Les États-Unis sont des alliés, non des amis

Posté le novembre 20, 2013, 9:48
5 mins

Au moment où les États-Unis, cherchent désespérément à améliorer leur image d’espionnage tous azimuts, l’attitude du gouvernement français manque singulièrement de réflexion historique sur la relation entre les États-Unis et la France.

Jamais les États-Unis n’ont considéré que la France était nécessaire au monde et aux États-Unis ; jamais ils n’ont voulu considérer que la France soit un grand pays.

Depuis le début du XXe siècle, jamais les États-Unis n’ont attaché d’importance à l’existence d’une France forte pour contenir les débordements des nations belliqueuses et assurer la paix en Europe. À cet égard, les États-Unis portent une responsabilité écrasante dans l’arrivée au pouvoir du chancelier Hitler…

Tout au long de la seconde guerre mondiale, jamais le président Roosevelt n’a voulu considérer la France comme une alliée et il l’a toujours considérée avec mépris. Ce mépris on le retrouvera ultérieurement dans la bouche de Henri Kissinger, disant à Georges Pompidou que la France n’avait plus gagné de guerre depuis Napoléon.

La politique américaine a toujours privilégié l’Allemagne, au détriment de la France. Elle a même fréquemment joué contre la France (Indochine, Algérie avec le rapport du sénateur Kennedy…).

L’histoire récente nous apprend très clairement que les États-Unis considèrent la France comme un élément supplétif de leur propre action. Cela a été le cas avec le général Eisenhower, le président Kennedy, ainsi que le président Nixon. De Gaulle disparu, la France ne sera plus jamais prise au sérieux par les États-Unis. (Il faut dire qu’il y a de quoi, surtout en ce moment).

L’appui fut constamment donné à la Grande-Bretagne, sur le plan militaire en particulier. Cet appui fut également particulièrement soutenu sur le plan économique à l’Allemagne, qui put ainsi revenir très vite à un ni­veau de puissance important.

Nous retiendrons cependant que, dès qu’ils furent entrés en guerre (après l’attaque de Pearl Harbor), les États-Unis consentirent un effort surhumain pour assurer la survie du monde libre. Puis, avec le plan Marshall, ils permirent le redressement économique de notre pays.

Nous leur devons une grande reconnaissance pour cela.

Mais cela ne doit pas nous faire oublier que les États-Unis ne considèrent pas la grandeur de la France comme nécessaire au monde. Il est donc impératif que notre pays décide de ses ac­tions, et en particulier de ses ac­tions militaires, en toute indépendance et dans le cadre des Nations unies.

La France ne sortira pas grandie des projets syriens voulus par un président en quête de légitimité, à la remorque du président Obama. Elle ne sortira pas grandie de l’élimination de Bachar el Assad, guerre qui a comme seule préoccupation les débouchés énergétiques du Qatar vers l’Europe et les États-Unis. Mais, au-delà des préoccupations économiques, il y a tout l’équilibre du Moyen-Orient, ainsi que l’existence future des communautés minoritaires, dont nous sommes garants.

Que nous soyons des alliés des États-Unis, comme au moment de la crise de Cuba, cela me paraît aller de soi. Que nous considérions que les Américains sont nos amis, conduira notre diplomatie à des déconvenues. Les États-Unis sont des alliés, ils ne seront jamais des amis. Les alliés s’espionnent, les amis se font confiance.

Article précédent

Dissolution

10 réponses à l'article : Les États-Unis sont des alliés, non des amis

  1. 28/11/2013

    Pourtant, quand on visite les musées américains, on est surpris de l’abondance de magnifiques œuvres d’art achetées à Paris. La Maison Blanche est d’architecture française, et le cuisinier français. Et il est très chic de parler français.
    Oui, en politique, ils ne se souviennent que de Louis XIV et de Napoléon. L’Europe a 2500 ans de politique internationale, l’Amérique 150 ans.
    Rappelons que c’est le prestige de la culture française qui intéresse les étrangers.

    Répondre
  2. JEAN PN

    21/11/2013

    Les États-Unis sont des alliés ??? En tout cas pas en ce qui concerne le danger d’islamisation de la France ! Il n’y a qu’à voir la politique d’HUSSEIN Obama !!!

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      25/11/2013

      Désolé, maisj’approuve la  » politique  » d’Obama pour ce qui concerne l’Iran et pense que le Premier Ministre Israélien et son Ministre des Affaires Etrangères (  » Russe  » et  » Juif …. orthodoxe  » ) sont tous deux de véritables dangers en raison de leur fanatisme  » racial « 

      Répondre
  3. christiane

    20/11/2013

    Je suis également d’accord à 1 00% que les Etats- Unis
    n’ont pas d’amis, ils n’ont que des intérêts économiques.
    Ils n’ont jamais aidé qui que ce soit par grandeur d’âme, il y a toujours une arrière pensée intéressée. Je pense qu’ils ont toujours été jaloux du potentiel de la France et qu’ils ont tout fait pour sinon détruire notre pays, au moins pour l’éliminer de tous les domaines. Dernièrement, l’attitude de cet âne bâté qui nous sert de président, m’a grandement exaspérée car il a humilié notre pays, et il s’enferre dans ce comportement insupportable; Sarkozy n’est pas différent en rejoignant l’ OTAN et en envoyant nos soldats se faire trouer la peau pour plaire aux Américains qui rient de nous dans notre dos.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      21/11/2013

      TOUS les Présidents Américains sont à la tête d’un Etat en FAILLITE ( La Faillite nous voici ! )Etat qui ne survit que par la planche à billets et par ses Banques ( qui émettent les dits billets ) en sachant qu’une dette dans une Banque est  » positive « ; de sorte qu’on peut dire ( mais c’est valable pour les autres pays ) que les intérêts des  » politiques  » et des banquiers sont … les mêmes ; quand ces  » connards  » de militants socialistes auront compris qu’il s’agit de frères siamois … ils deviendront …  » fascistes « 

      Répondre
      • christiane

        22/11/2013

        Je pense que les socialistes ont trop l’esprit imbu de leur idéologie mortifère et de leur soit-disant « supériorité » pour seulement entrevoir que, en réalité, ils ne sont que les idiots utiles des financiers internationaux et du NOM. Les dirigeants UMP suivent la même politique et les uns comme les autres ne poursuivent qu’un but : se faire élire, la vie politique n’étant pour eux qu’un moyen de faire carrière; le Bien Public ? ils s’en fichent pas mal.
        Quant aux électeurs, les socialistes attribuent aux élus de leur parti de fausses qualités comme celle de se préoccuper du peuple; eux aussi ont des difficultés à admettre la réalité, ils sont les idiots utiles de leur parti. Les syndicats n’ont jamais défendu le peuple, ils ne sont intéressés qu’à conserver leur pouvoir et à dresser les Français les uns contre les autres; eux aussi sont les idiots utiles du pouvoir.
        Si tout ce monde avait vraiment à coeur les intérêts de la France, ils devraient s’unir pour résister au traité transatlantique qui mettra notre pays à plat ventre, après l’avoir mis à genoux;; mais, cela on sait qu’ils ne le feront pas.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          23/11/2013

          Justement, le  » traité transatlantique  » aura ( ou aurait ) politiquement les mêmes effets en Europe que la Grande Dépression … il est quand même étonnant qu’aucun article ne traite de ce sujet vénéneux dans les  » 4V² » ( rimons encore )

          Répondre
  4. 20/11/2013

    Je vous rejoins parfaitement, nous n’avons aucune politique extérieure valorisante pour la France, nous nous drapons seulement dans la bannière des droits de l’Homme comme s’il s’agissait d’une fin en soit. Les intérêts politiques, économiques de la France leur passent au-dessus de la casquette à nos politiques.

    Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    20/11/2013

    petite info :

    dans le cas d’une candidature de Nicolas Sarkozy à l’élection de 2017,Président dont le premier geste fut de réintégrer le commandement U.S. de l’OTAN, Galouzeau ( dit de Villepin ) qui dit un NIET ( up )percutant à Bush père …. soutiendrait la candidature de son pire ennemi !

    à par cela tout s’enchaine dans la plus parfaite … logique

    Répondre
  6. TRICOT

    20/11/2013

    Bonjour
    je suis 100% d’accord avec vous. Les Présidents américains, républicains ou démocrates, défendent les intérêts des USA, nous nous avançons les droits de l’homme en guise de bannière! La réintégration de la France dans l’OTAN a encore été une absurdité.Notre pays n’a plus d’identité ni aucun pouvoir. Aucun homme d’Etat à l’horizon, seulement des intérêts particulier.
    Lucien Tricot

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)