Les émeutes raciales aux Etats-Unis

Les émeutes raciales aux Etats-Unis

Les émeutes raciales aux États-Unis menacent de gagner tout le pays. Apparemment spontanées, elles suivent en fait un modèle commun : un jeune noir, ouvertement agressif (Fergus­son, été 2014) ou non (Balti­more, 2015) se trouve aux prises avec la police, en général pour une question de drogue, et est tué. Accident ou légitime défense, si le policier est blanc, c’est l’appel au lynchage et à un déchaînement de violence.

Rien ne justifie que des bandes organisées se livrent au pillage et terrorisent les commerçants et les citoyens honnêtes.
Au demeurant, la violence anti-police n’a même plus besoin de prétexte pour se manifester : 7 policiers ont été tués dans des fusillades depuis le 1er janvier, dont 4 abattus délibérément, en plein jour, sans raison.

On n’avait rien vu de tel depuis le meurtre de l’officier Daniel Faulkner en 1981 par Mumia Abu Jamal, né Wesley Cook, mais converti à l’islamisme noir, qui acheva sa victime par des coups tirés dans le visage, geste gratuit qui en dit long sur le racisme de l’agresseur.
Alors on s’interroge : Pourquoi tant de colère et de frustration dans la population noire ? Pour­quoi ces phénomènes, que l’on croyait révolus, réapparaissent-ils alors qu’Obama devait met­tre fin aux tensions raciales ?

Pour lire la suite vous devez être abonné au 4 Vérités Hebdo.

Se connecter Inscription

Partager cette publication

(9) Commentaires

  • wxatsoncorsica Répondre

    Un jour, on finira – enfin – par poser l’épineuse question de l’ADN de deux communautés condamnées à cohabiter. En fait, le discours antiraciste n’aurait finalement qu’une visée ultraraciste : gommer tout débat sur la différence congénitale dans le but de faire accepter une société où les noirs seront toujours laveurs de vitre, bagagistes et ramasse-poubelle et les blancs aux postes où il faut faire fonctionner le cerveau ! c’est celà la réalité USA. Les noirs ont besoin d’être aidés autrement que leur faire croire qu’ils peuvent rivaliser en terme d’ADN avec des japonais. La colonisation de l’Afrique aurait pu apporter des solutions à ce problème si elle avait été pensée autrement. Aujourd’hui le pays où les noirs vivent les plus heureux est une colonie africaine – la dernière – Devinez laquelle !

    23/05/2015 à 10 h 44 min
  • pi31416 Répondre

     » l’Etat américain pourrait leur offrir un chèque de retour dans leur pays d’origine »

    L’expérience a été tentée il y aura bientôt deux cents ans. Elle s’appelle « Libéria ». Expérience concluante: tout n’y est que luxe, calme et volupté.

    22/05/2015 à 9 h 27 min
    • DE SOYER Répondre

      Vous voulez dire que ce fut un succès?

      23/05/2015 à 17 h 36 min
    • DE SOYER Répondre

      Aprs documentation, l’histoire de ce pays ne fut pas un long fleuve tranquille!

      23/05/2015 à 17 h 45 min
  • R. Ed. Répondre

    A propos de migrants…
    Une association réclame des sous pour aider les pauvres migrants qui nous arrivent en masse par bateaux.

    On peut remarquer que ces migrants pratiquement tous de jeunes mâles qui fuient leur continent «  » » à cause des guerres  » abandonnent les vieux, les femmes et les enfants dans la plupart des cas.
    Au lieu de les défendre !
    Courage, fuyons !

    21/05/2015 à 13 h 21 min
    • Claude Roland Répondre

      @ R.Ed. : Non, vous n’y êtes pas. Tous ces hommes en âge de combattre vont en Europe pour constituer, pour la plupart, les bataillons islamistes dormants qui, à un signal donné, seront réunis en un point où leur seront distribuées des armes. J’ai des contacts policiers qui m’ont confirmé savoir l’existence de stock, d’autant qu’ils en ont trouvé quelques uns. D’ailleurs regardez simplement le nombre des armes saisies dans les HLM lors de perquisitions anti-drogue. Mais le pire est que je sais par d’autres contacts cette fois militaires que les autorités savent très bien que se constitue un véritable cheval de Troie avec l’immigration de masse. Le ministre de l’intérieur le sait, Valls le sait, Hollande aussi mais ils ne font rien, au grand dam des policiers, gendarmes et CRS. Je vous laisse deviner l’avenir…

      21/05/2015 à 15 h 23 min
  • Titus Répondre

    Mais vous revez ? Avez vous jamais cru que les noirs n’étaient pas racistes ? Ils sont cent fois plus racistes que les Blancs. Et que dire des Arabes alors ? En fait ils profitent de la faiblesse toute récente des blancs apparue récemment. Mais attention au retour de bâton !

    20/05/2015 à 20 h 15 min
  • DE SOYER Répondre

    Le problème, c’est que les Noirs d’Amérique, du moins la plupart, ne sont pas arrivés sur ce continent de leur plein gré. On peut considérer, depuis la fin bienvenue de l’esclavage, qu’ils ont certains droits.
    Cependant, ils sont dans une lutte permanente avec (ou contre) les Blancs, souvent pour des questions de préséance et/ou de pouvoir.
    Deux solutions:
    – Soit ils ne se plaisent pas aux Etats-Unis et l’Etat américain pourrait leur offrir un chèque de retour dans leur pays d’origine;
    – Soit ils s’y plaisent et alors pourquoi faire des émeutes?
    Toujours est-il que ce qui se passe aux Etats-Unis n’est pas encourageant pour ce qui pourrait se passer en France dans quelques années. A la différence qu’une bonne partie des Noirs et Arabes présents sur notre sol sont venus sans qu’on les appelle et que les gouvernements successifs n’ont rien fait pour les renvoyer chez eux. Ces gens n’ont aucun droit sur notre territoire et nous sommes en droit de les en éjecter si cela nous agrée.

    20/05/2015 à 13 h 32 min
    • orldiabolo Répondre

      Et s’il ne se sont pas intégrés (ou mieux assimilés) en 300 ans, « ça interpelle » sur le temps que cela mettra dans nos banlieues à nous…

      21/05/2015 à 11 h 00 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: