L’élection la plus importante depuis longtemps

Posté le octobre 31, 2004, 12:00
7 mins

Quand cet article paraîtra, nous serons à quelques jours à peine du jour où les dés seront jetés. Le 2 novembre, les États-Unis éliront leur Président pour les quatre années à venir. Cette élection nous concerne tous. Le Président de la première puissance économique, militaire et politique du monde est un homme qui a des responsabilités immenses, presque écrasantes. C’est quasiment le Président du monde libre, que cela nous plaise ou non. Et rarement autant qu’aujourd’hui, la position de Président du monde libre aura été aussi cruciale.
Le prochain Président devra stabiliser l’Irak, recomposer le Proche-Orient, mettre fin à la guerre arabe contre Israël, tout faire pour que l’Iran ne se dote pas de l’arme nucléaire, régler la question délicate que pose le régime nord-coréen, continuer à se battre sans répit contre le terrorisme islamique et en même temps assurer la sécurité, la prospérité et la croissance des États-Unis, car de la sécurité, de la prospérité et de la croissance des États-Unis dépend le sort du reste du monde. Il s’agit d’une tâche qui demandera du caractère, de l’opiniâtreté, de la résolution. Le caractère, l’opiniâtreté, la détermination sont du côté de George Bush, et je ne doute pas qu’une majorité d’Américains le discernera. Kerry me paraît plus que jamais inapte à commander, voire dangereux. Comme me le disait un journaliste avec lequel je participais à un débat récemment, il a autant d’ambition que de cynisme et d’absence de scrupules : si l’ambition me semble une qualité, le cynisme et l’absence de scrupules me semblent des défauts préoccupants.
En toute logique, le candidat démocrate devrait être distancé depuis longtemps dans les sondages, mais il y a une force d’inertie dans tout électorat et aussi l’effet de troupeau. L’inertie est à l’œuvre chez les noirs qui vont voter démocrate à 80 % une fois encore sans discerner qu’aucun Président avant George Bush n’aura tant fait pour une Amérique aveugle aux couleurs et qu’aucun Président avant George Bush n’avait nommé des noirs à d’aussi hautes fonctions. L’inertie est à l’œuvre aussi chez les hispaniques, peut-être parce qu’ils sont en bas de l’échelle sociale, et qu’ils espèrent davantage d’un éventuel État-providence américain. Beaucoup plus inexplicable à mes yeux, les juifs Américains voteront, semble-t-il, à plus de 70 % « démocrate » : sans voir apparemment que si les Israéliens pouvaient voter ils voteraient Bush, parce que, à la différence des juifs américains, ils sont, eux, en première ligne dans la guerre en cours et comprennent ce qui est en jeu. L’effet de troupeau joue chez les jeunes, étudiants, bobos, branchés, chez les intellectuels : chez ces gens-là, on feint de penser et on pense qu’on est plus intelligent quand on vote démocrate, même si l’intelligence dont on parle consiste à répéter les mêmes imbécillités éculées depuis les années passées dans la contre-culture des années soixante. Il m’arrive, sans que cela n’ait rien de péjoratif, de penser (tant les électorats susdits sont habitués à voter démocrate) que si les démocrates avaient présenté face à Bush une vache laitière, elle susciterait leur enthousiasme…
Heureusement, il existe une autre Amérique, faite d’entrepreneurs, d’ouvriers, d’artisans, de soldats, de cow-boys, de vétérans de plusieurs guerres qui, elle, sans avoir beaucoup lu est plus intelligente que ceux qui ont lu tous les livres. Et je pense qu’on peut compter sur cette Amérique. Si Kerry était élu (je n’ose l’imaginer), je m’enfermerais dans mon bureau en attendant le pire, j’irais me réfugier dans ces terres du Texas que j’aime tant en espérant qu’aucun désastre majeur ne survienne. Si Bush est réélu, je serai délivré. Et je ne veux pas douter que Bush sera réélu. L’Amérique n’a pas fait ce genre d’erreur depuis longtemps : elle a voté Carter en 1976, mais elle a vu très vite ce que cela lui a coûté, et elle a rectifié en votant Reagan quatre ans et de nombreux dégâts plus tard. Elle a voté Clinton en 1992, et elle a fini par voir que cela a permis la structuration d’al Qaida, l’émergence de l’hyperterrorisme et des dizaines d’attentats-suicide au Proche-Orient. Je ne puis penser que l’Amérique fera ce genre d’erreurs aujourd’hui… Je ne puis le penser parce que je connais et j’aime l’Amérique. Je ne puis le penser, aussi, parce que je sais que l’Amérique est un pays différent : cette différence est analysée dans un livre important écrit par mon ami Yves Roucaute, « La puissance de la liberté » (PUF). (Acheter avecChapitre.com Acheter avec Amazon.fr ) Je ne puis qu’inciter ceux qui me lisent à lire aussi ce livre sur lequel je reviendrai, car il le mérite.

69 réponses à l'article : L’élection la plus importante depuis longtemps

  1. jacques furlainac

    06/11/2004

    Il semble que la compagnie républicaine qui avait programmé les machines à voter électroniquement et dont le président avait déclaré publiquement: « qu’il ferait tout pour que Bush soit réélu », machines dont on a refusé l’accès au logiciel pour vérfication et dont on a refusé d’inclure une option papier de vérification, et qui avait déjà donné des résultats similaires dans une autre élection récente (rapporté par le NYtimes) où un candidat républicain avait été élu avec plus de votes que d’électeur, bref il semble que cette compagnie a encore du chemin à faire dans la programmation pour que sa fraude soit moins évidente: « Franklin County’s (Ohio) results had Bush receiving 4,258 votes to Democrat John Kerry’s 260 votes in a precinct in Gahanna. Records show only 638 voters cast ballots in that precinct.  » Ceux qui pensent que les résultats de l’élection américaine sont honnêtes sont d’une naiveté spectaculaire.

    Répondre
  2. theodore

    06/11/2004

    bravo isabelle… j’ai rien a rajouter !

    Répondre
  3. R. Ed.

    06/11/2004

    Primo, ayant « fait » latin-grec dans ma jeunesse, je n’ai absolument pas besoin d’un dictionnaire pour ces mots. « Islamophobos ? » Le suffixe « phobe » , du grec ancien « phobos » qui veut dire « peur ». Quant au nombre 1o1 pour terminer une phrase, c’est quoi cela, c’est pour conjurer le sort ? Pourquoi pas 666 ?

    Répondre
  4. Isabelle

    05/11/2004

    Hypnos: Bravo pour vos interventions et en effet la mort imminente du « Rat » qui coincide pratiquement avec la reelection de George Bush doit etre un coup difficile a avaler pour certains. Il est d’ailleurs interessant que sa sante ait pris un tournant pour le pire a l’annonce de la victoire de Bush. Pour moi cette coincidence interessante presage une chance en plus pour l’administration americaine reelue de pouvoir continuer a faire sa marque dans une reorganisation du moyen orient. Cela dit, je ne me fais pas trop d’illusion et ne m’attends pas a ce que la mort d’Arafart (sic pour ceux qui connaissent bien l’anglais) neutralise les terroristes palestiniens, Hamas etc., mais sa disparition ne peut qu’etre positive a la longue. Je ne suis pas du genre generalement a me rejouir de la mort de quelqu’un mais, dans ce cas, je dois admettre que je serais hypocrite si je n’admettais pas que j’ai beaucoup aime votre description Hypnos de l’arrivee du Rat dans son « paradis de terroristes » et de la fin comme vous le dites de la culture du RAIS. Je sais que c’est un peu hors sujet ici mais j’espere qu’il y aura un article qui nous permettra d’exprimer notre outrage a la facon dont la France a permis a ce monstre de terminer ses jours paisiblement dans un hopital parisien aux frais du contribuable francais. Quand je pense a la mobilisation de manifestants contre Bush l’annee derniere dans les rues de Paris, je ne me peux m’empecher de contraster cela avec l’absence complete de soulevement populaire contre l’hospitalite scandaleuse offerte a Arafart. Cela resume un peu la situation et confirme que la France, malheureusement, continue a etre du mauvais cote de l’histoire. En tout cas, j’espere que le gouvernement israelien qui a ete plus que gracieux en autorisant son depart et son retour eventuel tiendra bon et n’autorisera pas qu’il soit enterre a Jerusalem. Comme l’a si bien dit un ministre israelien ce matin aux informations, Jerusalem c’est un endroit de repos pour les rois juifs pas pour les terroristes arabes. Et bien sur, j’imagine que Mr. Chirac qui a cru bon de bouder les obseques de Ronald Reagan et n’a pas hesite par cela a insulter le peuple americain se depechera aux obseques du Rat pour y pleurer publiquement ses larmes de crocodiles. Pauvre France!

    Répondre
  5. Isabelle

    05/11/2004

    Je suis encore dans l’euphorie et n’ai pas vraiment eu le coeur d’attaquer les perdants parce qu’avoir perdu devrait etre une raclee suffisante pour eux. Mais apparemment ca ne l’est pas et ils continuent a prendre leurs desirs pour des realites. D’autres ont deja repondu au sujet de la soi-disante victoire « etriquee » selon Mr. Sous-Commandant. En effet, vous et Mr. Furlainac devriez au moins avoir l’humilite de reconnaitre que c’est une victoire substantielle dans le contexte historique americain et qu’il est clair qu’une majorite d’americains se reconnaissent dans un mouvement plutot conservateur. Quand a ceux qui disent que c’est une victoire de la peur. Ils n’ont en effet rien compris car c’etait tout le contraire. Une victoire de la peur est ce qui s’est passe aux elections espagnoles apres le 11 mars. Ce qui s’est passe aux USA c’est justement une preuve que le peuple americain ne s’est pas laisse intimide non seulement pas par les terroristes mais pas par tous les bien pensants de la planete qui les traitent d’imbeciles.

    Répondre
  6. jacques furlainac

    05/11/2004

    « Mais êtes-vous certain que les actionnaires étrangers contrôlent totalement les sociétés dont vous me parlez ?  » Oui! « Quant à votre « économie alternative », je vous la laisse :je ne sais pas ce que c’est. Est-ce un avatar de l’altermondialisme à la Bové, ou une connerie de ce genre ?  » C’est l’économie Usa « prospère » que vous avez décrit baser sur l’obtention d’un « pouvoir d’achat » basé sur une augmentation de sa dette qui est est une remise aux autres de son capital, tant au niveau de l’individu que de celui d’une société.

    Répondre
  7. Stéphane

    05/11/2004

    M. Furlainac, avoir la majorité des parts d’une société américaine n’est pas la condition suffisante pour son contrôle. Ainsi pour acquérir une société de défense, par exemple, il faut réunir un certain nombre de conditions : le responsable doit être Américain et posséder une habilitation de haut niveau pour l’accès aux secrets-défense ; l’acheteur doit renoncer au contrôle de sa filiale etc. C’est ce qui explique que si la Grande-Bretagne a acquis la filiale américaine de BAE Systems, elle ne la contrôle aucunement (le Pentagone s’en charge). Le seul intérêt, il est quand même de taille !, est d’accéder au premier marché mondial de défense. Les Britanniques n’espèrent que des retours financiers. Vous pourriez m’objecter que les entreprises de défense sont un cas particulier. Mais êtes-vous certain que les actionnaires étrangers contrôlent totalement les sociétés dont vous me parlez ? Quant à votre « économie alternative », je vous la laisse :je ne sais pas ce que c’est. Est-ce un avatar de l’altermondialisme à la Bové, ou une connerie de ce genre ?

    Répondre
  8. R. Ed.

    05/11/2004

    Pour Stéphane : petite correction, le four à micro-ondes a été mis au point par la firme Amana (elle existe tjrs)pendant la guerre du Pacifique, contre le Japon. Pour permettre à l’équipage des Fortress B19 de « manger » chaud pendant leur vol à haute altitude non chauffé et non pressurisé.Ils volaient entre 20 et 25 mille pieds -la t° diminue de 1,5°par rapport à celle au sol tous les 500 pieds, donc à bord dans les -20,-25°. Plus on vole haut, plus on va vite et moins on consomme,raison des vols en altitude (le jet stream y contribue aussi, dans un seul sens avec ses 200 km./h).

    Répondre
  9. R. Ed.

    05/11/2004

    Primo: Brian Travis manie la langue française d’une manière largement supérieure à la moyenne nationale, en plus que c’est sûrement un anglophone au vu de son adresse internet. Deuzio : 3% d’écart pour M. Bush, je le reconnais, ce n’est pas énorme, c’est beaucoup moins que les 64% d’écart de Chirachmed en France mais il ne faut pas oublier que les Etats-Unis ne sont pas une république bananière, eux !Treuzio: je ne suis pas Français (pas Musulman non plus), je suis Belge et Flamand en plus. Et j’icri si bon qui ti ,ji ti li jure, parole !

    Répondre
  10. Bryan Travis

    05/11/2004

    Le Sous-Commandant persiste avec: « ….votre exhultation au sujet d’une réélection modeste. » Bryan Travis repond: « Exhultation » vous dites. Cela decrit bien mes emotions au moment ou nous savions pour certain que Senateur Daschle(Senate Minoriy Leader obstructioniste) allait perdre sa place. Le constat du des autres places gagnes au Senat et dans le House, plus le vide laisser par Daschle, peuvent laisser de l’espoir que des programmes plus proprement conservateurs et libertariens soit realisables pendant le second mandat de Bush. Bush n’est pas un hero dans ce sens jusqu’ici, mais j’etais quand meme tres soulage (pas en « exhultation ») de ne pas pas devoir vivre un autre Carter, en pire, en ce moment de deferlement de liberte au moyen orient. Il n y a pas de temps a perdre pour stopper l’hyperterrorism et renverser les dictatures du moyen orient. Au niveau domestique, je crois que le congres americain soit pret pour entamer de profonde reformes de l’etat. Le reve serait l’ellimination tout court de l’IRS(le fisc), program dont parle tres serieusement de nombreux membres puissant (et Republican) du congres. Ce serait peut-etre trop a esperer, mais au moins on peut imaginer l’installation d’une « flat tax » simplificateur. Autre dossiers moins facile a comprendre en france serait une forte dose de « tort reform »(je n’explique pas), et une facilitation des « judicial appointments » de l’administration Bush. Avec la retraite de plusieurs membre du court supreme et autres haut juges, quelques decennies de « judicial activism », endommagable au fonctionnement de la constitution, pourraient etre stopper ou meme renverse ici ou la, pour faire place a une traitement =democratique= des grandes choix de notre civilisation. La majorite au Senat et au House, avec un president revolutionnaire du meme cote permettrait de faire beaucoup en peu de temps. Il y a de quoi, donc, pavoiser. Buh, buh, buh, Baby you ain’t seen nothin’ yet… Here’s somethin’ here’s somethin’ you ain’t never gonna forget! Cheers, Bryan Travis

    Répondre
  11. Sous-Commandant Marco

    05/11/2004

    M. R.Ed, Avez-vous profité de votre visite à la librairie pour vous acheter un dictionnaire, en plus d’un bon livre d’histoire sur la seconde guerre mondiale, comme je vous l’avais déjà conseillé? (lol) Si oui, vérifiez l’étymologie d’islamophobe, d’homophobe et xénophobe, qui partagent tous le suffixe grec « phobos » et vous comprendrez (peut-être) pourquoi j’appelle la réélection de Bush la victoire de la peur. Vos sous-entendus sur les musulmans vous classent indéniablement dans le camp des froussards, ceux qui ont besoin d’un menhir pour se sentir en sécurité. N’oubliez pas de vérifier sous votre lit ce soir, il pourrait y avoir un musulman! lol

    Répondre
  12. HyPNOS

    04/11/2004

    Note au sous commandant mexicano (qui doit avoir les yeux embués de tristesse en ce moment…deux chocs aussi sévères ça doit être dur n’est-ce pas ?) je répondrais à ses allégations douteuses sur ma position en temps de guerre. Sachez que mon camp a toujours été celui de la liberté et que depuis des mois, ici même, j’espérais, défendais et croyais la victoire de Bush. Quant à mon pays, cher monsieur, il s’est libéré en 1943 des allemands par lui-même et n’a envoyé aucun juif dans les camps, comme le firent les français. Par ailleurs, face au fascislamisme qui monte en europe, je me demande en effet qui est le collabo et qui sera celui qui retournera sa veste.

    Répondre
  13. HyPNOS

    04/11/2004

    Deuxième bonne nouvelle. Arafat est mort ! Quelle joie pour lui ! Il va pouvoir rejoindre les centaines de jeunes vierges qui l’attendent, ainsi que tous les jeunes gosses déchiquetés qu’il a envoyé se suicider au milieu de civils israéliens. Il va pouvoir baiser les pieds de son dieu criminel, violeur et pédophile (elles ont quel âge les jeunes vierges au fait ? 11 ans ou 15 ans ?) Le paradis des barbares et des assassins, au vu de ses états de service, il va certainement lui offrir une bonne place. Ici, sur terre, les hommes du terroir palestiniens auraient fort à gagner, en commençant à cultiver du maïs plutôt qu’en continuant, en hommes du terrorisme, à cultiver du Raïs. Quant à nous, collabos devant l’éternel, nous lui avons affrété un falcon pour venir crever dans un lit d’hôpital militaire, assisté de nos meilleurs médecins, alors que sans doute un pauvre ouvrier français attendait des soins intensifs ailleurs. Il est vrai que travailler honnêtement toute sa vie et payer ses impôts, n’ouvrent pas les mêmes droits qu’un tyran saunguinaire ou qu’un assassin de renommée mondiale. Notre cher beau pays a le sens de l’équité et des priorités.

    Répondre
  14. jacques furlainac

    04/11/2004

    La victoire de Bush est une grande victoire pour les anti-américains.

    Répondre
  15. david Martin

    04/11/2004

    Je n’ai jamais dit que je connaissais la planète entière mais que j’avais des amis musulmans très tolérants. je ne comprends pas vraiment le sens de votre attaque , mais bon… en attendant je me marre en voyant cette pauvre cruche de Canal + pleurer en direct en traitant les Républicains de fanatiques ou ces fachos de L’huma oser titrer que Bush est une menace pour la paix, alors que leur idéologie a tué plus de 100 millions de personnes (et qu’elle continue à tuer..). Risible aussi ces réactions des politiques français qui n’ont toujours pas compris ce qu’était l’Amérique…

    Répondre
  16. HyPNOS

    04/11/2004

    Sous-commandant mexicano : « Je maintiens que la victoire de Bush est étriquée. Il n’y a rien de honteux à gagner de cette façon, mais c’est un fait » Un peu d’éducation ne vous fera pas de mal : un fait n’est pas un jugement, une analyse ou un credo; un fait c’est un évènement mesurable qui se produit ou s’est produit de manière réelle et incontestable. 3,5 millions de voix supplémentaires est un fait. Dire que c’est une victoire étriquée, n’est pas un fait, mais le produit de votre opinion dévoyée. Inutile de vous convaincre, je sais. L’arrogance de vos propos en début de semaine, et l’absence même d’humilité dans la défaite ne vous rendent que plus méprisable à mes yeux. Vous n’aviez pas le mérite de fournir des analyses objectives et subtiles, mais vous auriez pu avoir le panache d’accepter la défaite de votre raisonnement. C’est encore raté.

    Répondre
  17. R. Ed.

    04/11/2004

    Pour david Martin,20 ou 30 personnes, par rapport aux 6 milliards et quelques d’individus c’est quand-même un cercle restreint tous comptes faits, non ?

    Répondre
  18. Thierry

    04/11/2004

    Quelle Joie!!!! La victoire de Bush est la victoire de l’occident sur tout ses ennemis: Cette victoire est l’accomplissement de la volonté d’un homme qui ne s’est pas contenté de voir le monde dégénérer (comme la plupart des pays européens) ou tirer parti de cet état de fait pour vendre des armes (comme la France en Irak), mais un homme qui a eu le courage de dire non au terrorisme-fascisme islamiste. N’en déplaise a la France socialistes/vert/communiste/Islamiste (n’est-ce pas la même chose?). Il y a encore de l’espoir pour l’occident. L’histoire retiendra qu’une fois de plus, le monde se dessine sans eux.

    Répondre
  19. Aude

    04/11/2004

    Lexile, j’adore votre style. J’aimerais vous lire plus souvent sur ce site. Bourbaki… Non, en fait, je ne vais même pas relever. Je vais aller boire un Coca…

    Répondre
  20. Sous-Commandant Marco

    04/11/2004

    Bryan Travis, La qualité de votre français et votre exhultation au sujet d’une réélection modeste témoignent de votre francisation rapide. Faites attention à ne pas devenir comme les R.Ed et autres HypNOS, les Français qui se rangent dans le camp des vainqueurs quand cela les arrange. Le 10 mai 1981, les vainqueurs (qui avaient pourtant à pleine plus de 51% du vote populaire) dansaient dans la rue. 1 an plus tard, la France était à genoux et au bord de la faillite. Reconnaissez que, en pronostiquant (et en espérant) la victoire de Kerry, j’ai pris un risque plus grand que vous en misant sur Bush: les présidents sortants gagnent les élections deux fois plus souvent qu’ils ne les perdent. A la différence de beaucoup, je ne vais pas tirer sur l’ambulance Kerry, je pense toujours que c’était un excellent candidat, son score et son attitude honorables le prouvent. N’étant pas Américain, je n’ai heureusement aucune obligation morale à dire du bien de Bush. Vous savez ce que je pense de lui, je ne veux pas vous gâcher votre fête. « Un gentleman ne peut se battre que pour une cause perdue d’avance ».

    Répondre
  21. T.LARGER

    04/11/2004

    M. Millières:1 – la france « intelligente »:0 pour la deuxième élection consécutive les journalistes bobos ont pris leurs opinions pour des réalités. Je note que ce qui a détérminé les votes en priorité est la défense de certaines valeurs; une leçon à méditer pour les laïques intégraux de tous bords; abandonnez certaines valeurs fondamentales et vous vous retrouvez démunis, ce qui laisse le champ libre pour d’autres valeurs d’essence totalitaire

    Répondre
  22. Sous-Commandant Marco

    04/11/2004

    Je maintiens que la victoire de Bush est étriquée. Il n’y a rien de honteux à gagner de cette façon, mais c’est un fait. 3,5 millions de voix, cela semble beaucoup mais cela ne fait que 3% de différence. Comparez cela avec les 18% d’écart lors de la réelection de Reagan (lui aussi haï par les liberals et les démocrates et traité de cow-boy un peu partout) ou même avec les 8 millions de voix de différence lors de la réelection de Clinton en 1996. La victoire s’est jouée dans l’Ohio, où la différence de score n’est que de 2,5%, en attendant le décompte des votes à distance et « provisional ». Je constate aussi que les minorités, les femmes et les Juifs ont voté pour Kerry, contredisant ainsi certaines stupidités lues sur ce forum. Libre à vous d’ignorer les faits, de pavoiser et de penser que le peuple américain a donné à Bush un mandat pour imposer sa conception rétrograde de la société, c’est votre droit. Pour ma part, je dirai simplement: « M. George W. Bush, you are no Ronald Reagan. » Cordialement, Sous-Commandant Marco

    Répondre
  23. HyPNOS

    04/11/2004

    En cette matinée du 4 novembre 2004, deux jours après les élections américaine et la déferlante républicaine, un gros titre surréaliste et grotesque à la une du journal préféré des français, le journal Le Monde il va sans dire, « Bush en tête, mais pas encore réélu ». On a beau savoir que Le Monde sort des rotatives à 16h la veille, mais quand même, quelle idiotie magistrale ! Quelle fantastique soubresaut de désinformation massive ! Quelle ramassis de couillons dans ce journal corrompu et compromis dans le mensonge collectif. La pilule doit être vraiment dure à avaler pour Jean-marie et Edwy, qui du fond de leur politburo tablaient sans doute sur le « rayonnement » du Monde pour influencer la planète. Loin s’en fut. Le Monde a du perdre de sa notoriété, ou alors est-ce la francophonie qui est en perte de vitesse. Quoi qu’il en soit, le Torchon Nazional n’aura réussi, une fois de plus qu’à désinformer la population française, à plonger l’opinion hexagonale dans la propagande, faisant une fois de plus de notre pays, une exception kulturelle, persuadée de détenir la vérité, seule au monde, envers et contre tous. Un peu à l’instar de l’homéopathie (autre exception française), ce torchon nous a dilué chaque jour sa haine des américains et de Bush en particulier. Mais l’homéopathie, n’a aucune efficacité, tout le monde le sait, sauf Le Monde et une majorité de français…

    Répondre
  24. Aude

    04/11/2004

    Sous-Commandant, vous êtes de très mauvaise foi. Bush a battu Kerry de 135 000 voix dans l’Ohio et de 300 000 voix en Floride. Sur l’ensemble des US, Bush a 3,5 millions de votes de plus. C’est nettement différent de votre chiffre de quelques dizaines de milliers. Il est le président le plus largement réélu depuis des années. En 2000, 50 millions de personnes avaient voté pour lui. Cette année, il y en a eu 7 millions de plus. Le sursaut citoyen lui a profité à lui et pas à Kerry. Allez Marco, sois noble dans la défaite.

    Répondre
  25. david Martin

    04/11/2004

    Bonjour. Georges WBush est réélu et nous crions notre joie.C ‘est tout à fait notre droit , sous commandant Marcos. depuis des semaines, on est traîné dans la boue, raillé, insulté même. Laissez nous notre revanche. Victoire etriquée ? heu , 300 000 voix en Floride, 140 000 dans l’Ohio, plus de 3,6 millions en tout. C’est quand même pas mal non ? Quand à mes amis arabes, il ne s’agit pas que d’un cercle restreint mais de plusieurs dizaines de personnes que j’ai connu quand j’habitais à Nancy.

    Répondre
  26. Isabelle

    04/11/2004

    Un bonjour a tout le monde. En effet Aude, je suis tres tres heureuse de cette victoire. Je n’ai pas l’energie d’ecrire beaucoup car les dernieres 24 heures ont ete plutot mouvementees. Merci a tous les francais qui se rejouissent avec nous. C’est vraiment une victoire pour les forces de la liberte. Je salue aussi les autres qui doivent etre bien decus et doivent maintenant manger des chapeaux (LOL). Un que je ne salue pas c’est Michael Moore et que j’aimerais voir sa tete, ainsi que celles de George Soros et cie! A Guy Milliere: Merci de n’avoir pas flanche malgre les courants d’opinions contraires aux votres et d’avoir contribue a nous faire esperer cette victoire qui s’est realisee.

    Répondre
  27. Lexile

    03/11/2004

    Sous-commandant de mes deux, tu le bouffe ton chapeau oui ou m…e? Respectueusement, Lexile

    Répondre
  28. latapie

    03/11/2004

    bravo furlainac pour ton pronostic lucide : raz-de-marée de Kerry, rien que ça… (passons sur les innombrables fautes d’orthographe)

    Répondre
  29. LAFAYETTE

    03/11/2004

    Personnellement, ce qui me fait surtout plaisir dans la victoire de BUSH, c’est la déconfiture de nos bien-pensants de tous bords, qui, en Europe et notamment en France, avaient misé sur sa défaite, qui aurait aussitôt été interprétée comme une résipiscence de l’Amérique. Mais, les Américains sont un grand peuple qui ne se laisse pas facilement influencer par le show bizz et l’intelligentsia, aussi nocifs chez eux qu’ici. Ce n’est pas non plus un peuple de couards. Aux USA, trois bombes dans une gare à la veille d’une élection ne suffisent pas à retourner l’opinion, et c’est bien ainsi. God bless Mr BUSH!

    Répondre
  30. marc d'acier

    03/11/2004

    On est les plus forts, on est les plus forts, on est, on est, on est les plus forts! Bush ! Bush ! Bush ! Maître Bush, après avoir réglé leur compte aux islamistes, envoyez quelques régiments au Chirakistan afin de nous débarrasser du Chirac Maximo et de son parti énarco-coco-baathiste !

    Répondre
  31. Bourbaki

    03/11/2004

    A Aude La principale erreur de Furlainac a été de raisonner en être doué de raison à la place de crétins abrutis par le Coca-Cola…

    Répondre
  32. Bryan Travis

    03/11/2004

    Marco a ecrit: Il n’y vraiment pas de quoi pavoiser, comme le font certains sur ce forum…..Gageons que les Américains républicains seront plus modestes et plus discrets que les Français bushistes. Bryan Travis dit: Si Marco, il y a de quoi. Une belle majorite au Senat. La majorite dans le House. Une defaite dans une election tres acerbe avec une participation impressionnante. Et tout ceci malgre un biais aussi impressionant chez le « commentariat » mediatique ET les journalistes senses chercher la verite au lieu de la remplace avec une presentation de la realite qu’ils preferent. Peut-etre qu’un jour la France aura autant de chance que les americains, de voir enfin leurs medias-courtisans-de-la-gauche exposes pour ce qu’ils sont.

    Répondre
  33. R. Ed.

    03/11/2004

    Bon appétit au sous-commandant, cela me fera penser au bon Oliver Hardy dans un de ses films. La france est en deuil à partir de ce soir, hé oui, grand malheur arrivé aujourd’hui: Georges Deubeliou Bush a été réelu pour 4 ans. Malheur et consternation ! En plus, non seulement il a reçu l’aval des grands électeurs, mais en plus également du vote populaire, donc sans aucune contestation possible. Vive G. W. Bush ! Longue vie au président !

    Répondre
  34. Jean Lançon

    03/11/2004

    Bush a gagné et je m’en réjouis. Il a gagné d’abord parce que le courage politique est toujours mieux récompensé que les lâches atermoiements. Il a gagné ensuite parce que les Américains savent voter sur des questions de fond, pas sur quelques intérêts catégoriels à la petite semaine. Je note enfin qu’au pays de la musique, là où les enfants sont bercés par le groove des Blues Brothers et non par les miaulements de Lorie, l’implication des ténors de la rock-pop music (Springsteen, Wonder, REM, etc.) n’aura pas suffi à mettre Bush à terre. Comme quoi les Américains réfléchissent. Pas étonnant, finalement, qu’ils suscitent autant de haine et de jalousie de ce côté-ci de l’Atlantique : ils sont maîtres de leur destin.

    Répondre
  35. eric dugas

    03/11/2004

    Isabelle est heureuse, Aude est heureuse, Europe devrait l’etre, et moi je suis content qu’elles soient heureuses. Et evidemment je suis aussi content de la victoire de Bush, on nous a assez emmerde en nous disant que plus personne n’en voulait. Meme Bayrou a reconnu que c’etait aux europeens de s’adapter et non plus aux americains de changer. Quant aux predictions de SC Marco et J Furlainac, je ne dirais rien, d’autres s’en sont charges. Bravo a Isabelle quand elle nous disait que l’amerique profonde votait Bush, quand on voit la carte des etats qui ont vote pour Bush, c’est effectivement l’amerique profonde, c’est l’amerique qui commence a 10 kms de New York et qui finit a 10 kms de Los Angeles. BRAVO !!! Je vais me delecter ce soir a regarder le journal TV de 20H pour voir la tete des hommes politiques francais…

    Répondre
  36. Didier

    03/11/2004

    A Marco; Pas de quoi pavoiser ? Oh si alors ! CHAMPAGNE ! Mais où donc avez vu ici des remarques racistes et homophobes ? Sans doute devez vous confondre avec le site Oumma.com. Et puis, il est dans la nature de trouver dans la foule des gens racistes et homophobes, c’est leur droit le plus absolu, en terre de liberté… De même qu’on tolère des marxistes, des gauchistes, des islamistes, des homophiles et des homosexuels car en général ils vont ensemble ! Ne soyez pas mauvais joueur, un brin de tolérance, un peu d’élégance ne devrait pas vous faire de mal.

    Répondre
  37. Christophoros.

    03/11/2004

    Je n’aime pas vraiment les bushistes, mais ce Sous-Commandant Marco aurait pu écrire dans la défunte ( heureusement ) PRAVDA « la différence dans le vote populaire n’est que de 3 % » cela fait quand même – sauf erreur – plus de 3 millions de voix ( une paille ! ). Au moins, une chose est sûre qu’est-ce que je vais rigoler en lisant notre PRAVDA nationale « Le Monde » ces jours-ci. Rien que pour cela remerciements aux bushistes. Maintenant, je me demande comment les US vont se sortir du bourbier irakien… ( draft or not draft, that is the question ! ). Bah, je m’en moque du moment qu’aucun soldat français n’y meurt c’est tout ce que je demande. Si « l’ami » Chirac décide d’y envoyer les moindres troupes, je descends dans la rue pour protester.

    Répondre
  38. Sous-Commandant Marco

    03/11/2004

    Je reconnais volontiers m’être planté dans mes prédictions. Bush a fait sensiblement plus fort que je ne le pensais. En particulier en Floride, où je voyais Kerry gagnant. Pour autant, pour un président sortant « en temps de guerre », c’est une victoire plutôt étriquée, qui se joue à quelques dizaines de milliers de voix en Floride et dans l’Ohio. Et la différence dans le vote populaire n’est que de 3%. Il n’y vraiment pas de quoi pavoiser, comme le font certains sur ce forum. Je suis consterné de voir fuser ici et là des remarques racistes et homophobes. Gageons que les Américains républicains seront plus modestes et plus discrets que les Français bushistes. La victoire ne grandit généralement pas les Français. Pour moi, ce mauvais esprit rend les choses plus claires: la victoire de Bush est la victoire de la peur et les terroristes ont réussi leur mission. Je vous renvoie à cet article (issu du site altermondialiste et trotskiste bien connu http://www.lewrockwell.com ): http://www.lewrockwell.com/north/north320.html qui se termine par « So far, the President has responded to bin Laden’s agenda ». Bien cordialement, Sous-Commandant Marco

    Répondre
  39. jacques furlainac

    03/11/2004

    Stéphane: « Si vous trouviez une entreprise américaine contrôlée par un non-américain, vous auriez un scoop !  » Etes-vous à ce point ignorant? Carnation, Ralston-Purina, etc Quasi-toute toutes les multinationations européennes ont des subsisidiaires américaines qu’elle contrôlenr Si vous aviez lu mon premier message vous auriez compris que il y a plus de 2.5 trillions de possessions américaines qui appartiennent à des étrangers que l’inverse et que cela augmente de 0.6 par année soit l’équivalent de 5% de toute la capitalisation américaines par an. N’oubliez pas de lire l’Eclair Economique de ce matin: « Effets économique de la réelection de Georges W Bush L’Eclair Economique a rencontré pour vous Stephane, véritable figure de proue de la nouvelle écononmie « alternative ». Il s’est voulu rassurant: « C’est sans importance. Par exemple, j’ai perdu des centaines de miliers d’euros en misant sur une hause du dollars us$ au moyen de produits dérivés au cours des dernères années. Ce serait normalement préocuppant mais seulement si on accepte les principes de l’économie traditionnelle. En économie alternative, on ne peut que se réjouir de rendements négatif. Prenez mon exemple, mes rendements négatifs ont entrainé la reprise de mon appartement parisien par la Banque qui a accepté de m’offrir (comme je suis un bon client de ses services hypothèquaires) de nouvelles devises étrangères toutes fraîches. Les reals brésilien que j’ai reçu ont augmenter mon pouvoir d’achat et permit de me procurer ma nouvelle demeure brésilienne ». Juché dans une modeste demeure sur la montagne en banlieue de Rio, dont le style n’est pas sans rappelé le charme du camping sauvage et avec des fenêtres panoramiques nouveau genre sans vitre offrant une vue non obstruée du Pain de sucre, Stéphane a flairé la bonne affaire. Véritable modèle d’efficacité énergétique, les nombreux puits de lumière, aussi sans vitre, généreusement réparti à travers la maison, polyvalents, servent à la foi d’éclairage naturel dans le salon, et la pluie aidant, de douche d’eau chaude tropicale dans la chambre de bain, et de robinet d’eau pour la vaisselle dans la cuisine. « Ma femme Isabelle et moi apprecions beacoup ce ce retour à la réalité, à la simplicité. De plus nous bénéficions de nombreux services gratuits du gouvernement que nous utilisons tous les jours, comme par exemple le programme Fame Cero. La banque locale (la Pico-Credito de la Banco Mundial para el Desenvolvimento, NdR) m’a même permis d’augmenter mon pouvoir d’achat ». Parution récente: Las ediçãos del trovão (BRESIL) Favelas: uma économia realmente alternativa ! par Stephane Tome final de la collection « Economie alternative », l’ouvrage qui se veut définitif et écrit par une autorité en la matière, jette un regard nouveau sur les résultats ultimes de cette économie originale qui remporte un vif succès aux USA. Des ventes du tonnerre aussi à Cuba. (Edition spéciale subventionnée par le Fonds Monétaire International)

    Répondre
  40. Aude

    03/11/2004

    A M. Furlainac alias Madame Soleil, je vous cite : « Je répète : Je prédis un raz-de-marée décisif et surprise de Kerry à l’encontre de tous les sondages existants. Rappelez-vous que vous l’aurez d’abord lu ici. » Un conseil, jetez votre boule de cristal et arrêtez de lire dans les feuilles de thé ou les entrailles d’oiseaux. Non seulement Bush est quasiment sur de gagner (je reste tout de même prudente ; contrairement à vous je ne vends pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué…) mais en plus il a 3,5 millions de votes de plus que Kerry. Et ça c’est le meilleur. Il y quatre ans, les gauchistes et les antiaméricains criaient que Bush avait volé la victoire. Si jamais (je touche du bois), Kerry venait à l’emporter, ce serait, on ne sait pas pourquoi « différent »… En tout cas, moi, j’exulte en ce moment. Allez Paco chéri, je t’embrasse quand même. P.S. Un petit bonjour à Isabelle qui semble encore plus heureuse que moi.

    Répondre
  41. theodore

    03/11/2004

    Je prédis aussi une victoire nette et sans contestation de Kerry. Quitte à manger mon chapeau mercredi./ dixit : Sous-Commandant Marco dimanche 31 octobre 2004 à 13:35 de —.cust.tele2.fr 1 / alors il va falloir que vous teniez votre promesse mon cher Sous-Commandant Marco… car, je crois bien que votre prediction est tombée a l’eau…(rires ) 2 / Je prédis un raz-de-marée décisif et surprise de Kerry à l’encontre de tous les sondages existants. / dixit : jacques furlainac dimanche 31 octobre 2004 à 02:39 de —.home.cgocable.net vous aussi, pourriez vous avoir l’amabilité de bien vouloir manger votre chapeau, ou alors d’apprendre a tourner sept fois la langue dans la bouche avant de nous abreuver avec vos conneries… ________________________________________________________ moi je suis content pour M. Milliere, qui a remplacé madame soleil et fait un bon pronostic…:) 😉 félicitations a lui !!!

    Répondre
  42. Isabelle

    03/11/2004

    Pas le temps d’ecrire beaucoup. Je suis encore dans les vappes d’une longue nuit! Mais je suis heureuse!!!! Bush a gagne et Kerry devra bientot conceder. Didier: Comme vous etes gentil! Bien a vous et merci pour votre message. Mr. Furlainac: Merci d’avoir reconnu votre « erreur ». Bien a vous.

    Répondre
  43. Isabelle

    03/11/2004

    Pas le temps d’ecrire beaucoup. Je suis encore dans les vappes d’une longue nuit! Mais je suis heureuse!!!! Bush a gagne et Kerry devra bientot conceder. Didier: Comme vous etes gentil! Bien a vous et merci pour votre message. Mr. Furlainac: Merci d’avoir reconnu votre « erreur ». Bien a vous.

    Répondre
  44. Stéphane

    03/11/2004

    A Isabelle : Bravo. Je suis heureux comme vous de la victoire de Bush. Vue de France, elle est un message d’espoir pour tous ceux qui croient à la liberté et à la nécessité de la défendre coûte que coûte. Pour Bush, c’était risqué de refaire une guerre qui a coûté la réélection de son père et d’être un « war president » à temps plein, alors que la presse de gauche croyait les Américains uniquement proccupés par leur confort domestique. Le monde n’avait pas besoin d’un démagogue à la Carter ou à la Clinton. On a vu ce que ça a donné dans les deux cas. Le fait que Kerry, à l’heure actuelle, ne veuille pas jeter l’éponge alors qu’il est impossible qu’il réunisse 270 Grands électeurs, montre à l’envi son absurdité. A M. Furlainac : Je suis désolé pour vous de l’échec de Kerry. Pour répondre à votre commentaire sur les retombées civiles : d’où vient le nucléaire civil ? ; le micro-ondes a été inventé par des militaires lors de la guerre du Vietnam, l’informatique (IBM était une société de défense), Internet était d’abord militaire etc. C’est vrai que les retombées sont indirectes, mais même si elles ne sont pas faites pour le civil (!), elles sont considérables. Pour les questions économiques, je vous renvois notamment aux articles de Jean-Pierre Chevallier ou de Pascal Salin, http://www.conscience-politique.org/economie/chevallierlanouvelleeconomie.htm Evidemment, ce sont plutôt des neo-libéraux et leurs analyses diffèrent de celles qu’on entend sur France-Info par exemple. Quant au fait que « L’économie américaine ne se résume pas à sa production nationale… », cela me semble clair. Je ne comprend pas où est le problème : c’est la solution n°1, bien sûr ! Si vous trouviez une entreprise américaine contrôlée par un non-américain, vous auriez un scoop !

    Répondre
  45. Christophoros.

    03/11/2004

    A Guy Millière, Isabelle et les autres bushistes. Félicitations ! A l’heure où j’écris ces lignes, Bush est en passe d’être élu et de toute manière il a obtenu plus de voix que Kerry contrairement aux élections de 2000 ce qui est au moins une victoire morale. J’ai peu de sympathie pour lui mais encore moins pour l’affreux Kerry l’apostat ( « l’homme qui se trouve être catholique », plus hypocrite on meurt mais cela ne lui a pas porté chance il y a une justice immanente finalement… ) favorable à l’avortement et au mariage des zomos ( au passage je note avec satisfaction que 11 états américains ont inscrit dans leur constitution que le mariage est l’union d’un homme et d’une femme ).

    Répondre
  46. R. Ed.

    03/11/2004

    Pour david martin, ne vous gênez pas, mettez franchement une majuscule à « Français ». Quand vous dites mes amis Arabes je suppose que vous voulez parler du cercle restreint de vos connaissances ? Mais n’oubliez jamais la recommandation vitale que les officiers donnaient aux appelés qui allaient combattre en Algérie: « surtout,ne tournez jamais le dos à un Arabe ! »

    Répondre
  47. HyPNOS

    03/11/2004

    Bonjour à tous et particulièrement à nos amis américains et expatriés français aux USA. Encore une fois la pravda française s’est compromise dans sa rhétorique mensongère, et a même fini par croire dans l’auto-réalisation de ses rêves hégémonistes. Oui, GW Bush est réélu. Oui, il aura une très large avance. Oui, la France s’est une fois de plus trompé, ce qui montre son manque de longueur de vue et son absence de réalisme en politique internationale (que craindre alors de l’évolution de notre société quand on voit que nos politicards sont incapables d’anticiper quoi que ce soit). Oui, nous serons encore confinés au rang de pays maghrébin pendant 4 ans grâce à Chirac… La mauvaise nouvelle de cette journée c’est la disparition d’un site que j’aimais bien : europolitica.org qui nous donnait très souvent des articles intelligents avec des analyses de divers horizons… Cela nous manquera énormément et réduira encore un peu plus, notre liberté de comprendre le monde en général et de savoir ce qui se trame en france en particulier. Je terminerais juste par une note d’optimisme : Le monde occidental a gagné 4 ans aujourd’hui. Les homos et toute la clique de gauchiste altermondialiste devra encore patienter avant qu’elle ne réessaie d’accomplir son oeuvre de dépravation morale aux USA comme c’est déjà le cas en europe. Que dieu bénisse l’Amérique ainsi que ceux qui croient et espèrent dans le monde libre.

    Répondre
  48. HyPNOS

    03/11/2004

    Bonjour à tous et particulièrement à nos amis américains et expatriés français aux US. Encore une fois l

    Répondre
  49. jacques furlainac

    02/11/2004

    J’ai quelques problèmes avec mon ordinateur alors il est possible qu’un message précédent ne se soit pas rendu: Au cas où je répète les grandes lignes Ch de la liberté « Par contre, au troisième trimestre de 2003, a crû de 8.2% en rythme annuel » C’est ridicule de ne citer qu’un trimestre. Pour les 4 ans de Bush, le résultat est 2.6% parmi les pires résultats présidentielles depuis la grande dépression. En plus sous Bush, le Net Foreign Ownership s’est accru de 2,000 milliairds c’est 2x toute l’augmentation du PIB américain sous la même période (1,000) (source: http://www.bea.gov) Pour Stéphane: Je voulais montrer que d’utiliser son l’argent utilisé à des fins productives (aviation civile, Airbus, Europe) est toujours préférablement ECONOMIQUEMENT (et aussi moralement d’ailleurs) à accroître des dépenses militaires déja démesurée (Lockeed, USA) car même s’il y a quelques retombées civiles éventuellement si c’est pas aussi profitable que si investit directement dans la société civile. « Le déficit commercial … est lun des éléments de l’amélioration du pouvoir d’achat des Américains » Je considère votre modèle d’économie prospère composé d’un « pouvoir d’achat » qui vous semblez définir en fait comme « liquidité disponible » être un nouveau modèle qui je qualifierai euphémistiquement d’ECONOMIE ALTERNATIVE Il est populaire dans les ménages américain et l’administration américaine mais c’est à mon avis un modèle d’économie désastreuse. En effet, comme le déficit commercial est financé un Net Foreign ownership accru, c’est l’équivalent pour une famille d’hypothéquer sa maison davantage chaque année pour augmenter ses liquidités et financer ses dépenses annuelles (votre « pouvoir d’achat accru »). Quelques années de ce régime et, à la fin, la maison pleinement hypothéquer est reprise par la banque et la famille rejoint les bidonvilles. «  »L’économie américaine ne se résume pas à sa production nationale… » ne veut pas dire qu’il y a d’un côté l’économie nationale et de l’autre l’économie transnationale ! Ce que vous dites n’est pas en contradiction avec ce que j’ai écrit ! Relisez ce que j’ai écrit… » J’ai reli ce que vous écrit et je vous comprends toujours de la même manière Vous avez écrit: « L’économie américaine ne se résume pas à sa production nationale, il faut y ajouter toutes les entreprises et participations mondiales, qui ont pour particularité d’être pilotées par des directorats américains à 100% : même si les entreprises sont déterritorialisées, les centres de décisions restent américains et reproduisent les règles intérieures » Que voulez-vous dire? 1) que les compagnies françaises contrôlée par des compagnies américaines sont de facto américaines? (c’est ce que j’avais compris). Alors elles sont consolidées comme américaines dans le calcul du Net Foreign Ownership comme je vous l’ai expliqué. 2) que les directeurs de compagnies française sont parfois de nationalité américaines mais que la compagnie appartient à des intérêts français? Si c’est ça, alors la compagnie est considérée française et il n’y a pas de problème. Les directeurs on l’obligation l’égale d’obéir à leur actionnaire français. Pour Isabelle. « Je n’ai pas dit que c’etait Kerry qui manquait d’enthousiasme mais ses electeurs » Vous avez raison. Milles excuses.

    Répondre
  50. david Martin

    02/11/2004

    En tant que français, je souhaite la victoire de Mr bush que je tiens pour responsable, honnête et sérieux. Il a pris le problème du terrorisme à bras le corps et pour cela, il mérite de continuer son action. Certes, il a commis des erreurs, dans la gestion de l’après guerre en irak par exemple mais qui ne tente rien n’en commet pas. si Mr Kerry est élu, je serais déçu mais je pense (j’espère ) qu’il saura faire ce qu’il y a à faire. Si ce n’est pas le cas, s’il baisse les bras , hé bien , c’est nous tous qui auront perdu une guerre commencée en 632 quand, avant de mourir, Mahomet a semé les graines du Djihad. Je dis cela sans racune aucune envers mes amis arabes et musulmans qui, dans leur immense majorité rejettent cette version guerrière du Coran. Je vous renvoie à la lecture du livre de Jean Fiori, un historien médiéviste, Djihad, Guerre Sainte et Religion où il étudie en parallèle la notion de Djihad chez les musulmans et la montée de l’idée de guerre sainte chez les chrétiens à partir de 313 et de la conversion de Constantin, idée qui a connu son paroxysme lors des croisades de 1099. Dernière chose, inutile de m’insulter si vous n’êtes pas d’accord avec moi. Je le répète : en tant que français , j’espère la victoire de Georges W Bush

    Répondre
  51. Didier

    02/11/2004

    A Isabelle; Une petite pensée pour vous et tous les Américains que j’aime bien et qui m’ont beaucoup apporté, en ce jour du 2 novembre, « D day » ! Que votre main ne tremble pas, ne se trompe pas en approchant de l’urne !! Bonne journée.

    Répondre
  52. eric

    02/11/2004

    Pendant que les francais qui sont les rois de la parlotte et des discussions steriles parlent, les americains eux agissent! Bravo a Bush pour sa guerre contre le terrorisme, la France, pays ereinte, compte les points en regardant et en priant que les americains perdront, pure jalousie. Jalousie poussee a un point ou la France ne voit meme pas que ce sont les americains qui la protegent. De toute facon dans 10 ou 20 ans la France sera arabe, et la vraie raison de la non paticipation a la guerre d Irak est la peur de la reaction des banlieues, et oui Francais vos dirigeants vous mentent! Mais on a les dirigeants que l on merite. Moi je souhaite en tant que Juif, Sioniste, pro-Americain la victoire de Bush!!!! (tout ce que le francais deteste mais a libre a lui de preferer Arafat et Saddam Hussein comme c est le cas, ou Petain ce qui revient au meme) .

    Répondre
  53. Isabelle

    02/11/2004

    En Effet Mr. Furlainac: Comme le dit si bien Stephane (en plus de sa reponse exellente) vous devriez lire les commentaires plus attentivement avant de repondre. Je n’ai pas dit que c’etait Kerry qui manquait d’enthousiasme mais ses electeurs. S’ils ont beaucoup d’enthousiasme dans leur haine de George Bush, tout le monde admet que leur enthousiasme pour Kerry lui-meme est tres limite et par defaut. Je le repete, les americains, meme ceux qui voteront pour lui, ne le voient pas comme un homme de courage et de franchise mais comme la seule option contre Bush qu’ils detestent. Alors que les electeurs de Bush eux, et dont je fais partie, ont generalement beaucoup d’enthousiasme pour leur candidat.

    Répondre
  54. john

    01/11/2004

    « Pendant ce temps-là, Arafat se frotte les mains, trop content d’avoir été invité par son vassal, Jacques Chirac, à séjourner dans une des futures provinces islamiques de la Palestine. Les Français, trop occupés à donner des leçons au monde entier et à émettre des jugements à l’emporte-pièce sur les élections américaines, ont à peine remarqué sa présence, sans doute parce que le voile islamique leur obstruait déjà la moitié de la face, l’autre moitié étant voilée depuis plus de 20 années (et probablement plus, la « planification » datant de Vichy, d’après le professeur Dreyfus) de socialisme étatique. Pauvre France. »

    Répondre
  55. chevalier de la Liberté

    01/11/2004

    Mon pauvre Furlainac, c’est vous qui jouez à l’aurtruche. La réponse à vos  » FAITS  » se trouvent juste au-dessus, et je peux même vous le confirmer : http://www.neteconomie.com/perl/navig.pl/neteconomie/infos/article/20000331000740 Finances Explosion de la bulle internet en perspective Le 31/03/2000 à 00:07 – 18.3% pour Multimania, – 12.59% pour LibertySurf, – 15.25% pour Thomson, etc.. Les valeurs technologiques de la bourse de Paris sont victimes d’une violente correction suite aux rumeurs d’éclatement de la bulle spéculative sur les valeurs internet. Globalement, la baisse du nouveau marché a été de 12.06%. Après des hausses hautement irationnelles, les boursiers semblent désormais vouloir encaisser le fruit des nombreuses plus-values. Les petits porteurs risquent d’en pâtir. Je doute donc que George W Bush ait eu un grand impact sur l’évolution structurelle de l’économie dans les années 90, de même que le libre-échangiste Hoover après 1929 par rapport à la politique protectionniste des années 20. Par contre, au troisième trimestre de 2003, vous devez vous en rappeler car ça faisait les gros titres au grand dam de tous les politiciens et penseurs franchouillards, l’économie américaine a crû de 8.2% en rythme annuel. Seuls les pays d’Extrême-Orient arrivent à de tels niveaux.

    Répondre
  56. Stéphane

    01/11/2004

    Réponse à M. Furlainac : votre analyse est encore insuffisante, car vous ne regardez pas les évolutions ni les proportions et vous biaisez vos réponses par manque de rigueur. C’est vrai qu’il y a une augmentation du nombre de chômeurs en 4 ans. Puisqu’il y avait 3,9% de chômeurs en novembre 2000, contre 5,4% en octobre 2004. Mais depuis le printemps 2003, le chômage diminue nettement et la création d’emplois est repartie de plus belle. C’est d’ailleurs pourquoi vous n’entendrez pas Kerry critiquer l’administration Bush sur ce terrain. De plus, il faut noter que comme le taux de productivité (9%) est supérieur à celui de la croissance économique (8%), la création d’emplois est affectée. C’est l’une des données de la nouvelle économie. « Pendant que les Usa fabrique des bombes et tuent, la France met son argent dans Airbus. » Là, excusez-moi, vous répondez à côté, sans doute parce que vous vous laissez emporter par de bons sentiments. J’ai pris l’exemple de Lockheed Martin pour étayer un raisonnement économique (l’effet d’entraînement des dépenses militaires dans l’économie américaine) et non pour parler de guerre contre le terrorisme. Ce qui est traité plus loin. De plus, je n’ai pas parlé de Boeing qui effectivement perd des contrats face à Airbus : c’est un autre sujet. Entre parenthèses : Airbus est une société transnationale (France, Allemagne, Espagne) qui fabriquent des avions de transport, contrairement à Lockheed Martin qui fabriquent des avions de combat (F22, JSF notamment). Le problème de Boeing, c’est que protégé par le Pentagone il n’a pas eu à s’adapter à la concurrence internationale… jusqu’à l’arrivée d’Airbus (cf. l’affaire du KC130). D’un point de vue technologique, le gap Europe-Etats-Unis est peut-être surévalué. Reste qu’il ne peut que s’aggraver car l’investissement dans les R&D va décroissant côté Europe depuis 3-4 ans, à l’inverse des Etats-Unis. En 2003, les Européens consacrent 170 milliards de dollars pour leur défense, les Etats-Unis 400 milliards. C’est pas le pacte de stabilité qui devrait arranger l’affaire. C’est vrai que le déficit commecial a augmenté. Mais vous confondez déficit intérieur et déficit commercial. Le déficit commercial est dû à l’ouverture à la concurrence de l’économie américaine qui tire les prix vers le bas (importations massives en provenance des pays asiatiques de produits à bon marché). C’est lun des éléments de l’amélioration du pouvoir d’achat des Américains. Quant au déficit intérieur, il est dû à l’accroissement du budget militaire conjugué à la baisse des impôts. Ai-je dit que Warren Buffett était européen ? Il aurait fallu que je le mentionne pour cela. J’ai fait un distinguo entre les économistes keynésiens qui gouvernent plutôt la BCE que la FED et les Américains qui en grande majorité sont contre les empiètements de l’Etat. Par exemple, Clinton a dû renoncer à imposer la sécurité sociale. « L’économie américaine ne se résume pas à sa production nationale… » ne veut pas dire qu’il y a d’un côté l’économie nationale et de l’autre l’économie transnationale ! Ce que vous dites n’est pas en contradiction avec ce que j’ai écrit ! Relisez ce que j’ai écrit… En conclusion, lisez plus attentivement les commentaires avant de répondre.

    Répondre
  57. jacques de Labarriere

    01/11/2004

    Le 4 septembre 2004, dans es 4 vérités,Guy Millère écrivait » Georges Bush sera réelu en novembre,John Kerry sera battu ».Et , pour ceux qui n auraient pas été convaincu par une telle affirmation, il ajoutait  » Ceux qui voudront savoir en detail pourquoi devront lire mon prochain livre qui sort dans quelques jours » Est il plus crédible aujourd’hui, en jetant son anathème sur les noirs, les hipaniques et certains juifs,et en omettant de dire que le fait d être démocrate n empêcha pas J.F. KENNEDY d être un grand pésident? Ce que je reproche le plus à BUSH est la confiance aveugle qu il a accordé et accorde toujours à RUMSFELD.L incompétence et l entêtement de ce dernier qui a toujours refusé aux generaux Américains les effectifs qu ils réclamaient, ont conduit l armée Américaine dans une impasse,et l IRAK dans le chaos.S il y avait en IRAK la même densité de troupes qu au Kosovo,où la paix est maintenue de façon précaire,leurs effectifs seraient de 450 000 hommes.RUMSFELD n a jamais accepté plus de 140000,autre preuve de son incompétence les 300 tonnes d explosifs dont il n a jamais fait assurer la surveillance. KERRY nous débarassera de cet illuminé dangereux. Pour les Européens,BUSH ou KERRY ce sera Idem,avec un peu plus de convivialité pour KERRY.

    Répondre
  58. luc

    01/11/2004

    Arretez de parler de peur des USA quand vous parlez de terrorisme. La peur, la lâcheté et donc la traitrise à ses propres valeurs est une caractéristique uniquement française. C’est une marque déposée depuis Vichy.

    Répondre
  59. t..larger

    01/11/2004

    pour les prédictions dépéchez vous les jeux seront bientot faits; pour les paris, je propose de ramasser les mises…

    Répondre
  60. jacques furlainac

    01/11/2004

    Pour Sous-commandant Marco: Vos écrits sont toujours lucide et très bien écrit. Un plaisir de vous lire. Pour Stephane: « Il faut rappeler que l’explosion de la bulle financière date de 2000 et que cette explosion a assaini l’économie. Laquelle économie produit de la richesse et des millions d’emplois sans inflation. Ce qui est pour beaucoup une enigme. Ceci pourrait être considéré comme un succès pour Bush. » Ce qui est une VRAIE énigme c’est que des gens comme Millière et vous sont à ce point brainwasher par les mensonges de cette administration et que vous refusiez tous de vous INFORMER et continuez à jouer à l’autruche. Les FAITS: En novembre 2000 lorsque Bush prend le pouvoir Chomeurs: 5,679,000 ftp://ftp.bls.gov/pub/news.release/History/empsit.12082000.news En octobre 2004: Chomeurs: 8,003,000. ftp://ftp.bls.gov/pub/news.release/History/empsit.10082004.news Augmentation de 40% du nombre des chomeurs en 4 ans! « Il faut d’ailleurs remarquer que l’accroissemnt spectaculaire du budget militaire des Etats-Unis permet de développer tout un secteur de pointe, » Pendant que les Usa fabrique des bombes et tuent, la France met son argent dans Airbus. Résultat: La technologie d’Airbus supplante maintenant celle de Boeing. Les Usa ont des milliers de nouveaux ennemis et une technologie militaire supposémment « de pointe » qui n’arrive pas à empêcher Bin Laden de donner la leçon à Bush à 3 jours des élections. « On ne peut pas dire non plus que la dévaluation du dollar ait des effets néfastes sur tout le monde. Elle permet aux entreprises américaines d’être plus compétitives à l’extérieur et de faire rentrer des devises étrangères. C’est-à-dire financer le déficit intérieur » C’est faux. La dévaluation du dollar n’a PAS eu cet effet. Le déficit commercial ne s’est PAS améliorer. Au contraire Il S’ACCROIT. http://www.bea.gov/bea/newsrelarchive/2004/trans204_fax.pdf « financer le déficit intérieur, qui, c’est vrai, peut inquiéter (les économistes européens de préférence  » Ah tiens, je croyais que Warren Buffett, surnommé l’oracle d’Oklahoma, était un financier américain! Vous dites quoi? Il est Un économiste européen ? Je ne savais pas que vous aviez des économistes aussi riches! « L’économie américaine ne se résume pas à sa production nationale, il faut y ajouter toutes les entreprises et participations mondiales, qui ont pour particularité d’être pilotées par des directorats américains à 100% : même si les entreprises sont déterritorialisées, les centres de décisions restent américains et reproduisent les règles intérieures » Mais mon pauvre ami, on consolide toujours toutes les succursales et entreprises étrangères, si bien qu’une compagnie française contrôlée par une entreprise américaine est déjà considérée comme AMERICAINE dans le calcule du Net Foreign Ownership alarmant que j’ai cité! Manque de chance. Pour Isabelle: « de la a dire et je vous cite, que: « Kerry leur apparaît comme un être courageux et combatif, au langage direct et franc, qui n’a jamais craint d’aller au front… » la vous delirez completement et prenez vraiment vos desirs pour des realites. Tous les commentateurs meme favorables a la victoire de Kerry admettent que, si beaucoup vont voter « contre Bush », il manque justement cet enthousiasme pour la personne meme de Kerry ce qui est une de ses grandes faiblesses.  » J’ai écirt « courageux combatif direct franc ». Je n’ai pas dit que Kerry était « enthousiate ». Différence!

    Répondre
  61. EUROPE

    01/11/2004

    Mes salutations à Isabelle et à tous les « forumistes », Comme promis chère Isabelle, je vais tenter d’apporter des réponses relatives à notre dernière discussion, qui si ma mémoire est bonne, concernait « The connection » entre 9/11 et Saddam Hussein (je reprends délibérément le titre de l’ouvrage de Stephen Hayes car vous vous êtes appuyée sur celui-ci pour développer votre argumentation). Mon opinion au regard des informations que j’ai, est que celle-ci n’est pas prouvée à ce jour sinon Colin Powell se serait empressé de les apporter au Conseil de Sécurité plutôt que de s’appuyer essentiellemnt sur la thèse chancellante des ADM (qui, à ce jour n’ont pas été découvertes). Il y a certes eu, comme vous avez pu le dire, des prises de contact entre des émissaires d’Al Qaeda et certains gradés de l’armée Irakienne dans les années 90 mais celles-ci n’ont semble-t-il jamais été suivies d’effet: « The independent commission that investigated 9/11 concluded in June that there was « no credible evidence that Iraq and al-Qaeda cooperated on attacks against the United States. » The panel also said « contacts » between al-Qaeda and Iraq « do not appear to have resulted in a collaborative relationship. » USA Today (c’est l’un des seuls dont les archives sont facilement accessibles à partir de Google). « To my knowledge, I have not seen any strong, hard evidence that links the two. » Dixit D. Rumsfeld devant le « Council on Foreign Relations » à New York le 3 Octobre 2004. Je sais qu’il s’est rétracté quelques jours après (ce qui se comprend au regard des pressions qu’il a du subir en cette période électorale) en prétendant que ses propos ont été mal compris mais je crois que c’est pourtant assez clair (d’ailleurs j’avais lu cette information dans le Washington Times réputé conservateur). Mais je pense, chère Isabelle, que cela a peu d’importance car je suis persuadé qu’une personne bien renseignée comme vous doit savoir que la question des ADM et des supposés liens Al-Qaeda/Saddam (et de l’implication de ce dernier dans le 9/11) ne sont en fait que des prétextes puisque le renversement du régime de Saddam fait partie d’un vieil objectif formulé déjà officiellement dès le début des années 90 par les néo-conservateurs, en tête desquels nous retrouvons P. Wolfowitz, R. Perle, Zalmay Khalilzad (Ambassadeur US en Afghanistan) ou W. Kristol. J’ai retrouvé une interview de William Kristol (pour ce qui ne le connaissent pas, c’est le rédacteur en chef et éditorialiste du Weekly Standard et l’une des figures de proue du mouvement néo-conservateur américain, très proche de Wolfowitz et auteur de « The war over Iraq » ou « Notre route commence à Bagdad », chez Saint-Simon), en voici des extraits (il s’agit d’extraits de l’interview donnée à la revue « Politique Internationale » et non pas d’extraits de l’ouvrage): « Le gouvernement américain a également commis des maladresses dans la méthode : il a exposé ses arguments les uns après les autres en observant au fur et à mesure l’effet qu’ils produisaient, mais il a soigneusement évité de divulguer ses véritables motifs. Car si les Etats-Unis sont intervenus en Irak, c’est, en réalité, pour y implanter un système politique démocratique dont ils espèrent qu’il constituera à la fois un modèle pour la région et un pôle de stabilité dans un environnement de plus en plus volatil. » En gros,Isabelle, cela nous ramène au débat premier et essentiel: Cette méthode, le choix de la cible à ce moment et non pas à un autre, de cette manière (argumentaire faussé, préparation un peu hâtive,…), tous ses éléments vont-ils concourir à apporter cette stabilité régionale tant recherchée et que tout le monde souhaite (moi en premier, étant un amoureux de cette région)? Je me garderai d’être catégorique à ce sujet car je pense que seul le temps pourra nous apporter des réponses. Je vous dis sincèrement, je souhaite que Bush ne se soit pas trompé car je n’ose imaginer le chaos qui pourrait s’installer dans la région et qui affecterait durablement la stabilité de cette partie du monde, et par voie de conséquence, la sécurité du monde entier. Je me ferai un plaisir de continuer cette discussion avec vous. Mes salutations,

    Répondre
  62. Christophoros.

    01/11/2004

    Plus j’y pense, plus je me dis que ce n’est pas le point de savoir qui de Bush ou de Kerry va « gagner » d’ici quelques jours qui est important mais qu’il est essentiel que si les résultats des urnes soient nets et incontestables. Dans le cas contraire l’Amérique est très mal partie. Contrairement à ce que pensent certains, je ne m’en réjouierai pas, car les US sont – au moins par leur taille et leur histoire – une référence ( en positif ou en négatif comme on voudra ) pour les autres démocraties occidentales. Si la démocratie américaine se noie dans un juridisme extrême qu’en sera-t-il de l’idée même du modèle de société démocratique ? Comment exporter un modèle qui ne marche pas ou – au moins – qui ne marche pas durablement pour des entités de grande taille ? Autre question, un état démocratique doit-il être ethniquement et/ou culturellement homogène ?

    Répondre
  63. David

    31/10/2004

    Toute personne qui prédit un raz-de-marée pour Kerry connaît extrêmement mal l’Amérique ou plaisante sur le sujet! L’Amérique des villes votera Kerry mais l’Amérique des campagnes (de très loin la plus importante) votera Bush et cela, c’est acquis! D’ailleurs, l’apparition de Ben Laden ne fera que renforcer le sentiment de peur et d’insécurité de l’Amérique profonde qui ira très massivement apporter ses voix à Bush! Bush est donc quasiment assuré de sa réélection et elle sera plus ou moins confortable. D’ailleurs, on parle comme si tout va bien se passer mais il ne faut point oublier que Bush a déjà truqué l’élection une fois et qu’il recommencera certainment car il y a trop d’engeux!

    Répondre
  64. Isabelle

    31/10/2004

    Moi aussi, je ferai une grosse deprime si Kerry est elu et ne serai rassuree que par la pensee que ca doit donc etre la volonte de Dieu (et chacun sait que les voies du Seigneur sont impenetrables). Mais je ne crois pas que ca se passera. Je garde l’optimisme et la foi de Guy Milliere dans la sagesse du peuple americain dont je fais partie. Son analyse est tres juste comme d’habitude et il est clair que Guy Milliere est un des rares intellectuels francais qui connaisse et comprenne vraiment l’Amerique. Je rajouterai que les sondages montrent quand meme que le soutien des noirs pour Bush a quand meme apparemment double compare a la derniere election (18% prevu pour Bush compare a 9% en 2000) et que meme l’electorat juif americain de tradition democrate voit des desaffectations parmi ses rangs bien symbolisees par le soutien tres publique pour Bush de l’ancien maire juif de New York Ed Koch qui est d’ailleurs alle parle a ses correligionaires nombreux en Floride. Des amis juifs qui vont voter republicain pour la premiere fois m’ont dit que le plus difficile est de convaincre la generation de leurs parents qui, pour des raisons psychologiques de tradition, restent attaches au parti democrate, mais meme la ca change. Le soutien des femmes aussi (traditionnellement majoritairement democrates) augmente pour George Bush avec le phenomene des « security moms » qui realisent que Bush est plus a meme de proteger la securite de leurs enfants surtout dans les ecoles et particulierement depuis le drame de Beslan. Et en plus des entrepreneurs et autres americains pragmatiques qui lisent peut-etre moins de livres mais ont beaucoup d’experience reelle de la vie et beaucoup de sagesse s’ajoute des americains comme moi, qui lisent beaucoup de livres mais ont suffisemment d’estime d’eux memes pour ne pas tomber dans le piege de vouloir paraitre « cool » et « intelligent » en votant Kerry. Et je connais pas mal de gens comme moi y compris des medecins tres eduques et cultives qui n’ont aucune envie d’elire un candidat qui a choisi pour partenaire un chasseur d’ambulances comme Edwards. Donc, rassurez-vous Mr. Milliere, je pense qu’on ne vous decevra pas mardi meme si le suspense devient un peu insupportable. Mr. Furlainac: Votre anti-bushism continue a vous entrainer dans un delire encore plus irrationnel et profond. Je concede qu’il y a une certaine possibilite de la victoire de Kerry et que, ici aussi, nous avons ceux qui detestent Bush au point d’etre pres a elire « anybody but Bush » mais de la a dire et je vous cite, que: « Kerry leur apparaît comme un être courageux et combatif, au langage direct et franc, qui n’a jamais craint d’aller au front… » la vous delirez completement et prenez vraiment vos desirs pour des realites. Tous les commentateurs meme favorables a la victoire de Kerry admettent que, si beaucoup vont voter « contre Bush », il manque justement cet enthousiasme pour la personne meme de Kerry ce qui est une de ses grandes faiblesses. Alors, le suspense continue mais moi aussi je predis et souhaite la victoire de Bush et je prie Dieu d’avoir raison. Mais que Sa volonte soit faite bien-sur!

    Répondre
  65. Stéphane

    31/10/2004

    J’aimerais reprendre certains arguments de M. Furlainac, qui me paraissent insuffisants. 1. l’argument économique et financier. Il faut rappeler que l’explosion de la bulle financière date de 2000 et que cette explosion a assaini l’économie. Laquelle économie produit de la richesse et des millions d’emplois sans inflation. Ce qui est pour beaucoup une enigme. Ceci pourrait être considéré comme un succès pour Bush. Il faut d’ailleurs remarquer que l’accroissemnt spectaculaire du budget militaire des Etats-Unis permet de développer tout un secteur de pointe, de Lockhed Martin à la plus petite entreprise sous-traitante (qui peut même être française ! et ne pas appartenir au secteur de la défense). En fait Bush a fait du keynisianisme… On ne peut pas dire non plus que la dévaluation du dollar ait des effets néfastes sur tout le monde. Elle permet aux entreprises américaines d’être plus compétitives à l’extérieur et de faire rentrer des devises étrangères. C’est-à-dire financer le déficit intérieur, qui, c’est vrai, peut inquiéter (les économistes européens de préférence et non les électeurs américains !). L’économie américaine ne se résume pas à sa production nationale, il faut y ajouter toutes les entreprises et participations mondiales, qui ont pour particularité d’être pilotées par des directorats américains à 100% : même si les entreprises sont déterritorialisées, les centres de décisions restent américains et reproduisent les règles intérieures. Susan Strange a d’ailleurs démontré la prééminence américaine sur la « structure du savoir » économique qui influence les acteurs de la vie économique internationale en créant une sorte de référant unique. 2. La sécurité. Sous la présidence Clinton, tous les dangers qui menaçaient le monde ont grandi : la Chine s’est armée, ansi que la Corée du Nord ; l’Arabie Saoudite a servi de base arrière au terrorisme international, les Talibans ont pris le pouvoir en Afghanistan ; Ben Laden a pu mener son 1er attentat (World Trade Center en 1993) sur le sol américain sans être inquiété et continuer etc. On ne connait pas encore l’efficacité du dispositif mis en place pour protéger le territoire américain (Department of Homeland Security), on ignore ce que donnera l’Irak, on ne voit pas encore les retombées de l’administration Bush qui accorde une attention particulière aux questions de sécurité aux dépens des dossiers commerciaux, sanitaires et environnementaux. Mais on peut déjà dire que Bush a davantage oeuvré pour la sécurité du pays en 3 ans que Clinton durant ses deux mandats. On pourra déplorer le bourbier irakien, mais les Etats-Unis ont réussi le tour de force d’occuper militairement le Moyen-Orient avec plusieurs mandats de l’ONU ! 3. Naissance et déclin des grandes puissances. Paul Kennedy avait averti que l’hyper extension était plus un handicap qu’un atout puisque les dépenses militaires s’accroissent au dépens des dépenses productives. Mais ici, il s’agit pour la première fois d’un empire à l’échelle mondiale. Qui impose sa propre configuration au monde. Au Moyen-Orient, par exemple, quand un Etat arabe veut parler à un autre Etat arabe, il passe par les Etats-Unis. C’est comme ça. Aucun chef d’Etat de la région ne peut remettre en cause frontalement la tutelle américaine, sauf à se faire déposer comme Saddam. Toutes les royautés du Golfe ont permis aux Etats-Unis d’installer des bases militaires sur leur territoire. Il est probable que les Etats-Unis ne resteront pas en Irak, mais qu’ils sous-traiteront avec les Nations Unies, ce qui allègera leur contribution humaine et financière. Il n’est pas impossible non plus qu’ils y établissent des bases militaires définitives. 4. La victoire de Kerry était probable depuis longtemps : plus que l’écart absolu entre les deux candidats, il faut regarder l’évolution des courbes d’intention de votes qui va dans ce sens. Toutefois, on l’a vu, cette victoire serait illogique. Et les courbes peuvent arrêter leur progression et ne pas se croiser le jour de l’élection. En effet, depuis hier, l’intervention de Ben Laden ne peut que favorisr la réélection de Bush…

    Répondre
  66. Sous-Commandant Marco

    31/10/2004

    Je prédis aussi une victoire nette et sans contestation de Kerry. Quitte à manger mon chapeau mercredi. Seule l’intervention de Ben Laden pourrait changer ce résultat. Il semble que la vidéo-cassette publiée vendredi ait donné un boost à Bush. Ben Laden souhaite la réélection de Bush, car sa politique lui apporte de nombreuses nouvelles recrues, en Irak et ailleurs. Ben Laden a compris que les Etats-Unis répondent maintenant à une psychologie inversée. Beaucoup d’Américains ont peur et seule cette peur les fait voter pour le président sortant, dont la négligence est paradoxalement en partie responsable des événements qui terrorisent les Etats-Unis. Comme le remarque Millière, il est inhabituel qu’un président sortant soit dans une telle difficulté. J’y vois moi la preuve que les Américains commencent à ouvrir les yeux. L’effet de troupeau derrière le berger se dissipe, grâce à certains événements récents: pillage des explosifs à Al Qaaqa, enquête du FBI sur Halliburton, corruption du vice-président Cheney, rétention des informations sur le 11 septembre, etc… La meilleure preuve que l’effet de troupeau a joué en faveur de Bush est que la popularité de celui-ci n’a fait que diminuer depuis le 11 septembre 2001. Il est rare que les hommes libres rejoignent un troupeau. Il est plus fréquent qu’ils finissent par le quitter.

    Répondre
  67. jacques furlainac

    31/10/2004

    Je prédis un raz-de-marée décisif et surprise de Kerry à l’encontre de tous les sondages existants. 1) les américains foncièrement se posent la question: sommes-nous mieux financièrement qu’il y a 4 ans? a) Les riches voient leur portfolio boursier plus bas de 20% (en dollars usa) qu’il y a 4 ans sur lequel s’ajoute un autre 30% de dévalution du dollars usa. On n’apprécie pas. b) Les travailleurs déplorent la perte de leur emploi à la suite de la délocalisation de leur entreprise. Ils s’inquiètent parce qu’ils n’ont plus de couverture médicale et que les coûts de santé explosent et que Bush leur interdit d’acheter leur médicament au Canada à 1/2 prix. Ils n’apprécient pas. 2) Les américains se posent l’autre question: sommes-nous plus en sécurité qu’avant? Ils voient Bin Laden voler la vedette de tous les journaux et stations télévisés 2 jours avant les élections et discuter de la situation, donner ses conseils et suggestions comme s’il était le maître absolu. Ils trouvent cela plutôt incongru que le principal ennemi des Usa, pour lequel ils ont donné entre 50 et 100 milliards de dollars à Bush pour mettre hors d’état de nuire est à ce point en bonne forme, en contrôle, et ait un tel rayonnement mondial (Il n’y a actuellement aucun chef d’état au monde qui aurait eu une telle couverture médiatique aux Usa à 2 jours d’élection; sa photo a littéralement supplanté Bush et Kerry dans tous les journaux). Bref, Bin Laden pose sur tous les écrans comme le grand vainqueur du duel Bush-Bin Laden. 3) Ils ont de la famille ou connaissent des amis proches qui ont un fils ou une fille en Iraq et ont des informations de première ligne de la situation qui sont en contradiction avec ce que leur dit leur président. Ils ne peuvent s’empêcher de se sentir berner. Ils se doutent bien que quatre autres années de Bush et la conscription paraît inévitable. Ils n’apprécient pas. 4) Kerry leur apparaît comme un être courageux et combatif, au langage direct et franc, qui n’a jamais craint d’aller au front. Il le contraste avec un président pleutre et fuyant et un vice-président menteur et corrompu. Ils sont troublés. 5) Un grand nombre de républicains (en particulier l’aile libérale et Reagonienne) n’iront pas voter; Bush représente l’anti-thèse de ce en quoi ils croient. Les républicains croient en l’entreprise privée et un état réduit pas à l’impérialisme et un état déficitaire. Ils n’aiment pas. 6) Un grand nombre de gens qui normalement ne votent pas iront voter car ils perçoivent avec raison que l’Amérique a pris la mauvaise voie; ils voteront Kerry. 7) Ceux qui avaient voter pour Ralph Nader aux dernières élections vont voter pour Kerry car cette fois l’enjeu est trop important 8) Une minorité, la plus intelligente et la mieux informée (car cette information est passé presqu’inaperçu dans la plupart des journaux américains), a compris qu’avec plus le meurtre de 100,000 iraquiens civils innocents par les américains, il y a autant de familles qui ont un des leurs à venger. Ils comprennent que si 3,000 morts innocentes à New York ont soulevé un telle mobilisation aux Usa, 100,000 morts (c’est-à-dire que chaque iraquien connait au moins une victime) d’arabes innocentes (d’après le Lancet, en majorité des femmes et des enfants) auraont un effet identiques et dans les mêmes proportions dans les milieux arabes. Ils s’inquiètent qu’avec un tel bilan Bush a affaibli les Usa non seulement financièrement, militairement, mais surtout MORALEMENT à un point tel, qu’une attaque effroyable sur le sol américain apparaît maintenant comme une certitude. Ces personnes ont fort bien compris que si 75 milliards de $ et l’armée la plus puissante au monde, n’arrive pas à contrôler les villes importantes d’un petit pays qui ne disposait que d’une armée moribonde après des années de blocus commerciaux, il est irréaliste que l’on puisse se protéger de centaines de milliers d’ennemis qui ont des frères et soeurs à venger. Bref, comme Hitler l’a appris à ses dépens, avoir l’armée la plus puissante ne protège pas contre des ennemis déterminés. La meilleur défense a toujours été et restera toujours de ne pas se faire d’ennemis inutiles par des attaques meurtrières non provoquées. La plupart des pays dépensent des montants relativement négligeable (par rapport aux Usa) pour leur défense mais ayant une politique étrangère réaliste, leur citoyens y vivent en plus grande sécurité. L’histoire est claire: TOUS les pays impérialistes qui avaient des dépenses militaires importantes se sont effondrés, soit militairement soit économiquement. L’exemple le plus récent est évidemment l’Urss. 9) Une extrême minorité sait que les Usa sont tenus à bout de bras par leur créanciers et que le « net foreign ownership » des Usa (c’est-à-dire ce que les étrangers possèdent aux Usa moins ce que les américains possèdent dans le reste du monde) est déjà 2.5 trillions de dollars. Pour vous donner une idée de la grandeur de ce chiffre: cela représente plus de 20% de la valeur boursière totale de toutes les compagnies publiques américaine ou encore 5% de toute la richess américaine (incluant les entreprise privées, les obligations gouvernementales et corporatives et tout l’immobilier y compris les maisons résidentielles personnelles!) Pire, on arrive maintenant à un effet d’intérêt composé à l’envers, qui fait que cette possession étrangère s’accroît à un rythme de 600 billions (5% de la valeur boursière totale!) … PAR AN !. « A perpetuation of this transfer will lead to major trouble » (Warren Buffett, Fortune magazine oct 2003. Depuis cette phrase, la situation s’est deteriorirée davantage). Bref, les Américains, commes les Russes d’il y a quelques années, ont une armée puissante qu’ils n’ont déjà plus les moyens de maintenir. 4 autres années d’aventurisme à la Bush et l’effondrement paraît hautement probable. Ce sera d’abord un effondrement de la monnaie suivi de problèmes causés par les produits dérivés en particulier dans les trois compagnies suivantes: Fannie Mae et Freddie Mae (où se concentrent les hypothèques) et Citibank. Je répète: Je prédis un raz-de-marée décisif et surprise de Kerry à l’encontre de tous les sondages existants. Rappelez-vous que vous l’aurez d’abord lu ici.

    Répondre
  68. Christophoros.

    31/10/2004

    C’est sûr que si Kerry est élu ( ce dont je doute ), Monsieur Millière va faire une grosse déprime….Tout cela à cause de l’issue du combat ridicule entre monsieur Bonnet Blanc et monsieur Blanc Bonnet ( tous les deux également blancs, également diplomés, ayant fréquenté le même club, et se réclamant tous deux du christianisme, cherchez l’erreur….. ). Pendant ce temps là, on s’étripe en Irak à l’ancienne au couteau et version technologique pour les US ( cependant j’ai oui dire que tous les véhicules umwees n’étaient pas blindés et que certaines citernes transportent du carburant frelaté…..pas grave ce sont des latinos même pas américains qui les conduisent…ou alors des petits blancs pauvres). Nul nove sub soli, depuis Azincourt on sait bien que c’est la piétaille qui trinque…..

    Répondre
  69. Danielle Guez

    29/10/2004

    Merci pour tous vos articles magnifiques, j’ai les mêmes inquiétudes, les mêmes espoirs et la même analyse que vous mais bien sûr vous l’exprimez excessivement mieux que moi-même. Si Kerry est élu, moi aussi je sombrerai dans un pessimisme noir et moi aussi j’essaie de convaincre mes amis et parents américains (y compris des amis juifs américains !) qui votent à une écrasante majorité pour Kerry, je vais donc leur envoyer cet article en espérant qu’il sera plus convaincaint que tous les arguments que j’ai déjà utilisés. Avez-vous des articles en anglais???

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)