L’échec constant de la diplomatie occidentale depuis 20 ans

Posté le 13 décembre , 2017, 6:37
12 mins

Depuis au moins 20 ans, la diplomatie occidentale de l’Europe et des États-Unis va d’échec en échec.

Il n’en a pas toujours été ainsi. La colonisation européenne, essentiellement celle de la Grande-Bretagne et de la France, avait établi la paix dans la plus grande partie du Tiers-monde. Les Barbaresques – qui ont, d’ailleurs, pour une grande part, déclenché la colonisation européenne par leurs opérations de pillage – avaient été, sinon anéantis, du moins repoussés.

Les Européens faisaient passer l’Afrique et le Moyen-Orient de la Préhistoire à la modernité. Les colonisateurs, médecins, administrateurs, enseignants, missionnaires, furent souvent admirables de dévouement et d’efficacité – ces Français que Macron a qualifiés de criminels pour plaire à son électorat de gauche. Malheureusement, la décolonisation imposée à partir de 1945 par Staline et Roosevelt sema partout le désordre.

Celui-ci fut dramatiquement aggravé par les initiatives de deux chefs d’État, avant tout soucieux de leur gloire personnelle, qui tournèrent au désastre, parce que ces deux marchands d’illusions et leurs conseillers – courtisans – étaient totalement dépourvus de jugement.

J’ai nommé George W. Bush et Nicolas Sarkozy.

Le premier fit en sorte d’éliminer Saddam Hussein qui fut, à la suite d’une guerre coûteuse et meurtrière, capturé et exécuté.

L’autre fit assassiner en 2011 le colonel Kadhafi, qui avait été pourtant un ami généreux, et assurait l’ordre dans son pays et dans tout le Sahel.

Bush et Sarkozy racontaient vouloir implanter le printemps démocratique dans les pays musulmans, demeurés au VIIIe siècle.

C’était alors en Europe le temps des Mérovingiens ! Le résultat est accablant : 600 000 morts, des millions de réfugiés, un chaos meurtrier que l’on ne peut plus maîtriser, l’État islamique et ses attentats, la Turquie, membre de l’OTAN, passée chez Poutine avec armes et bagages – lequel Poutine n’a qu’à se baisser pour récolter succès et considération.

Il vient de recevoir l’Iranien, le Syrien et le Turc, son nouvel allié, le nouveau calife des sunnites, l’un des musulmans les plus hostiles à l’Occident, membre de l’OTAN que l’Occident veut encore, paraît-il, intégrer dans l’Union européenne à coups de milliards d’euros tirés de la poche des contribuables chrétiens !

Sarkozy, quant à lui, parle peu de son bilan libyen, c’est-à-dire le chaos et la guerre au Sahel, où il fallut envoyer l’armée française qui y perd des hommes et des millions d’euros dans une guérilla sans fin, avec, cerise sur la pièce montée démocratique, le rétablissement de l’esclavage en Libye, devenue le centre des pires trafics humains. « Aujourd’hui, écrit Le Figaro du 5 décembre, la Libye est devenue un grand sanctuaire de djihadistes qui déstabilisent l’ensemble de la bande sahélienne, ainsi que la Tunisie et l’Égypte, ses voisines.

En outre, elle s’est transformée en plaque tournante du trafic des êtres humains en provenance d’Afrique noire.

L’esclavage y a été rétabli.

Elle est aussi devenue l’une des routes favorites du convoyage de la drogue… » Le marché aux esclaves se tient en effet le dimanche à Tripoli.

Eh bien, allons faire notre marché, le dimanche matin. On m’assure que, si on se réclame de Sarkozy, on peut obtenir de bons prix !

Ceci étant, et étant scandaleux, il faut rappeler que l’esclavage a toujours existé dans le monde arabe où il a fait dix fois plus de victimes que l’esclavage occidental des XVIIIe et XIXe siècles.

Mais, autant il est recommandé de déplorer à grands cris l’esclavage anglais et français, autant il est vivement conseillé de n’en rien dire dès lors qu’il a été pratiqué par l’islam.

Deuxième série d’erreurs magistrales : l’Europe de l’Est.

Là aussi, les Occidentaux, États-Unis et surtout Europe de l’Ouest, se sont mis dans la tête d’imposer à l’Europe de l’Est un « printemps démocratique ».

Le but est d’inclure dans l’Union européenne les pays slaves, frontaliers de la Russie et, en premier lieu, l’Ukraine. Le problème est que l’Ukraine est le lieu de naissance de la Russie.

C’était la Principauté de Kiev. Pour autant, les Ukrainiens, au très faible revenu dans leur pays sous-développé, ne demandent qu’à émigrer en masse vers l’Allemagne, la France et la Grande-Bretagne – la présidente des « Femens » aux seins nus est une Ukrainienne – et leurs dirigeants, pour beaucoup notoirement corrompus, attendent les milliards d’euros promis par Bruxelles qui, au demeurant, ont déjà commencé à être versés.

Plus encore, la démocratie occidentale s’efforce de faire adhérer ces pays à l’OTAN, comme ce fut fait en 2004 des pays baltes.

Il s’agit là, d’évidence, d’une menace dirigée contre Moscou qui, provoquée par cette politique de guerre froide, s’est tournée vers la Chine pour constituer l’Eurasie, à son tour hostile à l’Occident.

Cette politique a évidemment tout pour plaire à ce qu’on appelle le « complexe militaro-industriel » qui alimente l’OTAN, et à grands frais.

Mais tout cela est parfaitement contraire aux intérêts de l’Europe qui, je le rappelle, est totalement tributaire de la Russie pour son approvisionnement en gaz, avec, par-dessus le marché, des sanctions qui gênent plus ceux qui les imposent, les exportateurs français en premier lieu, que ceux auxquels elles sont destinées ! Ces exportateurs qui se f… et du Donbass et de la Crimée.

La Corée du Nord, quant à elle, poursuit en toute tranquillité l’amélioration de son armement nucléaire et balistique.

Avant peu, elle sera en mesure de réduire en poussières et Washington et New York et Paris. À chaque progrès nord-coréen, les Occidentaux, Donald Trump en premier, annoncent que, cette fois, on va voir ce qu’on va voir.

Et on ne voit rien du tout ! C’est que les Chinois, en cette affaire, jouent double jeu.

*Ils votent des sanctions limitées contre Pyongyang et, en sous-main, ils continuent à conseiller les Nord-Coréens, faisant savoir que toute frappe américaine sur la Corée du Nord serait considérée comme une attaque sur le territoire de la Chine. Kim Jong-Un peut donc continuer à rire aux éclats après chaque lancement de missile.

Bref, c’est grâce aux Chinois que les Nord-Coréens ont pu fabriquer la bombe. C’est par espionnage – les époux Rosenberg – que les Soviétiques ont pu fabriquer leur bombe. Ils ont aidé, à leur tour, les Chinois, qui ont aidé, outre la Corée, le Pakistan, tandis que les États-Unis aidaient Israël à avoir son arsenal atomique.

Aujourd’hui, les Russes et le Pakistan aident l’Iran qui devrait avoir la bombe dans deux à trois ans, bombe destinée à Israël. C’est ce qu’on appelle la prolifération nucléaire qu’il fallait éviter à tout prix ! L’histoire enseigne, en effet, que toute nouvelle arme finit toujours par être utilisée.

Enfin, mention doit être faite de la spécificité française qui se nomme la « Françafrique ».

Récemment, Macron s’est rendu en Afrique noire où il a promis, comme ses prédécesseurs, de remettre aux dirigeants africains des milliards pour le développement de leurs chers pays.

Tout le monde sait qu’il s’agit là, en réalité, d’un vaste système de corruption que le journaliste Pierre Péan a fort bien décrit dans « La République des mallettes ».

Je serai précis en citant quelques lignes du livre récent du Professeur Bernard Lugan, « Osons dire la vérité à l’Afrique » : « De 1960 à aujourd’hui, le continent africain a reçu près de 2 000 milliards de dollars, au titre de l’aide au développement, soit en moyenne 35 milliards de dollars par an, sans compter les aides privées et les importantes annulations de dettes, dont on ne parle quasiment jamais.

Ainsi le continent africain a reçu plus de 20 fois plus que l’Europe avec le plan Marshall… »

Résultat : en 15 ans, le nombre de pauvres en Afrique est passé de 376 millions à 670 millions.

Il a doublé ! Mais quelques milliards reviennent – « le retour sur investissement » – d’où ils sont partis, mais pas dans les mêmes poches, et ils sont les bienvenus, surtout en période électorale !

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Acheter le livre ici :

ARTICLE PRÉCÉDENT

Migrations

12 Commentaires sur : L’échec constant de la diplomatie occidentale depuis 20 ans

  1. quinctius cincinnatus

    17 décembre 2017

    en politique intérieure la perspicacité diplomatique n’ est pas mal non plus ; exemple : …

    Philippe Premoier Ministre et Juppéiste … normand :

    ” le MoDem est un allié sûr, fiable et inventif ”

    au moins vous vous réveillez le matin avec un bon mot qui vous fait rire

    Santé et champagne grand cru à Chambord !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      17 décembre 2017

      correction : la citation exacte est : …

      ” le MoDem est un partenaire UTILE , fiable et inventif “

      Répondre
  2. quinctius cincinnatug

    16 décembre 2017

    très en colère contre la décision de Trump de reconnaître ( illégalement selon le Droit international ) le statut de capitale de l’ Etat Hébreux à Jérusalem, le maire musulman de Bethléem annule les festivités chrétiennes de Bethléem … une fois encore, dans cette ” histoire ” palestinienne, ce sont les Chrétiens qui sont les … cocus … collatéraux

    peut être cela éclairera t il certains ” esprits ” ( sic ) trop systématiquement favorables au seul ” Peuple élu ” ; pour moi cette décision n’ est pas un motif supplémentaire d’ être anti-musulman mais permet plutôt de comprendre combien un ” inculte ” yankee peut être nocif pour … NOUS

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    13 décembre 2017

    pourtant ce ne sont pas les [ mauvais ! ] génies qui ont manqué à la Diplomatie Occidentale ! tenez rien que chez nous ***et aux U.S ***. … il y avait pléthore de ” génies ” ! et ici on a plus modestement Guy Millière

    *** c.f. la photo des ” 4 V² ” sur le site /: Sarko et Bush fils … des flèches ces deux là !

    Répondre
  4. vozuti

    13 décembre 2017

    bush a été la cible mondiale de toutes les critiques depuis son renversement de sadam hussein qui a mal tourné,mais curieusement sarkosy et juppé ainsi que leurs complices obama et clinton ont été presque totalement épargnés par la vindicte médiatique et populaire,à la suite de leur décision incompréhensible de faire assassiner kadhafi et de le remplacer par des brigands et des islamistes.
    autant on pouvait donner à bush le bénéfice du doute pour son projet d’implémenter la démocratie chez les musulmans,autant en libye on savait déjà comment cela se terminerait.
    quelques critiques effleurent parfois sarkosy et son speaker BHL,mais personne n’ose jamais mettre en cause les icônes intouchables de l’establishment que sont juppé,clinton et obama, le prix nobel de la paix!

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      13 décembre 2017

      B.-H. L. le speaker de Sarkozy ? plutôt son skipper oui ! c’ est tout de même curieux comme les hommes politiques français aiment les conseils des intellectuels, ces faiseurs de soufflés !

      Répondre
      • vozuti

        14 décembre 2017

        B.-H. L. est une grande bouche qui peut se charger de la propagande médiatique et un vantard mégalo qui aime se présenter comme le décisionnaire,mais c’est lui donner beaucoup trop d’importance de penser que c’est lui qui a convaincu obama ,clinton,juppé et sarkosy d’aller déclencher la guerre en libye,puis en syrie.
        en 2011 alors que juppé venait de justifier devant l’onu l’intervention en libye sous le prétexte mensonger que kadhafi massacrait sa population,le même juppé s’en prenait à l’ambassadeur de france en syrie parce que ce dernier lui avait résisté en refusant de confirmer le même mensonge selon lequel bachar el assad massacrait lui aussi sa population. obama a ensuite continué le travail en armant les islamistes en syrie pour renverser assad,comme convenu.
        il faut ajouter que quelques mois plus tôt, juppé avait déjà renversé le président chrétien de cote d’ivoire pour le remplacer par un musulman.
        cette furie interventionniste, de la cote d’ivoire à la syrie en passant par la libye, correspond aux quelques mois que juppé a passé au ministère des affaires étrangères.inutile de chercher un autre responsable…

        Répondre
        • vozuti

          14 décembre 2017

          juppé s’emploie à faire tomber aussi efficacement les présidents en place (bongo,kadhafi,bachar el assad) que les futurs présidents (fillon) ou les anciens présidents (sarkosy). seul bachar a finit par s’en sortir (à quel prix!) grâce à l’intervention russe.
          la mauvaise nouvelle, pour les présidents, est que juppé ne veut pas prendre sa retraite car il n’est toujours pas rassasié.
          à qui le tour?

          Répondre
          • BRENUS

            16 décembre 2017

            Allons, allons, le pire n’est jamais certain avec JUppé . A son âge et enflé comme il est, l’ avc guette.

        • vozuti

          14 décembre 2017

          sans parler du génocide du rwanda.
          Mitterrand était celui à qui revenait la décision,mais il était en phase terminale de cancer et il n’avait plus toute sa tete.
          et qui était ministre des affaires étrangères?
          juppé!
          juppé fait penser à francis heaulme,il n’y a jamais de preuves matérielles contre lui,mais lorsqu’il y a une trace sanglante quelque part, il s’avère qu’il était dans le coin.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            15 décembre 2017

            François Mitterrand , l’ Egyptien, malgré son cancer métastatique de la prostate et ses traitements Salmonidès et morphiniques , interdit pour le premier et par la … loi aux autres, et bien qe physiquement affaibli, avait conservé toutes ses capacités de jugement, c’ est à dire de nuisance politique ; mais c’ était, on le sait , ou on aurait du le faire mieux connaître et savoir, depuis son parcours ambigüe dans la seconde guerre mondiale, un dissimulateur, un affabulateur et SURTOUT UN MANIPULATEUR qui aimait rien que tant que de faire porter les responsabilités de ses propres INCITATIONS , et aussi de ses actes,aux autres pour conserver aux yeux de tous les imbéciles humanistes et éclairés, et de … lui-même, la blancheur virginale de la colombe de la Paix maçonnique où ” tous les hommes sont frères ” … ce qui n’ enlève rien à l’ étroitesse d’ esprit et surtout à la rigidité mentale obsessionnelle de Juppé dont la soif de reconnaissance est pathologique au point d’ accepter les péchés des autres sans broncher pour être ” reconnu ” comme le meilleur ***

            *** à Normale Sup. il a du souffrir de la comparaison avec certains de ses condisciples sans jamais devoir accepter leur supériorité

            pour choisir de bons gouvernants il faut savoir les … décrypter

          • quinctius cincinnatus

            20 décembre 2017

            sans doute est il hémophile

Répondre

  • (pas publié)