Le vrai visage d’Obama

Le vrai visage d’Obama

Je pensais qu’Obama avait très peu de chances d’être élu Président des États-Unis. J’avais tort. En parcourant le pays, année après année, j’avais certes remarqué que, dans les grandes villes universitaires et chez les bourgeois bohèmes, une forme de prurit gauchiste aux accents parfois haineux s’était disséminée qui avait fort peu à voir avec l’esprit de tolérance qui avait prévalu jusque-là, mais je pensais que l’esprit de l’Amérique profonde et des pères fondateurs prévaudrait.

Je me suis trompé. Mais ce qui doit être souligné maintenant, car c’est d’une importance extrême pour les années à venir, est la réponse à une question : qui est Barack Obama ?

Obama, c’est fort peu dit en France, n’est pas simplement un Président qui vient de l’ultra-gauche. C’est, au vu de ses origines intellectuelles, de ses années de formation, de l’essentiel de sa vie d’adulte, le Président le plus à gauche que les États-Unis aient connu dans toute leur histoire. C’est un homme qui, voici quelques mois encore, trouvait très fréquentables d’anciens terroristes non repentis, des islamistes, des antisémites et des ennemis avoués de la civilisation occidentale.

C’est un homme dont la campagne électorale s’est révélée très efficace, mais n’en a pas moins reposé sur des réseaux de militants de gauche et d’extrême-gauche qui n’ont reculé devant rien pour gonfler les listes électorales, y compris la fraude : des plaintes ont été déposées à ce sujet dans quatorze États contre une organisation appelée Acorn, payée par la campagne d’Obama.

C’est un homme qui a bénéficié de financements sans précédent pour parvenir à ses fins, et qui a reçu des fonds d’origine indéterminée, voire très douteuse. C’est un homme qui arrive au pouvoir en même temps qu’un Congrès dirigé par deux individus, Nancy Pelosi et Harry Reid, qui représentent par eux-mêmes la loony left, la gauche cinglée, qu’on rencontre à San Francisco, à Greenwich Village, au Capitole, mais nulle part ailleurs…

C’est un homme qui est arrivé à ses fins par une grande forme d’hypnose collective, en laissant ses stratèges créer autour de lui une vague irrationnelle et délirante comme il ne s’en était pas vu depuis les premiers succès des Beatles, avec cette différence que les Beatles étaient des artistes et ne prétendaient accéder nulle part au pouvoir, et encore moins dans la première puissance du monde.

Si, au-delà des Beatles, je devais procéder à des comparaisons politiques, je n’en trouverais pas sans songer à certains dictateurs d’Amérique latine, Juan ou Evita Peron, par exemple. Et c’est un point qui m’inquiète. Nombre d’Américains ont voté pour Obama parce qu’il leur a semblé séduisant, parce qu’il parlait de changement dans l’espoir ou d’espoir dans le changement. Ils ont voté parce qu’on leur a fait signer un papier et qu’on est venu les chercher en voiture, parce que c’était à la mode, parce que ne pas voter Obama, c’était ringard, voire « raciste ».

Un autre point m’inquiète : les médias américains ont, pendant quelques mois, rendu compte de la campagne électorale comme s’ils étaient devenus les équivalents américains de Voici ou de Gala, comme si Obama était leur idole, comme si McCain était un vieux crétin et Sarah Palin une débile profonde. Voir les médias d’un grand pays tomber à ce niveau d’indigence servile est à pleurer.

Il se dit avec insistance qu’Obama gouvernera au centre en pensant à la trace qu’il voudra laisser dans les livres futurs. Je veux bien l’espérer et lui laisser quelques instants le bénéfice du doute. Mais je suis extrêmement sceptique. S’il a menti trente années durant à tous ceux avec qui il a travaillé et noué des liens amicaux, c’est qu’il est le plus grand manipulateur que la terre ait jamais porté. Je pense plutôt que c’est un radical qui a retenu les leçons de son maître à penser, Saul Alinsky, le père spirituel de tous les agitateurs sociaux américains depuis les sixties. Infiltrez les appareils, disait Alinsky qui, à l’évidence, avait lu Antonio Gramsci, n’hésitez pas à tenir un discours modéré, avancez depuis là graduellement vers vos objectifs.

La démarche sera peut-être graduelle. Le but n’en est pas moins de faire des États-Unis un pays très différent. Le but est aussi de changer le monde. Nous sommes face à des risques majeurs, et potentiellement mortels.

Partager cette publication

(54) Commentaires

  • Jérôme Répondre

    Trois ans après l’élection d’Obama, on ne peut que constater que sa présidence est un lamentable échec. Ses chances de réélections s’amenuisent de jour en jour. Regardons le bilan désastreux d’Obama :

    • Explosion du chômage (10%)
    • Un déficit public colossal passé de 240 milliards de dollars sous Bush à 1500 milliards en 2011 (alors qu’Obama dénonçait le déficit creusé par Bush pendant sa campagne)
    • Dégradation de la note de la dette américaine
    • Échec de la réforme du système de santé, jugée inconstitutionnelle
    • Pas de fermeture de Guantánamo, ce qui était pourtant une promesse de campagne
    • Nombreuses reculades (qualité de l’air…)

    Face à cela la clairvoyance de Guy Millière et la justesse de ces propos apparaissent aujourd’hui évidentes.

    03/09/2011 à 21 h 39 min
  • Jérôme Répondre

    Trois ans après l’élection d’Obama, on ne peut que constater que sa présidence est un lamentable échec. Ses chances de réélections s’amenuisent de jour en jour. Regardons le bilan désastreux d’Obama :

    • Explosion du chômage (10%)
    • Un déficit public colossal passé de 240 milliards de dollars sous Bush à 1500 milliards en 2011 (alors qu’Obama dénonçait le déficit creusé par Bush pendant sa campagne)
    • Dégradation de la note de la dette américaine
    • Échec de la réforme du système de santé, jugée inconstitutionnelle
    • Pas de fermeture de Guantánamo, ce qui était pourtant une promesse de campagne
    • Nombreuses reculades (qualité de l’air…)

    Face à cela la clairvoyance de Guy Millière et la justesse de ces propos apparaissent aujourd’hui évidentes.

    03/09/2011 à 21 h 37 min
  • S.P Répondre

    Je sais, j’ai du retard… mais je crois qu’un article d’une si piètre qualité, écrit à coup de raccourcis, d’omissions, de mensonges et de contradictions ridicules, mérite d’être critiqué même 3 ans plus tard…

     

    Je suis effaré de l’évident manque d’impartialité et de la mauvaise foi nauséabonde manifestés par ce médiocre Guy Millière! Au-delà d’affirmer haut et fort des mensonges tout juste dignes de figurer en début de journal sur Fox News, Millière se fourvoie en contre-vérités et en insultes gratuites, le tout enrobé d’un champs lexical digne du premier électeur du front national ou du tea party venu: frustré, limité et incapable d’une analyse réelle.

    Millière s’attaque à Obama, ce qui en soit est tout sauf interdit. Ce qui devrait l’être par contre, c’est de se réclamer écrivain ou essayiste quand on en assume pas les devoirs ni les exigences de compétence…

    "C’est un homme dont la campagne électorale s’est révélée très efficace, mais n’en a pas moins reposé sur des réseaux de militants de gauche et d’extrême-gauche" –  Comment, lorsque l’on ose proposer une analyse politique, peut-on rédiger une phrase de cet accabit?

    Pour votre information, cher Guy Millière, car vous semblez bien peu informé pour un spécialiste, la "gauche", dans le sens où vous l’entendez, qui est une vision purement européenne, représente une force politique largement minoritaire aux Etats-Unis. Cette composante du Parti Démocrate, parti qui dans sa ligne générale n’est en aucun cas comparable à un parti de gauche européen, est une frange qui a beaucoup de mal à se faire entendre, en raison d’un manque flagrant de pouvoir d’attraction en direction des votants dits "indépendants", véritable enjeu de chaque élection aux Etats-Unis. Barack Obama, même libéral (au sens américain du terme), se situe bien loin de la qualification de gauchiste que vous voulez lui accoler, tout simplement parce que cette notion n’existe pas telle quelle aux USA.

    Ces fameux réseaux de gauche, qui ont selon vous été jusqu’à la fraude pour assurer l’élection d’Obama, n’ont en rien la capacité de mobilisation, à eux seuls, que vous voulez leur préter. L’élection de Barack Obama, qui a su mobiliser bien au-delà de sa famille politique, en gagnant notamment dans des états traditionnellement républicains, n’est en aucun cas due à la fraude et à la tricherie… Un tel argument dans la bouche d’un bushiste aveugle de votre accabit, qui a soutenu un président dont la première élection souffre d’un imbroglio douteux, me paraît clairement déplacé.

    "C’est un homme qui a bénéficié de financements sans précédent pour parvenir à ses fins, et qui a reçu des fonds d’origine indéterminée, voire très douteuse." – Là encore, des allégations mensongères et infondées, basée uniquement sur l’argumentation fielleuse classique des néo-conservateurs. Accuser Barack Obama d’avoir bénéficié de financements douteux, quand on se réclame de l’idéologie d’un parti républicain totalement voué au sein des lobbys, alors que le démocrate a financé 90% de sa campagne sur la base de dons inférieurs à 50 dollars, contre 13% à son adversaire, relève de la psychiatrie et du mensonge assumé. Là encore, Millière affirme, mais ne brasse que le vent puant de la basse idéologie. Dois-je aussi vous rappeler le rôle joué par le Soft Money dans la campagne républicaine de novembre 2010? J’imagine que pour vous, l’activité de magnats (frères Koch et consorts), parfois étrangers, sous le couverts d’associations et d’organisations non gouvernementales, en faveur du Tea Party, est ce qu’il y a de plus louable? Car c’est bien cela Millière, il ment et s’offusque, alors qu’il a lui-même allégrément soutenu le pire…

    "C’est un homme qui est arrivé à ses fins par une grande forme d’hypnose collective, en laissant ses stratèges créer autour de lui une vague irrationnelle et délirante" – Décidément, la qualité de cet article, déjà douteuse dès les première lignes, ne va pas en s’améliorant… La tentative en devient presque pathétique. Millière fait preuve d’un mépris et d’une arrogance flagrants vis-à-vis des électeurs américains, et ce alors même qu’il est le premier à se battre contre les raccourcis caricaturaux qu’on peut avoir de ceux-ci en Europe… Comment oser affirmer qu’Obama ne doit son élection qu’à ses qualités d’hypnotiseur? et à une équipe de stratège qui a su créer une vague irrationnelle et délirante? 53% des électeurs seraient donc de pauvres âmes qui se sont perdues dans le regard perçant du démocrate? Là encore, quand on connaît votre passion maladive pour George W. Bush, dont les succès sont largement tributaires du stratège Karl Rove, fervent adepte du mensonge, de la manipulation et de l’éxecution publique, le manque de fond et la contradiction pathétique de vos propos fait mal aux yeux…

    Les républicains doivent avant tout leur défaite au bilan déstastreux de leurs années au pouvoir, durant lesquelles Bush n’a pu faire illusion que tant qu’il a pu tirer sur la corde du terrorisme. La médiocrité manifeste du ticket McCain/ Palin n’a fait qu’enfoncer un peu plus un parti qui n’est pas à même de répondre aux réelles contraintes du monde moderne, et qui l’a allégrément prouvé entre 2001 et 2008… Certes, la gorge de Millière serait bien trop écorchée d’avoir à s’avouer cette vérité, lui qui a vu en Bush le messie, mais les faits sont là, et la situation, quoique précaire, est aujourd’hui bien meilleure que celle que les républicains ont laissé aux démocrates.

     

    Bref, cet article prouve, s’il en est besoin, la médiocrité général de la qualité d’analyse de Millière, qui a su depuis de longues années, par son manque d’objectivitié et de fond, s’enfoncer dans un pathétisme idéologique qui fait froid dans le dos… Heureusement, il existe d’autres néo-conservateurs dont l’analyse repose sur d’autres choses que des approximations, des mensonges et des contre-vérités.

    29/03/2011 à 15 h 23 min
  • lechevalier Répondre

    Ah! merci, quel fin nectar cet article propose là! Quelle jolie mélodie il nous fait là!

    Il reste encore dans ce pays quelques hommes couillus et munis de surcroit d’un cerveau entre leur deux oreilles. Bonnes gens, oyez ce message!

    Ne trouvez-vous pas bizzare, au pays de la pensée unique, chantre de la démocratie totalitaire, que de telles mélopées à nous jamais ne parviennent? C’est tout simplement parce que les khmers rouges de l’éducation nationale et de la presse, affidés notoires de la gauchilâtrie, ont oeuvré pour faire "table rase" de toute contestation…

    Deo gracias, certains activent leur neuronnes, merci à vous, Monsieur Millière.

     

    Le Chevalier

    26/02/2009 à 13 h 27 min
  • jaures Répondre

    A Grepon: Merci pour vos explications. Tout est beaucoup plus clair à présent.

    24/11/2008 à 19 h 52 min
  • grepon le texan Répondre

    "A Grepon: Pourquoi vous occuper de politique si, quel que soit le gouvernement en place, même le plus à droite et conservateur, c’est une politique de gauche qui est appliquée."

    L’option le plus rentable c’est de "go John Galt" et/ou faute, quand c’est possible, de faire un "reverse John Galt."  

    Bien sur que vous allez me repondre, mais c’est qui, ce John Galt?

    Ben, il se trouve que le monde tourne si bien dans les economies capiltalistique merci aux efforts et au genie d’un minorite de gens tres travaillieurs qui croient fermement dans l’individu et la valorisation maximale de leur produit, et bien sur le respect de la propriete physique et intellectuel.    Quand le reste de monde devient popule presque entierement de pilleurs, avec un gouvernment plein a craquer de kleptocrates populistes a la tete, les John Galt de ce monde retirent leurs efforts, et tout s’ecroule.   C’est systematique..des que le socialisme s’installe.   C’est le comment du Great Depression de FDR.   C’est le comment de l’implosion de l’URSS.  C’est le pourquoui de l’abandon des principes de Mao dans son propre pays.   C’est le mechanisme du misere du Koree du Nord, du Zimbabwe, du Venezuela, d e l’Iran et j’en passe.

    Un "reverse John Galt" est une strategie plus sophistique.    On indentifie tout les programmes federale et de tout programme finance par l’impose, ET on utilise de son intelligence superieure a remplir applications pour TOUT programme qui se presente.   On orientent ca vie sur le comment pomper des sous maximalement de ce bete immonde.    Voyons, le file d’attente a Washington pour les sous de la Fed et du programme TARP de Paulson et Congress.    C’est presque comique combien d’organisations font leur reverse John Galt, sans le savoir bien sur(donc immoralement).

    Perso, je peu mettre la cles sous la porte sans pertes importantes, OU je peut participer a fond la caisse dans la pratique dite "federal contracting".   Je pense que c’est un programme immorale, mais voila que si ca peut plomber ce gouvernment je peut y aller a fond la caisse pour des raisons morales et patriotiques.   Il se trouve que je suis triplement minoritaire:   Je suis petit (small business, voyez?), de propriete ethniquement minoritaire, racialement minoritaire, et du jour au lendememain je peut devinir majortairement propriete d’actionnaires…femelles!     Tout ceci est pret a lancer.   Jusquici j’a resiste, car ces programmes de federal contracting sont immoraux, mais quand il s’agit de saigner ce gouvernment a blanc, c’est tentant

    23/11/2008 à 19 h 38 min
  • Samuel Gourio Répondre

    Monsieur,

    Je vous félicite pour vos articles publiés sur ce site. Ils sont courageux et lucides, qualités en voie de disparition en "Europe" – nous devrions dire Eurabie.

    Je partage vos appréhensions sur les probables actions d’Obama. Il pourrait même tenter de modifier la constitution américaine. Au début sur des points secondaires puis, s’il réussit, passer à des réformes plus fondamentales : mode d’élection du président, mode de désignation des juges de la Cour suprême, pouvoirs de contrôle des parlementaires sur certaines décisions notemment sur l’utilisation des forces armées, limitations des pouvoirs des états, premier et second amendements abrogés ou limités pour être vidés de leur contenu…
    En attendant d’en venir là quels programmes d’impôts casseurs de l’outil productif américain et de la recherche-développement n’aura t-il pas engagés dès 2009 ? Ne tentera t-il pas comme le fit Clinton de casser les capacités de renseignement de terrain des différentes agences américaines en leur coupant les vivres ? Ensuite ne s’en prendra t-il pas aux capacités militaires des forces américaines en cassant les financements des principaux programmes : chasseur F-35 ; porte-avions nucléaires ; sous-marins stratégiques Virginia ; drones de reconnaissance micro et dans le futur nanométriques ? Qu’en sera t-il dans quinze ans face à une Chine en pleine réorganisation militaire notemment dans le domaine des missiles à courte et moyenne portée ?

    Bref, vous avez raison : il ne faut pas s’endormir !

    Salutations amicales.

    Samuel Gourio

    23/11/2008 à 18 h 55 min
  • chevalier teutonique Répondre 22/11/2008 à 19 h 18 min
  • fradet Répondre

    je dois avouer que cette élection m’a profondément troublé en raison de ses modalités et du personnage et aussi de ce que je pouvais lire et entendre.. je l’ai d’ailleurs écrit le matin même quand en me réveillant j’ai su que BHO avait été lu et triomphalement. J’ai même alors parlé de dictature ptentielle!

    22/11/2008 à 18 h 34 min
  • chevalier teutonique Répondre

    Satan, c’était Julien l’Apostat, un des types les plus intelligents qui aient jamais existé dans l’Histoire : http://membres.lycos.fr/dea/Hermes/fil01/julien2.htm

    Il est mort frappé dans le dos, en jetant quelques gouttes de son sang au ciel et en criant " Tu as vaincu, Galiléen, tu as vaincu ! ". Son vrai nom était Flavius Claudius Julianus. Il a régné de 361 à 363. Il a passé son temps à combattre le christianisme de son époque et à tenter de transmuter ses valeurs.

    Son QI était sans doute supérieur à 200.

    Voltaire nous en donne un bref portrait, dont un aperçu des " ridicules " de cet immense empereur romain : il branlait la tête, il portait une barbe très longue, il avait une démarche précipitée.

    Donc, quand on vous parle de " tous " les " antéchrists ", dont Bill Gates, sachez ce qu’il faut en penser !! Et puis comprenez aussi que notre époque ne vaut presque rien comparée à celle de la Paix Romaine ( à laquelle n’appartenait pas Julien ) !

    22/11/2008 à 17 h 34 min
  • Jaures Répondre

    A Grepon: Pourquoi vous occuper de politique si, quel que soit le gouvernement en place, même le plus à droite et conservateur, c’est une politique de gauche qui est appliquée.

    Laissez vous donc aller au désespoir, qui est la forme ultime de la critique.

    22/11/2008 à 17 h 17 min
  • chevalier teutonique Répondre

    Millière, je vais vous dire un truc au cas où vous ne le sauriez pas, pour que vous le sachiez enfin : la religion chrétienne ( dont le satanisme n’est qu’une forme, il n’y a qu’à voir pour s’en convaincre les ennemis des cathos et ceux des satanistes : ce sont les mêmes… ) est incroyablement supérieure à la religion musulmane, il n’y a pas de mot pour exprimer cette supériorité !

    Un peu comme la supériorité de la culture gréco-romaine sur l’Arabie du Temps de l’Ignorance

    22/11/2008 à 17 h 09 min
  • chevalier gintonic Répondre 22/11/2008 à 16 h 27 min
  • chevalier teutonique Répondre 22/11/2008 à 13 h 40 min
  • Anonyme Répondre

    Excellente analyse mesurée.  Reconnaître ses erreurs est tout à votre honneur, Mr Millière, et il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis (ça c’est pour Joresse qui affirme que vous avez été gauchiste autrefois).

    Moi, je verrais les choses avec plus de recul encore.  J’ai l’intuition étrange que B. Obama sera flingué, hélas pour l’homme.

    Mais les Américains ont, à mon avis, voté Obama contre Busch tout simplement, comme les Français ont voté Mitterrand contre Giscard.  Pas pour Mitterrand mais contre Giscard, pas pour Obama mais contre Busch.  C’est le vote sanction-type mais qui va leur coûter cher dans le futur, comme ce vote pour Mitterand nous coûte encore très cher actuellement.  D’un autre côté, McCain n’était pas chaud, à mon avis, pour remplacer Busch, et ça se voyait.  Bizarre que les Républicians aient choisi un vieux face à Obama ;  l’écart était visiblement trop grand dans de nombreux domaines.  C’est comme si ils avaient fait exprès car ils savent très bien que les Américains choisissent en grande partie un physique de président.  Et comme nous sommes à l’ère de "l’habit qui fait le moine" où l’apparence est le guide essentiel des choix de la masse populaire ignare…

    De plus, nous sommes dans un virage général : changement climatique exceptionnel, crise financière exceptionelle (avec crise économique idem en cours) et président blin bling aux USA comme en France.  Le monde change vite et les humains délirent de plus en plus.  Pour les crétins qui en doutent, sachez que le plus gros pourcentage des médicaments vendus actuellement dans le monde sont des médicaments pour le cerveau.  Les pays riches son submergés de maladies cérébrales, dont beaucoup trop dues aux drogues.  Mais on ne veut pas trop alerter le public… alors tant pis pour ceux qui croient que tout va bien.  Cependant les gens de terrain comme moi voient les choses en face.

    Millière a raison.  les gens ont voté Obama dans l’euphorie du changement, sans peser ce ce que le changement va réellement leur coûter.  Donc attendez-vous au séisme car le monde va basculer dans le n’importe-quoi, et les terroristes sont à l’affut de la moindre faiblesse, la moindre faille exploitable. En gros, ça sent la guerre généralisée de plus en plus…

    Je souhaite néanmoins me tromper…

     

    22/11/2008 à 13 h 07 min
  • chevalier teutonique Répondre

    La volonté de puissance, MILLIERE, tu connais ou pas ? Normalement c’est un truc de garçons pourtant…

    http://www.youtube.com/watch?v=GXnWr3mOClY

     

     

    22/11/2008 à 2 h 04 min
  • Frank Répondre

    @ Michel V
    Voulez-vous parler de l’élimination de la police de proximité par Sarkozy en 2002 ? Encore un crimes de ce vil socialiste !

    C’est gentil de répondre à côté mais je constate que la gauche qui est en théorie contre le méchant laissez-faire est en pratique pour le laissez-faire absolu en matière de criminalité, de lutte contre le terrorisme et de lutte contre l’islamisme. Ceci étant, Sarko ne vaut pas beaucoup mieux.

    D’ailleurs on remarque que la fameuse hostilité au laissez-faire économique consiste à masquer une dramatique incompétence économique derrière un peu de show business.

    22/11/2008 à 1 h 38 min
  • grepon le texan Répondre

    "Qui peut penser que si Obama a gagné, ce n’est que grace aux 150 millions de dollars engrangés par son site web !"

    ==>  Ah d’accord, merci pour avoir explique que tout est donc OK.   Moi qui pensait que agir illegalement, etre un menteur, etc, etait mauvais, et illustrative du type de personne est cet Obama et son entourage.   Je croyait que c’etait un peu dans la ligne de l’argument ci haut de Milliere, mais merci d’avoir venu m’expliquer que, des que Obama n’a pas gagne du fait de la fraude qu’il a commis, qu’il n y a rien voir ou revoir.    /Fin du sarcasme

    Mais bon sang Jaures, nous ne disons pas que Obama a gagne par tricheurie.   Mais nous disons que c’est un menteur, capable de tout dans le but de gagner du pouvoir.   C’est quand meme un etudiant d’Alinsky et en moindre mesures autre communistes et radicales, prets a tout, voir le meurtre, coercition, corruption.  Tout est bon des qu’on avance sur son but.

    Pour ce qui en est des influence importante sur le resultat de l’election, souvenons nous que apres les conventions (et avant l’implosion financiere causee par Fannie/Freddie/Congress) Obama etait derriere McCain dans le sondages!   Ceci avec la presse a 95% en support ouvert pour l’Obamessie.   Et souvenons nous qu’il a gagne =a peine= la nomination contre Hillary, ceci sans prendre en compte les  votes de deux grands etats, et bien sur toujours avec la presse solidement dans le camp Obama, evitant comme la peste toute histoire sur la manque d’experience d’Obama(qui est criant), le vide totale de ces paroles, son enfance droguee et radicale, et bien sur son tres mauvais jugement quant a ses associations(Rezko, pasteur raciste, terroriste domestiques etc).     Obama n’a pas ete un candidat fort a aucun moment, a  part le moment de la crise financiere, qui a favorise legerement tout candidat ayant un (D) derriere son nom.

    21/11/2008 à 22 h 43 min
  • grepon le texan Répondre

    "alliez jusqu’à nier la crise économique (n’est-ce pas Grepon)"

    Je le nie que partiellement, dans le sens que tout ne va pas mal partout(voir en dessous si vous etes curieux*).    Des pratiques financieres douteuses pratiquees sur une decennie a grande echelle par les choses des Democrats au Congress, c.a.d. Fannie et Freddie, ont eu comme consequence, COMME PREVU par Bush, la Fed, McCain et un tas d’autres Republicans au  Congress, des effets terrible sur le systeme financier mondiale(bien au dela du marche des prets immobilier) et sur l’economie reelle.    L’ignorance des electeurs eduquees  largement par des gauchistes travaillant dans les ecoles publique les ont laisse ignorant sur l’economie, et tel point que beaucoup imaginent que c’est "Bush" ou "les Republicans" qui ont cree ce catastrophe.   Au contraire, c’etait largement le fait des Democrats jouant aux maitres-du-monde avec l’argent et le credit de l’impose.

    "ou assuriez que les sondages étaient truqués. "

    ==>  Effectivement, le scrutin Novembre 4, a ete =bien plus serre= que les sondages on predit, par quelques un que la presse preferait ignorer eperdument.   Ce qui veut dire que les sondages avaient tort.   La marge de victoire n’avait rien de spectaculaire ou historique, mais voila que la presse traite Obama deja du nouveau FDR, ou de Jesus, etc avant meme qu’il a fait quoique ce soit.   (Bien sur, jusquici il n’a pas fait grande chose, depuis 47 ans sur cette terre, alors la realite n’est pas interessant pour la presse).   Dans le monde reelle par contre, les investisseurs americains et du monde entier se retirent du marche des capitaux.   Logique, ils savent pertinemment que le Congress et Obama vont pisser sur l’economie la ou ca chauffe, et depenser et invester sur les coins de l’economie qui morflent, genre GM, Chrysler, et Ford…boites plombe par les United Auto Workers et les politicien de gauche depuis plusieurs decennies. 

    "Chaque jour nous amène de nouveaux chiffres allarmant sur l’état de l’Amérique que laisse Bush à son successeur"

    ==>  Vous allez nous dire que l’etat de Ford, Chrysler, et GM est la faute a Bush???    LE probleme de ces boites la est la salaire et autre benefices, y compris pensions, accordes au =United Auto Workers= sur le temps..sur un tas de decennies.   Les boites etrangers paient environs $40/hr en totalite a leurs employes dans des etats dites "Right to Work states"…etats comme le Texas ou les  unions ne peuvent pas forcer les choses comme ils le voient bien.    Au Michigan, c’est $70/hr en totalite "total compensation".     Ceci est le resultat culmulatif de politiques et politiciens de gauche depuis des decennies de ca.   Notons que Obama est vendu au unions, ainsi que Pelosi et Reid.  Un des premier lois dans leur agenda c’est le famous "card check" ce qui va permettre les unions a utliliser de la coercition et meme la terreur pour forcer le reste de l’Amerique d’accepter une expansion sans precedant des unions.    C.A.D. que le chomage et le declin et meme le corruption endemique aux "Blue States" peut toucher maintenant des etats qui respectent toujours la liberte individuel et par extension la liberte economique…comme le Texas. 

    (*)  Je dit, par contre, que au Texas ca pas si mal  que ca.  Plus un etat est Democrat, pire va la chose economique quand la recession arrive.   Tout particulierement pour moi, mon business va en accelerant.  Je ne predit rien pour l’avenir par contre.  La capacite de cette administration, et surtout du Congress Democrat dechaine, a mettre des batons dans les rouages de l’economie est impressionnant.    Maintenant il n y a rien a arreter une pluie de reglementations et impots stupides qui viendraient ruiner la fete pour moi.  Par  contre, ca pourrait par pur hazard etre plus mauvais pour mes concurrents que pour moi, ou ca pourraient cree des opportunites ici et la que certains boites bien positionne pouraient vivre dessus pendant un temps.   Mais en somme ca va etre tres mauvais pour l’economie, si ils font meme 20% de ce qu’il voudraient faire.

    21/11/2008 à 22 h 26 min
  • michel v Répondre

    Pauvre Millière, réduit à ressasser tout les arguments les plus bidons (et désuets) de la campagne négative de McCain/Palin. Chacun de vos arguments a déjà été battu en brèche, voire contré par la démonstration du pire du côté de McCain (par exemple, on dit qu’Obama est pote avec un extrémiste palestinien, mais on oublie que McCain a financé ce même extrêmiste à hauteur de $500000 !). Certes nos médias locaux ne font rien pour nous informer correctement sur la situation américaine, mais ce n’est pas une raison pour copier-coller Fox News avec deux mois de retard. Quant au « vrai visage d’Obama », je ne le vois mentionné nulle part dans l’article. Titre racoleur ? @ Frank : « Il suffit de voir ce qui est arrivé en France avec l’explosion du taux de criminalité et la quasi-disparition de l’armée. » Voulez-vous parler de l’élimination de la police de proximité par Sarkozy en 2002 ? Encore un crimes de ce vil socialiste !

    21/11/2008 à 13 h 54 min
  • Jaures Répondre

    Qui peut penser que si Obama a gagné, ce n’est que grace aux 150 millions de dollars engrangés par son site web ! Continuez à le croire vous qui, relisez les contributions à ce site de ces derniers mois, alliez jusqu’à nier la crise économique (n’est-ce pas Grepon) ou assuriez que les sondages étaient truqués. Chaque jour nous amène de nouveaux chiffres allarmant sur l’état de l’Amérique que laisse Bush à son successeur (lequel ne s’empresse pas de prendre la place, ne voulant endosser en rien la responsabilité des catastrophes qui s’accumulent.

    Si vous ne voulez pas comprendre la responsabilité accablante de la gestion Bush soutenue par Millière depuis 8 ans jusqu’à l’absurde, vous ètes condamnés à vous lamenter encore pendant des décennies.

    21/11/2008 à 10 h 31 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Cher Laudance, vous avez raison sur la distinction droite-gauche en France.

    En Allemagne vous avez à droite la CDU, la CSU et le FDP (qui a ma préférence). A gauche le SDP et à l’extrême gauche "die Linke" du sarrois Oskar Lafontaine. Le parti UMP en France a beaucoup d’analogie avec le SDP allemand, très peu avec les partis de droite allemande. Il n’existe d’ailleurs en France aucun pendant aux partis de droite allemande. Le PS français a une idéologie qui est en tout point conforme à celle de la "Linke" allemande.

    Le spectre politique français est donc décalé de pi/2 vers la gauche par rapport à l’Allemagne, d’où les divergences entre Sarko et Merkel*) sur beaucoup de points.

    Avec le gentil petit facteur on a encore fait mieux et si l’on voulait situer ce zèbre sur ce même spectre, il serait quelque part entre l’Australie et le Cap Horn. Même la Chine n’a pas réussi ce tour de force, cela restera une exception culturelle française. 

    *) elle vient d’ailleurs de dire clairement qu’elle en avait sa claque de se faire sollliciter par tout le monde. Sarko fait partie de "tout le monde", puisque c’est lui qui émet le plus de propositions saugrenues pour sortir de la crise.

    21/11/2008 à 9 h 39 min
  • Frank Répondre

    @Ben

    Le pire avec le socialisme est que tout est faussé dans le but de maintenir le socialisme. Pour maintenir le socialisme, il faut financer le welfare state mais comme cela coute cher, il faut couper le financement d’autres administrations comme la police ou l’armée. C’est en cela que le socialisme est monstrueusement dangereux, il s’agit d’une maladie qui entraîne la dégénerescence du pays. Il suffit de voir ce qui est arrivé en France avec l’explosion du taux de criminalité et la quasi-disparition de l’armée.

    21/11/2008 à 4 h 02 min
  • grepon le texan Répondre

    Exemple "…a reçu des fonds d’origine indéterminée, voir très douteuse." En quoi l’origine peut-elle être très douteuse si indéterminée ? 

    Je vous explique:   Le site d’Obama acceptait de l’argent de n’importe quel NOM et PRENOM, de nimporte quelle ADRESSE, de nimporte quel CODE POSTALE, de n’importe quel NUMERO DE TELEPHONE, etc DES QUE LE NUMERO DE CARTE, MEME SEULEMENT LE NUMERO DE CARTE, A ETE BON.   Par contre, la loi federale limite la contribution totale de chaque citoyen americain(des non citoyens ne peuvent pas contribuer!) a $2300 par candidat par election.    Obama a recu enormement de petit contributions, voyez, et beaucoup avec des noms et professions farfelus…c.a.d. invente, totalisant bien plus de $2300 par nom farfelu.   Bien sur que beaucoup de contributions venait d’outre mer, car l’addresse n’a pas ete controlle.    Ceci a ete un choix delibere des designers du site web, avec intention de permettre la fraude, ce qui a eu lieu.    Tout designeur des sites web du type "e-commerce" utilise les filtres pour assurer qu’il n y a pas de fraude avec les cartes de credit utilise.   Ce sont meme les options par defaut chez les boites qui font le processing des paiements par carte de credit a travers l’internet.   Obama a choisi expres d’enlever =tout les filtres=, pour permettre l’anonymite maximum au contributeurs.     Obama, c’est un politicien sale de Chicago.      

    20/11/2008 à 21 h 51 min
  • Annika Répondre

    elpaso:   Sans chercher à parler pour Mr. Milliere, ces fonds d’origine indéterminée reçus sur Internet par la campagne Obama représentent une vraie fortune.  Il a été démontré que sur le site web de la campagne Obama/Biden, les mécanismes anti-fraude pour transactions par carte de crédit/Internet auraient été délibérément  ‘débranchés’ (turned off) ; et ce procédé permis de contribuer sans les flag habituels requis par les compagnies de cartes de crédit (un exemple : le nom d’une personne doit s’associer a son adresse avant que le numéro de carte de crédit soit accepté). Une fois le mécanisme anti-fraude débranché, cette association est ignorée.  Durant le mois de Septembre par exemple, la campagne Obama reçut $150 Millions de dollars de donations, dont $100 Millions par internet.

    A ce sujet, je ne vous cite que deux liens ci-après, http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2008/10/28/AR2008102803413_pf.html http://hughhewitt.townhall.com/blog/g/201ba925-88b7-4009-ab98-93a7c796b1d6

    mais les liens sont aussi nombreux que les variances de techniques douteuses employées. Il y a aussi les donations douteuses qui viennent de l’étranger, aux noms de bienfaiteurs tout aussi suspectes… « Hbkjb, jkbkj, Doodad Pro”, et “Good Will” pour ne nommer qu’eux… http://pajamasmedia.com/blog/the-obama-campaigns-credit-card-crack-up/  http://www.cbn.com/cbnnews/459181.aspx  Même le journal gauchiste The New York Times parle de l’origine douteuse et indéterminée des dons a la campagne Obama/Biden… c’est peu dire sur cette vérité !http://www.nytimes.com/2008/10/06/us/politics/06donate.html?ex=1380945600&en=033fbb6b53e4bc5b&ei=5124

    Mr. Milliere a bien raison quand il dit qu’Obama/Biden ont  "reçu des fonds d’origine indéterminée, voir très douteuse" – et je m’etonne que vous ne le sachiez pas.  Serait-ce que les medias francaises se seraient tue sur ce probleme ?

    20/11/2008 à 21 h 35 min
  • Laudance Répondre

    Si je me réfère à l’en-tête de ce blog, "Les 4 Vérités Hebdo" c’est l’actualité française vue par la droite libérale. Mais de quelle droite et de quel libéralisme s’agit-il ? Depuis que je lis les commentaires publiés sur celui-ci, je me pose la question et au plus je me la pose au plus le doute m’envahit. Certes, je sais que la droite française est plus à gauche que la gauche américaine et que taxer quelqu’un de libéral est considéré comme une injure à Paris, mais de là à  imaginer un tel écart, il me restait une marge à franchir.

    Restait ? Oui, car c’est à présent chose faite grâce, notamment, à Guy Millière qui, depuis des années, accompagne mon cheminement relatif à ma perception de la France après avoir, avec d’autres, contribué sans le savoir à mon départ définitif de l’Europe où je ne remettrai jamais plus les pieds (pour y habiter s’entend). Et je n’arrête pas de me féliciter de ce choix chaque fois que je découvre le point de vue des Français sur maints sujets. C’est le cas non seulement dans tous les médias généralistes, au sein desquels les journalistes sont de gauche à une écrasante majorité, mais aussi sur les sites censés véhiculer une pensée de droite mais généralement squattés par des gens de gauche.

    Il est vrai que, personnellement, cela fait déjà quelques années que je ne parviens plus, à cause de Jacques Chirac et maintenant de Nicolas Sarkozy, à distinguer le PS de l’UMP. En effet, avec eux, la France compte deux partis socialistes, l’un archaïque et immobile, et l’autre plus moderne et dynamique, mais oeuvrant de concert au déclin de la République. Certes, j’essaie de me convaincre qu’il existe encore une vraie droite française à laquelle je souhaite un immense courage, mais je sens que je faiblis au point de me demander pourquoi Guy Millière perd encore son temps ici.

    20/11/2008 à 21 h 04 min
  • ozone Répondre

    Pour un gars qui prétend connaitre les USA c’est trés décevant….

    La raison,fort immodéstement,je l’aie écrite il y a quelques mois déja,tout simplement parce que les plus pauvres iraient voter plus que d’habitude,

    Vu les ecarts totaux,cela suffit a faire la différence ça est là,les petits ruisseaux font les grands fleuves.

    Aussi simple.

    20/11/2008 à 19 h 58 min
  • same Répondre

    en france on bien eu mr nik sarko qui a fait une formidable campagne en promettant une revolution neoconservatrice qui ne disait pas son nom famille travail patriotisme une fois au pouvoir que fait il ? il reprends les vieux reflexes de la gauche caviar qu’il toujours admiré bref revenons a obama moi je crois au fonds que c’est un redoutable stratège qui ne gouvernera jammais a gauche mais au centre et si possible au centre droit car on peut toujours avoir un discours a gauche et une pratique je dirais meme un exercice du pouvoir a droite donc mr GM attention aatention attention pour terminer les hommes de gauche ont toujours besoin d’ une fermeté securitaire pour se faire respecter

    20/11/2008 à 19 h 21 min
  • mag Répondre

    Bravo M.Millière pour votre excellent article ! " débiles profonds ",   ces commentaires à votre sujet le sont  assurément ! mais croyez  le bien M.Millière , ( ailleurs que sur ce blog ou il semble que l’on adore  se défouler  sur  vous ), nous sommes nombreux à vous apprécier !

    20/11/2008 à 18 h 37 min
  • Scipion Répondre

    Issu du tiers monde, élevé dans le tiers monde pendant des années décisives, Obama a dû d’obtenir une majorité à d’indispensables voix de gens originaires du tiers monde.

    Son élection signifie que le processus de tiers-mondisation des Etats-Unis est plus avancé que nous ne le pensions, tout en sachant que les Blancs y seront minoritaires vers 2050.

    Pour ma part, je ne disais pas qu’Obama ne serait pas élu, je disais qu’il n’y avait pas encore une majorité pour porter un non-Blanc à la présidence.

    Or, cette majorité existait et si l’américano-kenyan échoue, le candidat républicain qui le battra en 2012, sera un Latino, parce que plus personne, désormais, ne pourra devenir président des Etats-Unis sans le soutien massif de l’une ou l’autre des communautés afroricaine et hispanique  !

    Cette régression n’est pas obligatoirement négative pour l’Europe, si elle est capable de prendre acte du phénomène et si elle sait en tirer délibérément parti. Conjointement avec la Russie, nécessairement….

    Ce n’est pas une tragédie !

    20/11/2008 à 18 h 35 min
  • elpaso Répondre

    Bravo pour les 4 vérités.

    Mr. Millière gagnerait en crédibilité s’il permettait le contrôle de certaines affirmations. Exemple "…a reçu des fonds d’origine indéterminée, voir très douteuse." En quoi l’origine peut-elle être très douteuse si indéterminée ? 

    20/11/2008 à 12 h 50 min
  • Ben Répondre

    Merci pour ces renseignements, Annika. Le gauchisme d’Obama n’est pas secret; les archives de ses votes et de ses propositions de lois sont accessibles. La presse socialiste US et mondiale s’est bien sûr renseignée sur lui, a vu son idéologie nuisible, et l’a flatté pour ça. Le commentateur Jaurès dit de juger Obamarx sur ses actes. C’est ce que les gens ont fait: ses actes furent gauchistes toute sa vie. Ses détracteurs le critiquent pour cela et ses supporters l’acclament pour cela aussi, mais ne l’avouent pas car le communisme est une maladie honteuse: on peut l’avoir mais pas la dévoiler. Tout ce qu’Obamarx prévoit, c’est un massacre fiscal. Lui et ses complices prônent une entente socialiste mondiale. Le socialisme taxe aux plus riches et avec cet argent, achète les votes des moins riches. La police marxiste sert surtout à terroriser les contribuables, pas à pourchasser les voyous de rue, car le fisc excessif ne subsiste qu’en menaçant.

    Obamarx et les dirigeants socialistes européens vont prendre aux riches pour donner aux électeurs corruptibles: ils vont prendre la richesse des pays industrialisés et la donner aux tiers-mondistes. Une grosse part de ce transfert de fonds ira dans les poches des dictateurs occidentaux et tiers-mondistes, c’est la commission habituelle. Ensuite l’égalité, l’idéal marxiste règnera: tout le monde crèvera de la même faim dans la même misère. Sauf les dirigeants qui auront besoin de manger plus que la moyenne pour garder la force d’aboyer des ordres à leurs gestapistes.

    Ce sera le nouvel ordre mondial. Jusqu’à ce qu’on leur tire une rafale de mitrailleuse dans la gueule. Ensuite tout redeviendra normal et l’humanité sera dégoûtée du socialisme pour toujours. Happy ending.

    20/11/2008 à 12 h 42 min
  • Jaures Répondre

    Pour nous effrayer, Millière revient sur les origines intellectuelles d’Obama en ces tèrmes:" C’est au vu de ses origines intellectuelles, de ses années de formation,de l’essentiel de sa vie d’adulte, le président le plus à gauche que les Etats Unins aient connu."

    Millière oublie-t-il que dans les années 70, il a écrit un livre en collaboration avec Gilles Servat ("Mise à mort des cultures populaires") lequel chantait à l’époque le refrain suivant:

    "N’admirez donc plus l’individu bourgeois

    Ne laissez pas sa classe parler à votre place…

    Chantez la vie, l’amour et la mort

    la saison, les rêves, le travail et la grêve"

    Vous avez raison M Millière, il faut se méfier de ceux qui eurent de mauvaises fréquentations: gauchiste un jour, gauchiste toujours !

    20/11/2008 à 9 h 55 min
  • Boris Répondre

    C’est vrai que l’auteur de cet article n’a rien compris…le fait qu’un homme noir soit président des USA.continu avec de tels article,t’es pas trop loin de Hytler tu sais..!

    Mon vieux si t’es en panne d’inspiration,le mieux serait que tu prennes tes vacances ou même d’écrire des histoires pour enfant car ton article sent à plein nez le raciste…pauvre type!

    20/11/2008 à 3 h 39 min
  • Frank Répondre

    @Annika

    Le pire sur Obama a été réalisé par Howard Stern: il a été à Harlem demander aux habitants s’ils soutenaient les positions de McCain sur l’avortement, la guerre d’Irak, … et en prétendant qu’elles étaient en fait d’Obama, tous étaient d’accord avec ‘Obama’.

    C’est catastrophique.

    20/11/2008 à 1 h 51 min
  • grepon le texan Répondre

    J’approuve entierement l’article de Milliere. Le danger pour le reste du monde est encore plus important que pour les Etats-Unis. Les politiques interieure de l’Administration Obama et le Congress de Pelos/Reid vont plomber l’economie mondiale au meme temps que celle des EUA. La poltique exterieure d’Obama et son equipe va etre molle envers les dictatures de la planete, et dure avec nos allies les plus menace. L’Europe va avoir besoin de constituer ses propres armees efficaces dans peu de temps, car les EUA d’Obama planifient une ere de nombrilisme isolationiste qui va vous laisser a nue.

    20/11/2008 à 0 h 21 min
  • Sharkboy Répondre

    Mr Milliere je crois que la France sait qui est Obama, c’est bien pour ça qu’elle l’aime tant. Obama c’est le Veau d’Or et la France aime adorer les Veaux d’Or.

    19/11/2008 à 17 h 43 min
  • Matrix Répondre

    C’est vrai Monsieur Milliere…. mais il faut savoir prendre des risques…. et avoir confiance en l’avenir.

    Ou est donc passe votre positivisme a l’americaine ?

    19/11/2008 à 16 h 42 min
  • Annika Répondre

    Guy Milliere : « les médias américains ont, pendant quelques mois, rendu compte de la campagne électorale comme s’ils étaient devenus les équivalents américains de Voici ou de Gala, comme si Obama était leur idole (…) Voir les médias d’un grand pays tomber à ce niveau d’indigence servile est à pleurer. »

     Oui, Mr. Milliere, pourtant en Amérique nous avons Fox News, de nombreux journaux a droite du centre, Talk-radio pour conservatifs et ses programmes de ré-information qui sont immensément populaires, etc… Et vous en France, vous avez quoi de comparable ?

    Le documentaire ci-après illustre le travail de désinformations des medias EN FAVEUR d’Obama.  

     Réponse des électeurs qui ont voté Obama, ainsi que les résultats d’un sondage de Zogby – un groupe indépendant. 500 personnes qui ont voté pour Obama ont été interviewé ; parmi elles 55% ont un diplôme universitaire, et 90% un diplôme de High School (qui s’obtient à 18-19 ans), ce ne sont donc pas des gens illettrés.  On leur posa 12 questions à choix multiple. 

             57% ne savaient pas quel parti contrôle le congres

             81.8% ne savaient pas que Joe Biden abandonna une campagne précédente à cause de plagiat.

             88.4% ne savaient pas que les politiques d’Obama causeraient la faillite de l’industrie du charbon, et une montée en flèche du prix de l’énergie.

             56.1% ne savaient pas qu’Obama commença sa carrière politique dans la maison des deux membres d’une association terroriste (Weather Underground).

    ET POURTANT…

             Seulement 13.7% n’ont pas pu identifier Palin comme la personne envers qui le parti dépensa $150,000 pour une nouvelle garde robe.

             Seulement 6.2% n’ont pas pu identifier Palin comme celle qui avait une fille adolescente enceinte

             86.9% pensaient que Palin avait dit « je peux voir la Russie de ma maison » alors que ces propos viennent de Tina Fey !!

     Zogby rapporte ce qui suit « We reject the notion that this was a push poll because it very simply wasn’t. It was a legitimate effort to test the knowledge of voters who cast ballots for Barack Obama in the Nov. 4 election. Push polls are a malicious effort to sway public opinion one way or the other, while message and knowledge testing is quite another effort of public opinion research that is legitimate inquiry and has value in the public square. In this case, the respondents were given a full range of responses and were not pressured or influenced to respond in one way or another. This poll was not designed to hurt anyone, which is obvious as it was conducted after the election.’

    http://hotair.com/archives/2008/11/18/video-how-obama-got-elected/

    19/11/2008 à 16 h 18 min
  • duglan Répondre

    Vraiment un abruti l’auteur de cette article.

    les USA ont besoin de sortir d’un longue histoire de guerre pour leur propre economie.
    Certes les lobbies sont enormes, mais l’espoir est permis surement plus que McCAIN.

     

     

    19/11/2008 à 15 h 47 min
  • Guillermo Répondre

    "comme si ……. Sarah Palin (était) une débile profonde".  Mais qu’est-elle d’autre ?  Tout ce que GM reproche à Obama est peut-être vrai.   Mais McCain manque quand même de dicernement pour avoir pris justement une débile profonde comme colistière.  Juste avant il était encore au coude à coude avec Obama. 

    19/11/2008 à 15 h 29 min
  • vox populi Répondre

    « n’hésitez pas à tenir un discours modéré, avancez depuis là graduellement vers vos objectifs »

    pour le moment de lucidité qui lui a fait choisir son pseudo.

     

    Ce précepte est l’extension de celui, bien connu, auquel sont exhortés les musulmans : « embrasse la main que tu ne peux pas mordre »

    Que tous ceux (ce qui inclut toutes celles) qui n’ont pas encore pris conscience de ce comportement calculé, culturel, mis au service de la conquête insidieuse des territoires de l’Occident et de leurs leviers de commande se réveillent enfin,

     

    notamment les bonnes âmes « droit-de-l’hommistes » de notre pays assailli . Plus ils attendront, et plus leur réveil sera douloureux. Car si cela advenait, c’est une effroyable régression qui s’abattrait sur les seuls endroits de la planète où un peu de Lumière s’est levée, même si elle est encore trop pâle et insuffisante.

     

      P. S. : toutes mes félicitations à ‘ducon’

    19/11/2008 à 15 h 16 min
  • Paul Répondre

    Ma pauvre dame, tout fout le camp. C’est une catastrophe, Guy Millière ne va plus vouloir mettre les pieds aux USA—ce pays devenu chantre de l’ultra-gauche—et va devoir rentrer en France.

    19/11/2008 à 15 h 12 min
  • pat-M Répondre

    votre vision étriquée du monde, est derrière nous ! encore heurex.

    19/11/2008 à 13 h 57 min
  • Anonyme Répondre

    décidément,la propagande et la désinfo continuent a faire recettes aux feuilles de choux de miiliere,l’election d’Obama,n’est pas un accident,ni un hazard,ça été voulu dans le but de redoré les etats unies dans le monde,

    l’hégémonie americaine est la priorité des priorités,meme si pour cela,il faut coupé la securité sociale des americains,leurs immobiliés,leurs revenus,de toute façon la crise est la pour l’attésté,les USA ne profite que a une minorité qui ont tout pouvoir et qui manipulent obama et son peuple,

    la politique international américaine,sera cette fois y plus "soft power" meme si gutanamo(une honte pour une démocratie)meme si le retrait d’irak est prévu pour le transferé en afganistan,en gros quelques changement dans la continuité élaboré.

    19/11/2008 à 13 h 49 min
  • Tout_Ca Répondre

    Je sais je débarque sur votre site je lis votre article poste un commentaire sans me soucier de se que vous avez pu dire avant ou pas mais bon dans votre article une chose est sure c’est que vous n’avez absolument pas de parti pris, vos propos sont mesurés et en aucun cas propagandistes (si ca se dit) !

    Dans le 4ème paragraphe vous dites que la campagne d’Obama a reposé sur des militants de gauche (vade retro satanas) et d’extreme gauche (…..) mais c’est le principe d’une élection on fait des alliances entre partis et il y a des militants…. Quant aux accusations (vraies ou fausses) de fraudes aux inscriptions je pense que la dessus les Etats Unis on vraiment qque chose à faire et tous les candidats sont complices de ce jeux dangereux d’exclures ou pas certaines parties des électeurs !!!

    Pour les paragraphes 5, 6 et 7 ben désolé mais c’est partout pareil, les candidats tentent de se faire passer mieux que leurs concurrents…. Et que ce soit Obama ou Mc Cain, même combat !! Au fait bien vu la comparaison avec des dictateurs, il a été élu démocratiquement je crois ? Au passage, je me demande quel dictateur vous feriez vous !

    Paragraphe suivant….. Les médias américains, d’ou je suis (Bretagne, France) on entend parfois des échos de ceux ci, eux qui comme vous ont des propos tout a fait sans parti pris et n’ont pas de but mercantil en arrière pensée… Il y a qques temps de cela, ils innondaient les américains de propagandes anti-terroristes on va tous mourrir si on fait pas un grand parking de l’Irak…….. Ouai merci j’en veux pas de ceux la (les médias) !

    Paragraphe suivant, la je soutiens votre inquiétude… Parceque ca c’est le risque avec les politiciens (ou toute personne qui prend une tache de direction), ils arrivent avec ou sans programme et après une fois élu ils ont le chemin libre pour faire se qu’ils veulent (bon pas vraiment non plus mais bon)… Ici en France on a un bon exemple, président de droite libéral, la crise arrive et que fait il ben pas tout a fait se qui est normalement en adéquation avec les pensées habituelles… Il menace les parachutes dorés, fait des fois dans le social (en meme temps il permet de travailler bcp plus et plus longtemps) et menace meme de nationaliser des entreprises…. Le futur est incertains je pense que c’est plus lui qui est a condamner !!!

    Bon dernier paragraphe, je vais bientot pouvoir aller manger ! Je remets tout le paragraphe parceque vraiment il est bien construit et tout pas du tout orienté…. J’espère juste que vous m’attaquerez pas pour plagiat 🙂 Donc :
    "La démarche sera peut-être graduelle. Le but n’en est pas moins de faire des États-Unis un pays très différent. Le but est aussi de changer le monde. Nous sommes face à des risques majeurs, et potentiellement mortels."

    Moi la chose qui m’etonne ce sont les risques majeurs et mortels ! Peut etre pensez vous que les republicains qui ont laissé faire les attentats du 11/09 geniteurs de la guerre en Irak (je parle juste des affaires recentes) qui ont laissés venir la crise, les ouragans…. ne sont pas plus dangereux et mortels ?

    Personnellement je pense qu’il y a des inquietudes a avoir au sujet d’Obama, oui mais de la a le comparer au diable………. Vous en faites un p’tit chouilla de trop !!

    19/11/2008 à 13 h 35 min
  • Gia Tien Nguyen Répondre

    Presque tous les commentateurs francais n’avaient fait que d’eloges pour Obama. Guy Milliere est le seul qui disait le contraire. Tous les autre ont eu tort ? Je ne sais pas.

    Gia Tien Nguyen

    19/11/2008 à 13 h 28 min
  • baschenis Répondre

    Voir les médias d’un grand pays tomber à ce niveau d’indigence servile est à pleurer. Que dire, alors, de ce qui se passe en France, où notre « cher » président a à sa botte une grande partie de la presse écrite et se permet dorénavant, de nommer le responsable du CSA et le président de France Télévisions… D’ailleurs, depuis les sondages remontent, une coïncidence sans doute…?? Il est vrai qu’il est plus facile de voir la brindille dans l’oeil de son voisin que la poutre dans le sien…! À bon entendeur!

    19/11/2008 à 13 h 06 min
  • Senoufo Répondre

    Hussein OBAMAD nous rendra fou

    19/11/2008 à 13 h 02 min
  • real Répondre

    Qu’elle drûle dans la dette cette amérique de merde!

    On ne peux pas se prétendre la 1ere puissance du monde avec un dette qui est 10 à 20 fois le PIB annuel de la France.

    Qu’ils récoltent la misère qu’ils ont fait subbir au monde, ça ne sera que justice. Que le système capitaliste s’éfondre pour toujours, ce système n’est rien d’autre qu’une monarchie! Plus tu as de blé, plus on t’en donnes! Moi tu en as, plus on t’en demande, mais si pour cela tu dois creuver, dans l’indifférence générale.

    Mon rêve? Voir l’Amérique au banc des états "voyoux", ruiné, et en train de creuver!

    19/11/2008 à 13 h 00 min
  • Jaures Répondre

    Avec un président qui serait un hybride d’Eva Peron, de Gramsci et de John Lennon, on peut évidemment s’attendre à tout !

    Pourquoi, Mr Millière, ne pas seulement prendre acte qu’ Obama a gagné les élections et le juger avant tout sur ses actes ?  Attendez donc janvier pour déverser votre fiel. Je crains que ceux qui prévoient le pire, tout comme ceux qui espèrent des miracles, en soient pour leurs frais. Mais, patience: wait and see.

    19/11/2008 à 12 h 59 min
  • marcelin Répondre

     J’admire beaucoup le site de 4 vérités. Pendant que  la plupart d’éditeur passe leur temps à parler de l’actualité et de l’évolution assai positive jusque là de l’administration d’Obama, ici on passe le temps à  spéculer et à critiquer.  Mais si c’est la stratégie du site à attirer du monde en parlant négativement d’Obama, je crois qu’ils sont male parti.  Si leur crédo est de promouvoir le « 4 vérités » de personnalités dans l’actualité politique, ils feront  mieux de publier des articles plus sensés.

    Je suis certain que  plus ils publieront ce genre d’Article, plus ils perdront de la  crédibilité aux yeux de leur public.

     

     

    cebon

    19/11/2008 à 12 h 49 min
  • Frattes Répondre

    Mais c’est de plus en plus grave là! Vous ne vous en remettez décidément pas! Où est le Dr s’il vous plait?

    19/11/2008 à 12 h 03 min
  • ducon Répondre

    "comme si McCain était un vieux crétin et Sarah Palin une débile profonde" : mais c’est le cas !

    19/11/2008 à 11 h 41 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: