir plus de pouvoir , plus de richesses… en un mot … plus d’orgueil

    Répondre
  21. Lou

    12 septembre 2012

    La surpopulation mondiale pose effectivement problème puisqu’elle entraînera la ruine de la planète et mettra en péril l’existence même de ses habitants. (Le livre “les corps indécents” classé dans le TOP 100 mondial ne dit pas autre chose sur ce sujet). Par ailleurs la population musulmane progresse sans cesse et deviendra majoritaire d’abord en France, ensuite en Europe et plus tard dans le monde (fin XXIe siècle) si celui-ci existera encore. Allez donc faire prendre la pilule aux femmes musulmanes !

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)