L’élection de Benoît XVI, victoire conservatrice

L’élection de Benoît XVI, victoire conservatrice

Le visage des commentateurs, quand Joseph Ratzinger devint Pape sous le nom de Benoît XVI, faisait peine à voir. Ils avaient espéré un pape du tiers-monde adepte de la « théologie de la libération », ce monstre idéologique issu d’un accouplement contre-nature entre la Bible et les œuvres complètes de Lénine. Ils auraient apprécié, à la rigueur, un « progressiste ». Imaginez : un pape qui expliquerait les vertus du préservatif, et qui n’oublierait pas de recommander aux jeunes gens de « sortir couverts ». Un pape qui prônerait le mariage homosexuel, l’adoption par deux papas, deux mamans ou deux tantes, l’euthanasie, l’avortement et que sais-je encore.
En lieu et place, que leur a donné le conclave? Un « pape conservateur », ont-ils dit d’un air crispé. Et les attaques, depuis, n’ont pas cessé, les plaisanteries douteuses du type « panzer-cardinal » non plus. Pour un libéral néo-conservateur et agnostique comme moi, l’accession de Joseph Ratzinger au statut de pape est une excellente nouvelle. Joseph Ratzinger, on le sait, a été le principal théologien conseiller de Jean-Paul II, il en est le continuateur et le successeur logique. Il considère que le pape doit être le gardien des valeurs essentielles du christianisme, et il a raison : on n’attend pas d’un pape qu’il soit « cool », mais qu’il garde  les valeurs, qu’il maintienne les repères.
Joseph Ratzinger est, de surcroît, un homme d’une grande culture, l’artisan avec Jean-Paul II, de la lutte contre l’antisémitisme longtemps tapi dans l’ombre du christianisme. Il a beaucoup écrit dans des revues du mouvement conservateur américain, tout particulièrement dans « First Things », dirigée par Richard John Neuhaus, ancien membre de l’administration Reagan et proche de l’administration Bush. Alors que la révolution néo-conservatrice se poursuit grâce à l’action de George Bush, l’arrivée sur la scène spirituelle planétaire de Benoît XVI constitue une victoire du néo-conservatisme.
Les écrits de Joseph Ratzinger le montrent amplement : Benoît XVI est un pape lucide sur l’état du monde contemporain, conscient du danger représenté par l’islam radical, conscient aussi de l’agonie crépusculaire qui hante l’Europe. Les Européens ont un besoin urgent qu’on leur rappelle dans quelle situation est l’Europe. Pendant que des politiciens qui n’ont strictement rien d’hommes d’État dignes de ce nom, répètent sur un ton incantatoire qu’il faut être optimiste ; que l’Europe, c’est la paix et la prospérité; et que l’Union Européenne est la grande puissance de demain, les populations de nombre de pays occidentaux vivent un profond malaise qu’elles ne parviennent pas à nommer parce que plus personne, ou presque, ne leur donne les instruments intellectuels pour cela.
Nul ne le dit dans cette campagne référendaire, mais c’est pourtant un fait : la croissance dans des grands pays d’Europe tels la France et l’Allemagne est quasiment nulle, ce qui veut dire que l’économie est en panne, tandis que la croissance aux États-Unis reste supérieure à 4%.
Nul ne le dit non plus: la dénatalité se poursuit en Europe, et le seul choix qui restera bientôt sera : ou bien l’ouverture de l’Europe à une immigration massive et jeune, ou bien la transformation de l’Europe en un grand hospice de vieillards. On peut, comme nos politiciens, éviter de regarder les faits. On peut faire du préservatif, du mariage gay et de l’euthanasie les symboles d’une époque où l’on se berce d’illusions et où l’on se centre sur le présent pour oublier qu’il n’y a pas de futur. On peut aussi, comme Joseph Ratzinger devenu Benoît XVI, dire que, si nous continuons ainsi, ce sont les civilisations européennes qui vont mourir.
Si un sursaut doit venir, il viendra d’un pape comme Benoît XVI, d’un homme qui dira que nous sommes au bord du précipice, et que si nous sommes au bord du précipice, c’est parce que nous avons oublié l’éthique judéo-chrétienne, délaissé la transcendance et l’opiniâtreté, préféré la jouissance immédiate et l’oisiveté, choisi de transgresser les règles millénaires et fondatrices. Quelqu’un est là pour prononcer les mots que plus personne n’a le courage de prononcer. Qu’il y ait ou non des gens pour l’écouter, au moins, un homme d’une immense envergure aura joué son rôle.

Partager cette publication

(30) Commentaires

  • ROUBY Patrice Répondre

    Cher Monsieur Millière, merci pour votre analyse concernant notre pape. La France a besoin de la part de ses intellectuels d’une telle approche qui remet les pendules à l’heure. Une société qui refette ses fondements est une société qui meure. Tous les grands pays qui ont un veritable impacte dans le concert des nations sont ceux qui ont accepté une véritable trancendance. Les USA acceptent tout à la fois des choix de vie marginale à titre personnel mais la société américaine concerve ses propres valeurs de patriotisme et reference à Dieu qui les protègent du déclin. La France a besoin des valeurs spirituelles chrétiennes plour surmonter las crise de confiance qu’elle traverse depuis une vingtaines d’années. Elle serait inspirée de revenir à ses fondements chrétiens et à suivre les enseignements de Benoit XVI et se rapeller qu’elle est la fille ainée de l’Eglise.

    10/07/2006 à 11 h 52 min
  • SAS Répondre

    que ce soit CAROLLE ou RATZINGER,si il continu la contrission devant le peuple juif et si il remet pas en oeuvre l’excommunion systématique des franc-maçons….c’est quils s inscrivent aussi dans le sabordage de l’église chrétiene à terme….sauf que c’est plus discret qu’un GAILLOT; sas l’athé…

    06/06/2005 à 18 h 00 min
  • florent Répondre

    Dans le cas de Thierry, je dirai difficile d’avoir un dialogue tout court. C’est marrant que vous parliez de schizophrénie, je me demandais si vous étiez concerné. Sinon, je pense bien que c’est une maladie mentale au même titre que l’homosexualité est une anomalie. Mais bon, il est vrai que je ne suis qu’un fasco.

    02/06/2005 à 22 h 21 min
  • Thierry Répondre

    Difficile d’avoir un dialogue sérieux avec des personnes qui ne savent même pas que la schizophrénie est une maladie mentale. « Heureux les simples d’esprit, le royaume des cieux leur appartient ».

    28/05/2005 à 10 h 42 min
  • Florent Répondre

    Au fait, où ais-je sit que l’homosexualité est une maladie mentale? Je me suis relu et je n’ai pas trouvé. Ceci dit, je pense bien que ce n’est pas un comportement saint et la preuve, c’est la catégorie qui compte le plus fort taux de suicide et de dépression. Ne vaudrait-il pas mieux les aider à guérir de cela avant d’agresser verbalement les anticonformiste?

    26/05/2005 à 13 h 37 min
  • Florent Répondre

    Donc oser ne serait-ce que critiquer les homosexuels signifient qu’on est nazi? Voici qui en dit long sur l’esprit d’ouverture et de tolérance de certains. A Thierry je rappelle que dans les caps de concentration, il y avait aussi des catholiques fidèles au pape. Et dans les tourelles, il devait y avoir beaucoup de Thierry anti-chrétien. Quand on voit ce genre de commentaire de nos jours, n se dem

    24/05/2005 à 14 h 27 min
  • thierry Répondre

    Comparer l’homosexualité à une maladie mentale est plus qu’une stupidité: c’est un délit. Ceux qui avancent leur morale avec une telle prétention péremptoire sont des tyrans en herbe qui n’attendent qu’une occasion pour faire payer aux minorités leur existence. Parmi les victimes des camps les homosexuels figuraient en bonne place. Dans les tourelles, les Florent de tout poil veillaient. Il semble que pour les chrétien de droite aussi l’évangile c’est de l’hébreu.

    20/05/2005 à 16 h 49 min
  • Florent Répondre

    Pour le catholique de droite que je suis, l’élection de Benoit XVI est assurément une bonne nouvelle et le fait que qu’un agnostique déclaré comme Guy Millière ( que je n’approuve pas toujours ) s’en réjouisse me conforte. Il est temps de le savoir: un pape n’est pas pour suivre la mode, mais pour enseigner une morale et des valeurs inchangeables. Nous pouvons les violer, il n’est pas en notre pouvoir de les annuler. Maintenant concernant des remarques précédents: »Si les cathares ont été massacrés, c’est parce qu’il remettaient en cause la société féodale… » Relisez vos livres d’histoire, personne à l’époque ne remettait en cause la société féodale. C’est surtout parce que qu’ils étaient un groupuscule fanatique et assassin. « L’homosexualité est un état, non un choix » Un peu comme pour la toxicomanie, la schizophrénie, la paranoia, la boulimie? Pas très encourageant pour les personnes concernées. Et de grâce, cessez d’écouter ce que disent les médias. « on peut considèrer cela comme un gain de liberté » Pour certains peut-être ( une poignée d’homos militants et agressifs ) mais pas pour beaucoup d’autres: les enfants objets d’un horrible chantage affectif, les tenants d’un minimum de morale vilipendiés au nom de la lutte contre l’homophobie. « aujourd’hui qui peut contester que la société judéo-chrétienne est en réalité égypto-chrétienn » Moi par exemple. Le fait que l’Egypte ait été une des premières grandes civilisations ne signifient pas qu’elle ait influée sur tout le reste du monde à moins d’être un hyper-diffusioniste disciple de Perry et Smith. En revanche, l’apport juif fut fondamental pour nos sociétés même s’ils n’ont pas toujours été, comme certains le croient, à l’origine de toutes innovations. Et le terme d’indo-européen me semble peu approprié pour l’Europe occidentale. En fait, il vaut mieux parler de civilisation latino-judéo-chrétienne pour résummer notre histoire. « de toute façon les patrons avec la complicité de l’église ont envoyer les ouvriers à l’usine au lieu d’aller à l’église » Qu’en savez-vous? D’abord, c’est faux, instruisez-vous sur la question avant de dire des bêtises. L’église a toujours défendu les droits fondamentaux des travailleurs et tout fait pour assurer leur évangélisation, n’hésitant pas à s’opposer au patronat. « on a bien souvent ce qu’on mérite » comme disaient les nazis des prisonniers des camps de concentration ou les communistes sur les détenus du goulag.

    19/05/2005 à 13 h 21 min
  • christophe.azzolin Répondre

    on peut elire tous les papes du monde ca m empechera pas de baiser meme hors mariage !qu un puceau me dise ce qui est bien ou mal dans ma vie ainsi que ma vie de couple quelle blague je vois pas ou est la victoire conservatrice. de toute facon les patrons avec la complicite de l eglise ont envoyer les ouvriers a l usine le dimanche au lieu d aller a l eglise alors il ne faut pas se plaindre que nous ne sommes plus croyant comme quoi on a bien souvent ce qu on merite .

    17/05/2005 à 18 h 00 min
  • Stéphane Répondre

    L’élection de Benoît XVI est un cadeau du ciel. Si cela avait été un Gaillot, la déchristianisation de l’Europe se serait accentuée, un schisme se serait formé, voire plusieurs, au moment où l’islam wahhabite est en passe d’unifier le monde arabe, du moins spirituellement (regarder en Tchétchénie, en Irak, pourtant chiite, en Palestine, etc. : le wahhabisme s’inscrit dans toute une culture de rébellion et de martyrologie) et de remplacer notre culture…

    14/05/2005 à 2 h 41 min
  • Pickett Répondre

    « Cela reviendrait à dire que l’hétérosexualité est la négation de son propre sexe! » Dire cela c’est comme dire que l’antiraciste est un raciste envers sa race. L’hétérosexualité est clairement un échange entre différents quand l’homosexualité ne parle que d’échanges entre semblables un peu comme un jeu de miroirs. « L’homosexualité est un état, non un choix. » Le « je suis comme ça et je n’y peux rien » est l’argument de ceux qui maque de volonté. Il n’y a pas de génes qui commande notre comportements. Nous ne sommes pas des animaux et pouvons toujorus avoir le contrôle de notre comportements. C’est la même une des base de la pensée libérale que de reconnaitre à chacun la responsabilité de chacun de ses choix. « Par ailleurs la multiplication des familles monoparentales ou recomposées a définitivement brouillé cette image d’Epinal: « un enfant, un pére, une mère ». » Il n’y a pas d’image d’épinal seulement que l’enfant doit se retrouver dans un milieu ou les deux sexes cohabitent harmonieusement. Pas d’un milieu qui par nature nie l’existence de l’autre sexe. « On peut essayer également de considérer cela comme un gain de liberté, même si cela n’apporte probablement rien au bonheur.  » L’enfant n’est pas une liberté.C’est une personne. On doit toujours agir dans on interét et ce n’est certainement pas le sien de devenir un fétiche, un droit pour homo en mal de normalité. D’autant plus qu’avec le droit à l’adoption on verra d’autre revendications. Car l’adoption ne résoud pas tout: Il y a un nombre d’enfants limité et ce chiffre ira en descendant puisque l’humanité va vers plus de prospérité et que de moins en moins d’enfants seront abandonnés. On aura dans le futur la revendication de recourir légalement aux méres porteuses et celui du clonage qui met homosexualité et hétérosexualité en dissociant complétement sexualité et procréation.

    13/05/2005 à 16 h 20 min
  • Adolphos Répondre

     » Si les Cathares ont été massacrés , c’est parcequ’il remettait en cause la société féodale dont l’Eglise était un pilier » C’est surtout parce qu’ils ont asassiné des prétres (entre autres) pendant 50 ans.. Mais pour la société féodale, je ne voit pas trop. « Que Guy Millière nous dise quel a été l’apport des juifs dans notre civilisation ? » Einstein était juif. « (l’usure: non pas que les Juifs l’ait inventée, mais ce sont les chrétiens qui leur ont réservé, à partir du moyen-âge, cette activité » Non, c’est faux. En fait, c’est comme si dans 1000 ans un historien lisait le monde et en concluait qu’à notre époque tout les français sont socialistes, progresistes, obsédés par le racisme et les camps de la mort, homosexuels et contre le capitalisme : il ne faut pas croire ce que dit d’elle même une société, et les catholiques aussi gagnaient de l’argent grace au préts -tout comme les nobles faisaient du commerce via des hommes de pailles 😉 « De même que le mariage homosexuel.Il y a 300 000 enfants maltraités en France, certainement pas par des parents homos. » Qu’en savez-vous ? L’un des deux est peut-étre homos ! « vos 4 % de croissances américaine ne sont réalisés que parceque la planche à billet « tourne folle » les in bloavla » J’ai ici plein de livres qui disent comme vous que les USA sont condamnés. Le probléme, c’est que ces livre en 10, 20, 30 ans ! Par ailleur la GB fonctionne aussi bien que les USA.. « économie européenne qui s’empresse de suivre » Non, économie Française et de la RFA, mais les autres pays d’europe ne vont pas si mal que cela. Alors comme ca l’Union fait tourner la planche à billet ??????  » L apport des Juifs : nous avons donne au monde la Bible » Certainement. Même pour un athée, c’est un formidable document historique sur les mentalités primitive du moyen-orient. D’autant plus qu’elle emprunte ses sources à tous les pays de la régions. Je suis toujours étonné des athées qui refusent de lire la Bible.. Homo : « Cela prouve que tout cela relève d’a-priori moraux et rien d’autre. » Voila, c’est donc une question de Morale. « Une observation toutefois : notre civilisation n’est pas judéo-chrétienne mais égypto-chrétienne.  » En fait nous sommes des Indo-Européens, tout simplement. Certes il y a un apport Juif considérable; Mais noublions pas que les Juifs, dés l’antiquité, ont justement repensé toute leur héritage culturel (déja d’origine trés divers) avec la pensée Européenne. Les Juifs sont aussi Indo-Européanisés ! Quand aux Egyptiens, ils savaient écrire. Pourquoi alors ne trouve-t-on que si peu de trace des savoirs que vous leur attribuez ?

    13/05/2005 à 13 h 03 min
  • Thierry Répondre

    L’homosexualité n’est en aucun cas la négation du sexe opposé. Cela reviendrait à dire que l’hétérosexualité est la négation de son propre sexe! L’homosexualité est un état, non un choix. Reconnaissons simplement à chacun le droit de vivre librement sa vie entre adultes consentants. Par ailleurs la multiplication des familles monoparentales ou recomposées a définitivement brouillé cette image d’Epinal: « un enfant, un pére, une mère ». On peut le regretter. Comme on peut regretter le temps où le père allait chasser pendant que la mère s’occupait de la cueillette et des enfants. On peut essayer également de considérer cela comme un gain de liberté, même si cela n’apporte probablement rien au bonheur.

    12/05/2005 à 19 h 03 min
  • ouissem Répondre

    aujourd’hui qui peut contester le faite que la société judéo-chrétienne est en réalité égypto-chrétienne , c’est mainte et mainte fois prouvé , lisez , renseignez-vous.

    12/05/2005 à 16 h 47 min
  • sas Répondre

    A eric, pour nos frommage malodorants , je te rassure tes « frères élus » d’europe sont en train de s’occuper du lait cru…on va bouffer dorénavant du clacos préfabriqué…stile « babybel » ne pas confondre avec babylone SAS

    12/05/2005 à 15 h 12 min
  • Pickett Répondre

    « Ce que vous dîtes sur les parents lesbiennes n’est pas avéré.Un père hétéro peut donner une image extrèmement négative des hommes: Hitler était hétéro. De même que Staline ou J.Pierre Foucault. » Oui mais pas de pére du tout ne permet pas d’en avoir une image bonne ou mauvaise. L’enfant se retrouve dans un milieu ou même le masculin est nié, Il en est de même bien sur avec le féminin pour les gays, Et ce n’est pas quelques vagues connaissances de l’autre sexe qui peuvent changer cela. Surtout qu’à voir toute la littérature du féminisme lesbien on ne peut parler d’une mise en valeur de l’autre sexe. (http://www.quebecoislibre.org/000916-11.htm). Car la est le probléme l’homosexualité c’est la négation de l’autre sexe et de ce qu’il peut apporter. C’est un sexo-centrisme qui refuse tout apport ou tout interrogation.

    12/05/2005 à 9 h 35 min
  • Le Ray Répondre

    un article remarquable. Pour répondre à certaines critiques notamment celles de Georges de Boston… et les autres…l’ancien testament est l’histoire du peuple juif et tous les premiers chrétiens furent juif à commencer par le premier d’entre eux: jésus…votre ignorance est inexcusable…!! voilà pourquoi la civilisation judéo-chrétienne…lisez le livre de Philippe Nemo « Qu’est ce que l’Occident » il ne coute que 10 euros…!!!. mieux vaut la connaissance que l’ignorance….

    12/05/2005 à 0 h 21 min
  • Thierry Répondre

    Pour Picket. Ce que vous dîtes est juste. Les parents homos ne sont pas meilleurs que les hétéros. Ni pire. De même, les enfants élevés par des couples homos présentent plus de troubles que ceux qui grandissent dans un milieu hétéro. Ce que vous dîtes sur les parents lesbiennes n’est pas avéré.Un père hétéro peut donner une image extrèmement négative des hommes: Hitler était hétéro. De même que Staline ou J.Pierre Foucault. Michel-Ange était homo. De même que O.Wilde ou Tchaikovski. Lesquels donnent une image négative des hommes. On peut trouver des exemples opposés. Cela prouve que tout cela relève d’a-priori moraux et rien d’autre.

    11/05/2005 à 16 h 13 min
  • eric Répondre

    L apport des Juifs : nous avons donne au monde la Bible, d aileurs votre declaration des droits de l homme s est largement inspiree des 10 commandements. Sans parler des savants, ecrivains, scientifiques, docteurs, chercheurs etc… Heureusement maintenant le genie Juif sert son propre pays et plus des nations ingrates ou/et haineuse. Quant a De Boston et autres Lahittes je lui retourne la question : qu a apporte la France a l humanite a part l invention du bidet et des fromages malodorants?

    11/05/2005 à 3 h 12 min
  • Ktorza Répondre

    M. Millière, bonjour, je viens de lire votre article sur Benoît XVI: à la mort de Jean-Paul II, j’éprouvais quelques inquiétudes. Qui allait lui succéder? Je dois dire que le choix des cardinaux a été judicieux. Ils ont élu Ratzinger, cet Universitaire brillant. Evidemment, tous nos journaux se sont empressés de dire que ce Pape ne changera rien à l’approche des relations Internationales de son prédecesseur. Heureusement! Heureusement que Ratzinger continuera la lutte qu’avait initiée Jean-Paul II contre le communisme. Heureusement que Ratzinger continuera de nettoyer l’Eglise des quelques théologiens de la Libération qui avaient « pourri » son message. On dit que ces théologiens avaient donné un visage nouveau à l’Eglise. Si c’est pour que l’Eglise se convertisse définitivement au Castrisme, je ne vois pas quel avantage, les Chrétiens du monde entier en tireront,… Bref, comme vous, M. Millière, je salue l’arrivée du nouveau Pape en lui souhaitant la même réussite que son illustre prédecesseur. « Reste avec nous »

    11/05/2005 à 0 h 54 min
  • Pickett Répondre

    « De même que le mariage homosexuel.Il y a 300 000 enfants maltraités en France, certainement pas par des parents homos. » Quel est le rapport? Est ce à dire que par nature les homos feraient des parents supérieurs aux hétéros? De plus soit vous étes mal renseigné soit vous étes de mauvaise foi puisque. de cas de maltraitance on eu lieu dans des couples homos sur des enfants issus d’un précédent mariage hétéro. Les homos ne feraient pas de meilleurs ou de plus mauvais parents mais il faut bien voir qu’il faut mieux pour un enfant de se retrouver dans un cadre ou les deux sexes existent et cohabitent. Quelle image des hommes aura une petite fille élevées par des lesbiennes.

    10/05/2005 à 19 h 16 min
  • gustaverodriguez Répondre

    buchanan – dont devraient plus se reclamer les 4v – se demande ce que fait bush a moscou a celebrer la victoire sovietique. dans quel camp etait ce pape alor da áilleurs ?

    10/05/2005 à 16 h 25 min
  • SAS Répondre

    A millière , le fonctionnaire de l »EN, sioniste pro américain et agnostique…. en matière d’économie monsieur comme dans le reste d’ailleur comparaison n’est pas raison…vos 4 % de croissances américaine ne sont réalisés que parceque la planche à billet « tourne folle » les indicateurs et les leviers ne sont plus du tout les mêmes qu’avec l’économie européenne qui s’empresse de suivre vu que « ce bluff économique » fondé sur la bulle immobilière…à permis de tenir jusque là…mais la fin est très proche…l’emploi n’a pas repris…la dette publique explose…et l’ouverture de « notre » économie sur les ex pays de l’est n’est voulu que pour renforcer les rénumérations des fonds de pensions…mais en aucun cas pour « notre sécurité,prospérité etc,etc… Quant à votre avis d’agnostique sur la doctrine catholique de RATZINGER….autant demander au loup ce qu’il pense de la brebis..ou au renard de la poule…vous êtes des prédateurs et vous de plus, vous enseignez à nos enfants. SAS

    09/05/2005 à 15 h 38 min
  • Thierry Répondre

    L’agnostique G.Millière se réjouissant d’un pape traditionnaliste: curieuse pensée. Il est vrai que pour plaire à G.M il suffit d’avoir les faveurs G Bush. A vrai dire, pour un authentique libéral agnostique, l’élection de tel ou tel pape n’a pas la moindre importance. De même que le mariage homosexuel.Il y a 300 000 enfants maltraités en France, certainement pas par des parents homos. De même la « jouissance immédiate » n’est pas plus condamnable que si elle est différé. En quoi cela nuit-il à l’économie de marché? La seule morale libérale est celle qui respecte la liberté de chacun et la bonne marche de la société. Tout le reste n’est que superstition ridicule.

    09/05/2005 à 13 h 15 min
  • george de Boston Répondre

    Cher Monsieur Millière, On nous rabache les oreilles avec la civilisation « judéo-chrétienne ». Que des juifs aient participés à cette civilisation – ainsi que d’autres croyandes – ne fait aucun doute mais il est évident que sans le christianisme, ils n’auraientjamais pu s’y exprimer. D’ailleurs de quelle « civilisation juive » s’agit-il ? Où est-il cet « héritage juif ». Notre culture est égypto chrétienne. L’Occident en appelle à Rome et à la Grèce. L’Egypte fut l’initiatrice de cette dernière. Tous les auteurs et savants grecs ont effectués plusieurs séjours de nombreuses années en Egypte : Solon, Thalès, Pythagore, Anaxagore, Hérodote, Démocrite, Hippocrate, Platon, Euclide, Archimède, Homère et tous les autres, ont puisés aux sources très antiquyes du savoir égypytien. A cette époque, pour s’élever dans le savoir, il fallait obligatoirement se rendre dans les pays où existaient les plus anciennes traditions, les sources de sciences et du droit antique.L’Egypte conservait les sources très antiques du savoir, d’un savoir antédiluvien, dont la plus grande partie a malheureusement disparu dans l’incendie de la bibliothèque d’Alexandrie. Nous sommes loin de la « civilisation » juive.

    09/05/2005 à 4 h 41 min
  • Marie01 Répondre

    A Georges de Boston: L’apport des Juifs? Relisez notre histoire. Le monothéisme, le prêt (l’usure: non pas que les Juifs l’ait inventée, mais ce sont les chrétiens qui leur ont réservé, à partir du moyen-âge, cette activité), l’activité économique et scientifique européenne (Rotschild, Einstein) grâce auxquelles notre civilisation européenne s’est développée au XIX et XXème siècles. En revanche, je ne trouve pas d’exemple illustrant l’héritage égyptien dans notre civilisation! La pyramide du Louvre, peut-être?…

    08/05/2005 à 22 h 21 min
  • Francis Répondre

    Comment esperer un « pape progressiste »? Le Pape n’est pas comme le president de la republique , responsable des orientations ideologiques de « son peuple »,il n’est que le traducteur d’une doctrine revélée , donc figée . Cette doctrine , mode d’emploi de l’humanité redigée par son createur et transmise par la revelation , ne peut être modifiée au gre des caprices d’un souverain mais elle doit etre montrée en exemple à l’humanité , elle est le moyen de sa realisation . Ceux qui l’expriment dont la Pape ne peuvent la modifier mais seulement en adapter l’expression à l’auditoire. La doctrine est comme une boussole ,elle indique la direction du Bien le marcheur qui consulte sa boussole ne marche que tres rarement jusqu’au Pôle..

    08/05/2005 à 14 h 14 min
  • George de Boston Répondre

    Pour une fois pleinement d’accord avec cette analyse. Une observation toutefois : notre civilisation n’est pas judéo-chrétienne mais égypto-chrétienne. Que Guy Millière nous dise quel a été l’apport des juifs dans notre civilisation ?

    08/05/2005 à 13 h 38 min
  • marc Répondre

    Si les Cathares ont été massacrés , c’est parcequ’il remettait en cause la société féodale dont l’Eglise était un pilier; de même si la théologie de la libération a été tant combattu par le Vatican et l’Eglise sud américaine , c’est parcequ elle remettait en cause la société trés inégalitaire sud-américaine( des dizaines de millions de paysans sans terre , livrés à la famine…) Alors quant mr milliere parle de « monstre idéologique  » lorsqu’il parle de la théologie de la libération c’est un peu léger: on aimerais qelques arguments…

    08/05/2005 à 11 h 34 min
  • R. Ed. Répondre

    Dénatalité ? Non, statu-quo et un tout petit peu en plus. Moins d’enfants par couple, moi j’appelle cela de l’auto-régulation. Et cette auto-régulation, ceux qui nous gouvernent la détruise par l’apport constant d’une population de remplacement, peu ou pas instruite, peu ou pas qualifiée, avec une conception archaïque de la vie en communauté, et surtout dans la plupart des cas adepte d’une secte rétrograde qui veut en revenir à des préceptes barbares, l’application de la charia pour diriger le monde. Fin de la 2° guerre mondiale: 40 M. d’habitants, maintenant, 60 ans ans plus tard , + de 60 M., soit 50 % de plus. Faut-il faire une extrapolation pour les 2 ou 3 siècles à venir? A ce rythme là, la France compterait des milliards d’habitants. Où faudra t-il les mettrent ? Trop de ‘vieux », trop de retraites et de soins à payer ? Il faut trouver une solution, autre sue celle qui consiste à vouloir à tout prix augmenter sans cesse la population. Renenir à une population de 2 ou 3 millards d’individus, par la douceur d’une auto-régulation bien équilibrée, en plus fini les porblèmes de pollution et de survie de la planète. L’argent pour payer les retraites et s’occuper des vieux? Aux chercheurs de trouver une solution. De préférence pas celle de la canicule

    08/05/2005 à 11 h 12 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: