Le xxie siècle sera-t-il musulman ?

Posté le 30 janvier , 2008, 12:00
8 mins

On adore nous dire qu’il y a environ un milliard et demi de musulmans dans le monde. Ce qu’on oublie de nous dire, c’est qu’il y en avait cent trente millions en 1900.

Le nombre a donc plus que décuplé, pendant que la population chrétienne ne faisait que tripler, et que la population européenne stagnait, ou peu s’en faut. Les deux guerres mondiales et la décolonisation nous auront vidé de notre vitalité spirituelle et physique.

Les musulmans maîtrisent l’arme démographique, mais ils maîtrisent aussi maintenant l’arme économique et financière. Les réserves financières des pays pétroliers sont estimées à 4 000 milliards de dollars, pendant que l’Occident, de l’Espagne à l’Amérique en passant par la France ou l’Italie croule sous les dettes. Aujourd’hui, l’Algérie est plus riche que la France. Les tours de passe-passe du galopin présidentiel montrent, outre son admiration pour l’argent (essayons le dernier yacht ou le dernier jet de l’émir untel), que les décisions sont prises là-bas et plus ici.

Bush junior est allé s’humilier en Arabie Saoudite pour demander un prix discount sur le pétrole que bien sûr il n’a pas obtenu. Cela au moment où nos sacro-saints marchés financiers cassent la valorisation de toutes les entreprises occidentales, qui n’ont pourtant jamais été aussi bien gérées et rentables (elles sont valorisées à 11 fois leurs bénéfices nets à Paris). C’est bien l’Occident qui a décidé de sous-valoriser la technologie Alcatel, et de surévaluer le pétrole, alors que nous avions pourtant été prévenus dès 1973 de l’usage politique et même religieux qui pourrait être fait de l’or noir.

D’autres éléments sont à prendre en compte : le pape actuel est courageux (on se souvient de la guerre qui lui fut déclarée récemment), intellectuellement remarquable, mais il n’a guère de divisions… Les églises continuent de se vider, et les vrais catholiques, en France ou ailleurs, se constituent des Katholik Parks pour survivre en marge de la société multiculturelle européenne.

On ne parlera pas des cathos de gauche… Je rappelle que dans un de ses derniers textes, Jean-Paul II avait courageusement déconseillé le mariage des chrétiennes avec les musulmans. Conseil suivi de peu d’effet, on s’en sera douté. En Amérique du sud, les évangélistes continuent de progresser et d’écraser l’église, pendant qu’en Amérique du Nord, les latinos commencent à se convertir massivement à l’islam, femmes comprises. Cette religion a décidément le vent en poupe, en dépit ou grâce à sa violence, grâce surtout à sa cohérence doctrinale et à son maintien d’un strict lien entre la vie temporelle et celle spirituelle. Je le dirais au risque de choquer : c’est un monothéisme plus efficace que le nôtre.

La brutalité ou l’intransigeance de l’islam attirent d’ailleurs beaucoup d’anciens (ou de nouveaux) nationalistes, en France comme ailleurs. Il y aura cent millions de musulmans en Europe en 2100, jeunes pour l’essentiel. Et ceux-ci font déjà la loi, non seulement en France mais également en Angleterre, où l’on impose la viande hallal à l’école primaire à certains “kafirs” (incroyants) britanniques, où l’on interdit la lecture des Trois petits cochons (pas hallal, justement) et où l’on fait peu à peu disparaître tous les arbres de Noël.

C’est la même Angleterre blairiste qui est allée prêter son soutien à Bush pour liquider le seul régime laïque arabe, qui donnait des responsabilités aux chrétiens, sans les chasser, comme ils l’ont été depuis cinquante ans de tout le monde musulman. Quand on a des amis comme cela, on n’a même plus besoin d’ennemis…

Six ans et demi après les attentats du 11 septembre, tout semble nous montrer que l’islam a gagné la bataille de la globalisation en Occident ; qu’il va s’imposer partout, et imposer trois types de populations : les musulmans proprement dits, les convertis (300 000 en France), et les dhimmis, ou vrais soumis, qui vont approuver les diktats des imams et des émirs du pétrole. Cela pourrait prendre moins de temps qu’on nous l’a dit.

Il a cent ans environ, René Guénon prévoyait une guerre traditionnelle qui ferait plier l’Occident moderniste. Aujourd’hui, ce dernier est nihiliste, sénile et vénal, et il a même plié sur le plan matériel : le xxie siècle a donc de fortes chances d’être musulman, au moins dans notre partie du monde.

Recommander cet article sur les sites de syndication d’information :

45 Commentaires sur : Le xxie siècle sera-t-il musulman ?

  1. HOMERE

    6 décembre 2009

    Nous on s’en fiche de vos commentaires islamophobes et alarmistes car,en vérité,seule notre laïcité est la clef de toute protection à la menace potentielle venue de n’importe quel teritoire et de n’importe quelle religion.Après le bouclier nucléaire,le bouclier fiscal,voici,Mesdames et Messieurs le bouclier laïc.

    C’est de l’humour bien sûr..mais c’est autant et surtout la position de l’ensemble harmonique de la chorale unifiée des politiciens et dirigeants de tous poils…..l’alpha et l’oméga de l’intégration,le nec plus ultra de la pensée marxiste, la lumière astrale des confins de la masse cérébrale des nos laïcards…

    L’islam ne passera pas et ne passera pas…..no islamics passaran ! non mais alors !

    Soyez apaisés dans vos inquiétudes,écoutez la douce musique du prophète Elyséen, enivrez vous de la tendre complainte du premier gouverneur de Matignon, oyez la gentille symphonie de  nos pensants bien dans leur tête….laïcs nous sommes, laïcs nous serons,laïcs nous mourons….au son de la pastorale  musique du muezzin !

    Répondre
  2. Anonyme

    26 février 2008

    Phoenix : " je ne voudrais pas vous décevoir, Cher Mancney, mais je ne partage pas votre optimisme"

    – Ok. Phoénix a probablement raison. J’ai un peu de mal a me croire parmi les avertis et les initiés quand je comprends que l’Occident est envahi, alors que tout le monde peut le voir, quand je vois tous les jours l’Islam progresser, quand j’apprends que "Mohammed" est le deuxieme prénom masculin offert aux nouveaux-nés males en Grande Bretagne en 2007, quand je vois les mosquées qui fleurissent dans les plus reculés des villages d’Europe, quand je vois le Muezzin qui s’installe, (comme je le prévoyais sur ce forum il y a plusieurs années).

    Alors, refusant tout aveuglement et surtout de prendre mes désirs pour des réalités, je m’associe, avec sa permission, a la demande de Phoénix pour proposer que chacun lisent les Sourates importantes du Coran.
    J’aurais apprécié que ces sourates soient lisibles et accessibles sur le site des 4 Vérités, sur un lien permanent en premiere page, sous un titre comme "connaissance de l’Islam" ou du Coran ou whatever.

    Best,

    Mancney

    Répondre
  3. PHOENIX

    24 février 2008

     

    MANCNEY :

     

    "Mais tout le monde SAIT cela. Enfin, j’espere."

    ….. je ne voudrais pas vous décevoir, Cher Mancney, mais je ne partage pas votre optimisme

    Je demande à tous de lire au moins une fois les sourates qui comptent vraiment

    puis de se livrer à ce pénible exrcicie qui s’intitule "méditation", ou encore pire : "réflexion"

    Et d’oser enfin affronter LA SEULE conclusion QUI S4IMPOSE D4ELLE6MËME  :

    L ‘  I S L A M   E S T    UNE    S E C T  E  ET RIEN D’ AUTRE

     

    PHOENIX

    Répondre
  4. Anonyme

    12 février 2008

    Barthelemy qui cite la lettre de Pierre Maurice a envoyé à Bernard-Henry Lévy : " J’en ai conclu, comme Ayaan Hirsi Ali que doctrinalement, l’islam n’est ni une religion de tolérance ni une religion de paix."

    Non?!?! C’est vrai!?!?!

    Tout le reste est pareil, Barthelemy, l’appel a la guerre par le Coran, etc… Mais tout le monde SAIT cela. Enfin, j’espere.

    Best,

    Mancney

    Répondre
  5. Barthélémy

    11 février 2008

    Ci-joint, un remarquable commentaire que Monsieur Pierre Maurice a envoyé à Monsieur Bernard-Henry Lévy ( via Le Point ) en réponse a son article " Connaissez-vous Ayaan Hirsi Ali." 

    Pierre-Maurice

    Connaissez-vous le Coran ?

    lundi 11 février | 00:48

    Cher monsieur B.H. Levy, vous demandez si on connaît Ayaan Hirsi Ali. Vous pourriez aussi bien nous interroger à propos de Chahla Chafiq, de Mehdi Mozaffari, de Maryam Namazie, et surtout de Taslima Nasreen, cette femme bengalie au courage inouï, dont le calvaire quotidien est peut-être le plus insupportable à ceux pour qui le combat pour les droits de l’homme et les Lumières n’est pas que rhétorique.

    Vous les connaissez toutes, n’est-ce pas, vous qui avez signé avec elles le manifeste "Ensemble contre le nouveau totalitarisme" ? Mais il y a aussi Chahdortt Djavann ("Bas les voiles !"), Azam Kamguian ("La loi islamique s’oppose absolument à la liberté de pensée, à la liberté d’expression et à la liberté d’action"), ou encore Wafa Sultan ("Seuls les musulmans défendent leur croyance en brûlant des églises, en tuant des personnes et en détruisant des ambassades") : n’est-il pas significatif que, contre le fascisme de cette religion, on trouve surtout des femmes, pour ne pas dire que des femmes.

    Probablement êtes-vous, comme je le suis, interloqué par les réactions de quelques-uns de vos contradicteurs, ceux qui vous répondent "de la plus étrange des façons" ; ceux-là, probablement, sont autoproclamés "défenseurs de l’islam", et ne mériteraient qu’un arrêt sur image pour conforter un avis, s’ils ne stigmatisaient en réalité ce qui fait le fond de la réflexion. On ne peut vous suivre quand – d’après votre bloc-notes du Point – vous semblez penser que le totalitarisme de l’Islam est "nouveau" et que ce qui fait problème, ce n’est que l’"islam moderne" qui n’arriverait pas à s’adapter à l’évolution du monde : en résulterait la montée en puissance de l’islamisme "radical" (si j’ai bien compris ce que vous dites). Ce problème est en réalité celui de l’aptitude à la tolérance de l’islam, non pas aptitude de ses adeptes, qui peut varier au fil des temps (toute dominance d’un peuple ou d’une religion s’accompagne d’intolérance face aux minoritaires), mais aptitude "ontologique" de la religion elle-même, du fait des prescriptions coraniques ; et sincèrement, ce problème-là n’est ni bénin ni anodin… De siècle en siècle, les musulmans ont toujours agi, toujours affirmé – et affirment toujours avec une conviction intacte – que dans le Coran seul gît la vérité ; aussi faut-il revenir sans cesse à ce socle de l’islam ; les quelque 700 000 hadiths et documents apparentés ne sont qu’interprétations ou soliloques sur la parole postulée "divine". Précisément, j’ai fait l’expérience d’une lecture du Coran conduite à terme, avec la meilleure volonté du monde (au départ, au moins, si on veut).

    Ma certitude est bien qu’il y a de quoi être… "édifié" ! J’en ai conclu, comme Ayaan Hirsi Ali que doctrinalement, l’islam n’est ni une religion de tolérance ni une religion de paix. L’islam fait, dans sa formulation même, bon marché des fondamentaux de l’humanisme (par exemple, la fraternité entre Hommes ne concerne que les musulmans) ; sa totale impossibilité à reconnaître la spécificité et l’autonomie des différents domaines de la vie en société, en particulier des sphères politiques et religieuses son impossibilité non pas humaine ("humain, trop humain"), mais doctrinale à séparer profane et sacré, foi et politique, religieux et laïc, église et État, n’est pas une caractéristique malencontreuse de l’"islam moderne", mais bien l’expression d’un totalitarisme théologique inscrit dans le livre princeps, bien éloigné de la démocratie, de la tolérance, et bien sûr, de la modernité… Ce que j’ai en outre découvert en lisant le Coran, c’est en particulier un singulier recueil de menaces, d’interdits, de prescriptions standardisées en cascades… ; et pour corser le tout, un écrasant mépris des femmes. J’insiste, comme le font Ayaan Hirsi Ali ou Taslima Nasreen : ce n’est pas seulement de comportements humains qu’il s’agit, ce ne sont pas seulement des errances "sociologiques", mais bien de versets, des édictions mêmes du livre fondateur – réputé divin – de la morale islamique…

    Ce sont des réalités dures à admettre quand on a la bienveillance chevillée au corps et au coeur. N’impose-t-elle pas cependant de claironner les contradictions, les confusions et les incompatibilités radicales de l’islam : et d’abord de s’interroger sur l’interdit d’exégèse qui pèse sur le Coran ? Oh, bien sûr – «hélas» devrait-on dire – je comprends quand même l’une des raisons de votre formulation, à défaut de l’approuver. C’est qu’on en est maintenant au point de n’aborder l’islam qu’avec pincettes et ronds de jambe, et qu’on en arrive à craindre ses adeptes.

     La pensée libre risque la mise en examen, chacun encourt désormais l’infamie promulguée du "racisme antimusulman", ou du crime d’«islamophobie». (À ce sujet, remarquons que le Coran recèle quelques perles d’un bel orient en matière de racisme, et s’il fallait aligner les versets des sourates susceptibles d’être incriminés, on n’en sortirait plus ; enfin bref). En résumé, voilà une "Parole" qui a toujours professé et continue de professer un totalitarisme théologique bien éloigné de la démocratie, de la tolérance, de la modernité… Et dans le même mouvement, voilà une religion imposée, contrairement aux autres religions qui furent diverses dans leur diffusion, de façon quasi exclusive par l’ardeur guerrière, par le sabre et le cimeterre (la lecture du Coran ne manque pas de surprendre par la violence qui sous-tend sa rédaction, son style, sa rhétorique ; il manie à la truelle l’invective, la véhémence, la vitupération !)

     On nous raconte parfois que la "guerre sainte" dictée dans le Coran ne valait qu’au temps du prophète, et que maintenant, il ne s’agirait plus que d’un combat contre soi-même… Mon oeil ! Le Coran appelle à la guerre, un point c’est tout. Nulle part il n’est précisé autre chose, nulle part il n’est dit que le propos "révélé" puisse ne s’appliquer qu’à un moment précis de l’Histoire : le sabre du prophète n’a pas changé depuis 1300 ans sa danse contre les mécréants…! Remarquons en passant que le mot "mécréant", dans le Coran, est répété jusqu’à satiété. Ces pauvres mécréants sont dénoncés, fustigés, condamnés à longueur de versets. Toujours l’islam a été et reste prêt à en découdre au nom d’Allah, car tirant toutes les conséquences d’une détestation prescrite pour qui ne voit dans le Coran que ce qu’il est et rien de plus. Des hommes comme vous, M. B.H. Levy, devez plus que quiconque le clamer : ne pensez-vous pas qu’Ayaan Hirsi Ali a raison de dire "Parler librement est en effet le seul moyen de mettre au jour le fardeau de l’islam…" ?

    Répondre
  6. Anonyme

    5 février 2008

    Inconnu "ppp.tiscali.fr" qui ne signe pas a la fin de son texte : " ils me donnent le sentiment (…) d’etre tres solides (…) face aux indépendants de mon èspèce"
    – Well, c’est peut-etre par la qu’il faudrait commencer a vous interroger. Est-ce vraiment une
    époque ou il convient d’etre "independant"? Parce que vraiment, des bonnes causes, il y en a plein devant votre porte, et la défense de la Civilisation Occidentale en Europe en est une.
    Votre vuln
    érabilité est celle de celui-qui-ne-s’engage-pas contre celui qui a un "ideal", une foi, une passion, un but, whatever qui l’encourage a se dépasser.
    Vous retrouvez ce meme recul chez ce que certains appelle la "laicit
    é", avec ses assholes socialos et prétentieux, qui recule a vitesse grand V devant l’Islam, avec ses assholes fanatiques et rétrogrades.
    Le coco syndicaliste, meme si il a tort (no doubt about it!), au moins il se bat, et se faisant, il gagne le respect et la consid
    ération qui sont refusés a tout ceux qui ne se battent pas; c’est une des regles en vigueur sur cette planete.

    Best,

    Mancney

    Répondre
  7. Anonyme

    4 février 2008

    Pour connaitre un peu les "cocos bon tein",les syndicalistes de la meme couleur, et j’en ai meme de proches :-(,je peus dire qu’ils me donnent le sentiment d’etre des" cathos/fachos " bien d’époque ,faits a la mains comme au bon vieux temps ,c’est a dire tres solides dans leurs cèrtitude face aux indépendants de mon èspèce ,et surtout infiniment moins tolérents que les travailleurs du bas ,c’est dire qu’ils sont gavés a mort par leurs doctrine empoisonnée, 🙁

    Espérant mettre tout le beau petit monde exclus de la bonne société nantie au pas ,ce qui me rappèle les stals et leurs mondes secrets des affaires .

    Répondre
  8. preulx

    4 février 2008

    @ Aude

    Je crains qu’à terme, les Européens qui le peuvent devront demander l’asile politique aux Etats-Unis ou au Canada. En attendant, partir chez nos cousins d’Amérique peut être envisagé comme une solution pour qui souhaite transmettre à ses enfants les valeurs de notre civilisation sans être déconsidéré.

    Répondre
  9. Gérard Pierre

    4 février 2008

    Don Diego.

       Vous êtes excessif, …………… et Charles Maurice de Talleyrand Périgord a défini une fois pour toute ce qu’il convenait de penser de tout ce qui est excessif.

    Répondre
  10. BARTHELEMY.

    3 février 2008
    AVIS AUX ANTIFASCISTES et en réponse à  " CATHO-FACHO ".
     
    J’ai oublié qui disait…
     
    " Il y a deux sortes de fascistes: les fascistes et les antifascistes "
     
    Selon Hannah Arendt, Mussolini lui-même, qui aimait tant l’expression d " Etat totalitaire ", n’essaya pas d’établir un régime complètement totalitaire et se contenta de la dictature et du parti unique, comme par exemple dans l’Espagne de Franco.
     
    Toujours selon Hannah Arendt: "ce qui prouve que la dictature fasciste est de nature non totalitaire, c’est que les condamnations politiques y furent très peu nombreuses et relativement légères. Pendant les années, particulièrement actives qui vont de 1926 à 1932, les tribunaux spéciaux prononcèrent sept condamnations à mort, 257 condamnations à dix ans de prison, 1360 à moins de dix ans, et beaucoup de sentences d’exil; 12.000 personnes furent arrêtées et DECLAREES INNOCENTES, PROCEDURE INCONCEVABLE SOUS LA TERREUR NAZIE OU BOLCHEVIQUE."
     
    Les Nazis, qui avaient un instinct infaillible pour détecter de telles différences, faisaient des commentaires méprisants sur les insuffisances de leurs alliés fascistes, tandis que leur authentique admiration du régime bolchévique en Russie et du parti communiste en Allemagne n’avait d’égal – et de limite – que leur mépris pour les races d’Europe orientale.
    Le seul homme pour lequel Hitler eût un respect sans borne était " Le génial Staline ". Staline n’eut confiance qu’en un seul homme, et que cet homme était Hitler ( avant l’invasion de l’union soviétique ). 
     
    Information dans – Les origines du totalitarisme – Hannah Arendt.
    Nous savons aujourd’hui qu’il y avait des divisions musulmanes dans les Waffen S.S. , par contre, il n’y a jamais eut de divisions catholiques.
     
    Merci Monsieur Thialet pour vos informations en prise directe avec la réalité des banlieues et des imams. Je pensais avoir forcé un peu le trait en paraphrasant le grand Jean Cau.
    Barthélémy.
    Répondre
  11. Anonyme

    3 février 2008

    Exact, Barthelemy. La laicité n’existe pas en soi; elle n’existe que par opposition a la religion, catho de préférence, ca fait plus chic. Et, évidemment, elle contient en son sein toute une bande de brillants illuminés du nihilisme et du nombrilisme, qui, un beau matin, ont "découvert" que Dieu n’existe pas, avec la meme puissante analogie qui leur a permis de "comprendre" un jour que le Pere Noel n’existe pas non plus.
    Bien incapables, et pour cause, de débattre de l’existence de Dieu, ils s’en prennent aux institutions humaines que sont les religions, et, ne reconnaissant pas ou prou le role humain et les apports formidables, malgré ses erreurs, de la Chrétienté, ils ne cherchent qu’a se débarrasser des contraintes (les Dix Commmandements, etc..) qui pesent sur leur petites vies étriquées, et croient etre "forts", n’est ce pas, car : " Moi, monsieur? ni Dieu ni Maitre!" . Ce ne sont que des petits Zorros .
    Rappelons que, a ce jour, aucune preuve rationnelle et compréhensive, pour nos intelligences actuelles, n’existe de l’existence de Dieu NI de sa non-existence; conséquemment, aucune opinion ne peut s’appuyer sur un raisonnement logique et rationnel, et cela nous dispense de belles discussions parfaitement inutiles.
    Par contre, celui qui aura admis que notre connaissance est aujoud’hui limitée, et donc admet qu’il existe "des choses" dont il n’a meme pas les capacités intellectuelles de les imaginer, alors, celui la, avisé et modeste, laisse une porte ouverte a l’inconnu, et ne peut pas exclure que la est le domaine de Dieu.
    Autrement dit, si Dieu existe, on n’en aura probablement jamais la preuve.
    La foi n’est pas une matiere de preuve, ni de raisonnement, elle est matiere de ressenti personnel…. jusqu’a ce que l’on comprenne comment fonctionne notre "ressenti".

    Je prefere quelqu’un qui croit, meme si il ne sait pas en quoi, car il laisse sa porte ouverte, a quelqu’un qui ne croit en rien, et se trouve prisonnier par son manque d’imagination, et qui ne fait ainsi qu’exposer son orgueil et ses propres limites intellectuelles.

    Best,

    Mancney

    Répondre
  12. Don Diego

    3 février 2008

    @ Gerard Pierre

    Le language employe a surtout pour but d’eloigner les gogos de s’interesser de trop pres a la cuisine sauce vaticane.

    La non-denonciation de crimes de cette nature en fait un acte de complicite tacite punissable par la loi.

    La missive du 18 mai 2001 signee RATZINGER est une invitation a couvrir les scandales pedophiles en les traitant en probleme interne sous le sceau du secret pontifical.

    La place du pape Benoit 16 est devant le tribunal international de La Haye.

    5000 pretres pedophiles depuis les annees 50 aux USA seulement…………..

    http://afp.google.com/article/ALeqM5iV9RaG8JwI6TAiFfjSHzocPBPseQ

    Répondre
  13. BARTHELEMY

    3 février 2008
    Peut-être est-ce étrange, mais quand j’entends dire laïcité, je comprends d’abord anti-clérical, ensuite anti-catholique, mais tolérance pour l’Islam.
     
    Aujourd’hui, au nom de la laïcité, il est probablement plus facile de construire une mosquée en ville que d’élever un monument en hommage à Jean-Paul II dans un petit village quelconque.
     
    Au nom de la laïcité, probablement, il existe une émission " Culture d’Islam " sur France Culture mais pas d’émission " Culture Chrétienne ".
     
    Les islamo-gauchistes d’Arte, eux, n’hésitent jamais à faire référence aux " Terres d’Islam " quand ils parlent du Moyen-Orient sans jamais préciser qu’elles furent bien auparavant des " Terres Chrétiennes".
     
    Personne ne conteste ou s’indigne quand aux journaux télévisés on annonce la "conférence des pays islamiques ". Peut-on imaginer aujourd’hui une " Conférence des nations chrétiennes " ???
     
    " On peut tout être aujourd’hui en Occident, sauf un Occidental. " comme dit Maurice Dantec.
     
    Quand on ordonne d’enlever, comme en Belgique, les Christ des tribunaux et des écoles, est-ce au nom de la laïcité ? Où plutôt pour ne pas " Heurter " les musulmans ? On enlève les Christ d’un côté, et on sert de la nourriture Hallal de l’autre dans les cantines scolaires, est-ce toujours pour le respect de la laïcité?
     
    Comment peut-on en arriver à nier l’héritage chrétien de l’Europe ? Je ne parle pas des RACINES, car ici le problème est beaucoup plus complexe. NON,le christianisme n’est pas une religion comme une autre, ou parmis tant d’autres. Comme tout historien honnête le sait, qu’il soit croyant ou non croyant, avec le droit romain et la philosophie grecque le christianisme est plus qu’une religion parmis d’autres, puisqu’il fût un des éléments fondateurs de la civilisation occidentale.
     
    Le processus voulu et organisé de déculturation de l’européen sur sa propre histoire et son véritable héritage a atteint un si misérable niveau, qu’il est parfois utile de rappeler quelques vérités aussi élémentaires.
     
    " On se lance à la chasse des collabos cinquante ans après les faits, mais on laisse se développer une criminalité organisée, ethnique, endémique et politiquement endoctrinée, alimentée par des flux migratoires hors contrôle, sans projet ni espace politique pour les absorber, avec la panoplie " pop-culture " qui va de pair et qui nourrit grassement les abrutis branchouilles des maisons de disques, de la presse " jeune " et des radios.
     
    ON LAISSE AINSI LA JEUNESSE PROGRESSIVEMENT S’ISLAMISER, par "choix" ou sous la pression, comme en prison où, dans les banlieues mégapolitaines genre Lyons, Marseille ou Paris, les gangs arabo-musulmans tiennent le haut du pavé, parfois en connexion directe avec les organisations terroristes étrangères, sous l’oeil comptable et impassible de la République.
     
    Bref, c’est une véritable DISSOCIATION GENERALE DE LA SOCIETE FRANCAISE à laquelle on assiste, et cette désagrégation est quasiment indicible de nos jours, sous peine de poursuites judiciaires, voire de menaces de mort". ( Maurice Dantec – American black-box- Albin Michel )
     
    Barthélémy.
    Répondre
  14. Jean-Claude THIALET

    3 février 2008

    06/02/08   – "Les 4-Vérités" –

    Gérard Picard; merci et bravo pour votre citation de Jean CAU. Elle rejoint d’une certaine façon un mot que l’on prête à VOLTAIRE et que je reproduis en substance : "Je ne crois pas en Dieu, certes, mais je me garde de le dire, sinon mes domestiques m’égorgeraient.". Et, à propos des "policiers" qui, selon Jean CAU, remplaceraient les "prêtres", permettez-moi de vous rappeler que le brillant Ministre de l’Intérieur que fut assurément Nicolas SARKÖZY(1) avait dû   –  faute d’oser faire tirer sur les émeuriers, après les sommations d’usage, comme cela se pratique aux ETATS-UNIS  –   faire appel à des imans pour calmer les émeutes qui avaient suivi l’indident de CLICHY SOUS BOIS. Si l’on ne voit plus d’ilotiers dans les banlieues où les policiers se terrent dans leurs commissariats par crainte de donner l’impression qu’ils jouent les provocateurs, les imans font un travail souterrain qui ne se limite pas forcément à l’enseignement du Coran. Plus clairvoyant que MAM , le ministre de l’Intérieur britannique vient de révèler qu’il faisait espionner les imans dans les mosquées.

      Bon dimanche, cordialement, Jean-Claude THIALET

    (1) n’a-t-il pas nettoyé les banlieues au kärcher ? Ne les a-t-il pas débarrassées de meur vous ? On le sait, lui "fait ce qu’il dit" ! Tant pis pour ceux qui ne sont pas capables de le voir ! Il ne nous trahit pas, lui !

    Répondre
  15. Jean-Claude THIALET

    3 février 2008

    02/02/08    -"Les 4-Vérités" –

    Nicolas BONNAL a écrit là un article lucide et courageux.

    Courageux dans la mesure où (et d’autres en ont déjà fait les frais) nous vivons dans un pays où, grâce à la LOI FABIUS/GAYSSOT/LELOUCH (1), il est impossible de dénoncer certains dangers de type "ethnique", "religieux" ou "culturel" sans avoir à affronter les foudres de la Justice.

    Lucide dans la mesure où il décrit bien le processus et les causes qui peuvent effectivement faire d’un siècle qui a dépassé l’âge de raison, un "siècle musulman". Tout le laisse prévoir. Et je ne suis pas certain que, si d’aventure le pétrole venait à manquer (il peut se passer pas mal de choses à ce sujet dans les 92 années qui restent à courir !), ou si   – ce qui n’est pas chose impossible (et même doit se trouver dans les cartons des pétroliers (2), le monde moderne puvait se passer définitivement et complètement de pétrole, "danger" qu’il décrit disparaîtrait.

    Pour conquérir une partie du monde, à l’Est comme à l’Ouest, les Arabes devenus musulmans n’ont pas eu besoin, à l’époque de l’Hégire, d’être financés par les fonds de l’or noir, ou même par l’or tout court. Je pense même qu’aujourd’hui, tout en jouant un double, et même triple ou quadruple jeu, les princes "pétroliers", ne tiennent pas à financer une "marche" qui les conduiraient à se retrouver dans un "Siècle Musulman", lequel les contraindraient à abandonner leurs palais des Mille et une nuits, leurs limousines, leurs caves à vins et à liqueurs, et toutes les beautés qui se vautrent à leurs pieds. Ce qui arriverait avec l’épuisement des puits de pétrole, ou avec l’arrivé d’énergies nouvelles plus performantes et moiins chères que le baril de pétrole à 100$, mais aussi avec un "SIECLE MUSULMAN" où règnerait la chari’ia qui amènerait d’autres profiteurs du genre mollahs avec leurs turpitudes qui n’ont rien à envier à celles des rois du pétrole.

    Le véritable danger d’un "Siècle musulman" tient, selon moi, à deux raisons principales qui n’éliminent pas pour autant les raisons collatérales relevées aussi par Nicolas BONNAL :

       – le "prolifisme" (que l’on me pardonne ce barbarisme, le mot juste ne m’étant pas venu sous le clavier !) des "musulmans", non en tant que pratiquants de l’islam, mais en tant que "de culture musulmane" qui avait fait prophétiser par Houari BOUMEDIENNE son fameux "Nous conquerrons l’EUROPE avec les ventres de nos femmes !"

       – la nature conquérante (c’est inscrit dans ses gênes, comme dans la culture de ceux qui pratiquent cette religion, ou même seulement qui s’y sentent culturellement rattachés)) de l’Islam dont les membres qui se sentent unis par l’Ouma, dès qu’ils se sentent suffisamment forts, dès qu’il se sentent suffisamment nombreux, veulent imposer leurs lois, leurs moeurs et leurs coutumes à tous les autres, pratiquants d’une autre religions, mais aussi athées ou agnostiques.

    Et, compte-tenu de l’individualisme forcené des Occidentaux qui se vautrent de plus en plus dans le consumérisme, quand ce n’est pas dans l’hédonisme, la paresse, les drogues, etc., compte-tenu de la passivité (parfois complice) d’une Eglise conciliaire aussi culpabilisée que culpabilisante, qui pratique le culte de l’Homme, et accomode à sa façon le "quand tu reçois une gifle, tend l’autre", le "aimez-vous les uns les autres", ou le "aime ton prochain comme toi-même" (comment demander cela d’ailleurs à des gens qui ont fini par ne pas s’aimer eux-mêmes ?), etc., je crains que l’Occident  – pour parler vulgairement – soit mal barré. A tous les sens du terme si on le considère comme un bateau dont les dirigeants devenus fous ne se rendent pas compte qu’en ouvrant largement les portes de leurs pays respectifs à une immigration de peuplement majoritairement "musulmane", ils ont ouvert la boîte de Pandore. Des dirigeants que, personnellement, je considère comme dévoyés. Là encore à tous les sens du mot quand on voit les frasques de certain(s) d’entre eux !

    Mais, je suis de ceux qui gardent l’espérance. Et  – même si mon âge ne me permettra peut-être pas de voir un retournement d’une situation déjà largement amorcée – je veux croire, je suis même certain que l’Occident, à commencer par l’EUROPE, se réveillera. Après tout, la CHINE s’est bien réveillée, elle ! 

      Bon dimanche de réflexions, cordialement, Jean-Claude THIALET

    P.S. MERYEM, pourquoi toussez-vous sous votre voile?  Pensez-vous sérieusement faire croire autrement qu’aux autruches ou aux idiots utiles qu’il y a un islam "pacifique", "libéral", "moderne". Certes, en Occident, nous sommes encore "libres de nos choix". Mais dans les pays "musulmans" ? Demandez donc aux chrétiens vivant en Egypte, ou en Turquie, en Irak (celui d’après Saddam HUSSEIN) ce qu’ils en pensent… Je ne parlerai pas de l’Arabie séoudite ! Demandez donc à une "chrétienne" qui, en France, épouse un musulman si elle ne se sentira pas obligée (euphémisme) d’adopter la religion, les moeurs et les coutumes de son mari, en même temps d’ailleurs que sa belle famille qui ne manquera pas de lui enlever ses enfants en cas de veuvage au cas elle voudrait reprendre sa liberté ? Je ne parlerai pas d’un "chrétien" pour qui le mariage avec une "musulmaneé est quasiment mission impossible, sauf à se convertir ! Et, lorsqu’on est "musulman", essayez d’abjurer, sauf à mettre des centaines de kilomètres de la "communauté" à laquelle on s’est intégré !

    (1) je précise toujours FABIUS/GAYSSOT/LELLOUCH pour rappeler aux "autruches", mais aussi à celles ou ceux pour qui un député UMP réputé de droite (Pierre LELLOUCH), américanophile de surcroît, ne peut avoir ajouté sa "pierre" à une loi liberticide. Une loi que Jacques TOUBON,, je le rappele aussi régulièrement, avait jugé "scélérante". Sans pour autant en demander l’abrogation, pas même l’atténuation, une fois devenu lui-même garde des Sceaux. Les gens de la droite gouvernementale (au sens large du terme) sont ainsi faits que, quand ils sont dans l’opposition, ou quand il brigue un mandat dans des cinditions difficiles face à la gauche, ils tiennent toujours de mâles propos. Qu’ils s’empressent d’oublier par crainte du tollé de la gauche et de la presse réunies. Nicolas SARKÖZY, après avoir piqué les voix de la droite nationale est en train de nous en faire la démonstration parfaite … Et je rappelle "FABIUS" parce que celui-ci était Premier ministre lors du vote de la "loi scélérante" et qu’il ne serait pas juste d’en faire porter le chapeau au seul GAYSSOT, communiste bon teint.

    (2) pour l’oinstant, les pétroliers ne sont pas fous au point de lancer sur le marché une énergie nouvelle qui, remplaçant avantageusement le pétrole, réduirait à néant leurs (très lourds) investissements en matière de recherche, de forage et d’exploitation, de raffinage et de distribution !

    Répondre
  16. guillermo

    2 février 2008

    J’ai été élevé pendant 5 ans dans un collège dirigé par des cathos fachos.  Pour moi le Catholicisme et l’Islam c’est bonnet blanc et blanc bonnet.  Je ne parle pas après avoir lu des "Zécritures" mais je parle simplement par vécu et expérience : ramassis de lavage de cerveau, d’interdits, de dogme façon Staline, de formules plus crétines ou hypocrites les unes que les autres, etc.

    Et l’on s’étonne de la baisse du nombre de curés !  C’est la meilleure.   Certains ont le ciboulot qui a trop macéré dans le bénitier on dirait.  Je suis scié à les lire : <<manque d’espérance, société sans foi société de tolérance  Christ au milieu de nous (la meilleure je crois, le mur du çon comme ils disent dans le Canard Enchainé), >> etc. 

    Je précise que j’ai un religieux dans ma famille. Parfois Il avoue à demi mots que si c’était à refaire il prendrait sans doute une autre voie.  Ceci dit je m’entends très bien avec lui. Il est républicain et tolérant.  Il est tolérant comme je le suis d’ailleurs moi-même sachant que les opinions des gens de regardent qu’eux-mêmes. Par contre j’estime qu’on doit se faire un devoir d’être totalement intolérant face aux fachos de tous poils et de toutes religions, à ceux qui imposent leur opinion ou leurs croyances.

    Les fachos m’horripilent et je considère qu’ils sont assez nombreux chez les Cathos.  Ils fonctionnent  comme les communistes ou les sectes attitrées :  ils pensent que si tout le monde suivait leur voie et leur lubie la société serait parfaite. Je suppose qu’il y au moins autant de fachos, chez les Musulmans et ceux-ci sont en principe dans le camp d’en face.  Ceci dit, moi j’ai moins d’expérience chez des Muslims fachos que chez des Cathos fachos puisque j’ai pas été élevé chez eux.  De  toutes façons j’abhorre autant le discours de certains ci-dessus qui pensent que pour contrer une religion, ‘il faut obligatoirement une autre religion (fut-elle inspirée par l’Amour comme ils le répètent si hypocritement, ce qui à leurs yeux leur donne bien plus de droits qu’aux autres).

    Pour les débiles déjà ciblés je précise que si la religion catho perd autant de terrain c’est qu’à observer les Muslims, leurs rites, leurs superstitions, leurs blocages, bien des cathos en viennent à se dire qu’au fond ils en étaient un peu au même point il n’y a pas si longtemps et que c’est quand même sublime de pouvoir penser par soi-même.   A cela il faudrait ajouter la monumentale connerie des curés qui ne vont plus aux enterrements.  Toutes les pubs ne compenseront pas cette erreur absolue.   Mais c’est leur problème, pas le mien.   

    Et puis il ne faudrait pas oublier "Le Sacristain", "Subito-Santo" ou "Jean-Paul II La Fachouille", comme il vous plaira, qui a canonisé de façon industrielle pour faire du fric, en commençant par Sa Sainteté le fondateur de l’Opus-Dei.  Après cela on s’étonnera du terme « Catho facho », on s’étonnera aussi de ce que les églises se vident.  On invoquera le vide de sens ou encore la matérialité !  Fantastique ! Fantastique la connerie humaine chez ceux qui ont eu le ciboulot rincé à l’eau bénite.

    Je me réjouis tellement de voir les églises se vider. C’est un peu comme le mur de Berlin, sauf que ça s’est fait de façon moins soudaine. Mais tout ça paraissait tellement éternel.  Dans les deux cas, on n’aurait pas imaginé que ça puisse n’être qu’un (fort mauvais) souvenir juste au bout de quelques années.

    Je reste quand même nostalgique … de la beauté de certaines églises, qui me fascinent par le savoir-faire des bâtisseurs d’antan.   Vraiment je trouve que l’Art est parfois divin et que nous avons dû être un grand pays, « fille ainée de l’Eglise » qu’ils disaient en voulant récupérer le génie de nos bâtisseurs et en culpabilisant le bon peuple pour faire mousser le denier du culte.

    L’Islam me dégoute et je pense qu’il constitue une menace très sérieuse.  Je pense qu’il finira par nous bouffer certainement pendant un temps très long avant qu’on finisse par reprendre le dessus.  Ceci dit je ne veux pas que mon pays soit affranchi de l’Islam pour tomber dans un système qui me rappelle l’Islam.

    Répondre
  17. Eponna

    2 février 2008

    Messeigneurs jétais venue en observatrice (pour ne pas dire touriste) et je déplore de voir mes aînés se traiter officiellement de face de pet et se cracher à la gueule dans leurs commentaires.

        Il y a une chose qui pour ma part ma interpellée dans larticle. Pourquoi globaliser lislam en un seul mot ? A notre époque il existe différents niveaux de musulmans, depuis les  djihad barbus, jusquaux membres de la Chambre des Lords dAngleterre, en passant par mon voisin dont les sœurs nont jamais porté ni voile ni tchador. Nous avons les chiffres du nombre de musulmans, avons-nous nuancer entre le extrémistes, les pratiquants et les modérés ? Allons nous nous offrir une nouvelle croisade contre les infidèles ?

                Un ami ma dit un jour que la dernière chose quil reste à lEurope, cest son savoir, je pense que cest plutôt vers celui-ci quil faudrait se tourner pour résoudre lextrémisme, je sais bien que mon parlé semble naïf, mais quelle autre solution ? Si nous opposons seul le bouclier de nos propres croyances, les deux partis se braqueront.  Ce pendant cette époque prend tout au premier degré, et manque de rationnel.

    Répondre
  18. UN chouka

    2 février 2008

    A Jean Cau, j’aurais dit que croire en soi est déjas bien pour aller de l’avant ?

    Avec ça un bon chacun pour sa gueule de la part de ceux qui veulent faire quelque chose de bien ?

    Pas besoin de barartins noséabond et pronant l’injustice !

    Répondre
  19. Gérard Pierre

    2 février 2008

    Don Diego.

       Ce genre de campagne de désinformation entreprise contre l’Eglise catholique par des organismes libres penseurs, athées, gauchisants, voire islamisants (cf. Athee thürc) n’est pas nouveaux.

       Crimen Sollicitationis est un élément de droit canon de l’Eglise. Je vous livre le texte qu’a rédigé, mieux que je ne l’aurait probablement fait, un internaute d’un autre site dont je partage à la fois les notions en la matière et la sensibilité :  

       " Ce document porte la signature du cardinal pro-préfet du Saint-Office sous Pie XII et Jean XIII, à savoir le cardinal Ottaviani. Son but n’est absolument pas d’énoncer un principe de protection des prêtres fautifs. Il s’agit d’un guide de procédure en droit canonique pour orienter le traitement judiciaire (interne) des cas de "sollicitation", étant définis comme n’importe quelle situation où un prêtre se sert de son ministère pour tenter un(e) pénitent(e), majeur ou non. Ce n’est donc pas restreint aux affaires de pédophilie ni même aux péchés consommés. Ce document s’adresse aux évêques du monde entier, à qui le Saint-Office rappelle qu’il est de leur responsabilité de juger ces affaires. 
     
       Ce guide juridique utilise un langage spécialisé qui n’a rien pour engager le lecteur à se rendre au bout de ses 39 pages, ce qui facilite la tâche de ceux qui lui font dire n’importe quoi. Il est bien vrai que la règle du secret de ces enquêtes y est fortement soulignée, cependant il ne s’agit pas là d’une politique adoptée en un temps où le Saint-Siège aurait, par hypothèse, commencé à voir venir de sérieux problèmes sur le front de la moralité des prêtres, mais plutôt du rappel d’une norme édictée par une précédente instruction du Saint-Office qui remontait à 1867.  
     
       Surtout, ce texte dit " de peur que ces crimes demeurent cachés et impunis avec un grand dommage pour les âmes…" et affirme (en rappelant à ce propos une norme édictée par Benoît XIV en 1741) que les victimes ont le devoir en conscience de dénoncer le prêtre fautif en confession. On ajoute que celui qui ne dénonce pas le prêtre qui l’a tenté après avoir été averti de son devoir est automatiquement excommunié après un mois et ne peut être absous tant qu’il ne l’a pas fait. Le document poursuit plus loin en précisant de quelle façon les dénonciations doivent être recueillies, la règle étant par écrit, sauf en des circonstances exceptionnelles où il serait difficile ou impossible pour la victime de rencontrer un officiel. On traite même des dénonciations anonymes qui ne doivent qu’exceptionnellement être considérées. Lors de l’enquête il est spécifié qu’on ne doit pas demander à la victime si elle a consenti à la sollicitation et s’il le faut, on doit même lui dire expressément qu’elle n’a pas à le dire. 
     
       Il s’agit donc d’une désinformation à des fins anticatholiques, pour déstabiliser le pape dans son gouvernement de l’Eglise. "
       Cher Don Diego, évitez de vous rendre complice de l’épandage de ragots si promptement répandus ici et là par des officines de déstabilisation qui se soucient de vos intérêts spirituels comme d’une guigne.
    Répondre
  20. Don Diego

    2 février 2008

    @ Gerard Pierre

     ‘ Crimen Sollicitationis ‘   La circulaire ou le cardinal Ratzinger invite les eveques a deplacer les pretres pedophiles de paroisse en paroisse plutot que de les livrer a la justice devrait vous eclairer sur la ‘ structuration de la pensee ‘………..

    Que dire de l’affaire du pere Maciel  fondateur de la legion du Christ dont pas moins de 20 seminaristes se sont plaints des sabus sexuels dont ils ont ete l’objet par ce protege de Benoit xi………

    Entre la foi et la raison le sus-nomme a choisi………………

    http://www.zimbio.com/Pope+Benedict+XVI/articles/80/Pope+Protector+Pedophiles

     

    Répondre
  21. gerard.picard@skynet.be

    2 février 2008
    Jean Cau, disait  " Si vous ne croyez plus à rien, vous serez obligé de croire à la police. Moins votre crainte sera sacrée, plus elle deviendra terrestre. Moins il y aura de prêtres, plus il y aura de policiers" . Aujourd’hui, par un retournement paradoxal de l’histoire ne pourrait-on pas affirmer que " Moins il y aura de prêtres plus il y aura d’imams " ?
     
    Je pense ,dès lors, que la première mission du Pape Benoit XVI, même si c’est d’un Urbain II dont l’Occident a un urgent besoin, c’est de rechristianiser l’Eglise elle-même vidée de ses élites depuis la trahison de Vatican (VaticonII) et dont nous commençons à percevoir les pernicieux ravages.
     
    Infectée par les chrétiens dit" progressistes ", car le socialisme n’est rien d’autre qu’un détournement pervers du sacré, la Gogauche altermondialiste "à la Monseigneur Gaillot assisté de sa police politique du MRAP ", ces terroristes antiracistes qui sévissent depuis maintenant plus de vingt ans sous diverses appellations controlées en Europe, ces catholiques ou plutôt ces erzats de catholiques ont ouvert grande la voie aux religions de substitution. Qu’est-ce que le socialisme sinon le signe clinique de l’essoufflement vital de l’Occident? Qu’est-ce que le socialisme sinon l’avachissement masochiste de nos sociétés occidentales ?
     
    Je ne suis pas loin de penser que le SEUL ANTIDOTE efficace contre l’islamisation de l’Europe sera un catholicisme pré-consiliaire. Mon intuition me dit que du côté de l’Est, nettement moins décadent que l’ouest,on a compris ce message.
     
    Ce que l’épiscopat de la gogauche "progressiste "type babacool oecuméniste" ne voit pas, ou feint de ne pas voir, c’est qu’il existe une incompatiblité théologique fondamentale entre le christianisme et l’islam. Il suffit pour cela de lire Jean Damascène ou Thomas d’Aquin et plus près de notre époque Jacques Ellul dans sa " Trahison de l’Occident " et" Islam et Judéo-Christianisme ". Mais lire les pères de l’Eglise est probablement devenu une tâche quasi insurmontable pour nos assistants socios que sont devenus nos prêtres post-vaticon II. 
     
    LA TRAHISON DE L’OCCIDENT
     
    L’Occident est hélas en panne de foi. L’homme " relativiste "occidental ne croit plus en rien qui l’élève, le dépasse et le transcende. C’est pourquoi il est prêt de passer à la casserole de la vitalité de l’islam d’autant plus facilement qu’il a perdu une bonne partie de ses défences immunitaires chrétiennes.
     
    Finalement, le pays des "drouas de l’haumeuh et de la laï- hi- ciiité "de par sa rage anticatholique et anticléricale a bien contibué à ce qu’il lui arrive. Jamais le pays des " drouas de l’haumeuh "   n’aura le courage de combattre avec autant d’acharnement et d’ardeur ce néo-communisme religieux qu’est l’islam ,qu’il a mis à combattre la religion qui,elle , fait pourtant partie intégrante de son héritage et constitue ses racines essentielles.
     
    "Une société sans espérance et sans foi devient fatalement une société de tolérance. Tout y devient permis. De même que les proches permettent tout à celui dont ils savent la mort prochaine, de même une société qui ne donne rien à espérer à ses enfants leur permet tous excès. La tolérance est un désespoir ". ( Jean Cau.)
     
    " Les arbres n’ont pas de dogmes et les navets sont singulièrement larges d’esprits "  G.K. Chesterton. 
     
    Aucune société ne peut renoncer à sa religion civilisatrice sans quelques dégâts collatéraux d’une extrême gravité.
    Barthélémy.
    Répondre
  22. Gérard Pierre

    2 février 2008

    Preulx.

    " je constate que nombre de représentants catholiques jouent avec le feu avec les musulmans, espérant peut-être que si les musulmans réussissent à faire sauter les verrous de la laïcité ils en profiteront également "

    Je ne peux malheureusement que faire le même constat que vous. Notre clergé, enfin ce qu’il en reste, se préoccupe beaucoup de " social ". Comme ils sont de moins en moins nombreux, ils ont souvent le nez dans le guidon et ne prennent pas de recul suffisant pour traiter avec hauteur une question comme celle du danger bien réel pour eux de l’islam. Il faut dire aussi que l’Eglise catholique est encore bien infestée par des progressistes nourissant une conception trés élastique du dogme évangélique. On ne les entend d’ailleurs guère se réjouir de la papauté actuelle, ni affirmer la prééminence de son leadership.

    Mais soyons confiants. Le Christ est encore et toujours au milieu de ceux qui se réunissent en son nom. Comme me le disait un jour avec humour un frère des écoles chrétiennes : " La religion catholique doit vraiment être divine pour qu’au bout de vingt siècles ni les curés ni les bonnes soeurs ne soient parvenus à la flanquer par terre ! "

    Spiritus flat ubi vult – Saint Jean ( III – 8 )

    Répondre
  23. Anonyme

    2 février 2008

    Gerard Pierre a meryem : " Si c’est de l’humour, vous venez d’inaugurer un genre. En revanche, si ce n’en est pas, il vous faut envisager d’interrompre d’urgence la consommation de produits euphorisants."

    Boff, elle a des chaines dans sa tete et elle écrit n’importe quoi; il lui faudrait plutot un augmentateur de Q.I. Quand on lit ca, on comprend la place que les Muslims reservent a la femme; ils ne sont pas si c..s, nos chers chevaliers de la bite et du ventre.

    Best,

    Mancney

     

    Répondre
  24. Jean-Pierre

    2 février 2008

    Puique le principe de précaution est devenu en France un principe de vie , il est des plus urgent de bannir cette secte obscurantiste de notre territoire….

    En attendant, vous pouvez signer et diffuser cette pétition internationale :  Ban islam :

    http://www.petitiononline.com/MYSTIC/petition.html

    Répondre
  25. Gérard Pierre

    1 février 2008
    Meryem.
     
    Si c’est de l’humour, vous venez d’inaugurer un genre . En revanche, si ce n’en est pas, il vous faut envisager d’interrompre d’urgence la consommation de produits euphorisants.
     
    «  Je trouve que la façon dont le cher Mr Nicolas a parlé de l’islam est incorrecte, vu qu il est entrain de traiter l’islam comme étant une menace. » …… ah bon ! …… parce que selon vous ce serait pas le cas ?…… le Dar al-Islam et le Dar al-Harb selon vous qu’est-ce que c’est ?…… le Djihad serait-il devenu un banal jeu de société ?…… les versets répartis dans les 114 sourates du coran prôneraient-ils tous soudain et sans exception l’amour, la tolérance et la paix ? …… y aurait-il eu des réformes dans l’islam à l’insu du plein gré de vos doctes imams ? …… l’UOIF est-elle au courant ? …… les centaines de hadiths de la sunna clamant la mise à mort des Juifs et des « Croisés » auraient-elles été abolies ?…… quant aux innombrables kamikazes s’éclatant quotidiennement pour la plus grande gloire du caravanier pédophile, …… une simple vue de l’esprit sans doute ?
     
    « l’islam n’oblige personne à suivre cette religion, chacun est libre dans ses choix » …… et ta sœur ? …… elle est libre dans ses choix ?… oui, bien sûr, … et elle n’a pas intérêt à dire le contraire !
     
    « jamais un musulman n’a parler du christianisme ou de tout autre religion avec ce manque de respect dont vous avez fait preuve » …… là, vous avez manifestement un problème de lecture ou de surdité. Mais bon ! …… l’infirmité n’est pas condamnable en soi.
     
    « et surtout bcp de racisme, parce que pour nous toute religion a sa valeur et ses règles » …… ! ! ! …… Je ne vois pas le rapport entre le racisme et les règles religieuses ! …… ça confirme ce que je disais, arrêtez les produits euphorisants.
     
    « Sachez réfléchir et être logique avant d’écrire, et ne prenez pas les choses du côté affectif et religieux. Laissez la religion à part. » …… ça s’appelle finir en bouillie. Que croyez vous avoir finalement démontré aux lecteurs de commentaires de ce forum ? …… si ce n’est que l’islam ne favorise pas la structuration de la pensée ! …… Benoît XVI avait vu juste lorsqu’il expliquait qu’il y a dans l’islam un problème entre la foi et la raison : VOUS VENEZ DE NOUS EN FAIRE LA DEMONSTRATION !
    Répondre
  26. Anonyme

    1 février 2008

    meryem : " Laissez la religion à part."

    Bravo! Absolument, meryem. Quand on parle d’islam, il faut laisser la religion de coté… Il faut au contraire montrer le coté CIVILISATION et POLITIQUE de l’ISLAM.

    L’Islam est un ENSEMBLE, est un systeme complet de controle de l’homme, qui s’occupe de votre vie et de vos droits, de votre way of life et de vos devoirs, en utilisant votre croyance et votre besoin de spirituel. C’est un formidable et tres efficace outil de manipulation et c’est pourquoi il s’étend dans le monde ENTIER.

    Merci de nous le rappeler.

    Lisez ou relisez les commentaires d’Helios dans les archives des 4 V.

    Mancney

    Répondre
  27. FdG

    1 février 2008

    Chère Marie (Meryem), vous dites : "….Laissez la religion à part."

    Mais c’est tout ce qu’on lui demande ! Qu’elle ne s’occupe pas de nous, qu’elle ne regisse pas notre quotidien, qu’elle reste dans la sphère PRIVEE !

    Répondre
  28. meryem

    31 janvier 2008

    Je trouve que la facon dont le cher Mr Nicolas a parlé de l’islam est incorrecte, vu qu il est entrain de traiter l’islam comme étant une menace. Je voudrais juste dire que le principe de l’islam, puisque je vois que vous n’en avez aucune idée, l’islam n’oblige personne à suivre cette religion, chacun est libre dans ses choix. Et pour les personnes qui ce sont converties, ceci dit qu’elles sont convaiques par cette religion, et ca c’est pas vous qui aller le changer. Et en plus de ca, jamais un musulman n’a parler du christianisme ou de tout autre religion avec ce manque de respect dont vous avez fait preuve, et surtout bcp de racisme, parce que pour nous toute religion a sa valeur et ses règles, et nous on les respecte totalement. Sachez réflechir et etre logique avant d’écrire, et ne prenez pas les choses du coté affectif et religieux. Laissez la religion à part.

    Répondre
  29. Aude

    31 janvier 2008

    Article assez effrayant mais malheureusment dans le vrai. Je viens tout juste de demenager aux Etats Unis sans grand pincement au coeur de quitter la France. La France est foutue j’ai bien peur. Ici, il n’y a pas de honte a dire que l’on est chretien bien au contraire. Et s’il et vrai que le voile islamique a fait son apparition ici depuis quelques annees (ce qui a mon sens est un soutien affiche au terrorisme), je reste sceptique quant a la supposee conversion des latinos a l’islam… C’est la premiere fois que j’entends ca.

    Répondre
  30. rhalmi

    31 janvier 2008

    le XXI eme siecle sera musulman oui. si on est sûr que ni les intelectuels  ni  les les politiciens musulmans ne travaillent dans ce sens que pourra t il être la cause?je souhaite que Mr Bonnal Nicolas repond à cette question.

    Répondre
  31. Superdupont

    31 janvier 2008

    @ lestoret

    Israel resiste courageusement !?    C’est la meilleure de l’annee ! Vous avez l’intention de faire cracher au bassinet les europeens 6 milliards d’euros comme les 6 milliards de dollars tondus sur le dos des red-necks chaque annee ?

    C’est effectivement ce que l’on voit en filigrane derriere le projet d’union mediterraneene , un bon tremplin pour integrer l’europe a terme……..

    Je n’ai cure de l’etat d’Israel cher Lestoret tout comme quelques dizaines de milions de francais avec moi………

    Vive la monarchie !  Vive le roi !

    Répondre
  32. grepon le texan

    31 janvier 2008

    " …J’entends souvent dire que le « moral des ménages » n’a jamais été aussi bas. La civilisation occidentale touche du doigt depuis une trentaine d’années les limites du matérialisme forcené…"

    Correction:   Lire plutot "L’Europe Occidentale" en place de "civilisation occidental" ci dessus et ce serait assez juste.:   Le socialisme est effectivement une ideologie materialiste, et anti-spirituelle.   Par contre, au pays toujours chretien qui s’appele les Etats-Unis d’Amerique, la montee constante denotre prosperite nous derange pas autant.  Certains se sentent un peu coupables il est vrai, mais que faire.  C’etait toujours ainsi.  La coupabilite est humain, et frappe plus durement chez les uns que chez les autres, suivant.  Aujourdhui une bonne partie d’entre les coupables se sont convertis des religions classiques vers le castrophisme environmentaliste, surtout au pays du materialismes qui sont les membre de "l’Europe".   Je suppose aussi que certain communistes(=socialistes du type internationaliste) sont dedans par desir de tout niveller jusqua ce que personne ne peut se sentir coupable d’avoir plus q’un autre.   Le capitalisme, un system morale, peut etre la salvation pour tous.  L’economie pratique par les pays socialistes est une materialisme =amorale=.

    Répondre
  33. preulx

    31 janvier 2008

    A Gérard Pierre : entièrement en accord avec vous. Toutefois je constate que nombre de représentants catholiques jouent avec le feu avec les musulmans, espérant peut-être que si les musulmans réussissent à faire sauter les verrous de la laïcité ils en profiteront également (on l’a vu lors de la loi contre le voile à l’école, où des évèques étaient aux cotés de musulmans pour défendre la "liberté religieuse" alors qu’aucun catholique n’était véritablement concerné par cette loi). Sauf que si les musulmans obtiennent ce qu’ils veulent – et on commence à le voir avec les repas hallal à l’école ou les horaires de piscine non mixtes – c’est tout bonnement la fin de notre civilisation.

    En revanche je porte toute mon admiration au nouveau pape, Benoît XVI, qui semble avoir à coeur de défendre à nouveau les valeurs de la Chrétienté, malgré l’incompréhension voire le mépris des élites gauchisantes françaises.

     

    Répondre
  34. UN chouka

    31 janvier 2008

    Gérard Pierre,vous semblez èsquisser un schémat qui mettrait hors de nuir les "sèctes prostituées ,et obscurantistes "pèrvèrses (il est temps :),pour mettre en lumière ce qui me semble etre "l’humain "devant un choix harmonieux entre sa vie soutenue par la nécésité d’adhérer  a une sorte d’entraide libre et non fausée (par les divèrs diktats pèrfides aux sèrvice d’une minorité éclairée  qui s’emploi dans le meme élan a endormir les ignards qui tot ou tard se rendent compte de la supèrcherie,et deviènent enragés ?) ,tout en laissant les gens évoluer librement a leurs vitesse ?

    En regardant le monde animal ne voyons nous pas cette sorte d’indifférance paisible et bienveillante , cotoyer leurs besoins naturels de prédation ?

    Qu’avons nous a attendre de sèctes qui sacrifient les innocents sans défence ?(chacun pour sa peau et que le meilleur gagne ?)

    Décidément, je suis allèrgique aux sèctes:-(

    Bonne journée a vous .

    Répondre
  35. Anonyme

    31 janvier 2008

    FdG : " Ce qu’on oublie de dire aussi, c’est qu’il y a quatre quatre milliards et demi (4,5) de non musulmans ! "
    – Oui, et ca c’est dramatique, hein?

    Mancney

    Répondre
  36. Gérard Pierre

    30 janvier 2008
       Pour que le XXIème siècle soit religieux, il nous faudra d’abord faire la lumière sur ce qu’est la spiritualité. Nous devrons apprendre à discerner entre ce qu’est une religion, ce qu’est une secte, ce qui relève du totalitarisme politique adossé à un prétexte pseudo religieux et ce qui constitue simplement une philosophie ouvrant la voie vers une forme de mysticisme. Il nous faudra apprendre à dérelativiser. Il sera nécessaire de redonner à la culture antique, à la philosophie et à la littérature leurs lettres de noblesse, de ressusciter les langues mortes, de réapprendre à apprendre.
     
       J’entends souvent dire que le « moral des ménages » n’a jamais été aussi bas. La civilisation occidentale touche du doigt depuis une trentaine d’années les limites du matérialisme forcené dont nous subissons le matraquage depuis l’avènement du machinisme. Partout où se tournent les regards de nos contemporains ce n’est qu’incertitudes, désintérêt pour un avenir sans attrait particulier, amertume devant les insatisfactions de la vie quotidienne, dégoût à la vue des exemples pitoyables étalés journellement devant nos yeux. Nous tutoyons le vide mais ce vide doit être en même temps un espace de rencontres utiles et d’interrogations fructueuses.
     
       La laïcité sera sans doute le dernier bastion idéologique à pulvériser avant de pouvoir aborder sereinement une ère de spiritualité vitale pour tout un chacun.
     
       L’islam servira peut-être de révélateur dans la conduite des réflexions du XXIème siècle. Il faut dire que nous allons repartir de très bas. Les dispositions religieuses de nos contemporains sont souvent inexistantes, y compris chez des personnes qui, en d’autres domaines, mettent en œuvre une somme de connaissances fantastique. Elles se réduisent le plus souvent au résiduel d’acquis catéchistiques plus ou moins bien digérés par un enfant pré pubère et repassés ensuite inlassablement dans les laminoirs du progressisme.
     
       Tout dépendra du moment de la prise de conscience collective face à la menace mahométane. Plus le nombre des adeptes du caravanier pédophile aura crû, plus " vigoureuse " devra être la " renaissance " pour rétablir la fille ainée de l’Eglise dans sa foi.
       A bas la raie publique ! …………. vive ce qui lui succédera .
      
    Répondre
  37. LESTORET

    30 janvier 2008

    C’est tout à fait vrai statistiquement, la population musulmane de l’Europe va tripler dans les 17 prochaines  années. Peut-être même davantage. A ces européens dont la peur est bien visible — et sera sans doute mauvaise conseillère dans les années qui viennent —  je demande: Pourquoi donc n’aidez vous pas le seul pays au monde qui résiste courageusement à ce raz de marée: Israel ??? Pourquoi ne prenez vous pas son parti délibérément et ne criez vous pas haut et fort la légitimité de son combat ???

    PS – Messieurs les médiateurs laisserez vous publier cette contribution ?? 

    Répondre
  38. EIFF

    30 janvier 2008

    Une majorité écrasante d’Européens pensent que l’immigration en provenance de pays islamiques constitue une menace pour leur mode de vie traditionnel, selon une enquête diffusée hier soir. Le sondage, mené dans 21 pays, a trouvé un sentiment anti-immigration très répandu, mais avertit que la population musulmane de l’Europe va tripler dans les 17 prochaines années :

    http://pointdebasculecanada.ca/spip.php?breve250

    Répondre
  39. FdG

    30 janvier 2008

    "On adore nous dire qu’il y a environ un milliard et demi de musulmans dans le monde."

     Ce qu’on oublie de dire aussi, c’est qu’il y a quatre quatre milliards et demi (4,5) de non musulmans ! Si cela n’est rien dans l rapport des forces, alors oui, la messe est dite !

    Répondre
  40. VIGNELLO

    30 janvier 2008

    Pauvre France !

    La suggestion au Président de la Russie des droits de l’Homme est pleine du bon sens que nous n’avons plus : "La France risque d’être colonisé  par les pays qu’elle a colonisés"

    Nous n’avons pas tous eu le privilège d’être communiste ! SOYONS FIERS D’ÊTRE FRANCAIS ET CHRETIEN !

    Répondre
  41. UN chouka

    30 janvier 2008

    Bonjour Grepon le texan.

    Ici la légitime défence est tres réprimée.(pèrvèrtion des lois naturelles ,en provenanvce surtout de la gôche 🙂

    La détention d’arme est sévèrement controlée.Il est difficile de se sentir en sécurité chez soi de mon point de vue.

    La victime doit d’abord se faire assaciner pour pouvoir combattre son agresseur ,lequel est activement défendu par les notables qui y voient un motif pour faire des bénéfices substanciels avec la victime qui se défend ,ce qui pénalise encore plus le citoyen paisble, qui doit payer pour sa défence ,alors qu’il est innocent ?

    Exploitation ,il me semble?Les criminels bien aimés ,sont une source de fric , voila tout ?

    Mais que vaut la vie d’un citoyen tranquile du bas pour des gens qui rechèrchent des richesses ?

    Répondre
  42. Anonyme

    30 janvier 2008

    Meme si l’article de Nicolas Bonnal est inégal, comme dab, c’est déja pas mal de poser la question.
    Enfin! On dirait que les prises de conscience commencent a venir….

    Best,

    Mancney

    Répondre
  43. UN chouka

    30 janvier 2008

    Sans vouloir vous choquer, je dirais ,pour connaitre un peu "l’humain",qu’il faut voir les créanciers comme des bètes a abatre (dans le dos ) lorsqu’elle ne valent plus rien ou dérangent ,voir coutent trop 😉

    De ce point de vue, les précedants sont nombreux je crois ?

    Si ,l’adulation par les riches occidentaux du culte cité ci dessus "semble sincère",(sècte comode pour les èsclavagistes avides d’obscurantisme ,et de violence ) peut on oublier que bien des tèchnique de dilution passent par une phase d’exaltation, pour au final descendre en douce le géneur ,et s’emparer de ses richesses ?(chacun pour soi ?:)

    L’avenir vous le dira bien sur .

    Répondre
  44. grepon le texan

    30 janvier 2008

    M. Bonnal a probablement raison que l’islam va conquerir l’Europe et pas mal d’autre territoires.  La demographie d’Europe dans 20 ans est assez previsible.   Il y aura enorment de jeunes qui se voient plus comme des arabes, turques, ou maghrebains plus ils ne s’identifient comme allemands, francais, italiens, hollandais…etc.   

    Aux Etats Unis par contre les taux de croyances en Dieu, celui chretien, est exceptionnelle parmi les pays occidentaux.   Pareil pour les taux de fecondite des americains.   Le nombre de musulmans y est bien bas aussi.    Pour les histoires de petrole arabe, c’est un peu  hors sujet mais allons tout de meme.   Les Saudis =s’appauvrissent= en vendant que du petrole, et en elevant des masses de wahabbites qui ne sauront produire or organiserr quoi que ce soit  apres que le petrole n’arrivera plus a payer leur consommation.  Le PIB par tete de l’Arabie Saudite sur le temps baissera, et a deja baisse, merci a leur fecondite couple a leur manque de productivite.  A ca, c’est leur probleme a eux, chez eux!    Quand le petrole Saudiite sera epuise, il y aura des centaines d’annees de "oil shale" et des milliers d’annees de charbon a exploiter aux Etats-Unis, ou la population occidentale n’a nullement perdu la foi, ni dans l’inheritance des lumieres, ni dans l’iheritance greco-romain, ni dans l’inheritance judeo-chretien.   Quand a nos peu de faiteurs de troubles, ici les citoyens sont armes, les police tirent, la menace de se trouver emprissonne pour decennies ou la vie est bien reelle, et le "Welfare state" est bien moins genereux qu’en Europe.   "Rule of law" means what it says.   "Pursuit" of happiness, mais aucine guarantie.  Vous devriez essayer.  Ca vous rendrez moins attirant pour les pauvrissime immigrants du tiers monde.   

     

     

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)