Les conditions de la paix au Moyen-Orient

Posté le juillet 07, 2010, 12:00
4 mins

Si l’islamisme est con­damnable et doit être combattu, reconnaissons que l’Occident, avec son obsession pétrolière, s’est lancé dans des guerres absurdes et ingagnables en Irak et en Afghanistan.

L’Iran présente un autre défi : par sa population qui atteint 80 millions, par ses ressources pétrolières, par sa position géographique qui lui permet de bloquer le Golfe persique, et enfin par ses ambitions nucléaires.

Peut-on empêcher le pays d’acquérir la bombe atomique ? La réponse est actuellement négative, si l’on veut éviter un conflit majeur, par enchaînements successifs.

Mais l’imbroglio est tel qu’il n’est pas évident que l’on puisse l’éviter.
Trois quarts de siècle d’erreurs géopolitiques peuvent-ils se corriger ? Le pire n’est jamais garanti, mais au prix d’actions diplomatiques aussi habiles que volontaristes. Actions à la Kissinger, pour se référer à une réussite historique.
On ne peut séparer en effet la question iranienne des conflits qui embrasent le Moyen-Orient : l’Irak, l’Afghanistan, le Liban, la question palestinienne, sans oublier le pétrole, bien évidemment.

Il faut donc traiter, non pas un problème, mais plusieurs, sans oublier celui qui est sous-jacent : l’humiliation arabe de voir admettre par les Occidentaux la possession de l’arme atomique par Israël, alors que la possession de cette arme nucléaire leur est refusée.
Par contre, dans cette grande négociation, une contre-partie arabe est indispensable : la reconnaissance d’Israël.

Voulons-nous vraiment la paix ?

Dans un tel contexte, la décision du président américain d’envoyer 30 000 hommes supplémentaires en Afghanistan, voici quelques mois, est une décision ambiguë.
Les USA croient-ils pouvoir traiter les conflits en position de force ?

Face à une région qui compte 300 millions d’habitants, puisque l’on doit y inclure, dans une réflexion stratégique, le Pakistan et l’Égypte, trois conditions sont nécessaires pour arrêter les conflits :

– L’adhésion des peuples et des gouvernants à un plan de paix clairement exprimé.
– Le retrait des forces armées étrangères.
– Une aide au développement à la fois ciblée et massive.

Est-ce la vision des parties prenantes, à commencer par les USA, l’Europe et les grands leaders arabes ?
Ce doit être un souhait, et surtout une volonté, mais la paix a un prix et il sera chaque jour plus élevé si la désescalade n’est pas en vue.

10 réponses à l'article : Les conditions de la paix au Moyen-Orient

  1. Anonyme

    11/07/2010

    Watson : " Il y a un moment où on ne fait plus la différence entre les hommes et la religion. "

    –    Et c’est bien pourquoi on se plante et on se trompe de cible. Une fois encore, supprimez l’Islam – si vous y arrivez – vous aurez quand meme les Arabes (et les Africains, et les Asiatiques, et les Eskimos) sur le dos.
    Est-ce plus difficile a comprendre ou a admettre?
    Evidemment, ce n’est pas facile de dire a un Arabe " Casse toi d’ici, t’es pas chez toi ", quand on veut sauter sa frangine.
    Qui disait que les hommes raisonnent toujours avec leurs c..lles?

    Mancney

    Répondre
  2. Anonyme

    11/07/2010

    Pour faire plaisir a Watson : " Des guerres "absurdes" ou non, les hommes en font depuis 10 000 ans et ils ne se sont jamais porté aussi bien"
    –   Ca va mieux comme ca? Feel better?
    C’est bien Watson, vous ne perdez pas de vue l’essentiel! Vous faites dans la simplicité, hein? C’est bien, restez y.
    Et merci de nous faire savoir que, ce qui compte pour vous, ce n’est pas l’invasion démographique étrangere mais plutot "le gros con". Il est vrai que certains naifs esperent meme se trouver des nanas parmi les etrangeres, car elles sont supposées etre plus dociles car élevées sous la contrainte qu’eux-meme critiquent. Et on sait tous comment cela se termine : les mecs, ejectés et les nanas, le french passport.
    Tenez, a propos de musulmanes dociles, regardez celles-ci; ca se passe en Inde : http://www.youtube.com/watch?v=x-_lQ2Bmqpw&feature=player_embedded#!

    Best

    Mancney

    Répondre
  3. WatsonCorsica

    10/07/2010

    Mancney : Des guerres "absurdes" ou non, les hommes en font depuis 60 000 ans

    Faux ! depuis seulement l’avènement du néolithique soit 8000 à 12000 ans max, avant il n’ y avait pas de guerres car aucune réserve de céréales ou richesses à voler – voir données de la paléotraumatologie

    Enfin, ce n’est pas l’Islamisme qui est condamnable, pas plus que le christianisisisme, ou le boudhisisisme, mais c’est l’invasion démographique des étrangers en France, en Europe, dans le monde.

    Mancney se laisse aller, c’est peut-être la chaleur… et que dire du gros con qui casse la gueule au gynéco de sa femme ? Il y a un moment où on ne fait plus la différence entre les hommes et la religion. 

    Iosa : En vérité, si les USA n’interdisaient pas à Israël d’anéantir les musulmans en question, l’affaire serait réglée depuis très longtemps et plus personne n’en parlerait. et surtout, nous n’aurions pas à déplorer des victimes parmis nos soldats.

    300 pour cent d’accord !!!!

    Répondre
  4. MAGNE

    10/07/2010

    "Une aide au développement à la fois ciblée et massive." Qui paye , et on en retire quoi .

    Répondre
  5. Anonyme

    10/07/2010

    Beaufort : " Si l’islamisme est con­damnable et doit être combattu, reconnaissons que l’Occident, avec son obsession pétrolière, s’est lancé dans des guerres absurdes et ingagnables en Irak et en Afghanistan."

    –   Les guerres en Arabland sont faites essentiellement pour "concentrer" les ennemis de l’Occident en Arabland, de maniere a ce que les combats se passent "la-bas" plutôt que "ici", chez nous, ce qui nous permet de prendre le métro en paix; enfin, normalement. La guerre en Afghaland, sert aussi a donner un peu d’oxygene a Israel, qui en prend plein la gueule depuis 60 ans et commencent sans doute a en avoir marre d’être le foyer Occidental chaud au milieu de l’Arabland; c’est un genre de deuxième front, si on veut. La guerre d’Iraq a ejecté un malade instable et dangereux, qui aurait eu sa bombe, et personne ne sait ce qu’il en aurait fait ni les pressions qu’il aurait exercé, mais vu ce qu’il a fabriqué avec ses tanks et sans la bombe, on pouvait avoir des doutes (meme si il faisait des cadeaux aux frenchs en échanges de blow jobs). Résultat, aujourd’hui on a un gros problème de moins : Merci qui? C’est ca, c’est bien lui…. je savais que vous n’étiez pas des ingrats!
    Et en plus de ces "raisons" un peu évidentes,  il y a des tas d’autres "raisons" non divulguées car non divulgables, probablement valables, qui sont toutes tournées vers les buts d’un maintien d’un minimum de sécurité sur la Planete, et de la libre circulation de son sang énergétique d’aujourd’hui, le pétrole.  A propos de pétrole, j’attends sur les 4 V, un article d’un professionnel qui nous expliquerait, chiffres a l’appui, ce que serait la vie des hommes, avec, disons, seulement la moitié du pétrole disponible quotidiennement, qui nous expliquerait la vie en Hiver par 48˚ de latitude Nord, par exemple, et les repercutions sur l’économie et l’emploi.
    Enfin, ce n’est pas l’Islamisme qui est condamnable, pas plus que le christianisisisme, ou le boudhisisisme, mais c’est l’invasion démographique des étrangers en France, en Europe, dans le monde. Ce n’est pas les religions mais les hommes qui posent problème. On a deja dit ca il y a quelque jours, je crois, et bien depuis, il y a eu des milliers de nouveaux étrangers qui sont nés chez nous, tranquillement, sans bruit, avec chacun un bulletin de vote dans la main… probablement écrit en arabe. Bulletin de vote islamiste ou non, ce sera kif kif mon z’ami..
    Des guerres "absurdes" ou non, les hommes en font depuis 60 000 ans (et ils ne se sont jamais porté aussi bien), I guess, les articles absurdes doivent aussi être assez anciens.

    Mancney

    Répondre
  6. Frank

    10/07/2010

    Même l’Arabie Saoudite a évolué et admet Israël

    Le monarque saoudien, qui rencontre ce mardi Barack Obama à la Maison Blanche, n’a pas mâché ses mots lors de la récente visite à Djeddah d’Hervé Morin, le ministre de la Défense. « Il y a deux pays au monde qui ne méritent pas d’exister : l’Iran et Israël », lui a déclaré le roi Abdallah, le 5 juin dernier.
    http://blog.lefigaro.fr/malbrunot/2010/06/la-violente-charge-du-roi-abda.html

    Répondre
  7. IOSA

    09/07/2010

    En vérité, si les USA n’interdisaient pas à Israël d’anéantir les musulmans en question, l’affaire serait réglée depuis très longtemps et plus personne n’en parlerait.

    Et surtout, nous n’aurions pas à déplorer des victimes parmis nos soldats.

    IOSA

    Répondre
  8. Anonyme

    09/07/2010

    Même l’Arabie Saoudite a évolué et admet Israël
    Aucun pays Arabe ne veut sa destruction
    Sauf peut être le gouvernement  Iranien

    Répondre
  9. Frank

    08/07/2010

    La cause de la guerre entre Israël et les arabes est le refus de l’existence d’un état juif au MO. Dans cette analyse creuse qui repose sur les idées vides et les préjugés idéologiques européens on ne trouve aucune allusion à la manière d’adresser le fond du problème.

    Répondre
  10. WatsonCorsica

    07/07/2010

     L’adhésion des peuples et des gouvernants à un plan de paix clairement exprimé.
    – Le retrait des forces armées étrangères.
    – Une aide au développement à la fois ciblée et massive.

    C’est du n’importe quoi ! Encore une vision disneylandienne de la géopolitique…

    Un plan de paix avec des Arabes relève du fantasme européen. Sans la guerre, l’Arabe n’a plus aucune raison d’exister, ne possédant ni industrie, ni technologie, ni culture, l’Arabe qui n’a pas de pétrole n’a que la guerre pour survivre.

    Le retrait des forces étrangères : Les Saoudiens, les Yéménites, les Jordaniens ne l’admettront jamais. Voir les conflits entre sunnites et chiites.

    Une aide au développement. Entre l’Egypte qui coûte des milliards de dollars au contribuable américain et les pays du golfe persique qui dépensent sans compter sans oublier Gaza qui grâce aux aides internationales a un revenu par habitant dix fois supérieur aux pays d’Afrique les plus pauvres. C’est sûr, aider au développement pour sponsoriser l’industrie de l’armement !

    Cet article est un condensé d’ignorance des réalités du Moyen-orient !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)